VOTE | 496 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#510 : La guerre est déclarée

 

Morgane se lance à la poursuite de son ancien allié, et désormais ennemi Alator de Catha, car elle est persuadée qu'il sait où se trouve Emrys. Merlin est en danger, mais voilà qu'il reçoit l'aide de la mystérieuse Finna..

Popularité


3.67 - 6 votes

Titre VO
The Kindness of Strangers

Titre VF
La guerre est déclarée

Première diffusion
08.12.2012

Première diffusion en France
19.04.2013

Vidéos

The Kindness of Strangers - Next time trailer -   Episode 5.10 - BBC

The Kindness of Strangers - Next time trailer - Episode 5.10 - BBC

  

Alator is captured - Merlin - Episode 5.10 - BBC

Alator is captured - Merlin - Episode 5.10 - BBC

  

Photos promo

Morgane et ses hommes - La guerre est déclarée

Morgane et ses hommes - La guerre est déclarée

Morgane - La guerre est déclarée

Morgane - La guerre est déclarée

Beroun, homme de main de Morgane - La guerre est déclarée

Beroun, homme de main de Morgane - La guerre est déclarée

Beroun et Morgane - La guerre est déclarée

Beroun et Morgane - La guerre est déclarée

La Reine Guenièvre et le Roi Arthur - La guerre est déclarée

La Reine Guenièvre et le Roi Arthur - La guerre est déclarée

Merlin et Gaius - La guerre est déclarée

Merlin et Gaius - La guerre est déclarée

Finna, sorcière et apprentie d'Alator - La guerre est déclarée

Finna, sorcière et apprentie d'Alator - La guerre est déclarée

Diffusions

Logo de la chaîne NRJ 12

France (inédit)
Samedi 20.12.2014 à 22:30
0.50m / 2.3% (Part)

Logo de la chaîne SciFi

France (inédit)
Vendredi 10.05.2013 à 22:00
1.24m / 0.4% (Part)

Logo de la chaîne BBC 1

Grande-Bretagne (inédit)
Samedi 08.12.2012 à 00:00
7.00m

Plus de détails

Titre original : The Kindness of Strangers

Réalisateur : Declan O'Dwyer

Scénariste : Richard McBrien


Distribution


Colin Morgan ... Merlin
Bradley James  ... Arthur
Katie McGrath ... Morgane
Angel Coulby ... Guenièvre
Richard Wilson ... Gaius
John Hurt ... Voix du Grand Dragon
Alexander Vlahos ... Mordred
Tom Hopper ... Perceval
Eoin Macken ... Gauvain
Adetomiwa Edun ... Elyan
Rupert Young ... Léon

Gary Lewis ... Alator de Catha
Sorcha Cusack ... Finna 
Barry Aird ... Beroun


Premières diffusions

Royaume-Uni : 8/12/12
France : 19 /04/13
États-Unis : 15/03/13

The Kindness of Strangers (Merlin - épisode 5.10)

De nuit dans la forêt, Morgane et ses hommes sont en pleine chasse à l’homme. Les chiens aboient férocement, le fugitif est sur le point d’être rattrapé, Morgane repère la silhouette dans la brume et précipite l’homme à terre à l’aide de la magie. Il est alors capturé par les guerriers saxons. Morgane s’approche de lui et lui rappelle avec ironie qu’à une époque il était bien plus redoutable, il s’agit de son ex-allié Alator. Elle veut qu’il lui dise où Emrys se trouve, le magicien refuse.

A Camelot, Arthur a emmené Gwen pour une promenade romantique, avec Merlin pour assurer l’intendance. Les sombres événements passés semblent totalement oubliés. Alors que Merlin s’éloigne pour aller remplir des gourdes, il remarque des traces étranges, des sortes de griffures et de brûlures sur le tronc d’un arbre. Arthur les attribue à des cerfs qui ont marqué leur territoire. Merlin, quant à lui, est immédiatement persuadé qu’il s’agit de traces de magie. Pressé par le roi, il est sur le point de repartir lorsqu’il remarque une sorte de pièce en argent, couverte de dessins, qui est tombée dans le feuillage.

Lorsqu’Arthur, Gwen et Merlin rentrent au château, ils découvrent la cour envahie par des réfugiés. Leon leur explique qu’ils fuient la frontière avec le royaume d’Odin.

Dans la salle du conseil Arthur a réuni ses chevaliers, deux jours auparavant, la cité de Helva a été attaquée et seule une poignée de personnes ont pu s’échapper. Les rescapés ont raconté que la magie avait été utilisée, cette attaque porte la marque de Morgane. Arthur ordonne à Leon de renforcer la garnison et les patrouilles. Après le départ des chevaliers, Merlin et Arthur se posent la question des raisons de cette attaque sur Helva, qui est l’un des rares endroits où la pratique de la magie est autorisée. Cette action semble insensée.

Gaius examine la pièce en argent trouvé par Merlin dans la forêt. D’après son ornementation, tout porte à croire qu’elle a été fabriquée à Helva. C’est un bel objet, Gaius émet l’hypothèse qu’il a peut-être été perdu par un réfugié mais Merlin n’est pas vraiment convaincu. Il décide de retourner à l’endroit où il a trouvé la pièce. Gaius est très réticent de le voir partir seul, il tente de l’en dissuader, en vain.

De retour dans la forêt, Merlin remonte des traces jusqu’à un chariot abandonné et brisé. Il y ramasse des papiers déchirés. Ils sont couverts de signes similaires à ceux qui figurent sur un panneau de bois du chariot.

Il les rapporte à Gaius qui tente de les déchiffrer. Ces papiers sont écrits en Catha et ils ont été signés par Alator. Merlin et Gaius comprennent alors la raison de l’attaque de Morgane sur Helva, elle voulait capturer Alator pour qu’il révèle le secret d’Emrys.

Dans sa forteresse, Morgane vient voir Alator qui est visiblement déjà très éprouvé. Il lui rappelle qu’il a été entrainé à résister à la souffrance physique et qu’il ne parlera pas. Mais Morgane détient une arme bien plus puissante, elle veut utiliser le nathair pour parvenir à ses fins.

A Camelot, Arthur expédie Merlin en mission, il doit cueillir des fleurs pour Gwen. Alors qu’il s’exécute, une silhouette encapuchonnée l’observe, elle est armée d’une épée. Tout à sa cueillette, Merlin s’éloigne, quand soudain on entend des voix dans le lointain. Soudain, une femme vêtue d’un manteau à capuche apparait à ses côtés, elle porte un étrange dessin au poignet et elle l’appelle Emrys et lui ordonne de l’écouter. Elle lui annonce que les ennemis d’Arthur sont plus près qu’ils ne l’imaginent. Elle lui demande de la retrouver la nuit suivante au vieux temple d’Erui. Alors qu’une patrouille de chevaliers approche, elle s’éclipse.

De retour auprès de Gaius, Merlin dessine la marque vue sur le poignet de la femme. Gaius l’identifie comme étant la marque des Bendrui, des prêtresses de l’Ancienne Religion aux pouvoirs magiques exceptionnels. Merlin raconte la mise en garde qu’il a reçue, Gaius est convaincu qu’il s’agit d’un piège. Merlin pense au contraire qu’elle ne lui voulait aucun mal. Gaius continue à se sentir coupable d’avoir révélé à Alator la véritable identité d’Emrys, c’est pourquoi il le supplie de ne pas se rendre à ce rendez-vous. A la fin de la discussion il semble avoir obtenu gain de cause.

Dans les ruines du temple, la femme mystérieuse invoque un corbeau auquel elle attache un message et elle lui ordonne de se rendre à la forteresse de Morgane.

Gaius rend visite à Arthur pour le prévenir que sous le sceau du secret, l’un de ses patients lui a révélé qu’il y a dans Camelot une adepte de l’Ancienne Religion. Il est persuadé que cette femme représente une menace pour le royaume et pour son roi. Il ajoute qu’elle pratique la magie dans les ruines du temple d’Erui.

Arthur vient ensuite trouver Mordred pour lui confier une tâche, sous l’œil soupçonneux de Merlin.

Gaius tente encore de convaincre Merlin que tout est pour le mieux mais celui-ci est de toute évidence envahi par le doute. Profitant du sommeil de Gaius, il se faufile hors du château et se rend au temple d’Erui. La femme s’y trouve.

Lorsqu’il s’approche de la femme, elle s’incline devant lui, elle lui révèle que son maître est Alator de Catha et qu’il lui fait parvenir un avertissement par son intermédiaire. La situation devient de plus en plus grave et seul lui, Emrys, peut assurer le triomphe du roi. Ils sont interrompus par l’arrivée d’une patrouille menée par Mordred, ils doivent alors prendre la fuite à travers bois. Merlin parvient à retarder les chevaliers pour laisser à la femme le temps de s’enfuir.

Dans la forteresse de Morgane, le corbeau apporte à Alator un message signé Finna, dans lequel la femme indique qu’elle a trouvé Emrys et que la mission sacrée continue.

A Camelot, Arthur est furieux après ses hommes qui n’ont pas réussi à capturer la magicienne. Ils se justifient en expliquant qu’elle a utilisé la magie pour couvrir sa fuite et ils expliquent qu’elle était en conversation avec une autre personne. Arthur ordonne la poursuite des recherches.

Alors que Merlin se prépare à partir à la recherche de la fugitive, Gaius s’excuse de l’avoir dénoncée.

Un Alator de plus en plus affaibli est trainé devant Morgane qui n’a toujours pas obtenu ce qu’elle voulait. Il lui résiste encore, lui rappelle qu’Emrys sera son destin et sa perte. Mais un garde arrive, il a découvert le message de Finna dans la cellule du prisonnier. Morgane ordonne qu’on trouve Finna et elle tue Alator.

Cachée dans les bois, Finna continue à échapper aux patrouilles tout en laissant des marques afin que Merlin puisse la retrouver.

Alors qu’il remonte la piste laissée par la magicienne, Merlin est intercepté par une patrouille de Camelot. Il prétexte que Gaius lui a demandé de collecter des herbes particulières pour expliquer la raison de sa présence dans les bois. Malgré son insistance pour continuer sa tâche, les chevaliers refusent de le laisser partir car la situation est trop dangereuse.

Pendant ce temps, Morgane organise la traque, ses chiens ont retrouvé la trace de Finna.

Les chevaliers de Camelot de leur côté, ont fini par perdre la piste. Ils décident de suspendre les recherches et de camper. Profitant du sommeil de ses compagnons, Merlin tente de s’éclipser mais il est repéré par Mordred. Celui-ci lui dit alors qu’il n’est pas dupe à propos de la supposée collecte d’herbes, mais que si Merlin est prêt à risquer sa vie, c’est probablement très important. Il lui dit qu’il va couvrir son départ auprès de ses camarades.

Merlin reprend la piste laissée par Finna, mais de son côté Morgane repère aussi les traces laissées sur les arbres, et oriente la traque dans cette direction.

Merlin retrouve Finna, mais ils sont interrompus par des saxons. Ils parviennent à se défendre mais Merlin est blessé par une flèche, Finna décide de chercher refuge dans une ancienne tour de guet qui se trouve dans les parages.

Morgane n’est pas très loin, elle découvre les corps de ses guerriers et des traces de sang, elle est persuadée que c’est Finna qui a été touchée.

Merlin et Finna gravissent péniblement les escaliers de la tour. Ils trouvent refuge dans une pièce. Finna lui explique que c’est maintenant à lui de reprendre le flambeau pour l’avènement d’un monde meilleur. Le sorcier est de plus en plus faible, Finna lui remet un coffret en bois, et lui dit de le conserver précieusement car il l’aidera quand les jours sombres arriveront.

Morgane et ses guerriers commencent à investir la tour.

Finna transmet à Merlin un message venant d’Alator, il ne doit en aucun cas commettre la même erreur qu’Arthur, il ne doit pas faire confiance au jeune druide. Comme leurs poursuivants se rapprochent, Finna et Merlin gravissent encore un étage. Arrivés dans une nouvelle pièce, Finna demande à Merlin de se cacher au sommet de la tour. Morgane et ses hommes ignorent sa présence, ils ne recherchent que Finna. Merlin refuse, mais c’est la destinée de la prêtresse d’agir ainsi. Elle demande au sorcier de lui confier son épée avant qu’il monte jusqu’au sommet de la tour.

Morgane découvre Finna, elle veut lui faire dire qui est Emrys mais sans succès, la prêtresse se tue avec l’épée. Dépitée Morgane quitte la tour.

Au sommet de l’édifice, Merlin rassemble ses dernières forces pour invoquer le dragon qui vient à son secours.

Lorsqu’il reprend connaissance sa blessure est guérie, il remercie le dragon mais celui-ci semble différent. Merlin découvre que l’une de ces ailes est abimée. Le dragon lui explique qu’il vieillit, qu’il continuera à le servir aussi longtemps que possible mais que ses forces déclinent. Il luit dit que c’est normal, que c’est la vie. Merlin lui demande s’il le reverra, mais Kilgharrah ne lui répond pas et s’envole péniblement.

De retour au château, Gaius et Merlin découvrent un parchemin dans le coffret de Finna. Le message annonce la grande bataille finale qui se va se dérouler en un lieu appelé Camlann. Il dit que les prophètes ne mentent pas et qu’à cet endroit Arthur y rencontrera sa fin. Merlin est désespéré par ce message, Gaius tente de le rassurer en lui redisant qu’il n’y a personne de plus fort que lui, qu’il ne va pas échouer dans sa mission.

Le tocsin se met à sonner. On rapporte le corps d’un chevalier dont le visage a été comme recouvert d’une nouvelle peau qui l’a fait suffoquer. L’intervention de la magie ne fait aucun doute, il s’agit de l’ultime avertissement envoyé par la Grande Prêtresse à ses adversaires : c’est la déclaration de guerre de Morgane.

… à suivre …

 

Écrit par realbion pour Merlin HypnoSeries.

Episode 5.10 – La guerre est déclarée

 

Voix-off : En un pays de légende, où règne la magie, le destin d'un grand royaume repose sur les épaules d'un jeune homme. Son nom ... Merlin.

 

FORÊT

De nuit, un homme tente d’échapper à une meute de chiens menée par des hommes armés. Parmi ces derniers se trouvent Morgane, elle utilise ses pouvoirs pour faire chuter le fuyard. Ses hommes l’attrapent et le mettent à genoux devant Morgane.

Morgane : J’espérais que le défi serait plus difficile à relever. Il fut un temps où le nom d’Alator engendrait la terreur même chez les plus courageux. Vos talents de tortionnaire étaient sans pareil, en avez-vous conscience ?

Alator : Il n’y a vraiment pas de quoi être fier.

Morgane : Que disiez-vous déjà ? La victime parle toujours… un jour ou l’autre.

Alator : Que voulez-vous de moi ?

Morgane : Il me semblait que c’était clair. Je veux savoir où est Emrys.

Alator : Il n’en est pas question. Vous le savez. Je ne vous le dirai jamais.

Morgane : J’espérai que vous répondriez cela.

 

***GENERIQUE***

 

FORÊT DE CAMELOT

Arthur, Merlin et Guenièvre sont à cheval.

Arthur (descendant de cheval) : C’est l’endroit idéal par excellence. Qu’en pensez-vous ?

Guenièvre : En effet Majesté.

Arthur : J’oublie parfois à quel point Camelot est magnifique… Mais au grand jamais à quel point ma reine l’est aussi.

Guenièvre rit tandis que Merlin souffle en se moquant.

Arthur : C’était toi Merlin ?

Merlin : C’était mon cheval.

Arthur : Parce que si tu te moques de ton roi…

Merlin : Quelle drôle d’idée. Je n’oserai.

Arthur (s’approchant menaçant) : Nous avons un châtiment particulier pour une telle impudence…

Merlin est suspendu à ses lèvres. Soudain Arthur rit et lui donne une tape amicale sur l’épaule.

Arthur : Trop facile Merlin. Ça marche à tous les coups… [A Guenièvre] Que pensez-vous de cet endroit ?

Guenièvre : Eh bien il a l’air parfait.

Arthur : Dans ce cas, nous resterons-là.

Merlin et Guenièvre s’écartent, laissant Arthur près des chevaux.

Guenièvre : Installons-nous-là.

Merlin installe la couverture du pique-nique.

Merlin : Il y a longtemps que je ne l’ai pas vu aussi heureux.

Guenièvre : Oui. Il a changé n’est-ce pas ?

Merlin : Ouais… J’en ai bien l’impression.

Arthur lui lance sa gourde qu’il reçoit sur l’épaule.

Arthur : Excuse-moi hein ! Tu vas la remplir, Merlin ?

Merlin : Peut-être moins qu’il en a l’air.

Arthur : Et celle-là aussi. Réflexe !

Il lui lance une autre gourde. Mais elle atterrit plus loin au pied d’un arbre.

Merlin : Raté !

Arthur : Je crois que mon chien attrape mieux que toi.

Merlin : Parce que vous avez plus d’égards pour lui peut-être.

Merlin aperçoit quelque chose sur un arbre.

Arthur : Tu es aveugle ?

Merlin : Il s’est passé quelque chose ici.

Il découvre des griffures sur le tronc de l’arbre.

Arthur : Eh oui les cerfs ont marqué leur territoire.

Merlin : Non, c’est l’œuvre de la magie.

Arthur : Bon Merlin qui en sait plus sur la chasse ? Toi ou moi ? On est en pleine saison des amours. La moitié des arbres de la forêt est comme ça. Allez viens. Fais pas attendre ton roi.

Merlin s’apprête à repartir près du roi lorsqu’il voit un médaillon dans le feuillage par terre. Il le ramasse puis rejoint Arthur en regardant partout autour de lui.

 

COUR ROYALE

Arthur, Guenièvre et Merlin reviennent de leur pique-nique et découvrent des réfugiés se reposant dans la cour.

Arthur : Que s’est-il passé ?

Léon : Ils ont demandé asile à la garnison de l’ouest.

Arthur : Ashwick est en paix depuis le règne de mon père.

Léon : Ils ne viennent pas d’Ashwick. Ils ont fui le pays d’Odin en franchissant la frontière.

 

SALLE DU CONSEIL

Guenièvre est assise sur son trône. Arthur est debout face à ses chevaliers ; Merlin sur le côté.

Léon : Il y a deux jours la ville d’Helva a été attaquée. Seul quelques personnes ont réussi à s’échapper.

Arthur : Qui a attaqué la ville ?

Léon : Au début, nous avons cru qu’il s’agissait des saxons. Ils ont déjà été actifs dans cette région. Mais les réfugiés racontent autre chose. Ils disent que la magie était à l’œuvre.

Arthur : Morgane.

Léon :  Toutes les preuves semblent aller dans ce sens.

Arthur : Renforcez la garnison. Doublez la patrouille à la frontière.

Léon :  Bien Sire.

Les chevaliers se retirent.

Merlin : Pourquoi Morgane attaquerait-elle Helva ?

Arthur : Elle doit avoir ses raisons.

Merlin : C’est l’un des rares endroits où la magie n’est pas condamnée. Pourquoi attaquerait-elle les siens ? Cela n’a pas de sens.

 

APPARTEMENTS DE GAIUS

Gaius inspecte le médaillon rapporté par Merlin.

Gaius : Le savoir-faire est indéniable. Regarde comment le motif se répète à chaque cercle concentrique. Il a été fait à Helva.

Merlin : Rien d’autre ? Un nom ? Une date ?

Gaius : Je ne vois rien de tel. C’est une belle pièce. Nul ne s’en séparerait volontairement. Peut-être que l’un des réfugiés l’a fait tomber.

Merlin : Hum. Peut-être bien.

Il se relève et part dans sa chambre.

Gaius : Où vas-tu Merlin ?

Merlin : Je vais retourner là où je l’ai trouvé.

Gaius : Je doute que celui auquel elle appartient y soit encore.

Merlin : Il s’est passé une chose terrible à cet endroit. Une chose engendrée par la plus puissante des magies. C’est ce que j’ai ressenti.

Gaius : Suis-je censé en déduire que Morgane est aux abords de Camelot, Merlin ?

Merlin : Qui donc cela pourrait-il être ?

Gaius : Alors n’y a va pas. Surtout pas tout seul.

Merlin (revenant de sa chambre) : Tout se passera bien.

Gaius : Fais-toi accompagner dans ce cas. Si c’est Morgane…

Merlin : Que je sois seul ou pas, cela ne f’ra aucune différence, n’est-ce pas ?

Gaius ne répond pas. Merlin quitte les lieux, laissant Gaius inquiet

 

FORÊT DE CAMELOT

Merlin galope jusqu’à l’endroit où il a trouvé le médaillon. Il s’agenouille devant l’arbre ayant reçu des griffures puis il s’enfonce un peu plus loin dans la forêt et découvre un morceau d’étoffe accroché à une branche. Il continue d’avancer et tombe sur une charrette renversée. Merlin ramasse des morceaux de papiers déchirés, éparpillés sur le sol, et découvre également de mystérieux signes gravés sur les flancs de la charrette.

 

APPARTEMENTS DE GAIUS

Gaius tente de reconstituer les feuilles manuscrites avec les morceaux de papiers trouvés par Merlin pendant que ce dernier boit un verre en lisant un livre.

Gaius : Tu n’aurais jamais dû y aller. Cela aurait pu être un piège.

Merlin : Pouvez-vous déchiffrer c’la ?

Gaius : C’est écrit en Catha, il n’y a aucun doute.

Merlin : Qu’est-ce qui est écrit ?

Gaius : Il y a bien longtemps que je ne le parle pas et que je ne le lis plus. Il y a une signature incomplète ici.

Merlin : La signature de qui ?

Gaius : D’Alator… Voilà pourquoi Morgane a attaqué Helva. C’est Alator qu’elle espérait faire prisonnier.

Merlin : Mais pourquoi risquer autant pour un seul homme ?

Gaius : Il ne peut t’y avoir qu’une raison. Elle veut qu’il lui révèle l’identité d’Emrys, c’est tout.

Merlin : Alator ne me trahira jamais.

Gaius : Pas de son plein gré. Mais Morgane utilisera tout son pouvoir dans le but de le briser et nul ne saurait lui résister indéfiniment. Pas même un Catha.

 

REPAIRE DE MORGANE

Un des hommes de Morgane torture Alator.

Morgane : Cela suffit… Je vous salue de nouveau Alator.

Alator : Vous perdez votre temps Morgane. Je n’ai aucune intention de vous dire qui est Emrys.

Morgane : Nous savons tous deux que vous céderez. Autrement pourquoi vous aurais-je épargné ?

Alator : Je suis un Catha, entrainé depuis ma naissance à maitriser toute la douleur physique pour m’élever au-dessus du simple…

Morgane : Oui Oui. Vous êtes indifférent à la torture, vous lui résistez. Vous pouvez séparer votre esprit de votre corps. Tout cela est très impressionnant. Mais voyez-vous je ne m’intéresse pas à votre corps et même vous, vous ne sauriez séparer votre esprit de votre esprit.

Morgane fait signe à l’un de ses hommes. Celui-ci va chercher une boîte et lui rapporte.

Morgane : Reconnaissez-vous cela ?

Elle ouvre le coffret. Un petit serpent sort sa tête en sifflant.

Morgane : Je vois que tel est le cas.

Alator : Un Nathair.

Morgane : En effet. Un Nathair. La douleur qu’il cause est des plus exquises. Non pas dans le corps de la victime mais dans son âme. Alors je vous le demande encore. Où se trouve Emrys ?

 

CHAMBRE D’ARTHUR

Merlin ouvre les rideaux de la chambre d’Arthur mais ce dernier s’empresse d’arrêter son geste.

Arthur : Chut !

Merlin (murmurant) : Que faites-vous ?

Arthur : Je veux la surprendre en lui apportant le petit-déjeuner au lit.

Arthur : Oh ! Quelle délicate attention.

Merlin referme les rideaux.

Arthur (ouvrant les rideaux) : Mais où est-ce que tu vas ?

Merlin : Vous n’avez nul besoin de moi.

Arthur : Je ne saurais aller chercher le petit-déjeuner. Attend imagine qu’elle se réveille et moi le… panique.

Merlin : Panique ?

Arthur : Bon écoute. Tu vas le chercher oui ou non ?

Arthur referme les rideaux. Merlin se dirige vers la porte.

Arthur (rouvrant les rideaux) : Merlin ? Les fleurs. N’oublie pas les fleurs.

Merlin : La touche personnelle, c’est trop gentil.

 

FORÊT DE CAMELOT

Merlin cueille des fleurs aux abords du château. Une silhouette armée d’une dague l’observe. Mais Merlin ne la voit pas. Il continue son chemin. Il entend des voix et aperçoit des chevaliers plus loin. Mais il n’y prêt guerre attention et continue dans la direction opposée. Il entend un bruit derrière lui provenant des hommes. Merlin se retourne pour voir ce que c’est puis il veut reprendre sa route mais une femme lui barre soudainement la route.

Finna : Pas un geste. Pas un bruit.

Elle lui attrape le bras. Merlin remarque son tatouage sur son bras.

Finna : La grande bataille est toute proche. Ecoutez-moi attentivement, Emrys.

Merlin : Qui vous a dit comment je m’appelais ?

Finna : Les ennemis d’Arthur sont plus proches que vous croyez. Si vous tenez à votre roi, retrouvez-moi ce soir au vieux temple d’Erui. Venez seul ou restez chez vous.

Une patrouille approche tandis que Finna disparait.

 

APPARTEMENTS D’ARTHUR

Merlin apporte le plateau du petit-déjeuner que lui a demandé Arthur. Ce dernier s’empresse de le lui ravir avant qu’il n’entre dans la chambre. Il goûte la nourriture.

Arthur : Merlin ?

Merlin : Quoi ?

Arthur : Où sont les... les fleurs ?

Merlin (se tient la tête) : Oh !

Guenièvre est sur le point de se réveiller.

Arthur : Va te cacher !

Merlin s’empresse de disparaître. Guenièvre se réveille et aperçoit Arthur portant le plateau du petit-déjeuner.

Guenièvre (avec le sourire) : Arthur !

Arthur : Bonjour.

Guenièvre : Comme c’est gentil.

Arthur : Oh c’est rien.

Un grand fracas se fait entendre derrière le rideau.

Arthur : Qui est là ?

Merlin ouvre les rideaux.

Arthur : Merlin, tu me peux me dire ce que tu fais dans les… appartements royaux ?

Merlin : J’ai cru… J’ai cru entendre des voix.

Arthur : Eh bien, la prochaine fois, pense à frapper avant d’entrer !

Merlin : Oui Sire.

Guenièvre : Merlin ? Merci beaucoup.

Merlin sourit.

Arthur (boudant) : C’était mon idée.

 

APPARTEMENTS DE GAIUS

Merlin reproduit sur un parchemin le tatouage de la femme qu’il a vu plus tôt et le donne à Gaius.

Gaius : Si c’est bien ce que je crois, c’est la marque des Bendruis.

Merlin : Des… Des Bendrui ?

Gaius : Avant l’époque de la Grande Purge, les filles étaient choisies à la naissance pour devenir prêtresse. On les enlevait à leur famille pour leur apprendre à servir le culte de l’ancienne religion.

Merlin : J’croyais que Morgane était la seule grande prêtresse ?

Gaius : Beaucoup ont essayé. Peu d’entre elles ont réussi. Parce qu’il faut davantage que des dons ordinaires. Seul celles qui possédaient des pouvoirs magiques exceptionnelles avaient une chance de pouvoir devenir l’une des neufs. Mais garde-toi de sous-estimer les pouvoirs de cette femme surtout. Toutes les Bendruis ont pratiqué une forme puissante de magie.

Merlin : Elle a dit que les ennemis d’Arthur étaient plus proches que je le croyais. A qui faisait-elle allusion à part Mordred ?

Gaius : Si elle parlait de Mordred, pourquoi renoncer à le dire ?

Merlin : Nous avons été interrompus.

Gaius : Elle tisse sa toile autour de toi Merlin. Elle t’attire dans son piège. Elle connaissait ton véritable nom. Il n’y a qu’une explication à c’la. Alator a dû apprendre à Morgane qui tu es vraiment et elle a envoyé cette femme pour t’attirer jusqu’à elle.

Merlin : Mais je l’ai regardé dans les yeux. Elle ne me veut aucun mal.

Gaius : Tu crois qu’une sorcière qui a ses pouvoirs ne saurait feindre d’être sincère si cela lui convient ?

Merlin : Je l’ai vu, Gaius. Vous n’étiez pas là.

Merlin se lève.

Gaius : Ne va pas la retrouver, Merlin.

Merlin : Si elle peut m’aider à protéger Arthur, ai-je le choix ?

Gaius : Cesse d’être candide. Si jamais il t’arrivait quelque chose, nous serions tous perdus.

Merlin : Mais en revanche, si elle sait ce qu’il faut faire pour protéger Arthur de Mordred et que je renonce à aller la rejoindre, ne serions-nous pas tous perdus aussi ?

Gaius : Merlin… C’est moi qui ai révélé à Alator ta véritable identité.

Merlin : Vous n’aviez nul autre choix.

Gaius : Mais je ne saurais tolérer que cela te détruise. Si tu ressens envers moi quelque affection et un peu d’estime alors… Merlin, renonce à aller la retrouver. Je t’en prie.

Merlin : Vous savez que je ne ferais jamais rien qui puisse vous blesser.

Gaius : Merci.

Merlin sert la main de Gaius.

 

TEMPLE D’ERUI

Finna est à genou dans le temple.

Finna : Cuem mec, hraefn wan; bebuge me. Nim bod min thissere nihte thinum drhytne.

Un corbeau se perche à proximité. Elle va vers lui et accroche un message à sa patte.

Finna : Gedo hit his agenum handum Morgane Pendragon

Le corbeau s’envole et quitte le temps.

 

CHAMBRE D’ARTHUR

Arthur est à sa table de travail lorsqu’on frappe à sa porte.

Arthur : Entrez.

Gaius entre.

Arthur : Gaius !

Gaius : Sire.

Arthur : Un problème ?

Gaius : Je le crains.

Arthur : Très bien. Vous avez quelque chose à me dire. Je vous écoute. Il ne peut y avoir de secret entre nous.

Gaius : Il y a un lien, un lien particulier qui unit un médecin à son patient. On pourrait… on pourrait presque dire que ce lien se fonde sur une confidentialité sacrée.

Arthur : Je le pense aussi.

Gaius : Mais il s’avère qu’il existe un lien tout aussi important entre un sujet et son roi.

Arthur : Il n’y a nul plus grand devoir.

Gaius : Un patient vient de me l’apprendre. Entre les murs de Camelot, il y a une disciple de l’ancienne religion. Je suis convaincu que cette femme ne représente pas uniquement un danger pour le royaume mais également pour vous.

Arthur : Je vois… Savez-vous son nom ?

Gaius : Tout ce que je sais d’elle. C’est qu’elle pratique son art assidûment, la nuit, dans les bois sombres auprès des ruines du temple d’Erui.

Arthur : Vous avez fait votre devoir, Gaius. Je vous en remercie.

Gaius s’incline et se retire.

 

SALLE DES CHEVALIERS

Mordred, Léon et Perceval font tourner Gauvain en bourrique en se lançant le casque de Gauvain.

Gauvain : C’est… C’est pas drôle.

Léon : Ah non, c’est pas drôle du tout.

Gauvain : Bon !

Il lance le casque à Mordred au lieu de lui donner.

Gauvain : Personne ne rit. C’est vraiment puéril.

Mordred : Vous avez raison. C’est stupide. Tenez.

Il lui tend son casque. Gauvain s’apprête à le prendre mais Mordred le lance à Perceval qui le lance à son tour à Léon. Ce dernier le lance à nouveau en direction de Mordred mais Arthur l’intercepte.

Arthur : Messires.

Perceval : Euh nous étions juste euh…

Arthur : Aucune importance.

Gauvain espère qu’Arthur va lui donner son casque mais le roi le lance à Perceval puis prend Mordred à part sous l’œil inquiet de Merlin.

Arthur : Mordred, j’ai une mission à vous confier.

Mordred : Oui Sire.

Merlin aperçoit le roi et Mordred discuter en aparté.

 

APPARTEMENTS DE GAIUS

Gaius apporte son assiette à Merlin.

Gaius : Ton plat préféré.

Merlin prend son assiette mais ne mange pas.

Gaius : Tu n’en veux pas ?

Merlin : Bien sûr que si. Merci beaucoup Gaius.

Gaius : Tu as renoncé à aller retrouver cette femme dans la forêt, j’espère ? Il n’y a rien de mieux à faire. Rien... j’t’assure.

 

Plus tard, Merlin est assis sur son lit et réfléchit. Puis il prend sa veste et quitte sa chambre. Il passe devant le lit de Gaius où ce dernier est endormi. Il quitte le château en ne se faisant pas remarquer des gardes.

 

TEMPLE D’ERUIS

Merlin arrive. Finna s’agenouille.

Finna : Maître.

Merlin : Non de grâce. C’est tout à fait inutile, je vous en prie.

Finna : C’est un honneur de vous rencontrer, Emrys.

Merlin :  Qui vous a dit mon véritable nom ?

Finna : C’est mon maître Alator le Catha. Il vous salue bien bas. Mais il tient à vous prévenir... La grande bataille arrive. Le destin de Camelot est plus que jamais en jeu. Vous seul, Grand Emrys, pouvait assurer le triomphe du roi qui fut et qui sera.

Merlin : En faisant quoi ?

Finna entend du bruit derrière Merlin.

Finna : Venez vite.

Mordred, suivi des chevaliers, courent vers eux. Merlin et Finna s’enfuient.

Mordred : ARRÊTEZ-LES MESSIEURS !

 

FORÊT PRES DU TEMPS D’ERUIS

Merlin et Finna courent dans les bois sombres. Mais essoufflés, ils s’arrêtent.

Merlin : Allez-y !

Finna : Je ne saurais vous abandonner.

Merlin utilise son pouvoir pour repousser un chevalier à leur poursuite.

Merlin : Je vous retrouverai. Vous avez ma parole. Allez.

Finna s’enfuit. Alors que tous les chevaliers arrivent sur les lieux. Merlin se cache derrière un arbre et utilise sa magie pour faire surgir un mur de flammes entre lui et les chevaliers. Merlin s’enfuit.

 

REPAIRE DE MORGANE

Le corbeau de Finna arrive alors qu’Alator est jeté dans un cachot. Le volatile atterrit à la fenêtre du cachot. Alator lit le message accroché à la patte de l’oiseau :

« Ne craignez rien Alator. J’ai trouvé Emrys. Notre mission sacrée continue. Votre fidèle servante, Finna. »

 

SALLE DU CONSEIL

Arthur et Merlin font face aux chevaliers qui ont poursuivi Finna et Merlin.

Arthur : Donc vous l’avez vu mais vous avez perdu sa trace ?

Mordred : Elle s’est servie de ses pouvoirs, Sire.

Arthur : Quand bien même ! Vous étiez combien en fait ? Six contre une vieille femme.

Léon : Ils étaient deux, Majesté.

Arthur : Ah très bien. Voilà qui explique tout ! Mordred, qui était l’autre ?

Mordred : Il faisait noir. Nous ne saurions les reconnaitre. Mais ils étaient en grande conversation cela par contre nous l’avons vu.

Arthur : Envoyez une seconde patrouille. Encerclez le guet à Greinton et alerter les garnisons aux frontières. Il faut qu’ils soient retrouvés et jugés.

Mordred : Bien Sire.

Les chevaliers se retirent.

 

APPARTEMENTS DE GAIUS

Merlin prépare son sac assis sur les marches qui conduisent à sa chambre.

Gaius : Je l’ai dit à Arthur parce que je me faisais du souci pour toi.

Merlin (se relevant) : Elle travaillait pour Alator. Pas pour Morgane.

Gaius : Quel moyen avais-je de le savoir ?

Merlin : Moi, je vous l’avais dit.

Gaius : Je suis désolé mais je croyais que c’était pour le mieux.

Merlin : Et à présent, à cause de moi, sa vie est en danger.

Gaius : Non. Pas à cause de toi. Mais de moi. J’ai… J’ai agi comme un vieux fou Merlin.

Merlin : Non ne dites pas ça. Vous n’agissez jamais ainsi. Maintenant, je dois y aller.

Gaius (acquiesçant de la tête) : Hum. Hum.

Merlin revient vers Gaius.

Merlin : Il faut que je sache pourquoi elle risque sa vie pour moi.

Gaius acquiert de la tête. Merlin le prend dans ses bras. Puis il marche vers la porte.

Gaius : Fais attention Merlin.

Il brandit une épée avant de disparaître.

 

REPAIRE DE MORGANE

Alator est amené violemment devant Morgane.

Alator : Vous persistez à perdre votre temps, Morgane. C’est un prêtre Catha qui vous parle.

Morgane : Vous croyez que cela vous protègera ?

Alator : Peu importe ce que vous faites. Vous ne sauriez me briser.

Morgane : C’est ce qu’on dirait… Par conséquent, vous ne me servez plus à rien.

Alator : Vous croyez que je redoute la mort ?

Morgane : Je vais vous livrer un secret Alator. Rien ne m’intéresse moins que ce que vous croyez ou que ce que vous redoutez.

Alator : Je vais passer dans l’autre monde, comblé d’aise, en sachant que vous ne trouverez jamais Emrys. Il est votre destin Morgane. Et à ce titre, il est votre perte.

Morgane le gifle brutalement. Puis un de ses hommes s’approche.

Homme de Morgane : Maitresse ?

Morgane : Quoi encore ?

Homme de Morgane : Nous avons trouvé une lettre dans sa cellule.

Morgane : Donne-la-moi.

Elle lit la lettre.

Morgane : Ne craignez rien Alator. J’ai trouvé Emrys. Notre mission sacrée continue. Votre fidèle servante Finna. Espèce de pauvre fou. Trahi par une malheureuse lettre… [A son homme de main] Retrouvez cette Finna ! Amenez-la-moi, vivante !

L’homme se retire.

Morgane : Je la briserai, Alator. Je la briserai comme une brindille. Ça fait quoi de savoir qu’on a résisté pour rien ? Profitez de votre autre monde.

Morgane utilise sa magie pour briser le cou d’Alator puis s’installe sur son trône.

 

FORÊT

Finna marche dans la forêt. Elle s’arrête près d’un arbre et utilise sa magie pour y graver un signe. Elle se cache lorsqu’elle aperçoit une patrouille de chevaliers de Camelot. Merlin retourne au temple d’Eruis et trouve un signe gravé sur le tronc d’un arbre. Il suit alors la trace laissé par Finna en se cachant de la patrouille. Soudain, une épée est pointée sous sa gorge. Merlin se retourne et se retrouve nez à nez avec Perceval.

Plus tard, Merlin se trouve avec la patrouille.

Léon : Des herbes… Tu cherchais des herbes.

Merlin : Gaius est extrêmement exigeant. Il faut qu’elles soient fraîches ou leur pouvoir est moindre.

Perceval : Ce n’est vraiment pas le moment d’aller cueillir des herbes.

Merlin : Vous étiez content de les avoir quand Gaius a guéri votre paralysie ?

Les chevaliers se regardent.

Perceval : Ce n’était pas une paralysie.

Merlin : Je voulais être poli c’est tout.

Mordred sourit.

Léon :  Il y a une sorcière très dangereuse dans les environs, Merlin. Sans parler des saxons. C’est loin d’être le lieu idéal pour être seul.

Merlin : Je s’rais très prudent. Je ne risque rien. Je vais finir ma cueillette et je rentrerai.

Léon (lui attrapant le bras) : Non.

Merlin regarde chacun des chevaliers.

Merlin : Très bien. Je vais rentrer alors !

Mordred : Nous ne saurions t’y autoriser.

Gauvain : Reste avec nous Merlin. Jusqu’à ce que la sorcière soit arrêtée.

Merlin : Oh ! C’est trop gentil.

 

FORÊT

Morgane galope avec une troupe d’hommes à la recherche de Finna. Elle rejoint ses hommes à l’endroit où Merlin a trouvé le chariot renversé.

Morgane : Alors ?

Homme de Morgane : Les chiens ont retrouvé la trace de la femme.

Morgane : Loin d’ici ?

Homme de Morgane : Moins d’un kilomètre.

Elle se remet en route.

 

FORÊT

Perceval recherche les traces de Finna.

Perceval : On a perdu sa trace.

Gauvain : On va peut-être se séparer. Un groupe devrait repartir en arrière.

Léon : Non, la nuit tombe déjà. On s’rait pris pour cible par les saxons. On reprendra les recherches à l’aube.

 

Plus tard, tous les chevaliers sont endormis autour d’un feu de camp. Merlin ne dort pas. Il se lève et s’éloigne.

Mordred : Bonjour !

Merlin se retourne vivement et fait face à Mordred caché derrière un arbre.

Mordred : Il est vrai que le jour n’est pas encore levé mais…

Merlin : J’étais juste entrain de…

Mordred : De te soulager ?

Merlin : Oui.

Mordred : Et tu mets toujours tes bottes pour le faire, n’est-ce pas ?

Merlin : Je n’aime pas les échardes.

Mordred : Tu n’étais pas non plus entrain de ramasser des herbes ?

Merlin : Euh eh bien…

Mordred : Je ne te demande pas d’explications. Si tu es prêt à risquer ta vie, c’la doit vraiment être important.

Merlin : En effet.

Mordred : Et bien sûr c’la doit rester secret ?

Merlin ne répond pas.

Mordred : Je comprends… Je… Je vais prétendre que j’t’ai escorté jusqu’au pont.

Merlin : Merci.

Merlin s’éloigne.

Mordred : Merlin ? Fais attention.

Merlin se met à courir.

 

Au petit matin, Merlin court toujours en suivant les traces laissées sur les arbres par Finnna.

 

Au même moment, Morgane s’arrête avec ses hommes.

Homme de Morgane : Nous avons perdu sa trace. Elle pourrait être n’importe où… [A ses hommes] Déployez-vous !

Morgane : Attendez !

Elle ressent de la magie. Elle aperçoit alors la trace de Finna sur l’écorce d’un arbre.

Morgane : Neosie thu tha swathu.

Son esprit est projeté vers un autre arbre ayant la même marque.

Morgane : C’est par-là !

 

Pendant ce temps, Merlin arrive à proximité d’un feu de camp. Il se cache derrière un arbre et observe les lieux. Il aperçoit alors Finna et va la rejoindre.

Merlin : Finna ?

Finna : Oh, maître !

Elle commence à s’agenouiller mais Merlin l’en empêche.

Merlin : Je vous en prie non.

Finna : J’ai cru vous avoir perdu.

Merlin : Vous avez douté de moi ?

Finna : Pas un instant.

Merlin sourit quand soudain les hommes de Morgane foncent sur eux. Merlin utilise sa magie pour les repousser. Mais l’un des hommes de Morgane lui décoche une flèche qu’il reçoit dans le flanc. Finna repousse l’assaillant avec sa magie avant de s’occuper de Merlin. Ce dernier s’effondre sur ses jambes.

Finna (aidant Merlin) : Allongez-vous… Ils ne seront pas les seuls.

Elle arrache d’un coup sec la flèche.

Finna : Morgane ne doit vous trouver en aucun cas.

Merlin utilise son épée pour se redresser.

Merlin : Où pouvons-nous aller ?

Finna : Il y a une vieille tour de guet de l’autre côté de la vallée.

Elle aide Merlin à se remettre sur ses jambes.

Finna : Pouvez-vous marcher ?

Merlin (soufflant) : Oui… Oui. Oui, je crois.

Finna : Ce n’est pas loin.

Ils se mettent en marche.

 

Plus tard…

Merlin se repose au pied d’un arbre à proximité de la tour de guet.

Finna : La voie est libre. Vous êtes prêt ?

Merlin : Ouais.

Ils se remettent en route.

 

Morgane arrive à l’endroit où Merlin et Finna ont été attaqués par ses hommes.

Homme de Morgane (examinant un de ses hommes) : Ils n’ont aucune blessure.

Morgane : Ce qui est normal.

Elle ressent quelque chose. Elle se penche sur une souche d’arbre et aperçoit du sang.

Morgane : Elle a été blessée. Suivez-moi.

Ses hommes la suivent.

 

TOUR DE GUET

Merlin et Finna montent les marches de la tour de guet. Mais Merlin, épuisé, tombe à terre.

Merlin : Comment connaissiez-vous l’existence de cette tour ?

Finna : Quand on passe sa vie à se cacher pour survivre, on connait tous les lieux où s’abriter.

Merlin : Vous vouliez échapper… à Arthur ?

Finna : Et à son père avant lui, Emrys.

Merlin grimace de douleur.

Merlin : Les temps ne seront pas toujours aussi durs. Tout ira mieux un jour.

Finna : C’est la raison pour laquelle je suis là. J’ai été envoyée pour vous aider à mettre en place une nouvelle ère.

Soudain, ils entendent les aboiements des chiens au pied de la tour. Ils se remettent en route et arrivent dans une pièce. Finna verrouille la porte.

Merlin : Pourquoi faites-vous tout cela pour moi ?

Finna : Parce que sans vous Emrys, Arthur ne saurait construire le nouveau monde que nous attendons tous.

Merlin : Je ne comprends pas.

Finna : Pendant des siècles, les Catha ont préservés leur savoir ancestral. Mais aujourd’hui il semblerait que le moment soit venu de vous le transmettre car vous seul serez resté fidèle à leurs espoirs y compris au cœur de la grande bataille.

Merlin : Que faire pour réussir ?

Elle sort d’une bourse une minuscule boite et la donne à Merlin.

Finna : Tenez. Gardez-la précieusement. Dans l’époque sombre qui s’annonce, vous y trouverez l’aide dont vous aurez besoin.

Merlin : Merci.

 

Morgane est à la porte de la tour…

Morgane : Je la veux vivante surtout. Suis-je assez claire ? Vivante !

Ses hommes s’engouffrent dans la tour.

 

Finna : Il y a juste une dernière chose. Une chose qu’Alator lui-même voulait vous dire. Ne faites pas la même erreur qu’Arthur. Ne faites pas confiance au jeune druide.

Les hommes de Morgane commencent à défoncer la porte. Finna aide Merlin à monter les escaliers. Ils arrivent dans une autre pièce.

Finna : Continuez tout seul.

Merlin : Il n’y a nulle part où…

Finna : Montez jusqu’au toit. Vous y serez en sécurité.

Merlin : Vous croyez ?

Finna : Ils pensent que je suis seule. Une fois qu’ils m’auront, ils s’en iront.

Merlin : Je ne vous laisserai pas Finna. Nous les combattrons ensemble.

Finna : Non. Si Morgane nous voit tous les deux, elle comprendra qui vous êtes. C’la ne peut et ne doit jamais arriver.

Merlin : Je vous en prie Finna.

Finna : Telle est ma… destinée, Emrys. Vous servir jusqu’à la fin. Je ne saurais désirer rien de plus… Accordez-moi une seule faveur.

Merlin : Laquelle ?

Finna : Laissez-moi votre épée.

Il la lui donne. Il l’empêche de s’incliner puis monte à l’étage supérieur.

Finna : Ce fut vraiment un privilège… de vous connaître Emrys.

Merlin regarde une dernière fois Finna puis poursuit sa route. Quand Morgane pénètre sur les lieux, Merlin atteint le toit.

 

Morgane se retrouve face Finna qui tient l’épée de Merlin devant elle.

Morgane : Finna, enfin ! Je suis impressionnée. A votre âge, c’est vraiment très courageux.

Finna : Arrière Morgane !

Morgane : Avec l’âge vient aussi la sagesse. C’est fini. Dites-moi qui est Emrys.

Finna : Oh !... Ah ! Ça jamais !

Finna se plante l’épée dans le ventre. Elle s’écroule sur le sol au même moment, épuisé, à l’étage supérieur, Merlin s’effondre également.

 

L’un des hommes de Morgane fouille les poches de Finna.

Morgane (à son bras droit) : Brûlez le corps… Allez chercher les chevaux !

 

Sur le toit…

Merlin entend les chevaux de Morgane quitter les lieux.

Merlin : O drakon.... E male so ftengometta tesd' hup' anankes

Kilgharrah arrive et l’emporte avec lui.

 

FORÊT

Il fait jour lorsque Merlin ouvre les yeux. Il est étendu sur le sol. Il relève la tête et voit Kilgharrah, devant lui, qui l’observe. Il constate également que sa blessure est guérie.

Merlin : Merci.

Kilgharrah : Je t’en prie Merlin.

Merlin : Pendant un instant, j’ai cru que vous n’alliez pas venir.

Kilgharrah : Jamais je ne t’abandonnerais, jeune sorcier.

Merlin rit.

Merlin : Tout va bien ?

Kilgharrah : Oui, bien sûr.

Merlin : Votre aile.

Kilgharrah : Je suis un peu fatigué, Emrys. C’est tout ce que j’ai. Mais tu peux compter sur moi aussi longtemps que j’aurai la force de te servir.

Merlin : Si vous êtes souffrant, je saurai vous guérir.

Kilgharrah : Il y a certaine maladie qu’un sorcier aussi grand soit-il ne peut guérir. Je suis très vieux, Emrys. Mon temps est presque venu.

Merlin : Non.

Kilgharrah : Ce n’est que le cycle de la vie. Ni plus ni moins.

Merlin (ému) : Que vais-je faire sans vous ?

Kilgharrah : Tu te souviendras de moi.

Merlin : Vous reverrais-je encore ?

Kilgharrah ne répond pas et s’envole.

 

APPARTEMENTS DE GAIUS

Merlin et Gaius sont assis l’un en face de l’autre. Ils regardent tous deux la petite boîte que Finna a donnée à Merlin. Gaius prend la boite et l’ouvre. Il sort un petit parchemin cacheté. Il rompt le sceau et déroule le parchemin.

Merlin : Qu’y-a-t-il d’écrit ?

Gaius : Je vais te le lire :

« Lâcher les chiens de la guerre. Que les feux dévastateurs de la dernière prêtresse tombent des cieux comme une pluie vengeresse. Car un frère tuera un frère. Et un ami tuera un ami. Alors que le son du cor sonne une froide aurore à Camlann. Les prophètes ne mentent pas. Là, Arthur rencontrera sa fin souveraine sur cette vaste plaine. »

Gaius referme le parchemin. Merlin est effondré.

Merlin : Tellement d’êtres ont… ont souffert pour que je puisse entendre cela.

Gaius : Oui… Je crois savoir ce qui te traverse l’esprit Merlin. Tu te dis que ton destin est bien dur à supporter pour un homme seul.

Merlin sourit.

Merlin : Oui. C’est vous qui me connaissez vraiment le mieux, Gaius.

Gaius : Soit bien sûr d’une chose… Il n’y a jamais eu au monde quelqu’un de plus capable que toi, Merlin. Tu n’échoueras pas, rassure-toi.

Soudain, les cloches de Camelot retentissent.

 

Léon, Gauvain, Mordred et un autre chevalier transportent le corps d’un chevalier sur une civière. Ils entrent chez le médecin et déposent la civière sur la table.

Gauvain : Nous sommes venus aussi vite que possible.

Perceval se joint à eux.

Gaius : Vous avez bien fait. Où cela s’est-il passé ?

Gaius retire le drap et découvre le visage défiguré du soldat.

Perceval : Nous l’avons trouvé à la frontière.

Gaius : Merlin, va chercher mes lunettes.

Perceval : Vous savez ce que c’est ?

Gaius : J’en ai peur. La peau a poussé sur son visage jusqu’à ce qu’il étouffe.

Arthur entre dans la pièce et découvre le corps de son chevalier.

Arthur : Gaius ?

Gaius : Le résultat n’est pas la conséquence d’une affection ou d’une maladie. C’est l’œuvre d’une magie très puissante. Autrefois, c’était un châtiment. On l’appelait le Raigaid. C’est le dernier avertissement que la grande prêtresse donne à ses ennemis.

Arthur : Pourquoi ce chevalier ? Qu’avait-il fait ?

Gaius : Il n’avait rien fait. Son seul tort était d’être un chevalier de Camelot. C’est une mise en garde. Un avertissement adressé à tout le royaume… Morgane vient de vous déclarer la guerre.

 

MERLIN…

 

***GENERIQUE DE FIN***

 

Ecrit par byoann pour Merlin Hypnoweb.net.

Episode 5.10 - The Kindness of Strangers

 

In the forest

There’s man hunt in the forest. Alator is chased by Morgana and hers soldiers. The sorceress uses her magic to capture him.

Morgana: I was hoping for more of a challenge. There was a time when the name Alator struck fear even into the most courageous. Your skills of torture were unparalleled, did you know that?

Alator: That was nothing to be proud of.

Morgana: What was it you used to say? The victim always talks… eventually.

Alator: What do you want from me?

Morgana: I thought that was obvious. I want you to tell me where Emrys is.

Alator: I told you before, never.

Morgana: I was rather hoping you'd say that.

 

[OPENING CREDITS]

 

In the woods near Camelot


Arthur, Gwen and Merlin are having a picnic.

Arthur: This really is the most perfect spot is it not?

Gwen: It is my lord.

Arthur: Sometimes I forget how beautiful Camelot is, but never how beautiful my queen is. Was that you Merlin?

Merlin snorts.

Merlin: It was the horse.

Arthur: Because if you were mocking the king...

Merlin: I wasn't. I wouldn't.

Arthur: There is a special punishment preserved for such impudence. You're too easy Merlin. Every time. How about here, Guinevere?

Gwen: Yes, that looks perfect.

Arthur: Than here it shall be.

Merlin and Gwen are looking for a place for the picnic.

Gwen: Here?

Merlin: I haven't seen him this happy in a long time.

Gwen: Yes, he has changed hasn't he?

Merlin: Yeah, yeah I think he has.

Arthur is still unloading things for the picnic, he finds an empty flask and throws it on Merlin’s head.

Arthur: Sorry! pick that up will you, Merlin?

Merlin: Well perhaps he hasn't totally changed.

Arthur: And this one too are you ready?

Arthur throws another empty flask at Merlin who fails to catch it.

Merlin: Sire.

Arthur: I think my dog can catch better than you.

Merlin: Possibly because you treat him better.

Merlin leans to fetch the flask and he notices something on a tree.

Arthur: Are you blind, Merlin?

Merlin: Something happened here.

Arthur: Stags marking their territory.

Merlin: No, this was caused by magic.

Arthur: Merlin, who knows more about hunting me or you? It's rutting season, half the trees in the forest look like that. Come on. Your king awaits.

Merlin picks up a medallion he sees on the ground and puts it in his bag.

---
Camelot yard

Merlin, Arthur and Guinevere are coming back from the picnic, they discover refugees in the yard.

Arthur: What happened?

Leon: They sought sanctuary at the western garrison.

Arthur: Ashwick's been at peace since my father's time.

Leon: They're not from Ashwick. They fled over the border from Odin's lands.

---
Council Hall

A council meeting is assembled.

Leon: Two days ago the city of Helva was attacked. Only a handful of people managed to escape.

Arthur: Who is responsible?

Leon: At first we assumed it was the Saxons. They've been active in that area before, but the refugees tell a different story. They say magic was involved.

Arthur: Morgana.

Leon: The evidence suggests so, sire.

Arthur: Strengthen the garrison. Double the patrol on the border.

Leon: Sire

The knights leave the hall.

Merlin: Who would Morgana attack Helva?

Arthur: She must have her reasons.

Merlin: That's one of the few places where magic is practiced freely. Why would she attack her own? It makes no sense.

---
Gaius’ Chambers

Gaius is studying the medallion Merlin found in the woods.

Gaius: The workmanship is undeniable. See how the pattern repeats in each concentric circle? It was made in Helva.

Merlin: Anything else? A name? A date?

Gaius: Not that I can see. It's a fine piece. No one would part with it willingly. Perhaps one of the refugees dropped it.

Merlin: Perhaps.

Gaius: Merlin, what are you up to?

Merlin: I'm going back to where I found it.

Gaius: I doubt the owner will still be there.

Merlin: Something terrible happened there, Gaius. Something only the strongest magic could do. I could feel it.

Gaius: You're not suggesting that Morgana's within the Camelot's borders?

Merlin: Who else could it be?

Gaius: Don't go Merlin, not on your own.

Merlin: I'll be fine.

Gaius: Take someone with you, at least. If it is Morgana...

Merlin: Then it won't make any difference who I take, will it?

 ---
In the woods

Merlin rides to the spot he found the medallion. Followinfg a trail, he finally discovers a broken carriage and finds some torn papers and mysterious signs carved on the carriage.

---
Gaius’ Chambers

Gaius is examining the documents.

Gaius: You shouldn't have gone. It might have been a trap.

Merlin: Can you decipher it?

Gaius: It's in Catha, that's for sure.

Merlin: What does it say?

Gaius: It's been so long since I heard the language, never mind read it. There's part of a signature here

Merlin: What is it?

Gaius: Alator. That's why Morgana attacked Helva. Alator was the prize she was after.

Merlin: Why risk so much for one man?

Gaius: There can only be one reason. To have him reveal who Emrys is.

Merlin: Alator would never betray me.

Gaius: Not willingly. But Morgana will use every power she has to break him and even Cathas cannot resist forever.

---
Morgana’s Den

Morgana's soldier is torturing Alator.

Morgana: Enough. Hello again Alator.

Alator: You are wasting your time Morgana. I will not tell you who Emrys is.

Morgana: We both now that's not true. Otherwise, why would I have spared your life?

Alator: I am a Catha. Trained from birth to master all physical pain. To rise above the...

Morgana: Yes, yes… you can resist any physical torture. Separate your mind from your body. It's all very impressive Alator. But you see it's not your body I'm interested in. Not even you can separate your mind from your mind. Do you recognise this?

She opens a case, there’s a sort of snake hissing in it.

Morgana: I see that you do.

Alator: A nathair.

 Morgana: That's right, Alator. A nathair. It can cause the most exquisite pain, not in the body of the victim, but in his very soul. So I ask you again, where is Emrys?


---
Royal Chambers

Merlin walks into the royal chambers and starts opening the curtains of the bed.

Arthur: Shh!

Merlin: What are you doing?

Arthur: I'm gonna surprise her. Breakfast in bed.

Merlin: Oh… what a lovely thought!

Arthur: Where are you going?

Merlin: You don't need me do you?

Arthur: I can't very well get the breakfast, can I? What if she wakes up and... panics?

Merlin: Panics?

Arthur: Look, just, go and get it alright? Merlin, flowers don't forget the flowers.

Merlin: Of course, the personal touch. Nice.

Arthur: Yeah.


---
Outskirts of the castle

Merlin is picking flowers in the meadow, there ‘s a woman watching his, she’s got a sword in her hand She shows up in front of Merlin.

Finna: Be still.

She shows Merlin a mark on her arm.

Finna: The great battle is nearing. You must listen to me. Emrys.

Merlin: How do you know my name?

Finna: Arthur's enemies are closer than you think. If you value your king, meet me tonight at the old temple of Erui. Come alone, or not at all.

As a patrol from Camelot is approaching, the woman disappears.

---
Royal Chambers

 

Merlin brings the Queen's breakfast on a tray.

Arthur: Merlin!

Merlin: What?

Arthur: Where are the flowers?

Guinevere starts to wake up.

Gwen: Arthur.

Arthur: Good morning.

Gwen: That is so sweet.

Arthur: It's nothing. Who's there? Merlin! What do you think you’re doing in the royal chambers?

Merlin: I thought… I thought I heard voices.

Arthur: Well, maybe next time you'll be good enough to knock.

Merlin: Yes, sire.

Gwen: Merlin, thank you.

Arthur: It was my idea.

---
Gaius’ Chambers

 

Merlin is drawing a picture of Finna's tattoo.

Gaius: If it is what I think it is, this is the mark of the Bendrui.

 Merlin: Bendrui?

Gaius: Before the time of the Great Purge, girls would be chosen at birth for the priesthood. They would be taken away from their families and brought up as initiates in the Old Religion.

Merlin: I thought Morgana was the only high priestess left.

Gaius: Many tried, few succeeded. For ordinary gifts were not enough. Only those possessed with exceptional magical power could ever hope to be one of the nine. But do not underestimate this woman's abilities. All Bendrui are practised in potent magic.

Merlin: She said Arthur's enemies were closer than I thought. Now, who else could she mean, but Mordred?

Gaius: If she meant Mordred, why not say so?

Merlin: We were interrupted.

Gaius: She's drawing you in, Merlin. It's a trap. She knew your real name. There's only one explanation for that. Alator told Morgana who you really are and she has sent this woman to lure you to her.

Merlin: But I looked into her eyes. She meant no harm.

Gaius: You think a sorceress of her power couldn't feign any look she wished?

Merlin: I was there Gaius. You were not.

Gaius: You mustn't go to her Merlin.

Merlin: If she can help me protect Arthur, I have to. Do I have a choice?

Gaius: Don't you understand? If something happened to you we would all be lost.

Merlin: If she can truly help me protect Arthur from Mordred, and I refuse to go, would all not be lost then too?

Gaius: Merlin… It was I who told Alator of your true identity.

Merlin: You had no choice.

Gaius: But I cannot let that destroy you. If ever you held me in any regard, please, do not do this.

Merlin: You know I'd never do anything to hurt you, Gaius.

Gaius: Thank you.

Merlin walks out of the room.

 

---
Temple of Erui

Finna is casting a spell on a raven.

Finna : *** Cuem mec, hraefn wan; bebuge me. Nim bod min thissere nihte thinum drhytne.Gedo hit his agenum handum Morgana Pendragon

The raven lefts carrying a message.

 

---
Royal Chambers

Gaius knocks on Arthur's door.

Arthur: Yes? Gaius.

Gaius: Sire.

Arthur: Is something wrong?

Gaius: I fear so.

Arthur: Go on, Gaius, you obviously have something to tell me. There can be no secrets between us.

Gaius: There is a special bond between a doctor and his patient. One might almost say a bond of sacred confidentiality.

Arthur: I believe so.

Gaius: And yet, is there not also a loyal bond between a subject and his king.

Arthur: There can be no greater duty.

Gaius: A patient has advised me that within the walls of Camelot, there is a follower of the Old Religion. It is my belief that this woman poses a threat, not only to the kingdom, but to you yourself.

Arthur: I see. Does she have a name?

Gaius: All that I know is, she practises her craft at night, in the Darkling Woods near the ruined temple of Erui.

Arthur: You did the right thing Gaius. Thank you.

Gaius leaves Arthur's chambers.

 

---
Armoury

Gwaine is being teased by the other knights.

 Gwaine: It's not funny.

Percival: It's not funny at all.

Gwaine: Nobody's laughing. It's just child play.

Mordred: You're right, it's stupid. Here.

Athur comes in.

Arthur: Gentlemen.

Percival: Um, we were just...

Arthur: No matter. Mordred, I have a task for you.

Mordred: Sire?

Merlin watches as Arthur speaks to Mordred.

 

---
Gaius’ Chambers

Gaius gives Merlin his supper.

Gaius: Your favourite. Do you not want it?

Merlin: No, of course I do, thank you Gaius.

Gaius: You're not still thinking about that woman in the forest, are you? It's for the best Merlin. Really, it is.

Later, during the night, Merlin sneaks out his room

 

---
Temple of Erui

 Finna is in the ruins, waiting for Emrys, she bents when she kneels in front of him.

 Finna: Great One!

Merlin: Please, that's not necessary.

Finna: It is an honour to meet you, Emrys.

Merlin: How did you know my name?

Finna: From my master, Alator of the Catha. He sends you greetings, but also a warning. The great battle nears, the fate of Camelot rests in the balance. Only you, great Emrys, can ensure the great triumph of the Once and Future King.

 Merlin: How do I do that?

They hear the knights coming.

Finna: Quickly!

Mordred: Seize them!

Merlin: Go!

Finna: I cannot leave you!

Merlin: I'll find you, you have my word. Go!

Merlin makes fire appear and runs off.

 

---
Morgana’s Den

In Morgana's castle, Alator is thrown into his cell and a raven appears to him from Finna.

He reads the message: “Do not fear Alator. I have found Emrys. Our sacred mission continues. Your faithful servant, Finna. “

 

---
Council Hall

Arthur is talking to the patrol led by Mordred to track Finna.

Arthur: You saw her, but you lost her?

Mordred: She used magic, sire.

Arthur: Even so, there are how many of you? Six? Against one old woman.

Leon: There were two of them sire.

Arthur: Oh, well… that explains it! Mordred, who was the other?

Mordred: We couldn't see. But they were in earnest conversation, sire, that much we could tell.

Arthur: Send out a second patrol. Seal off the ford of Greinton and alert the border garrisons. They must be found and brought to trial.

Mordred: Sire.

 

---
Gaius’ Chambers

Merlin is packing his bag.

Gaius: I told Arthur because I was worried about you, Merlin.

Merlin: She was working for Alator not Morgana.

Gaius: How was I to know that?

Merlin: Because I told you.

Gaius: I'm sorry Merlin I thought it was for the best.

Merlin: Now, because of me, her life is in danger.

Gaius: No, not you, me. I acted like a foolish old man.

Merlin: No, never that. But I have to go now. I must find out why she risked her life for me.

Gaius: Take care Merlin.

Merlin leaves

 

---
Morgana’s Den

Alator is being tortured by Morgana's men.

Alator: You continue to waste your time, Morgana. I'm a Catha priest.

Morgana: You think that will protect you?

Alator: No matter what you do. You cannot break me.

Morgana: So it would seem. In which case I have no further use for you.

Alator: You think I fear death?

Morgana: Shall I let you into a secret, Alator? I'm no longer interested in what you think or what you fear.

Alator: I shall pass to the other world happy in the knowledge that you will never find Emrys. He is your destiny, Morgana, and he is your doom.

Morgana slaps him.

Beroun: Mistress!

Morgana: What now?

Beroun: We found a letter in his cell.

Morgana: Show me. “Do not fear Alator. I have found Emrys? Our sacred mission continues. Your faithful servant, Finna.” You poor fool Alator. Undone by a few scribbled words. Find this Finna. Bring her to me. Alive. I will break her Alator. Break her like a twig. How does it feel to know all your resistance is for nothing? Enjoy your other world.

 Morgana kills him.

 

---
In the woods

Finna is walking in the woods and magically marks a tree. She hides from some knights she sees. Merlin goes back to the temple and follows the magical marks Finna left. He tries to hide from the knights, but Percival finds him.

Leon: Herbs? You were looking for herbs?

Merlin: Gaius is very particular. They have to be fresh, or their power’s diminished.

Percival: It's hardly the time or place to be gathering herbs.

Merlin: You were grateful enough for them when Gaius cured your palsy.

Percival: It wasn't palsy.

Merlin: I was being polite.

Leon: There's a dangerous sorceress at large, Merlin, not to mention Saxons. This is not the place to be alone.

Merlin: I'll be fine. I'll just, uh, collect the rest of my herbs and be on my way.

Leon: No.

Merlin: Right… I'll head back.

Mordred: We can't allow that either.

Gwaine: Stay with us Merlin until the sorcerer's apprehended.

Merlin: Well, thank you.

 


---
Another place in the forest

Morgana is tracking Finna.

Morgana: What news?

Beroun: The hounds have picked up a woman's trail.

Morgana: How far?

Beroun: Less than a mile.

 

---
In the forest

Percival is also following the woman’s trail.

Percival: We've lost her.

Gwaine: Shall we split up? Then we must track back.

Leon: It's nearly dark. We'll be sitting targets for the Saxons. We’ll start again at first light.

At night, Merlin tries to sneak out, but Mordred catches him.

Mordred: Good morning. Though, technically I think it's still night.

Merlin: I was just going for...

Mordred: Relieving yourself?

Merlin: Yeah.

Mordred: You always put your boots on to do that, do you?

Merlin: I don't like splinters.

Mordred: You weren't collecting herbs either, were you? You don't have to explain yourself to me, Merlin. If you're willing to risk your life it must be important.

Merlin: It is.

Mordred: A problem shared… I understand. I'll tell them I escorted you back to the bridge.

Merlin: Thank you.

Mordred: Merlin… Be careful.

Merlin follows Finna's marks. While Morgana is still leading the man hunt.

Beroun: We've lost the trail. She could've gone anywhere. Fan out!

Morgana: Wait!

Morgana has noticed one of Finna's marks.

Morgana: *** Neosie thu tha swathu.

The spells reveals Finna’s path in the forest.

Morgana: This way.

Meanwhile, Merlin finds Finna.

Merlin: Finna!

Finna: Oh… Master!

Merlin: Please, don't.

Finna: I thought I'd lost you.

Merlin: You doubted me?

Finna: Never!

Morgana's men run to them from out of the bushes. Merlin and Finna fight them off, but one strikes Merlin with an arrow. Merlin falls to the ground.

 Finna: Lie back. They won't be alone. Morgana must not find you.

Merlin: Where can we go?

Finna: There’s an old watch tower on the other side of the valley.

Finna helps Merlin to stand up, he’s obviously suffering a lot.

Finna: Can you walk?

Merlin: Yeah. Yeah, I think so.

Finna: It's not far. It's safe. You ready?

Merlin: Yeah.

While Merlin and Finna are getting close to the watchtower, Morgana finds her men dead at Finna’s camp.

Beroun: There are no wounds.

Morgana: There wouldn't be.

Morgana sees Merlin's blood on the ground.

Morgana: She's been hit, bring your men.


---
At the watchower

Finna is helping Merlin to climb the steps in the watchtower.

Merlin: How do you know this tower?

Finna: When you've spent a lifetime running, you know all the places to hide.

Merlin: Running from... Arthur?

Finna: And from his father before him.

Merlin groans in pain.

Merlin: It won't always be like this. Things will be better.

Finna: That's why I was sent. To help you make it so.

They hear dogs barking in the distance. Finna helps Merlin to a room and bolts the door.

Merlin: Why are you doing this for me?

Finna: Without you, Emrys, Arthur cannot build the new world we all long for.

Merlin: I don't understand.

Finna: For hundreds of years the Catha have guarded their ancient knowledge. But now the time has come to pass it on to you, Emrys. For only you can carry their hopes into the great battle itself.

Merlin: How can I do that?

Finna gives Merlin a small wooden box.

Finna: Here. Guard it carefully. It will help you in the dark days to come.

Merlin: Thank you.

Morgana and her men approach the watchtower.

Morgana: I want her taken alive. Do you understand? Alive!

Finna: There's something else. Something Alator himself wanted me to tell you. Do not make the same mistake as Arthur. Do not trust the Druid boy.

Crashing outside the room Merlin and Finna are hiding in. Finna helps Merlin up more steps to the room at the top of the tower.

Finna: You must go on.

Merlin: There is nowhere else to go.

Finna: There is a roof. You will be safe there.

Merlin: How?

Finna: They think I am alone. Once they have me they will go.

Merlin: I won't leave you Finna. We'll fight them together.

Finna: No. If Morgana sees us together she will know who you are. That must never happen.

Merlin: Finna please...

Finna: It is my destiny, Emrys to serve you until the end. I could wish for nothing more. Grant me one favour.

Merlin: Anything.

Finna: Leave me your sword.

Merlin passes his sword to Finna. He squeezes her shoulder then turns to the steps that lead to the roof.

Finna: It has been a privilege to know you, Emrys.

Merlin turns to Finna and nods then continues to the roof. Morgana and her men are searching for Finna. Merlin crawls out onto the roof.

Morgana: Finna, at last. I'm impressed. At your age, it's very spirited.

Finna: Stay away!

Morgana: But with age comes wisdom. I's over. Tell me who Emrys is.

Finna: She laughs. Never.

Finna stabs herself with Merlin's sword and dies. Merlin collapses on the roof. Morgana's men search Finna's belongings.

Morgana: Burn the body. Get the horses!

Merlin hears hooves thud as they leave.

Merlin: ***O drakon.... E male so ftengometta tesd' hup' anankes'.

Kilgharrah flies across the night sky in front of a full moon. He picks Merlin up and carries him away. It's day light when Merlin opens his eyes lying on the ground. His wound has been healed.

Merlin: Thank you.

Kilgharrah: It is my pleasure.

Merlin: For a second there, I thought you weren't coming.

Kilgharrah: I would never forsake you, young warlock.

Merlin: Are you alright?

Kilgharrah: Of course.

Merlin: Your wing...

Kilgharrah: I am tired, Emrys, that is all. But I shall serve you as long as I have the strength.

Merlin: If you are ill, I can heal you.

Kilgharrah: There are some things even a warlock as great as you cannot overcome. I am old, Emrys. My time has almost come.

Merlin: No.

Kilgharrah: It is the cycle of life. No more, no less.

Merlin: What will I do without you?

Kilgharrah: You will remember me.

Merlin: Will I see you again?

Kilgharrah turns and flies away.

 

---
Gaius’ Chambers

Merlin and Gaius look at the box Finna gave Merlin. Gaius opens it and removes a sealed parchment.

Merlin: What does it say?

Gaius: Just a moment.

Gaius reads from the parchment that is written in Catha.

Gaius: "Let loose the hounds of war. Let the dreadfire of the last priestess rain down from angry skies. For brother will slaughter brother. For friend will murder friend, as the great horn sounds a cold dawn at Camlann. The prophets do not lie. There Arthur will meet his end, upon that mighty plain."

Merlin sighs.

Merlin: So many have... suffered so that I may hear this.

Gaius: Yes. I think I know what's going through your mind, Merlin. That your destiny is too much for one man to bear.

Merlin: Yes. You always did know me best, Gaius.

Gaius: Be assured of one thing. There was never anyone more capable than you, Merlin. You will not fail.

Alarm bells ring out. Gwaine, Percival, Mordred and another knight enter Gaius's chambers carrying a knight on a stretcher, Percival follows them into the room.

Gwaine: We got here as fast as we could.

Gaius: You did well. Where did this happen?

Percival: We found him just inside the border.

Gaius: Merlin, fetch me my glass please.

Percival: Do you know what it is?

Gaius: I fear so. The skin has grown across his face until he suffocated.

Arthur enters the room and looks at the disfigured knight.

Arthur: Gaius?

Gaius: The disfigurement is not as a result of disease or infection. It's the result of powerful magic. In the old days it was a punishment known as raigaid, the ultimate warning from the high priestess to her enemies.

Arthur: Why was this knight chosen? What had he done?

Gaius: He had done nothing, except be a knight of Camelot. It is a warning sire. A warning to the whole kingdom. Morgana has declared war.

 

Écrit par realbion pour Merlin HypnoSeries.

Kikavu ?

Au total, 86 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Emmalyne 
07.05.2020 vers 18h

Miniheart 
17.03.2020 vers 10h

Blair16 
04.05.2019 vers 13h

ouatdark 
26.04.2019 vers 17h

isadu35 
28.02.2019 vers 13h

vampire141 
10.02.2018 vers 22h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

byoann 
choup37 
realbion 
Activité récente
Actualités
Colin Morgan : Un nouveau drame Nord Irlandais.

Colin Morgan : Un nouveau drame Nord Irlandais.
Le 19 Novembre 2020, sur son compte instagram, Cathy Prior, créatrice de costumes, postait une photo...

Rupert Young rejoint les Bridgerton

Rupert Young rejoint les Bridgerton
Rupert Young sera à l'affiche de la saison 2 des Chroniques de Bridgerton: il interprètera le...

Une date pour la saison 5B de Lucifer!

Une date pour la saison 5B de Lucifer!
Le dieu Netflix a parlé! On l'attendait, on la connait à présent: la date de diffusion de la seconde...

Nouveau sondage!

Nouveau sondage!
Le dernier sondage était tombé dans un vortex temporel et vous demandait comment vous comptiez fêter...

Colin Morgan en Héros de BD

Colin Morgan en Héros de BD
Depuis le 4 mars 2021, les livres audio 2000 AD ont publié Sláine: The Horned God, une adaptation...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Gwen féminise son gouvernement, elle décide de nommer une première ministre ! Mais alors, qui pour prendre le poste ?

Total : 46 votes
Tous les sondages

HypnoRooms

ShanInXYZ, Avant-hier à 16:47

L'animation Happy Birthday to Who arrive sur le quartier Doctor Who, est-ce que vous connaissez bien les acteurs de la série ? A vous de jouer

ShanInXYZ, Avant-hier à 16:47

et on continue de Voyage au centre du Tardis, en abordant la saison 12, on attend vos photos

choup37, Hier à 15:40

3 anniversaires aujourd'hui sont célébrés sur Doctor who, oui, mais de qui..

pretty31, Aujourd'hui à 10:18

Nouvelle partie de ciné-émojis et films à voir à la télé cette semaine sur HypnoClap !

bloom74, Aujourd'hui à 14:39

Nouveau sondage et photo du mois dans le quartier The Boys

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site