500 fans | Vote

#411 : La Princesse de Nemeth

Morgane trouve un puissant allié en la personne d'Helios, un seigneur de guerre originaire du sud. Ensemble, ils élaborent le plan parfait pour mettre Camelot à genoux.
Alors qu' Arthur est absorbé par l'arrivée de la magnifique Princesse Mithian, il incombe à un visage familier, absent jusqu'alors, de donner l'alarme.

Popularité


4.5 - 6 votes

Titre VO
The Hunter's Heart

Titre VF
La Princesse de Nemeth

Première diffusion
10.12.2011

Première diffusion en France
06.04.2012

Vidéos

411 - Preview

411 - Preview

  

Photos promo

Sir Léon et Agravain - La princesse de Nemeth

Sir Léon et Agravain - La princesse de Nemeth

Gaius examine le cadavre avec Agravain et Sir Léon - La princesse de Nemeth

Gaius examine le cadavre avec Agravain et Sir Léon - La princesse de Nemeth

Morgane - La princesse de Nemeth

Morgane - La princesse de Nemeth

Guenièvre tombe dans les griffes d'Helios - La princesse de Nemeth

Guenièvre tombe dans les griffes d'Helios - La princesse de Nemeth

Agravain et Sir Léon découvre un cadavre au pied des remparts - La princesse de Nemeth

Agravain et Sir Léon découvre un cadavre au pied des remparts - La princesse de Nemeth

Agravain à cheval - La princesse de Nemeth

Agravain à cheval - La princesse de Nemeth

La Princesse Mithian et Arthur - La princesse de Nemeth

La Princesse Mithian et Arthur - La princesse de Nemeth

La Princesse Mithian - La princesse de Nemeth

La Princesse Mithian - La princesse de Nemeth

Merlin utilisant sa magie - La princesse de Nemeth

Merlin utilisant sa magie - La princesse de Nemeth

Guenièvre - La princesse de Nemeth

Guenièvre - La princesse de Nemeth

Merlin - La princesse de Nemeth

Merlin - La princesse de Nemeth

Le Roi Arthur Pendragon - La princesse de Nemeth

Le Roi Arthur Pendragon - La princesse de Nemeth

L'arrivée de la princesse de Nemeth à Camelot - La princesse de Nemeth

L'arrivée de la princesse de Nemeth à Camelot - La princesse de Nemeth

Diffusions

Logo de la chaîne NRJ 12

France (inédit)
Mercredi 01.01.2014 à 20:50
0.50m / 1.9% (Part)

Plus de détails

Titre original : The Hunter's Heart

Réalisateur :  Jeremy Webb

Scénariste : 
Richard McBrien

 

Distribution

Colin Morgan ... Merlin
Bradley James ... Arthur
Katie McGrath ... Morgane
Angel Coulby ... Gwen
Anthony Head ... Uther
Richard Wilson ... Gaius
John Hurt ... Voix du Grand Dragon
Nathaniel Parker ... Agravain
Tom Hopper ... Perceval
Eoin Macken ... Gauvain
Adetomiwa Edun ... Elyan
Rupert Young ... Sir Leon

Terence Maynard ... Helios
Janet Montgomery ... Princesse Mithian
Tom Meredith ... Eoghan
Gareth Jewell ... Serviteur d'Helios


Premières diffusions

Royaume-Uni : 10.12.2011
France : 06.04.2012
États-Unis : 16.03.2012

Dans un petit village du Royaume de Camelot, Gwen nettoie une porcherie. Elle pose quelques instants sa fourche puis regarde pensivement la bague qu'elle porte autour du cou. Des cris retentissent soudain et la jeune femme voit les villageois tenter de fuir devant une horde de cavaliers, tout de noir vêtus, qui font irruption entre les maisons. Guenièvre se cache derrière un muret mais elle est repérée par les bandits. Alors que l'un d'entre eux veut la transpercer de son épée, le chef des brigands arrête son geste, visiblement sensible au charme de la jeune femme.

A Camelot, Arthur a réuni la Cour pour faire une annonce officielle. Il déclare avoir mené depuis plusieurs mois des négociations secrètes avec le Royaume de Nemeth au sujet de l'attribution des Terres de Gedref. Un accord a été conclu et il va être renforcé par une alliance indéfectible : son mariage avec la Princesse Mithian de Nemeth. La nouvelle est accueillie par des applaudissements mais Merlin, stupéfait, reste pétrifié. Gaius lui ordonne de sourire et d'applaudir.

Aux archives, Agravain rejoint un jeune cartographe nommé Eoghan et lui demande de lui remettre des documents. Malgré toute la crainte qu'il lui inspire, le jeune homme refuse et l'oncle d'Arthur le tue froidement. Il galope ensuite à travers la forêt pour rejoindre Morgane et lui fait part de son échec. La sorcière accueille la nouvelle avec mépris et lui ordonne de dérober lui-même les plans dont ils ont besoin.

Gwen a été conduite dans une grotte, repère des brigands qui ont attaqué le village. On lui a fourni des vêtements orientaux pour se changer et elle a été conduite devant le chef, Hélios. Celui-ci se montre particulièrement courtois et apprécie visiblement sa compagnie. Elle accepte son invitation à dîner.

A Camelot, la Princesse Mithian arrive avec sa délégation. Elle est accueillie par Arthur, les chevaliers et la Cour, réunis sur les marches à l'entrée du château. Quand elle relève son voile, le jeune Roi découvre avec un plaisir non dissimulé qu'elle est ravissante.

Face à Hélios, Gwen est interrogée sur sa présence dans le village. Elle élude les questions trop précises et ne lui livre que des bribes de son histoire. Pendant ce temps, Agravain dépose le corps d'Eoghan au pied des remparts et dissimule une missive dans sa veste. Content de sa mise en scène, il s'éloigne.

Un messager s'avance vers Hélios et l'informe que Lady Morgane souhaite le rencontrer. Gwen est pétrifiée et elle prétexte la fatigue pour s'éclipser. Le mercenaire la laisse se retirer à regrets. Guenièvre croise Morgane en sortant mais avec la pénombre et son châle qui recouvre sa tête, la sorcière ne la reconnaît pas. Morgane est venue vérifier que son allié est prêt pour l'aider à reconquérir Camelot. Hélios n'a qu'une parole mais il lui rappelle qu'ils ont besoin des plans.

A Camelot, Léon a informé Agravain qu'un corps a été découvert au pied des remparts. L'oncle d'Arthur tente de le persuader que le pauvre garçon a eu un accident mais le chevalier est dubitatif.

Merlin et Gaius dînent mais le le jeune homme est préoccupé par la décision d'Arthur d'épouser Mithian. Léon les interrompt en demandant au vieux médecin de venir examiner le corps d'Eoghan. Il arrive à la même conclusion que le chevalier : la mort du jeune homme est suspecte. Gaius découvre alors le pli glissé dans la veste d'Eoghan. Il s'agit d'une lettre de la Cour d'Odin qu'Agravain s'empresse d'apporter à Arthur. Il informe son neveu du danger potentiel que le jeune cartographe ait livré à leurs ennemis les plans des tunnels qui courent sous Camelot. Le Roi descend avec son oncle dans les cryptes et vérifie que l'entrée n'a pas été forcée. Il accepte qu'Agravain fasse un inventaire complet des documents. Ainsi, à la nuit tombée, le traître à la solde de Morgane s'empare des plans des tunnels et les apporte à la jeune sorcière qui s'empresse de les copier par magie avant de les lui rendre pour qu'il puisse les remettre en place.

Un banquet est donné en l'honneur de la Princesse Mithian. Malgré les efforts de Merlin qui use de sa magie pour faire faire des maladresses à Arthur, le courant passe bien entre le jeune Roi et l'héritière du Royaume de Nemeth. Après l'avoir raccompagnée à ses appartements, il l'invite à partager son petit-déjeuner lors d'un pique-nique le lendemain matin avant que tous deux participent à une traditionnelle chasse à cour.

Morgane retourne voir Hélios et lui remet les plans des tunnels dérobés par Agravain. Les deux complices mettent au point les derniers détails de leur opération. Dissimulée non loin de là, Gwen écoute et observe mais elle fait maladroitement rouler une pierre et révèle sa présence. Obligée de s'enfuir, elle est aussitôt poursuivi par les mercenaires. Morgane découvre la robe de Gwen et reconnaît immédiatement les habits de son ancienne servante. Elle informe Hélios de l'identité de la fugitive et de l'importance qu'il y a à la retrouver sans délai. Pour échapper à ses poursuivants, Guenièvre se cache sous l'eau dans un étang. Quand les hommes se sont éloignés, elle regagne la rive.

Arthur converse avec Mithian qu'il a conviée pour pique-niquer. Il lui vante la vue et cherche à ce que leur rendez-vous soit parfait, quitte à exploiter Merlin. Mais la Princesse prend la défense du jeune serviteur et se montre compréhensive et gentille avec lui.

Gwen a réussi à échapper aux hommes d'Hélios. Frigorifiée, elle passe la nuit dans les bois en jouant nerveusement avec la bague que lui avait offert Arthur et qu'elle porte toujours autour du cou.

Le lendemain matin, la Cour se prépare pour la chasse. Mithian se montre attentionnée vers Merlin et lui explique que son avis compte pour elle. Elle lui demande de lui laisser une chance de lui montrer qu'elle peut être la femme qui convient à Arthur. De son côté, Morgane a repris ses recherches et elle finit par repérer la fumée du feu allumé par Gwen. Elle la prend en chasse en galopant à travers bois tandis que Guenièvre court pour lui échapper. La sorcière la rattrape sans mal et utilise sa magie pour projeter son ancienne servante contre un arbre. Guenièvre retombe lourdement sur le sol, inanimée.

La chasse a commencé, bruyante et animée, entre cors de chasse et cris des rabatteurs. Morgane arrache la cordelette à laquelle était fixée la bague au cou de Gwen et jette l'anneau au milieu des feuilles mortes. Elle affiche ensuite un sourire machiavélique, jette un sort à son ennemie, avant de s'éloigner.

Léon repère une biche et toute la Cour se lance à sa poursuite. Merlin s'éloigne et se retrouve à quelques pas de l'animal. Il perçoit une force magique et se rend compte avec effroi que la biche n'est autre que Gwen, terrifiée, qui a été ainsi métamorphosée par Morgane. Le temps presse et la seule chose qu'il peut faire pour sauver son amie est de dévier le carreau d'arbalète tiré par Arthur. Malheureusement, il n'a pas le temps de dévier celui tiré par Mithian. La biche, blessée, s'enfuit. Alors que les chasseurs la recherche, Arthur découvre la bague de Gwen sur le sol. Profondément touché par cette découverte, il décide de rentrer à Camelot, à la grande déconvenue de Mithian qui ne comprend pas son brusque changement d'humeur.

En pleine nuit, Merlin retourne dans les bois et appelle Gwen désespérément. Il finit par la découvrir dans des fourrés, un carreau d'arbalète fichée dans la cuisse. Il profite qu'elle est inconsciente pour la soigner par magie. Quand elle revient à elle au petit matin, elle lui rapporte tout ce qu'elle sait sur le complot ourdi par Morgane et la trahison d'Agravain. Elle refuse cependant d'accompagner le jeune homme à Camelot, culpabilisant toujours pour avoir trahi Arthur, et elle lui demande d'aller donner l'alerte sans délai. Merlin cède et repart vers la Cité.

Il entre dans les appartements d'Arthur et lui fait part des informations qu'il détient. Le jeune Roi est d'humeur maussade, tournant et retournant la bague de Gwen entre ses doigts mais il cède à l'insistance de Merlin et écoute ce qu'il a à dire. Malheureusement, quand tous deux se rendent dans les cryptes pour vérifier si les plans des tunnels y sont encore, les documents se trouvent bien là. Agravain triomphe une fois de plus, et Arthur est furieux contre son serviteur.

Le soir venu, le jeune Roi n'arrive pas à dormir, tournant toujours nerveusement la bague de Gwen entre ses doigts. Il confesse à Merlin son désarroi, ne comprenant pas comment il peut encore aimer une femme qui l'a trahi. Le jeune magicien l'écoute et, quand Arthur sollicite son conseil, il lui répond d'écouter son cœur.

Le lendemain, Arthur raccompagne la Princesse Mithian jusqu'à sa monture. Il lui demande de lui pardonner et lui offre l'intégralité des Terres de Gedref qu'ils se disputaient en compensation du fait qu'il reprend sa parole donnée de l'épouser. Mithian est profondément blessée, elle cherche à comprendre ses raisons et devine qu'une autre femme est en jeu. Elle aimerait connaître l'identité de la mystérieuse princesse qui a ravi le cœur du Roi de Camelot et il lui confesse aimer la fille d'un forgeron. Mithian ne peut s'empêcher d'être impressionnée par la force de l'amour qu'il ressent, et au fond d'elle-même, elle l'envie d'éprouver une telle passion. Ils se quittent sans animosité.

Au moment de se coucher, Arthur se confie à nouveau à Merlin qui lui assure qu'il a pris la bonne décision et qu'un jour, Gwen et lui se retrouveront. Le jeune roi est surpris par la sagesse de ses propos, une impression vite effacée par une nouvelle maladresse de Merlin...

 

Écrit par Locksley pour Merlin HypnoSéries.

VILLAGE DE CAMELOT :

En une journée ensoleillée, Gwen est occupé à nettoyer une porcherie. Fatiguée, elle fait une pause. Mais soudain, le village est attaqué. Elle court, espérant s’enfuir, elle tombe face au chef des brigands.

Helios (au soldat): Laisses ! Celle-ci peut encore amuser quelqu’un…

 

COULOIR DU CHÂTEAU :

Arthur s’apprête à se rendre dans la Salle du Conseil, il porte les habits qui laisse penser Merlin qu'il va se passer quelque chose.

Merlin (d'un trait): Je ne dirais pas que c’est malséant… après tout le Roi c’est vous et pas moi ! C’est à vous de décider, il n’y a aucun doute là-dessus ! Il ne me revient pas de choisir, bien sûr puisque je ne suis pas le Roi, mais quoiqu’il en soit je me dois de vous faire la remarque qu’en principe ces vêtements-là ne se portent que pour…

Arthur : Merlin… Merlin ?

Merlin : Oui mon Seigneur ?

Arthur : Voudrais-tu m’être agréable ?

Merlin : Bien sûr, tout de suite, comme toujours ! Que faut-il que je fasse ?

Arthur : Voudrais-tu, s’il-te-plaît, la fermer ? (il continue son chemin)

Merlin : Oui, c’est envisageable, je la fermerais volontiers ! Cela ne me dérange pas !

Arthur (au loin): Tais-toi !

 

SALLE DU CONSEIL DU CHÂTEAU :

Toute la Cour est réunie.

Arthur : Mes Seigneur, Chevaliers, Messires. Vous n’êtes pas censé ignorez que les droits que réclame Camelot sur les terres de Gedref font l’objet d’un conflit de longue date. Je puis annoncer aujourd’hui qu’au terme de mois de négociations secrètes, les Royaume de Nemeth et de Camelot sont parvenus à un accord.

La Cour : Ces terres sont à nous ? Depuis toujours…

Arthur : N’ayez aucune crainte, cet accord est à la fois honorable et approprié comme il s’y est, à deux grand royaume comme les nôtre. Notre amitié sera scellée en outre, par une union que nul ne pourra briser. Mes épousailles prochaines, avec son Altesse royale la Princesse Mithian.

La Cour (applaudissant) : Quelle surprise !

Gaius (à Merlin) : Souris...

Merlin : Comment peut-il faire cela ?

Gaius : Souris, je te dis bon sang ! Et applaudis ! 

Merlin s'exécute.

 

COULOIR DU CHÂTEAU :

Merlin : Comment se fait-il que je n’ai rien su de tout cela ? Comment se fait-il que vous ne m’en ayez rien dit ?

Arthur : Un secret ne se dit à personne Merlin. Surtout pas à des pipelettes comme toi.

Merlin : Vous ne pouvez pas faire cela…

Arthur : Tu as raison je ne peux pas. Mais oh ! Tiens au faite, je suis le Roi ? Donc je fais ce que je veux !

Merlin : N’est-ce pas un petit peu…

Arthur : Un peu quoi ?

Merlin : Soudain ?

Arthur : Que veux-tu dire ?

Merlin : Hum… je…

Arthur : Tu penses à Guenièvre ? Je t’ai demandé de ne plus jamais prononcer son nom.

Merlin : Je ne l’ai pas prononcé.

Arthur : Combien de fois dois-je te le dire ? Guenièvre a pris sa décision, elle a choisi de me trahir.  Elle subit maintenant les conséquences…

Merlin : Mais…

Arthur : Mais quoi !

Merlin : Je ne dis rien !

Arthur : Voilà qui me plaît. Ne dis rien.

Merlin : Si ! Une chose, vous l’aimez encore.  

Arthur (le menaçant): Si jamais je t’entends dire encore cela, je te donne ma parole que tu la rejoindras en exil. 

 

COULOIR DEVANT LES ARCHIVES DU CHÂTEAU :

Au soir, à la fermeture des archives du château.

Agravain : Yvain ?

Yvain : Oui mon Seigneur ?

Agravain : As-tu pris ce que je t’ai demandé ?

Yvain : Ce n’est pas… ce n’est pas aussi facile que je le croyais.

Agravain : Tu n’as pas oublié tout ce que j’ai fait pour toi ?

Yvain : Oh non ! Bien sûr que non mon Seigneur.

Agravain : Tu sais qu’il serait facile pour une personne de mon rang de te faire arrêter ? Je serais si navré que voir une si jeune vie se briser.

Yvain : Je ne saurais le faire mon Seigneur. Je ne peux trahir la confiance de mon maitre, mon Seigneur. Je regrette.

Agravain : Tu préfères trahir la mienne ? Hum ? (silence, puis rire) Je comprends bien entendu ! Tu as fait vœux de loyauté envers ton maitre, voilà qui est louable ! Il suffit, ni toi, ni moi ne parlerons plus de cela. (il l’abat) Surtout toi.

 

CABANE DE MORGANE :

Le lendemain, Agravain arrive.

Morgane : Vous êtes en retard. Vous avez les plans ?

Agravain : Il y a eu quelques complications soudaines.

Morgane : J’espère que vous n’avez pas échoué une fois encore ?

Agravain : Je suis persuadé qu’il y aura d’autres occasions dans l’avenir.

Morgane : Le pouvoir de Camelot grandit de jour en jour Agravain. Si nous n’agissons pas, il n’y aura point d’avenir. Surtout pour vous.

Agravain : La tâche est ardue ma Dame. Les plans des souterrains de sièges sont fort bien gardé depuis toujours.

Morgane : Vous sembliez certain de pouvoir me les apporter. Peut-être était-ce de la vantardise ?

Agravain : Non, vous les aurez. Mais il faudra du temps.

Morgane : Maintenant il suffit. Un homme de votre rang peut aller où bon lui semble Agravain.

Agravain : Vous ne voudriez pas que je prenne le risque moi-même ? Si d’aventure quelqu’un me surprenait…

Morgane : Hum ? Ne vous faites pas surprendre.

 

REPÈRE DES BRIGANDS :

Gwen est revêtue d’une somptueuse robe.

Helios : Je ne m’étais donc pas trompé. La crase d’une porcherie ne peut cacher la vraie beauté. (il se présente) Helios. Je regrette que notre rencontre ait lieu dans de telles circonstances.

Guenièvre : Guenièvre. Je pense que je dois vous remercier pour m’avoir laissé la vie sauve, les villageois n’ont pas eu cette chance.

Helios : Nous vivons des temps troublés, il me faut de nouvelles recrues, les jeunes d’aujourd’hui ne sont pas toujours… très enthousiastes. Qui êtes-vous ? A quelle famille appartenez-vous ?

Guenièvre : Je ne suis personne.

Helios : Curieusement, j’ai du mal à vous croire.

Guenièvre : C’est la vérité pourtant.

Helios : Peu importe, le passé d’une personne ne m’intéresse pas. Ce qui compte  c’est ce qu’elle peut devenir. Me feriez-vous l’honneur de venir diner avec moi ?

Elle acquiesce.

 

COUR DE CAMELOT :

La Princesse Mithian fait son arrivé sur la grande place.

Arthur : Chevaliers de Nemeth, Camelot vous souhaite la bienvenue, et vous tend la main de l’amitié.

Les Chevaliers s’écartent, et laissent place à la Princesse. Arthur reste perplexe,. Lorsque la Princesse relève sont voile, son visage ravit toute la Cour ainsi que le Roi.

Arthur : Princesse Mithian vous êtes la bienvenue.

Princesse Mithian : Merci votre Altesse. On m’a beaucoup parlé de vous. Vous êtes plus séduisant en personne que les rapports laissaient le croire.

Arthur (ne sachant que répondre): Hum… euh…

Princesse Mithian : Resterons-nous dans ce froid toute la journée ?

Arthur : Pardonnez-moi. (se retournant face à la Cour) Demain, se tiendra un grand festin pour accueillir nos dignes invités !

La Cour (applaudissant): Bravo !

 

REPÈRE DES BRIGANDS :

Helios emmène Gwen au dîner.

Helios : Vous vous attendiez à un lieu différent ? A la fumée des feux de camps et de la viande crue peut-être ?

Guenièvre : J’ignore ceux à quoi je m’attendais.

Helios : Je vous en prie, asseyez-vous. Je veux tout savoir sur vous.

Guenièvre : Il n’y a pas grand-chose à dire.

Helios : J’aimerais savoir comment une femme magnifique arrive à nettoyer une porcherie dans un village perdu ?

Guenièvre : C’est une longue histoire.

Helios : J’ai toute la nuit.

 

AU PIED DES REMPARTS :

A la nuit tombée, Agravain place le corps d’Yvain au pied des remparts du château.

 

REPÈRE DES BRIGANDS :

Guenièvre : Lorsqu’ils eurent tué ma famille je savais qu’ils me poursuivraient. Ma seule chance était de fuir. J’ai passé de longs mois sur les routes avant de trouver quelqu’un qui me recueille. Soigner les porcs était le moins que je puis faire à contrepartie.

Helios : Tant de souffrance dans une si courte vie. Dorénavant, cette existence fait partie de votre passé.

Un homme : Mon Seigneur ?

Helios : J’ai dit que je ne voulais être dérangé sous aucun prétexte.

Un homme : C’est que… Dame Morgane demande audience. (Gwen angoisse)

Helios : Elle est ici ? recevez-là cordialement, faites-lui savoir que je la verrais sur le champ. (à Gwen) Vous sentez-vous bien ?

Guenièvre : Tout à fait… oui !

Helios : Il vous déplait que quelqu’un nous rejoigne ?

Guenièvre : J’ai cru comprendre que nous serions seuls.

Helios : Cela ne prendra que quelques instants.

Guenièvre : Alors je vous laisse.

Helios : C’est inutile.

Guenièvre : Non, je suis fatigué…

Helios : Mais nous avons à peine eu le temps de prendre connaissance ?

Guenièvre : Il y aura certainement d’autres occasions. Merci de votre gentillesse.

Helios : Alors à très bientôt.

Guenièvre : Oui.

 

Morgane : Vous étiez en galante compagnie ? Toujours le même Helios ?

Helios : Vous avez les plans ?

Morgane : Pas encore.

Helios : Nous avions conclus un pacte Morgane. Sans les plans, attaquer Camelot serait un suicide.

Morgane : Votre armée manque encore d’homme à ce que je sais.

Helios : Les préparatifs sont en cours d’achèvements.

Morgane : Mais pas encore achevés.

Helios : Vous douteriez de moi Morgane ?

Morgane : Pas plus que vous de moi.

Helios : Je suis persuadé que nous nous comprenons parfaitement. Tenez, votre voyage a dû vous donner soif. Faites-moi le plaisir de rester.

Morgane : Faites attention de ne pas vous égarer Helios, nous avons encore fort affaire. Une fois que je serais Reine, vous pourrez donner cour à tous vos fantasmes.

Helios : Je pourrais vous prendre au mot.

Morgane : Ça sera avec plaisir.

 

AU PIED DES REMPARTS :

Le lendemain, le corps est retrouvé par Sire Léon.

Sire Léon : J’ai pensé qu’il valait mieux que vous voyez ça par vous-même.

Agravain : Vous avez bien fait Messire Léon. Quel dommage… ce pauvre petit a dû perdre l’équilibre et tombé du mur.

Sire Léon : Oui, c’est ce que j’ai pensé. Mais étant donné la hauteur du parapet, cela ne peut être un accident. 

Agravain : Il était peut-être soûl ?

Sire Léon : C’est possible, mais il ne sent pas l’alcool.

Agravain : Il ne reste plus qu’une chose à faire, demander à Gaius d’examiner le corps. Il découvrira peut-être ce qui a causé la mort de ce pauvre malheureux.

Sire Léon : Je vais le chercher.

 

MAISON DE GAIUS :

Gaius et Merlin sont entrain de déjeuner.

Gaius : Tu vas faire la tête toute la journée ?

Merlin : Je ne fais pas la tête.

Gaius : Tu n’as pas dit un mot de la matinée.

Merlin : Je réfléchis.

Gaius : Alors que tu sais que cela ne te réussit pas ?

Merlin : Je sais, que c’est le destin d’Arthur d’épouser Guenièvre.

Gaius : Si c’est vraiment le cas, il l’épousera.

Merlin : Mais faut-il que j’intervienne maintenant ?

Gaius : Ne ferais-tu pas preuve d’arrogance ?

Merlin : Mais si ! Ou peut-être que non… Je n’en sais rien, je ne sais plus quoi penser.

Gaius : Si tu commençais à manger ton potage ?

Sire Léon (entrant): Gaius, je viens de la part du Seigneur Agravain. Il requière votre présence.

 

AU PIED DES REMPARTS :

Gaius ausculte le corps meurtrie.

Gaius : Ce pauvre garçon s’est rompu le cou, les équimoses sont visibles ici et ici.

Agravain : Provoqués par sa chute ?

Gaius : C’est possible, mais d’une telle hauteur on pouvait s’attendre à d’avantages de blessure. Il n’a pas eu d’égratignures, et pas non plus de fractures.

Agravain : Qu’en déduisez-vous ?

Gaius : Pour le moment, rien du tout. (il retourne le corps) Je sens quelque chose ici dans sa tunique. C’est une lettre, elle vient de la Cour d’Odin.

Agravain : Montrez. J’en fais tout de suite part au Roi.

 

SALLE DU CONSEIL DU CHÂTEAU :

Agravain : Le jeune Yvain était l’apprenti du cartographe. Un gentil garçon de bonne famille.

Arthur : Mais capable de vendre les secrets de son pays pour quelques pièces d’or.

Agravain : Son travail lui donnait accès à tous les plans confidentiels du royaume.

Arthur : L’emplacement des souterrains de sièges ?

Agravain : Je le crains mon Seigneur. Inutile de vous dire l’usage qu’un ennemi ferait avec ce genre de plan.

Arthur : A-t-on trouvé autre chose avec cette lettre ?

Agravain : Non Sire.

Arthur : Il est possible que le garçon est été assassiné parce-qu’il avait rempli sa mission. Il faut vérifier les coffres forts.

Agravain : Oui, bien entendu.

 

ARCHIVES DU CHÂTEAU :

Agravain : Aucun signe d’effraction.

Arthur : Le garçon y avait libre accès. Il n’y a pas eu besoin de forcer les serrures.

Agravain : Il nous faut faire un inventaire complet. S’il vous le permettez je commence tout de suite.

Arthur : Pour l’instant doublez la garde. Et amenez-moi le cartographe, le garçon n’agissait peut-être pas seul.

 

CABANE DE MORGANE :

Agravain apporte le plan.

Morgane : J’espère que vous ne me décevrez pas une fois de plus.

Agravain : Les plans des souterrains sont aussi précieux que les clés de la grande porte.

Morgane : Et ils sont bien plus meurtriers. (elle copie le plan grâce à la magie) Vous avez bien œuvré Agravain. Enfin. 

 

SALLE DU CHÂTEAU :

Dans la soirée, le festin en l’honneur de la Princesse fait effet.

Arthur : Les alentours de Camelot sont très riches. J’y ai beaucoup de plaisir à y chasser.

Princesse Mithian : Ah oui ? (...)

Arthur : Non, pas très souvent…

Princesse Mithian : C’est drôle !

Arthur : Et si…

Merlin (les interrompant): Un peu de potage Sire ?

Arthur : Non… non merci.

Merlin (insistant): Vous êtes sûr ?

Arthur : Merlin, ça fait trois fois que tu me le demandes. Voudrais-tu bien… (Merlin s’en va)

Princesse Mithian : C’est excellent.

Arthur : Ah ! Je suis ravi que cela vous plaises. (Arthur renverse du potage sur lui, grâce à Merlin) Hum… je suis confus, je…

Princesse Mithian (l’essuyant) : Voilà, il n’y plus rien.

 

Agravain : Les coffres sont sous bonne garde Sire. Il ne manque aucun plan.

Arthur : Je vous suis gréé d’avoir accompli votre tâche aussi prestement mon Oncle. Hors donc ! Il vous faut rattraper le temps perdu, nous allons danser, et j’ai entendu dire que vous dansiez la gigue et de manière amiable autrefois.

Agravain : C’était autrefois Sire. Je ne suis plus aussi leste que je ne l’ai été.

Arthur : Allons ! Allons !

Agravain : Je considère la danse peut-être pratiqué jeune et admiré par les anciens.

Princesse Mithian : Il n’est pas facile de danser la gigue.

Arthur : Vous ne me le faites pas dire Princesse.

 

COULOIR DU CHÂTEAU :

Arthur raccompagne la Princesse jusqu’à ses appartements.

Arthur : Je crains que le festival d’Ostara ne se tienne dans les jours prochains.

Princesse Mithian : Dois-je m’en inquiéter ?

Arthur : La tradition à Camelot veut que je chasse ce jour-là. Mais Merlin peut vous faire visiter la ville ?

Princesse Mithian : Une visite ?

Arthur : Certains bâtiments sont vieux depuis plusieurs siècles.

Princesse Mithian : Arthur, j’adore la chasse.

Arthur : Vous êtes sûr ?

Princesse Mithian : Mais oui. Ce sont mes appartements je présume ?

Arthur : Oui tout à fait. 

Princesse Mithian : Je vous souhaite une bonne nuit Sire.

Arthur : Bonne nuit Princesse.

Princesse Mithian : Si vous le permettez…

Arthur : Hum ? (lui relâchant la main) Oh oui ! Désolé… (elle s’en va) Mithian ?

Princesse Mithian : Oui mon Seigneur ?

Arthur : Je… je… je… Je me disais que peut-être…

Princesse Mithian : Oui ?

Arthur : Hum… vous voudriez prendre le petit-déjeuner ?

Princesse Mithian : Le petit-déjeuner ?

Arthur : Demain, avec moi. Un repas en pleine air, dans un endroit joli… Dans un endroit joli.

Princesse Mithian : Je m’en réjouis déjà. (elle s’en va dans ses appartements)

Arthur (se parlant à lui-même) : Un petit-déjeuner ? Pff… n’importe quoi.

 

REPÈRE DES BRIGANDS :

Morgane apporte le plan à Helios. Gwen les espionne.

Helios : D’où les tenez-vous ?

Morgane : De source irréprochable.

Helios : Si je prenais le risque d’envoyer mes hommes à l’assaut de Camelot, je veux en savoir plus Morgane.

Morgane : Il me vient d’une ombre du Roi. Son plus proche conseillé, le Seigneur Agravain. Je doute que vous trouviez source plus fiable ?

Helios : Ce n’est plus qu’une question de temps. Je vous tiendrais avisé du moment où mes troupes seront prêtes.

Morgane : Ne tardez pas. Le traité avec Nemeth doit être signé dans quelques jours.

Helios : Je ne tarderais pas.

Gwen tribuche.

Morgane : Quelqu’un nous écoutais ! Vous avez vu qui s’était ?

Helios : Je n’en suis pas sûr. Bouclez le campement ! Comptez les hommes ! (à un de ses hommes) Des traces ?

Un homme : Elle n’a rien emporté.

Morgane : Qui est cette femme ?

Helios : Une servante que je viens d’acquérir rien de plus.  (à l’homme) Inspectez la rivière.

Morgane (reconnaissant la robe usée de Gwen): Et comment s’appelle-t-elle ?

Helios : Guenièvre.

Morgane(en colère) : Vos appétits vous portent préjudices ! Cette femme est dangereuse, il faut la retrouver tout de suite !

 

Gwen court dans la forêt, et réussit à échapper aux voleurs.

 

FORET DE CAMELOT :

Arthur, la Princesse Mithian et Merlin sont en forêt. Merlin porte de lourds paniers et les encombrants coussins avec lui. Arthur prend un malin plaisir à l’épuiser. 

Arthur : L’endroit me parait bien qu’en pensez-vous ? (Merlin se pose)

Princesse Mithian : La vue est tout à fait spectaculaire !

Arthur : C’est certain. Se sol ne parait pas assez plat, je le trouve irrégulier. N’est-ce pas mieux ici ? Ici ! C’est beaucoup mieux ! Merlin ! (Merlin se repose) Parfait, parfait… mais d’ici la vue était-elle aussi belle ?

Princesse Mithian : Arthur…

Arthur : Mais vous préfériez le premier je suis d’accord ! Merlin !

Princesse Mithian : Ne soyez pas si méchant…

Arthur : Lui ça ne le dérange pas ! N’est-ce pas Merlin ?

Merlin : Non… !

Arthur : Il faut que tu te muscles un peu ! Regardez-moi cette sauterelle !

Princesse Mithian : Assez. (à Merlin) Merci Merlin, je ferais le reste.

 

La Princesse et Arthur parlent. Merlin est au loin, assis il embête la conversation en jetant des sorts.

Arthur (rote) : Hum ! Je… je suis… je suis désolé. Je ne sais pas ce qui m’a pris. je… (il recommence à roter) Je…vraiment, je ne sais pas quoi dire…

Princesse Mithian rote à son tour, ils en rirent.Merlin ronchonne de son coté.

 

Helios : La nuit tombe. Arrêtons les recherches jusqu’au matin

Morgane : Il faut retrouver cette femme ! Nous la traquerons toute la nuit s’il le faut.

Helios : Elle peut avoir filé n’importe où.

Morgane : Il n’y a qu’un endroit où elle ira. A Camelot voir Arthur. (silence) Rassemblez vos hommes.

 

Gwen est assise près d’un feu de bois, elle est angoissé et à froid.

 

MAISON DE GAIUS :

Au petit matin. Gaius regarde de près la lettre provenant d’Odin, et ne fait pas attention à ce que dit Merlin. 

Merlin : Pourquoi je m’obstine ? Je devrais laisser faire toutes les bêtises qu’il veut ! Et voir comment il fait sans moi. Je devrais m’en aller… J’ai dit que je devrais m’en aller.

Gaius : Je suis bien d’accord…

Merlin : Gaius, là maintenant vous devez dire ‘Non non non ! Il a besoin de toi, même s’il s’en rend pas compte !’

Gaius : Il y a ici quelque chose qui ne va pas.

Merlin : Je suis bien d’accord.

Gaius : Je ne sais pas encore ce que c’est…

Merlin : Il faut que j’aille à la chasse ! Je hais la chasse ! Merci Gaius, vous m’avez vraiment remonté le moral !

 

COULOIR DU CHÂTEAU :

Princesse Mithian : Vous n’aimez pas la chasse ?

Merlin : Ce n’est pas un sport que de lancer des chiens, des lances et des arbalètes à un adversaire qui n’a rien.

Princesse Mithian : Vous ne m’aimez pas beaucoup non plus, et je le regrette. Allons Merlin, il faudrait que je sois idiote pour pas le voir.

Merlin : Oh… Pardonnez-moi si je vous ai offensée…

Princesse Mithian : Ce n’est probablement pas sans… sans raisons ? Mais s’il y a une observation que j’ai faite depuis que je suis ici, c’est qu’Arthur attache plus d’importance à cotre opinion qu’à celle de n’importe qui. Même s’il ne l’admettrait pour rien au monde.

Merlin : Là, vous avez raison.

Arthur : Je l’apprécie, Merlin je vous l’assure. Je ne m’y attendais pas mais… Il est fort aimable disons-le. Quoiqu’il le cache bien. Je ne vous demande que de me donner une chance. Le ferez-vous ?

Merlin : Oui.

Princesse Mithian : Je vous remercie.

 

FORET DE CAMELOT :

Gwen se réveille. Des bruits se rapprochent de plus en plus d’elle. Elle fuit Morgane bien qu’elle ne soit à cheval.

Morgane : Ah ! Guenièvre. Quelle joie de te revoir. Tu as oublié ? Je chasse dans cette forêt depuis mon enfance.

Guenièvre : Laissez-moi tranquille ! Vous avez déjà fait assez de mal !

Morgane : Tu te méprends sur moi, n’étions pas amies autrefois ? Je ne te veux aucun mal. Le chemin de Camelot est par là.  

Guenièvre : Jamais plus je ne vous referais confiance.

Morgane : Ah oui, peut-être que je te mens ? Mais peut-être que non ?

Guenièvre : Je connais cette forêt moi aussi. (elle reprends sa course)

Morgane : Peu importe dans quelle direction tu vas…

Morgane l’envoie contre un arbre. Gwen est inconsciente.

 

De l’autre côté, Arthur se lance à la chasse. Morgane s’approche de Gwen et lui enlève sa bague au cou, puis la jette au loin. Des bruits se rapprochent.

 

Morgane (à Gwen) : Tu veux revoir ton très cher Arthur ? Tu vas le revoir. Nu bebiede ic þe þæt þu lætest þine flæsc sclice gelic nysse. Wyrþ deor…

 

Merlin : On devrait peut-être rentrer ?

Arthur : Sottise ! Nous avons à peine commencé.

Merlin : Chasser perd son intérêt s’il n’y a rien à chasser.

Arthur : Bon, et si on te donner cinq minutes d’avance Merlin ?

Sire Léon : Par-là !

Merlin s’éloigne du groupe, et aperçoit une biche qui s’avère être Guenièvre transformée.

Sire Léon : Quelle bête magnifique ! (il pointe son arbalète sur elle, mais elle lui échappe) Sire ! Elle est à vous !

Arthur pointe son arbalète, mais la rate.

Princesse Mithian : Je vous croyais plus adroit mon Seigneur ? (elle pointe à son tour son arbalète sur la biche, et réussit à la toucher) Un souverain d’or qu’elle est touchée !

Tous le monde est à la recherche de la biche, surtout Merlin.

Sire Léon : Il y a des traces.

Arthur : Ah ! Elle n’a pas pu aller bien loin. (Arthur trouve la bague de Gwen à terre)

Princesse Mithian : Vous avez retrouvé sa trace ? (Arthur reste silencieux) Mon Seigneur ? (Arthur lance un regard à Merlin) Mon Seigneur ? Mon Seigneur ? Mon Seigneur… ?

Arthur : Nous ne chasserons plus aujourd’hui.

Princesse Mithian : Je ne vous croyais pas aussi mauvais perdant Sire ?

La Princesse regarde Merlin, sans comprendre.

 

Dans la nuit, à cheval, Merlin se relance sur les traces de Guenièvre.

Merlin : Guenièvre ?! Guenièvre ! Guenièvre ? (il continue à pied) Guenièvre ? Guenièvre ! (il la trouve) Guenièvre…  (il lui enlève la flèche) Ic hæle þina þrowunga… (Gwen cesse de souffrir)

 

A l’aube, Gwen se remet de sa blessure.

Guenièvre : Merlin !

Merlin : Comment te sens-tu ?

Guenièvre : Je vais bien. Je crois. Qu’est-ce que tu fais ici ?

Merlin : Tu as été blessée.

Guenièvre : Oui maintenant je m’en souviens. Où est Morgane ?

Merlin : Elle était ici ?

Guenièvre : C’est elle qui m’a envoutée. Elle et les Sudrons et Helios ont le projet d’attaquer Camelot.

Merlin : Ils n’y arriveront pas, ils le savent forcement.

Guenièvre : Ils ne sont pas seuls, Agravain leur a donné les plans des souterrains de sièges sous la Citadelle.

Merlin : Agravain… Il faut que nous le disions à Arthur.

Guenièvre : Qu’est-ce que c’est ?

Merlin : Une patrouille de Camelot, ils vont te prêter un cheval.

Guenièvre : Non !

Merlin : Mais Guenièvre ?

Guenièvre : Je t’en prie Merlin, non. Jamais je ne pourrais revoir Arthur.

Merlin : Lui, il veut te voir.

Guenièvre : Jamais je te dis. Je l’ai trahi, je ne le reverrais plus. Toi vas lui dire, préviens-le du danger.

Merlin : Mais Guenièvre, si tu restes ici…

Guenièvre : Je l’ai mérité, je le sais.

Merlin : Viens…

Guenièvre : Cours ! Vas-y vite. Vas-t’en.

 

APPARTEMENTS DU ROI ARTHUR :

Arthur se préoccupe de Gwen.

Merlin : Sire ! Il faut que je vous parle !

Arthur : J’ai dit de ne pas me déranger sous aucun prétexte.

Merlin : Sire c’est important, très important !

Arthur : Tu oses me tenir tête ? Tu tiens tête à ton Roi ?

Merlin : Oui, c’est vrai j’ose ! Vous savez que je m’y refuserais si la situation n’était pas grave.

 

COULOIRS DU CHÂTEAU :

Arthur ne veut croire ce que raconte Merlin.

Arthur : Ce que tu avances est grotesque ! Mon oncle et moi sommes proches depuis mon enfance ! Je refuse de croire qu’il puisse un jour trahir Camelot !

 

ARCHIVES DU CHÂTEAU :

Arthur : C’est ici que les plans de sièges sont enfermés. (Arthur ressort le plan)

Merlin : Je ne comprends rien…

Agravain : Je suis venu dès que j’ai pu mon Seigneur. Y a-t-il un problème ?

Arthur : Non mon Oncle, il n’y aucun problème. Pardon de vous avoir dérangé.

Merlin : Je vous en prie essayez de…

Arthur : Encore un mot, et je te jure sur les Dieux que tu seras envoyé en exil.

 

APPARTEMENTS DU ROI ARTHUR :

Arthur ne fait que repenser à Gwen à cause de la bague.

Merlin : Vous ne dormez pas Sire ? Voulez-vous quelque chose ?

Arthur : Elle m’a trahi comment puis-je encore en être amoureux ? Ça n’a pas de sens ? Et comment me forcer à en aimer une autre ? Dis-le-moi ?

Merlin : Si je ne peux rien faire pour votre service, je vais peut-être vous…

Arthur : Je ne sais plus quoi faire. Je ne sais plus quoi faire. J’ai des doutes. Que dois-je faire Merlin ?

Merlin : Ce que je sais votre Altesse, c’est que nul ne saurait donner autant pour Camelot ou pour vous que Guenièvre.

Arthur : Et si c’était vrai ?

Merlin : Alors vous feriez ce que vous dit votre cœur.

Arthur : Et si même cela je l’ignore ?

Merlin : Je crois que vous le savez. (silence) Y a-t-il autre chose Sire ?

Arthur : Tu peux disposer. Merci Merlin.

 

COUR DU CHÂTEAU :

La Princesse Mithian se prépare à monter à cheval pour s’en aller, très déçue, mais avec la tête haute.

Arthur : Princesse… Pardonnez-moi.

Princesse Mithian : Le temps des paroles est passé Sire.

Arthur : Je comprends, c’est pour cette raison que je vous offre ainsi qu’à vos descendants, l’objet du litige, la totalité du territoire de Gedref.

Princesse Mithian : Vous céderiez ce que vous revendiquez depuis toujours ?

Arthur : Je veux éviter un conflit. Et ne pas vous déplaire plus que je ne l’ai déjà fait.

Princesse Mithian : Une telle décision ne peut être prise à la hâte.

Arthur (lui montrant un rouleau de parchemin): Mes scribes ont déjà préparé un accord. Si les termes vous agréé, je signerais séance tenante.

Princesse Mithian : Et si je refusais ?

Arthur : C’est tout ce que j’ai à vous offrir. Je le fais en tout humilité.

Princesse Mithian (prenant le parchemin): Dites-moi, qu’elle est celle qui évince une Princesse ?

Arthur : Aucune. Et tout à la fois.

Princesse Mithian : De quelle grande famille était-elle issue ?

Arthur : Aucune, c’est la fille d’un maréchal ferrant.

Princesse Mithian : Et pour elle, vous risqueriez votre Royaume ? Votre couronne ?

Arthur : Sans elle, ils ne sont rien pour moi.

Princesse Mithian : Je donnerais volontiers mon Royaume pour que l’on m’aime ainsi. Adieux Arthur.

Arthur : Adieux Princesse.

 

APPARTEMENTS DU ROI ARTHUR :

Au soir, Arthur y repense, tandis que Merlin prépare son lit.

Arthur (d’un trait): Ai-je agit comme un sot ?! Me départir de tant de chose pour une femme qui m’a trahi, une femme que jamais je ne reverrais sans doute !

Merlin : Vous la reverrez. Vous avez agi avec grande sagesse, comme je savais que vous le feriez.

Arthur : Comment pouvais-tu en être sûr ?

Merlin : Parce-que… vous êtes Arthur. Vous êtes noble, vous êtes Roi d’entre les Rois.

Arthur : Et condamné à être célibataire. Pourquoi s’obstiner à aimer quelqu’un d’introuvable ?

Merlin (sincère): On retrouvera Guenièvre. Vous vous retrouverez.

Arthur : Es-tu enfaite un sage ? Ou un palot et un jacasseur ? Je ne sais plus qu’en penser ? (Merlin s’en va, mais en reversant un vase remplit d’eau) Je t’en remercie, tu viens de me donner la réponse.

*FIN*

 

Écrit par Ashni pour Merlin HypnoSéries.

[Ce script a été réalisé grâce au travail de Lika_mikala sur LJ. Nous la remercions de nous avoir autorisés à reprendre son texte.
We are very grateful to Lika_mikala for allowing us to use her work. Thanks]

 

Episode 4.11 - The Hunter’s Heart

 

“In a land of myth and a time of magic, the destiny of a great kingdom rests on the shoulders of a young man. His name...Merlin”.

VILLAGE - DAY


Gwen works in her yard wearing the red dress she wore four years earlier. She pauses to catch her breath and fingers her engagement ring on the string around her neck. She hears horses hooves and villagers begin to run and shriek, trying to escape the raiders riding into town. Gwen ducks behind the wall around her yard. A bandit knocks over a stand in the street and Gwen runs off. She turns a corner and finds her path blocked by a dismounted bandit. She tries to back up, but falls backwards and is quickly surrounded by bandits. The dismounted bandit raises his sword to strike. He's stopped by their leader.

Helios: Wait.

Gwen recoils as Helios leans over.

Helios: There's still some pleasure to be had here.

 

-------------------

OPENING TITLES

-------------------

 

 

KING'S PALACE, CORRIDOR - DAY


Merlin is following Arthur

Merlin: I'm not saying it's inappropriate. I mean, you're the king and I'm not, and of course it's your choice, there's no doubt about that. It could hardly be my choice, could it? What with me not being the king. But, nevertheless, I do feel I have to say something because, strictly speaking, these clothes are only supposed to…

King Arthur: Merlin.

Merlin: Yes, my Lord.

King Arthur: Could you do something for me?

Merlin: Of course. Absolutely. Not a problem, whatever needs doing.

King Arthur: Could you...please...shut up.

Arthur continues walking. Merlin pauses for a beat then continues talking.

Merlin: Yes, I can do that. Of course I can. That's not a prob…

King Arthur (distance): Now!

 

KING'S PALACE, COUNCIL CHAMBER - DAY


Arthur walks to the front of the room and faces his court. Merlin stands next to Gaius.

King Arthur: My Lords, fellow knights, gentlemen...as you are all aware, Camelot's claim to the lands of Gedref has long been in dispute. Today I can announce that, after many months of confidential negotiations, the kingdoms of Nemeth and Camelot have reached an agreement.

There's some murmuring among the court.

King Arthur: There's nothing to fear. It is a fair and honourable agreement that befits two great kingdoms. Furthermore, our friendship will be cemented by a union that cannot be broken. My hand in marriage to Her Royal Highness, Princess Mithian.

The cour whispers and starts to applaud. Gaius sees Merlin staring slack-jawed at Arthur.

Gaius: Smile.

Merlin (shakes his head): He can't mean that.

Gaius: And clap. Smile and clap.

Merlin smiles and claps, pretending

 

KING'S PALACE, CORRIDOR - DAY

Merlin follows Arthur back down the corridor.

Merlin: How come I didn't know any of this? How come you didn't say anything?

King Arthur: That's what "confidential" means, Merlin. Keeping it from blabbermouths like you.

Merlin: You can't do this.

King Arthur: No, you're right, I can't. Oh, wait a second...I'm the king, so I can.

Merlin: Surely it's a little bit...

King Arthur (sharply): A bit what?

Merlin: Soon?

Arthur feigns ignorance, but he is clearly angry and upset.

King Arthur: What do you mean?

Merlin: Erm, well…

King Arthur: You mean Guinevere. I told you not to mention her name again.

Merlin: Which is why I didn't.

King Arthur: How many times do I have to tell you? Guinevere made her choice. She betrayed me. Now she must take the consequences.

Merlin: But…

King Arthur: But what?

Merlin: Nothing.

King Arthur: That's right. Nothing.

Arthur turns to leave.

Merlin: Except that you still love her.

Arthur stops in the doorway, Merlin glares at his back. Arthur pauses for a moment, then turns around and marches angrily toward Merlin.

King Arthur: You ever say anything like that again and I swear you'll join her in exile forever.

They glare at each other and Arthur leaves.

 

KING'S PALACE, SCROLL VAULT, NIGHT


A servant puts some scrolls away and locks them up tight. The servant locks the door as he exits and walks down the corridor.

Agravaine: Eoghan.

The servant startles as Agravaine steps out of the shadows.

Eoghan: My Lord.

Agravaine: Have you what I asked for?

Eoghan: I, erm...it was not so easy as I thought.

Agravaine: I hope you haven't forgotten how much I've done for you.

Eoghan:: No. No, of course not, my Lord.

Agravaine: Or how simple it would be for a man in my position to have you arrested. I should hate to see such young life wasted.

Eoghan:  I cannot do it. I cannot betray my master's trust, my Lord. I'm sorry.

Agravaine: You'd rather betray mine. Mm? (laughs) Of course, I understand. You swore loyalty to your master. It's commendable.

Eoghan sighs in relief.

Agravaine: Now, come. Neither you, nor I, will say anything about it (he stabs Eoghan in the stomach) Particularly you.

Agravaine takes Eoghan's legs and drags him off.

 

FOREST - NIGHT


Agravaine rides through the woods.

 

MORGANA'S HOVEL - DAY



Morgana: You're late. You have the plans?

Agravaine: There have been some unexpected developments.

Morgana: I hope you're not going to tell me you've failed me once again.

Agravaine: I'm sure there'll be the other opportunities in the future.

Morgana: Camelot grows in power every day, Agravaine. If we don't act now, there will be no future. Particularly for you.

Agravaine: It is not easy, my Lady. The plans for the siege tunnels have always been very well protected.

Morgana: And yet you assured me you could bring them to me. Or were you exaggerating?

Agravaine: No. Not at all. It will take time…

Morgana: Enough!

Morgana takes a moment and sighs.

Morgana: A man of your standing can go wherever he pleases, Agravaine.

Agravaine: You're not suggesting I take the risk myself?

She tilts her head.

Agravaine: But...if I should be caught...

Morgana: Mmm…Best not to be caught, then.

 

HELIOS'S TUNNELS, GWEN’S CHAMBERS - DAY

 

A servant fixes Gwen's veil for her new harem-like outfit. Helios comes in.

Helios: I was not mistaken.

Gwen stands and the servant steps back.

Helios: The filth of the pigsty cannot disguise true beauty (he bows) Helios. I'm only sorry we had to meet under such circumstances.

Gwen curtsies.

Gwen: Guinevere. I suppose I must thank you for my life. The villagers were not so lucky.

Helios: These are difficult times, I need new recruits. The youth of today are not always...enthusiastic. Who are you? From what family do you come? 

Gwen: I am no one.

Helios: I find that hard to believe.

Gwen: Nevertheless, it is true.

Helios: No matter. I'm not concerned with where a person comes from, only with what they can become. Would you do me the honour of dining with me?

Gwen seems not happy with the idea, but puts on a smile and curtsies.

 

KING'S PALACE, MAIN SQUARE - DAY

 


An assembly is gathered for the arrival of Princess Mithian. An armed guard precedes her. The party halts.

King Arthur: Knights of Nemeth, Camelot welcomes you and extends the hand of friendship. 

The guards in front move aside and allow the princess to approach. Arthur steps down from the stairs, taking a breath as he prepares to meet his future bride. Princess Mithian raises her veil and Arthur is stunned by her beauty. Merlin raises his eyebrows at her loveliness. Arthur collects himself and steps forward as a guard helps her dismount.

King Arthur: Princess Mithian, you are most welcome.

Princess Mithian: Thank you, Your Highness. I have heard much about you and you are more handsome in person than reports suggested.

Arthur seems not to feel at ease with the compliment.

King Arthur: Erm...

Princess Mithian: Are we to stay in this chill all day?

King Arthur (confused): Forgive me.

Arthur takes her hand and faces the welcoming committee.

King Arthur: Tomorrow, there will be a great feast to welcome our worthy friends.

The knights, councilmen and courtiers applaud and smile. Merlin's smile fades.

 

HELIOS'S TUNNELS, DINING CHAMBER - NIGHT

 

Helios leads Gwen into a dining chamber. A lavish meal is set on a low table surrounded by rich cushions and candlelight. Gwen is surprised.

Helios: Were you expecting something different? Perhaps campfires and raw meat.

Gwen: I'm not sure what I was expecting.

Helios: Please, sit. I want to know all about you.

Gwen (sitting on a cushion): There's not much to tell.

Helios: Except how a beautiful woman ended up swilling out the pigs in the middle of nowhere.

Gwen: It's a long story.

Helios (sits opposite her): I have all night.

 

KING'S PALACE, MOAT - NIGHT

 

Agravaine dumps Eoghan's body and places a note in Eoghan's jacket before sneaking off.

 

HELIOS'S TUNNELS - NIGHT

 

Gwen: Once they killed my family, I knew they would come after me. I had no choice but to flee. I travelled many months before I found someone willing to take me in. Helping with the pigs seemed a fair price for such charity.

Helios: You have suffered much for one so young. Now those days are truly behind you.

One of Helios's men clears his throat as he enters.

Man: My Lord.

Helios: I said we were not to be disturbed.

Man: The Lady Morgana requests an audience.

Gwen starts at the sound of Morgana's name.

Helios: She's here? (man nods) Make her welcome. Tell her I will see her right away.

Gwen is stunned.

Helios: Are you all right?

Gwen: Yes, of course.

Helios: You don't mind if someone joins us?

Gwen: I had thought we'd be alone.

Helios: It'll take but a few moments.

Gwen: I should retire.

Helios: There's no need.

Gwen: I'm very tired.

She gets up. Helios stands up, too.

Helios: But we have barely begun to know each other.

Gwen: I'm sure there will be time enough. Thank you for your kindness.

Helios: Until the next time, then.

Gwen curtsies and pulls the veil over her face as she leaves. Morgana doesn't even glance at her as they pass each other in the tunnel. Gwen lowers the veil and breathes a sigh of relief. Morgana enters the dining chamber.

Morgana: You have company. You never change, Helios.

Helios: Do you have the plans?

Morgana: Not yet.

Helios: That was our agreement, Morgana. Without them, any attack on Camelot would be suicidal…

Morgana: Well, I hear your force is not yet up to strength.

Helios: Preparations are nearly complete.

Morgana: But not quite yet.

Helios: Are you doubting me?

Morgana: No more than you me.

Helios (smiles): I am sure we understand each other perfectly. Come... (pours a drink) You must be thirsty after your ride (hands her the drink) You are welcome to stay.

Morgana (smiling): Take care not to get too distracted, Helios. There's still much to do. Once I'm crowned Queen of Camelot, you may indulge yourself all you wish.

Helios: I may keep you to your word.

Morgana: I'll look forward to it.

 

KING'S PALACE, MOAT – DAY

 

Sir Leon shows Agravaine Eoghan’s corpse.

Sir Leon: I thought you should see for yourself, my Lord, as soon as possible.

Agravaine: You did the right thing, Sir Leon. Oh, what a shame.

Agravaine looks up.

Agravaine: Poor boy must've lost his footing on that wall.

Sir Leon: And so I thought. The wall has a high parapet, it couldn't have been an accident.

Agravaine: But he was drunk.

Sir Leon: Possibly, but there's no smell of intoxication.

Agravaine: We only have one recourse. We must ask Gaius to examine the body. See if he can use his expertise to tell us what happened to the unfortunate boy.

Sir Leon: I shall send for him at once.

Leon walks off and Agravaine smirks at the body.

 

KING'S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS - DAY

 

Merlin is poking at his food at the breakfast table.

Gaius: Are you going to sulk all day?

Merlin: I’m not sulking.

Gaius: You haven't said a word all morning.

Merlin: I'm thinking.

Gaius: You know how bad that is for you.

Merlin (sighs): It is Arthur's fate to marry Gwen.

Gaius: If that's the case, then he will.

Merlin: But am I supposed to do anything about it?

Gaius: You don't think that's a little arrogant?

Merlin: Yes…and no. I don't know. I don't know what to do anymore.

Gaius: You could start by eating your porridge.

A knock at the door. Sir Leon enters.

Sir Leon: Gaius, I have a message from Lord Agravaine. He requires your presence.

 

KING'S PALACE, MOAT - DAY

 

Gaius: Poor boy's broken his neck. You can see the bruising just here.

Agravaine: Must be from the fall.

Gaius: Possibly. But from such a height, one would expect more injuries. There isn't so much as a graze, never mind any broken bones.

Agravaine: What are you saying, Gaius?

Gaius: I'm not sure. Not yet.

Gaius turns Eoghan's corpse over.

Gaius: Something here in his tunic.

Gaius pulls out the note Agravaine had planted and reads it.

Gaius: It's a letter from Odin's court.

Agravaine: Let me see.

Agravaine grabs it and pretends to read it.

Agravaine: I must tell the King at once.

 

KING'S PALACE, COUNCIL CHAMBER - DAY

 

Arthur reads the fake note.

Agravaine: Young Eoghan was the mapmaker's apprentice. He was a good lad from a decent family.

King Arthur: Yet willing to sell his country's secrets for a few pieces of gold.

Agravaine: And of course, he did have access to the city's most sensitive plans.

King Arthur: The location of the siege tunnels.

Agravaine: I fear so, my Lord. And I don't need to tell you what an enemy could do with such plans.

King Arthur: Was anything else found alongside this letter?

Agravaine: No, Sire.

King Arthur: Then it's possible the boy succeeded in his mission and was murdered for his pains. I need to check the vaults.

Agravaine: Yes, of course.

 

KING'S PALACE, SCROLL VAULTS - DAY

 

Agravaine: No sign of a forced entry.

King Arthur: Boy would've had full access. There's no need to break the locks.

Agravaine: A complete inventory will be necessary, my Lord. With your permission, I'll start right away.

King Arthur: Meanwhile, double the guard and bring in the mapmaker. It's possible the boy wasn't acting alone.

Agravaine smirks as Arthur leaves him in the scroll vault alone.

 

MORGANA'S HOVEL - NIGHT

 

Agravaine hands the siege tunnel map to Morgana.

Morgana: I hope you're not going to disappoint me once more, Agravaine.

Agravaine: Plans to the siege tunnels of Camelot. Good as a key to the gates.

Morgana unrolls the map.

Morgana: But a good deal more deadly (uses magic to copy the plans) “De gelicnesse ond afæstne þa þim clute þa”.

Morgana's eyes flash and the map glows like fire. Morgana rolls the map up, revealing a newly made duplicate underneath.

Morgana: You've done well, Agravaine. Finally.

 

KING'S PALACE, COUNCIL CHAMBER DINING HALL - NIGHT


The court dines. Arthur chats with Princess Mithian at the head of the table. Merlin isn't pleased to find them smiling and laughing together. He casually strolls to the head of the table to interrupt them.

Merlin: Would you like more soup, Sire?

King Arthur: No, thanks.

Arthur turns back to Mithian.

Merlin: You sure?

Arthur leans forward and lowers his voice.

King Arthur: Merlin, you've asked me that three times now. Will you just...

Arthur makes a "go away " face and Merlin leaves. Mithian puts a hand on Arthur's arm.

Princess Mithian: You were saying?

King Arthur: I...was very surprised.

Merlin's eyes glow as he walks away and Arthur's hand flips a spoonful of soup onto his chainmail.

Princess Mithian: Oh.

King Arthur: Er...sorry, I, erm...

Princess Mithian (using her napkin to wipe the soup off Arthur's clothes): No harm done.

She chuckles at the situation and Arthur regards her warmly. They share a long look and Merlin rolls his eyes. Agravaine approaches them and disrupts the moment.

Agravaine: The vaults are secure, my Lord, and, er...there were no plans missing.

King Arthur: Thank you for performing your duties with such haste, Uncle. Now you have to make up for lost time. We are to have dancing and I hear that your jig used to be something to behold.

Agravaine: Er..."used" is the word, Sire. Alas I am not as nimble as I once was.

King Arthur: Nonsense.

Agravaine: I do feel that dancing is best performed in youth and appreciated in age.

Arthur and Mithian chuckle as Agravaine departs hastily.

 

KING'S PALACE, CORRIDOR - NIGHT

 

Arthur walks Mithian to her chambers.

King Arthur: I'm afraid the Festival of Ostara will soon be upon us.

Princess Mithian: Should I be worried?

King Arthur: It's a tradition in Camelot to have a hunt that day, but Merlin can arrange a tour of the city.

Princess Mithian: A tour?

King Arthur: Some of the buildings go back many centuries.

Princess Mithian: Arthur, I love hunting.

Arthur stops, surprised.

King Arthur: Really?

Mithian stops and faces him.

Princess Mithian: Really. I believe these are my chambers.

King Arthur (nods): Of course.

Princess Mithian: Well then I bid you good night, Sire.

Mithian holds out her hand. Arthur takes and kisses it.

King Arthur: Goodnight, Princess.

They look at  each other for a moment. The pause continues and Mithian glances down at their hands.

Princess Mithian: If I may...?

Arthur inclines his head, asking for the end of her question. Mithian nods down at her hand and Arthur realises and lets it go. He clears his throat.

King Arthur: Sorry.

She turns to leave.

King Arthur: Mithian.

She stops and turns around.

Princess Mithian: Yes, my Lord?

King Arthur: I was...thinking, perhaps...

Princess Mithian: Yes?

King Arthur: You...might like some breakfast.

Princess Mithian (confused): Breakfast?

King Arthur: Tomorrow…with me. 

Mithian smiles.

King Arthur: A picnic…er…somewhere…nice. Somewhere nice.

Princess Mithian: I look forward to it.

Mithian smiles as she turns into her room. Arthur smiles, somewhat relieved. Then shakes his head at his own botched invitation attempt.

King Arthur: Breakfast. I...rubbish thing to say.

He walks off mumbling to himself.

 

HELIOS'S TUNNELS, DINING CHAMBER - DAY

 

Morgana arrives at the caves and dismounts. Helios opens the siege tunnel map.

Helios: Where did you get this?

Morgana: The source is impeccable.

Gwen peers out from behind a rock, listening to their conversation.

Helios: If I'm to risk my men against Camelot, I need more than impeccable, Morgana.

Morgana: The king's uncle and most trusted advisor Lord Agravaine. I doubt you'd find a source more impeccable than that.

Gwen pulls herself up on a jutting rock to see them through the entrance crack.

Helios: Then it is only a matter of time. I will send word the moment our forces are at full strength.

Morgana: Don't delay. The treaty of Nemeth will be sealed in days.

Helios: It will be soon.

The rock that Gwen is standing on breaks off and she stumbles backwards. Morgana and Helios hear it and Gwen's retreating footsteps.

Morgana: Someone's listening!

They rush out of the room in search of the spy.

Morgana: Did you see who it was?

Helios: Not for sure. Seal the camp! Account for everyone!

Helios's men run through the tunnels. Helios checks Gwen's sleeping chamber followed by Morgana.

Helios: Any sign?

Servant: She's taken nothing.

Morgana: Who is this woman?

Helios: A serving wench I recently acquired, no more. Check the river.

Morgana looks down and recognizes the dress folded up on the bed. She smiles and picks it up.

Morgana: Does this woman have a name?

Helios: Guinevere.

Morgana: Your appetite has betrayed you. She's no serving wench. We must find her now!

 

FOREST - DAY

 

Gwen runs through the woods, chased by Helios's men. She rushes down towards the river, looks back for a moment and then steps down into the water. Helios's men run down to the river and continue running along its bank. They pass and Gwen surfaces from the water.

 

CAMELOT, FOREST RIDGE - DAY

 

Arthur leads Mithian by the hand to an outlook in the forest. Merlin carries all of the food, blankets, and pillows.

King Arthur: How about here? What do you think?

Princess Mithian: Well, the view is certainly spectacular.

King Arthur: Yes.

Merlin collapses to the ground as he puts down all of the picnic gear. Arthur crouches down.

King Arthur: Ground isn't really smooth, is it? It's a bit bumpy.

Arthur gets up and walks left a few paces.

King Arthur: Ah, what about over here?

Mithian looks down at Merlin who is rolling his eyes.

King Arthur: Ah, yes, this is much better. Merlin.

Mithian joins Arthur. Merlin picks up all the gear and hauls it over a few paces. He puts it down. Arthur looks at him and takes a breath.

King Arthur: Perfect. Perfect.

Merlin sets all of the gear down on the ground and rubs his shoulder.

King Arthur: Yet, is the view really as good?

Princess Mithian: Arthur...

King Arthur: You prefer the original. Right, then. Merlin!

Arthur walks briskly back to the original spot.

Princess Mithian: Don't be so mean.

King Arthur: He doesn't mind, do you, Merlin?

Merlin shakes his head with a stiff smile.

Merlin: No.

King Arthur: Besides, he needs building up. Look at him.

Princess Mithian: Enough. Thank you, Merlin. I'll do the rest.

Merlin picks up all of the picnic gear and Mithian carries the picnic basket back to the original spot.

Arthur and Mithian lounge on pillows. Mithian giggles and Merlin shoots a disgusted look at the pair of them from his spot against a tree trunk. Merlin's eyes glow and Arthur belches. Mithian's laughter fades, and Arthur looks at her in embarrassment.

King Arthur I'm sorry, I, ahem, really don't know what came over me. I...

Arthur shifts awkwardly. Merlin's eyes glow again and Arthur belches again. Mithian looks at him curiously and Arthur tries to cope with his embarrassment, shaking his head.

King Arthur I don't know what to say.

Mithian belches loud and long and finishes with a smile. Arthur is taken by surprise and they laugh. Merlin nods his head and rolls his eyes.

 

FOREST - NIGHT

 

Morgana rides up to Helios in the woods.

Helios: The trail has gone cold. We should call off the search until morning.

Morgana: No! That woman must be found. I'll search all night if necessary.

Helios: She could be anywhere by now.

Morgana: There's only one place she'll go. To Camelot and to Arthur. Gather your men.

Helios whistles and his men return.

 

FOREST, CAMPFIRE - NIGHT

 

Gwen huddles near a campfire she built. She fingers her engagement ring on the necklace and startles at every noise.

 

KING'S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS - DAY

 

Merlin emerges from his room as Gaius pours over Eoghan's supposed note from Odin.

Merlin: I don't know why I bother. I should just leave him to it. Let him make his own mistakes, see how he gets on without me. I should resign. 

Gaius is too absorbed to pay attention.

Merlin: I said, "I should resign."

Gaius (looking at the parchment): Quite so.

Merlin: Gaius, you're supposed to say, "No, no he needs you even if he doesn't realise it."

Gaius (still examining the parchment): Something's not quite right here.

Merlin: Exactly.

Gaius (to himself): I can't put my finger on it.

Merlin: I have to go hunting. I hate hunting.

Merlin puts on his jacket and heads for the door.

Merlin (sarcastic): Thanks Gaius. You really made me feel a whole lot better.

Merlin slams the door shut on his way out and Gaius looks up.

 

KING'S PALACE, MAIN SQUARE - DAY

 

Knights, servants, and guards prepare for the hunt. Arthur mounts his horse.

 

KING'S PALACE, CORRIDOR - DAY

 

Mithian catches up with Merlin as he trudges miserably through the castle.

Princess Mithian: You're not a fan of hunting?

Merlin stops and turns to Mithian who waits expectantly.

Merlin: What sport is it when one side has dogs and spears and crossbows and the other nothing?

Princess Mithian: Not much of a fan of me either, are you? 

Merlin seems surprised.

Princess Mithian: Come on, Merlin, I'd have to be a fool not to notice.

Merlin: I'm sorry if I caused offence.

Princess Mithian: I'm sure you have…good reasons. One thing I've learned since being here is that Arthur values your opinion above almost all others…even if he'd be the last person to admit it.

Merlin pretends to scoff, but smiles.

Merlin: You can say that again.

Princess Mithian: I like him, Merlin. I really do. I didn't expect to, but...well, he's a loveable person, isn't he? Underneath it all. All I ask is that you give me a chance. Can you do that?

Merlin (nods): Yeah.

Merlin smiles with a nod and Mithian smiles back.

Princess Mithian: Thank you.

 

FOREST - DAY

 

Morgana rides through the woods in pursuit of Gwen. She stops and sees smoke from Gwen's campfire rising in the distance.

 

FOREST, CAMPFIRE - DAY

 

Gwen wakes at the sound of a horse whinny. She gets up and begins to run. She passes a tree and snaps one of its branches in her rush. Morgana continues and stops to look for any signs. She spots the snapped twig and heads off in that direction. Gwen runs full tilt now as Morgana gallops through the woods. Gwen falls, but gets up quickly and keeps going. Morgana catches up and cuts her off.

Morgana: Gwen. Nice to see you again. Oh, you've forgotten. I've hunted these woods since I was a child.

Gwen: Leave me alone. You've already done enough harm.

Morgana: You misjudge me. We were friends once, were we not?

Gwen scoffs.

Morgana: I only wish to help (she points) The path to Camelot is that way.

Gwen: You think I'd ever trust you again?

Morgana: Mmm, true, I might be lying. But perhaps not.

Gwen: I know these woods, too.

Gwen runs off.

Morgana: Truth is it doesn't matter which way you go.

Morgana's eyes glow and Gwen screams as Morgana throws her into a tree. Gwen falls to the ground, unconscious.

 

FOREST - DAY

 

Hunting horns sound as Arthur and Mithian's party make their way through the woods.

 

FOREST - DAY

 

Morgana glowers down at Gwen and snatches the engagement ring necklace off of Gwen's neck. She starts as she hears the hunting horn. She looks down at Gwen, smirks, and drops the ring.

Morgana: You wish to see your beloved Arthur again? And so you shall. (casts a spell) *Nu bebiede ic þe þæt þu lætest þine flæsc sclice gelic nysse. Wyrþ deor!*

Morgana's eyes glow and a golden shimmer glows over Gwen's body. Morgana leaves with a smirk.

 

FOREST - DAY

 

Merlin walks alongside Arthur and Mithian's horses.

Merlin: Maybe we should call it a day.

King Arthur: Nonsense. We've barely begun.

Merlin: Not much point in hunting if there's nothing to hunt, is there?

King Arthur: Well, we could always give you a five minute head start, Merlin.

Mithian smiles at Arthur's joke.

Sir Leon: Deer!

They chase after a doe running through the woods. Merlin slows to a walk and separates from the group. He spots the doe and it looks at him. He senses something and hears Gwen's weeping. The doe reflected in his eye forms into a tearful Gwen as his eyes glow. He realises what's happened and sees Gwen's running reflection as the doe passes by a small puddle. The hunting party passes by Merlin and he comes to his senses and chases after them.

Sir Leon: Beauty.

Leon aims, but gives up when he notices Arthur next to him.

Sir Leon: Sire, she's yours.

Arthur aims. The doe stops and looks at him. Arthur shoots and Merlin's eyes glow. The bolt misses and Arthur gives his crossbow a confused look.

Princess Mithian: I thought you were a good shot, my Lord.

Mithian aims and shoots.

Princess Mithian: Gold sovereign says she's hit.

They urge their horses forward. Merlin runs through the woods searching for Gwen while the rest of the party searches for traces of the doe.

Sir Leon: Deer tracks. 

King Arthur: Ah. It can't have gone far.

Merlin looks worriedly around the woods while Arthur searches for more deer tracks. Arthur sees something shiny on the forest floor and crouches down to pick it up. It's Gwen's engagement ring on the necklace and he recognises it.

Princess Mithian: Have you found the trail? My Lord?

Arthur stares at the ring, completely lost in it.

Princess Mithian: My Lord?

Arthur looks up at Merlin, trying to process the pain of this shock. Merlin looks back at him, breathes heavily and continues to roam his eyes around the woods worried for Gwen. Mithian looks at Merlin and back to Arthur, sensing something's wrong.

Princess Mithian: My Lord?

Arthur stares off into the woods, breathing heavily in his emotion.

King Arthur: There'll be no more sport today.

Arthur gets up and walks past Mithian, lost in his own head.

Princess Mithian: I didn't take you for a poor loser. Sire?

She looks back at Merlin, trying to sort out Arthur's sudden dark mood.

 

FOREST - NIGHT

 

Merlin rides into the woods searching for Gwen.

Merlin: Gwen! Gwen! Gwen!

Merlin dismounts and goes searching for her.

Merlin: Gwen? (he spots something) Gwen? Gwen?

He finds her lying unconscious, shaking, a crossbow bolt in her leg. Merlin pulls out the arrow and places his hand over the wound.

Merlin: (casts a spell) *Ic hæle þina þrowunga*.

His eyes glow. He places a hand on her shoulder and eventually she sighs and stops shaking, relaxing into sleep.

 

FOREST - DAY

 

Merlin sits with Gwen as she sleeps. She wakes.

Gwen: Merlin!

Merlin: How are you, Gwen?

Gwen: I'm all right! (she hugs him)…I think. What are you doing here?

Merlin: You were injured.

Gwen: Oh, yes, I remember now. Where's Morgana?

Merlin: She was here?

Gwen (nods): She enchanted me. She and the Southrons and Helios, they're planning to attack Camelot.

Merlin: They'd never succeed. They must know that.

Gwen: They have help. Agravaine gave them plans of the siege tunnels under the citadel.

Merlin: Agravaine?

Gwen nods.

Merlin: We must tell Arthur.

They hear something nearby.

Gwen (whisper): What's that?

The sound of hoof beats draws near. Merlin gets up to check and sees three knights riding through the woods. Merlin smiles a little.

Merlin: It's a Camelot patrol. They can lend you a horse.

Gwen: No!

Merlin: But Gwen…

Gwen: Please, Merlin.

She grabs his hand to stop him.

Gwen: I can never see Arthur again.

Merlin: He wants to see you.

Gwen (shakes her head): It cannot be. Not after I betrayed him.

Merlin stares at her

Gwen: You go. Tell him of the danger.

Merlin: Gwen, if you stay here…

Gwen: I have what I deserve.

Merlin tries to grab her hand and pull her with him.

Gwen: Go! Hurry! (she nods to him) Go!

Merlin looks at her and then heads off.

 

KING'S PALACE, ARTHUR'S CHAMBERS - DAY

 

Arthur broods in his room, fingering Gwen's engagement ring. Merlin bursts in.

Merlin: Sire, I need to talk to you.

King Arthur: I told you I didn't want to be disturbed.

Merlin: Sire, it is important. Very important.

King Arthur: You defy me? You defy your king?

Merlin: Yes! I do! You know I would not do so unless the situation was grave.

Arthur puts the ring on a table and grabs his gloves to follow Merlin out.

 

KING'S PALACE, CORRIDOR - DAY

 

Arthur marches through the castle with Merlin.

King Arthur: The idea is preposterous! I've known my uncle since I was a child! I refuse to believe that he would ever betray Camelot!

 

KING'S PALACE, SCROLL VAULT - DAY

 

Arthur unlocks the cabinet with the siege scroll map.

King Arthur: Plans for the siege tunnels are kept here.

Arthur opens the cabinet and feels around the back for a while. Merlin's confidence builds and his irritation rises. Then Arthur pulls out the map. Merlin is confused. Agravaine enters as Arthur opens the scroll.

Merlin: I don't understand.

Arthur puts the scroll back.

Agravaine: I came as soon as I could, my Lord. Is there a problem?

King Arthur: No, Uncle, not at all. I'm sorry to have inconvenienced you.

Merlin: Can we please…

King Arthur: One more word out of you and I swear to God I will send you into exile.

Merlin looks at Agravaine who smirks at him.

 

KING'S PALACE, ARTHUR'S CHAMBERS - DAY

 

Arthur sits on the end of his bed, fully dressed in his chainmail, fingering Gwen's engagement ring. The door opens and Merlin enters.

Merlin: Have you not slept, Sire?

Arthur doesn't move. Merlin stands dutifully, arms folded in front of him.

Merlin: Is there anything you need?

King Arthur: How can I love someone who's betrayed me? It doesn't make any sense. And how can I make myself love another? Tell me that.

Merlin: If there is nothing else that you require, perhaps I could…

King Arthur: I don't know what to do. I have no idea...what to do.

Merlin watches Arthur struggle and Arthur looks at him.

King Arthur: What should I do, Merlin?

Merlin: All I know, my Lord, is that no one would sacrifice more for Camelot or you than Gwen.

King Arthur: And if that were so?

Merlin: You must do what your heart tells you, Sire.

King Arthur: What if I don't know what that is?

Merlin: I think you do.

Arthur looks down at Gwen's ring and plays with it as he thinks.

Merlin: Is there anything else, Sire?

King Arthur: You may go.

Merlin bows and walks off.

King Arthur: Thank you, Merlin.

Merlin looks back and exits.

 

KING'S PALACE, MAIN SQUARE - DAY

 

Princess Mithian's escort waits for her in the square as she descends the steps. Arthur faces the square as she passes him without a word.

King Arthur: Princess.

She stops, but doesn't turn around as she puts on her gloves.

King Arthur: Forgive me.

She turns to face him.

Princess Mithian: The time for words is over, Sire.

King Arthur: I understand. And it is for this reason that I hereby offer you and your descendants all the disputed lands of Gedref.

Princess Mithian: You would give up your ancient claims?

King Arthur: I have no desire for war. Or to grieve you any more than I already have.

Princess Mithian: Such an offer cannot be rushed into.

King Arthur: I've had my scribed draw up an agreement (he pulls out a scroll) If you're happy with the terms, I'll sign forthwith.

Princess Mithian: And if I refuse?

King Arthur: It's all I can offer. I do so most humbly.

He bows his head and looks down, then looks at her. He holds out the scroll, waiting for her response. She considers him for a moment and then takes the scroll.

Princess Mithian: Tell me...who is it that trumps a princess?

King Arthur: No one (thinks for a moment)…and everyone.

Mithian's mood lightens.

Princess Mithian: What great family is she from?

King Arthur: None. She's the daughter of a blacksmith.

Princess Mithian: And for her you would risk your kingship? Your kingdom?

King Arthur: Without her, they're worth nothing to me.

Mithian considers this and looks down.

Princess Mithian: Hm…I would give up my own kingdom to be so loved. Farewell, Arthur.

Arthur smiles a little.

King Arthur: Farewell, Princess.

Mithian gives him a small smile back and turns away.

 

KING'S PALACE, ARTHUR'S CHAMBERS - NIGHT

 

Merlin prepares Arthur's bed as Arthur stares out the window, lost in thought. He turns to Merlin.

King Arthur: Have I been a fool? (Merlin looks up) To give up so much for a woman who betrayed me? A woman who I might not even see again?

Merlin: You will see her again. You did the right thing, my Lord. As I knew you would.

King Arthur: And how could you be so sure?

Merlin: Because...you're Arthur. You're noble. You're the Once and Future King.

King Arthur: Doomed to be a bachelor.

Merlin chuckles.

King Arthur: What's the point of loving someone who cannot be found?

Merlin: Gwen will be found. You will find each other.

King Arthur: Are you really wise, Merlin, or just a prating fool? I can no longer tell (Merlin takes a couple steps and trips on Arthur's chamber pot)…As if there was ever any doubt.

 

Posté par Gwayd pour Merlin HypnoSéries.

Kikavu ?

Au total, 94 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

ElevenStra 
30.10.2021 vers 14h

Emmalyne 
04.05.2020 vers 11h

Blair16 
04.05.2019 vers 13h

ouatdark 
26.04.2019 vers 17h

isadu35 
22.02.2019 vers 09h

crystal14 
26.05.2018 vers 18h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 6 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ashni 
byoann 
choup37 
Gwayd 
Locksley 
Merlinelo 
Ne manque pas...

Opération maintenance : aidez-nous à faire du ménage sur la citadelle.
Job d'été ! | Plus d'infos

De nouvelles HypnoCards sont disponibles pour les collectionneurs !
HypnoCards | Nouvel arrivage !

Activité récente
Actualités
Tom Hopper : Une comédie romantique sur Netflix

Tom Hopper : Une comédie romantique sur Netflix
La comédie romantique Love in the Villa met en vedette Tom Hopper (Sir Perceval) et Kat Graham. Le...

Rupert Young dans

Rupert Young dans "La Chronique des Bridgerton"
Notre Premier Chevalier Sir Léon passe en ce moment sur Netflix. Rupert Young interprète Lord Jack...

Anthony Head au Wales Comic Con

Anthony Head au Wales Comic Con
Oyez, Oyez, bonnes gens Pour tous ceux qui aimeraient revoir le roi Uther Pendragon ... Anthony Head...

Nouveau Calendrier et nouveau sondage

Nouveau Calendrier et nouveau sondage
Coup de chaud à Camelot ! Le Grand Dragon est venu nous rendre visite et a fait monter la...

Nouvelle Photo du mois !

Nouvelle Photo du mois !
En juillet... de l'année dernière, vous aviez choisi le petit Aithusa sur son rocher. A partir...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

quimper, 08.08.2022 à 17:07

Viens aider le célèbre détective londonien à départager huit criminels en votant dans le sondage. Bonne semaine à tous

lolhawaii, 09.08.2022 à 01:24

Le calendrier d'août est arrivé sur les quartiers Hawaii 5-0 et MacGyver Ce sont des créations de Terillynn, venez nous donner votre avis svp !!

Supersympa, 09.08.2022 à 23:06

Bonsoir à tous ! Nouveau mois (encore très chaud) sur les quartiers Alias, Angel, Dollhouse et The L Word.

ShanInXYZ, 10.08.2022 à 18:12

Voyage au centre du Tardis : thème de la semaine, l'Aventure qui vous a le plus marqué, on attend vos photos alors passez voir le Docteur

sanct08, 10.08.2022 à 21:43

Bonsoir, animations + forums + sondages vous attendent sur Le Caméléon et X-Files ! De même un nouvel EV vous attend chez Jarod !

Viens chatter !