VOTE | 496 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#511 : L'approche des ténèbres

 

Arthur, Merlin et les chevaliers tombent sur un convoi qui vient de se faire attaquer par les Saxons. Alors qu'ils repartent, Mordred aperçoit une jeune fille blessée qui se cache: il la reconnait, c'est Kara, une ancienne amie qui remet en cause ses allégeances envers le roi..

Popularité


3.33 - 6 votes

Titre VO
The Drawing of the Dark

Titre VF
L'approche des ténèbres

Première diffusion
15.12.2012

Première diffusion en France
19.04.2012

Vidéos

'The Drawing of the Dark' Next Time Trailer - Episode 5.11 - BBC

'The Drawing of the Dark' Next Time Trailer - Episode 5.11 - BBC

  

Merlin and Mordred - Episode 5.11 - BBC

Merlin and Mordred - Episode 5.11 - BBC

  

Photos promo

Kara, la druidesse - L'approche des ténèbres

Kara, la druidesse - L'approche des ténèbres

Merlin - L'approche des ténèbres

Merlin - L'approche des ténèbres

Carte du royaume de Camelot - L'approche des ténèbres

Carte du royaume de Camelot - L'approche des ténèbres

Casques et armes - L'approche des ténèbres

Casques et armes - L'approche des ténèbres

Table de travail de Gaius dans ses appartements - L'approche des ténèbres

Table de travail de Gaius dans ses appartements - L'approche des ténèbres

Gaius dans ses appartements - L'approche des ténèbres

Gaius dans ses appartements - L'approche des ténèbres

Arthur dans la forêt - L'approche des ténèbres

Arthur dans la forêt - L'approche des ténèbres

Arthur et ses chevaliers - L'approche des ténèbres

Arthur et ses chevaliers - L'approche des ténèbres

Arthur soucieux dans ses appartements - L'approche des ténèbres

Arthur soucieux dans ses appartements - L'approche des ténèbres

Kara dans la prison de Camelot - L'approche des ténèbres

Kara dans la prison de Camelot - L'approche des ténèbres

Mordred rejoint Kara dans la grotte - L'approche des ténèbres

Mordred rejoint Kara dans la grotte - L'approche des ténèbres

Mordred soigne Kara dans la grotte - L'approche des ténèbres

Mordred soigne Kara dans la grotte - L'approche des ténèbres

Mordred et Kara se cachent dans la forêt - L'approche des ténèbres

Mordred et Kara se cachent dans la forêt - L'approche des ténèbres

Kara et Mordred - L'approche des ténèbres

Kara et Mordred - L'approche des ténèbres

Kara - L'approche des ténèbres

Kara - L'approche des ténèbres

Merlin - L'approche des ténèbres

Merlin - L'approche des ténèbres

Diffusions

Logo de la chaîne NRJ 12

France (inédit)
Samedi 27.12.2014 à 20:50
0.50m / 2.1% (Part)

Logo de la chaîne SciFi

France (inédit)
Vendredi 17.05.2013 à 22:00
1.30m / 0.3% (Part)

Logo de la chaîne BBC 1

Grande-Bretagne (inédit)
Samedi 15.12.2012 à 00:00
7.34m

Plus de détails

Titre original : The Drawing of the Dark

Réalisateur : Declan O'Dwyer

Scénariste : Julian Jones


Distribution


Colin Morgan ... Merlin
Bradley James  ... Arthur
Katie McGrath ... Morgane
Angel Coulby ... Guenièvre
Richard Wilson ... Gaius
John Hurt ... Voix du Grand Dragon
Alexander Vlahos ... Mordred
Tom Hopper ... Perceval
Eoin Macken ... Gauvain
Rupert Young ... Léon

Alexandra Dowling ... Kara 


Premières diffusions

Royaume-Uni : 15/12/12
France : 19/04/13
États-Unis : 22/03/13

Episode 5.11 - L'approche des ténèbres

 

Arthur, les chevaliers et Merlin reviennent d’une partie de chasse. Ils discutent joyeusement de leurs exploits lorsque soudain Perceval entend quelque chose dans les bois. Aussitôt sur le qui-vive, ils commencent à fouiller le sous-bois. Ils découvrent rapidement que les saxons semblent avoir encore attaqué un convoi. Mordred aperçoit une personne qui prend la fuite et il se lance à sa poursuite, persuadé qu’il s’agit d’un saxon.

Il finit par rattraper le fuyard qui est en fait une jeune fille druide, qu’il reconnait, elle se nomme Kara. Cette découverte le fait paniquer, il dit à la jeune fille de partir mais à quelques pas de là, Merlin a été témoin de la scène. Lorsqu’on interroge Mordred un peu plus tard à propos de ce qui vient de se passer, il prétend qu’il s’agissait seulement d’une biche, ce qui suffit à convaincre Arthur.

De retour auprès de Gaius, Merlin et son mentor sont en désaccord à propos de la loyauté de Mordred, le médecin continue à lui faire confiance alors que le jeune sorcier nourrit de plus en plus de soupçons à son égard.

Profitant de leur absence, Mordred vole des produits dans les appartements de Gaius et il quitte discrètement le château. Une fois dans la forêt, il utilisa la télépathie pour retrouver Kara.

Arthur de son côté est conscient que la situation du royaume devient de plus en plus critique, Morgane et ses guerriers saxons se rapprochent de plus en plus de Camelot. Gwen tente de le rassurer mais sans grand succès.

Dans la forêt, les retrouvailles entre Kara et Mordred sont pleines d’émotions. Il soigne la blessure de la jeune fille. Celle-ci est très surprise de son retour et surtout par sa loyauté envers Camelot et son roi. Mordred tente de convaincre Kara, qu’il le fait parce qu’Arthur est un homme de qualité, qu’il est son ami, mais ses arguments restent sans prise sur la haine de la druidesse envers le souverain. Elle finit par lui demande si Arthur connait sa vraie nature, Mordred est bien obligé d’avouer que le roi ignore ses origines, c’est pour elle la preuve qu’il n’appartient pas à Camelot. Malgré ce profond désaccord, les deux jeunes gens sont tout de même ravis de se retrouver et Mordred promet à Kara que personne ne lui fera de mal.

Merlin surprend Mordred alors qu’il revient au château et il lui demande d’où il vient. Il se montre insistant et finit par le pousser à avouer la vérité : ce n’est pas un saxon qu’il a laissé s’enfuir mais un druide. Cette explication ne suffit pas à calmer les soupçons de Merlin qui menace de tout révéler à Arthur. Mais Mordred l’implore de garder le silence. Merlin finit par prononcer des mots déjà entendus lors du retour de Mordred « Ton secret est en sécurité avec moi. Tu as ma parole.»

Arthur a décidé d’initier à l’art de la traque dans les bois. De retour à l’endroit où l’attaque des saxons a eu lieu, Arthur repère une piste. Merlin comprend immédiatement qu’elle va les mener à l’endroit où se cache Kara. Il tente de dissuader Arthur de la suivre, mais sans succès.

La piste aboutit à une grotte dissimulée par du lierre. Lorsqu’ils entrent dans la cavité, Kara se montre, elle marche avec difficulté ; elle les prévient qu’elle n’a pas de mauvaises intentions. Alors qu’Arthur s’approche pour l’aider, elle tente de le poignarder. Arthur parvient à la maitriser grâce à une intervention des pouvoirs de Merlin, Kara est habitée par une véritable haine et elle affirme que son seul regret est d’avoir échoué dans sa tentative de meurtre.

La druidesse est ramenée à Camelot et jetée en prison, elle accusée de tentative d’assassinat sur la personne du roi. Mordred qui a assisté à la scène tapi dans l’ombre, se jette sur Merlin et l’accuse d’avoir trahi son secret. Merlin a beau affirmer le contraire, Mordred ne le croit pas. L’arrivée de Leon et de Gwaine met fin à leur face à face, les deux hommes se séparent sous l’œil interloqué des chevaliers.

Lors de la comparution de Kara devant la cour, la jeune fille et Arthur se livrent à des plaidoyers fervents pour les deux points de vue qu’ils défendent et qui sont totalement irréconciliables. Le roi a aussi remarqué que la blessure de la druidesse a été soignée et il veut connaître l’identité de celui qui l’a aidée. Kara tient bon et ne révèle rien, elle ne montre aucun remords lorsqu’on lui annonce la sentence, elle est condamnée à être pendue.

Désespéré par cette condamnation, Mordred rend visite à Kara dans les cachots de Camelot, ils sont épris l’un de l’autre mais il est trop tard car la jeune fille va être exécutée dans quelques heures. Mordred promet de tout faire pour la sauver, il décide d'aller voir Arthur pour implorer son pardon. Il espère que le roi sera sensible à ses arguments.

Mordred se rend chez Arthur pour plaider la cause de la jeune fille. Il avoue que c’est lui qui l’a soignée et qu’ils se connaissent depuis l’enfance. Malgré la sincérité et la passion que met Mordred pour défendre Kara, Arthur demeure inflexible, la jeune fille a commis un crime, elle l’a reconnu, elle doit répondre de ses fautes. Mordred comprend qu’il n’y a plus rien à attendre de ce côté, il est effondré.

Après le départ de Mordred, Merlin dit à Arthur qu’il a sans doute pris une mauvaise décision, qu’il va perdre la confiance de Mordred en lui brisant le cœur. Arthur lui répond qu’on verra avec le temps, mais Merlin sait désormais que ses pires craintes sont en train de se réaliser.

Mordred se rend auprès de Kara et lui annonce qu’Arthur ne changera pas d’avis. La jeune fille n’est pas surprise. Elle ne montre toujours aucun remords, bien au contraire. Mordred est de plus en plus sensible à ses arguments surtout lorsqu’il voit qu’on dresse le gibet.

Il se rend auprès d’Arthur pour lui présenter des excuses, mais il n’y a plus aucune sincérité dans cette démarche. Le roi semble toutefois convaincu par ce changement d’attitude.

Merlin rattrape Mordred dans le corridor. Il lui dit qu’il sait qu’il va s’enfuir avec Kara et lui demande de ne pas le faire. Le druide lui demande alors s’il ne ferait pas la même chose s’il était à sa place. Merlin ne répond pas. Mordred finit par lui dire qu’il sait qu’il ne l’a pas trahi et lui demande de ne pas le faire.

De son côté Merlin est prêt à tout pour empêcher la réalisation des funestes présages concernant Arthur et Mordred. Il reste sourd aux arguments de Gaius. Il ne veut pas la mort de Kara, mais il veut également empêcher le départ de Mordred avec l’idée qu’il subsiste encore un mince espoir de réconciliation avec Arthur. Il prend alors la décision de révéler les intentions de fuite du druide.

Merlin pense qu’il peut convaincre Arthur de changer d’avis, qu’il peut revenir sur la sentence de mort. Il lui demande de laisser Kara et Mordred s’en aller librement, qu’une nouvelle mort ne va pas contribuer au retour de la paix. Mais Arthur ne veut rien entendre, il réaffirme que sa décision est irrévocable. Merlin ne peut rien y faire.

Mordred libère Kara et ils prennent la fuite. Sous les yeux incrédules de Mordred, la jeune fille tue un garde sans la moindre hésitation. La traque des fugitifs s’organise rapidement.

Alors que les chevaliers sont sur leurs traces, Mordred se montre et les supplie de les laisser partir. Au même moment, Kara lui ordonne par télépathie d’utiliser ses pouvoirs pour se débarrasser d’eux. Alors qu’il est sur le point de le faire, Perceval le met hors de combat.

Les deux fugitifs ont été ramenés au château. Du fond de sa cellule, Mordred demande à Merlin par télépathie pourquoi il n’a pas laissé les choses suivre leur cours.

Une dernière fois, Merlin tente encore de convaincre Arthur de faire preuve de clémence, mais ce dernier ne semble pas prêt à changer d’avis.

Le matin suivant, Leon vient chercher Kara pour la mener devant le roi. Mordred, désespéré, assiste à la scène. Dans la salle du conseil, Arthur veut donner une nouvelle chance à Kara, mais celle-ci la rejette.

Mordred est en larmes dans sa cellule, alors que Kara monte sur le gibet. Au moment de la pendaison, il hurle sa douleur et il utilise ses pouvoirs pour s’échapper du cachot.

Merlin annonce à Arthur la disparition de Mordred, et le roi commence à réaliser qu’il a commis une terrible erreur.

Mordred retrouve Morgane et il lui révèle ce qu’elle cherche à savoir depuis si longtemps, ce qui va la mener à la mort d’Arthur : Emrys se trouve à Camelot et sa véritable identité est … Merlin.

 

Écrit par realbion pour Merlin HypnoSeries.

Episode 5.11 – L’approche des ténèbres

 

Voix-off : En un pays de légende, où règne la magie, le destin d'un grand royaume repose sur les épaules d'un jeune homme. Son nom ... Merlin.

 

FORÊT DE CAMELOT

Arthur et ses chevaliers reviennent de la chasse.

Arthur : Ce fut une excellente expédition.

Mordred : Oui. Nous avons tous attraper quelque chose.

Gauvain : Même Merlin !

Il rit.

Arthur : Qu’est-ce qu’il a attrapé ?

Merlin (portant une arbalète sur l’épaule) : Un rhume.

Léon : Si tu apprenais à traquer les bêtes, la chasse te plairait davantage.

Merlin : J’suis le meilleur traqueur de vous tous.

Perceval lève la main pour faire arrêter la troupe. Il descend de cheval et retire sa cape. Arthur fait de même. Perceval retire un morceau de bois du sol. Arthur prend son épée et rejoint Perceval. Merlin accourt au côté du roi. Perceval suit des traces au sol. Merlin et Arthur le suivent.

Merlin : Arthur, qu’est-ce c’est ? Un cerf ?... Un ours ?

Perceval : Arthur ?

Les trois hommes arrivent sur les lieux d’une attaque. Des chevaliers sont à terre, des flèches plantées dans le dos.

Merlin : Des saxons.

Les chevaliers font le guet. Léon ferme les yeux d’un des chevaliers morts.

Arthur : Ils en voulaient au chargement... Des armes à destination de Camelot.

Merlin : Morgane ?

Gauvain : A si peu de distance des murailles de la citadelle ?

Arthur : Cherchez s’il y a des survivants.

Mordred s’est écarté du groupe. Il aperçoit une silhouette au loin. Il court à sa poursuite. Arthur et Merlin aperçoivent Mordred qui court. Ils le suivent. Pendant ce temps, Mordred atteint le fuyard qui tombe à terre. Mordred le retourne et pointe son épée sur lui.

Mordred : Kara ?... Va-t’en ! Va-t’en, Kara !

Merlin assiste à la scène. Mordred revient sur ses pas. Arthur et les chevaliers arrivent.

Arthur : Qu’est-il arrivé ?

Mordred : J’ai cru voir quelqu’un. Je me suis trompé. Cela devrait être un cerf.

Arthur : Vous êtes sûr ?

Mordred : Oui.

Arthur : Partons d’ici !

Mordred évite de croiser les yeux de Merlin. Ce dernier est inquiet.

 

***GENERIQUE***

 

APPARTEMENTS DE GAIUS

Merlin dépose une fiole sur la table de travail de Gaius.

Gaius : Je ne veux pas de cette fiole. Je veux de la gentiane.

Merlin : Peut-être qu’elle est sur l’étagère !

Gaius : Qu’est-ce qu’il y a, Merlin ? Qu’est-ce qui te tracasse ?

Merlin : Mordred.

Gaius : Tu te fais du souci à cause de ce que t’as dit cette sorcière ?

Merlin : Mais Finna avait raison. Je ne dois pas me fier à Mordred.

Gaius : C’est est un chevalier loyal. Il l’a prouvé à de nombreuses reprises.

Merlin : Il vous a dupé. Je dis qu’il vous a tous dupé.

Gaius : Tu te trompes Merlin.

Merlin : Quand on était en train de patrouiller, un saxon s’est échappé et Mordred l’a laissé.

Gaius : Tu es sûr ?

Merlin : Je l’ai vu.

Gaius : Il doit y avoir une explication toute simple.

Merlin : Je ne peux pas croire ça, Gaius… Pas après tout ce qu’on m’a raconté.

Gaius : Il a de l’affection pour le roi. Ce sentiment est partagé. Ils sont devenus des amis.

Merlin : Ça me rend d’autant plus inquiet. Arthur est aveuglé mais pas moi. Je ne commettrai pas la même erreur.

Gaius soupire.

Gaius : On a des malades qui attendent.

Gaius se dirige vers la porte. Merlin se lève et le suit.

Gaius : Tu as emporté tout ce qu’il faut ?

Merlin : Oui.

Gaius (le regardant de la tête au pied) : Merlin !

Merlin retourne chercher le sac à potions. Ils sortent des appartements de Gaius et marchent dans le couloir alors que Mordred était caché derrière une porte. Une fois partis, Mordred s’introduit dans les appartements de Gaius et prend deux fioles.

 

FORÊT DE CAMELOT

Il fait nuit. Mordred évite les gardes du château. Il s’empare d’une torche, l’éteint et retourne dans la forêt à l’endroit de l’attaque. Il rallume ensuite la torche avec des silex. Puis il utilise ses pouvoirs de télépathie.

Mordred : Kara ?

Kara (à peine audible) : Mordred ! Mordred ! Mordred !

Il se dirige au son de la voix de Kara dans son esprit.

Kara : Mordred !

Il continue son chemin.

Kara : Mordred !

 

CHAMBRE D’ARTHUR

Arthur et Sir Léon regardent une carte déroulée sur une table.

Léon : Nous pensons qu’ils sont arrivés par le défilé de Westhay et qu’ils ont constamment suivi la ligne de crète jusqu’au guet de Rush Wick. 

Arthur : Il n’est pas question que nos voies de ravitaillement deviennent vulnérables. Je veux qu’on envoie des patrouilles supplémentaires à l’ouest et au nord de la citadelle.

Léon : Nous partirons au lever du jour.

Léon se dirige vers la porte.

Arthur : Léon ? Inutile de vous rappeler que nous sommes en guerre.

Léon acquiesce puis s’en va. Guenièvre entre dans la pièce par une autre porte.

Guenièvre : Qu’est-ce qui vous tourmente ?

Arthur : Les hommes de Morgane ont attaqué à seulement quelques lieux de la citadelle.

Guenièvre : Elle ne manque pas d’audace.

Arthur : Elle ne nous a jamais redouté.

Guenièvre : Alors elle est plus stupide que je ne croyais.

Arthur : Elle a pour elle les forces de la magie.

Guenièvre : Et vous, vous avez la force et l’affection de votre peuple. Quand vous êtes devenu Roi, vous lui avez donné une raison de se battre. C’est l’arme la plus puissante qui soit au monde.

 

FORÊT DE CAMELOT

Mordred retrouve Kara dans une grotte. Les deux jeunes gens s’enlacent avec bonheur.

Kara : Est-ce que tu peux le croire ?

Mordred : Non.

Kara : Si c’la n’avait pas été toi.

Mordred : Je sais… Ta jambe !

Kara : La blessure n’est pas profonde.

Mordred : Laisse-moi voir… Je vais la nettoyer.

Il fouille dans son sac et sort les deux fioles qu’il a prises chez Gaius.

Mordred : Ces onguents aideront à cicatriser.

Il se met au travail. Kara le regarde faire mais semble inquiète.

Kara : Qu’est-ce que nous allons faire ?

Mordred : Je vais t’aider à te rétablir.

Kara : Tu es un chevalier…

Mordred : Cela n’a aucune importance.

Kara : De Camelot ! … Pourquoi Mordred ?

Mordred : Arthur est quelqu’un de bien.

Kara : Ah ! Je peux pas croire que tu viens de dire ça !

Mordred : Tu ne le connais pas.

Kara : C’est ton ami ?

Mordred : Oui.

Kara : Est-ce qu’il sait qui tu es ?

Il ne répond pas.

Kara : Tu es un druide. Et tu n’as rien à faire à Camelot.

Mordred : J’ai confiance en Arthur... Tu verras, un jour, les choses changeront…

Il sourit.

Mordred : Ici, tu es en sûreté… [Il lui caresse la joue] Personne ne te fera de mal. Je te le promets.

 

CHÂTEAU DE CAMELOT

Mordred descend un escalier. Merlin l’attend en bas dans un couloir adjacent.

Merlin : Où êtes-vous allé ?

Mordred : Nulle part.

Merlin : Vous mentez.

Mordred : Et pour qui te prends-tu pour m’interroger ainsi ?

Merlin hausse les épaules.

Mordred : Pourquoi fais-tu cela ? Quoi que je fasse, tu imagines le pire.

Merlin : Je vous ai vu… laisser un saxon s’enfuir… Peut-être devrais-je dire à Arthur ?

Mordred : Merlin ! ... C’est une druidesse. Je la connais. Elle était blessée. Que pouvais-je faire ? La laisser se faire prendre ? Elle avait une flèche dans la jambe. Elle ne peut pas marcher, Merlin !

Merlin : Vous prenez un risque.

Mordred : Je ne peux pas la laisser mourir. C’est… quelqu’un de très… Je ne peux pas t’expliquer.

Merlin : Où est-elle ?

Mordred : Elle a besoin de quelques jours. Ensuite, elle s’en ira. Elle ne veut pas faire de mal. Je t’en prie n’en parle à personne. Tu sais bien que si Arthur l’attrape… Elle sera tuée. Alors Merlin, je t’en supplie… C’est l’une des nôtres… Promets-moi.

Merlin : Votre secret ne risque rien avec moi. Vous avez ma parole.

Voix d’Arthur : MERLIN !

Les deux hommes regardent en direction du couloir. Mordred en profite pour quitter les lieux. Arthur arrive dans le couloir derrière Merlin.

Arthur : Qu’est-ce que tu fais ?

Merlin : Je fais mon canard… [Merlin fait face à Arthur] J’ai l’air de rien faire du tout. Mais il y a un tas de travail qui se fait sous la surface.

Arthur : Hum… Intéressant. Moi, je te vois plutôt comme un morpion.

Merlin : Vous croyez ?

Arthur : Oui. Inutile, irritant. Allez viens. Nous devons partir en patrouille.

Merlin se retourne dans la direction qu’a prise Mordred puis suit Arthur.

 

FORÊT DE CAMELOT

Arthur et Merlin sont à pied et ont laissé leurs montures attachées chacun à un arbre. Arthur s’avance seul dans la forêt car il a aperçu quelque chose.

Arthur : Merlin ? Par ici. [Il s’accroupit pendant que Merlin le rejoint] L’important est de garder l’attention en éveil. Qu’est-ce que tu vois ?

Merlin : Je vois un pantalon qui a besoin d’être lavé.

Arthur : Regarde mieux… [Forçant Merlin à s’accroupir] Penche-toi plus près ! Qu’est-ce que tu vois maintenant ?

Merlin : Génial ! Deux pantalons qui ont besoin d’être lavés.

Arthur : Sur cette branche !

Merlin : Elle est cassée.

Arthur : Qu’est-ce que ça t’indique ?

Merlin : Que quelque chose a quitté le sentier.

Arthur (regardant le sol) : Hum hum. C’est récent.

Merlin (levant la tête) : Un animal.

Arthur : Ah oui, tu crois ?

Merlin : Un cerf.

Arthur : Faudrait que ce soit un gros.

Merlin : Avec une très grande ramure.

Arthur : Pourquoi dis-tu ça ?

Merlin : Parce qu’il nous regarde.

Arthur lève la tête et aperçoit un cerf qui les fixe en ruminant.

Merlin : L’important c’est de garder l’attention en éveil… [En souriant] Allez venez !

Mais Arthur aperçoit quelque chose qui l’inquiète un peu plus loin. Il s’agit d’une empreinte de botte.

Arthur : Ça, ça n’est pas un cerf.

 

Il suit les traces et arrive à l’endroit de l’attaque des saxons. Merlin le suit et la pluie s’est mise à tomber.

Arthur (pointant du doigt les traces dans la terre) : Merlin.

Merlin : Elles viennent de l’endroit où nous étions hier.

Arthur : Hier, il faisait sec. Il a plu cette nuit. Ces traces sont fraîches.

Merlin : Nos hommes ont patrouillé dans ce secteur nuit et jour. C’est sans doute l’un d’entre eux.

Arthur : Qui ? J’ai eu un rapport. Personne n’est passée par ici.

Arthur continue de suivre les traces de pas avec Merlin. Arthur aperçoit la flèche que Mordred a brisé en rejoignant Kara. Il suit la piste. Ils arrivent à l’entrée de la grotte où s’est réfugiée Kara. Arthur dégaine son épée.

Merlin (à voix basse) : Arthur !

Mais Arthur l’ignore et pénètre dans la grotte. Il ne voit personne jusqu’à ce que Kara se montre de derrière un rocher.

Kara : Ne me faites pas de mal.

Elle sort de derrière le rocher en pointant et en grimaçant de douleur.

Merlin : Attention. Arthur, elle est blessée.

Kara : Je vous en prie. Je ne vous veux aucun mal.

Arthur rengaine son épée et s’approche de Kara. Mais elle sort une dague et tente de poignarder Arthur. Mais Merlin intervient et, grâce à sa magie, dévie sa lame et lui fait perdre son arme qui se plante au sol. Arthur maitrise Kara.

Arthur : Vous étiez prête à me tuer !

Kara : Je regrette juste d’avoir échouer.

 

CHÂTEAU DE CAMELOT

Kara est emmenée entre deux gardes dans les cachots. Mordred assiste à la scène, caché derrière un pilier du couloir.

 

Le lendemain matin, Merlin marche dans un couloir. Mordred l’empoigne brutalement et le plaque contre le mur.

Mordred : POURQUOI ?

Merlin : J’ui ai rien dit.

MORDRED : TU M’AVAIS DONNE TA PAROLE !

Merlin : JE VOUS JURE !

Il le repousse violemment.

Mordred : Tu l’as fait parce que tu me détestes.

Merlin : Non.

Mordred : Cette fois, tu es allé trop loin. Tu vas payer Merlin.

Gauvain et Léon les rejoignent.

Gauvain : Que se passe-t-il ?

Léon : Vous parlez de quoi ?

Mordred : De rien.

Mordred s’en va en bousculant les deux chevaliers.

Gauvain : Merlin ?

Merlin (avec le sourire) : De rien.

 

SALLE DU CONSEIL

Les chevaliers entourent Kara qui fait face à Arthur, Merlin, Guenièvre et les membres du conseil.

Arthur : Faisiez-vous partie d’une cohorte de saxons qui a attaqué un chargement d’armes en route vers Camelot ?

Kara : Oui.

Arthur : Et agissiez-vous sur ordre de Morgane Pendragon ?

Kara : Ce que j’ai fait, je l’ai fait pour moi-même. Pour mon peuple. Et pour notre droit à la liberté.

Arthur : Je n’ai rien contre les druides.

Kara : J’ai passé ma vie entière à me cacher à cause de mes croyances. Et j’ai vu tous ceux que j’aimais se faire tuer.

Arthur : Autrefois peut-être. Mais je ne suis pas mon père.

Kara : Vous ne tuez pas les magiciens ? Ce n’est pas moi, Arthur Pendragon, qui est à répondre de mes crimes. C’est vous. Vous et votre père, vous avez férocement et impitoyablement accablés de malheurs tous mes semblables. C’est vous qui avez contraint un peuple fort paisible à la guerre. Et c’est vous, et Camelot, qui allaient en payer le prix.

Arthur : Dans vos paroles, j’entends la voix de Morgane... C’est elle, avec d’autres gens comme elle, qui a abusé des pouvoirs de la magie. Ce sont eux qui ont provoqué un désaccord entre nos deux peuples. Ce sont leurs actes qui ont terrorisé Camelot et qui nous ont forcé à interdire de telles pratiques. Mais si vous comparaissez devant ce tribunal, ce n’est pas à cause d’un acte de sorcellerie ou de sédition mais parce que vous avez commis des meurtres… Vos actions ont provoqué la mort de nombreux hommes de valeur et menacé la vie de beaucoup d’autres.

Kara : Il s’agissait de victimes de guerre. Et je suis prête à employer de nouveau les mêmes méthodes. Car je n’aurais de repos que lorsque vous serez mort et que votre royaume n’existera plus.

Arthur : Vous avez pourtant des amis ici ? Vous avez pu recevoir des soins pour votre jambe. Grâce à quelqu’un de Camelot. Qui ?

Kara : Je me suis soigné moi-même.

Arthur : Vous mentez. Celui qui vous a aidé a laissé des empreintes de pas dans la boue. Des empreintes qui nous ont permis de vous capturer.

Kara : Un inconnu a croisé mon chemin et il est venu à mon aide. J’ignore totalement qu’il était.

Arthur : Vous ne montrez aucuns remords pour vos forfaits. Je n’ai pas d’autre choix que de vous déclarer ennemie de Camelot. Demain, à l’aube, conformément aux lois de ce pays, on vous sortira de votre cellule pour vous pendre.

Arthur fait un signe aux deux soldats derrière la prisonnière. Ces derniers l’empoignent.

Kara : Faites comme vous l’entendez. Cela n’arrêtera pas la révolte de Morgane.

Les deux soldats l’emmènent vers la porte.

Kara : Votre ruine est proche. Mon seul regret c’est que je ne serai pas là pour la voir.

 

CACHOTS DU CHÂTEAU DE CAMELOT

Kara est enfermée dans une cellule. Une fois les soldats partis, Kara s’effondre en larmes. Mordred la rejoint.

Mordred : Kara ?

Il se tourne brièvement vers un garde assis un peu plus loin.

Mordred : Le roi m’envoie pour vous parler Kara. Il est contrarié… parce que vous n’avez pas trahi la personne qui vous a aidée… Vous êtes très loyal.

Kara : Cette personne est… très chère à mon cœur. [Mordred s’approche des barreaux de la cellule] Jamais je ne le dirai à quiconque. J’aimerai mieux mourir que de voir cette personne souffrir.

Le soldat de garde les rejoint, dépose un bol dans la cellule de la prisonnière puis repart à sa place. Mordred et Kara se tiennent les mains.

Mordred (à voix basse) : Je vais parler au roi.

Kara : Il ne montrera jamais de pitié envers quelqu’un comme moi.

Mordred : Je ne permettrai pas que tu meures.

Il quitte les cachots.

 

CHAMBRE D’ARTHUR

Avant de frapper à la porte de la chambre du roi, Mordred expire profondément.

Arthur (se défaisant de sa côte de mailles, aidé de Merlin) : Oui. Ah, Mordred ! Qu’y-a-t-il ?

Mordred pose un genou à terres devant le roi.

Mordred : C’est moi. C’est moi qui ai apporté des onguents à la druidesse. Arthur, je vous demande humblement de bien vouloir reconsidérer votre sentence. C’est quelqu’un de bien. Elle n’a aucune intention méchante. Ce n’est pas elle qui est coupable. Morgane se sert d’elle dans sa quête du pouvoir.

Arthur : Vous connaissez cette fille ?

Mordred (les larmes aux yeux) : Oui et c’est… pour moi quelqu’un de très… Depuis ma petite enfance, elle occupe une grande place dans mon cœur.

Arthur l’incite à se relever.

Arthur : Vous savez que je suis prêt à beaucoup pour vous. Vous êtes chevalier de Camelot. C’est un lien qui nous unit. Mais ce que vous me demandez de faire… Cette fille constitue un danger et pas seulement pour moi. C’est une ennemie jurée de Camelot totalement dévouée à sa cause.

Mordred : Non ! Je vais changer cela. Elle écoutera mes arguments.

Arthur : Je ne peux pas mettre en péril mes citoyens. Quel que soit la personne qui me le demande.

Mordred : Je vous en supplie de toutes mes forces.

Arthur : Elle a avoué être coupable… Je n’ai pas d’autres choix… Je suis navré.

Mordred (le saluant) : Sire.

Il quitte la pièce en contenant sa peine.

Merlin : N’y-a-t-il pas un lien sacré qui vous unit aux chevaliers ?

Arthur : Oui mais la loi doit être appliquée. C’est primordial.

Merlin : Vous lui brisez vraiment le cœur. [Arthur ne répond pas] Vous allez perdre sa confiance. Réfléchissez.

Arthur : Il n’y a rien que je puisse faire ! Avec le temps, Mordred comprendra cela… et il finira par me pardonner.

Merlin : Je crains que vous ne fassiez une erreur.

Arthur : Seul l’avenir nous le dira.

 

CACHOTS DU CHÂTEAU DE CAMELOT

Mordred retrouve Kara à sa cellule.

Mordred : Il n’a pas voulu écouter.

Kara : Il a pris sa décision.

Mordred : J’ai essayé.

Kara : Il est trop tard.

Mordred : Non Kara.

Kara : Il se moque de mon sort. En dépit de ce qu’il affirme, il n’est pas différent de son père. Un tyran, une vraie brute.

Mordred : Je croyais que lui et moi étions amis.

Kara : C’est un Pendragon. Tu as fait ce que tu pouvais.

 

CHÂTEAU DE CAMELOT

Le lendemain, Mordred se trouve dans un couloir du château et regarde par la fenêtre la construction de la potence.

 

CHAMBRE D’ARTHUR

Le soir, le roi est assis à sa table de travail. Mordred entre sans frapper et vient directement devant lui.

Arthur : Mordred.

Inquiet, Merlin assiste à l’entretien un peu à l’écart.

Mordred : Je suis venu… pour m’excuser.

Arthur : C’est inutile.

Mordred : Je suis désolé de ce que j’ai fait. Et j’espère que vous me pardonnerez.

Arthur : Jamais, je ne laisserais un incident de ce genre détruire notre amitié.

Mordred : Vous m’avez fait chevalier. Je me souviendrai toujours de cela. Et de tout ce que vous avez fait pour moi.

Arthur : Vous m’en avez bien récompensé. Oui. En devenant l’un de mes plus loyaux chevaliers.

Mordred : Merci Sire.

Mordred se retire sous le regard soupçonneux de Merlin.

Arthur : Je savais bien qu’il changerait d’avis.

Mais Merlin quitte la chambre précipitamment.

 

COULOIR DU CHÂTEAU DE CAMELOT

Merlin rattrape Mordred.

Merlin : Qu’est-ce que vous faites ? Vous partez ? Vous allez l’emmener avec vous ?

Mordred s’arrête et se retourne face à Merlin.

Mordred : Ne me barre pas le passage. Je ne veux pas que tu sois blessé.

Merlin (désabusé) : Mordred.

Mordred : Kara est condamnée à mourir demain matin. Qu’est-ce que tu f’rais toi ?

Merlin : Vous n’avez pas le droit.

Mordred : Dis-moi, tu n’agirais pas de même pour la dame de tes pensées ?

Merlin :  Soyez pas stupide.

Mordred sourit.

Mordred : Tu vois… Tu ne peux rien faire.

Il se retourne et s’éloigne.

Merlin : Mordred !

Mordred s’arrête.

Merlin : Je vous en prie.

Mordred : Je sais que tu ne m’as pas trahi l’autre fois. Ne me trahis pas maintenant.

Mordred quitte les lieux

 

APPARTEMENTS DE GAIUS

Merlin et Gaius sont assis l’un à côté de l’autre sur un banc.

Gaius : Ce sont des choses que tu as faites toi-même au moins cent fois dans le passé.

Merlin : Non là c’est différent.

Gaius : Comment cela ?

Merlin : Mordred ne va pas seulement délivrer Kara. Il va s’en aller avec elle. Dans ce cas, il n’y aura aucune possibilité de réconciliation avec Arthur. La décision d’Arthur a déjà monté Mordred contre lui. Avec cette fille à ses côtés, il ira se jeter dans les bras de Morgane.

Gaius : Tu ne peux pas vouloir que Kara meure.

Merlin : Mais je ne veux pas qu’Arthur meure non plus. Tant que Mordred est à l’intérieur de ces murs, il reste de l’espoir. Je dois l’empêcher de sortir.

Merlin se lève et sourit.

Merlin : Gaius !

Mais Gaius reste sombre et silencieux.

Merlin : Je n’ai pas le choix.

Merlin quitte les appartements de Gaius.

 

CHAMBRE D’ARTHUR

Guenièvre et Arthur prennent leur repas dans la bonne humeur. Merlin entre.

Guenièvre :  Merlin ?

Merlin : Désolé Majesté. Je dois parler avec Arthur. C’est important.

Arthur : Ça vaudrait mieux.

Merlin : C’est Mordred.

Arthur : Oui et alors ?

Merlin : Arthur…

Arthur : Bon tu vas le dire ou pas ?

Merlin : Il…

Arthur : Oui ?

Merlin : Il va aider la jeune druidesse à s’échapper.

Arthur se précipite à l’extérieur de la chambre.

 

CACHOTS DU CHÂTEAU DE CAMELOT

Arthur et Merlin arrivent dans le couloir du cachot. Le garde est allongé sur le sol au milieu de la fumée. Arthur et Merlin découvrent la cellule de Kara vide.

Arthur : Alerte la garde.

 

COULOIR DU CHÂTEAU DE CAMELOT

Mordred conduit Kara dans les couloirs du château en faisant bien attention à ne pas se faire remarquer. Mais il arrive devant un garde. Mordred recule mais Kara se précipite sur lui, l’assomme, prend la dague de Mordred et le tue sous le regard horrifié de Mordred.

Kara :  C’est un soldat de Camelot.

Soudain, l’alarme du château retentit. Ils s’enfuient.

 

COUR ROYALE

Les soldats courent dans tous les sens à la recherche des fuyards.

 

COULOIR DU CHÂTEAU DE CAMELOT

Gauvain et les chevaliers viennent à la rencontre du roi, de Merlin et de Sir Léon.

Gauvain : Nous fouillons la citadelle.

Arthur : Ils sont déjà partis. Allez fouiller la forêt ! Je veux qu’on les capture.

Léon : Vivants ?

Arthur : Ce sont des fugitifs. La loi est claire.

Léon (à ses hommes) :  Envoyez autant de cavaliers que vous le pourrez !

Arthur (à Léon) : Ne tenez pas compte de vos sentiments personnels.

 

EXTERIEUR DE CAMELOT

Les fuyards se dirigent vers la forêt. Kara s’arrête à bout de souffle.

Mordred : Il faut que tu te reposes.

Kara : C’est impossible.

Elle reprend sa course. Mordred la suit.

 

Des cavaliers arrivent de la citadelle et s’enfoncent dans la forêt. Il s’agit d’Arthur et de ses chevaliers. Perceval descend de son cheval.

Perceval : Par ici. J’ai cru voir quelque chose.

Arthur et Merlin descendent de cheval. Arthur prend son épée et poursuit à pied.

 

Kara, essoufflée, se tapit au pied d’un arbre. Mordred la rejoint alors que les chevaliers se rapprochent.

Kara (à voix basse) : Continue tout seul… Je t’en prie.

Mordred : Je ne t’abandonnerai pas.

 

Les chevaliers arrivent vers eux.

Arthur : Mordred !

Mordred dégaine son épée et fait face à Arthur et ses chevaliers. Ces derniers sont surpris de sa réaction. Kara s’adresse à Mordred avec son esprit.

Kara : Sers-toi de tes pouvoirs magiques. Tue-les !

Mordred (choqué) : Ce sont mes amis.

Arthur : Rendez-vous.

Mordred : Laissez-la s’en aller… Nous quitterons Camelot et nous ne reviendrons jamais. Vous avez ma parole. Je vous en prie… Gauvain… Léon…

Kara : Sers-toi de tes pouvoirs magiques. Vas-y !

Mais alors qu’il s’apprête à se servir de ses pouvoirs, Perceval l’assomme par derrière.

 

CACHOTS DE CAMELOT

Mordred est enfermé dans une cellule à côté de celle de Kara sous le regard indécis d’Arthur et de Merlin.

Mordred (à Arthur) : Qu’est-ce que vous allez me faire ?

Arthur : J’aimerais le savoir.

Arthur se retire. Merlin le suit mais Mordred s’adresse à lui par télépathie.

Mordred (en colère) : Pourquoi n’as-tu pas laissé les choses comme elles étaient ?

Merlin s’arrête mais ne se retourne pas. Puis il s’en va.

 

APPARTEMENTS DE GAIUS

Gaius ouvre la porte de ses appartements, Merlin sur ses talons.

Merlin : Ce que j’essayais précisément d’empêcher est arrivé.

Gaius : Certains éléments sont intégrés si profondément au tissu du monde Merlin, que personne ne peut faire quoi que ce soit pour les modifier.

Merlin : Il doit y avoir une réponse, une solution pour en sortir. Peut-être que… si… Si Arthur décidait d’annuler la sentence…

Gaius : Il ne changera pas d’avis.

Merlin : Mais si je parvenais à le persuader. Dans ce cas, Mordred ne serait plus furieux contre Arthur et lui serait… redevable.

Gaius : Tu connais Arthur. Je ne le vois guère accepter cette idée.

Merlin : Il faut que j’essaie… [Il se dirige vers la porte] C’est ma seule chance.

 

CHAMBRE D’ARTHUR

Le roi, pensif, se tient debout devant la fenêtre à regarder dehors.

Merlin : Je sais que ce n’est pas à moi de parler mais… Arthur…

Arthur : Je sais ce que tu vas dire.

Il se retourne.

Merlin : La fille.

Arthur : Son sort est réglé. C’est celui de Mordred qui me préoccupe. Dois-je lui rendre la liberté ?

Merlin : Délivrez-les tous les deux.

Arthur : La fille a assassiné de sang-froid des hommes innocents. Je me dois d’être inébranlable.

Merlin : Comment une mort de plus apportera-t-elle la paix ? Elle est jeune. Je ne crois pas qu’elle soit perdue à tout jamais. Vous avez vu leur amour. C’est une chose bien plus importante que son désir de servir Morgane ou sa cause. Accordez-lui encore une chance. Elle la saisira.

Arthur : En tant que roi, j’ai juré de faire de respecter la loi. C’est l’avenir de Camelot qui m’intéresse.

Merlin : Je vous en prie. Arthur, vous devez écouter ce que je dis.

Arthur : C’est ma décision. Ma décision à moi seul.

Arthur se retourne vers la fenêtre. Merlin se retire.

 

CACHOTS DU CHÂTEAU DE CAMELOT

Mordred : Si je n’étais pas venu à toi.

Kara : Je serais morte de ma blessure.

Mordred : Tout est ma faute.

Kara : Personne d’autre n’est à blâmer à part moi-même. J’ai choisi ma voie. Je n’ai qu’un seul regret… Seulement un regret.

 

Le lendemain matin…

Sir Léon entre dans la cellule de Kara.

Mordred : Kara.

Léon (à Mordred) : Nous sommes venus la conduire au roi.

Elle embrasse les mains de Mordred puis sort de sa cellule. Mordred la regarde partir avec inquiétude.

 

CHAMBRE DU CONSEIL

Kara se tient debout face à Arthur et entourée des chevaliers de Camelot. Merlin se tient derrière Gauvain. Léon est au côté d’Arthur, assis sur son trône.

Arthur : Toutes les personnes présentes connaissent les crimes dont vous êtes coupables. Mais je suis prêt à vous offrir une chance. Je sais que les druides sont un peuple pacifique. Vous, vous êtes jeune et impressionnable. Une cible de choix pour les gens comme Morgane. Si vous vous repentez de vos crimes, je vous accorderai la vie sauve.

Kara : Je ne puis me repentir d’un crime que je n’ai pas commis.

Arthur : Kara…

Kara : Ce n’est pas un crime de se battre pour sa liberté. Ce n’est pas un crime de se battre pour avoir le droit d’être qui on est.

Arthur regarde Merlin d’un air désespéré.

Kara : Vous méritez tout ce qui va vous arriver Arthur Pendragon.

 

COUR ROYALE

Les chevaliers sont éparpillés au milieu de la cour parmi la population venue voir la pendaison. Kara est amenée dans la cour.

 

CACHOTS DU CHÂTEAU DE CAMELOT

Mordred est en larme.

 

COUR ROYALE

Kara monte sur l’échafaud sous le regard d’Arthur et Guenièvre depuis le balcon royal.

 

CACHOTS DU CHÂTEAU DE CAMELOT

Alors que le bourreau passe la corde au cou de Kara, Mordred utilise sa magie pour faire trembler la porte de sa prison sur ses gonds.

 

COUR ROYALE

Arthur fait signe de la tête au bourreau. Ce dernier exécute la sentence dans un silence morbide.

 

CACHOTS DU CHÂTEAU DE CAMELOT

Mordred : NOOOOOOOOOOOOOOOON !

La porte de sa cellule tombe à terre.

 

CHAMBRE D’ARTHUR

Pensif, Arthur est assis à sa table de travail.

Merlin : C’est presque comme s’il s’était évanoui dans la nature. Les gardes ont cherché partout jusqu’à la rivière sans trouver la moindre trace.

Arthur : Dire que je l’ai fait chevalier.

Merlin : Vous avez du cœur. Il ne faut pas vous en vouloir pour ça.

Arthur : Ah ! Je n’aurais pas dû lui faire confiance… J’ai commis une erreur épouvantable.

Merlin : J’espère que non.

 

FORÊT

Déterminé, Mordred arrive en vue du repaire de Morgane.

 

REPAIRE DE MORGANE

Mordred arrive, escorté des hommes de Morgane, devant cette dernière, assise sur son trône. L’un d’eux force Mordred à mettre un genou à terre.

Morgane : Mon vieil ami. A notre dernière rencontre, tu as tenté de me tuer.

Mordred : Je suis venu dans un but précis, Morgane. Sachez que j’ai marché sans relâche afin de vous trouver. Je vous apporte la nouvelle que vous attendez depuis très longtemps.

Morgane : La mort d’Arthur ?

Mordred : La clé de sa mort. J’ai eu tort de mettre en doute votre sagesse Madame, et je souhaite me racheter.

Morgane : Dis-moi.

Mordred : Il y a quelqu’un que vous avez longtemps recherché. Quelqu’un qui a toujours réussi à vous échapper.

Morgane : Emrys.

Mordred : Je sais où il est.

Morgane :  Où est-il ?

Mordred : A Camelot. Je connais son vrai nom… C’est Merlin.

Morgane est sous le choc.

 

MERLIN…

 

***GENERIQUE DE FIN***

 

Ecrit par byoann pour Merlin Hypnoweb.net.

KILGHARRAH: In a land of myth and a time of magic, the destiny of a great kingdom rests on the shoulders of a young man. His name: Merlin.


[FOREST]

[Arthur, Merlin and the knights ride back to Camelot from a hunting trip. Merlin has a crossbow over his  shoulder and a blanket around his shoulders.]

ARTHUR: I think it's been a good trip.

MORDRED: Yeah, we all caught something.

GWAINE: Including Merlin. [He laughs.]

ARTHUR: What did he catch?

MERLIN: A cold!

LEON: If you learnt to track, you'd enjoy it more.

MERLIN: I'm the best tracker here.

[Percival holds a hand up to stop everyone. He dismounts, and removes his cloak. Arthur takes his cloak off and dismounts. Percival draws his sword, walks to something on the ground and bends down. He pulls a crossbow bolt out of the dirt. The others and Merlin dismount. Arthur draws his sword as Percival keeps on following the trail. Merlin catches up to Arthur with the crossbow in hand.]

MERLIN: Arthur, what is it? A deer? [He makes the crossbow ready.] A boar?

PERCIVAL: Arthur.


[They come upon a raided camp.]

MERLIN: Saxons.


[There are dead Camelot knights. Mordred and Leon look around. There's an over turned carriage. Leon closes the eyes of one of the knights and glances around. Gwaine knocks a mace off of a box.]

ARTHUR: They were after the cargo. Weapons bound for Camelot.


[Mordred walks off in direction and Merlin watches him go.]

MERLIN: Morgana.

GWAINE: This close to the city walls?

ARTHUR: Check for survivors.


[Mordred looks up, looks back at the ground then does a double take. He sees someone run from behind a tree. He takes off after the person. Arthur and Merlin notice. Merlin takes off after him. Arthur signals the knights to move out. Mordred continues to follow cloaked the person. They fall and he comes up behind them. The person rolls over to face him as he points his sword. Mordred recongizes the woman.]


MORDRED: Kara? Go! [He whispers more urgently.] Kara, go!


[Merlin comes up as Mordred starts to turn around. He sees Kara run through the trees. Arthur and the others come up as Mordred walks back.]

ARTHUR: What happened?

MORDRED: I thought I saw someone. I was wrong. Probably a deer.

ARTHUR: Are you sure?

MORDRED: Yeah.

ARTHUR: Move out.


[Mordred looks back at the way that Kara ran. He starts to follow the others and stops when he sees Merlin standing there. They share a look before Mordred continues on. Merlin looks back at where he saw Kara disappearing then moves his gaze to where Mordred went.]


OPENING CREDITS


[KING'S PALACE- PHYSICIAN'S CHAMBERS] [Gaius is grounding herbs together. Merlin walks away from the table after putting a bottle on the table. He has Gaius's medicine bag.]

GAIUS: I don't want that. I want lungwort!

MERLIN: Maybe it's in the...thing. [He sets the bag down on the other table and goes about getting it ready.]


GAIUS: What is it, Merlin? What's the matter?

MERLIN: Mordred. [He sits on the bench.]

GAIUS: You're worrying about what the sorceress told you.

MERLIN: Finna was right. I must not trust Mordred.

GAIUS: He's a loyal knight. He's proved it time after time.

MERLIN: He's beguiled you. He's beguiled you all.

GAIUS: You're wrong, Merlin.

MERLIN: When we were out on patrol, a Saxon escaped and Mordred let him.

GAIUS: Are you sure?

MERLIN: Saw him.

GAIUS: There must be a simple explanation.

MERLIN: I can't believe that, Gaius. Not after all I've told.

GAIUS: He's fond of the King. The feeling is mutual. They've become great friends.

MERLIN: That's my fear. Arthur's blind to him. I'm not. I won't make that same mistake.


[Gaius takes a deep breathe and releases it knowing there is nothing else to say.]

GAIUS: We've patients waiting.


[Merlin gets up and follows Gaius to the door. Gaius turns to Merlin as he opens the door.]

GAIUS: Have you got everything?

MERLIN: Yes.

GAIUS: [He looks at Merlin and notices that he doesn't have the medicine bag.] Merlin?


[Merlin points to Gaius's shoulder, down at his hand and realizes that the bag is still on the table. He tsks and runs to get the bag. He puts the cover on as he leaves.]

[Gaius and Merlin walk down the corridor. Mordred is hiding behind a door and when they are past he goes into the physician's chambers. He looks around before going to a shelf , he looks through the vials and grabs two. He holds them behind his back and leaves.]


[KING'S PALACE- COURTYARD]

[A guard walks by. Mordred sneaks behind another one, grabs a torch, puts out the flame and leaves. He goes back to where the upturned carriage is and relights the torch using flints. He grabs the torch and stands up. Mordred closes his eyes and calls to Kara using telepathy.]

MORDRED: Kara. [He turns to his left and listens.]

KARA: [Softly] Mordred? [Louder] Mordred.


[Mordred opens his eyes and turns around. He starts walking in the direction of her voice.]

KARA: Mordred.


[He snaps a branch.]


[KING'S PALACE- ROYAL CHAMBERS]

[Leon is looking at a map. Arthur is standing next to him.]

LEON: We believe they approached from the gorge at Westhay and tracked the ridgeline all the way through to the ford at Rushwick.

ARTHUR: We can't allow our supply routes to become vulnerable. I want extra patrols dispatched to the west and the north of the Citadel.

LEON: We ride at first light. 

[Leon heads to the door. Before he opens it Arthur stops him.]

ARTHUR: Leon. I need not remind you we're at war.


[Leon nods and leaves. Gwen walks up.]

GWEN: What's troubling you?

ARTHUR: Morgana's men attacked only a few leagues away from the Citadel.

GWEN: She is brazen.

ARTHUR: She does not fear us.

GWEN: Then she's more foolish than I thought.

ARTHUR: She has sorcery on her side.

GWEN: And you have the strength and love of your people, Arthur. When you became King, you gave them something to fight for. That's the most powerful weapon of all.


[She touches his arm and he smiles at her.]


[FOREST]

[Mordred finds Kara on a pile of leaves in a secluded little nook. He walks to her, sets the torch down and hugs her.]

KARA: Could you believe...?

MORDRED: No. [She pulls back and looks at him.]

KARA: If it hadn't been you...

MORDRED: I know.

MORDRED: Your leg?

KARA: It isn't deep. [He takes his bag off.]

MORDRED: Let me see. [He looks at the wound then back up at her.] I'll clean it. [He pulls the vials out the bag and holds them up.] These will help it heal. [He starts to doctor her leg.]

KARA: What're we going to do?

MORDRED: I'm going to help you get better.

KARA: You're a knight.

MORDRED: That doesn't matter.

KARA: Of Camelot. Why, Mordred?

MORDRED: Arthur is a good man.

KARA: I can't believe you'd say that.

MORDRED: You don't know him.

KARA: He's your friend?

MORDRED: Yes. [She can't believe it.]

KARA: Does he know who you are? You're a druid. You don't belong in Camelot.

MORDRED: I believe in Arthur. You'll see. One day, it will change. You're safe here. [He puts a hand on her cheek.] No one will harm you, I promise.


[He puts his other hand on her other cheek while she puts a hand on his his. They press their foreheads together.]


[KING'S PALACE- CORRIDOR]

[Mordred walks down a corridor. Merlin is leaning against a door waiting for him.]

MERLIN: Where've you been?

MORDRED: Nowhere.

MERLIN: You’re lying.

MORDRED: What right have YOU to question me? [Merlin shrugs] 

MORDRED: Why are you doing this? Everything I do you think the worst. [Merlin moves to stand in front of him.]


MERLIN: I saw you let a Saxon go. Maybe I should tell Arthur.

MORDRED: Merlin, she's a druid. I knew her. She was wounded. What could I do? Let her be captured? She had an arrow in her leg. She cannot walk!

MERLIN: You're taking a risk.

MORDRED: I can't let her die. She's... someone... I can't explain.

MERLIN: Where is she?

MORDRED: She needs a few days. [Merlin huffs.] She'll be gone, she means no harm. Please you mustn't tell anyone. You know if Arthur catches her she'll be killed. Please, Merlin, I beg you. [He whispers] She's one of us. Promise me.

MERLIN: Your secret is safe with me. You have my word.

ARTHUR: Merlin!


[Merlin turns his head to look over his shoulder and Mordred leaves. Arthur comes down another corridor and turns when he sees Merlin standing in the doorway. He walks toward him slowly.]

ARTHUR: What ARE you doing?

MERLIN: I'm like a swan. [He turns around to face Arthur.] It seems like I'm not doing anything, but there's a lot of work going on underneath.

ARTHUR: Hm. Interesting. I see you more as a headlouse.

MERLIN: Right...

ARTHUR: Useless. Irritating. Come on. We've got a patrol to mount.


[Merlin follows Arthur then pauses a second and glances back at the way that Mordred went.]


[FOREST]

[Arthur and Merlin lead their horses through the woods. Arthur ties his horse to a tree and walks ahead. Merlin stays back.]


ARTHUR: [Arthur sees something.] Merlin! Here. [Merlin walks up.] It's all about staying alert. What do you see?

MERLIN: I see a pair of breeches that need cleaning.

ARTHUR: Come and have a look. Closer. [He pushes Merlin to the ground.]

ARTHUR: Now what do you see?

MERLIN: Brilliant. [He stands up brushing dirt off.] Two pairs of breeches that need cleaning.

ARTHUR: On the branch!

MERLIN: It's broken.

ARTHUR: What does that tell you?

MERLIN: Something left the trail. [Merlin looks up and stares at something. Arthur keeps on looking around.]

ARTHUR: It's recent.

MERLIN: An animal.

ARTHUR: You think so?

MERLIN: A deer.

ARTHUR: Would have to be a big one.

MERLIN: With very big antlers.

ARTHUR: What makes you say that?

MERLIN: Because its looking at us. [Arthur finally stops looking at the ground and glances up. They see the deer.]

MERLIN: Its... all about keeping alert. [Arthur sees something in the mud. Merlin looks at him, nudges his arm..]

MERLIN: Come on. [Arthur walks forward and sees a bootprint in the mud.]

ARTHUR: That's not a deer. [They follow the trail back to the carriage.]

ARTHUR: Merlin. [He points to bootprints in the mud.]

MERLIN: They're from when we were here yesterday.

ARTHUR: It was dry yesterday, it rained last night. These marks are fresh.

MERLIN: Our men have been patrolling this area night and day. It's probably one of them.

ARTHUR: Who? I had their reports. No one's been through here. [Arthur follows the trail that Mordred left. Merlin follows. Arthur draws his sword as they come upon Kara's hiding place. Merlin has a feeling.]

MERLIN: [Whispers.] Arthur. [Arthur still enters.] [They walk forward. Kara comes out from behind her hiding spot behind a rock.]

KARA: Don't hurt me. [Merlin realizes who it is but doesn't say anything.]

MERLIN: Careful. Arthur, she's wounded. 

KARA: Please...I mean you no harm. [Arthur puts his sword away and walks forward to help her. He gets distracted and Kara pulls a dagger out, but before she can stab Arthur Merlin uses his magic to make the dagger fly out her hand. With the force that she was going to use she falls and Arthur catches her.]

ARTHUR: You would've killed me.

KARA: I'm only sorry I failed.


[KING'S PALACE- DUNGEONS]

[Mordred sees Kara being lead to the cells by two guards. He thinks Merlin betrayed him.]


[KING'S PALACE- CORRIDOR]

[Merlin is walking along a corridor when Mordred grabs the sides of his jacket and throws him into the wall.]

MORDRED: Why?!

MERLIN: I didn't tell him!

MORDRED: You gave me your word!

MERLIN: I swear. [Merlin pushes Mordred away.]

MORDRED: You did it because you hate me. [He steps forward and Merlin a hand up to stop him.]

MERLIN: No.

MORDRED: This time you've gone too far. You'll pay, Merlin. [Gwaine and Leon come around the corner.]

GWAINE: What's going on? [Merlin and Mordred look toward them.]

LEON: What's this about? [Merlin and Mordred continue to glare at each other.]

MORDRED: Nothing. [He walks between Gwaine and Leon bumping Leon's shoulder. Merlin straightens his jacket. Gwaine steps in front of Merlin. ]

GWAINE: Merlin?

MERLIN: Nothing. [He walks the opposite way of Mordred. Gwaine and Leon look at each other.]


[KING'S PALACE-COUNCIL CHAMBER]

[Kara stands before Arthur, Gwen, Merlin, the knights and the Council members. The people have formed a sort of circle around Kara. Arthur walks around it. Mordred is next to a column close to Kara.]

ARTHUR: Were you part of a cohort of saxons who attacked an arms shipment bound for Camelot?

KARA: Yes.

ARTHUR: And were you acting under the orders of Morgana Pendragon?

KARA: What I did, I did for myself, for my people and for our right to be free.

ARTHUR: I have no quarrel with the Druids.

KARA: I have spent my life on the run because of my beliefs and seen those I have loved killed.

ARTHUR: Once, maybe. But I'm not my father.

KARA: You don't kill those with magic? [Arthur looks at her as she turns her head to look at him.] It is not I, Arthur Pendragon, who needs to answer for my crimes, it is you. You and your father have brutally and mercilessly heaped misery on my kind. It is you who has turned a peaceful people to war...and it is you...and Camelot that shall pay the price.

ARTHUR: In your words...I hear the voice of Morgana. It is she and others like her who have abused the powers of magic. It is they who have brought the rift between our people. It is their deeds, that have terroised Camelot and forced us to outlaw such practices. But you stand before the court, not because of an act of sorcery or sedition, but because an act of murder. Your actions have brought about the deaths of many good men and threaten the lives of many more. [Mordred glances at Arthur.]

KARA: They were casualties of war. And I would do the same again for I will not rest until you are dead and your kingdom is no more. [She turns her head and watches Arthur as he walks around the circle.]

ARTHUR: Yet you have friends here. [Merlin watches to see if anything will happen. Mordred stares at Kara.] Somehow you got treatment for your leg...from someone in Camelot. Who?

KARA: I treated myself.

ARTHUR: You're lying. Whoever it was left a trail of footprints in the mud...[Mordred looks down at the ground realizing what he has done.] footprints that resulted in your capture.

KARA: A stranger came across me and he helped me. I have no idea who he was.

ARTHUR: You show no remorse for your actions. I have no choice but to declare you an enemy of Camelot. At dawn tomorrow, pursuant to the laws of this land, you will be taken from your cell...[Mordred looks at Arthur.] and hanged. [Merlin looks across at Mordred. Arthur nods to the guards to take her away.]

KARA: You can do as you wish. It will not stop Morgana's uprising. [Mordred looks at her.] Your doom is near. [The guards are leading her away.]And my only sadness is, I won't be there to see it.


[KING'S PALACE - DUNGEONS]

[Kara is placed back in her cell. Mordred walks toward the door as the guards walk away. Kara breathes in and sits on the bench, she puts her head in her hands. Mordred stops a little ways from the door.]

MORDRED: Kara. [She wipes her eyes and looks at him. Kara gets up and goes to the door. Mordred glances at the guard that is sitting at the table close by.] The King has sent me to speak to you. He is frustrated...that you did not betray the person who helped you. You are very loyal.

KARA: That person is...very dear to me. [Mordred walks up to the door.]

KARA: I will never tell anyone. I would rather die than see them harmed. [The guard walks up with a bowl, Mordred turns toward him, the guard puts his hand through the bars and places the bowl on the floor of the cell. The guard goes back to his chair. Mordred turns back to the door and places his hands on the bars. Kara puts her hands under his, touching. He moves his hands down and places them on top of hers.]

MORDRED: [Whispers.] I will speak with the King.

KARA: He will never show mercy to someone like me.

MORDRED: I will not let you die. [Mordred turns and walks away.]


[KING'S PALACE- ROYAL CHAMBERS]

[Mordred rests his head against the door and takes a breathe before he knocks.][Merlin is helping Arthur out of his chainmail.]

ARTHUR: Yes? [Mordred enters.]

ARTHUR: Ah, Mordred. What is it? [Mordred walks forward and then kneels. Arthur and Merlin exchange a look.]

MORDRED: It was me. I was the one who took the herbs to the Druid girl. Arthur, I'm asking you, please, to reconsider your sentence. She is a good person. She means no harm. She's not to blame. Morgana is using her in her quest for power.

ARTHUR: You know this girl? [Mordred nods his head. He still hasn't looked up at Arthur.]

MORDRED: She is...someone...Since I was a child...[He looks up at Arthur.] she's always lived inside my heart. [Arthur steps toward him and motions him to stand. Mordred stands, crying. Arthur has his hand on Mordred's shoulder.]

ARTHUR: You know there's nothing I wouldn't do for you. You're a knight of Camelot. It's a bond we share. Yet what you ask...This girl, she is a danger. Not just to me. She's a sworn enemy of Camelot, ruthless to the cause.

MORDRED: No. I will change that. She'll listen to me.

ARTHUR: I cannot risk the lives of my citizens, Mordred, no matter who asks.

MORDRED: I beg you, Arthur.

ARTHUR: She's admitted her guilt. I have no option. I'm sorry.

MORDRED: Sire. [He leaves.] [Arthur takes his gloves off.]

MERLIN: What of the bond between knights?

ARTHUR: The law must be applied. It is paramount.

MERLIN: You're breaking his heart. You'll lose his trust. Think again.

ARTHUR: There's nothing I can do. In time, Mordred will understand that. He'll come to forgive me.

MERLIN: I fear you're wrong, Arthur.

ARTHUR: Only time will tell.


[KING'S PALACE- DUNGEONS]

[Mordred goes to Kara's cell. She goes to the door when she sees him.]

MORDRED: He would not listen.

KARA: He has made his decision.

MORDRED: I tried.

KARA: It's too late.

MORDRED: No,Kara.

KARA: He doesn't care. No matter what he preaches, he is no different from his father. A tyrant, a brute.

MORDRED: I thought he and I were friends.

KARA: He's a Pendragon. You did all you could. [She sits on the bench.]


[KING'S PALACE -CORRIDOR]

[Mordred watches from a window as they are set up in the main square for the hanging. He walks to the Royal Chambers.]


[KING'S PALACE- ROYAL CHAMBERS]

[Arthur is reading a piece of paper when Mordred walks in. Arthur drops the paper. Merlin comes out from a corner. Mordred walks to the table.]

ARTHUR: Mordred.

MORDRED: I wanted to...to apologize.

ARTHUR: There's no need.

MORDRED: I'm sorry for what I did. I hope you'll forgive me.

ARTHUR: I'd never let something like this ruin our friendship.

MORDRED: You took me in. I will always remember that...and everything you've done for me.

ARTHUR: You've rewarded me by becoming one of my most loyal of knights.

MORDRED: Thank you, Sire. [Mordred nods his head and leaves.]

ARTHUR: I knew he'd come round. [Merlin glances at Arthur and then leaves the room.]


[KING'S PALACE - CORRIDOR] [Merlin catches up to Mordred.]

MERLIN: What are you doing? You're leaving. You're going to take her with you. [Mordred stops walking and turns to face Merlin.]

MORDRED: Do not stand in my way. I don't want anyone to get hurt.

MERLIN: Mordred...

MORDRED: Kara is sentenced to die in the morning. What would you do?

MERLIN: You can't.

MORDRED: Tell me you wouldn't do the same for the woman you love.

MERLIN: Don't be foolish.

MORDRED: You see...you cannot. [Mordred turns and starts to walk.]

MERLIN: Mordred...[He stops walking.] Please. [Mordred closes his eyes.]

MORDRED: I know you did not betray before. Do not do so now. [Mordred leaves.]


[KING'S PALACE- PHYSICIAN'S CHAMBERS]

[Merlin and Gaius are sitting on a bench.]

GAIUS: It's nothing you haven't done yourself a hundred times before.

MERLIN: No, this is different.

GAIUS: How?

MERLIN: Mordred isn't just going to set Kara free. He's going to leave with her. If he does, there'll be no chance of reconciliation with Arthur. Arthur's decision's already set Mordred against him. With that girl at his side, he runs straight into the arms of Morgana. 

GAIUS: You cannot want Kara to die.

MERLIN: But I don't want Arthur to either. As long as Mordred is within these walls, there's still hope. I have to stop him. [Gaius doesn't say anything, just stares at Merlin. Merlin stands up and takes a couple of steps back while looking at Gaius.]

MERLIN: Gaius! I have no choice. [Merlin leaves.]


[KING'S PALACE - ROYAL CHAMBERS]

[Gwen and Arthur are eating dinner. Gwen is laughing at something Arthur said. Merlin enters without knocking.]

GWEN: Merlin!

MERLIN: I'm sorry, my lady. I need to speak with Arthur. It's important.

ARTHUR: It'd better be.

MERLIN: It's Mordred. [Arthur looks up at Merlin.]

ARTHUR: What is it? [Gwen looks worried.]

MERLIN: Arthur... [Merlin seems uneasy.]

ARTHUR: Are you going to tell me?

MERLIN: he, uh...

ARTHUR: Well?

MERLIN: He's going to help the Druid girl escape. [Arthur gets up from the table and leaves the room followed by Merlin.]


[KING'S PALACE- DUNGEONS]

[The guards in the corridor are passed out on the floor from a smoke bomb. Arthur and Merlin enter and cover their noses with their sleeves. They get to the cells and see that Kara's is empty. Arthur checks the other cell too.]

ARTHUR: Rally the guards. [Arthur and Merlin leave.]


[KING'S PALACE- CORRIDORS]

[Mordred opens an iron gate. He goes ahead to make sure the way is clear, he looks back and motions Kara to move forward. They get to the of the corridor. A guard is standing around the corner, he sees Mordred. Mordred moves back. Kara charges around the corner, grabs his shoulders, knees him in the stomach, throws him into the wall, and while he falls to the floor reaches over and grabs Mordred's dagger from his belt. Kara plunges it into the guard's chest. Mordred steps around as Kara gets to her feet, not believing what he just saw. She turns to look at him.]


KARA: He's a Camelot soldier. [Warning bells sound. They run.] [Guards are in the square setting up patrols.] [Arthur, Merlin and Leon meet up with Gwaine and the others in a corridor.]

GWAINE: We're searching the Citadel.


ARTHUR: No. They'll be gone. Search the forest. I want them captured.

LEON: Alive?

ARTHUR: They're fugitives. The law is clear.

LEON: Dispatch as many riders as you can.

ARTHUR: Put all personal feelings aside.


[FOREST]

[Mordred and Kara run through the trees. Kara stops because of her leg.]

MORDRED: You need to rest.

KARA: We can't. [She pushes on. Mordred follows.] [Knights ride across the clearing and head into the woods. They get to an area and stop. Leon dismounts.]

PERCIVAL: Over here. I thought I saw something. [Arthur and Merlin dismount from their horses. Arthur draws his sword. They make their way on foot. Arthur and leading them.] [Kara and Mordred keep on running. Kara stops and kneels holding her leg. Arthur, Merlin and the knights follow their trail. They split off into pairs and spread out. Mordred and Kara watch from behind a tree.]

KARA: You go. Please.

MORDRED: I won't leave you.

ARTHUR: Mordred! [Mordred turns the way that the voice came from. Arthur, Merlin and the others get closer. Kara and Mordred look at each other for bit. Mordred draws his sword, stands up and walks out of hiding to face Arthur. Mordred glances around at the knights.]

KARA:[Telepathy] Use your magic. Kill them! [Mordred looks at her over his shoulder.]

MORDRED: They are my friends.

ARTHUR: Give yourselves up. [Mordred looks back at Arthur.]

MORDRED: Let her go. We will leave Camelot and never return. You have my word. Please. [Arthur doesn't answer. Mordred looks at a couple of the other knights.]

MORDRED: Gwaine. Leon. [Gwaine doesn't answer and Leon looks away.]

KARA:[Telepathy.] Use your magic. Do it! [Mordred glances at Kara one more time. He glares at Merlin. Merlin glares back. Mordred lowers his head, closes his eyes for a second. He looks back up, back at Merlin. Merlin gets ready to use his magic. Percival knocks Mordred before he could use his magic.]


[KING'S PALACE- DUNGEONS]

[Mordred and Kara are taken into the dungeons and put in serperate cells. Arthur and Merlin walk up. Mordred turns around and faces Arthur.]

MORDRED: What are you going to do to me?

ARTHUR: I wish I knew.


[Arthur leaves. Mordred looks up at Merlin. Merlin turns to follow Arthur.]

MORDRED:[Telepathy.] Why couldn't you just let things be?


[Merlin stops for a second then walks on out.]


[KING'S PALACE- PHYSICIAN'S CHAMBERS]

[Gaius and Merlin enter. Merlin stops at the door.]

MERLIN: The very thing I was trying to stop, it's happened.

GAIUS: There are some paths woven so deeply into the fabric of the world, Merlin, that nothing can be done to change them.


[Gaius goes to his desk, sets his book down as Merlin shuts the door. Gaius sits down. Merlin leans against the door and rubs his hands over his eyes then brings them together in front of his face.]

MERLIN: There must be an answer, some way out of this. Perhaps... [He walks forward] if Arthur was to repeal the sentence...

GAIUS: He won't change his mind.

MERLIN: But if I could manage to persuade him, then Mordred would no longer be set against Arthur. He'd be...you know... indebted to him.

GAIUS: You know Arthur. I cannot see him agreeing.

MERLIN: I have to try. It's my only chance. [He leaves.]


[KING'S PALACE- ROYAL CHAMBERS]

[Arthur is looking out the window.]

MERLIN: I know it's not my place to speak...Arthur.

ARTHUR: I know what you're going to say...

MERLIN: The girl...

ARTHUR: Her fate's sealed, it's Mordred's that concerns me. Should I allow him to go free?


MERLIN: Free them both.

ARTHUR: The girl's murdered innocent men in cold blood. We are at war, I must be resolute.

MERLIN: Well how will one more death bring about the peace we long for? She's young, I don't believe she's beyond redemption. You've witnessed their love for each other, that's something far greater than her desire to serve Morgana or her cause. Give her one more chance, she'll take it.

ARTHUR: As King, I'm sworn to uphold the law. It's the future of Camelot that concerns me.

MERLIN: Please, Arthur. You have to listen to me.

ARTHUR: It's my decision...my decision alone.


[Arthur turns back to the window. Merlin leaves the room.]


[KING'S PALACE- DUNGEONS]


[Kara and Mordred sit in their cells as close to each other as they can be.]

MORDRED: If I hadn't come to you...

KARA: I would've died from my wound.

MORDRED: It was my fault. [Kara puts her hand on Mordred's arm.]

KARA: I have no one to blame but myself. I chose my path. I have just one regret...only one regret.


[Mordred puts his hand over hers. She takes hold of his hand. They fall asleep holding hands.]


[The scene lightens to represent a new day beginning. Kara's cell door is opened. Mordred wakes up and stands up with her when Leon enters the cell.]

MORDRED: Kara.

LEON: We've come to take her to the King.


[Mordred is confused. Kara takes Mordred's hand and kisses it. She walks out of cell. Leon glances at Mordred before he leaves. Mordred looks out through the front of his cell and sees a guard put irons on Kara's wrists.]


[KING'S PALACE- COUNCIL CHAMBER] [Kara stands before the Arthur, Merlin, the knights and the members of the council. Merlin stands next to Gwaine. Arthur sits on the throne with Leon standing beside him.]

ARTHUR: Every person present knows the crimes for which you are guilty...but I'm willing to offer you a chance. I know that the Druids are a peaceful people. And you are young...and impressionable...an easy target for the likes of Morgana. If you repent your crimes, I will spare your life. [Merlin nods his head. It also looks like he is mouthing the words that Arthur is saying.]

KARA: I cannot repent a crime I have not committed. [Merlin can't believe her choice of words. Neither can Arthur.]

ARTHUR: Kara...

KARA: It is not a crime to fight for your freedom. [Arthur sighs and closes his eyes. He leans back in the throne.] It is not a crime to [Arthur glances at Merlin. Both at a lose of what to do.]fight for the right to be who you are. You deserve everything that is coming to you, Arthur Pendragon.


[KING'S PALACE- MAIN SQUARE]

[Kara is lead out by four guards. Merlin watches from a distance, standing by a column.]


[KING'S PALACE- DUNGEONS]

[Mordred sits in his cell, crying.]


[KING'S PALACE- MAIN SQUARE]

[Kara is lead to the center of the square. Arthur and Gwen look on from the balcony. Kara climbs the steps.]


[KING'S PALACE- DUNGEONS]

[Mordred sits in his cell, crying. He leans his head back against the wall and looks up.]


[KING'S PALACE- MAIN SQUARE]

[The executioner helps her onto the stump and place the rope around her neck. Kara stares up at Arthur without blinking.]


[KING'S PALACE- DUNGEONS]

[Mordred glares at the cell door. It starts to shake and rattle, as does the table and everything on it.]


[KING'S PALACE- MAIN SQUARE]

[Arthur gives the nod and Kara is killed.]


[KING'S PALACE- DUNGEONS]

[Mordred yells as Kara is hung. The iron sparks and the cell door falls. Merlin's head jerks forward from the force of Mordred's telepathic yell.]


[KING'S PALACE- ROYAL CHAMBERS]

[Arthur sits in a chair as Merlin fills him in.]

MERLIN: It's almost like he's vanished. The guards searched as far as the river. There was no sign.

ARTHUR: I let him in.

MERLIN: You have a good heart, don't blame yourself for that.

ARTHUR: I shouldn't have trusted him. [Arthur rubs his hands over his face, then brings them together and folds his hands down resting his chin on them.] I've made a terrible mistake, haven't I?

MERLIN: I hope not.


[FOREST]

[Mordred comes the edge of a forest overlooking Morgana's fortress. Mordred takes a deep breath and lets it out before walking on.]


[MORGANA'S FORTRESS]

[Morgana sits on her throne. Mordred is escorted up to her by a couple of guards. One of them roughly pushes Mordred to his knees.]


MORGANA: My old friend.


[Mordred looks up at her.]

MORGANA: Last time we met you tried to kill me.

MORDRED: I am here for a purpose, Morgana. I did not break stride to find you. I bring you the news you have longed for.

MORGANA: Arthur's death?

MORDRED: The key to it. I was wrong to ever question your wisdom, my lady and I wish to make amends.


MORGANA: Tell me!

MORDRED: There is someone you have been searching for, someone that has always eluded you.

MORGANA: Emrys.

MORDRED: I know where he is.

MORGANA: Where?

MORDRED: Camelot. And I have his true name. It is Merlin.


[Morgana stares at him and gasps once]

 

Source

Kikavu ?

Au total, 86 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Emmalyne 
09.05.2020 vers 02h

Miniheart 
17.03.2020 vers 10h

Blair16 
04.05.2019 vers 13h

ouatdark 
26.04.2019 vers 17h

isadu35 
01.03.2019 vers 15h

vampire141 
10.02.2018 vers 22h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

byoann 
choup37 
realbion 
Activité récente
Actualités
Colin Morgan : Un nouveau drame Nord Irlandais.

Colin Morgan : Un nouveau drame Nord Irlandais.
Le 19 Novembre 2020, sur son compte instagram, Cathy Prior, créatrice de costumes, postait une photo...

Rupert Young rejoint les Bridgerton

Rupert Young rejoint les Bridgerton
Rupert Young sera à l'affiche de la saison 2 des Chroniques de Bridgerton: il interprètera le...

Une date pour la saison 5B de Lucifer!

Une date pour la saison 5B de Lucifer!
Le dieu Netflix a parlé! On l'attendait, on la connait à présent: la date de diffusion de la seconde...

Nouveau sondage!

Nouveau sondage!
Le dernier sondage était tombé dans un vortex temporel et vous demandait comment vous comptiez fêter...

Colin Morgan en Héros de BD

Colin Morgan en Héros de BD
Depuis le 4 mars 2021, les livres audio 2000 AD ont publié Sláine: The Horned God, une adaptation...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Gwen féminise son gouvernement, elle décide de nommer une première ministre ! Mais alors, qui pour prendre le poste ?

Total : 46 votes
Tous les sondages

HypnoRooms

ShanInXYZ, Avant-hier à 16:47

L'animation Happy Birthday to Who arrive sur le quartier Doctor Who, est-ce que vous connaissez bien les acteurs de la série ? A vous de jouer

ShanInXYZ, Avant-hier à 16:47

et on continue de Voyage au centre du Tardis, en abordant la saison 12, on attend vos photos

choup37, Hier à 15:40

3 anniversaires aujourd'hui sont célébrés sur Doctor who, oui, mais de qui..

pretty31, Aujourd'hui à 10:18

Nouvelle partie de ciné-émojis et films à voir à la télé cette semaine sur HypnoClap !

bloom74, Aujourd'hui à 14:39

Nouveau sondage et photo du mois dans le quartier The Boys

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site