500 fans | Vote

#310 : Un Amour contrarié

Morgane est tourmentée par des rêves où elle voit Guenièvre devenir Reine de Camelot. Encouragée par Morgause, elle révèle sa relation avec Arthur à Uther qui bannit Gwen du Royaume. Arthur fait alors le sacrifice ultime, il décide de quitter Camelot avec elle. Déterminée à les arrêter, Morgane accuse Gwen de sorcellerie... 

Popularité


4.63 - 8 votes

Titre VO
Queen of Hearts

Titre VF
Un Amour contrarié

Première diffusion
13.11.2010

Première diffusion en France
03.04.2011

Vidéos

310 - Extrait VO - Dragon le Magnifique face à Arthur

310 - Extrait VO - Dragon le Magnifique face à Arthur

  

''My place is with you'' Arthur & Gwen (VO)

''My place is with you'' Arthur & Gwen (VO)

  

Extrait VO - Merlin devient Dragoon The Great

Extrait VO - Merlin devient Dragoon The Great

  

Photos promo

Dragon the great-Un Amour contrarié

Dragon the great-Un Amour contrarié

Arthur et Gwen-Un Amour contrarié

Arthur et Gwen-Un Amour contrarié

Dragon the great-Un Amour contrarié

Dragon the great-Un Amour contrarié

Dragon the great et Gaius-Un Amour contrarié

Dragon the great et Gaius-Un Amour contrarié

Dragon the great-Un Amour contrarié

Dragon the great-Un Amour contrarié

Gwen-Un Amour contrarié

Gwen-Un Amour contrarié

Dragon the great-Un Amour contrarié

Dragon the great-Un Amour contrarié

Gaius-Un Amour contrarié

Gaius-Un Amour contrarié

Dragon the great et Gaius-Un Amour contrarié

Dragon the great et Gaius-Un Amour contrarié

Arthur et Gwen-Un Amour contrarié

Arthur et Gwen-Un Amour contrarié

Diffusions

Logo de la chaîne Gulli

France (inédit)
Samedi 16.03.2013 à 21:35
0.26m / 1.0% (Part)

Plus de détails

Titre original : Queen of Hearts

Réalisateur : Ashley Way

Scénariste : Howard Overman


Distribution


Colin Morgan ... Merlin
Bradley James  ... Arthur
Katie McGrath ... Morgane
Angel Coulby ... Gwen
Anthony Head ... Uther
Richard Wilson ... Gaius
John Hurt ... Voix du Grand Dragon
Emilia Fox ... Morgause

Premières diffusions

Royaume-Uni : 13 novembre 2010
France : 3 avril 2011
États-Unis : 18 mars 2011

Dans la Salle du Trône, Gwen est couronnée Reine de Camelot par Arthur sous les regards remplis de fierté de Merlin et Gaius.... Morgane se réveille en sursaut, tout cela n'était qu'un mauvais rêve ! Un peu plus tard, elle rencontre Morgause qui la met en garde: ce n'était pas un rêve mais bien une prophétie. La sorcière recommande à sa sœur de tout mettre en œuvre pour détruire la relation qui lie Arthur et Gwen.

Morgane met son plan en marche, elle suggère séparément à Arthur et à Gwen de passer plus de temps l'un avec l'autre et de ne pas avoir honte de leur amour. Arthur, morose, lui rétorque que jamais Uther ne l'autorisera à être avec Gwen mais Morgane lui répond que le Roi n'a pas à avoir connaissance du temps qu'ils passent ensemble. Suivant les instructions d'Arthur, Merlin invite Gwen à partager un pique-nique avec le Prince. La jeune femme s'inquiète de la possibilité d'être surprise en compagnie d'Arthur mais Merlin finit par la convaincre d'accepter l'invitation. Il la conduit au cœur de la forêt qui jouxte Camelot où Arthur l'attend.

Pendant ce temps, Morgane persuade Uther de l'accompagner pour une promenade à cheval. Tous deux chevauchent dans la forêt et la jeune femme compte les amener sur le lieu du pique-nique. Au moment où Arthur et Gwen échangent un baiser, les deux cavaliers arrivent "par hasard" dans la clairière et découvrent les deux tourtereaux. De retour à Camelot, Uther s'amuse du fait qu'Arthur passait du bon temps avec Gwen. Il dit à son fils qu'il n'y a pas vraiment de mal à faire ça, lui aussi a eu un comportement similaire dans sa jeunesse, mais il lui interdit cependant de revoir Gwen. Quand le Prince proteste en déclarant qu'il est amoureux de Gwen, Uther se fâche et il décide de la bannir du Royaume, argumentant que c'est pour le propre bien d'Arthur.

Plus tard, Morgane rend visite à Arthur qui se reproche le sort réservé à Gwen. Il lui dit qu'il ne peut pas supporter d'être séparé de Gwen et qu'il est prêt à partir avec elle. Quand elle lui fait remarquer que cela signifierait renoncer à son droit au trône, Arthur lui assure qu'il reviendra un jour à Camelot avec Gwen pour y reprendre leurs places en tant que Roi et Reine. Morgane, furieuse, comprend que le futur qu'elle a entrevu n'est pas encore écarté.

Merlin tente de consoler Gwen, en larmes, qui tente tant bien que mal de rassembler ses affaires. Pendant ce temps, Morgane s'introduit discrètement dans la chambre d'Arthur et dépose un petit sachet magique sous son oreiller. Elle rejoint ensuite Uther et lui fait part de son inquiétude pour Arthur: jamais le Prince n'a exprimé de si vifs sentiments que ceux qu'il affirme ressentir pour Gwen... c'est étrange, ne serait-il pas ensorcelé ? Uther ordonne immédiatement la fouille des appartements d'Arthur. Les gardes découvrent le sachet puis Gaius confirme qu'il s'agit bien d'un objet magique pouvant servir à faire un enchantement avant d'apprendre où il a été trouvé.

À genoux et les mains liées, Gwen doit répondre devant le Roi des accusations d'avoir utilisé la magie afin de séduire son fils. Prévenu par Merlin de l'arrestation de la jeune femme, Arthur fait irruption dans la Salle du Trône et il prend aussitôt sa défense en rejetant les allégations de son père. Uther lui rétorque que le père de Gwen complotait avec des sorciers et il affirme qu'elle a voulu prendre ainsi sa revanche suite à son exécution. Le Roi annonce froidement que Gwen sera brûlée sur le bûcher le lendemain. Désespéré, Arthur propose de quitter Camelot avec Gwen et de renoncer au trône mais sa déclaration enflammée ne fait que renforcer la conviction d'Uther comme quoi il est bel et bien ensorcelé. Arthur est maintenu par deux gardes pendant que Gwen est emmenée vers les geôles. En quittant la Salle du Trône, la jeune femme remarque un sourire satisfait sur le visage de Morgane.

Merlin rend visite à Gwen dans son cachot. Elle lui fait part de ses soupçons vis à vis de l'implication possible de Morgane dans ce qui lui arrive. Quand Merlin informe Gaius qu'il s'agit vraisemblablement d'un complot ourdi par Morgane, le vieux médecin lui rappelle que jamais Uther ne croira en sa responsabilité. Merlin déclare alors: "Si nous ne pouvons pas produire le sorcier responsable, alors nous devons en inventer un." Il suggère que si un autre coupable était surpris en train de déposer un filtre d'amour similaire dans la chambre d'Arthur, alors Gwen pourrait être libérée. Le jeune magicien décide d'utiliser sur lui-même une potion de vieillissement qui le transformera en vieillard de 80 ans. Pendant que Gaius prépare un nouveau filtre à celui découvert dans la chambre d'Arthur, Merlin s'enferme dans sa chambre et commence ses incantations. Quand il ressort, il ressemble à un vieil homme avec de longs cheveux blancs et une grande barbe.

Le "vieux Merlin" s'introduit dans la chambre d'Arthur et il est surpris par le Prince qui l'arrête et le menace de son épée en lui demandant son nom. Merlin improvise et prétend s'appeler Dragon Le Magnifique, sorcier de son état. Arthur le dévisage, persuadé qu'ils se sont déjà rencontrés dans le passé mais notre magicien met fin à sa réflexion en usant de magie pour l'assommer avec un casque. Il en profite pour s'échapper mais Arthur reprend rapidement ses esprits et se lance à sa poursuite avec ses gardes. Merlin est capturé.

Arthur se présente devant Uther avec le "vieux Merlin" et affirme que "Dragon" est le sorcier recherché. Morgane est très perturbée par cette soudaine révélation. Le "vieux Merlin" affirme avoir jeté un sort sur Arthur et sur Gwen, dans le but de d'apporter la honte sur Camelot. Il profite de l'occasion qui lui est donnée de s'exprimer pour critiquer Uther et sa haine de la magie mais aussi pour critiquer Arthur et son habitude de maltraiter ses serviteurs. Convaincu par le numéro de Merlin, Uther ordonne que Gwen soit relâchée et que Dragon le Magnifique la remplace sur le bûcher.

Arthur interroge Gaius sur l'absence inexpliquée de Merlin. Le vieux médecin improvise et déclare qu'il passe sa journée à la taverne puis il part lui rendre visite dans son cachot. Merlin, dépité, lui avoue qu'il est incapable de briser le sortilège de vieillissement qu'il s'est lui-même jeté. Gaius lui dit alors qu'il existe un antidote mais qu'il lui faudra du temps pour le fabriquer. De retour chez lui, le vieux médecin passe toute la nuit à mettre au point la potion.

Au petit matin, Arthur et ses gardes extirpent Merlin de son cachot. Gaius se précipite dans les geôles avec l'antidote mais il arrive trop tard: Merlin est déjà en route vers le bûcher. Le vieux médecin rejoint rapidement la Cour d'Honneur de Camelot où la foule est rassemblée et il fait discrètement signe à Merlin qu'il a l'antidote. Le "vieux Merlin" se jette furieusement sur lui, jurant de prendre sa revanche sur Camelot et il en profite pour récupérer la potion. En arrivant près du bûcher, il utilise ses pouvoirs magiques pour l'embraser brusquement et il profite de cette diversion pour s'échapper.

Arthur et ses soldats se lancent à sa poursuite, Merlin a trouvé refuge dans le château. Caché dans un recoin, il boit l'antidote mais cela semble sans effet. Arthur arrive et découvre Merlin, un peu hagard, alors qu'il vient à peine de retrouver son apparence. Le jeune magicien déclare que Dragon Le Magnifique lui a échappé et Arthur le réprimande pour ce qu'il pense être les conséquences d'une journée de beuverie.

Plus tard, Gwen rejoint Morgane dans ses appartements et les deux jeunes femmes s'étreignent dans une fausse joie de se retrouver. Alors qu'elle sort de la chambre de la pupille du Roi, la jeune servante est interceptée dans le couloir par Arthur qui lui apprend que son père est désormais persuadé que leurs sentiments réciproques étaient causés par un sortilège. Il lui dit que si jamais Uther décèle le moindre signe de leur véritable amour, alors elle sera bannie. Arthur confirme à Gwen qu'il aurait abandonné son droit au trône pour elle, mais elle lui répond qu'il est très important qu'il devienne Roi un jour pour le bien de Camelot et pour pouvoir changer les coutumes du passé. Elle ajoute qu'elle va compter les jours jusqu'à ce qu'il accède au trône et qu'ils puissent être réunis.

Merlin revient chez Gaius, sale et couvert de crottin de cheval. Il a été puni par Arthur et il a été obligé de nettoyer les écuries pour s'être saoulé à la taverne. Il demande à Gaius avec suspicion où le Prince a donc bien pu aller chercher une telle idée et le vieux médecin lui répond avec malice qu'il n'en a aucune idée !

 

Écrit par Locksley pour Merlin HypnoSeries.

Episode 3.10 - Un Amour contrarié

 

On assiste à une cérémonie. Guenièvre s’agenouille en face d’Arthur.

Arthur: Par l’autorité sacrée dont je suis investie,  j’ai le plaisir de te déclarer, Guenièvre, reine de Camelot

Guenièvre se lève, vient se placer aux côtés d’Arthur et tout deux finissent par s’asseoir dans leur trône. Merlin quant à lui sourit. Arthur et Guenièvre échange un regard accompagné d’un sourire.

DANS LA CHAMBRE DE MORGANE :

Morgane se réveille en sursaut. Elle caresse son bracelet et finit par venir se placer à la fenêtre.

Guenièvre: Vous n’avez besoin de rien Madame ?

Morgane: Non. Je te remercie. Il est tard, tu devrais aller dormir.

Guenièvre: Bonne nuit alors.

Morgane: Bonne nuit Guenièvre.

Guenièvre part en fermant la porte, Morgane lance un regard glacial en direction de la porte.

**GENERIQUE**

Morgane marche dans les couloirs du château et semble entendre un bruit

Morgause (juste sa voix): Ma sœur

Morgane se dirige vers où la voix semble venir.

Morgause (juste sa voix): Ma sœur

Une porte s’ouvre menant à un escalier.

Morgause (juste sa voix): Par ici.

Une torche s’allume

Morgause (juste sa voix): Ma sœur

Morgane s’empare dans la torche

Morgause (juste sa voix): Ma sœur

Morgane arrive dans une pièce remplie de toile d’araignée.

Morgause (juste sa voix): Par ici.

Arrivée de Morgause dans le dos sa sœur.

Morgause : Bonjour chère sœur.

Les deux sœurs s’enlacent.

Morgane (à la limite des larmes) : Je suis tellement heureuse de te revoir.

Morgause: J’ai entendu ton message. Raconte moi le rêve qui t’angoisse à ce point.

Morgane (un mélange d’angoisse et de haine): J’assiste à une cérémonie à Camelot. Je vois ma servante Guenièvre, elle s’assoit à coté d’Arthur sur le trône, elle est couronnée reine. Je fais le même rêve nuit après nuit.

Morgause: Certains rêves sont tellement puissants que ton bracelet de guérison ne saurait les arrêter. C’est une prophétie.

Morgane (abasourdi) : Non c’est absurde. C’est une servante, Uther ne laissera jamais Arthur se marier avec elle.

Morgause: Il y a une infinité de futurs, certains sont ensevelis sous la brume et d’autres sont aussi clairs que l’eau de source. Tu as le don de prophétie et ta vision ne peut être ignorée. Tu ne saurais autorisée une servante à te ravir ta place légitime sur le trône Morgane. Quelque soit la nature de la relation susceptible d’exister entre Arthur et Guenièvre (assistance sur ce mot avec une sensation de mépris), il t’appartient de la détruire.

Echange de regards entre les deux sœurs.

CHAMBRE DE MORGANE

Gwen est en train de débarrasser des assiettes de fruits. Elle est surprise de voir Morgana.

Gwen : Oh vous m’avez fait peur ! Vous êtes bien matinale aujourd’hui.

Morgane : Oh une longue insomnie ! je suis allée prendre l’air.

Gwen : Désirez-vous aller vous changer ?

Morgane : Non. (pause durant laquelle elle observe Gwen) As-tu pu voir Arthur ces derniers temps.

Gwen (avec un sourire moqueur): Oui je l’ai vu hier au marché. (Elle tourne le dos à Morgane)

Morgane : Je suppose que c’est dur.

Gwen : Quoi donc ?

Morgane : De cacher tes sentiments pour lui.

Gwen : Je ne suis pas sûre de vous comprendre.

Morgane : Je sais ce que tu ressens pour Arthur et ce qu’il ressent pour toi. Nies tu l’évidence ? (Gwen se retourne. Morgane lui prend les mains.) C’est dommage que vous ne puissiez pas vivre votre amour au grand jour.

Gwen : Oh Si vous voulez bien m’excuser Madame.

SALLE A MANGER

Morgane, Uther et Arthur sont à table pendant que Merlin et Gwen s’occupent de les servir.

Uther : Quelles nouvelles des frontières du Nord ?

Arthur : Nous pouvons déplorer quelques légères escarmouches.

Frôlement intentionnel des mains d’Arthur et de Gwen quand celle-ci vient le servir

Uther : Penses tu qu’Odin veuille éprouver nos défenses.

Regard d’Arthur vers Gwen.       

Uther : Arthur, tu m’écoutes.

Arthur : Excusez moi.

Arthur renverse son verre. Uther se lève furieux.

Uther : Que diable t’arrive-t-il au juste?

Merlin sourit dans son coin, Gwen vient éponger la table et Morgane lance un de ses regards.

Arthur : Rien, excusez-moi.

CHAMBRE D’ARTHUR :

Arthur est assis à son bureau, et semble un peu déprimé. Morgane entre avec un grand sourire.

Arthur : Morgane

Morgane : Je ne vous dérange pas Arthur.

Arthur : Non, entrez. (Morgane ferme la porte). A quoi dois-je ce plaisir ?

Morgane : Je m’inquiétais pour vous. Vous n’étiez pas vous même lors du déjeuner.

Arthur : Je suis juste un peu fatigué.

Morgane : C’est vrai ? J’ai cru que si vous étiez aussi discret c’était à cause de la présence de Guenièvre.

Arthur (sans laisser transparaitre d’émotions): Je ne sais pas de quoi vous voulez parler.

Morgane va se servir un verre.

Morgane : Oh allons Arthur. Vous êtes amoureux d’elle, avouez le. Même un aveugle le verrait.

Arthur : Est d’une telle évidence.

Morgane (avec une voix mielleuse) : C’est uniquement évident pour moi parce que je sais ce que ressens Guenièvre pour vous.

Arthur (un peu empressé): Vous l’aurez-t-elle affirmé ?

Morgane : Elle parle sans cesse de vous.

Arthur : Mais que vous a-t-elle dis ?

Morgane : Vous êtes bien assez arrogant, inutile de vous flatter d’avantage. (Morgana boit son verre). Pauvre fille, elle ne sait plus quoi faire lorsque vous êtes dans les environs.

Arthur : Elle n’est pas la seule. J’éprouve tant de choses pour elle en sachant que rien ne sera jamais possible

Morgane : SI c’est Guenièvre que vous aimez, pourquoi dont le nier avec autant d’ardeur ?

Arthur : Parce que c’est une servante, mon père refusera que je l’épouse dans l’intérêt du royaume.

Morgane : Uther ne connaît rien à l’amour. Vous êtes le futur souverain, il vous appartient de fixer vos règles. Par ailleurs, nul n’est forcé de lui dire. Morgane se lève, s’approche d’Arthur, pose sa main sur son bras. Vous devriez passer du tant avec Guenièvre, Arthur. Elle en serait enchantée.

MAISON DE GUENIEVRE :

Guenièvre (un peu surprise) : Arthur veut passer la journée avec moi !

Merlin : Je croyais que tu serais comblée.

Guenièvre : Ce n’est pas aussi simple. Si d’aventure, quelqu’un le découvrait. Merlin, si jamais on nous voyait.

Merlin : Je vais t’emmener en dehors de la ville, Arthur est prêt à prendre le risque, si tu l’es aussi. (Silence). Tu veux que je lui transmette ton refus….

Guenièvre (en lui coupant la parole) : Non !!!

Merlin (avec un sourire malicieux et attrape les épaules de Guenièvre): Oublies un instant que c’est le prince Arthur et qu’il est parfois on ne peut plus arrogant.

Guenièvre (avec le sourire ) : Merlin !

Merlin (en rigolant) : Désolé. (Silence où ils se regardent dans les yeux) Tu l’aimes ?

Guenièvre : Oui.

Merlin : Et il t’aime aussi. N’est –ce dont pas tout ce qui importe ?

Guenièvre (souriant) : Je suppose que si.

Merlin : Alors rendez-vous demain matin… (il se dirige à grand pas vers la porte) sans faute.

Guenièvre rit.

DANS LA CHAMBRE DE MORGANE :

Morgana est assise à sa coiffeuse et admire un collier, Guenièvre quant à elle, elle prépare le lit.

Guenièvre : Avez-vous besoin d’autre chose ?

Morgane : Non je te remercie.

Guenièvre commence à s’en aller.

Guenièvre : Vous serait-il possible de me libérer de mes obligations demain ?

Morgane : Quelle idée ! Oh, et pourquoi cela ?

Guenièvre : Je crois que je commence à avoir la fièvre

Morgane : Oh, reste chez toi alors.

Guenièvre : Merci (fait une révérence) beaucoup.

Guenièvre s’en va et Morgane arbore un sourire de victoire.

MAISON DE GUENIEVRE :

Guenièvre, avec les chevaux remarquablement bien coiffée,  s’admire dans son miroir. Quelqu’un toque à la porte. Merlin entre, et Guenièvre apparaît sous ses yeux après avoir passé un rideau.

Guenièvre : Qu’y a-t-il ?

Merlin : Tu es ravissante.

Guenièvre (soulagée): Ohhhh !!!

DANS LA FORET :

Arthur s’admire et se recoiffe grâce à un plat en argent. Merlin et Guenièvre arrivent dans son dos et ils rient.

Merlin : Chut !!! (fait un bruit d’animaux)

Arthur surpris fait tomber le plat et se retrouve comme un idiot. Merlin et Guenièvre continuent à rire.

Arthur : Guenièvre, tu tu es…

Merlin : Je crois qu’il essayer de te dire que tu es jolie.

Arthur : Tu peux disposer Merlin.

Merlin : A tout l’heure.

Guenièvre traverse la rivière qui les séparer en marchant sur des roches. Arthur vient lui offrir sa main. Morgane assiste à la scène cachée sur son cheval.

DANS LA SALLE DU TRONE :

Uther sert un verre à Morgane qui est debout. Elle finit par s’asseoir.

Morgane : C’est une journée magnifique, nous pourrions nous promener ensemble à cheval.

Uther : Hum, je dois hélas m’occuper d’affaires d’état.

Morgane : Il y a si longtemps que je n’ai pas eu la chance de passer un instant avec vous. Or le temps que nous passons ensemble est à mes yeux si précieux.

Uther : Vous avez raison ! Nous ne passons pas assez de temps ensemble. Le conseil peut attendre.

Morgane et Uther trinquent.

DANS LA FORET :

Arthur et Guenièvre sont installés sur une nappe.

Arthur : Tu n’es pas ici en qualité de servante. (il lui prend l’assiette des mains)

Guenièvre : C’est très différent n’est ce pas, d’être loin de Camelot ?

Arthur : J’aime Camelot plus que je ne saurais le dire mais quand je suis là-bas je ne peux pas… j’ai parfois du mal à respirer, tout le monde attend de moi. Or, assis là à tes côtés, je peux être moi-même Guenièvre.

Guenièvre (toute souriante): J’en suis ravie, ca me fait plaisir.

Arthur : Parfois je rêve de quitter Camelot

Guenièvre : C’est vrai ? Mais iriez-vous ?

Arthur : Je l’ignore. Dans un pays où personne ne saurait qui je suis. J’achèterai de la terre, je deviendrais fermier.

Guenièvre (rire moqueur) : J’ai peine de vous imaginer en train de travailler dur dans les champs toute la journée.

Arthur : Oh j’emmènerai Merlin avec moi, il fera le plus dur.

Guenièvre : Je suis sûre qu’il serait content. Merci.

A LA SORTIE DE CAMELOT :

Uther et Morgane sont à cheval au petit trot

Uther : je vous remercie de m’avoir amené à vous accompagner, nous recommencerons.

Morgane : Ce sera avec un grand plaisir. Allons-y. Faisons la course.

Uther : Allons-y

DANS LA FORET :

Arthur et Guenièvre sont allongés l’un à côté de l’autre.

Guenièvre : Nous devrions rentrer à Camelot sans tarder.

Arthur : Restons encore quelques instants. Quand aurons-nous la chance de recommencer ?

Guenièvre : Peut-être que lorsque vous deviendrez fermier, nous pourrons nous plus souvent.

Arthur : Ce n’est qu’un rêve agréable. Je crains de ne jamais pouvoir quitter Camelot. Reste tranquille

Guenièvre : Des bandits nous guettent?

Arthur brandit son gant au dessus d’elle et Guenièvre sursaute

Arthur : Non, une guêpe.

Guenièvre embrasse Arthur et ils échangent un long baiser plein de passions. Malheureusement le baiser est interrompu par l’arrivée d’Uther et de Morgane.

Uther : Arthur

Arthur : Euh….

DANS LA SALLE DU TRONE :

Arthur tourne en rond, inquiet. Son père arrive, et se met à éclater de rires et Arthur est surpris.

Arthur : Je croyais que vous seriez furieux.

Uther : Il fut un temps où j’étais jeune où j’ai succombé moi aussi aux tentations de belles servantes mon garçon.

Arthur : J’ai omis de vous en parler. Je m’en excuse. J’ai pensé que c’était mieux ainsi

Uther : Rassures-toi. Il n’y a pas de mal, ce n’est pas grave. Cependant, je ne serais toutefois t’autoriser à continuer

Arthur : Que voulez-vous dire exactement ?

Uther : Je veux dire que je t’interdis de la revoir.

Arthur : Vous venez de dire que ce n’était pas vraiment grave.

Uther : Tu as eu ce que tu voulais alors tu dois passer à autre chose.

Arthur : Mais qu’est ce que ca peut faire que Guenièvre soit une servante ?

Uther : Et bien tu sais que la survie de Camelot dépend de l’alliance que nous forgerons grâce à ton mariage

Arthur : Mais je ne pourrais épouser une femme pour laquelle je n’éprouve aucun sentiments.

Uther : Ton principal de voir est envers Camelot.

Arthur : Je suis attaché à elle, père.

Uther : Je ne saurais tolérer cette relation, je l’interdis comprends-tu ?

Arthur : Vous ne sauriez m’empêcher d’éprouver des sentiments que je ne peux refréner. Je ne les nierai pas d’avantages. Je l’aime père. (silence) J’aime Guenièvre.

Uther : Tu ne me laisses pas le choix, elle est bannie de Camelot. (Uther se dirige vers la sortir)

Arthur : Non, vous ne pouvez pas faire cela.

Uther : Elle a trois jours pour quitter la ville. Elle sera condamnée à mort si elle revient.

Arthur : Elle n’a nul endroit où aller. Toute sa vie est à Camelot.

Uther : Tu es responsable de son bannissement Arthur. Ma décision est définitive.

Arthur : Père, de grâce. Ne faites pas cela. Je vous donne ma parole d’honneur, je ne reverrai jamais Guenièvre.

Uther : Tu as pourtant dis que tu ne pouvais refréner tes sentiments pour cette fille, il y a de cela un instant.

Arthur : Non, j’ai… (agrippe le bras de son père et puis le lâche)

Uther : Considères que c’est dans ton intérêt.

Uther s’en va en laissant Arthur dépité.

CHAMBRE D’ARTHUR :

Arthur marche dans sa chambre avec Merlin qui le suit

Merlin : Comment Uther l’a-t-il su ?

Arthur : Mais je n’en sais rien, tu étais la seule personne qui savait où nous étions

(jeu avec la tête entre les deux personnages)

Merlin : Oui, mais je ne lui ai rien dis

Arthur : Oh, mais peut être as-tu été indiscret sans le vouloir

Merlin : je n’ai rien dis à quiconque.

Arthur : Merlin, même si ta vie en dépendait, tu serais incapable de garder un secret.

Merlin : Non, n’en soyez pas si sur.

Arthur : Que veux-tu dire exactement ?

Merlin : Rien du tout.

Long silence où les deux acteurs regardent un peu partout en secouant la tête.

Merlin: Bon, qu’allez-vous faire ?

Arthur : Je n’en sais rien

Morgane entre.

Arthur : Laisse-nous Merlin.

Merlin part en lançant un regard noir à Morgane qui le regarde également partir.

Morgane : Je sais ce qui c’est passé. Je suis vraiment navré….

Arthur : Non tout est ma faute.

Morgane (s’approchant d’Arthur avec un visage triste) : Vous êtes en rien responsable. Arthur s’assit sur la table.

Arthur : Je ne saurais accepter de jamais revoir Guenièvre.

Morgane : Uther vient de la bannir. Vous n’avez nul autre choix.

Arthur : Il reste toujours des choix.

Morgane : Mais, mais qu’allez vous faire ?

Arthur : euh je…euh je quitterai la ville avec elle

Morgane : Vous quitteriez Camelot ? Vous renonceriez à votre droit au trône ?

Arthur : Un jour nous reviendrons à Camelot tous les deux et Guenièvre aura enfin sa place sur le trône près de moi.

Morgane (surprise et contrariée mais cherchant à le cacher): Oh… (sourire forcé)

MAISON DE GUENIEVRE :

Gwen apparaît à travers un rideau en portant des affaires qu’elle pose sur son lit. Par la suite, elle se dirige vers sa table pour prendre d’autres affaires. Merlin se tient à côté de cette table.

Guenièvre (agitée) : J’ai tellement de choses à faire. Je vais devoir vendre tout ce que je ne peux pas emporter. Je dois trouver une nouvelle servante pour Morgane.

Merlin (relativement calme) : Guenièvre !

Guenièvre : Connais-tu quelqu’un de confiance ?

Merlin (insistant) : Guenièvre ! Arrête. Où iras-tu.

Guenièvre (s’assoit sur son lit commençant à pleurer, Merlin s’assoit également) : Je n’en ai aucune idée. J’ai passé ma vie entière à Camelot, c’est tout ce que je connais. Tout ce qui est cher à mes yeux est ici. Je n’ai rien d’autre.

Merlin : On va trouver une solution.

Guenièvre : mmmmmh !!!!!!

Merlin: Je te le promets.

CHAMBRE D’ARTHUR :

On est la nuit et Morgana vient déposer un sac sous l’oreiller d’Arthur.

CHAMBRE D’UTHER :

Uther est à sa table de travail quand quelqu’un toque.

Uther : Entrez

Morgane entre.

Uther (sourit) : Morgane !

Morgane : Je me faisais du souci pour vous, Majesté. (Se dirige pour prendre un chandelier) Vous n’êtes pas venus diner.

Uther : Non, je n’ai aucun appétit.

Morgane : Vous vous inquiétez pour Arthur. (pose le chandelier sur la table près d’Uther)

Uther : Je ne parviens pas à comprendre ses sentiments pour cette jeune fille. Ce n’est qu’une servante. (Morgane allume les bougies)

Morgane : C’est étrange qu’il …

Uther : Quoi ?

Morgane : Il n’a aucun secret à mon égard et il s’avère que je ne l’ai jamais entendu parler de Guenièvre. Or, soudainement il lui déclare son amour pour elle. (Morgane éteint son allumette).

Uther : Que voulez-vous dire, Morgane ?

Morgane : Je suis sûre qu’il y a une explication.

Uther : Dites moi ce que vous pensez. (Morgane s’assoit)

Morgane : Vous avez constaté qu’Arthur était d’étrange humeur.

Uther : mmmmmhhhh !

Morgane : On dirait presqu’il est victime d’un sortilège.

CHAMBRE D’ARTHUR :

Les gardes sont en train de fouiller la chambre d’Arthur.

Merlin : Que se passe-t-il ?

Arthur : Rien, mon père a ordonné que mes appartements soient entièrement fouillés.

Merlin : Pourquoi ?

Arthur : Vous pensez peut être trouver une fille cachée là dedans. (Le garde trouve le sac) Qu’est ce que c’est ?

SALLE DU TRONE :

Gaius tient le sac dans sa main

Uther : Est-ce  de la magie ?

Gaius : J’en ai bien l’impression. Ce sont les symboles de l’ancienne religion.

Uther : Aurait-il pu servir à un ensorcellement ?

Gaius : Oui, on pourrait utiliser un tel onguent à cet eff…

Uther : Cet ensorcellement pourrait-il rendre quelqu’un amoureux ?

Gaius : Cela serait tout à fait possible. Puis-je vous demander où il était ?

Uther : On l’a trouvé dans les appartements d’Arthur. Amenez-moi la servante de Morgane immédiatement.

Echange de regard entre Morgane et Gaius, celui ci semble comprendre le manège.

CHAMBRE D’ARTHUR :

Arthur dépose quelque chose dans son sac. Merlin arrive en courant.

Arthur : Qu’y-a-t-il Merlin ?

Merlin : Des gardes emmènent Guenièvre au palais, je viens de les croiser.

Arthur part en courant

SALLE DU TRONE :

Un garde dépose Guenièvre aux pieds d’Uther qui est assis dans son trône et qui prend l’onguent dans sa main.

Uther : Reconnais-tu ce sac ?

Guenièvre : Je n’ai jamais vu ce sac de ma vie, Sire.

Uther : En es-tu certaine ? Je crois que tu l’as caché dans les appartements d’Arthur pour l’ensorceler ?

Guenièvre : C’est totalement faux.

Uther : Pourquoi Arthur serait-il tombé amoureux d’une femme de ta condition autrement ?

Guenièvre : Je ne crois pas qu’un homme tel que vous puisse le comprendre.

Uther gifle violemment Guenièvre.

Morgane (semble outrée) : Majesté, je vous rappelle que Guenièvre a toujours été une fidèle servante.

Uther : Elle a su feindre la loyauté tout en mettant à profit sa position pour se rapprocher de mon fils.

Arthur entre dans la salle du trône

Arthur : Pourquoi avoir fait arrêter Guenièvre ?

Uther : Ce sac plein d’onguent a été découvert sous ton oreiller, il est conçu pour inspirer l’amour. Tu es ensorcelé.

Arthur : Franchement, c’est ridicule.

Uther : Qu’en serais-tu ?

Arthur : Pourquoi Père, je sais ce que je ressens, je ne suis pas ensorcelé

Uther : Serais-tu comment il est arrivé sous ton oreiller ?

Arthur : Je l’ignore mais je ne crois pas que Guenièvre l’ai mis là.

Uther : Tant que le sort ne sera pas rompu, rien de ce que tu diras ne sera avoir valeur de vérité. Son père fréquentait des sorciers, faut-il te le rappeler ?

Guenièvre : Mon père était très bon, il était innocent mais vous l’avez condamné à mort.

Uther : Tu as donc cherché à te venger en ensorcelant mon fils.

Guenièvre : Non

Gaius : Quelque soit cet onguent, Majesté, je ne pense pas que Guenièvre ait pu faire œuvre de magie.

Uther : Je me soucis guère de ce que vous pensez, Gaius. Elle a ensorcelé Arthur, il se conduirait pas de cette manière autrement. C’est la seule explication.

Arthur : Père, essayez d’entendre raison. Guenièvre n’a rien fait de mal.

Uther : Elle est déclarée coupable car elle a fait preuve de magie et d’ensorcèlement. Elle sera brulée vive sur le bucher.

Arthur (s’approchant de son père et un peu énervé) : Non

Uther : Maitrisez-le

Arthur : Vous ne sauriez pas faire cela. (les gardes l’attrapent).

Guenièvre est abasourdie

Gaius : Majesté, daignez au moins juger Guenièvre de façon équitable

Uther : J’ai toutes les preuves qu’il me faut, elle est jugée.

Arthur : Je vous en supplie, nous quitterons Camelot et et et nous ne reviendrons jamais. Laissez nous partir. Attendez un instant, j’abandonne mon droit au trône

Uther : Mon fils ne ferait jamais une chose pareille. C’est la preuve absolue que tu as bel et bien été ensorcelé.

Arthur : Je ne vous pardonnerai jamais ca.

Uther : Elle mourra et le sort sera immédiatement rompu. Tu verras que j’avais raison. Emmenez-la. (Sort de la pièce)

Arthur (fou de rage et se débattant) : Non ! Guenièvre !

Des gardes prennent Gwen.

Guenièvre (en sanglot) : Arthur ! Non ! Arthur !

Arthur arrive à échapper aux gardes et embrasse Gwen

Arthur : Je t’aimerais toujours, toujours !

Guenièvre remarque le sourire satisfait de Morgane.

DANS LES CACHOTS :

Guenièvre regarde les gardes construire le bucher.

DANS LA CHAMBRE D’ARTHUR :

Merlin : Il faut trouver une solution pour faire sortir Guenièvre de Camelot.

Arthur : Mon père m’a placé sous surveillance. Il y a des gardes à la porte et dehors dans la cour. Je ne saurais la regarder mourir.

DANS LES CACHOTS :

Merlin : Je t’apporte à manger

Guenièvre : je serais incapable d’avaler quoique ce soit. Comment va Arthur ?

Merlin : Il tient vraiment à ce que tu saches qu’il fera tout pour convaincre Uther de ton innocence. Il continuera tant que tu ne seras pas sorti de prison.

Guenièvre : Nous savons tous les deux qu’Uther ne changera pas d’avis. Après ma disparition, veilles sur Arthur.

Merlin : tu ne serais renoncée à tout espoir, nous avons encore le temps.

Guenièvre : De quoi faire ?

Merlin : de découvrir la personne qui a caché le sac sous l’oreiller d’Arthur. Aurais-tu donc aucune idée de qui cela pourrait bien être ? A qui penses-tu ?

Guenièvre : Lorsque j’ai été condamné, les gardes m’ont fait sortir et quand je me suis retournée, j’ai vu Morgane sourire, Merlin. Je te le jure. Tu dois penser que j’ai perdu la tête.

Merlin : Non je…. (un garde arrive) je ne doute pas de ce que tu as vu

Guenièvre : Tu ne peux plus lui faire confiance, j’en arrive à me demander si le fait qu’Uther et Morgane nous découvrent dans les bois était vraiment une coïncidence.

Merlin s’en va.

DANS LA MAISON DE GAIUS :

Gaius : Morgane ? Uther ne croira jamais que Morgane est responsable.

Merlin : Mais peut être qu’Arthur réussira à l’en persuader.

Gaius : Uther est convaincu qu’Arthur est ensorcelé et tout ce qu’il dira ne servira qu’à renforcer son point de vue. Je crains que cela ne puisse sauver Guenièvre.

Merlin : Et si nous ne pouvons démasquer la véritable sorcière, nous serions obligés d’inventer un sorcier.

Gaius : Hein ?

Merlin : Oh… Bon imaginons qu’un sorcier se fasse prendre en train de mettre un sac identique sous l’oreiller d’Arthur par exemple. Uther serait bien obligé de libérer Guenièvre

Gaius : Connais-tu un sorcier assez bête pour se faire prendre en train de faire cela ?

Merlin (avec un grand sourire) : Moi..

DANS LA CHAMBRE D’ARTHUR :

Merlin : Si je prenais une autre apparence, je pourrais être arrêté sans risque car je m’échapperai grâce à la magie. Il me suffira de redevenir moi-même. Tout le monde pensera que le sorcier s’est juste évanoui dans les airs.

Gaius : Tu peux toujours te déguiser mais je crains qu’Arthur ne te reconnaisse

Merlin : Il en sera incapable si j’ai 80 ans.

Gaius : Oh, ca y est tu cherches une formule magique pour cela. Rien n’est plus difficile et utiliser ils ne sont pas très fiable. Si le sortilège ne durait pas, tu serais perdu.

Merlin : Mais Guenièvre mourra si je ne fais rien et je n’ai nullement l’intention de la laisser mourir. Pouvez-vous préparer un onguent identique à celui qui  était dans la chambre d’Arthur ?

Gaius : Je pense que oui.

Merlin lance un sortilège à l’aide d’une poudre bleu et de d’une formule magique.

DANS L’ATELIER DE GAIUS :

Merlin apparaît en vieillard.

Merlin (avec une voix de vieux) : Ohhhhhhhhhhhhhhh ! Vous me connaissez mieux que quiconque, Gaius, suis je reconnaissable à vos yeux?

Gaius : Il subsiste quelque chose de toi dans tes yeux. Mais, je le vois peut être parce que je sais que c’est toi.

Merlin : je n’arrive pas à croire qu’un jour je ressemblerai à ce vieil homme. Ohahohhhhh !!!! Quelle horreur, j’ai mal partout.

Gaius : Oh, maintenant tu sais ce que j’endure. Ce sac pourrait être utile.

DANS LES COULOIRS DU CHATEAU :

Arthur (à deux gardes): En ce qui concerne, nous avons fait l’impossible mais il n’est pas trop tard pour en parler au roi

Merlin (caché…) : Aie.

Arthur : En attendant vous pouvez disposer..

DANS LA CHAMBRE D’ARTHUR :

Merlin met sous l’oreiller l’onguent et récite une formule magique. Arthur arrive par derrière armé d’une épée.

Arthur : Montrez-vous. Qui êtes-vous ?

Merlin : Alors, moi…. (se retourne avec un grand sourire) je suis Dragoune le Grand.

Arthur : C’est vous qui avez l’onguent magique sous mon oreiller.

Merlin : Vous venez de me prendre en flagrant délit, je n’ai nul autre choix hormis celui d’avouer.

Arthur : Une innocente a failli mourir à cause de vos mauvaises actions.

Merlin : Alors j’imagine que votre père va devoir la libérer car vous venez à l’instant de me prendre la main dans le sac.

Arthur : Je devrais vous faire passer de vie à trépas sur le champ.

Merlin : J’éviterai d’agir ainsi à votre place parce que si vous vous conduisez ainsi, jamais vous n’aurez connaissance de mon plan…

Arthur (absourdi) : Quel plan ?

Merlin : Celui pour lequel vous me laisserez la vie sauve.

Arthur : On se connaît ?

Merlin : Non je ne crois pas je n’oublie jamais un visage.

Arthur : Vos yeux ! Si on s’est déjà rencontré quelque part.

Merlin : Mais non. (dit une formule magique : un casque va assommer Arthur).

Merlin s’enfuit en courant.

Arthur : Gardes !!!!

DANS UN COULOIR DU CHATEAU :

Merlin essaye d’annuler sa formule qui l’a fait vieillir.

Arthur : Il s’est enfui par ici.

Merlin continue de courir. Arthur lance un couteau et coince avec la main de la robe de Merlin

Arthur : Arrêtez-le !

DANS LA SALLE DU CONSEIL :

Arthur : Père !

Uther : Arthur ! qui est cet homme ?

Arthur : Cet homme, c’est le sorcier. Je l’ai surpris entre de cacher ce sac sous mon oreiller.

Uther : Est-ce-vrai ?

Merlin : Oui….

Uther : Qu’espériez-vous accomplir grâce à cet ensorcèlement ?

Merlin : Si votre, si Arthur tombait amoureux d’un amble servante, cela apporterait la honte sur Camelot.

Uther : Ah ! Vous aurais-je fais quelque tort que ce soit, Monsieur?

Merlin : Vous avez fait du tort à tellement de monde, Majesté, de tant de façons différentes. Vous êtes aveuglés par votre haine de la magie. Vous avez torturé et exécuté d’innocents victimes parce que vous (haussant la voix) Uther Pendragon vous n’êtes qu’un stupide et arrogant vieux tyran.

Arthur : Ca suffit. Taisez-vous !

Merlin : Et vous, oui vous, je sais que vous maltraitez vos serviteurs. Ils font l’impossible pour vous, entendent-ils un merci dans vous lèvres ? Non, vous êtes un sale gamin, gros impudent qui a le cerveau d’un âne et le visage d’un (drôle de bruit) d’un crapaud.

Uther : Quant à la servante, est-elle votre complice ?

Merlin : Elle aussi, je l’ai ensorcelée. Cette jeune fille est totalement innocente.

Arthur : Majesté, il a tout avoué.

Uther : Libérez la servante. Demain dès l’aube, vous prendrez sa place sur le bûcher. Emmenez- le.

DANS LE COULOIR :

Morgane suit les gardes qui emmènent Merlin dans le couloir.

Morgane : Connaissez-vous ce vieillard, Gaius ?

Gaius : Je ne l’avais encore jamais vu. Quelque chose vous contredit Morgane ? J’aurais cru que vous auriez été soulagée de voir le vrai coupable sous les verrous.

Morgane : Je le suis évidemment.

DANS UN COULOIR :

Arthur : Gaius ? Avez-vous vu Merlin ? Je n’arrive pas à le trouver.

Gaius : J’ai, j’ai cru comprendre qu’il passait la journée à la taverne.

Arthur : Ah, il a dis ca. Nous réglerons ça plus tard.

DANS LES CACHOTS :

Gaius (à voix basse) : Merlin ! Qu’est ce qui se passe ?

Merlin : Je ne peux rompre le sort, Gaius. Il est trop puissant.

Gaius : Il va falloir que tu essayes encore.

Merlin : J’ai essayé encore et encore sans succès. Je vais devoir rester comme ça.

Gaius : Pas pour longtemps. Uther va te faire brûler vif sur le bûcher, tu le sais.

Merlin : Comment rompre le sort, il doit y avoir un moyen.

Gaius : Je ne vois qu’une seule chose à faire.

Merlin : Quelle est-elle ?

Gaius : Dans le livre Galah, il y a un antidote qui neutralise les sorts de vieillissement.

Merlin : Faut-il longtemps pour réussir à préparer un tel remède ?

Gaius : Plus longtemps que celui qu’il te reste. Mais fait tout pour gagner un peu de temps.

Merlin : D’accord, mais qu’est ce que je peux faire ?

Gaius : Tu peux, Merlin je n’en ai aucune idée

DANS L’ATELIER DE GAIUS :

Gaius tente de préparer la potion durant la nuit.

DANS LES CACHOTS :

Arthur vient chercher Merlin pour l’emmener sur le bûcher.

Arthur : Il est temps.

Merlin : Une seconde

Arthur : Que voulez-vous ?

Merlin : Il y a tant d’autres crimes que j’aimerais avouer.

Arthur : En quoi cela changerait-il les choses ? Vous allez être brûlé vif sur le bûcher dans un instant. Vous ne sauriez l’être deux fois.

DANS L’ATELIER DE GAIUS :

Gaius a enfin réussi la potion.

DANS LA COUR DU CHATEAU :

Les tambours résonnent. Uther et Morgane sont sur le balcon. Merlin cherche Gaius dans la foule.

Uther : Vous avez été déclarés coupable d’avoir fait œuvre de magie et d’ensorcellement. En accord avec nos lois, vous serez brûlés vif sur ce bûcher. Que cela serve de leçon à tous ceux qui chercheraient à détruire Camelot.

Gaius apparaît dans la foule en indiquant à Merlin qu’il a la potion et Merlin se jette sur la foule

Merlin : Soyez tous maudit, tous autant que vous êtes. Attendez vous à de cruelles représailles

Arthur à Gaius : Vous n’êtes pas blessés ?

Gaius : Non ce n’est rien.

Merlin prononce une formule qui provoque l’apparition d’un violent feu et  s’enfuit en emportant la fiole.

Arthur : Rattrapons-le.

DANS LES COULOIRS DU CHATEAU :

Merlin essaye de s’échapper.

Arthur : Il ne doit pas être très loin.

Merlin boit la potion.

Arthur : Merlin, mais où est le sorcier?

Merlin : il est parti (fait des drôles de bruits). Il est parti de ce côté.

Arthur : Sonnez le tocsin ! Fouillez le palais de fond en combles ! Retrouvez-le ! Tu l’as donc laissé passer si je comprends clairement ce que tu viens de dire.

Merlin : Oui, il était trop rapide pour moi.

Arthur : Mais c’est un vieillard tremblant. Quand on passe toutes ses journées à la taverne, voilà ce qui arrive.

Merlin : Quoi ???

Arthur : Peut être que panser mes chevaux t’aidera un peu à dessoûler.

DANS LA CHAMBRE DE MORGANE :

Morgane : Guenièvre ! (elle l’enlace) Je suis tellement soulagée que le roi t’est pardonné. J’ai supplié Uther de te rendre ta liberté mais il ne voulait pas m’écouter.

Guenièvre : Je suis sûre que vous avez fait tout ce que vous pouviez. Bon…

DANS LES COULOIRS :

Arthur attrape Gwen par surprise.

Gwen : Oh, ah !!!

Arthur : Désolé. Je ne voulais pas te faire peur. Guenièvre, mon père estime que mes sentiments pour toi sont la conséquence d’un ensorcellement. S’il devait s’apercevoir que c’est loin d’être vrai, il n’hésitera pas à te bannir loin de Camelot.

Gwen : les sentiments que vous ressentez pour moi sont-ils dus à un ensorcellement ?

Arthur : Mais non , nous avons tous les deux qu’il n’en ait rien. Mais, ce serait plus sûr pour toi de laisser les autres continuer à en être persuadés.

Gwen : Ce que vous avez dis à Uther, auriez vous véritablement renoncé au trône pour moi.

Arthur : Je le maintiens.

Gwen : Votre place est ici à Camelot.

Arthur : Ma place est auprès de toi.

Gwen : Il ne s’agit pas que de nous. Vous devez rester par égard pour votre peuple. Vous serez un grand roi. Un jour vous saurez changer cette triste coutume.

Arthur : je te promets que lorsque je serais roi, les choses seront différentes, et nous pourrons être tous les deux.

Gwen : J’attendrai ce jour avec grande impatience.

Arthur et Gwen vont pour s’embrasser mais un garde arrive.

Gwen : Je me sauve.

DANS L’ATELIER DE GAIUS :

Gaius : Ah Merlin ! Je suis heureux de constater que tu es redevenu toi-même.

Merlin : Je suis couvert de crottin de cheval.

Gaius : C’est bien ce que je dis.

Merlin : Arthur a tout l’air de croire que j’ai passé la journée à la taverne. Et j’imagine que vous ignorez d’où lui est venue cette idée.

Gaius : Je n’en sais vraiment rien. Oh Merlin, tu devrais aller prendre un bain.

Merlin se sent.

*FIN*

 

Écrit par laura94 pour Merlin HypnoSeries.

Episode 3.10 - Queen of Hearts

 

Camelot, Throne Room.

Guinevere kneels before Arthur, while he's taking a crown. Merlin and Gaius, in the first row, are smiling.

Arthur: By the sacred laws invested in me, I pronounce you Guinevere, Queen of Camelot.

Arthur crowns her, take her hand and they each sit on a throne.

 

Morgana's Bedroom. Morgana wakes up, scared, and looks at her arm. She sees the healing bracelet. She goes to the window, and turn around hearing someone.

Guinevere: Is everything alright my Lady?

Morgana: I'm fine. It's late. You should go to bed.

Guinevere: Good night.

Morgana: Good night Gwen.

 

Corridor of Camelot.

Morgana's walking in the castle. .

Morgause (echo): Sister...Siste r...Sister...This way...This way...This way...

A door opens and a torch lights.

Morgause: Sister...Sister...Sister...

Morgana takes the torch.

Morgause: Siter...This way...

Morgana enters in a room, and Morgause appears behind her.

Morgause: Hello Sister.

They hug.

Morgana: I can't tell you how good is to see you.

Morgause: I received your message. Tell me about these dreams that are so troubling to you.

Morgana: They show a ceremony in Camelot. It's my serving girl, Gwen, she...sits beside Arthur on a throne. She's crowned queen. I see the same thing night after night.

Morgause: There are some dreams that are so powerful your healing bracelet will not stop them. It is a prophecy.

Morgana:  How can that be? She's a servant. Uther would never allow Arthur to marry her.

Morgause: There are many futures, Sister. Some are shrouded in mist, and others are clear as cut glass. But your gift is powerful, and this vision cannot be ignored. You cannot allow this serving girl to take your rightful place upon the throne. Whatever relationship exists between Arthur and...Gwen, you must destroy it.

 

Morgana's Bedroom. Gwen puts breakfast on the table, while Morgana fixes her. Gwen gasps when she notices it.

Gwen: You startled me. You're up early this morning.

Morgana: I...I couldn't sleep. I went for a walk.

Gwen: Did you want to change?

Morgana: No. Have you spoken to Arthur recently?

Gwen: I saw him yesterday in the market.

Morgana: It must be hard.

Gwen: What's that?

Morgana: Hiding your feelings for him.

Gwen: I'm not sure what you mean.

Morgana: I know how you feel about Arthur and how he feels about you. Do you deny it?

Morgana takes Gwen's hand.

Morgana: It's such a shame you can't be more open about your feelings for each other.

Gwen pulls her hand away.

Gwen: If you'll excuse me my Lady.

 

Dining Room.

Gwen and Merlin serve Arthur, Uther and Morgana.

Uther: What news from the northern borders?

Arthur: There've been a number of minor skirmishes.

Arthur touches Gwen's hand, and she smiles. Morgana saw it.

Uther: You think Odin is testing our defences?

Arthur stares Gwen.

Uther: Arthur, are you listening?

Arthur: What's that?

Arthur moves his hand and accidentally knocks down his cup.

Uther: What on earth is wrong with you?

Gwen hurries to clean it up. Morgana stares Arthur.

Arthur: Nothing. Sorry.

 

Arthur's Bedroom.

Arthur sits, staring at a parchment and playing with a feather pen. Morgana opens the door.

Arthur: Morgana.

Morgana: Arthur, am I disturbing you?

Arthur: No. Come in. To what do I owe this pleasure?

Morgana: Well, I was worried about you. You weren't yourself at dinner.

Arthur: Just a bit tired.

Morgana: Really? I thought the reason you were so distracted had something to do with the fact that Gwen was in the room.

Arthur: I have no idea what you're talking about.

Morgana: Come on, Arthur. Why can't you admit you have feelings for her? A blind man could see it.

Arthur: Is it really that obvious?

Morgana: It's only so obvious to me because...I know Gwen also has feelings for you.

Arthur: Has she said something?

Morgana: She speaks of you all the time.

Arthur: What did she say?

Morgana: You're already arrogant enough. I will flatter you no further. Poor girl, I fear she doesn't know what to do with herself when she's around you.

Arthur: She's not alone. I have such feelings for her, and yet I know nothing can ever come of them.

Morgana: If it's Gwen who you desire, why do you deny yourself?

Arthur: Because she's a servant. My father would have me marry for the good of the kingdom.

Morgana: Uther knows nothing of love. You are the future king.You must set your own rules. Besides, he doesn't have to find out. You should spend some time with Gwen. I know she'd like that.

 

Gwen's House.

Gwen drops firewood into a basket.

Gwen: Arthur wishes to spend the day with me?

Merlin: I thought you'd be happy.

Gwen: It isn't that simple. If anyone were to find out...What if someone sees us?

Merlin: I'll take you to meet him outside the city. Arthur's willing to take the risk...if you are.

Gwen hesitates.

Merlin: Should I tell him you won't meet him?

Gwen (fastly): No.

Merlin laughs, and puts his hands on Gwen's shoulders.

Merlin: You forget, he's Prince Arthur, and that he can be a spoiled, arrogant brat.

Gwen (laughing): Merlin.

Merlin (laughing): Sorry.

Gwen's still hesitating.

Merlin: You like him.
 
Gwen: Yes.

Merlin: He likes you.

Gwen: Mmmm.

Merlin: Isn't that all that really matters?

Gwen: I suppose it is.

Merlin goes to exit.

Merlin: then I will come back in the morning.

Gwen follows him, nervously. Merlin stops next to the door, and by a gesture, says her to relax. She smiles and looks happy.

 

Morgana's Bedroom.

Morgana sits in front of her mirror while Gwen folds down the bed.

Gwen: Will there be anything else?

Morgana: No, that'll be all.

Gwen walks toward the door, but stop and turn around.

Gwen: I was hoping it might be possible to be relieved of my duties tomorrow.

Morgana: Really? And why is that?

Gwen: I fear I'm sickening with a fever.

Morgana: Of course.

Gwen: Thank you.

Gwen smiles, and goes out. Morgana smirks.


Gwen's House.

Gwen looks in the mirror. Merlin knocks and comes in. Gwen appears to him, and he stares at her.

Gwen: What?

Merlin: You look lovely.

Gwen sighs and smiles.

 

In the woods.

Arthur stares at a silver plater, fixing his hair and eyebrows. Behind him, Merlin and Gwen arrive, laughing.

Merlin: Shh.

Merlin cups his hands around his mouth.

Merlin: Caw Caw!

Arthur drops the platter and turn around. Gwen and Merlin walk toward him.

Arthur: Guinevere, you look...

He stares at her, and can't say anything.

Merlin: I think he's trying to say you look nice.

Gwen laughs.

Arthur: Thank you, Merlin. That'll be all.

Merlin: Have fun.

Merlin leaves, and Gwen crosses the brook on stones. Arthur takes her hand to help her. Morgana watches them by far, smiles, and leaves.

 

Dining Room.

Uther's drinking.

Morgana: It's such a beautiful day, I was wondering if you might join me for a ride.

Uther: I have council matters to attend to.

Morgana: It's just, I get to spend so little time with you these days. Time together is...so precious to me.

Uther: You're right. We don't spend enough time together. The council can wait.

They toast.

 

In the woods.

Gwen wants to serve the lunch. Arthur takes the plates from her hands.

Arthur: You are not here as a servant.

He serves her.

Gwen: It feels different, doesn't it? Being away from Camelot?

Arthur: I love Camelot more than I can say, but when I'm there, sometimes I feel I can hardly breathe everyone expects so much of me. Being here with you? I can be myself.

Gwen: I like that, you being yourself.

Arthur: Sometimes I dream of leaving Camelot.

Gwen: Really? Where would you go?

Arthur: I don't know. Somewhere where nobody knew who I was. I'd get some land and become a farmer.

Gwen laughs.

Gwen: I can hardly see you toiling away in the fields all day.

Arthur: Obviously I'd take Merlin with me; he can do all the hard work.

Gwen: I'm sure he'd love that.

Arthur hands Gwen the plate.

Gwen: Thank you.

 

Not far from there.

Uther and Morgana are riding.

Uther: I'm glad you persuaded me to come. We must do this again.

Morgana: I'd like that very much. Come on, I'll race you.

 


In the woods.

Arthur and Gwen rest on pillows.

Gwen: We should be heading back to Camelot soon.

Arthur: We could stay a while longer. Don't know when we'll have the chance to do this again.

Gwen: Perhaps when you become a farmer we can be together more often.

Arthur: That's just a dream. I fear I will never leave Camelot...

A noise.

Arthur: Stay still.

Gwen: Is it bandits?

Arthur reaches toward his sword, take a glove and hits something over guinever's head. She gasps.

Arthur: A wasp.

Arthur smiles. Gwen laughs, and kisses him.

Horses arrive. Arthur and Gwen stop kissing, and Gwen gasps.

Uther: Arthur!

 


Council Room.

Arthur walks, nervous. Uther enters, and starts laughing next to his son. He slaps him on the soulder. Surprised, Arthur smiles.

Arthur: I thought you'd be furious.

Uther: I was young once, I'm more than familiar with the temptations of serving girls.

Arthur: I'm sorry I kept it from you. I thought it for the best.

Uther: No serious harm has been done. I can't allow it to continue, obviously.

Arthur: What are you talking about?

Uther: You can never see this girl again.

Arthur: You just said that no harm had been done.

Uther: You've had your fun, now it must come to an end.

Arthur: What does it matter that Guinevere's a servant?

Uther: The survival of Camelot depends on forging an alliance through your marriage.

Arthur: But I can't marry someone who I don't have feelings for.

Uther: Your first duty is to Camelot.

Arthur: I care about her...

Uther: I cannot allow this. I forbid it.

Arthur: You can't forbid my feelings any more than I can. I won't deny them any longer, I love her. I love Guinevere.

Uther: You leave me no choice; she's banished from the city.

Arthur: You can't do that.

Uther: She has three days to leave. To return is on pain of death.

Arthur: She has nowhere to go! Her, her life is in Camelot.

Uther: You have caused this to happen, Arthur. My decision is final.

Arthur: Please, do not banish her. I give you my solemn word that I'll never see her again.

Uther: You have made it clear to me that you cannot control your feelings for this girl.

Arthur: No! I...

Arthur catches Uther's arm, stops when he sees his father's expression and lets him go.

Uther: This is for your own good.

He leaves.

 


Arthur's Bedroom.

Merlin: How did Uther know where to find you?

Arthur: I don't know. You were the only person who knew where we were.

Merlin: I didn't *dramatic pause* tell him.

Arthur: Oh, maybe something you said *dramatic pause* gave it away.

Merlin: I didn't say anything.

Arthur: You know Merlin, you couldn't keep a secret if your life depended on it!

Merlin: You'd be surprised!

Arthur: What's that supposed to mean?

Merlin: Nothing.

Arthur looks at the floor.

Merlin: What are you going to do?

Arthur: I don't know.

Morgana enters.

Arthur: Leave us, Merlin.

Merlin and Morgana stare at each other before Merlin goes out.

Morgana: Arthur, I heard what happened. I can't tell you how sorry I am.

Arthur: It's all my fault.

Morgana: You're not to blame.

Arthur: I- I can't accept that I may never see her again.

Morgana: Uther has banished her. Surely you have no choice.

Arthur: There are always choices.

Morgana: What will you do?

Arthur: I'll leave with her.

Morgana: You're leaving Camelot? You'd give up your rights to the throne!

Arthur: One day we will return to Camelot together, and Guinevere will take her place on the throne beside me.

 


Gwen's House.

Gwen's packing stuff to move.

Gwen: There is so much to do. I'll have to sell everything I can't take with me. And of course I need to find a new maid for Morgana.

Merlin: Gwen.

Gwen: Do you know anyone suitable?

Merlin: Gwen, stop it. Where will you go?

She sits on her bed and shakes her head, tears in eyes.

Gwen (crying): I don't know. I've spent my whole life in Camelot, it's all I know. Everything I care about is here. I have nothing else.

Merlin: I'll think of something. I promise.

Gwen nods.

 

Arthur's Bedroom.

Morgana places a poultice under Arthur's pillow.

 

Uther's Bedroom.

Uther sits at the table, when someone knocks on the door.

Uther: Enter.

Morgane comes in, ans Uther smiles.

Uther: Morgana.

Morgana: I was concerned about you, My Lord. You weren't at dinner.

She takes candles.

Uther: Augh, I had no appetite.

Morgana: You're worried about Arthur.

Uther: I do not understand his feelings for this girl; she's a servant.

Morgana lights candles.

Morgana: It is strange that...

Uther: What?

Morgana: Arthur tells me everything and he's never expressed any feelings for Gwen and suddenly he's declaring his love for her.

Morgana switch off the match.

Uther: What are you saying, Morgana?

Morgana: I'm sure there's an explanation.

Uther: Speak your mind.

Morgana: You yourself have noticed Arthur's strange mood. It's almost as though he's...been enchanted.

 

Arthur's Bedroom.

Guards search something magic, while Arthur stands up with his arms crossed. Merlin comes in.

Merlin: What's going on?

Arthur: My father has ordered my chambers to be searched.

Merlin: What for?

A guard empties a container onto the table.

Arthur: You think I have a girl hiding in there?

A guard finds the poultice under Arthur's pillow.

Arthur: What's that?

 

Council Room.

Gaius examinates the poultice.

Uther: Is it magical?

Gaius: I believe so. These are the symbols of the Old Religion.

Uther: Could it be used to cast an enchantment?

Gaius: That would be one use of such a poultice.

Uther: This enchantment, could it cause someone to fall in love?

Gaius: It is entirely possible. May I ask where it was found?

Uther takes the poultice.

Uther: It was discovered in Arthur's Chambers. Find Morgana's maid and bring her to me immediately.

Gaius looks at Morgana.

 

Arthur's Bedroom.

Arthur is packing some stuff while Merlin enters, running.

Arthur: What is it, Merlin?

Merlin: I just saw some guards dragging Gwen into the palace.

Arthur runs out of the room, and Merlin follows him.

 

Council Room.

Gwen is dropped on knees in front of Uther. The King shows her the poultice.

Uther. Uther holds poultice out in front of her]

Uther: You recognise it?

Gwen: I've never seen it before in my life.

Uther: Really? I believe you planted it in Arthur's Chambers to enchant him.

Uther gives the poultice to a guard.

Gwen: That's not true.

Uther: Why else would Arthur fall in love with someone like you?

Gwen: I don't expect someone like you to understand that.

Uther slaps her.

Morgana: My Lord! Gwen has always been a loyal and trusted servant!

Uther: I have no doubt she's feigned loyalty while using her position to get close to my son.

The doors open and Arthur enters, furious.

Arthur: What is the meaning of this?!

Uther: This poultice was found under your pillow. Some kind of love charm. You are under its spell.

Arthur: That's ridiculous.

Uther: What would you know.

Arthur: Because I know how I feel. I'm not enchanted.

Uther: So can you tell me how it came to be in your room?

Gwen gasps, scared.

Arthur: I don't know, but I don't believe Guinevere put it there.

Uther: Until its spell is broken, I can't take anything you say as the truth. Her father consorted with sorcerers.

Gwen: My father was a good and innocent man and you executed him!

Uther: So you would seek your revenge by enchanting my son?!

Gwen: No!

Gaius: My Lord, whatever this poultice is, I don't believe that Gwen is responsible for magic.

Uther: I don't care what you believe, Gaius. Arthur is under her spell. It's the only rational explanation for his behaviour!

Arthur: Father, you have to see reason. Guinevere has done nothing wrong.

Uther: She has been found guilty of using magic and enchantments. She will be burnt at the stake.

Arthur: No...

Arthur runs toward Uther.

Uther: Restrain him!

Guards grab Arthur.

Arthur: You can't do this!

Gaius: My Lord! At least give Gwen a fair trial!

Uther: I have all the evidence I need.

Arthur: I'm begging you! W-we will leave Camelot and never return! Just, just let us go! I relinquish my entitlement to the throne!

Morgana looks Gwen, who gasps.

Uther: My son would never do that. It is proof beyond doubt that you are enchanted.

Arthur: I will never forgive you for this.

Uther: She will die. The enchantment will be broken. You'll see I was right. Take her away.

Uther leaves the room.

Arthur: No! Guinevere!

Arthur struggles with the guards, while Gwen begins to panic when guards sease her.

Gwen: Arthur! No! Arthur, please...!

Guards take her and move toward the door.

Arthur: No!

Arthur escapes from guards and runs to Gwen. He hugs her and kisses her until an other guard pull him away.

Arthur: I will always love you!

Gwen sees Morgana's smiling when she's taken away by the guards...


A pyre is built in the Place of Camelot. Gwen watches it from the window of her cell, and Arthur watches it from the window of his room.
Merlin enters.

Merlin: We need to find a way to smuggle Gwen out of Camelot.

Arthur: My father has me under constant watch. There are guards outside, below in the square. I can't watch her die, Merlin.

 

Prison.
Merlin brings a platter to Gwen's cell.

Merlin: I thought you might be hungry.

Gwen: I can't even think of eating. How is Arthur?

Merlin: He wants me to let you know that he will do everything he can to convince Uther that you're innocent. He won't stop until you're released.

Gwen: You and I both know that Uther will not change his mind. When I am gone, will you take care of him for me, Merlin?

Merlin: No, you can't give up hope. There is still time.

Gwen: To do what?

Merlin: I need to find the person who really planted the poultice. Do you have any idea who it might've been?

Gwen fixes Merlin with a dark look.

Merlin: What is it?

She checks if guards are far and faces Merlin.

Gwen: After I was sentenced to death, I was being led out. I looked back. I swear, Morgana was smiling. You probably think I'm mad.

Merlin: No, I...

Footsteps.

Merlin: don't doubt...

A guard opens the cell door.

Gwen: I can no longer trust her. I've started to wonder if it wasn't a coincidence that Uther and Morgana found us in the woods.

Merlin leaves. The guard locks the cell.

 

Gaius' place.

Gaius: Morgana? Uther'll never believe that Morgana's responsible.

Merlin: Perhaps Arthur will talk him 'round.

Gaius: Uther thinks Arthur's enchanted. Anything that Arthur does is going to strengthen that belief. I fear that's not going to save Gwen.

Merlin: If we can't expose the true sorcerer, then we must invent one.

Gaius: Oh?

Merlin: What if a sorcerer was caught planting an identical poultice in Arthur's Chambers? Uther would've no choice but to release Gwen.

Gaius: And do you know of a sorcerer who's stupid enough to get caught doing such a thing?

Merlin: Me.

 

Merlin's Chamber.
Merlin takes the magic book from the floor boards under his bed.

Merlin: So, if I disguise myself, it won't matter if I'm caught. I can use magic to escape, and then just change back into myself. They'll think that the sorcerer has just vanished into thin air.

Gaius: Well, no matter how you disguise yourself, I fear Arthur will recognise you.

Merlin: Not if I'm eighty years old.

Gaius: An aging spell? Merlin, aging spells are notoriously difficult and unpredictable. If the spell doesn't hold, you'll be exposed.

Merlin: If I don't do something, Gwen's going to die, and I'm not going to let that happen. Can you make a poultice identical to the one found in Arthur's Chambers?

Gaius: Well, I believe so.

Merlin: Okay.

Merlin begins grinding magic dust and then tells an incantation and sets the dust on fire.

 


Gaius' place.
Gaius finishes tying a poultice. His jaw drops at the sight of Old Merlin exiting his chamber. Old Merlin makes grunting noises.

Merlin: You know me better than anyone, Gaius. Do you recognise me?

Gaius: There's something of you in the eyes. But perhaps that's just because I know it's you.

Merlin: I can't believe that one day I will actually look like this. Ooh. I ache, all over.

Gaius: Ah. Well, now you know how I feel.

Gaius gives to Merlin the poultice.

Gaius: You'll be needing this.

 

Corridor of Camelot.
Old Merlin walks to Arthur's Chambers. He peeks around corner and sees Arthur giving instructions to a pair of guards. Old Merlin allows Arthur to spot him entering the chamber: he goes to Arthur's bed and waits. Arthur creeps into the room, sword drawn. Old Merlin babbles a fake spell, Arthur puts his sword at Old Merlin's back.

Arthur: Show yourself. Who are you?

Merlin: I am...

He spins around.

Merlin: Dragoon! The Great!

Arthur: Is it you who planted the poultice in my bed?

Merlin: You have caught me red-handed. I have no choice but to confess.

Arthur puts him back at sword point.

Arthur: An innocent girl almost died because of your actions.

Merlin: I suppose your father will have to release her now that you've caught me.

Arthur: I should run you through where you stand.

Merlin: I really wouldn't do that if I were you! Because if you do that...!

Arthur looks puzzled at Old Merlin.

Merlin: You will never learn of my plan.

Arthur: What plan?

Merlin: Exactly! That's why you can't run me through!

Arthur lowers the sword.

Arthur: Have we met?

They look each other.

Merlin: No, I don't believe so. I never forget a face.

Arthur: Your eyes. We've met somewhere before.

Merlin: Me? No!

Old Merlin looks for a heavy object.

Merlin: Fly grimma!

Merlin's spell knocks Arthur with a helmet and he flees the scene. Arthur recovers.

Arthur: Guards!

Merlin avoids the guards in the corridors, and spells. But he's unable to break the aging spell.

Arthur: He went this way!

Old Merlin runs and hides behind another wall, always spelling, but it doesn't work.
He peeks around the corner at Arthur.

Arthur: There he is!

Old Merlin tries to run, but Arthur throws his dagger that pins Merlin's sleeve to the door.

Arthur: Seize him.

The guards grab Old Merlin.

 

Council Chamber.
Uther goes over documents with council members.

Arthur: Father.

Uther: Arthur.

Guards escort Old Merlin into the chamber.

Uther: Who is this?

Arthur: He is the sorcerer.

Arthur gives to Uther the poultice Gaius made.

Arthur: I found him placing this under my pillow.

Uther: Is this true?

Merlin: Yes.

Morgana is confused.

Arthur: What did you hope to achieve with this enchantment?

Merlin: If Arthur were to fall in love with a lowly serving girl, it would bring shame on Camelot.

Uther: Have I wronged you in some way, old man?

Merlin: You have wronged so many people in so many ways. You're blinded by your hatred of magic. You have tortured and executed innocent people. You, Uther Pendragon, are a stupid, arrogant old tyrant!

Arthur: You will hold your tongue!

Merlin: And you. Oh, I have heard how you...mistreat your servants! They do everything for you, but do they ever get any thanks? No! You're a spoilt arrogant brat...!

Gaius rolls his eyes.

Merlin: ...with the brains of a donkey and the face *hic* *cough* of a toad.

Guards pull Old Merlin away from Arthur.
 
Uther: This serving girl. She is your accomplice?

Old Merlin shakes his head.

Merlin: I enchanted her too. The girl is entirely innocent.

Arthur: My Lord, he has confessed.

Morgana is still confused. Uther sulks and picks up the poultice.

Uther: Release the girl. Tomorrow at dawn you will take your place on the pyre. Take him away.

Arthur and guards escort Old Merlin to the dungeons. Morgana and Gaius follow to watch them in the Corridor.

Morgana: Do you know that man, Gaius?

Gaius: I've never seen him before. Is there something troubling you, Morgana? I would've thought you'd be relieved that the true culprit's been found.

Morgana: Of course I am.

 

Prison.
The guards shove Old Merlin into a cell. Merlin looks out at the pyre in the Place.

Corridor.
Gaius walks.

Arthur: Gaius? Have you seen Merlin, I can't find him anywhere.

Gaius: I- I think he said he was going to spend the day in the tavern.

Arthur: Oh, did he? Well, we'll see about that.

 

Prison.
Gaius visits Old Merlin's cell.

Gaius (whispers): Merlin! What happened?

Merlin cries.

Merlin: I can't break the spell, Gaius. It's too powerful.

Gaius: You have to try again.

Merlin: I have tried, it's no good. I'm stuck like this.

Gaius: Not for long. Uther will have you burnt at the stake.

Merlin: There must be another way to break the spell.

Gaius: There's only one thing I can think of.

Merlin: What is it?

Gaius: In the book of Gala there's an antidote that can undo such aging spells.

Merlin: How long will it take to make this antidote?

Gaius: Longer than I fear you have. Buy as much time as you can.

Merlin: How do I do that?

Gaius: Merlin, I've no idea.

 

Gaius' place.
Gaius brews potion, trying to make it a certain colour.

 

Prison.
A crowd is gathered around the pyre in the morning. Merlin waits in his cell. Arthur enters with guards.

Arthur: It's time.

Merlin: Wait!

Arthur: What is it?

Merlin: There are other crimes I wish to confess.

Arthur: What difference does it make? You're about to be burnt at the stake. We can't execute you twice.

 

Gaius' place.
Gaius finishes anti-aging potion.

 

Corridor.
Gaius sees Old Merlin being escorted to the Place.

 

The Place.
Merlin is escorted towards the pyre, accompanied by a drum roll.

Uther: You have been found guilty of using magic and enchantments. In accordance with our law, you will be burned at the stake. Let this serve as a lesson to all those who seek to destroy Camelot.

Old Merlin sees Gaius weave through the crowd show him the antidote bottle. Merlin turns at lunges at Gaius.

Merlin: A curse upon you all!

Merlin grabs the bottle.

Merlin: I will have my revenge!

Guards pull Old Merlin towards the pyre.

Arthur: Are you alright, Gaius?

Gaius: I'm fine, Arthur.

Merlin spells and the pyre bursts into huge flames. Everyone pulls back and Old Merlin pushes through crowd.

Arthur: After him!

 

Corridor.
Old Merlin runs down the corridor, but can't get through the door at the end. He drinks the antidote as Arthur and guards approach. Arthur turns the corner to find young Merlin with the red robe tucked behind his back.

Arthur: Merlin, where's the sorcerer?

Merlin (gravelly voice): He w...

Merlin coughs and clears his throat.

Merlin: Erm...he went that way.

Merlin points to the wall behind him. Arthur turns to the guards.

Arthur: Sound the warning bell. Search the entire palace. I want him found. Are you telling me you let him run straight past you?

Merlin: He was, he was, he was too fast for me.

Arthur: He's a doddery old man. This is what happens when you spend all day in the tavern.

Merlin: What?

Arthur: Perhaps mucking out my horses will help sober you up.

 

Morgana's Bedroom.
Morgana enters while Gwen is gathering the dirty laundry.

Morgana: Gwen.

Morgana gives Gwen a fake hug.

Morgana: I can't tell you how relieved I am that you've been pardoned.

Gwen is suspicious.

Morgana: I begged Uther to release you, but he wouldn't listen to reason.

Gwen: I'm sure you did all you could.

They both nod.

Gwen: I...

Gwen indicates the laundry basket and exits. Still confused, Morgana closes the dividing door.

 

Corridor.
Gwen walks with the laundry. Arthur pops out of an alcove and pulls her into it. Gwen gasps.

Arthur: Sorry. Didn't mean to startle you. Now, my father believes that my feelings for you are a result of an enchantment. If he's to see any sign that that isn't the case, then he'll banish you from Camelot.

Gwen: And are your feelings for me the result of an enchantment?

Arthur: Oh, we both know that's a lie. But...I think it would be safer for you if we let others continue to believe it.

Gwen nods.

Gwen: What you said to your father...would you really have given up your place on the throne for me?

Arthur: Still would.

Gwen's jaw drops.

Gwen: Your place is here in Camelot.

Arthur: My place is with you.

Gwen: This isn't just about us. You must stay for the sake of your people. You will be a great king. And then you can change these ridiculous customs.

Arthur: I promise you that when I am King, things will be different. We can be together.

Gwen: I will count the days until then.

Arthur and Gwen lean in to kiss. They hear a noise nearby and break apart.

Gwen: I should go.

Arthur watches Gwen leave as he steps back into hiding and a guard walks down the corridor.

 

Gaius' place.
Merlin enters.

Gaius: Ah, Merlin. It's good to see you looking like your old self.

Merlin: I'm covered in horse dung.

Gaius: Precisely.

Merlin: Arthur seems to think I spent the day in the tavern. I don't suppose you, er...you know where he got that idea?

Gaius: I really can't imagine. Oh, and Merlin? You might want to take a bath.

 

Écrit par Menthe pour Merlin HypnoSeries.

Kikavu ?

Au total, 94 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Lanna 
27.06.2022 vers 22h

ElevenStra 
30.10.2021 vers 14h

Emmalyne 
03.05.2020 vers 13h

Blair16 
04.05.2019 vers 13h

ouatdark 
26.04.2019 vers 17h

isadu35 
14.02.2019 vers 13h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

byoann 
choup37 
laura94 
Locksley 
Menthe 
Ne manque pas...

Opération maintenance : aidez-nous à faire du ménage sur la citadelle.
Job d'été ! | Plus d'infos

De nouvelles HypnoCards sont disponibles pour les collectionneurs !
HypnoCards | Nouvel arrivage !

Activité récente
Actualités
Tom Hopper : Une comédie romantique sur Netflix

Tom Hopper : Une comédie romantique sur Netflix
La comédie romantique Love in the Villa met en vedette Tom Hopper (Sir Perceval) et Kat Graham. Le...

Rupert Young dans

Rupert Young dans "La Chronique des Bridgerton"
Notre Premier Chevalier Sir Léon passe en ce moment sur Netflix. Rupert Young interprète Lord Jack...

Anthony Head au Wales Comic Con

Anthony Head au Wales Comic Con
Oyez, Oyez, bonnes gens Pour tous ceux qui aimeraient revoir le roi Uther Pendragon ... Anthony Head...

Nouveau Calendrier et nouveau sondage

Nouveau Calendrier et nouveau sondage
Coup de chaud à Camelot ! Le Grand Dragon est venu nous rendre visite et a fait monter la...

Nouvelle Photo du mois !

Nouvelle Photo du mois !
En juillet... de l'année dernière, vous aviez choisi le petit Aithusa sur son rocher. A partir...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

quimper, 08.08.2022 à 17:07

Viens aider le célèbre détective londonien à départager huit criminels en votant dans le sondage. Bonne semaine à tous

lolhawaii, 09.08.2022 à 01:24

Le calendrier d'août est arrivé sur les quartiers Hawaii 5-0 et MacGyver Ce sont des créations de Terillynn, venez nous donner votre avis svp !!

Supersympa, 09.08.2022 à 23:06

Bonsoir à tous ! Nouveau mois (encore très chaud) sur les quartiers Alias, Angel, Dollhouse et The L Word.

ShanInXYZ, 10.08.2022 à 18:12

Voyage au centre du Tardis : thème de la semaine, l'Aventure qui vous a le plus marqué, on attend vos photos alors passez voir le Docteur

sanct08, 10.08.2022 à 21:43

Bonsoir, animations + forums + sondages vous attendent sur Le Caméléon et X-Files ! De même un nouvel EV vous attend chez Jarod !

Viens chatter !