VOTE | 491 fans

#409 : Un Retour inattendu

Contre toutes attentes, Lancelot est de retour à Camelot. Gwen va-t-elle succomber à la tentation et commettre une trahison lourde de conséquences pour le royaume ?

Popularité


4.67 - 3 votes

Titre VO
Lancelot Du Lac

Titre VF
Un Retour inattendu

Première diffusion
26.11.2011

Première diffusion en France
30.03.2012

Vidéos

409 - Trailer VO

409 - Trailer VO

  

Arthur et Guenièvre face à face - Partie 1/2

Arthur et Guenièvre face à face - Partie 1/2

  

Arthur et Guenièvre face à face - Partie 2/2

Arthur et Guenièvre face à face - Partie 2/2

  

Merlin/Arthur/Agravaine - "I want Guinevere to be my Queen"

Merlin/Arthur/Agravaine - "I want Guinevere to be my Queen"

  

Arthur proposes to Gwen (VO)

Arthur proposes to Gwen (VO)

  

Scène : Arthur, Gwen et Lancelot (VO)

Scène : Arthur, Gwen et Lancelot (VO)

  

Photos promo

Plus de détails

Agravain est convoqué dans les appartements d'Arthur très tard dans la soirée. Le jeune roi tient à ce qu'il soit le premier informé d'une décision qu'il a prise, tout en sachant qu'il ne l'appréciera pas : il annonce à son oncle qu'il a l'intention de demander la main de Guenièvre. Agravain est stupéfait mais Merlin qui faisait briller l'argenterie dans un coin de la pièce, l'est encore plus que lui et laisse échapper le plat qu'il tenait. Si le jeune magicien est ravi par cette annonce et affiche un large sourire, l'oncle d'Arthur se renfrogne et tente de raisonner son neveu mais en vain : la décision du roi est prise. 

Aussitôt la conversation terminée, Agravain se hâte de rejoindre Morgane dans la forêt pour l'informer des projets d'Arthur. La jeune sorcière est un instant déstabilisée, les événements prennent exactement le chemin d'une de ses visions, mais elle se ressaisit rapidement et affirme à son complice qu'elle connaît un moyen pour ruiner les plans de son demi-frère.

La jeune femme se rend dans une sombre caverne où elle rend visite à une hideuse goule. Malgré sa cécité, celle-ci sait immédiatement qui se trouve en face d'elle. Morgane lui explique être venue chercher son aide. Elle place dans les mains de la goule un médaillon, présent de Morgause, qui représente le prix d'un âme. La créature lui explique comment elle doit l'utiliser...

Morgane se rend à la passerelle qui mène au monde des morts, un lac aux eaux sombres dans lequel elle s'engage. Elle jette le médaillon dans les profondeurs tout en formulant son souhait. Bientôt, la surface de l'eau s'agite et un homme surgit des abysses... Lancelot ! Il s'avance avant de s'incliner devant elle en signe d’allégeance. 

La jeune femme a ramené le chevalier dans sa cabane. Lancelot n'a plus aucun souvenir de l'endroit où il se trouvait, sa seule pensée est qu'il est à ses ordres désormais. Morgane lui explique ce qu'elle attend de lui. Elle lui parle de Guenièvre, lui révèle qu'il était son premier amour et ajoute qu'elle veut qu'il soit le dernier... 

A Camelot, Arthur a décidé de faire sa demande en mariage à Guenièvre. Voulant que ce moment reste inoubliable, il vient la surprendre alors qu'elle travaille au château, lui bande les yeux et la conduit jusque chez elle. Arrivés dans la demeure, il détache le bandeau et la jeune femme découvre des dizaines de bougies allumées disposées autour d'elle. Le jeune roi l'invite à s’asseoir avant de mettre genou à terre devant elle. Solennellement, il lui demande de l'épouser. Éperdue, Gwen se jette à son cou, incapable de répondre tant elle est submergée par l'émotion. Quand il l'interroge pour savoir si ça réponse est 'oui', elle s'excuse et confirme son accord les yeux remplis de larmes. Heureux, Arthur passe alors une bague au doigt de sa bien-aimée. A l'extérieur, Merlin n'a pas perdu une miette de ce moment d'intimité et sourit, ravi du bonheur éprouvés par ceux qui, au fil des années, sont devenus ses amis. 

Agravain vient s'enquérir de l'évolution du plan de Morgane. Elle lui apprend que Lancelot progresse, elle modèle ses pensées en lui rappelant les éléments de son passé qu'elle juge indispensables pour qu'il puisse tenir son rôle à la Cour. La jeune femme porte sur le chevalier un regard emprunt de nostalgie : lui si brave et si noble n'est plus qu'une ombre à sa merci...

Camelot est en liesse. Pour fêter son futur mariage avec Guenièvre, Arthur a instauré un tournoi – une tradition familiale qui avait été respectée par Uther avant lui. Le peuple apprécie les festivités, acclamant leur roi et ses chevaliers qui rivalisent d'adresse. Installés dans la loge royale, Gwen et Agravain assistent aux joutes. Un chevalier inconnu se présente pour participer aux épreuves, la visière de son heaume est rabattue dissimulant son visage. Le mystérieux cavalier parvient à décrocher l'anneau enrubanné avec sa lance et vient le remettre respectueusement à Gwen, comme l'ont fait ses prédécesseurs. Quand il enlève son heaume, c'est la stupéfaction générale : Lancelot est vivant !

Le soir venu, Agravain, Guenièvre, Arthur et ses fidèles chevaliers dînent en écoutant le récit de Lancelot. Merlin assure le service et est attentif aux dires de son ami qui explique avoir peu de souvenirs de ce qui s'est passé après qu'il ait traversé le voile. Arthur lui assure qu'ils sont tous très heureux de son retour. Lancelot raconte avoir été recueilli par un peuple qui vit dans le Royaume de Cenred. Cette peuplade est connue pour apporter aide et réconfort aux plus démunis. Il a voyagé avec eux, a repris des forces puis il est revenu à Camelot. Arthur acquiesce et déclare que jamais il n'oubliera son sacrifice sur l'île des Bienheureux.

Après un dernier toast porté à Camelot, Lancelot suit Merlin jusque chez Gaius. Le jeune serviteur lui laisse son lit et profite du fait qu'ils sont seuls pour dire à son ami que, s'il avait pu, il aurait utilisé la magie pour le sauver. Stupéfait, il constate que Lancelot semble avoir totalement oublié qu'il possède des pouvoirs magiques. Merlin fait part de ses doutes à Gaius mais le vieil homme lui répond qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions. Le jeune magicien demeure perplexe.

Agravain retrouve Morgane dans la forêt au milieu de la nuit. Il l'informe que Lancelot a su convaincre tout le monde à Camelot mais ajoute que Gwen, bien que troublée par le retour du chevalier, semble profondément éprise d'Arthur. La sorcière sourit, elle a prévu une parade à cette éventualité. Elle ensorcelle un bracelet qu'elle remet à l'oncle d'Arthur : les sentiments de Guenièvre pour son premier amour vont refaire surface...

Le lendemain, Lancelot se présente chez Gwen. Il affirme venir prendre de ses nouvelles et la jeune femme lui avoue qu'elle se sent responsable de ce qui lui est arrivé. Chevalesque, il lui déclare qu'elle fera une merveilleuse reine et lui remet un présent, un porte-bonheur cadeau du peuple qui l'a secouru – mais en réalité il s'agit du bracelet ensorcelé par Morgane.

Merlin est toujours très préoccupé par le retour de Lancelot et son attitude. Il se plonge dans ses grimoires et finit par ouvrir un livre sur la nécromancie. Le soir, après le tournoi, il aborde le sujet avec Gaius. Le vieil homme lui conte tous les dangers de ce type de magie noire, il lui confirme qu'on peut ainsi ramener des âmes tourmentées, des ombres. Afin d'en avoir le cœur net, Merlin suit les instructions de son livre et peint un emblème sur le sol de la maison de Gaius tout en murmurant une incantation. Quand Lancelot sort de sa chambre et passe à l'endroit du dessin, son 'vrai visage' de revenant est révélé, la preuve est faite. Gaius et Merlin s'interrogent : pour quelle raison le chevalier est-il de retour d'entre les morts ?

Le tournoi reprend et Gwen s'introduit dans la tente où Lancelot se prépare. La jeune femme porte le bracelet qu'il lui a offert et s'approche de lui, irrésistiblement attirée. Dans un sursaut, elle se demande soudain ce qu'elle fait là et regagne la tribune officielle. Le chevalier sourit, il sait qu'il est sur le point d'arriver à ses fins.

Arthur fait son entrée sous les acclamations du peuple de Camelot. Il parvient à se défaire de son adversaire, Léon, qui se relève avec peine vaincu par son roi. C'est l'heure de la finale qui va opposer Arthur à Lancelot. Gaius recommande à Merlin de se tenir prêt à intervenir mais la joute prend une tournure inattendue. Lancelot réussit à blesser Arthur lors de la première manche, mais il déclare forfait lors de la seconde. Merlin ne comprend pas sa clémence. Le roi s'avance vers son adversaire et le remercie pour son geste plein de noblesse. Les deux hommes se retirent sous les applaudissements.

Gaius et Merlin se demandent toujours ce que cache le retour de Lancelot. Quand le jeune magicien voit Gwen entrer sous la tente du chevalier, il s'inquiète. A l'abri des regards, la jeune femme n'a d'yeux que pour son ancien amour.

La nuit venue, Merlin suit Lancelot dans un corridor du château. Il le surprend en train de comploter avec Agravain, pièce supplémentaire au puzzle qu'il était en train de rassembler. Dès que l'occasion se présente, le jeune magicien utilise ses pouvoirs pour neutraliser le chevalier mais alors qu'il le pense inconscient sur le sol, Lancelot se relève et l'assomme. Pendant ce temps, Agravain va réveiller son neveu. Il s'excuse de son intrusion nocturne mais ce qu'il veut lui montrer ne peut pas attendre. Il conduit Arthur jusqu'à la Salle du Conseil où il découvre Lancelot et Gwen tendrement enlacés en train de s'embrasser. Immédiatement, le roi sort son épée et se rue sur son rival en hurlant. Merlin, qui a repris connaissance et est lui aussi arrivé sur les lieux, ne peut qu'assister, impuissant, au duel entre les deux hommes. Arthur est déterminé à tuer Lancelot et Agravain suit le combat avec grand intérêt. De son côté, Gwen est effarée par un tel déferlement de violence, elle supplie pour que cesse l'affrontement. Le duel tourne en faveur du chevalier et Merlin intervient une fois encore discrètement pour sauver la vie du roi. La situation se renverse et Arthur est prêt à tuer son adversaire quand Guenièvre se jette entre les deux hommes en suppliant. Le roi abaisse son épée, il est sous le choc des minutes qui viennent de s'écouler.

Lancelot et Gwen sont jetés chacun dans un cachot. Dévastée, la jeune femme fond en larmes avant de jeter rageusement le bracelet que lui a offert Lancelot dans un coin. Pendant ce temps, Agravain profite de la faiblesse psychologique d'Arthur pour tenter une nouvelle fois de l'influencer. Présentant l'incident comme une affaire d'état, il recommande l'application de la peine de mort pour les deux fautifs. Debout à l'écart, Merlin lui jette un regard noir, parfaitement conscient de son implication dans toute cette affaire. Arthur garde le silence, le dos tourné et les yeux humides.

Gwen est amenée devant la Cour entre deux soldats. Décoiffée, le visage ravagé par les larmes, elle est forcée à s'agenouiller quand le roi fait son entrée. Le silence qui règne dans la pièce est pesant alors qu'Arthur progresse, blême et grave. Le dos tourné, sa voix s'élève, ferme et sans appel : il demande à tout le monde de sortir, y compris son oncle. Resté seul avec Guenièvre, il s'approche d'elle, lui demande de se relever puis il lui fait part de sa totale incompréhension. Très calmement, il lui rappelle qu'ils étaient heureux et sur le point de se marier. Gwen acquiesce en pleurant et le jeune roi finit par laisser éclater sa colère. Il perd son sang froid en se mettant à hurler, la prend par les épaules et la secoue avant de s'excuser pour s'être emporté. Gwen prend alors la parole et lui dit ô combien elle est désolée, elle affirme qu'il est tout pour elle. La jeune femme ajoute qu'elle pensait que ses sentiments pour Lancelot étaient enfouis à tout jamais et qu'elle ne comprend pas l'attirance qu'elle a éprouvée en le revoyant. Elle éclate ensuite en sanglots, clame l'amour qu'elle porte à Arthur et jure avoir toujours rêvé d'être sa reine... Arthur peine à contenir son émotion mais s'enferme dans son rôle de souverain et annonce fermement sa décision : même si la Cour souhaite qu'elle soit exécutée, il a décidé de l'épargner mais de la bannir, Gwen devra quitter Camelot aux premières lueurs de l'aube. La jeune femme est dévastée mais la décision d'Arthur est prise. Juste avant de quitter la pièce, il lui dit qu'il est profondément désolé puis referme la porte.

Merlin et Gaius commentent les derniers événements. Ils trouvent que la revanche de Morgane a un goût bien amer. Le jeune magicien voudrait prouver à Arthur que Lancelot n'est qu'une ombre ramenée par sa demi-sœur, mais le vieil homme lui fait remarquer que cette révélation n'excuserait en rien l'attitude de Gwen qui a trahi la confiance du roi alors qu'il venait de demander sa main.

Agravain se rend dans le cachot de Lancelot et lui remet un pli écrit par Morgane. Ce sont les dernières volontés de la sorcière pour l'homme qui lui est tout dévoué. Le chevalier est disposé à obéir sans discuter pour la plus grande satisfaction de l'oncle d'Arthur.

L'aube s'est levée. Gwen a rassemblé quelques affaires dans une charrette. Elle quitte la ville basse, seule, triste. Dans la rue, Merlin assiste à son départ, impuissant. Les deux amis échangent un regard, les mots sont superflus, le destin de la jeune femme est scellé. Guenièvre quitte Camelot. Le jeune magicien rejoint ensuite Arthur, perdu dans ses pensées dans la Salle du Trône où des serviteurs sont en train de retirer les bouquets de fleurs qui avaient d'ores et déjà été disposés pour le mariage. Il fait une dernière tentative en disant à Arthur qu'il n'est pas trop tard et que Gwen est quelqu'un de bien qui a juste commis une terrible erreur. Il ajoute que peu importe l'opinion de gens comme Agravain, le peuple peut comprendre son roi et apprécier qu'il pardonne à Gwen. Arthur le remercie pour sa franchise et lui répond que malheureusement, même s'il aime Guenièvre de tout son cœur, jamais plus il ne pourra lui faire confiance et ceci est un point sur lequel il ne peut transiger, ni comme roi, ni comme époux...

Agravain vient informer son neveu de la mort de Lancelot. Gaius confirme qu'il s'agit d'un suicide. Alors qu'il contemple le corps sans vie de son rival, Arthur lui rend hommage en déclarant qu'il était un homme d'honneur, sauf dans un domaine, et il réclame pour lui des funérailles décentes.

Merlin a apporté le corps de Lancelot au bord du lac. Il a décoré une embarcation pour le dernier voyage de son ami. Le jeune magicien se penche vers le chevalier pour un ultime adieu, murmurant une incantation. Lancelot ouvre les yeux, sourit en le reconnaissant, le remercie puis s'éteint, en paix. Merlin pousse l'embarcation et l'embrase par magie quand elle atteint le milieu du lac. Submergé par l'émotion, le jeune homme se met à pleurer en regardant les flammes danser sur l'horizon...

 

Écrit par Locksley pour Merlin HypnoSéries.

CHAMBRE DU ROI ARTHUR :

Au soir, Agravain entre dans les appartements du Roi Arthur. Celui-ci boit une coupe de vin, tandis que Merlin ponce son armure.

Arthur : Mon oncle.

Agravain : Il est tard, qu’est-ce qui vous tourmente Arthur ?

Arthur : Rien, rien du tout ! Mais j’ai pris une décision, et j’ai tenu à vous en informer au plus vite. Je ne crains toutefois que ce que j’ai à vous dire, vous déplaise. Je vais épouser Guenièvre !

Merlin (surpris, il fait tomber l’armure): Désolé !

Arthur (à Agravain) : Encore faut-il qu’elle dise oui !

Agravain : C’est…

Arthur : Non ! Je sais ce que vous allez dire. Elle est servante, je suis le Roi, ce n’est pas convenant alors…

Agravain : C’est plus compliqué que cela hélas.

Arthur : Guenièvre a été un précieux soutient et une conseillère avisée ces derniers mois mon Oncle.

Agravain : Vous n’avez pas besoin du soutien d’une femme Sire. Je suis votre conseillé !

Arthur : Mais vous avez trop de poils à mon goût pour devenir mon épouse. De bons conseils, un soutien défectible, voilà ce dont j’ai besoin. Je ne veux pas d’une reine qui passe ses journées à trottiner dans le château sans jamais oser me contredire.  Et le Peuple pas d’avantage. Alors je me suis décidé, je veux que Guenièvre soit ma Reine, et j’attends de vous, que vous l’acceptez sans condition.

 

CABANE DE MORGANE :

Morgane est tranquillement assoupit devant son feu de bois. Agravain arrive pour lui annoncer la bonne nouvelle.

Agravain : Ma Dame ?

Morgane (lui tendant un poignard au cou): J’espère que vous avez une bonne raison de m’effrayez ainsi ?

Agravain : Il me semble que oui. Arthur est sur le point de se marier avec Guenièvre.

Morgane (angoissée): Alors c’est comme dans mon rêve. Je refuse vois cette femme usurper mon trône.

Agravain : Je ne vois pas ce qu’il en empêcherait.

Morgane : Il y a quelqu’un qui peut contrarier les projets du Roi Arthur… Quelqu’un qui peut s’immiscer entre eux. Nous avons tous nos secrets, et j’en suis désolé pour Guenièvre, mais je connais les siens. Je sais exactement de quelles façons la détruire.

 

***GENERIQUE***

 

CAVERNE DE LA GOULE :

Le lendemain, Morgane rend visite à une goule.

Morgane : Je viens en paix.

La goule (sentant sa main): Morgane Pendragon… vous êtes destinée à ramener en ce monde les jours anciens… Je garde l’espoir de rester en vie pour voir ce jour-là.

Morgane : Vous êtes l’une des rares personnes à vous souvenir l’époque de l’Ancienne Religion. Il faut que vous m’aidiez. (donnant un médaillon) Ma sœur m’avait offert ce cadeau.

La goule : Un beau cadeau, je ne dis pas le contraire…

Morgane : Le prix d’une âme.

La goule : Mais vous ignorez comment lui donner vie ? (serrant le médaillon contre elle) Je voudrais le garder à jamais. (Morgane le reprend) Ce cadeau a de grands pouvoirs, incontestablement, mais il n’y a qu’une seule façon d’utiliser ce pouvoir. Il faut aller jusqu’à la dernière des cinq portes magiques qui séparent notre monde de celui des morts de toute éternité.

Allez jusqu’à l’étant de Nemhain, dont les eaux sont aussi noir que la nuit et aussi immobile que la mort elle-même. Lancez la pièce dans ses profondeurs,  et votre vœu sera exaucé.

Morgane s’exécute, et son vœu se réalise.

Lancelot : Mon nom est Lancelot gente Dame. Faites de moi ce qu’il vous plaira.

 

CABANE DE MORGANE :

Au soir, Lancelot est amené chez Morgane, qui l’observe.

Morgane : Vous devez être fatiguez ? Vous revenez d’horizons qu’aucun homme ne connait.

Lancelot : J’ignore d’où je viens, mais je sais que je vous appartiens. (il prend son épée)

Morgane (le stoppant) : Pas si vite. Ce n’est pas nécessaire. Pas tout de suite. Nous avons affaires, mais ce n’est pas tant votre épée que j’ai besoin que votre cœur.

Il y a une femme, une servante, une humble et pauvre paysanne, qui vit à Camelot et qui s’appelle Guenièvre. Beaucoup sont celles qui ont essayés de gagner la main du Roi Arthur, mais c’est Guenièvre qui a gagné son cœur. Elle est honnête et franche, c’est un cœur simple. Elle a toute la confiance d’Arthur. Et il a confiance en vous, car vous êtes Lancelot, le noble, le brave, l’honorable chevalier. Vous incarnez les valeurs du code de la chevalerie. Avant que son cœur n’appartienne à Arthur, il était à vous Lancelot, vous étiez son premier amour. Et vous serez bientôt son dernier.

 

MAISON DE GWEN :

Arthur ramène Gwen dans sa propre maison rayonnante de lumière.

Arthur : Guenièvre me ferais-tu l’honneur d’accepter de m’épouser ? (Gwen le serre dans ses bras) Cela veut-il dire oui ?

Guenièvre : Oh désolé, oui ! Oui oui !

Arthur lui passe sa bague au doigt.

 

CABANE DE MORGANE :

Agravain vient pour prendre des nouvelles.

Agravain : Tous se passe bien avec votre ancien adversaire ?

Morgane : Il apprend vite. Il en saura bientôt assez pour les convaincre qu’il est celui que nous avons connu. J’ai cru que cela me plairais de modeler son esprit, mais cela m’attriste enfaite. Il était tellement fort, aujourd’hui ce n’est plus qu’une ombre. Je serais peinée de le voir partir.

 

AU PIED DES REMPARTS DU CHATEAU :

Peu de temps après, un tournoi est organisé au pied des remparts du château, ayant pour vit de fêter les fiançailles entre Arthur et Gwen.

Merlin : Je dois vous l’accordez, c’est un cadeau de fiançailles original, c’est indiscutable. Enfin ! Si vous vouliez être romantique vous auriez pu lui offrir des fleurs ? Vous auriez pu lui faire écrire un poème ? Mais vous lui offrez un tournoi de deux jours avec des hommes en sueurs qui luttent les uns contre les autres ?

Arthur : Tout se passe comme il se doit. Mon père avait fait de même avant son mariage, ma tradition.

Merlin : Alors votre geste n’avait rien d’original dans ce cas ?

Arthur : Je crois que ma future épouse le conçoit.

 

Guenièvre (à Perceval) : Je vous remercie !

 

Un mystérieux chevalier, au visage caché par son casque, se lance sur le terrain.

Arthur : Qui donc est ce chevalier ?

Merlin : Je n’en ai aucune idée.

Le chevalier réussit à prendre l’anneau, et le donne à Guenièvre. Il enlève son casque. Tout le monde est surpris, il s’agit de Lancelot.

 

SALLE DU CHATEAU :

Tous les chevaliers, ainsi qu’Arthur, Gwen et Lancelot sont à table pour le dîner.

Lancelot : Je ne me souviens pas de grand-chose après le moment où j’ai traversé le voile. Mon… mon histoire ne sera pas si édifiante que je l’aurais souhaité !

Arthur : Nous sommes heureux de vous voir. Heureux certe, et aussi stupéfait.

Lancelot : Je dois tout aux Madhavis, je suis en vie grâce à ce peuple. Lorsqu’ils m’ont retrouvée, j’étais pratiquement mort. Heureusement, leurs coutumes veulent qu’ils offrent la nourriture et l’asile aux indigents. Et ce que j’étais devenu.

Sire Léon : Où vous ont-ils trouvés ?

Lancelot : Sur la route de la Soie, au col de Feorre dans les hautes montagnes.

Sire Elyan : Le royaume de Cenred ?

Lancelot : J’ai voyagé avec eux pendant des semaines. Nous sommes allés au fin fond des déserts du sud. Et peu à peu, j’ai retrouvé mes forces. Et après dès que j’ai pu, j’ai gagné mon passage de la seule façon que je connaisse, par l’épée. Graduellement, je suis monté  jusque vers le nord.

Arthur : Pour nous retrouver. (saisissant la main de Gwen) Nul ne saura vous remercier pour tout ce que vous avez sacrifié sur l’Ile Fortuné. Personne ne l’oubliera, jamais.

Lancelot : C’est une grande joie de vous retrouver aujourd’hui. Je voudrais à présent, porter un toast ! Avec ceux qui me sont les plus chers. A Camelot !

Tous : A Camelot !

 

MAISON DE GAIUS :

Merlin : Je vous cède mon lit.

Lancelot : Non, non.

Merlin : Après tout ce que vous avez traversé, c’est la moindre des choses.

Lancelot : Merci Merlin. Je suis content de te revoir.

Merlin : J’ai… j’ai passé tant de temps à penser… à ce qui s’est passé. Aurais-je put vous sauver ? Qu’aurais-je pu faire pour y parvenir ? Aurais-je dû faire appel à la magie ?

Lancelot : Si l’un de nous aurait des pouvoirs magiques ! La vie serait tellement plus facile non ?

Merlin (douteux, sortant de la chambre): Bonne nuit !

 

Gaius : Oh non, j’ai déjà vu cette expression.

Merlin : Je persister à croire que tout va bien, que Lancelot est de retour parmi nous.

Gaius : Si ce n’est pas lui, lui il lui ressemble.

Merlin : Oui.

Gaius : Que se passe-t-il ?

Merlin : Je l’ignore, mais il y a un problème. Je l’ai senti lorsqu’il a raconté ce qu’il lui était arrivé. Il m’a salué d’une façon bizarre et cela m’a rendu suspicieux. Mais ce qu’il s’est passé à l’instant vient m’en convaincre, il a oubli que j’avais des pouvoirs. Il en serait incapable.

Gaius : En effet, c’est étrange. Donne-lui du temps.

 

FORET DE CAMELOT :

Morgane donne rendez-vous à Agravain en pleine nuit, en forêt.

Morgane : J’ai hâte d’avoir des nouvelles.

Agravain : Vous seriez extrêmement fière de lui Morgane. Arthur et les chevaliers n’ont pas un seul doute.

Morgane : Et Guenièvre ? C’était bien la dernière chose qu’elle espérait la veille de ses noces.

Agravain : Si elle était troublée, elle sait bien garder de le montrer. Je le crains, son amour pour Arthur est très sincère. Ce qu’elle ressentait auprès de Lancelot est du passé.

Morgane : J’avais considéré cette éventualité. (prenant un bracelet dans sa main) Beclyppe þinne idese þæt heo hine lyste… Il est temps de raviver les sentiments d’hier.

 

MAISON DE GWEN :

Au petit matin, Gwen se prépare pour assister au deuxième jour des festivités. Lancelot toque à sa porte, Gwen lui ouvre.

Lancelot : J’étais loin d’être sûr de vous retrouver ici. Je croyais que vous pourriez habiter le palais ?

Guenièvre : Je tenais à rester sous ce toit. C’est une humble maison, mais c’est la mienne et je l’aime.

Lancelot : Je peux entrer ? (Gwen hésite) Je veux juste vous dire quelques mots.

Guenièvre : Je n’aurais jamais cru vous revoir un jour.

Lancelot : Oui, je sais.

Guenièvre : Je me suis sentit tellement coupable lorsqu’on m’a tout raconté.

Lancelot : Non.

Guenièvre : Je vous ai demandé de protéger Arthur, et vous l’avez fait. Sans vous, il n’y aura pas de mariage. Il n’y a pas assez de mots pour vous rendre grâce.

Lancelot : Cela est inutile Guenièvre, j’ai agis en fonction de ce qui me semblait juste. Vous m’avez appris une chose, à être fidèle à moi-même. Je ne doute pas que vous serez une grande Reine. L’amour que vous portez à votre peuple n’est surpassé que par celui que vous portez à Arthur. (sortant le bracelet que Morgane a ensorcelé) Le peuple Madhavi m’a donné ce porte-bonheur pour m’accompagner dans ce voyage. Je voudrais que vous le portiez, car c’est leur bonté que je vois en vous. C’est un objet rare, j’ai eu la chance de pouvoir en profiter. Je vous souhaite de vivre avec Arthur un bonheur éternel.  

 

MAISON DE GAIUS :

Merlin cherche une solution au sujet de la réelle identité de Lancelot. Il trouve un bouquin sur la nécromancie.

 

AU PIED DES REMPARTS :

Les joutes continuent. De nombreuses victoires en reviennent à Arthur, mais aussi à Lancelot.

 

MAISON DE GAIUS :

Au soir, Merlin et Gaius dinent.

Merlin : Le poulet est délicieux, excellent. Que savez-vous de la nécromancie ?

Gaius : Pardon ?

Merlin : Vous êtes un érudit ? Vous connaissez des tas de choses non ?

Gaius : La nécromancie est la plus dangereuse de toutes les pratiques de la magie. Même à l’époque de l’Ancienne Religion cette forme de sorcellerie n’inspirait nullement confiance. Je vais regretter de te poser cette question, mais pourquoi ceux-tu savoir cela ?

Merlin : Je crois qu’une personne a rappelé Lancelot du royaume des morts.

Gaius : Par une personne, tu veux dire Morgane ?

Merlin : Oui.

Gaius : Les vieilles légendes évoquent de telles créatures. Les ombres, tel est leur nom. De pauvres hommes tourmentés revenaient à la vie par un nécromancien avisé.

Merlin : Alors c’est possible ?

Gaius : Oui, mais en admettant que ça soit possible, nous n’avons aucun moyen d’en être sûr. (Merlin lui montre le bouquin) Nous en avons un.


Au matin, Merlin peint une fresque sur le sol, et l’ensorcelle.

Merlin : Onluc þa soþan treow !

Lancelot se prépare, Merlin prévient Gaius.

Merlin : Tout est prêt.

 

Lancelot s’en va, marchant sur la fresque, Merlin et Gaius cachés, aperçoivent l’identité de Lancelot. 

Merlin : Je refusais de l’admettre.

Gaius : Je sais, nous voulions tous qu’il soit de retour.

Merlin : Oui. Plus que tout.

Gaius : Cet homme n’est aujourd’hui que l’ombre de ce qu’il fut. Une ombre animée de mauvaises intentions.

Arthur : Est-il là pour faire du mal à Arthur ?

Gaius : Quel que soit sa raison d’être là, elle ne saurait être bonne.

 

AU PIED DES REMPARTS :

Le lendemain, Gwen s’introduit dans la tente de Lancelot.

Guenièvre : Attendez. Laissez-moi… (elle l’aide à s’habiller)

Lancelot : Merci, Guenièvre.

Guenièvre : Je voulais juste vous souhaiter bonne chance.

Lancelot : Ne devriez-vous pas souhaiter cela à votre futur époux ?

Guenièvre : En effet. Je l’ai fait. Je le ferais. (reprenant ses esprits) Je ne sais pas ce que je fais là, excusez-moi…

 

Les joutes reprennent. Les victoires fusent toujours pour Arthur et Lancelot.

Sire Perceval (à Merlin) : Cesses de t’inquiéter Merlin, Arthur a gagné.

Merlin : Oui. Maintenant il est en finale contre Lancelot.

Sire Perceval : Oui je sais. Les fans peuvent s’en réjouir.

 

La finale se passe entre Arthur et Lancelot.

Gaius : Tiens-toi prêt à intervenir Merlin. Tes pouvoirs pourraient être nécessaires.  (Arthur est touché) Arthur devrait abandonner, il n’est plus en état de continuer.

Merlin : Il refuserait de le faire, même à l’article de la mort.

Lancelot épargne Arthur sur sa nouvelle lancé.

Agravain : Ca alors !

Merlin (à Gaius): Il renonce ? Qu’est-ce que cela veut dire ?

Tous deux descendent de cheval et s’avancent.

Peuple : Vive le Roi ! Vie le Roi Arthur !

Merlin (à Gaius): Il devrait être content qu’Arthur soit vivant.

 

Lancelot (à Arthur) : Majesté.

Arthur : Relevez-vous Messire Lancelot, rien ne m’est moins utile. J’ai toujours pensé que vous étiez le plus noble de mes chevaliers. Vous venez de me donner raison. Je vous serez gréé de votre courtoisie. Je saurais m’en souvenir.

Lancelot : Votre Altesse.

 

Gaius (à Merlin) : S’il n’a aucune intention de tuer Arthur, pourquoi est-il venu ?

Merlin : Je l’ignore. (il aperçoit Gwen entrant dans la tente de Lancelot) J’aimerais le savoir.

 

Dans la tente de Lancelot :

Gwen rend encore une fois visite à Lancelot.

 

COULOIRS DU CHATEAU :

Dans la nuit, Lancelot marche, tandis que Merlin le suit de près.  Agravain prend des nouvelles auprès du chevalier.

Lancelot (à Agravain) : Tout est en place. Guenièvre va venir au rendez-vous dont nous avons parlé.  

Agravain : Excellente nouvelle. Dame Morgane sera très contente dites-le vous. 

Lancelot repart. Merlin tente de le stopper par la magie. Hors, le chevalier le prend au fait, et le met inconscient au sol.

 

APPARTEMENTS DU ROI ARTHUR :

Agravain (réveillant Arthur): Arthur ? Arthur ? Pardonnez-moi, vous devez absolument voir une chose.

 

SALLE DU CONSEIL DU CHATEAU :

Lancelot attend patiemment, Gwen le retrouve.

Guenièvre : Êtes-vous sûr que l’on ne risque rien ?

Lancelot : Nul ne se rend à la chambre du conseil à cette heure de la nuit.

Merlin arrive trop tard. Les deux tourtereaux s’embrassent. Arthur s’en prend à Lancelot.

Guenièvre : Pitié !

Merlin : Ecg misse…

L’épée de Lancelot tombe, Arthur était fin prêt à l’abattre.

Guenièvre (s’interposant): Arrêtez ! De grâce ! S’il-vous-plaît ! Je vous en supplie votre Majesté ! Arrêtez, je vous en supplie… arrêtez. Majesté, de grâce je vous en supplie.

 

DONJONS DU CHATEAU :

Gwen et Lancelot sont chacun mis dans un cachot. La jeune femme jette, avec haine, son bracelet.

 

APPARTEMENTS DU ROI ARTHUR :

Agravain : Loin de moi l’idée d’intervenir dans votre vie privée Sire, mais il s’agit là d’une affaire d’Etat. Vous avez été dupé, et vous devez répondre à cela avec fermeté. Il s’avère qu’à l’époque de votre père, l’adultère dans les familles nobles était punit de mort. Quand à Lancelot, la mort est trop douce pour lui. Il mourra certe, mais… martyrisé.

 

SALLE DU CONSEIL DU CHATEAU :

Gwen, bouleversé, en larme et à genoux, doit entendre son jugement.

Arthur (de dos, à la Cour): Sortez-je vous prie.  Sortez tous, maintenant. Vous aussi mon Oncle.

Agravain : Sire, je…

Arthur : Non. (il se retourne face à Gwen) Que fais-tu encore à genoux, ne suis-je que ton Roi ? Debout Guenièvre, de grâce. J’allais devenir ton époux. Que s’est-il passé Guenièvre ? (elle ne trouve les mots) Nous étions heureux, je sais que nous étions heureux. Tu es d’accord avec cela ? C’est lui que tu aimais ? Tu l’as toujours aimé ?

Guenièvre : Non !

Arthur : Quand tu prétendais que tu voulais être avec moi ?

Guenièvre : Je le pensais, je vous le jure.

Arthur : Demain, nous devions nous marier Guenièvre.

Guenièvre : Je sais oui.

Arthur : Si tu avais des inquiétudes…

Guenièvre : Je n’en avais aucune.

Arthur : Si tu avais des doutes ?

Guenièvre : Je n’avais aucun doute.

Arthur (éclatant de colère): Alors excuses-moi, parce-que je dois vraiment être stupide ! Mais, que faisais-tu ?! (il la secoue et reprend son souffle) Désolé.

Guenièvre : Non ! Non, c’est moi qui suis désolé maintenant. Vous représentez tout pour moi Arthur. Il fut un temps, Lancelot avait une place dans mon cœur. Mais il y a bien des années qu’il l’a perdu. Je croyais que je ne le reverrais plus, je croyais qu’il était mort. Et tout à coup, quand je l’ai revue, j’ai été bouleversée. J’ai été attirée vers lui, il m’était très difficile de m’arrêter. Je ne sais pas pourquoi ! Arthur je vous aime ! Comprenez que vous êtes tout pour moi. Toutes ces années que j’ai passé à vous attendre…

Arthur : Il ne te restait plus qu’un jour à m’attendre.

Guenièvre : Tout ce que je voulais en ce monde, c’était d’être votre reine. Je veux toujours être votre reine.

Arthur : Tu sais ce qu’ils disent ? Ils disent qu’à l’époque de mon père, on t’aurait tué. (silence) Je ne saurais te tuer Guenièvre. Mais je ne veux plus te voir. Je ne veux plus poser mes yeux sur toi chaque jour. Tu quitteras Camelot aux aurores.

Guenièvre : Arthur…

Arthur : Ne reviens pas sous peine de mort. (il s’en va)

Guenièvre : Non, non ! Je ne peux pas vivre sans vous !

Arthur : Telle est ma décision.

Guenièvre : Où irais-je Arthur ?

Arthur (se retournant) : Je suis désolé, je suis sincèrement désolé.

 

MAISON DE GAIUS :

Merlin : Voilà ce que Morgane a toujours voulu, elle a gagné.

Gaius : Elle n’aurait jamais toléré l’ignominie de voir Guenièvre sur son trône. C’est en effet, une cruelle vengeance.

Merlin : Mais c’est Morgane qui agissait donc, je dois en faire prendre conscience Arthur. Et si il connaissait la véritable nature de Lancelot ?

Gaius : Cela ne changerait rien à ce qu’elle fait. C’est sa trahison qui affecte le Roi, Merlin. Lui apprendre que lancelot n’est qu’une ombre ne changera rien. Guenièvre va devoir payer le prix de sa trahison.

 

DONJONS DU CHATEAU :

Agravain apporte une lettre provenant de Morgane.

Agravain (à Lancelot): De la part de Dame Morgane. Elle a une dernière requête.

Lancelot : Quelques soit ses désirs, j’obéirais à Dame Morgane.

 

VILLE BASSE :

Gwen s’en va avec sa charrette pleine de ses affaires, Merlin la regarde impuissant.

 

SALLE DU TRONE :

Les décorations du mariage sont enlevées petit à petit.

Merlin : Il n’est pas trop tard Sire. Ce que Guenièvre a fait est impardonnable à vos yeux, mais c’est une bonne personne, j’en suis sincèrement convaincu.

Arthur : Moi aussi Merlin. Moi aussi.

Merlin : N’y a-t-il pas en vous pas assez d’amour pour lui pardonner ?

Arthur : Là n’est pas le problème.

Merlin : C’est Agravain ? (silence) C’est à cause d’Agravain c’est ça ? Il a tort, le peuple ne vous trouvera ni faible, ni fou. Il vous trouvera compréhensif et généreux.

Arthur : Dire ce que tu penses est courageux Merlin. Guenièvre est ton amie je comprends, mais je crains que tu ais tort. Guenièvre je l’aime de tout mon cœur, et j’imagine que je lui pardonnerais cette offense avec le temps. Mais je ne lui ferais plus jamais confiance. Je ne saurais vivre comme cela, ni en tant que Roi, ni en tant qu’époux quoiqu’il m’en coupe beaucoup. Il vaut mieux qu’elle s’en aille.

Agravain (s’approchant) : Sire !

 

MAISON DE GAIUS :

Le corps de Lancelot est allongé sur une table.

Agravain : Les gardes l’on découvert ainsi.

Arthur : Que s’est-il passé ?

Gaius : Il semblerait qu’il est mis fin à sa vie.

Arthur : Cela ne devrait surprendre personne. A une exception près, Lancelot était un homme d’honneur. Veillez à ce qu’il ait des funérailles convenables.

 

LAC :

Lancelot est installé dans une barque, recouvert de fleurs. Merlin se charge de ses funérailles.

Merlin: Grið fæstne mid þisse tintregian sawle…

Lancelot ouvre ses yeux.

Lancelot: Merlin… merci.

Il s’éteint, Merlin sanglote. Puis il éloigne la barque et y met feu par la magie.

 

***FIN***

 

Écrit par Ashni pour Merlin HypnoSéries.

[Ce script a été réalisé grâce au travail de Lika_mikala sur LJ. Nous la remercions de nous avoir autorisés à reprendre son texte.

We are very grateful to Lika_mikala for allowing us to use her work. Thanks]

 

Merlin 4.09 – LANCELOT DU LAC

 

“In a land of myth and a time of magic, the destiny of a great kingdom rests on the shoulders of a young man. His name...Merlin”.

 

 

KING'S PALACE, ARTHUR'S CHAMBERS - NIGHT

 

Agravaine walks down the corridor. Arthur gazes out the window and Merlin cleans Arthur's armour as Agravaine enters.

King Arthur: Uncle.

Agravaine: It's late, Arthur. What's troubling you?

King Arthur: Nothing. Nothing at all. But I've made a decision and I felt it only right to inform you right away. Though, I feel you're not going to like what I have to say….I'm going to marry Guinevere. 

Merlin (drops an armour piece that clatters against the ground): Sorry.

King Arthur: That is, if she says “yes”.

Agravaine: Sire…

King Arthur: No. I know what you're going to say. "She's a servant. I'm the King. It's not the done thing."

Agravaine: I fear it's a little more serious than that.

King Arthur: Guinevere has proved herself valuable support and true counsellor these past few months.

Agravaine: You don't need a woman for support, Sire. I'm your counsel.

King Arthur: I fear you have rather too much stubble to be my wife.

Merlin snickers and tries to cover it up with a cough.

King Arthur: Good counsel, solid support, they're exactly what I need. I don't want a Queen who spends her days floating around the castle agreeing with my every word. And the people don't want that either. So, I've made up my mind. I want Guinevere to be my Queen, and I want you to accept her as such.

Agravaine nods. Merlin smiles.

 

MORGANA'S HOVEL - NIGHT

 

Morgana dozes in a chair by the fire. Agravaine approaches, leans down and puts a hand on her back.

Agravaine: My Lady.

Morgana bolts awake and pulls a dagger on him.

Morgana: You better have a good reason for scaring me like that.

Agravaine: I'm afraid I do.

Agravaine pulls up a chair.

Agravaine: Arthur is to make Guinevere his Queen.

Morgana: It's just like in my dream. I will not see that woman upon my throne!

Agravaine: I don't see how we can stop her.

Morgana gets an idea.

Morgana: There is one that can ruin King Arthur's plans. One that can come between them. We all have our secrets and, unfortunately for Guinevere, I know hers (she smiles) I know exactly how to destroy her.

 

 

-------------------

OPENING TITLES

-------------------

 

 

FOREST CAVE - DAY

 

Morgana enters the cave. A figure rises up behind her. Morgana turns to the eyeless Dochraid.

Morgana: I come in peace.

Morgana steps forward and the Dochraid grabs her hand and sniffs it. Morgana is startled and confused, but doesn't move.

The Dochraid: Morgana Pendragon. You are destined to bring back the old ways (the Dochraid releases her hand) I hope to live to see that day.

Morgana: You are one of the few people who remember the time of the Old Religion. I need your help (places a coin in the Dochraid's hand). It was a gift from my sister.

The Dochraid inspects the coin.

The Dochraid: Most interesting present.

Morgana: Price of a soul.

The Dochraid: But you do not know how to release it. 

The Dochraid holds the coin to herself.

The Dochraid: I should like to keep it.

Morgana holds out her hand to get it back and gently forces the Dochraid to give back the coin.

The Dochraid: The gift is indeed a powerful one, but there's only one way to wield that power. You must travel to the last of the five gateways that separate our world from the world of the dead.

 

 

POOL OF NEMHAIN - DAY

 

Morgana walks to the edge of a lake and continues walking straight into the water.        

The Dochraid (V.O): Find the pool of Nemhain, whose waters are as black as night and as still as death itself. Cast the coin into its depths and your wish will be granted.

Morgana fingers the coin and tosses it into the lake. It sinks into the lake and she waits. The water bubbles where the coin landed and a dark head and pair of muscular shoulders rise up out of the water. The man walks toward Morgana. It's Lancelot.

Lancelot du Lac: My name is Lancelot, my Lady (he bows) I am yours to command.

 

Morgana smirks.

 

MORGANA'S HOVEL - NIGHT

 

Morgana regards Lancelot du Lac, now fully clothed, as he sits on her bed, eyes closed. He wakes.

Morgana: You must be tired. You've been on a journey few have ever dreamed of.

Lancelot du Lac: I know not where I have been, my Lady, only that I am yours.

Lancelot motions to retrieve a sword from a nearby table.


Morgana: Slow down. You won't be needing that. Not yet. We have work to do, but it's not your sword I require so much as your heart.

 

 

KING'S PALACE, BEDROOM - NIGHT

 

Gwen makes a bed. Arthur watches her from the doorway.

Morgana (V.O): There is a woman, a serving girl, a lowly peasant called Guinevere. Or Gwen, as she's known to her friends.

Arthur walks up slowly behind Gwen and places his hands over her eyes. She tenses.

Morgana (V.O): There are many that have tried to win the hand of King Arthur.

Arthur whispers in Gwen's ear. She smiles and keeps her eyes closed as Arthur pulls his hands away.

Morgana (V.O): But it was Gwen who won his heart.

Arthur takes a cloth from around his neck and places the blindfold over Gwen's eyes. She smiles with anticipation.

Morgana (V.O): She is honest and straightforward, and a simple soul.

 

 

MORGANA'S HOVEL - NIGHT

 

Morgana: Arthur trusts her entirely. As he does you. For you are Lancelot, the noble, the brave, the honourable. You're everything the Knight's Code stands for.

 

 

GWEN'S HOUSE - NIGHT

 

Arthur leads Gwen into her own house blindfolded.

Morgana (V.O): Before she was Arthur's, she was yours, Lancelot. You were her first love.

 

 

MORGANA'S HOVEL - NIGHT

 

Morgana: And you will be her last.

 

 

GWEN'S HOUSE - NIGHT

 

Arthur removes Gwen's blindfold (her engagement ring on his little finger) and she sees her home covered with candles. He takes her hand and leads her to a chair. She sits down and he kneels down in front of her. Merlin peeks in through the window.

King Arthur: Guinevere, will you do me the honour of becoming my wife?

They stare at each other for some seconds. Gwen suddenly hugs him tightly, overwhelmed.


King Arthur: Is that a “yes”?

Guinevere (breaks the hug and smiles widely): Oh, sorry! Yes. Yes. Yes.

Arthur laughs pleased and puts a ring on her hand. Merlin smiles outside and leaves.

 

 

MORGANA'S HOVEL - NIGHT

 

Lancelot sits on Morgana's bed, sleeping.

Agravaine: How is it with our old adversary?

Morgana: He's learning fast. Soon he will know enough to convince everyone he's the Lancelot we all knew. I thought it would please me, molding his mind. Instead, I feel curiously sad. He was once so mighty, and now he's nothing but a shade. I should be sorry to see him go.

 

 

TOURNAMENT GROUNDS - DAY

 

Arthur rides a practice joust. He catches the decorated ring and the crowd cheers. Guinevere sits in the royal box with Agravaine. Arthur rides to the box and Guinevere steps down to take the ring off of his lance with a smile. He smiles back. Back at the tents, Arthur rides off the field.

Merlin: I've got to hand it to you. If nothing else, it's certainly an original engagement present.

Arthur tosses Merlin his helmet and dismounts.

Merlin: Well, as romantic gestures go, you could've given her flowers. You could have had a song written. Instead, you've given her two days of sweaty men knocking the sense out of each other.

King Arthur: Exactly as it should be. My father had a tourney before his wedding. It's tradition.

Merlin: Ah, so it's not even an original gesture, then. 

King Arthur: I think my future wife understands.

Arthur raises his glass to indicate Guinevere in the stands, smiling as she takes the decorated ring from Sir Percival's lance.

Guinevere: Thank you very much.

Percival rides off smiling. Guinevere sits back down happily. Trumpets announce another rider.

King Arthur: Who on earth's that?

Merlin: No idea.

The rider runs the practice joust and catches the ring. The crowd cheers and Guinevere politely applauds the stranger. She steps down and takes the decorated ring with a furrowed brow. The knight pulls off his helmet to reveal Lancelot du Lac. Guinevere looks disturbed. Lancelot du Lac pulls back and nods to Arthur and Merlin who stare at him, equally stunned.

 

 

KING'S PALACE, DINING HALL - NIGHT

 

The Round Table members are having dinner. Arthur at the head of the table, Guinevere on his right, Lancelot du Lac at the other end.

Lancelot du Lac: I fear I remember very little after the moment I stepped through the veil. My story will not be as illuminating as I would like.

King Arthur: We're just pleased to see you. Well...please and amazed.

Lancelot du Lac: I owe everything to the Madhavi people. When they found me, I was near death. Luckily for me, their customs dictate that they must give food and shelter to the needy (sigh) And I was certainly that.

Merlin watches Lancelot warily.

Sir Leon: Where did they find you?

Lancelot du Lac: On one of the silk road passes, high in the Feorre mountains.

Sir Elyan: Cenred's kingdom.

Lancelot du Lac: I travelled with them for many weeks, deep into the deserts of the south. Then, slowly my strength returned. When I was able, I earned my passage the only way I know how. By the sword.

Lancelot du Lac smirks and the knights chuckle.

Lancelot du Lac: Then I slowly made my way north.

King Arthur: You made your way home.

Lancelot du Lac nods. Arthur takes Guinevere's hand on the table. Agravaine isn't pleased.

King Arthur: We can't thank you enough for what you sacrificed on the Isle of the Blessed. It will be remembered always.

Lancelot du Lac (sigh): It is, indeed, good to see you once again. I would like to propose a toast (he stands) To the people I hold most dear. To Camelot.

They all raise their glasses.

All: To Camelot.

King Arthur: To Camelot.

Lancelot smiles and drinks. Merlin is still unsettled.

 

 

KING'S PALACE, MERLIN'S BED CHAMBER - NIGHT

 

Merlin: You can have my bed.

Lancelot du Lac: No. No.

Merlin: Really, after all you've been through...it's the least I can do.

Lancelot du Lac: Thank you, Merlin. It's good to see you, too.

Merlin: I've spent so long thinking about...what happened. Could I have saved you? And if there was anything I could have done. If I could have used magic...

Lancelot du Lac (smiles): If any of us had any magic, Merlin...

Lancelot du Lac walks past him to the bed. Now Merlin is certain that something's wrong.

Lancelot du Lac: …life would be a lot easier.

Merlin walks to the door.

Merlin: Good night.

Merlin closes the door as he enters the physician's chambers. Gaius sees his worried expression.

Gaius: Oh, no. I've seen that face before.

Merlin: I want to believe that everything is fine and that we really have Lancelot back.

Gaius: It certainly looks like him.

Merlin: Yeah.

Gaius: What is it?

Merlin: I don't know. Something's wrong.

Merlin sits next to Gaius and lowers his voice.

Merlin: When he was telling his story, I sensed it. The way he greeted me, that made me suspicious. But what happened just now, that's made me sure. He forgot I had magic. Lancelot would never do that.

Gaius: Strange, indeed. Give him time.

 

 

FOREST - NIGHT

 

Agravaine rides through the woods and dismounts. He walks slowly, searching for someone. Morgana appears behind him.

Morgana: I'm keen to hear your news.

Agravaine: I'm sure you'd be very proud, my Lady. Arthur and his knights were completely taken in. 

Morgana: And Gwen? This must be the last thing she hoped for on the eve of her wedding.

Agravaine: If she was flustered, she certainly didn't show it. I fear she truly does love Arthur. Any feelings she had for Lancelot are in the past.

Morgana: I had considered that eventuality.

Agravaine is confused. Morgana pulls out a bracelet.

Morgana (casts a spell on the bracelet): Beclyppe þinne idese þæt heo hine lyste!

Her eyes glow and the bracelet shines for a while.

Morgana: I think it's time to reawaken those feelings.

They smirk as Agravaine takes the bracelet.

 

 

GWEN'S HOUSE - DAY

 

Guinevere brushes her hair and checks it in a small mirror. Someone knocks on the door. She opens it to find Lancelot du Lac leaning against the door frame with a charming smile. She's surprised.

Lancelot du Lac: I wasn't sure I'd find you here. I thought you might have rooms in the palace.

Guinevere: I want to stay here as long as I can. It may not be much, but it's my home.

Lancelot du Lac: May I come in?

Guinevere hesitates.

Lancelot du Lac: I only want to wish you well.

Guinevere smiles and opens the door for him.

Guinevere: I never thought I'd see you again.

Lancelot du Lac: I know.

Guinevere: When I heard what you'd done, I felt so guilty.

Lancelot du Lac: No.

Guinevere: You were protecting Arthur, just as I'd asked.

Lancelot du Lac nods.

Guinevere: If it weren't for you, there'd be no wedding. There are no words to thank you enough.

Lancelot du Lac: There is no need for that. I did what I felt was right in my heart. You taught me that, Gwen.

Lancelot du Lac steps closer.

Lancelot du Lac: To be true to myself. You will make a wonderful Queen. Your love for your people is surpassed only by your love for Arthur.

Lancelot du Lac pulls out a cloth and unwraps the bracelet.

Lancelot du Lac: The Madhavi people gave me this token of good fortune for my journey. I'd like you to wear it, for I see their goodness in you.

He takes her hand and puts the bracelet on her wrist.

Lancelot du Lac: It is a rare thing. And I was lucky to have been touched by it.

He holds her face in his hands and gets closer to her. Gwen looks uncomfortable and then relieved when he kisses her forehead.


Lancelot du Lac: I wish you and Arthur everlasting happiness, Gwen.

He looks back at her with a smile as he leaves. She smiles back, but it fades as she looks uncertainly down at the bracelet.

 

 

KING'S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS - DAY

 

Merlin studies a book about necromancy behind a screen. The pages show a dressed skeleton standing on a kind of spiral.

 

 

TOURNAMENT GROUNDS - DAY

 

The jousting tournament continues. Arthur and Lancelot du Lac win their jousts. Guinevere is much more pleased by Arthur's success.

 

 

KING'S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS - NIGHT

 

Merlin and Gaius eat supper.

Merlin: Mm. Chicken is good. Nice broth. What do you know about necromancy?

Gaius stops still just as he's about to eat.

Gaius: What?

Merlin: Well, you know lots...about lots of things, don't you?

Gaius: Necromancy is the most dangerous of all magical practices. Even in the days of the Old Religion, such sorcery was viewed with the utmost suspicion. I know I'm going to regret asking this, Merlin, but why do you want to know?

Merlin looks at his bedroom door, where Lancelot du Lac is resting.

Merlin: I think that someone has raised Lancelot from the dead.

Gaius: By "someone", I presume you mean "Morgana".

Merlin nods.

Gaius: The old legends do speak of such creatures. They call them "shades". Poor, tormented souls summoned from their rest by the necromancer's art.

Merlin: So, it is possible?

Gaius: Even if it is possible, we have no way of knowing for sure.

Merlin pulls out a book entitled "The Art of Necromancy"

Gaius: Or do we?

 

KING'S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS - NIGHT

 

Merlin paints the floor with the spiral drawing from the book. He finishes and spreads his hands over the paint.

Merlin (casts a spell): Onluc þa soþan treow!

The paint glows red for a moment, then fades. Merlin hears something and peeks through a crack in his bedroom door. Lancelot du Lac is finishing getting dressed. Merlin dashes to Gaius's bed and wakes him with a shake.

Merlin (whisper): It's time.

Merlin and Gaius peer through the gaps in the closet door. Lancelot du Lac emerges from Merlin's bed chamber and walks over the circle. The circle glows red and a skeleton washes over Lancelot du Lac's features. They hear the door close and step out of the closet.

Merlin: I didn't want it to be true.

Gaius: I know. We all wanted him back.

Merlin: More than anything.

Gaius: This man's a shadow of his former self. A shadow with ill intent.

Merlin: Do you think he means to harm Arthur?

Gaius: Whatever his reason for being here, it can't be good.

 

 

TOURNAMENT GROUNDS, TENT - DAY

 

Guinevere sneaks among the tents, the crowd cheering in the distance. She pulls open a tent flap, the bracelet on her wrist, and enters Lancelot du Lac's tent. He's getting ready for the jousting.

Guinevere: Here...let me.

She helps him with his jacket.

Lancelot du Lac: Thank you.

Lancelot du Lac smiles darkly as Guinevere lets her hand linger on his arm for a bit after helping him with his shirt.


Guinevere: I just wanted to wish you well.

Lancelot du Lac: Shouldn't you be saying that to your future husband?

Guinevere: I do. I have (looks confused)…I will.

Guinevere remembers herself.

Guinevere: I'm sorry, I don't know why I'm here.

She motions to leave and pauses to watch him before stepping out.

 

 

TOURNAMENT GROUNDS - DAY

 

Lancelot wins another joust. Guinevere looks more pleased than before. Arthur faces Sir Leon. Arthur wins as Sir Leon falls backwards off his horse and summersaults. The crowd cringes, then cheers for Arthur. Guinevere smiles down on him as she applauds. Leon rises to his knees and a servant helps him up. Sir Percival walks past Merlin, noticing Merlin's dour expression.

Sir Percival: Don't look so worried, Merlin. Arthur won.

Merlin: Yeah. Now he's in the final with Lancelot.

Sir Percival: Yeah, I know. People are gonna love that.

Lancelot du Lac and Arthur acknowledge the crowd. Agravaine watches Guinevere, who looks uncertain about the match. Merlin and Gaius are watching.

Gaius: You must be ready, Merlin. Your magic might be needed.

The flag goes up and they joust. Both riders hit their opponent, but Arthur is seriously injured. Guinevere stands up, concerned, as Arthur drops his lance and leans forward in pain. He takes his next lance from a servant anyway.

Gaius: Arthur should withdraw. He's in no fit state to continue.

Merlin: He wouldn't withdraw if his head was hanging by a thread.

Arthur can barely hold the lance, but he starts to joust anyway. Lancelot du Lac is unharmed. Guinevere frowns as the joust continues. Arthur is unable to lift his lance into attack position. As they come within range, Lancelot du Lac yields his lance letting a wounded Arthur win. The crowd cheers. Agravaine and Guinevere are surprised.

Merlin: What's going on? Why did he yield?

Arthur drops his lance and stumbles off his horse holding his side. Lancelot dismounts and they walk to the centre of the field.

Merlin: Well, I suppose I should be pleased Arthur's alive.

Lancelot du Lac and Arthur meet in front of the royal box. Lancelot du Lac kneels.

Lancelot du Lac: My liege.

King Arthur: Arise, Sir Lancelot. It's not necessary. I always thought you the noblest of my knights. You just proved me right. Thank you for your courtesy.

Lancelot bows.

King Arthur: Won't be forgotten.

Arthur and Lancelot face the box and the crowd cheers. Guinevere smiles at Arthur and he bows his head. Lancelot du Lac and Arthur regard each other.

Lancelot du Lac (nods): Your Highness.

Arthur nods back and leaves the field.

Gaius: If he's not here to kill Arthur, what's he here for?

Merlin: I don't know.

Merlin sees Guinevere sneak into Lancelot du Lac's tent.

Merlin: I wish I did.

 

 

TOURNAMENT GROUNDS, TENT - DAY

 

Guinevere circles Lancelot du Lac, running her hand over his shoulders, the bracelet on her wrist. She entwines her fingers with his and rubs their hands against her chin.

 

 

KING'S PALACE, CORRIDOR - NIGHT

 

Lancelot du Lac walks through the palace with a sword in his hand. He slides it into his belt. Merlin follows him to the balcony corridor where he meets with Agravaine.

 

Lancelot du Lac: Everything is prepared. Gwen is on her way to our assignation as we speak.

Agravaine: You've done well. Lady Morgana will be very pleased with you.

 

Agravaine leaves and Lancelot du Lac returns the way he came. Merlin hurries into hiding.

 

 

KING'S PALACE, CORRIDOR - NIGHT

 

Ladies walk down a corridor. Guinevere waits for them to pass and sneaks through the castle.

 

 

KING'S PALACE, CORRIDOR - NIGHT

 

Lancelot du Lac walks toward the council chambers. Merlin throws him with magic and Lancelot du Lac goes unconscious. Merlin approaches him and Lancelot wakes, unaffected by the blow. He trips Merlin, draws his sword and knocks Merlin out with the pommel.

 

 

KING'S PALACE, ARTHUR'S CHAMBERS - NIGHT

 

Arthur is sleeping. Agravaine approaches the bed.

Agravaine: Arthur.

Arthur stirs a little.

Agravaine: Arthur.

Arthur turns over and opens his eyes, confused.

Agravaine: Sorry. There's something you must see.

 

 

KING'S PALACE, COUNCIL CHAMBER - NIGHT

 

Lancelot du Lac waits for Guinevere behind a column. She goes to him and hugs him.

Guinevere: Are you sure this is safe?

Lancelot du Lac: No one visits the council chambers at this hour of the night.

 

 

KING'S PALACE, CORRIDOR - NIGHT

 

Arthur and Agravaine walk towards the council chambers.

 

 

KING'S PALACE, CORRIDOR - NIGHT

 

Merlin wakes, holds his head from the blow, then rushes to the council chamber.

 

 

KING'S PALACE, COUNCIL CHAMBER - NIGHT

 

Guinevere feels Lancelot du Lac's chest, smiles, and pulls him into a kiss. Lancelot du Lac watches the entrance while they kiss. Arthur appears and Lancelot du Lac closes his eyes. Arthur, shocked, watches for a moment. Merlin arrives too late, he looks at Arthur's line of vision and sees Guinevere and Lancelot du Lac snogging. Arthur's anger rises and he draws his sword and charges them.

Lancelot du Lac steps away from Guinevere and draws his sword. Arthur attacks furiously and elbows Lancelot du Lac in the face, making him drop his sword. Arthur attacks him anyway, but hits the column. Lancelot du Lac shoves Arthur against another column, making Arthur drop his sword. Guinevere freaks.

Guinevere: Please!

Arthur shoves Lancelot du Lac, who slides in reach of his sword and grabs it. He rises to attack Arthur, but Merlin intervenes.

Merlin (casts a spell): Ecg misse!

The sword drops out of Lancelot du Lac's hand. Arthur grabs his sword and yells as he charges the defenceless Lancelot shade. Guinevere steps in his path.

Guinevere: No! Please! Please! Please. Stop. Please, please. This has to stop! Please. Please. Stop. This has to stop.

Arthur looks at her, the betrayal written plainly on his face.

 

 

KING'S PALACE, DUNGEONS - NIGHT

 

Lancelot du Lac is shoved into a cell.

 

 

KING'S PALACE, DUNGEONS - NIGHT

 

Guinevere is shoved into another cell. She covers her face with her hands in broken-hearted frustration. She sees Lancelot du Lac's bracelet on her wrist and she rips it off and throws it into a corner of the cell. In tears, Guinevere collapses to the ground.

 

 

KING'S PALACE, ARTHUR'S CHAMBERS - NIGHT

 

Agravaine talks to Arthur's back as he stares into his room, eyes bloodshot.

Agravaine: Far be it from me to advise you on personal matters, Sire, but this is also a matter of state. You've been made a fool of, and you must respond robustly. Of course, in the days of your father, adultery in noble families was punishable by death.

Merlin stands in the room, arms folded, glaring at Agravaine.

Agravaine: But as for Lancelot, death's too good for him. He must die, but...painfully.

 

 

KING'S PALACE, COUNCIL CHAMBER - NIGHT

 

The court waits in silence. Guinevere stands between two guards, surrounded by the entire council, including the Knights of the Round Table. Agravaine stands by the throne. He nods and the two guards force Guinevere to her knees as Arthur enters. Arthur walks resolutely to the throne. He stands behind it, his back to the council. Guinevere is pale, her face streaked with tears. Arthur speaks softly.

King Arthur: You will leave, please.

Agravaine nods to the two guards and they depart.

King Arthur: All of you. 

No one moves.

King Arthur: Now!

The knights and councilmen leave. Guinevere looks at her brother. He glares at her disappointedly as he leaves. Agravaine remains.

King Arthur: You, too, Uncle.

Agravaine: Sire…

King Arthur: Now!

Agravaine bows and exits. Arthur glares at the wall as he waits for the doors to close. Guinevere sighs with grief. Arthur turns around and glares at her as he walks slowly past her. She can't bring herself to look at him.

King Arthur: What are you still doing on your knees? Am I just your king? Get up for goodness sake.

Gwen gets up in tears. He stares at her for some seconds and he circles her.

 
King Arthur: I was to be your husband.

Arthur completes his circle and faces her, finally looking her in the eye. She holds his gaze, distressed.

King Arthur: What happened, Guinevere?

She tries to say something, but has no answer and shakes her head.

King Arthur: We were happy. I know we were happy.

Guinevere nods painfully.

King Arthur: You felt it too?

She nods with her eyes closed. She shakes her head, still unable to speak, and nods.

King Arthur: You love him? You've always loved him?

Guinevere (shakes her head): No!

King Arthur: All those times you said you wanted to be with me?

Guinevere: I meant every word.

King Arthur: Tomorrow was our wedding day.

Guinevere nods painfully, closing her eyes, suffering through a new bout of tears.

Guinevere: I know.

King Arthur: If you had worries...

She shakes her head.

Guinevere: I wasn't worried.

King Arthur: If you had doubts...

Guinevere: I didn't have any doubts.

King Arthur (steps closer to her): Then forgive me! Because I must be really stupid! (he grabs her by her shoulders and shakes her) WHAT WERE YOU DOING!? (he releases her and steps back) Sorry.

Guinevere rubs her arm.

Guinevere: No. No. No. It is I who should be sorry.

Arthur struggles to control his anger.

Guinevere: You mean everything to me, Arthur...Once there was Lancelot, a long time ago. But I haven't considered him in that way for many years. I thought he was dead. I thought I would never see him again, and...and then...when I did, I was...overwhelmed. I was drawn to him. I couldn't stop myself, I don't know why.

Guinevere presses her hands to her face. She’s crying desperately.

Guinevere: I love you. You mean everything to me.

Guinevere holds her hands to her stomach, barely able to get the last words out through her sobs.

Guinevere: All these years, I've waited for you.

King Arthur: You only had to wait one more day.

Arthur's voice cracks with emotion.

Guinevere: All I've ever wanted is to be your Queen. I still want to be your Queen.

King Arthur: Do you know what they're saying?

Arthur points to the doors that the councilmen left through. Guinevere shakes her head.

King Arthur: That in my father's day, you'd be put to death.

They stare at each other for some seconds. Guinevere watches him for his decision.

King Arthur: I don't want to see you dead, Guinevere.

She waits.

King Arthur: But I don't want to see you.

Guinevere is distraught by his answer.

King Arthur: I cannot look on you every day. You will leave Camelot at first light…

Guinevere: Arthur…

King Arthur: You return upon pain of death.

Guinevere (sniffles): No!

Arthur walks past Guinevere and she panics.

Guinevere: No! No! No! I cannot be without you!

King Arthur: That is my decision.

Guinevere stops and he continues to the door.

Guinevere: Where will I go?

Arthur stops at the door and turns to look at her.

King Arthur: I am sorry. I am truly sorry.

Arthur opens the door and leaves Guinevere alone in the council room.

 

 

KING'S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS - NIGHT

 

Merlin: This is what Morgana wanted...all along.

Gaius: She couldn't suffer the ignominy of seeing Gwen on her throne. It is, indeed, a cruel revenge.

Merlin But it is Morgana who created it. I must make Arthur see that. If he knew that Lancelot was a shade...

Gaius: It wouldn't change what Gwen has done. It's the betrayal that matters to the King, Merlin. Telling him of Lancelot's true nature won't change that. It's Gwen who must pay the price.

 

 

KING'S PALACE, DUNGEONS - DAY

 

Agravaine enters Lancelot du Lac's cell where he is chained to the wall. Agravaine pulls out a letter with a black ribbon and seal.

Agravaine: This is from our Lady Morgana. She has one last wish for you.

Lancelot du Lac: Whatever my Lady desires. I'm hers to command.

Lancelot du Lac opens the letter and reads it.

 

 

LOWER TOWN - DAWN

 

Gwen exits her house for the last time, dressed for travel. Merlin looks up from where he's waiting. Gwen takes the yoke and begins to pull the cart. Merlin stands and Gwen sees him. She pauses for a moment and then continues pulling the cart awkwardly down the street. Merlin watches her go.

 

 

KING'S PALACE, THRONE ROOM - DAY

 

Arthur stands despondently, staring into space, as servants take down the wedding decorations. Merlin enters behind him.

Merlin: It's not too late, Sire. I know what Gwen did was desperately wrong, but she is a good person. I truly believe that.

King Arthur: As do I, Merlin... As do I.

Merlin: Can you find it in your heart to forgive her?

King Arthur: That's not the problem.

Merlin (angry): Agravaine? Well, it is Agravaine, isn't it? He's wrong. People won't find you weak or a fool. They will find you merciful, understanding.

King Arthur: You're brave to speak out, Merlin. Gwen's your friend, I understand. I'm afraid you're wrong. I love Gwen with all my heart. 

Arthur finally looks at Merlin.

King Arthur: And I'm sure in time, I'll find a way to forgive her…But I'll never trust her. I can't live like that. Not as a King, certainly not as a husband. And though it pains me...it's best that she's gone. 

Agravaine arrives with two guards.

Agravaine: Sire.

 

KING'S PALACE, PYSICIAN'S CHAMBERS - DAY

 

Agravaine, Merlin, Gaius, and Arthur stand over Lancelot du Lac's dead body.

Agravaine: The guards found him.

King Arthur: What happened?

Gaius: It appears he took his own life.

King Arthur: I guess we shouldn't be surprised.

Agravaine twitches a smile. Merlin glares at him.

King Arthur: In all ways but one, Lancelot was a man of honour. See to it that he receives a proper burial.

Arthur and Agravaine leave and Gaius covers Lancelot du Lac's face with a sheet.

 

 

LAKE - DAY

 

Lancelot lies on a boat made of twigs and covered in flowers. Merlin stands over him and places a hand on his forehead.

Merlin (casts a spell): Grið fæstne mid þisse tintregian sawle!

Merlin's eyes glow and Lancelot is freed from Morgana’s grasp. Lancelot breathes sharply in as he regains a brief consciousness. He looks at Merlin.

Lancelot (whispers): Merlin. Thank you.

Lancelot smiles and closes his eyes, breathing his last breath. Merlin smiles between tears, knowing Lancelot is now at peace. Merlin pushes the boat towards the centre of the lake and sets its aflame. He continues to cry as he watches it burn.

 

Posté par Gwayd pour Merlin HypnoSéries.

Kikavu ?

Au total, 75 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

crystal14 
26.05.2018 vers 18h

vampire141 
10.02.2018 vers 22h

SarahEllie 
24.09.2017 vers 22h

kazmaone 
18.09.2017 vers 11h

Linstead77 
23.07.2017 vers 04h

Larousse96 
09.07.2017 vers 23h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Deux séries pour Mark Lewis Jones

Deux séries pour Mark Lewis Jones
Mark Lewis Jones (le roi Olaf) a deux projets sur le feu pour 2019: il jouera d'abord dans la série...

Adrian Lester dans un film historique

Adrian Lester dans un film historique
Vous vous souvenez peut-être de lui comme le mauvais Myror, un assassin envoyé au début de la saison...

Nouveau sondage !

Nouveau sondage !
Le précédent et très ancien sondage vous demandait avec qui vous aimeriez faire le mur! A 50%, vous...

Colin Morgan nominé aux Whatsonstage Awards

Colin Morgan nominé aux Whatsonstage Awards
La liste des nominés aux 19èmeWhatsonstage Awards  a été annoncée hier 5 Décembre...

Concours wallpapers séries historiques

Concours wallpapers séries historiques
Le quartier The Tudors organise un concours wallpapers pouvant regrouper n'importe quelle série...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

choup37, 09.12.2018 à 15:43

Nouveau calendrier sur Doctor Who, nouveau sondage sur merlin!

Locksley, Avant-hier à 17:14

L'interview du mois vient de paraître à l'Accueil ! Cobrate a répondu à nos questions Bonne lecture !

Supersympa, Avant-hier à 22:04

Bonsoir à tous ! Nouveau calendrier et nouveau sondage sur le quartier Dollhouse !

Supersympa, Avant-hier à 22:06

Et n'oubliez pas qu'Echo a toujours besoin de votre aide pour l'animation "A la recherche de Paul" !

Supersympa, Avant-hier à 22:07

Bonne soirée à tous !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site