VOTE | 491 fans

#307 : Le Château des Fyrien

Morgane et Morgause continuent à comploter et cette fois-ci, c'est Gwen qui se retrouve face à un choix cruel : sauver l'amour de sa vie, Arthur, ou bien sauver son frère unique Elyan...

Fiche de l'épisode 3.07

Popularité


5 - 1 vote

Titre VO
The Castle of Fyrien

Titre VF
Le Château des Fyrien

Première diffusion
23.10.2010

Première diffusion en France
27.03.2011

Vidéos

Extrait VO : Confrontation Merlin/Morgana dans les bois

Extrait VO : Confrontation Merlin/Morgana dans les bois

  

307 - BBC Trailer VO

307 - BBC Trailer VO

  

"That's what you do when you love someone" Arthur & Gwen (VO)

"That's what you do when you love someone" Arthur & Gwen (VO)

  

''Rise and shine !'' Merlin & Arthur (VO)

''Rise and shine !'' Merlin & Arthur (VO)

  

Photos promo

Diffusions

Logo de la chaîne Gulli

France (inédit)
Samedi 09.03.2013 à 20:45
0.19m / 0.8% (Part)

Plus de détails

Gwen quitte la chambre de Morgane après que celle-ci se soit endormie. En arrivant chez elle, elle se retrouve face à un homme grand et sinistre. Elle attrape un tisonnier pour se défendre mais un autre homme l'agrippe par derrière et applique un chiffon sur sa bouche jusqu'à ce qu'elle perde conscience. L'un des hommes jette ensuite Gwen en travers de sa monture puis les deux bandits s'élancent hors de Camelot pendant que Morgane sourit en les regardant s'éloigner depuis la fenêtre de sa chambre.

Le lendemain matin, Morgane informe Uther que Gwen n'est pas venue travailler mais le Roi ne se sent pas concerné par le sort d'une servante. Arthur est quant à lui inquiet. Il charge Merlin d'enquêter dans la maison de Gwen. Le jeune magicien découvre dans la maison vide le tisonnier et le chiffon. Il note qu'une forte odeur émane de la pièce de tissu.

Ailleurs, Morgause et Cenred observent leur nouveau prisonnier - Elyan. Gwen est amenée devant Cenred et il la réunit avec Elyan, son frère perdu de vue depuis longtemps. Cenred parti, Elyan explique qu'il travaillait dans sa forge quand des hommes l'ont drogué et kidnappé. Tous deux se demandent ce que le seigneur de guerre a prévu pour eux. Un peu plus tard, Cenred revient et s'entretient seul avec Gwen. Il lui déclare qu'elle a été enlevée dans le but d'attirer Arthur dans un piège. Gwen lui rétorque qu'elle n'a aucune influence sur le Prince mais Cenred ne la croit pas. Il l'avertit que si elle ne parvient pas à amener Arthur jusqu'à lui d'ici une semaine alors, il tuera Elyan.

De retour au château, Merlin montre à Arthur le chiffon et il lui demande de le sentir. Le Prince s'exécute mais il respire si fortement le tissu qu'il est incommodé pendant quelques instants. Arthur explique ensuite à Uther que Gwen a sans doute été kidnappée mais le Roi est toujours réticent à envoyer une patrouille à la recherche d'une simple servante. Arthur insiste pour rechercher Gwen, depuis toujours au service de Morgane, et le Roi finit par accéder à sa demande mais seulement jusqu'à la tombée de la nuit.

Au petit matin, Gwen est de retour à Camelot et commence son service auprès de Morgane comme à son habitude. Elle justifie son absence en déclarant qu'elle était malade. Mais cette excuse ne suffit pas à Merlin qui la croise dans un couloir bien qu'il soit ravi de la retrouver. Il lui dit s'être rendu chez elle et avoir constaté qu'elle n'y était pas. Il remarque ensuite des marques visiblement laissées par des fers sur les poignets de la jeune femme. Gwen fond alors en larmes.

Chez elle, la jeune femme explique la situation à Merlin qui se demande bien comment Cenred a pu découvrir les sentiments d'Arthur pour Gwen. Il finit par la convaincre de tout exposer à Arthur. Tous trois réfléchissent ensemble et Merlin suggère qu'Elyan est sans doute détenu au Château de Fyrien. Arthur s'engage auprès de Gwen à sauver son frère, il est décidé à lui porter secours. Dissimulée derrière la porte, Morgane sourit, elle n'a rien perdu de la conversation. La nuit suivante, elle se glisse hors du château et retrouve Morgause dans la forêt. Toutes deux projettent l'assassinat d'Arthur, permettant ainsi à Morgane de se rapprocher du trône de Camelot.

Arthur annonce à son père qu'il a perdu un pari contre Morgane. Il lui explique qu'il lui doit deux robes en soie et qu'il va devoir s'absenter afin de les lui trouver. Très amusé, Uther autorise son fils à quitter Camelot. Pendant ce temps, Merlin confie à Gaius qu'il est certain que Morgane a fourni des informations à Cenred, telles que les sentiments d'Arthur pour Gwen. Le médecin le conjure d'être prudent alors que Merlin se prépare à se joindre à la mission de sauvetage. Il se retrouve bientôt face à un nouveau problème: Morgane insiste pour les accompagner. Merlin tente bien de persuader Arthur que c'est une mauvaise idée mais le Prince lui rétorque que l'aptitude de Morgane à manier une épée pourrait s'avérer utile.

Les quatre jeunes gens chevauchent dans la forêt puis montent un campement pour la nuit. Arthur ordonne à Merlin d'aller chercher du bois mais le jeune magicien proteste en répondant que Morgane est déjà partie le faire. Le Prince, qui a envie de passer un peu de temps seul avec Gwen, insiste pour qu'il rejoigne Morgane. Merlin finit par comprendre ses intentions et se précipite dans la forêt. Quand il retrouve Morgane, il la met face à ses actes et il lui demande pourquoi elle est prête à trahir ses fidèles amis. Il l'avertit qu'il s'agit aussi de ses propres amis et qu'il fera tout pour les protéger.

Pendant qu'Arthur s'évertue à allumer un feu, Gwen s'inquiète pour Elyan. Elle lui explique que son frère a toujours été un esprit libre et a toujours suivi son cœur où que cela le conduise. Elle déclare qu'elle sera toujours présente pour aider Elyan et elle ajoute: "C'est ce que vous faîtes quand vous aimez quelqu'un, n'est-ce pas ?". Gwen s'inquiète ensuite qu'Arthur puisse être blessé ou tué pendant la tentative de sauvetage mais il la rassure, affirmant que tout se passera bien. Tous deux se rapprochent pour échanger un baiser mais ils sont interrompus par le retour de Morgane suivie par Merlin.

Rassemblés autour du feu, Arthur explique à ses compagnons que le repaire de Cenred sera bien protégé mais qu'il connait un labyrinthe secret dissimulé sous le château. Pendant la nuit, Morgane rencontre Morgause et lui fait part du plan d'Arthur. Morgause lui remet alors une bague ensorcelée, lui demandant de la déposer à l'entrée du labyrinthe quand le groupe y sera entré. Morgane revient discrètement au campement, seul Merlin a noté son absence. Il lui demande alors d'un ton sarcastique: "Problème pour dormir ?". Elle le défie de régler leur problème avec Arthur sachant pertinemment qu'il n'en fera rien.

Le lendemain, quand la petite troupe se remet en route, Merlin utilise la magie pour mettre un serpent en travers de la route du cheval de Morgane. L'animal effrayé se cabre, jetant sa cavalière à terre. Morgane se blesse à la jambe. Merlin tente alors de la persuader de rester en arrière mais elle insiste pour rester avec le groupe. Pendant ce temps, Morgause informe Cenred du nouveau plan pour capturer Arthur avec l'aide de la bague ensorcelée. Il lui répond qu'il est déjà riche et puissant et qu'il ne prend part à ce nouveau complot que pour lui plaire.

Malgré les réserves émises par Merlin, le petit groupe entre dans le labyrinthe au pied d'une falaise et Morgane dépose discrètement la bague sur un rocher proche. Les tunnels sont remplis de toiles d'araignées et de squelettes de guerriers morts au combat. Soudain les hommes de Cenred surgissent de tous les côtés. Arthur, Merlin et Morgane commencent à se battre mais Gwen est prise en otage et ils sont contraints à se rendre. Ils sont amenés devant Cenred qui ordonne qu'on les enferme jusqu'à nouvel ordre.

Gwen est enfermée dans le même cachot qu'Elyan qui dit à sa sœur qu'elle n'aurait jamais dû revenir pour lui. Gwen lui assure qu'Arthur trouvera bien un plan pour les secourir mais Elyan est intrigué, il se demande bien pourquoi le Prince de Camelot risquerait sa vie pour les sauver. Il comprend rapidement qu'Arthur et Gwen éprouvent des sentiments l'un pour l'autre. Pendant ce temps, Morgane est amenée auprès de Morgause et Cenred. Elle demande qu'Arthur soit immédiatement exécuté. Mais Cenred a l'intention d'interroger le Prince pour obtenir des renseignements sur la défense de Camelot. Morgane lui affirme que jamais Arthur ne trahira son Royaume.

Dans leur cachot, Gwen interroge Elyan sur sa longue absence. Elle est en colère contre lui pour n'avoir donné aucune nouvelles depuis quatre ans, même lorsque leur père a été tué. Elyan s'excuse et tous deux se réconcilient. Dans un autre cachot, Merlin tambourine à la porte en prétendant qu'Arthur s'est échappé. Quand les deux gardes entrent, Arthur se laisse glisser du plafond de la cellule auquel il était suspendu puis il maitrise les deux gardes. Arthur et Merlin s'échappent mais ils sont bientôt confrontés à un nouveau garde. Merlin utilise la magie pour baisser le pantalon de l'homme et Arthur profite de cette diversion pour l'assommer. Ils délivrent alors Gwen et Elyan.

Arthur ordonne à Merlin de veiller sur Gwen et Elyan pendant qu'il repart chercher Morgane. Mais Merlin s'élance à la suite du Pricne. Arthur fait irruption dans la Salle du Trône de Cenred, alors que celui-ci tient Morgane en otage, son épée placée sous sa gorge. Morgause apparaît à son tour et crée une colonne de feu qui se dirige aussitôt vers Arthur. Sans être vu, Merlin utilise ses propres pouvoirs, une forte explosion se produit détruisant la colonne et faisant pleuvoir des décombres sur tous ceux qui sont présents qui perdent conscience. Arthur est le premier à revenir à lui, il se porte au secours de Morgane.

Merlin entraine Morgane à sa suite mais elle résiste, affirmant que sa jambe blessée l'oblige à s'arrêter. Merlin la soupçonne de s'inquiéter pour Morgause, blessée sous les décombres. Arthur attrape Morgane et la jette sur son épaule malgré ses protestations au grand amusement de Merlin. En sortant du tunnel, ils retrouvent Gwen et Elyan mais ne tardent pas à être à nouveau attaqués par quelques hommes de Cenred. Arthur et Elyan combattent leurs ennemis et le Prince est impressionné par l'habileté du frère de Gwen au combat avec une épée. Le groupe reprend ensuite la route de Camelot à cheval.

De retour au château, Gwen apporte à Arthur deux robes en soie pour préserver sa couverture. Elle lui révèle qu'Elyan a décidé de s'installer dans le royaume : il a trouvé un endroit où vivre et il va travailler à la forge. Gwen remercie Arthur pour avoir sauvé sa vie et celle de son frère, il lui rappelle alors ses propres mots : "Comme tu l'as dit Guenièvre, c'est ce qu'on fait quand on aime quelqu'un."

 

Écrit par Locksley pour Merlin HypnoSeries

Episode 3.07 - Le Château des Fyrien

 

Alors que Gwen rentre chez elle en pleine nuit. Un inconnu l’attend, elle l’aperçoit, recule, et prend un tisonnier.

Guenièvre : Qu’est-ce que vous voulez ?

Elle recule, mais un complice l’agrippe par derrière et l’endort grâce à un chiffon appliqué sur sa bouche, puis l’emmène à cheval. Morgane observe au loin depuis sa fenêtre, et en sourit.

***GENERIQUE***

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR :

Le lendemain matin, Merlin se rend chez Arthur, le réveille, mais ce dernier se plaint.

Merlin : Debout les morts !

Arthur : Tu veux pas dire quelque chose de plus original ?

Merlin : Quoi ?

Arthur : Tous les matins, tu me sors la même expression.

Merlin : Oh ! J’en suis désolé ! Et si je disais… Hum… Secouez-vous Arthur ? Grouillez-vous et que ça saute ? Hum ? Un peu de nerf gros flemmard ? (Arthur lui fait les gros yeux) Oh non, il n'y en a aucune qui vous plaise vraiment ? (Arthur acquiesce) Bon d’accord ! Je vais juste… prendre la porte… avant que vous ne décidiez de passer à l’action. (Arthur lui jette une assiette)

SALLE DU CHATEAU :

Uther et Arthur prennent le petit déjeuner.

Uther : Les chantiers de la ville basse ont pris du retard, je veux que tu veilles à ce que ça ne se reproduise pas.

Arthur : Comptez sur moi.

Morgane arrive.

Uther : Bonjour Morgane.

Elle s’installe, Merlin lui sert à boire.

Morgane : Non merci.

Uther : Il y a un problème ?

Morgane : Oui, c’est Guenièvre. Elle n’est pas venue travailler ce matin.

Arthur : Ah ! C’est inhabituel.

Morgane : Je sais, c’est étrange. J’espère qu'il ne lui est rien arrivé.

Uther : Inutile de vous inquiéter Morgane. Après tout, si votre servante n’est plus digne de confiance, nous pouvons aisément la remplacer.

Arthur : Je suis sûr qu’elle ne tardera pas à réapparaître.

Morgane : Oui, j’en suis sûr.

COULOIRS DU CHÂTEAU :

Arthur : Rends-toi à la maison de Guenièvre, va voir ce qui cloche. Et Merlin... tu fais le plus vite possible !

Merlin : Oui Prince Arthur.

MAISON DE GWEN :

Merlin entre.

Merlin : Guenièvre ? Guenièvre ?

Il observe : la cape de Gwen est toujours là sur le lit, un tisonnier est posé sur la table alors que ce n’est pas sa place, et un mouchoir sentant une certaine odeur git par terre. Pas de doute, il s’est passé quelque chose !

CACHOTS DU ROYAUME DE FYRIEN :

Morgause et Cenred observent un inconnu dans un cachot.

Morgause : Vous l’avez donc trouvé.

Cenred : Ça a été facile, il était exactement où Morgane avait dit qu’il serait.

SALLE DU TRONE  DU CHATEAU DE FYRIEN :

Cenred attend l’arrivée de Gwen.

Cenred : Guenièvre ! (coupant ses liens) J’espère que tu as fait un bon voyage ?

Guenièvre : Pourquoi m’avais-vous amenée ici ?

Cenred : J’ai un invité, j’ai pensé que tu aimerais le voir.

Il amène l’inconnu et le met face à Gwen.

Guenièvre : Elyan ?

Elyan : Guenièvre ?

Ils s'étreignent.

Cenred : Un frère et une sœur réunis, voilà qui réchauffe le cœur !

Elyan : Qu’attendez-vous de nous !

Cenred : Chaque chose dans son temps.

Ils s’en vont et laissent Gwen et Elyan seuls.

Guenièvre (soupçonnant son frère): Pourquoi sommes-nous ici Elyan ? Qu’est-ce que tu as fait ?

Elyan : Je n’ai rien fait, je t’en donne ma parole. Guenièvre, je te le jure. J’étais dans ma forge et ils sont venus me chercher. J’ai bien tenté de résister mais ils m’ont endormi. Je n’ai absolument rien pu faire. Qu’est-ce qu’un homme comme Cenred peut bien vouloir de nous ?

Guenièvre : J’aimerais le savoir.

Elyan : Écoute, je…

Guenièvre lui fait signe de se taire.

Cenred rejoint Morgause derrière le mur, en les observant.

Morgause : Vous êtes cruel Cenred.

Cenred : Est-ce cruel de les laisser un moment ? Ils ont beaucoup de choses à se dire.

Morgause : En effet.

Cenred : Par ailleurs, plus elle comprendra l’infortune de son frère, plus elle se démènera pour nous ?

Rires

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR :

Merlin revient et demande à Arthur de sentir le chiffon qu’il a trouvé dans la maison de Gwen.

Arthur : Qu’est-ce que c’est ?

Merlin : Je l’ai trouvé chez Guenièvre.

Arthur : C’est un bout de tissu ?

Merlin : Euh… oui je sais, c’est…

Arthur : Elle est couturière. Comment ce tissu pourrait être important ?

Merlin : Sentez-le.

Arthur : Non merci.

Merlin : Si, sentez-le.

Arthur respire fortement le bout de tissu.

Merlin : Qu’est-ce…

Arthur ressent immédiatement les effets du produit qui imprègne le tissu, il vascille. Merlin use de sa magie pour qu’ Arthur tombe assis sur une chaise.

Arthur : Qu’est-ce que ça ?

Merlin : Un mélange composé de passiflore… et de valériane.

Arthur : Quoi !

Merlin : Hum ! J’essaie de deviner.

Arthur : Ça peut assommer un homme ce truc.

Merlin : Oui... ou bien une femme !

SALLE DU TRÔNE DU CHATEAU DE FYRIEN :

Gwen boit.

Guenièvre : Où avez-vous conduit Elyan ?

Cenred : Il est en sûreté... pour l’instant.

Guenièvre : Qu’est-ce qui me le prouve ?

Cenred : Nous pourrons parler plus tard de ton frère. Je veux parler de toi maintenant, et de ce que tu peux faire pour moi.

Guenièvre (terrorisée): Qu’est-ce que je peux bien faire pour vous ?

Cenred (chuchotant aux oreilles de Gwen): Tu peux m’amener Arthur Pendragon.

Guenièvre : Je ne suis qu’une servante, je n’ai aucune influence sur le Prince.

Cenred (riant) : Nous savons tous les deux que ce n’est pas vrai.

Guenièvre : Je ne comprends pas de quoi vous parlez.

Cenred (s’énervant et criant) : Il suffit ! Tu vas me l’amener ici. Je me fiche de la manière dont tu t’y prends. Tout ce que je veux, c’est que ça soit fait. Tu as une semaine.

Guenièvre : Et si je ne le fais pas ?

Cenred : Je te laisserai regarder pendant que j’arracherai devant toi le cœur de ton frère.

SALLE DU CONSEIL DU CHÂTEAU :

Arthur fait part de ses trouvailles au sujet de Gwen.

Arthur : Les gardes l’ont vue quitter le palais à l’heure habituelle et après cela, plus rien.

Uther : Pourquoi me dis-tu cela ?

Arthur : Sire, j’ai de bonnes raisons de croire que Guenièvre a été enlevée.

Morgane : Enlevée ?

Arthur : J’aimerais organiser des recherches.

Uther : Je crains que ça ne soit guère approprié.

Arthur : Père ?

Uther : Ce n’est qu’une servante.

Arthur : C’est la servante de la Pupille du Roi.

Uther (n’ayant pas le choix) : Fort bien. Envoie une escouade de gardes fouiller la ville basse.

Arthur : Et la campagne ?

Uther : Ils ont jusqu’à la tombée de la nuit.

Arthur : Père, je ne suis pas sûr de réussir à trouver…

Uther : Arthur, sache que j’ai un royaume à protéger. Je ne peux pas gaspiller de précieux moyens pour une servante, quelles que soient les circonstances.

CHAMBRE DE LADY MORGANE :

Morgane se réveille, Gwen est présente.

Morgane : Guenièvre ? Où étais-tu passée ?

Guenièvre : Je suis désolée ma Dame, j’ai été souffrante.

Morgane : Et maintenant, tu vas mieux ?

Guenièvre : Beaucoup mieux, je vous remercie.

Morgane : En tout cas, ne te fatigue pas trop. Quoi que tu aies à faire, cela peut attendre.

COULOIRS DU CHÂTEAU :

Merlin bouscule par mégarde Gwen. Elle renverse son panier à linge.

Merlin : Guenièvre ! J’ai fouillé la ville entière à ta recherche. Arthur se faisait un sang d’encre !

Guenièvre : C’est très gentil à lui. J’avais juste un rhume, c’est tout.

Merlin : Je suis allé chez toi Guenièvre, tu n’étais pas là.

Guenièvre : Oh non, j’étais… Hum… Je…

Merlin (voyant des marques sur le poignet de Gwen) : Qui t’as fait ça ?

Guenièvre : Personne, c’est un accident.

Merlin : Guenièvre, regarde-moi.

Guenièvre (pleurant) : Tout va bien, je vais bien.

MAISON DE GWEN :

Gwen raconte tout à Merlin.

Guenièvre : Ce que je ne comprends pas, c’est comment ils ont su. 

Merlin : A propos des… sentiments d’Arthur à ton égard ? Tout le monde sait qu’Arthur est prêt à se sacrifier pour n’importe lequel de ses sujets. Cenred aurait pu prendre n’importe qui.

Guenièvre : Tu es vraiment sûr de ça ?

Merlin : Tout ce que je sais, c’est que tu es de retour chez toi, saine et sauve auprès de tes amis. Tu n’affronteras pas seule cette épreuve.

Guenièvre : Si, je le dois Merlin. C’est mon problème, pas question d’appeler Arthur. Je refuse.

Merlin : Arthur est déjà impliqué.

Guenièvre : Pas si je ne lui en parle pas.

Merlin : Guenièvre, si Arthur avait un ennui, tu ne voudrais pas qu’il t’en parle ?

Guenièvre : Tu sais bien que si.

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR :

Merlin et Gwen racontent tout à Arthur. Morgane les écoute derrière la porte.

Arthur : C’était le château de Fyrien, j’en suis certain.

Merlin : Jamais entendu parler.

Arthur : Fyrien était un négociant, il a construit son château sur la mer de Méridor en guise d’avant-poste pour les routes commerciales vers l’Orient. Mais quand la guerre a éclaté avec Carléon, le commerce s’est arrêté peu à peu ett le château a été abandonné.

Merlin : Alors il est maintenant en ruine ?

Arthur : Non, il a été construit pour résister à tout. Pour Cenred, c’est un cachette parfaite.

Merlin : L’endroit n’a pas l’air d’un accès facile.

Arthur : Assurément, et il sera bien défendu.

Guenièvre : Je suis désolée, je n’aurais pas dû vous ennuyer avec ça.

Arthur : Tu as fait ce qu’il fallait. Ton frère n’a rien à craindre, je te le promets.

Guenièvre : Comment pouvez-vous en être sûr ?

Arthur : Parce que nous allons le délivrer !

Merlin : Qu’entendez-vous par « nous » ?

Arthur : Nous trois !

Guenièvre : Cenred veut votre mort, c’est pour cela qu’il a agi ainsi.

Arthur : Je sais,. Du plus loin que je me souvienne, Cenred a toujours convoité le trône de Camelot.

Merlin : Alors il est clair que nous allons nous engager dans un piège.

Arthur : Pas nécessairement.

FORÊT DE CAMELOT :

Morgane se va rejoindre Morgause afin de lui faire part que leur plan fonctionne.

Morgause : Ma sœur ? Est-ce que tout est en place ?

Morgane : Arthur a mordu à l’hameçon.

Morgause : Il va délivrer le frère de Guenièvre ?

Morgane : Comme nous le pensions, il est prêt à tout pour elle.

Morgause : Excellent ! Et je suppose qu’il viendra seul ?

Morgane : Uther s’oppose à l’envoi d’une armée pour une telle tâche. Arthur ne vient qu’avec Merlin et Guenièvre.

Morgause : Parfait, c’est comme si on le tenait déjà.

Morgane : Et quand il sera mort ?

Morgause : Et bien, tu seras l’enfant unique d’Uther. Et donc, le moment venu, tu pourras enfin prendre la place qui te revient sur le trône de Camelot.

SALLE DU CONSEIL DU CHÂTEAU :

Uther est seul, il signe quelques paperasses. Arthur entre.

Arthur : Père ?

Uther : Qui a-t-il ?

Arthur : Et bien, disons que… Je suis un peu gêné.

Uther : Oh ?

Arthur : Je me suis laissé bêtement entraîner à faire un pari et j’ai perdu.

Uther : Arthur, tu sais combien je désapprouve ce genre de pratiques ?

Arthur : Oui je sais, je suis désolé.

Uther : Ta dette se monte à combien ?

Arthur : Deux robes de soie.

Uther : Excuse-moi ?

Arthur : Et bien, disons assez de soie pour les faire fabriquer en tout cas.

Uther : De quel genre de pari s’agissait-il au juste ?

Arthur : C’est Morgane qui en a eu l’idée.

Uther (riant) : J’aurais dû le deviner ! Voyons Arthur, tu n’es pas très malin d’avoir parié contre Morgane.

Arthur : Je sais. Ce qu’il y a, c’est que le tissu n’est pas disponible à Camelot. Alors je vais être obligé de quitter la ville pour quelques jours.

Uther : A ta place je me dépêcherais. Il ne faut pas la faire attendre, elle va te tordre le cou.

Arthur : Merci Père. 

MAISON DE GAIUS :

Merlin prépare quelques provisions et son sac de voyage.

Gaius : Morgane ? Tu es sûr et certain ?

Merlin : Oui, c’est forcément elle qui a renseigné Cenred. Sinon, comment peut-il être au courant des sentiments d’Arthur pour Guenièvre ?

Gaius : Alors, c’est indéniable.

Merlin : Si je pouvais aller voir Arthur et lui dire tout ce que je sais.

Gaius : Tu ne peux pas. Ce sera ta parole contre celle de Morgane et elle est la fille du Roi.

Merlin : Je sais. Elle a trouvé le point faible d’Arthur.

Gaius : Arthur ne peut pas se sacrifier pour le frère de Guenièvre.

Merlin : Non, bien sûr que non. C’est pourquoi nous allons le délivrer.

Gaius : Arthur et toi ? Vous allez entreprendre de le délivrer au nez et à la barbe de Cenred ? (Merlin acquiesce) Morgane n’est pas au courant de ce projet ?

Merlin : Non.

Gaius : Merlin, fais attention à toi.

COUR DE CAMELOT :

Merlin prépare les chevaux.

Morgane (à Merlin) : Tu n’oublies pas quelque chose ?

Merlin : Je ne crois pas.

Morgane : Mais je viens avec vous. Arthur ne t’a rien dit ?

Merlin : Non, il n’a rien dit.

Arthur : Ne reste donc pas planté là Merlin ! Il nous faut encore un cheval !

Merlin : Pourquoi ne m’avez-vous pas dit qu’elle venait ?

Arthur : Oh pourquoi aurais-je dû ? Qu’est-ce que ça change pour toi ?

Merlin : Je crois que c’est une mauvaise idée.

Arthur : Qui va surveiller mes arrières si on a des ennuis ?

Merlin : Ça sera moi !

Arthur : Ah ! Allons ! Elle a une bien meilleure lame que toi tu n’auras jamais, et tu le sais. Par ailleurs, elle a insisté.

Merlin (à lui-même) : Tu parles qu’elle a insisté...

Les quatre héros chevauchent donc vers le château de Fyrien.

FORÊT :

Des bruits résonnent dans la forêt, inquiétant Gwen. Arthur la rassure.

Arthur : Autrefois, j’avais peur de cette forêt.

Guenièvre : J’ai du mal à vous croire.

Arthur : Mon père m’amenait ici quand j’étais enfant. Pour moi, chaque feuille qui tombait était un bandit, et chaque… chaque souffle de vent était comme un fantôme. On finit par s’y habituer.

Guenièvre : Je ne crois pas que je m’y habituerai un jour.

Arthur : Ce n’est pas nécessaire, tu es avec moi. (tous deux sourient, se lançant un regard, puis Arthur se retourne voyant Merlin rire) Je veux dire que dans l’éventualité d’une attaque, nous nous défendrons mutuellement ! Morgane ? Je crois que je peux compter sur votre protection ?

Morgane : Bien entendu !

Arthur : Et toi Guenièvre ? Tu veilleras sur Merlin n’est-ce pas ?

Ils rient.

CAMPEMENT :

Ils s'arrêtent afin d'installer un campement pour la nuit. Gwen a des difficultés pour enlever son sac de son cheval. Arthur veut l’aider, mais il aimerait aussi un peu d’intimité.

Arthur (à Merlin) : Va chercher du bois pour le feu Merlin.

Merlin (s’occupant de défaire les sacs du cheval sans regarder autour de lui) : Je croyais que Morgane s’en chargeait ?

Arthur (se mordant la lèvre) : Alors va voir si tout va bien pour elle.

Merlin (trouvant cela amusant) : Mais pourquoi ça n’irait pas bien ?

Arthur (désespéré) : Je n’en sais rien ! Peut-être qu’il y a des loups dans ces bois ?

Merlin : Hum, je ne crois vraiment pas.

Arthur (chuchotant) : Merlin ... Va-t-en !

Merlin (comprenant ses intentions) : Ah oui ! Oui bien sûr ! (il dépose ses sacs) Il y a peut-être des loups ! (il s'éloigne en courant dans la forêt)

Arthur (à Gwen) : Besoin d’un coup de main ?

Guenièvre : Merci.

FORÊT :

Merlin rejoint Morgane.

Morgane : Qu’est-ce que tu veux Merlin ?

Merlin : C’est Arthur qui m’a envoyé. Il voulait s’assurer que vous alliez bien.

Morgane : Quelle prévenance de sa part !

Merlin : Il a de l’affection pour vous, et Guenièvre également. Ce sont vos amis Morgane, ils vous ont toujours été fidèles.

Morgane : Pourquoi me dis-tu tout cela ?

Merlin : Parce que je ne comprends pas, comment quelqu’un peut vouloir du mal à ses amis.

Morgane : Non ? Toi, tu les empoisonnes ! Tu ferais bien Merlin, de ne pas te mêler des choses qui ne te concernent pas.

Merlin : Oh ! Mais elles me concernent. D’autant plus que ce sont mes amis aussi. Et je ferai tout ce qu’il sera nécessaire pour les protéger.

Morgane : Je ne m’attends à rien de moins.

CAMPEMENT :

Arthur essaie d’allumer un feu de camp.

Arthur (à Gwen) : Assis-toi un moment. Rien qu’en te regardant je suis fatigué.

Guenièvre : Je préfère rester occupée, ça m’empêche de trop penser.

Arthur : Tu t’inquiètes pour Elyan ?

Guenièvre : Je m’inquiète tout le temps pour Elyan. (elle s’assoit) Il fait partie de ces personnes qui ne se fixent jamais nulle part, qui ne pensent jamais à l’avenir. Il ne fait que suivre son cœur partout où il le mène.

Arthur : Ça ne m’a pas l’air bien grave.

Guenièvre : Ça ne le serait pas s’il ne se retrouvait pas toujours au mauvais endroit au mauvais moment.

Arthur : Et bien, je crois que ce n’est pas sa faute cette fois.

Guenièvre : Non. Même si c’était sa faute, je ferais tout pour le sauver. C’est ce qu’on fait quand on aime quelqu’un ? (ils se regardent droit dans les yeux) S’il vous arrivait quoi que ce soit, je ne me le pardonnerais jamais.

Arthur : Soit sans crainte, ce ne sera pas le cas. Qu’est-ce qu’ils ont ces silex ?

Guenièvre : Laissez-moi faire. (elle réussit à allumer un feu) Je suis fille de forgeron, ne l’oubliez pas.

Alors qu’ils se rapprochent afin d’échanger un baiser, Morgane arrive suivie de près par Merlin.

Merlin : Je crois que j’ai peut-être oublié quelques brindilles dans cette forêt. Voulez-vous que… que je retourne les chercher ?

Peu de temps après, Arthur établit un plan.

Arthur : Cenred a fort bien choisi sa cachette car le château de Fyrien est adossé à la mer. Les hommes de Cenred sont beaucoup plus nombreux que nous et ses guetteurs vont nous repérer bien avant qu’on atteigne l’entrée, donc on ne peut pas arriver de ce côté.

Morgane : Mais il n’y a pas d’autres possibilités assurément ?

Arthur : Si, il y en a une.

Merlin (voulant interrompre la conversation afin que Morgane ne sache pas ce qu'ils préparent) : Hum ! Encore des haricots ? Quelqu’un ? Des haricots ?

Arthur : Non merci. Quand Carléon a été battu par mon père à la bataille de Dénaria, il s’est replié dans le château de Fyrien et nous avons cru que la victoire nous serait refusée, mais mon père connaissait l’existence d’un labyrinthe secret situé en-dessous du château.

Morgane : Un labyrinthe ?

Arthur : Fyrien aimait l’argent, et pour échapper aux taxes de Camelot, il avait creusé des tunnels depuis le château jusqu’à la mer. De cette manière, il pouvait faire entrer des denrées dans le royaume à l’insu de tout le monde.

Morgane : Et vous avez vaincu Carléon en utilisant ce vieux tunnel !

Arthur : Il ne nous a pas vu arriver. Et Cenred ne nous verra pas non plus.

 

Plus tard dans la nuit, Morgane renseigne Morgause sur les intentions d’Arthur.

Morgause : Ils se dirigent toujours vers le château comme prévu ?

Morgane : Oui, mais Arthur veut vous attaquer par surprise.

Morgause : Que veux-tu dire ?

Morgane : Il connaît l’existence de tunnels sous le château.

Morgause : Il doit y avoir une entrée secrète. Il t’a dit où elle est ?

Morgane : C’est tout ce que je sais.

Morgause : Alors ton travail n’est pas terminé ma sœur. Quand tu trouveras cette entrée, tu devras nous y conduire.

Morgane : Par quel moyen ?

Morgause (tendant une bague) : Lahéros for bragous yté déyos visvés focondéh luréh. Quand tu seras certaine d’être seule, jette cette bague sur le sol. Sa magie nous guidera.

Morgane retourne se coucher auprès des autres, Merlin la surveille de près.

 

Le lendemain matin.

Merlin (à Morgane) : Vous avez mal dormi ?

Morgane : Si tu as un problème Merlin, pourquoi tu n’essayes pas d’en parler à Arthur ? Non ? Et bien tache de la fermer !

Tout en chevauchant, Merlin sait qu’il doit arrêter Morgane, persuadé qu'elle a de mauvaises intentions. Il cherche alors un moyen, puis distingue un serpent auquel il ordonne discrètement de faire peur aucheval de la jeune femme/

Merlin : Morgane forgrey.

Morgane tombe de sa monture.

Merlin : Vous êtes blessée ?

Morgane : Ma jambe.

Arthur : Vous pouvez marcher ?

Merlin : C’est votre cheville, il faut vous reposer. 

Arthur : Nous n’avons nullement le temps pour cela.

Guenièvre : Pas question de continuer sans elle.

Merlin : Nous n’avons pas le choix.

Morgane : Attendez, non non ! Tout va bien. Je continue.

Merlin (insistant) : Vous ne pouvez pas ! Vous ne ferez qu’aggraver les choses.

Morgane : J’ai dit que j’allais bien !

Arthur : Vous avez eu de la chance, cela aurait pu être grave.

Morgane : Oui.

Arthur : Allez Merlin ! Ne reste donc pas planté là !

Arthur : Tout va bien ?

Morgane : Oui.

Ils continuèrent à galoper.

CHATEAU DE FYRIEN :

Cenred : Et Morgane va nous conduire à l’entrée du tunnel ?

Morgause : Jusqu’ici nous avons toujours pu compter sur elle.

Cenred : Alors le destin d’Arthur est scellé.

Morgause : Si vous faites votre travail comme il faut.

Cenred : Ne vous inquiétez pas pour moi.

Morgause : Je ne m’inquiète pas. Croyez-moi.

Cenred : Je croyais que ce plan vous tenait à cœur ?

Morgause : Ce qui me tient à cœur c’est que Morgane prenne sa place légitime sur le trône de Camelot.

Cenred : Je partage ce désir Morgause.

Morgause : Bien évidemment. Après tout, vous avez beaucoup à gagner de la mort d’Arthur.

Cenred : Je ne dis pas le contraire. Mais je suis déjà riche et puissant, je fais cela uniquement pour vous faire plaisir.

Morgause : Réellement ? Alors, faites-mi plaisir.

TUNNEL AU PIED DU CHÂTEAU DE FYRIEN :

Arthur et Merlin partent inspecter les alentours.

Merlin : Vous êtes sûr qu’il ne vaut pas mieux tenter de se glisser dans le château lui-même, c’est peut-être plus facile ?

Arthur : Non, les tunnels sont la façon la plus sûr. De cette manière, l’effet de surprise est garanti.

Merlin : Non ! Non non non !

Arthur : Tu mets en doute mon jugement ?

Merlin : Non ! Non non non… j’ai seulement… un… un pressentiment, rien de plus.

Arthur : Oh très bien ! Si tu as un pressentiment, nous devons oublier toute ma très longue expérience militaire !

Merlin : Mais si c’est piège ? Et si Cenred connaît l’existence des tunnels ?

Arthur : Je suis prêt à parier ma vie, qu’il l’ignore.

Ils partent rechercher les autres et se rendent à l'entrée du tunnel.

Arthur : Nous y sommes, restez groupés.

Ils entrent, le tunnel est recouvert de toiles d’araignée et des squelettes jonchent le sol. Merlin se prend une toile en plein visage et pousse un cri.

Arthur : Arrête de t’inquiéter pour tes cheveux Merlin !

Merlin : Très drôle !

Arthur : C’est bon signe. Ça veut dire que personne n’est descendu ici. (voyant les squelettes de guerriers) Le dernier combat de Carléon.

Merlin (s’inquiétant): Où est Morgane ?

Morgane : Je suis là !

Arthur : Restez bien tous ensemble. On doit avancer. (des bruits retentissent) Silence. Vite ! Par ici !  Nous sommes piégés !

Les gardes de Cenred bloquent le passage des deux côtés.

Merlin : Comment ont-ils su qu’on était là ?

Guenièvre : C’est sans doute parce que j’ai crié, je suis désolée !

Arthur, Merlin et Morgane se battent contre leurs ennemis mais Gwen est très vite prise en otage. Ils sont alors obligés de se rendre.

Guenièvre : Pitié ! Pitié !

SALLE DU TRÔNE DU CHÂTEAU DE FYRIEN :

Tous les quatre sont emmenés devant Cenred puis forcés de se mettre à genoux.

Cenred : Tiens donc ! Arthur Pendragon ! Très aimable à vous de me rendre visite. Oh ! Mais que vois-je ? Vous êtes venus avec des amis ? Oh ! Dame Morgane en personne ? Rien que ça ?

Morgane : N’approchez pas votre visage, espère de porc !

Cenred : Et bien, plus on est de fous, plus on rit !

Arthur : C’est moi que vous voulez, laissez-les partir !

Cenred : Vous avez raison, ce ne serait que justice. Mais la justice est pour les idiots, emmenez-les !

Arthur : Ne leur faites aucun mal ! Ils sont innocents !

Cenred : Ils le sont ? Aucun ami de Camelot n’est innocent !

CACHOT DU CHÂTEAU DE FYRIEN :

Gwen est enfermée dans le même cachot que celui de son frère.

Elyan : Tu n’aurais jamais dû venir Guenièvre. Qu’est-ce que tu croyais ?

Guenièvre : Tu as sans doute raison. J’aurais dû apprendre ma leçon. Tout ce que j’espère c’est qu'Arthur trouvera une solution.

Elyan : Arthur ?

Guenièvre : Le Prince Arthur. Je suis venue avec lui.

Elyan : Le Prince Arthur de Camelot ?

Guenièvre : Oui Elyan, le Prince Arthur de Camelot !

Elyan : Pourquoi aurait-il envie de t’aider ?

Guenièvre : Pourquoi refuserait-il ?

Elyan : Hum... parce que c’est un Prince et toi une servante ?

Guenièvre : Ça n’a pas d’importance pour lui. Il est… tu sais… chevaleresque !

Elyan : Je vois... alors il est comme ça avec toutes les servantes de Camelot ?

Guenièvre : Non ! Si ! Je veux dire… euh… Oh !

Elyan (comprenant): Il semble que la situation ait changé pour toi Guenièvre.

Guenièvre : Oui, je le suppose oui.

Elyan : Je m’en réjouis.

SALLE DU TRÔNE DU CHÂTEAU DE FYRIEN :

Morgane arrive.

Morgause : Ma sœur ! Tu n’es pas blessée j’espère ?

Morgane : Non, (regardant Cenred) mais ce n’est pas grâce à ces brutes !

Cenred : Pardonnez-moi ! Mais voyez-vous, il nous faut sauver les apparences !

Morgane (à Morgause) : Qu’est-ce que tu as fait d’Arthur ?

Morgause : Il est en sécurité dans un cachot.

Morgane : Pourquoi ne pas le tuer maintenant ?

Cenred : Vous êtes donc devenue impitoyable ?

Morgause : Le Prince peut encore nous être utile. Il en sait plus que quiconque sur les défenses de Camelot.

Morgane : Arthur ne te dira jamais quoi que ce soit.

Morgause : Cenred a ses méthodes à lui.

CACHOT DU CHÂTEAU DE FYRIEN :

Merlin : Je ne comprends pas pourquoi on n’est pas… déjà morts.

Arthur : Parce que Cenred aura d’abord envie de me torturer pour apprendre ce que je sais.

Merlin : Vous n’avez pas peur ?

Arthur : Non, pas le moins du monde.

Merlin : Je ne comprends pas comment vous faites pour ne pas avoir peur de la souffrance ?

Arthur : J’ai peur de la souffrance, mais j’en éprouverai aucune.

Merlin : Je vois... alors vous allez entrer dans une sorte de transe ?

Arthur : Qu’est-ce que tu racontes Merlin ? (il se lève) Je n’éprouverai aucune souffrance parce que nous allons nous échapper de ce cachot répugnant ! Et ensuite, délivrer les autres !

Merlin (souriant) : Vous avez un plan ?

Arthur : Hum, pas encore.

 

Du côté de Gwen et Elyan.

Elyan : Tu es en colère contre moi, n’est-ce pas ?

Guenièvre : Un peu. Où étais-tu passé Elyan ?

Elyan : Je suis allé un peu partout.

Guenièvre : Ça fait quatre ans que tu es parti, et tu n’as donné aucune nouvelle. Tu aurais pu mourir sans que je le sache !

Elyan : Je voulais te faire signe, mais je n’ai pas trouvé le bon moment.

Guenièvre : Et quand notre père est mort ? Ce n’était pas le bon moment non plus ?

Elyan : Je suis désolé. (il s’assoit auprès d’elle) Je ne t’ai pas beaucoup aidé, n’est-ce pas ?

 

Du côté d’Artur et de Merlin, ce dernier toque fortement à la porte de son cachot.

Merlin : A l’aide ! Vite ! (un garde arrive) Le Prince s’est échappé ! (deux gardes entrent) Ah ! Je suis vraiment navré ! Je… j’aimerais vraiment bien savoir où il est, mais je… (il regarde le plafond) Oh ! Le voilà !

Arthur se jette sur les deux gardes, Merlin prend une épée et assomme d’un seul coup un des gardes.

Arthur : Tu m’étonneras toujours toi !

Ils arrivent aux portes des cachots, un garde y est posté.

Arthur : Des propositions ?

Merlin : Je n’en ai qu’une seule. (Merlin pousse le Prince)

Arthur (au garde) : Ah ! Comme on se retrouve !

Le garde (maîtrisant Arthur): Je vais savourer cet instant.

Merlin (au loin) : Yéh astel. (le pantalon du garde tombe sur ses chevilles)

Arthur : Vous savez quel est votre problème ? (il lui donne un coup dans le bas-ventre) Une grande gueule, et rien dans le pantalon ! (il le pousse contre la porte du cachot de Gwen et Elyan, la porte s’ouvre sous le choc) Tout va bien ?

Guenièvre : Oui !

Arthur : Où est Morgane ?

Guenièvre : Je croyais qu’elle était avec vous !

Arthur : Ils ont dû l’enfermer ailleurs, filons d’ici.

Ils courent.

Arthur (à Merlin) : Prends Guenièvre et Elyan avec toi et protège-les au péril de ta vie.

Merlin : Et vous ? Qu’allez-vous faire ?

Arthur : Je vais chercher Morgane.

Merlin : Vous ne pouvez pas ! C’est trop dangereux.

Arthur : Désolé Merlin ! Mais je ne partirai pas sans elle !

Le garde : Il s’est échappé !

Arthur (à Gwen) : Quand tu atteindras les chevaux, file droit vers Camelot. Surtout ne m’attends pas, promets-le moi !

Gwen : Mais… !

Arthur : Promets-le moi !

Guenièvre : Je le promets.

Arthur s’en va.

Merlin : Elyan ! Veille sur Guenièvre. Je vais le rattraper.

Guenièvre : Bonne chance.

Merlin : A toi aussi.

SALLE DU TRÔNE DU CHÂTEAU DE FYRIEN :

La cloche retentit dans tout le château : le prisonnier s’est échappé.

Cenred : Arthur !

Morgane : Vous auriez dû le tuer quand vous aviez l’occasion !

Cenred : Il n’ira pas loin, mes hommes les rattraperont sans difficulté.

Morgane : Cenred, si jamais il s’échappe...

Morgause : Sois sans crainte chère sœur, tu es un peu une parente pour notre cher  Prince. Il ne quittera pas cet endroit sans toi. Et quand il arrivera, nous l’attendrons.

Cenred : Et alors, ma chère Morgane, (sortant ses épées) vous devrez bien jouer votre rôle.

Morgane : Quand ne l’ai-je pas fait ?

COULOIRS DU CHÂTEAU DE FYRIEN :

Arthur (aux gardes postés devant la salle du trône) : Bonsoir !

Il les assomme sans difficulté.

SALLE DU TRÔNE DU CHÂTEAU DE FYRIEN :

Arthur entre.

Cenred (menaçant Morgane avec son épée) : N’approchez pas !

Morgane : Je vous en prie, ne me faites pas de mal !

Cenred : Un pas de plus et elle est morte.

Arthur : Vous êtes un lâche Cenred ! Vous l’avez toujours été.

Cenred : Ce sont les lâches qui survivent Arthur. Déposez votre épée.

Morgause (à Arthur): Faites ce qu’il dit. Vous semblez surpris ?

Arthur : Pas tant que ça, je sais ce que vous êtes capable de faire.

Morgause : Oh non, vous n’en avez aucune idée.

Elle fait apparaître une colonne de feu qu’elle dirige ensuite vers Arthur. Mais Merlin est posté derrière les portes de la salle et intervient discrètement.

Merlin : Maerta swaertosa.

La colonne de feu explose, déséquilibrant tout le monde. Merlin se relève, Arthur aussi, ainsi que Morgane.

Arthur (aidant Morgane à se remettre sur ses pieds) : Vous n’êtes pas blessée ? (Merlin apparaît) Merlin ! Enfin ! Mais qu’est-ce que tu fais là ?

Merlin : J’ai cru que vous aviez besoin d’aide !

Arthur : Sors d’ici ! Immédiatement !

Merlin court vers la sortie, prenant par le bras Morgane qui vient de voir sa sœur inconsciente sur le sol.

TUNNEL DU CHÂTEAU DE FYRIEN :

Morgane : Ah ! J’ai trop mal ! Je ne peux pas continuer !

Merlin : Qu’est-ce qui se passe ? Vous êtes inquiète pour vos amis ?

Morgane : Ma cheville ! Ah !

Merlin : Je ne suis pas idiot Morgane ! Je sais c’est que vous essayez de faire ! (il lui prend le bras à nouveau)

Morgane (refusant d’avancer) : Je n’essaye de rien faire du tout !

Arthur (arrivant) : Qu’il y a-t-il ?

Morgane : Ma cheville ! (Arthur jette Morgane sur son épaule et repart en la portant, Merlin s’en réjouit) Mais qu’est-ce que vous faites ?

Arthur : Croyez-moi, ça ne me plaît pas plus que vous ! En avant Merlin !

FORÊT :

Gwen et Elyan attendent anxieusement.

Arthur (posant Morgane): Je croyais t’avoir dit de foncer vers Camelot ?

Guenièvre : Vous êtes peut-être un Prince, mais je ne suis pas toujours obligée d’obéir.

Des gardes surgissent et les attaquent par surprise. Elyan se défend bien.

Arthur (à Elyan) : Pas mal.

Elyan : Disons que c’est en forgeant qu’on devient forgeron ! Je crois ?

Ils reprennent le chemin du retour.

Arthur (à Morgane) : Qu’est-ce Cenred voulait de vous ?

Morgane : Il essayait de me soutirer des informations mais je ne lui ai rien dit.

Arthur : Il y a une chose que les hommes comme Cenred ne pourront jamais comprendre, c’est que Camelot a été construit sur la confiance et la loyauté et nous ne serons jamais vaincus si nous restons fidèles à ces idéaux.

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Gwen se rend chez Arthur, afin qu’il apporte à Morgane son dû - les deux robes de soie - et sauve les apparences auprès d'Uther.  

Arthur : Entrez. Qu’est-ce que c’est ?

Guenièvre : Deux robes de soie. Si jamais votre père vous pose des questions.

Arthur : Ah ! Où les avez-vous prises ?

Guenièvre : Et bien… contentons-nous dire que personne n’en aura besoin un jour ou deux !

Arthur (acquiesçant) : Comment Elyan s’adapte-t-il ?

Guenièvre : Vraiment très bien. Il a remis la forge en fonction et il a un endroit où vivre. Il vous est gré de l’aide que vous lui avez fourni.

Arthur (acquiesçant) : Est-ce qu’il y a autre chose ?

Guenièvre : Je voulais simplement vous dire merci… de m’avoir ramené mon frère. Ça représente pour moi plus que ça ne voudrait dire.

Arthur : Et bien, c’est comme tu as dit Guenièvre : c’est ce qu’on fait quand on aime quelqu’un. 

***FIN***

 

Écrit par Ashni pour Merlin HypnoSeries.

[Ce script a été réalisé grâce au travail de Lika_mikala sur LJ, nous la remercions de nous avoir autorisés à reprendre son texte.
We are very grateful to Lika_mikala for allowing us to use her work. Thanks
]

 

Merlin 3.07 – The Castle of Fyrien

 

Morgana's chambers (night)

Gwen puts out the candles, yawns and walks home.

---
Gwen's house

Gwen gasps when she finds a sinister man waiting  for her.

Gwen: What do you want?

Gwen grabs a poker from the fireplace, but another man grabs her from behind and places a drugged cloth over her face, muffling her scream. Gwen passes out, and Morgana watches from her window as the men carry Gwen away on a horse.

---
Arthur's chambers

Merlin: Rise and shine!

Arthur: Can't you think of anything new to say?

Bell tolls.

Merlin: What?

Arthur: Every morning it is the same thing.

Merlin: Oh, I'm sorry. How about… shake a leg? Up and at 'em? Let's have you lazy daisy? No, you don't like any of them, do you? OK.I'm just gonna go before, before you decide to do something which...

Arthur throws a cup at Merlin.

---
Council chamber

Morgana enters and sits down to breakfast with Uther and Arthur.

Uther: The building works in the lower town have been delayed. Ensure it doesn't happen again.

Arthur: I'll see to it.

Uther: Good morning, Morgana.

Merlin moves to pour Morgana's drink, but she places her hand over the cup.

Morgana: No, thank you.

Uther: Anything the matter?

Morgana: It's Gwen. She didn't turn up for work this morning.

Arthur: That's not like her.

Morgana: I know, it's strange. I hope nothing's wrong.

Uther: You needn't worry, Morgana. After all, if your maid can no longer be relied upon, we can easily replace her.

Arthur: I'm sure she'll turn up soon enough.

Morgana: I'm sure.

---
Phoenix corridor

Arthur: Go to Gwen's house, find out what's wrong. And Merlin, as quick as you can.

Merlin: Yes, Sire.

---
Gwen's house

Merlin: Gwen?

Merlin looks around Gwen's house and finds the cloth she was drugged her with

---
Castle of Fyrien, dungeons

Cenred and Morgause look at Elyan through the peek hole in his cell door.

Morgause: You found him, then.

Cenred: It was easy. He was exactly where Morgana said he'd be.

---
Castle of Fyrien, throne hall

Cenred: Guinevere. I trust you had a pleasant journey.

Gwen: Why have you brought me to this place?

Cenred: I have a guest. I thought you might like to meet him.

Gwen: Elyan!

Elyan: Gwen!

Cenred: Brother and sister reunited. It warms the heart.

Elyan: What do you want from us?

Cenred: All in good time.

Cenred and his men leave Gwen and Elyan alone in the throne room.

Gwen: Why are we here, Elyan? What've you done?

Elyan: I didn't do anything, I promise. I swear. I was at my forge and they just came for me. I tried to resist, but they drugged me. There was nothing I could do. What would a man like Cenred want with us?

Gwen: I wish I knew.

Morgause and Cenred watch Gwen and Elyan from a hallway above.

Morgause: You are a cruel man, Cenred.

Cenred: Is it cruel to give them a moment alone? They will have much to discuss.

Morgause: Indeed.

Cenred: Besides, the more she feels for her brother's plight, the more she'll do for us.

---
Arthur’s chambers (day)

Merlin enters with the drugged cloth he found in Gwen's house.

Arthur: What's that?

Merlin: I found it at Gwen's.

Arthur: It's a scrap of cloth.

Merlin: I know.

Arthur: She's a seamstress. How could that possibly be important?

Merlin: Smell it.

Arthur: No thanks.

Merlin: Just smell it.

Arthur takes the cloth and inhales deeply.

Merlin: What are you...?

Arthur passes out and Merlin magically pulls out a chair to catch Arthur. Arthur comes around.

Arthur: What is that?

Merlin: It's a compound of hogswort and valerian.

Arthur: Argh, what?

Merlin: I'm just guessing.

Arthur: You could knock a man out with that.

Merlin: Yes. Or a woman?

---
Castle of Fyrien, throne hall

Gwen: Where have you taken Elyan?

Cenred: He's safe. For now.

Gwen: How do I know that?

Cenred: We can talk about your brother later. I want to talk about you, and what you can do for me.

Gwen: What could I possibly do for you?

Cenred: You can bring me… Arthur Pendragon.

Gwen: I'm just a servant, I have no influence with the prince.

Cenred (laughs): I think we both know that's not true.

Gwen: I don't know what you're talking about.

Cenred: Enough! You will bring him here. I don't care how you do it, all I care is that it is done. You have a week.

Gwen: And if I do not?

Cenred: Then I'll let you watch… while I tear your brother's heart out.

---
Council chamber

Arthur: The guards saw her leave the palace at the usual time. After that, nothing.

Uther: Why are you telling me this?

Arthur: Sire, I have reason to believe that Guinevere has been kidnapped.

Morgana: Kidnapped?

Arthur: I'd like to organise a search party.

Uther: I hardly think that would be appropriate.

Arthur: Father?

Uther: She's just a serving girl.

Arthur: She's the maid to the King's ward.

Uther: Very well. Send a squad of guards to search the lower town.

Arthur: And the countryside?

Uther: They have until nightfall.

Arthur: Father, I'm not sure I can achieve...

Uther: Arthur, I have a kingdom to protect. I cannot waste precious resources on a servant, whatever their circumstances.

---
Morgana's chambers (morning)

Morgana wakes the next morning as Gwen gathers her laundry.

Morgana: Gwen? Where have you been?

Gwen: I'm sorry, My Lady, I was unwell.

Morgana: Are you better now?

Gwen: Much better, thank you.

Morgana: Well, don't tire yourself out. Whatever you need to do, I'm sure it can wait.

---
Phoenix corridor 

Gwen bumps into Merlin and falls down, dropping Morgana's laundry. Merlin helps her pick it up.

Merlin: Gwen! I've been searching the whole town for you. Arthur's been worried sick.

Gwen: That's very sweet of him. I just had a cold, that's all.

Merlin: I went to your house, Gwen, you weren't there.

Gwen: Oh, no, erm...I, ...was just...

Merlin notices Gwen's bruised wrists.

Merlin: Who did that to you?

Gwen: No one, it was an accident.

Merlin: Gwen. Look at me.

Gwen: It's fine. I'm fine.

Gwen breaks down crying.

---
Gwen's house

Merlin prepares Gwen some tea and sits with her at her kitchen table.

Gwen: What I don't understand is how they knew.

Merlin: About?...

Gwen looks towards Merlin.

Merlin: Arthur's feelings for you. It's common knowledge Arthur would lay down his life for any of his subjects. Cenred could've taken anyone.

Gwen: Do you really believe that?

Merlin: All I know is you're back home safe with your friends. You don't have to face this alone.

Gwen: Yes I do, Merlin. This is my problem. I can't involve Arthur. I won't.

Merlin: Arthur's already involved.

Gwen: Not if I don't tell him about it.

Merlin: Gwen. If Arthur was in trouble, wouldn't you want him to come to you?

Gwen:  You know I would.

---
Arthur's chambers

Arthur: The Castle of Fyrien, I'm sure of it.

Merlin: Never even heard of it.

Arthur: Fyrien was a merchant.

Morgana listens at the door.

Arthur: He built a castle on the sea of Meredor as an outpost for trade routes to the east, but when war broke out with Caerleon, the trade dried up. The castle was abandoned.

Merlin: And so it's ruined now?

Arthur: Well, no. It was built to withstand anything. For Cenred, it's the perfect hideout.

Merlin: Doesn't sound like an easy place to get into.

Arthur: It isn't. It will be well defended.

Gwen: I'm sorry. I shouldn't have brought this to you.

Arthur: You did the right thing. Your brother will come to no harm, I promise.

Gwen: How can you be so sure?

Arthur: Because we're going to rescue him.

Merlin: What do you mean "we"?

Arthur: The three of us.

Gwen: Cenred wants you dead. That's why he's doing this.

Arthur: I know. Cenred's wanted Camelot's throne for as long as I can remember.

Merlin: Then we'll be walking into a trap.

Arthur: Not necessarily.

---
Forest (night)

Morgause: Sister. Is everything in place?

Morgana: Arthur's taken the bait.

Morgause: So he means to rescue her brother?

Morgana: Just as we thought. There is nothing he would not do for her.

Morgause: Excellent. And he comes alone, I take it?

Morgana: Uther would never sanction an army for such a task. He rides with just Gwen and Merlin.

Morgause: Perfect. He is as good as ours.

Morgana: And once he is dead?

Morgause: Why, then you are Uther's only child, and when the time is right, you may take your place on the throne of Camelot.

---
Council chamber

Arthur: Father.

Uther: Hmm? What is it?

Arthur: It's, er...it's slightly awkward.

Uther: Oh?

Arthur: I was drawn into a wager...and I lost.

Uther: Arthur, you know how I disapprove of gambling.

Arthur: I know. I'm sorry.

Uther: How much do you owe?

Arthur: Two silk dresses.

Uther: Excuse me?

Arthur: Well, at least enough silk to have them made, anyway.

Uther: What kind of wager was this, exactly?

Arthur: It was Morgana's idea.

Uther (laughs): I should have guessed. Really, Arthur, you should know better than to bet against Morgana.

Arthur: I know. The thing is, the cloth cannot be obtained in Camelot. So, I'm going to have to leave the city for a couple days.

Uther: I'd get going if I were you. Don't want to keep her waiting. She'll have your guts.

Arthur: Thank you, Father.

---
Gaius’s chambers

Gaius: Morgana? Are you certain?

Merlin: Yes. She's been feeding Cenred information. How else would he know about Arthur's feelings for Gwen?

Gaius: Then there's no denying it.

Merlin: No. And if I could just go to Arthur and tell him what I know...

Gaius: But you can't. It'd be your word against Morgana's, and she's the King's daughter.

Merlin: I know. She's found Arthur's weak spot.

Gaius: Well, Arthur can't sacrifice himself for Gwen's brother.

Merlin: No, of course not. We're going to rescue him instead.

Gaius: You're going to snatch this boy from under Cenred's nose? You and Arthur? Morgana knows nothing of this?

Merlin: (scoffs) No.

Gaius: Merlin, look after yourself.

---
Camelot Castle main square

Merlin prepares the horses.

Morgana: Aren't you forgetting something?

Merlin: I don't think so.

Morgana: But I'm coming with you. Didn't Arthur say?

Merlin: No, he didn't.

Arthur hops over the Courtyard Corridor ledge dresses in his chainmail.

Arthur: Don't just stand there, Merlin. We need another horse.

Merlin: Why didn't you tell me she was coming?

Arthur: Why should I? What difference does it make to you?

Merlin: I think it's a bad idea.

Arthur: Who's going to watch my back if we get into trouble?

Merlin: I am.

Arthur (snorts): Come on, she's a darn sight better with a sword than you'll ever be, and you know it. Besides, she insisted!

Merlin: I bet she did.

---
Woods

Gwen looks around the woods warily.

Arthur: I used to be afraid of these woods.

Gwen: I find that hard to believe.

Arthur:  My father would bring me here when I was a boy, and it seemed every falling leaf was a bandit, every puff of wind was a ghost. You just get used to it in the end.

Gwen: I don't think I'd ever get used to it.

Arthur: You don't have to. You've got me.

Gwen and Arthur smile at each other. Arthur remembers he's not alone with Gwen and looks back to see Merlin's grin.

Arthur: What I mean is, in the event of an attack we'll watch out for each other. Morgana, I think I can rely on your protection?

Morgana: Of course.

Arthur: And Gwen, you'll look after Merlin, won't you?

Gwen giggles.

---
Woods, campsite

Arthur: Go get some more firewood, would you Merlin?

Merlin: I thought Morgana was doing that?

Arthur: Well, go and see if she's alright.

Merlin: Why wouldn't she be?

Arthur: I don't know, maybe there are wolves in these woods.

Merlin: No...I don't think so.

Arthur: Merlin...

Arthur mouths "you" and jerks his head away from the campsite. Merlin looks over at Gwen and Arthur nods.

Merlin: Oh, yeah. Yeah, of course. The wolves.

Merlin hurries off. Gwen struggles to untie something from her saddle.

Arthur: You need some help with that?

Gwen: Thanks.

Merlin wanders near Morgana as she collects firewood.

Morgana: What do you want Merlin?

Merlin:  Arthur sent me. He wanted to make sure that you were OK.

Morgana: How very thoughtful of him.

Merlin: Well, he cares for you. You know, Gwen too. They're your friends, Morgana. They've always been loyal to you.

Morgana: Why are you telling me this?

Merlin: Because I don't understand how anyone would want to hurt their friends.

Morgana: No, you just poison them. You'd do well, Merlin, to stay out of things that do not concern you.

Merlin: Oh, but they do concern me, cause they're my friends too. And I'll do whatever it takes to protect them.

Morgana: I would expect nothing less.

---
Woods, campsite

Gwen carries gear between her horse and the fire pit while Arthur sits trying to light the campfire.

Arthur: Sit for a moment. You're wearing me out just watching you.

Gwen: It's good to keep busy. Stops me thinking too much.

Arthur: 'Cause you're worried about Elyan.

Gwen pauses and then sits down by the fire pit.

Gwen: I'm always worried about Elyan. He's just one of those people, never settled down, never thinks about the future, just follows his heart wherever it leads him.

Arthur: Doesn't sound so bad.

Gwen: Well, it wouldn't be, except he always manages to be in the wrong place at the wrong time.

Arthur: Well, I don't think it's his fault this time.

Gwen: No. But even if it was, I'd still be there for him.

Gwen: It's what you do when you love someone, isn't it? ...If anything happens to you, I won't forgive myself.

Arthur: Don't worry. It won't.

Arthur continues trying to light the fire with the flints.

Arthur: What's wrong with these things?

Gwen: Here, let me.

Gwen takes the flints and lights the fire on her second try.

Gwen: I'm a blacksmith's daughter, remember?

Arthur: Mmm.

Arthur and Gwen lean in to kiss. Morgana and Merlin return and they break apart. Merlin pauses when he sees them.

Merlin: I think I may have missed a twig back there. Erm..Would you like me to go and get it?

Arthur glares at Merlin.

Merlin: (mouths) I could go.

---
Campsite (night)

The four travellers sit around the campfire, finishing dinner.

Arthur: Cenred's chosen his hideout well. Now, the Castle of Fyrien backs onto the sea, we will be vastly outnumbered, and his lookouts will spot us well before we've reached the gates. So, we can't go that way.

Morgana: But there's no other way, surely?

Arthur: Yes, there is.

Merlin: Erm, more beans? Anyone?

Arthur: No thanks. When Caerleon was defeated by my father at the Battle of Denaria, he retreated to the Castle of Fyrien and it seemed a victory would be denied us, but my father knew of a secret labyrinth beneath the castle.

Morgana: A labyrinth?

Arthur: Fyrien was greedy. So, to avoid Camelot's levies, he dug tunnels from the castle to the sea. That way he could smuggle goods into the kingdom without anyone knowing.

Morgana: And you ambushed Caerleon using these old tunnels.

Arthur: He never saw us coming. And neither will Cenred.

---
Woods

Morgana meets Morgause.

Morgause: So they are heading for the castle as planned?

Morgana: Yes, but Arthur means to catch you unawares.

Morgause: What do you mean?

Morgana: He knows of some tunnels beneath the castle.

Morgause: There must be a secret entrance. Did he say where?

Morgana: I'm sorry, that's all I know.

Morgause: Then your work is not yet done, Sister. When you find the entrance, you must lead us to it.

Morgana: But how?

Morgause pulls out a ring.

Morgause: *Lære us, forþbrenge us, ætlæde us. Heofoncandel ure.* When you are certain that you are alone, cast it upon the ground. Its magic will guide us.

---
Campsite

Morgana returns to the campsite and climbs under her blankets. Merlin turns to see that she's returned.

---
Campsite (morning)

Merlin and Morgana prepare their horses the next morning.

Merlin: Trouble sleeping?

Morgana: If you have a problem, Merlin, why don't you try talking to Arthur about it? No? Well, keep your mouth shut, then.

---
Woods

Merlin spots a snake as they ride through the woods.

Merlin: (whisper) *Nædre Morganam forgripe*.

The snake spooks Morgana's horse, and she screams as she's thrown off.

Merlin: Are you alright?

Morgana: Ow, my leg.

Arthur: Can you walk?

Merlin: No, it's your ankle. You need to rest it.

Arthur: We don't have that kind of time.

Gwen: We can't go on without her.

Merlin: What other choice do we have?

Morgana: No, no, it's alright. I can go on.

Merlin: No, you can't! You'll only make it worse.

Morgana: I said I'm fine.

Arthur: You were lucky. It could've been serious. Come on, Merlin, don't just stand there. You alright?

Morgana: Yeah.

---
Castle of Fyrien, throne room

Cenred: Morgana will lead us to the tunnel entrance?

Morgause: She has not failed us so far.

Cenred: Then Arthur's fate is sealed.

Morgause: If you do your job properly.

Cenred: Don't worry about me.

Morgause: I don't, believe me.

Cenred: And I thought you cared.

Morgause: I care only that Morgana takes her rightful place upon the throne of Camelot.

Cenred: I share that desire, Morgause.

Morgause: Of course you do. After all, you stand to gain much from Arthur's death.

Cenred: I don't deny it. But I am rich and powerful already. I do this only to please you.

Morgause: Is that so? Then please me.

---
Shoreline near the Castle of Fyrien

Merlin: Are you sure we shouldn't try to sneak into the castle itself. It might be easier.

Arthur: No, the tunnels are a better bet. That way the element of surprise is guaranteed.

Merlin: No, no, no.

Arthur: Are you questioning my judgment?

Merlin: No, no. Its, it's just, er...an instinct, that's all.

Arthur: Oh, well, if you got an instinct, we should ignore my lifetime of military experience.

Merlin: What if it's a trap? What if Cenred knows about the tunnels?

Arthur: I'm willing to bet my life he doesn't.

---
Tunnel entrance

Arthur: Here we are. Stay close.

Morgana places the enchanted ring on a rock and it begins to emit orange smoke.

---
Castle of Fyrien, tunnels

Merlin runs into some thick cobwebs in the tunnels.

Arthur: Stop worrying about your hair, Merlin.

Merlin: Very funny.

Arthur: It's a good sign. Means that no one's been down here.

Gwen separates some cobwebs and a skeleton pops out at her. She screams. Arthur lights a torch revealing lots of armoured skeletons on the ground.

Arthur: Caerleon's last stand.

Merlin: Where's Morgana?

Morgana: I'm here.

Arthur: Stick together, everyone. We need to keep moving.

Footsteps approach.

Arthur (whisper): Quiet. Quick, this way.

Arthur leads them to another tunnel, but footsteps approach from that direction as well.

Arthur: We're trapped.

Merlin:  How did they know we were here?

Gwen: It was probably my scream. I'm sorry.

They attempt to fend off Cenred's men, but Gwen is captured and Arthur surrenders.

---
Castle of Fyrien, throne room

Cenred: Well, well, Arthur Pendragon. How kind of you to pay me a visit. And look, you brought some friends with you. Oh, the Lady Morgana, no less.

Morgana: Don't so much as breathe on me, you pig.

Cenred: Well, the more the merrier, I say.

Arthur: I'm the one you want, Cenred. Let them go.

Cenred: You're right, that would only be fair. But fair's for fools. Take them away!

Arthur: I won't let you harm them! They're innocent!

Cenred: Innocent? No friend of Camelot is innocent!

---
Gwen and Elyan's prison cell

Elyan: You shouldn't have come back for me, Gwen. What were you thinking?

Gwen: You're probably right. You'd think I'd have learnt by now.

Gwen: I only hope Arthur can think of something.

Elyan: Arthur?

Gwen: Prince Arthur. I came with him.

Elyan: Prince Arthur of Camelot?

Gwen: Yes, Elyan, Prince Arthur of Camelot.

Elyan: Why would he want to help you?

Gwen: Why shouldn't he?

Elyan: Er, because he's a prince and you're a servant.

Gwen: He doesn't care about that sort of thing. He's...you know...chivalrous.

Elyan: Right. So he's like that with all the maids in Camelot?

Gwen: No. Yes. I mean...

Gwen sighs in defeat and Elyan smiles.

Elyan: It seems that things have changed for you, Guinevere.

Gwen: Yes, I suppose they have.

Elyan: I'm glad.

---
Castle of Fyrien, throne room

Morgause: Sister, you are unharmed, I trust.

Morgana (to Cenred): No thanks to your men.

Cenred: Forgive me, but, er...we must keep up appearances.

Morgana: What've you done with Arthur?

Morgause: He's safely under lock and key.

Morgana: Why not just kill him now?

Cenred: How cold hearted you've become.

Morgause: The Prince still has his uses. He knows more about Camelot's defences than anyone.

Morgana: Arthur will never tell you anything.

Morgause: Cenred has his methods.

---
Arthur and Merlin's prison cell

Merlin: I don't understand why we're not dead already.

Arthur: Because Cenred will want to torture me first. Find out what I know.

Merlin: Aren't you afraid?

Arthur: No. Not in the slightest.

Merlin: Sorry, I don't understand. How, how can you not be afraid of pain?

Arthur: I am afraid of pain, there's just not going to be any.

Merlin: Right. So, you go into some sort of trance?

Arthur: What are you talking about? There's not going to be any because we are going to escape from this filthy cell and rescue the others.

Merlin: You got a plan.

Arthur: Not as such.

---
Gwen and Elyan's prison cell

Elyan: You're angry with me, aren't you?

Gwen: A bit. Where've you been, Elyan?

Elyan: Here and there.

Gwen: It's been four years since you left and not so much as a word! You could've been dead for all I knew!

Elyan: I meant to get in touch. It just never seemed like the right moment.

Gwen: So, when our father died, wasn't that the right moment either?

Elyan: I'm sorry. I haven't been much help, have I?

---
Arthur and Merlin's prison cell

Merlin: Help! Quick!

Merlin pounds on the door and a guard opens the peek hole in the door.

Merlin: The Prince has escaped. I'm so sorry. I- I wish I knew where he was, but I...

Merlin looks up at the ceiling.

Merlin: Oh, there he is.

The guards look up. Arthur smiles and drops down on the guards. Arthur knocks out one, and Merlin takes out the other.

Arthur: Wonders never cease.

Merlin: Heh.

---
Castle of Fyrien, dungeons corridor

Merlin and Arthur peek around the corner at the guards outside Gwen and Elyan's prison cell.

Arthur: Any ideas?

Merlin: Just this one.

Merlin pushes Arthur out in front of the guard, Fermin.

Arthur: Ha. Hello again.

Fermin fights Arthur and pins him against the wall.

Fermin: I'm going to enjoy this.

Merlin: *Gyrdel*.

Fermin's belt breaks and his trousers fall down.

Arthur: Know what your problem is? All mouth and no trousers!

Arthur shoves Fermin through the door of Gwen and Elyan's cell.

Arthur: You all right?

Gwen: Yes.

Arthur: Where's Morgana?

Gwen: I thought she was with you.

Arthur: They must be holding her somewhere else. Let's go.

---
Castle of Fyrien, corridors

Arthur: Take Gwen and Elyan with you. Guard them with your life.

Merlin: What about you?

Arthur:  I'm going to get Morgana.

Merlin: No, you can't! It's too dangerous.

Arthur: Sorry, Merlin, I'm not leaving without her.

Arthur checks around a corner.

Guard (distant): I think they went that way.

Arthur jogs back to Gwen.

Arthur: When you get to the horses, ride straight for Camelot. Do not wait for me. Promise.

Gwen:  But I...

Arthur:  Promise.

Gwen: I promise.

Arthur leaves, Gwen and Elyan begin to run in the opposite direction.

Merlin: Elyan! Look after Gwen. I'm going after him.

Gwen: Good luck.

Merlin: You too.

---
Castle of Fyrien, throne room

Warning bells sound.

Cenred: Arthur.

Morgana: You should've killed him when you had the chance!

Cenred:  He won't get far. My men will deal with him easily enough.

Morgana:  Cenred, if he escapes...

Morgause:  Do not fret, Sister. You are like family to our brave Prince. He will not leave this place without you. And when he comes, we'll be waiting.

Cenred:  And then, My Lady Morgana, you must play your part well.

Morgana:  When have I not?

---
Castle of Fyrien, throne room corridor

Arthur peeks around the corner at the guards, then casually saunters around the corner.

Arthur: Evening!

Arthur takes out the guards.

---
Castle of Fyrien, throne room

Arthur bursts in and Cenred guards Morgana with a sword.

Cenred: That's close enough.

Morgana: Please don't hurt me.

Cenred: One more step and she dies.

Arthur: You're a coward, Cenred. You always were.

Cenred: Ha-ha. It's cowards that survive, Arthur. Now put down your sword.

Morgause comes out from behind a pillar.

Morgause: Do as he says. You seem surprised.

Arthur: Hardly. I know what you're capable of.

Morgause: Oh, you have no idea.

Merlin watches from the doorway as Morgause summons a pillar of fire and pushes it towards Arthur.

Merlin: *Merrtorrsweoolhat*

The fire pillar explodes and blows everyone backwards. The ceiling collapses on Cenred and Morgause. Arthur goes to Morgana as she gets up.

Arthur: You alright? Come on.

Merlin enters the throne room.

Arthur: Merlin?! What the hell are you doing here?!

Merlin: I thought you might need some help!

Arthur: Get out of here now!

Merlin grabs Morgana's arm and drags her out of the room.

---
Castle of Fyrien, tunnels

Morgana: I can't go on!

Merlin: What's the matter? Worried about your friends?

Morgana: No! My ankle!

Merlin: I'm not a fool, Morgana! I know what you're trying to do!

Morgana: You know nothing!

Merlin: Come on!

Arthur: What's wrong?

Morgana: My ankle.

Arthur picks Morgana up in a fireman's carry.

Morgana: What are you doing?!

Arthur: Trust me, I don't like it any more than you do! Come on, Merlin!

---
Woods

Arthur carries Morgana through the woods until he sees Gwen and Elyan waiting with the horses.

Arthur: I thought I told you to ride for Camelot.

Gwen: You might be a prince, but I don't always have to do what you tell me to.

Cenred's men attack. Arthur takes out one. Elyan kills the other.

Arthur: Not bad.

Elyan: Well, practice makes perfect, I guess.

---
Woods, road

The rescue party rides along a trail in the woods.

Arthur: What did Cenred want with you?

Morgana: He was trying to extract information. I told him nothing.

Arthur: See, that's what men like Cenred will never understand. Camelot was built on trust and loyalty. We will never be defeated as long as we stay true to those ideals.

---
Arthur's chambers

Someone knocks on the door while Arthur writes at his table.

Arthur: Come in.

Gwen enters with a pair of dresses.

Arthur: What are they?

Gwen: Two silk dresses. In case your father asks any questions.

Arthur: Ah, where'd you get them from?

Gwen: Well...let's just say they won't be missed for a day or two.

Arthur: How's Elyan settling in?

Gwen: Really well. He's got the forge up and running and a place to live. He really appreciates all the help you've given him.

Gwen hesitates.

Arthur: Was there anything else?

Gwen: I just wanted to say thank you for bringing my brother back. It means more to me than I can say.

Arthur: Well, it's like you said, Guinevere. It's what you do when you love someone.

 

Écrit par realbion pour Merlin HypnoSeries.

Kikavu ?

Au total, 73 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

crystal14 
24.05.2018 vers 22h

vampire141 
10.02.2018 vers 22h

SarahEllie 
24.09.2017 vers 22h

kazmaone 
18.09.2017 vers 11h

Linstead77 
23.07.2017 vers 04h

Larousse96 
06.07.2017 vers 23h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre le nouveau quartier d'Hypnoweb consacré à la série Manifest !
Nouveau quartier ! | Vidéo d'ouverture

Participe à la rénovation du site Hypnoweb en nous aidant à mettre à jour des quartiers sans équipe
Du 19.11 au 02.12 | Edition d'Automne

Activité récente
Actualités
Janet Montgomery est enceinte de son premier enfant !

Janet Montgomery est enceinte de son premier enfant !
Après 12 mois de relation, Janet Montgomery et Joe Fox s'apprêtent à devenir parentS...

2 saisons de plus pour Discovery of Witches

2 saisons de plus pour Discovery of Witches
C'est une excellente nouvelle pour Lindsay Duncan et ses fans: la chaine Sky vient d'annoncer que la...

Colin Morgan nominé Meilleur acteur pour Translations

Colin Morgan nominé Meilleur acteur pour Translations
La liste des finalistes du 64th  Evening Standard Theatre Awards  a été annoncée hier soir 29...

Venez rencontrer Rupert Young!

Venez rencontrer Rupert Young!
Le 26 janvier 2019, l'organisme Clouds Con organise pour fêter les dix ans de Merlin un fanmeet avec...

Colin Morgans et les films indépendants

Colin Morgans et les films indépendants
Les British Independent Film Awards ont dévoilé ce 19 octobre 2018 les listes de nominations pour...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

pretty31, Avant-hier à 23:43

Linstead77 a pris la tête du classement pour l'Oscar d'HypnoClap ! Un peu de concurrence ? ^-^

Flora12, Hier à 09:13

Les votes sont ouverts pour le calendrier de Décembre du quartier Revenge. Passez faire un tour

mnoandco, Hier à 13:57

Une bannière est en vote pour le quartier Cold Case. Un p'tit clic? Merci.

Misty, Hier à 14:47

Nouveau sondage sur Charmed. Venez voter pour votre évolution de pouvoirs préférée

grims, Hier à 17:35

Aujourd'hui venez poster votre photo préférée de Josefin Asplund sur le quartier Vikings

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site