500 fans | Vote

#302 : Le Poison de la Mandragore II

Alors que Merlin est gravement malade à cause du poison de Serket, Morgane et Morgause poursuivent leur plan diabolique. Elles ont perturbé provisoirement l'esprit d'Uther et elles ont convaincu son ennemi, Cenred, d'envahir Camelot. Le sort du Royaume repose maintenant sur les épaules d'Arthur.

Popularité


4.17 - 6 votes

Titre VO
The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Titre VF
Le Poison de la Mandragore II

Première diffusion
18.09.2010

Première diffusion en France
06.03.2011

Vidéos

Merlin Series 3 - Episode 2 Trailer - BBC One

Merlin Series 3 - Episode 2 Trailer - BBC One

  

302 - Arthur/Gwen scenes

302 - Arthur/Gwen scenes

  

Extrait VO : Merlin & Kilgharrah

Extrait VO : Merlin & Kilgharrah

  

Photos promo

Cenred-The Tears of Uther Pendragon II

Cenred-The Tears of Uther Pendragon II

Arthur -The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Arthur -The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Arthur -The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Arthur -The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Soldat de Cenred -The Tears of Uther Pendragon II

Soldat de Cenred -The Tears of Uther Pendragon II

Cenred-The Tears of Uther Pendragon II

Cenred-The Tears of Uther Pendragon II

Aredian-The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Aredian-The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Cenred-The Tears of Uther Pendragon II

Cenred-The Tears of Uther Pendragon II

Cenred-The Tears of Uther Pendragon II

Cenred-The Tears of Uther Pendragon II

Cenred-The Tears of Uther Pendragon II

Cenred-The Tears of Uther Pendragon II

Cenred et Morgause-The Tears of Uther Pendragon II

Cenred et Morgause-The Tears of Uther Pendragon II

Arthur et Merlin-The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Arthur et Merlin-The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Cenred-The Tears of Uther Pendragon II

Cenred-The Tears of Uther Pendragon II

Cenred et Morgause-The Tears of Uther Pendragon II

Cenred et Morgause-The Tears of Uther Pendragon II

Photo de l'épisode #3.02

Photo de l'épisode #3.02

Bataille de Camelot-The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Bataille de Camelot-The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Aredian-The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Aredian-The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Arthur -The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Arthur -The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Arthur -The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Arthur -The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Bataille de Camelot-The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Bataille de Camelot-The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Bataille de Camelot-The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Bataille de Camelot-The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Arthur -The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Arthur -The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Arthur -The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Arthur -The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Morgause-The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Morgause-The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Arthur -The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Arthur -The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

Diffusions

Logo de la chaîne Gulli

France (inédit)
Samedi 16.02.2013 à 21:35
0.28m / 1.2% (Part)

Plus de détails

Titre original : The Tears of Uther Pendragon (part 2)

Réalisateur : Jeremy Webb

Scénariste : Julian Jones


Distribution


Colin Morgan ... Merlin
Bradley James  ... Arthur
Katie McGrath ... Morgane
Angel Coulby ... Gwen
Anthony Head ... Uther
Richard Wilson ... Gaius
John Hurt ... Voix du Grand Dragon
Emilia Fox ... Morgause
Tom Ellis ... Cenred
Rupert Young ... Sir Leon

Premières diffusions

Royaume-Uni : 18 septembre 2010
France : 6 mars 2011
États-Unis : 14 janvier 2011

Merlin se réveille au sommet d'une falaise sous le regard attentif du Grand Dragon qui lui déclare avoir utilisé un enchantement sur lui afin de l'aider à guérir.

Au château, c'est un Arthur très en colère qui fait irruption chez Gaius à la recherche de Merlin. Embarrassé, le médecin explique que Merlin n'est pas revenu à Camelot depuis la veille. Pendant la nuit, Morgane s'introduit dans la chambre d'Uther et le torture en utilisant la magie liée à la racine de mandragore, un sourire malveillant au coin des lèvres.

Le lendemain, Merlin se réveille, guéri. Le Grand Dragon lui rappelle que sa naïveté causera sa perte et que son destin est à jamais lié à celui de Morgane. Merlin lui répond que le Royaume est en grand danger par la faute de la jeune femme et qu'il doit y retourner. C'est ainsi qu'il se retrouve à voler sur le dos du Grand Dragon en direction de Camelot.

De retour chez Gaius, Merlin informe le vieux médecin du complot ourdi par Morgane et Morgause. Quand ils pénètrent tous deux dans la chambre du Roi, il le découvre, terrorisé, recroquevillé dans un coin de la pièce sans dessus-dessous, en proie aux hallucinations qui le hantent: sa défunte épouse, Ygraine, et les enfants dont il a ordonné la noyade lors de la Grande Purge. Merlin récupère la racine de mandragore sous le lit du Roi et la jette dans l'âtre. Le Roi regagne son lit et Gaius lui administre une potion destinée à l'aider à dormir.

Merlin est bien décidé à révéler au Roi la trahison de Morgane mais Gaius lui rétorque qu'Uther ne voudra pas le croire. Le médecin ajoute que toute menace est désormais écartée mais Merlin soupçonne que le plan de Morgane et Morgause soit bien complexe qu'il n'y paraît. Pendant ce temps les Chevaliers de Camelot en patrouille découvrent l'immense armée de Cenred qui fait marche sur la Cité.

Merlin découvre qu'en sa courte absence, la chambre d'Arthur s'est retrouvée dans un complet désordre. Le Prince se met en colère lorsque Merlin ne peut justifier son absence et tous deux commencent à se disputer. Quand ils traversent la cour, Morgane les observe depuis la fenêtre de sa chambre, contrariée de voir que Merlin est toujours en vie. Elle tente de dissimuler ses sentiments à Gwen qui la regarde avec suspicion.

Morgane retourne dans la chambre d'Uther et découvre que la racine de mandragore a disparu. Elle est surprise par Gaius et elle lui déclare être à la recherche d'une de ses boucles d'oreille perdue. Il l'informe qu'Uther se rétablira complètement sous peu. Un peu plus tard, Morgane s'en prend à Merlin dans un couloir et elle menace de révéler qu'il a tenté de l'empoisonner s'il souffle au Roi le moindre mot de son complot.

Les Chevaliers informent Arthur de l'arrivée imminente de l'armée de Cenred. Gaius suggère que la nouvelle de la maladie d'Uther a dû se répandre. S'installant dans le trône du Roi, Arthur ordonne aux Chevaliers de réunir les villageois dans Camelot et de se préparer à soutenir le siège de la Cité. Un peu plus tard, Merlin s'engage vers le Prince à le protéger durant la bataille à venir ce qui ne rassure pas vraiment Arthur. Au milieu des plaines, Cenred rencontre Morgause et il l'informe que son armée sera aux portes de Camelot à la tombée de la nuit.

Gwen entre dans la chambre d'Arthur et tous deux commencent à discuter du siège de Camelot. Arthur s'inquiète de peur d'avoir commis une erreur mais Gwen le rassure, lui affirmant qu'elle croit en lui. Les deux jeunes gens se rapprochent mais Gwen se détourne puis elle se retire, insistant pour l'appeler "Sire".

Alors que Camelot se prépare pour la bataille, Morgane sort du château et rencontre Morgause dans la forêt. Elle l'informe que Merlin est en vie et qu'il a déjoué leur plan basé sur la racine de mandragore. Morgause la rassure en lui disant que l'armée de Cenred fait marche rapidement sur Camelot. Elle rappelle ensuite à Morgane qu'elle a un rôle à jouer dans la bataille à venir et lui confie un bâton de pouvoirs. La pupille du Roi acquiesce, elle ne faillira pas à la mission qui lui est confiée.

Arthur apprend que les forces de Cenred seront là dans quelques heures à peine. Il attend au chevet d'Uther jusqu'au moment où Merlin vient lui apprendre que l'ennemi est là. Le Prince promet à son père endormi qu'il ne le laissera pas tomber. Du haut des remparts, Arthur et Merlin constatent que l'armée de Cenred a encerclé la Cité. Avant que la bataille commence, le jeune magicien raconte au Prince que son destin est de devenir un Roi victorieux, le plus grand Roi que Camelot ait jamais connu. Arthur reconnaît que Merlin sait parfois faire preuve de sagesse mais il ne peut s'empêcher d'ajouter qu'il agit souvent comme un idiot.

Alors que Cenred et Morgause observent en retrait à la lisière des bois, la bataille s'engage. Des catapultes envoient des boules de feu contre les murs du château, le vacarme réveille le Roi Uther qui a recouvré toute sa lucidité. Les hommes de Cenred investissent Camelot et le combat avec Arthur et ses Chevaliers fait rage. Uther surgit hors du château, il a revêtu une armure et, l'épée à la main, il se jette dans la mêlée. Alors qu'il s'occupe des blessés, Merlin demande à Gaius de garder un œil sur Morgane, puis il s'en va rejoindre Arthur. Le Prince remarque la présence de son père parmi les combattants. Alors qu'il le rejoint, Uther est blessé par une flèche dans la cuisse. Arthur l'entraine à l'abri et ordonne à ses hommes de battre en retraite. Merlin utilise discrètement ses pouvoirs pour dresser un mur de feu entre les Chevaliers de Camelot et les hommes de Cenred afin de couvrir leur retraite.

Pendant ce temps, Morgane tente de s'éclipser. Elle récupère le bâton de pouvoirs dans sa chambre et échappe à la filature de Gaius qui s'en retourne vers ses blessés. Chargé par Arthur d'accompagner le Roi Uther, blessé, auprès de Gaius, Merlin apprend que Morgane a disparu.

Cenred annonce à Morgause que ses troupes se sont emparées de la ville basse mais que la place forte résiste. La sorcière lui répond de lui faire confiance, leur allié dans la place ne va pas tarder à agir. Morgane est arrivée dans les cryptes du château. Elle plante son bâton magique dans le sol tout en disant une incantation et elle réveille une armée de squelettes morts-vivant. C'est alors qu'ils sont en train de se disputer dans la cour, que Merlin et Arthur découvrent trois squelettes, armés d'épées qui se dirigent droit vers eux. Ils tentent de les tuer mais en vain, ils se réfugient alors dans le château. Arthur ordonne à Merlin de boucler l'hôpital. Le jeune magicien s'y précipite, informe Gaius puis il repart aussitôt bien décidé à arrêter Morgane.

Les Chevaliers de Camelot sont pris en étau, les hommes de Cenred d'une part, les squelettes de l'autre. Pendant ce temps, Arthur se dispute avec Gaius. Le Prince voudrait mettre son père en sécurité mais le médecin lui rétorque qu'il n'y a plus aucune issue pour s'échapper du château.

Dans les cryptes, Merlin affronte Morgane et la supplie de mettre fin au siège de la Cité. Elle refuse en affirmant qu'elle veut la chute de Camelot. Le jeune homme tente de se rapprocher du bâton magique toujours planté dans le sol mais elle l'en empêche. Il ramasse alors une épée et un duel s'engage. Morgane a l'avantage et Merlin est obligé de faire appel à ses pouvoirs discrètement pour faire s'effondrer une partie du plafond sur la jeune femme qui tombe, inconsciente. Il se rue sur le bâton qu'il détruit. Aussitôt, l'armée de squelettes tombe en poussière dans toute la Citadelle. Les Chevaliers de Camelot reprennent courage et se battent avec rage contre leurs ennemis. Cenred ordonne le retrait de ses troupes, il a perdu trop d'hommes et est persuadé de ne pouvoir vaincre sans aide.

Le lendemain matin, tout le monde est réuni dans la Salle du Trône. Merlin dit à Arthur qu'il doit lui parler de Morgane mais le Prince s'éloigne en disant que c'est inutile, il est déjà au courant. C'est alors qu'Uther commence son discours, félicitant chacun pour son courage et vantant le mérite de Morgane, sa pupille, qui a très courageusement détruit le bâton magique dans les cryptes, permettant ainsi à Camelot de vaincre.

Plus tard, chez Gaius, Merlin fait part au vieux médecin de sa frustration à voir l'aveuglement d'Uther pour Morgane. Gaius lui répond que la jeune femme n'en restera pas là et recommencera. Merlin lui rétorque qu'il n'a pas peur de Morgane mais qu'il est triste de constater à quel point elle est devenue haineuse. Il affirme que jamais il ne pourra ressentir une telle haine. Arthur arrive et rappelle Merlin à ses corvées. Gaius sourit tandis que Merlin soupire, résigné.

 

Écrit par Locksley pour Merlin HypnoSeries.

Episode 3.02 -  Le Poison de la Mandragore (2ème partie)

 

***RECAPITULATIF DE L’EPISODE 3.01***

***GENERIQUE***

GROTTE DU GRAND DRAGON :

Merlin se réveille sous le regard du Grand Dragon.

Merlin: Je ne pensais pas que vous voleriez à mon secours.

Grand Dragon: Merlin, je ne pourrais résister à l’appel du Seigneur des Dragons, combien même le voudrais-je.

Merlin: Je vous en suis reconnaissant, merci. (il tente de bouger)

Grand Dragon: Ne bouge pas, reste tranquille.

Merlin (souffrant): Ah ma tête.

Grand Dragon: Le poison de Serk était extrêmement puissant. Je t’ai donné une potion magique qui t’aidera à guérir, mais il lui faudra du temps pour agir.

MAISON DE GAIUS :

Arthur débarque en force chez Gaius, bien énervé.

Arthur: Où est donc passé cet imbécile !

Gaius: Merlin ?

Arthur: Je n’ai ni chaussettes, ni autre chose, et je dois aller tirer à l’arbalète ! Merlin !

Gaius: Je croyais qu’il était avec vous Sire ?

Arthur: N’essayez pas de le protéger.

Gaius: Il n’est pas rentré la nuit dernière, il est introuvable.

Arthur: Lorsque vous le reverrez, vous lui dites que la prochaine fois, ce sera lui la cible !

APPARTEMENTS DU ROI UTHER :

Morgane se rend dans les appartements d’Uther, pour cela, elle fait diversion car des soldats gardent l’entrée, puis elle y entre. Elle prend la racine de mandragore, et l’étrangle, Uther entend l’effroyable cri de cette racine.

GROTTE DU GRAND DRAGON :

Merlin se réveille.

Merlin: vous n’auriez pas dû me laisser dormir.

Grand Dragon: Je n’avais le choix, ne t'en déplaise. Le venin était bien trop puissant, même pour tes très grands pouvoirs.

Merlin: Je n’ai pas de temps à perdre, il faut que je retourne à Camelot. Le royaume est en danger, et c’est ma faute. J’aurais dû vous écouter, je n’aurais jamais dû faire confiance à Morgane. 

Grand Dragon: Tu as fait ce qu’il te semblait juste. Cela atteste d’un immense courage. Mais la confiance est une arme à double tranchant.

Merlin: J’ai cru que… comme elle a des pouvoirs, j’ai cru que… qu’on était tous les deux pareils.

Grand Dragon: Vous avez des points communs en effet.

Merlin: Non, jamais je ne serai comme elle.

Grand Dragon: Tu as compris une leçon fondamentale Merlin. Ta véritable détermination, ne voir que la bonté chez la plupart des gens, risque de causer ta perte. Mais j’ai bien peur que l’avenir de Morgane et le tient soient désormais irrémédiablement soudés. Car elle est l’ombre tapis au sein de la clarté, elle est la haine au cœur de ton amour.

Merlin: Il faut que je retourne à Camelot.

Grand Dragon: Tu n’es pas encore tout à fait guéri. Et c’est à plus de trois jours de marche.

Merlin (souriant): Je n’ai pas l’intention de marcher.

Merlin s'envole sur le dos du Grand Dragon

Grand Dragon: Je m’arrête là, nos routes vont séparer.

Merlin: Merci. Jamais je n’oublierai votre aide.

Grand Dragon: Soit prudent jeune sorcier, la grande bataille pour Camelot a commencé. Tu dois être vaillant, car le destin d’Arthur ainsi que l’avenir d’Albion sont tous deux entre tes mains.

MAISON DE GAIUS:

Merlin se précipite chez Gaius afin de le réveiller, et de l’informer.

Merlin: Gaius ! Réveillez-vous !

Gaius: Merlin ! Où étais-tu passé ?

Merlin: Je n’ai pas le temps de vous expliquer.

Gaius: Tout va bien au moins ?

Merlin: Morgane est de connivence avec Morgause, elles complotent contre Uther.

Gaius: Pardon ?

Merlin: Elle est responsable de ses hallucinations. Dépêchons-nous. Il faut que je vous montre quelque chose.

APPARTEMENTS DU ROI UTHER:

Tous deux entrent dans la pièce, ils découvrent les appartements sans dessus dessous, et Uther terrorisé.

Gaius: Uther ? Uther.

Uther (prenant par le col Gaius, et voyant Ygerne et des enfants): De grâce !

Ygerne: Pitié !

Merlin court prendre la racine de mandragore et la jette dans le feu.

Gaius (à Uther): Vous avez été victime d’un enchantement Sire. Maintenant, il faut vous reposer.

Uther: Oui.

Gaius: Buvez cela, je vous prie Majesté. Vous ne tarderez pas à dormir.

MAISON DE GAIUS:

Merlin: Nous devons dire à Uther ce que Morgane lui a fait.

Gaius: As-tu perdu la tête ! Il nous ferait pendre tous les deux si nous portions de telles accusations. Ce serait trahir à ses yeux.

Merlin: On ne peut la laisser agir en toute impunité.

Gaius: Il l’adore, en es-tu conscient ? Il boit ses paroles Merlin.

Merlin: Mais… si il est au courant…

Gaius: N’as-tu point remarqué qu’il était aveugle à ses défauts ? Par ailleurs, nous avons détruit la racine, alors elle ne saurait faire de mal à personne.

Merlin: Non, vous ne comprenez pas. J’ai entendu Morgane et Morgause, ce n’est pas leur seul projet, j’en suis persuadé.

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Le lendemain matin, Merlin se rendre chez le Prince. Il ouvre les rideaux, et aperçoit le désordre régnant dans la pièce.

Merlin: Mais qu’est-ce qui s’est passé ici ?

Arthur: Tu oses le demander ? J’ai dû me débrouiller sans serviteur ! Voilà ce qui s’est passé !

Merlin: Je ne me suis pas absenté si longtemps !

Arthur: Sans ma permission !

Merlin: Mais si j’avais été à l’agonie ?

Arthur: Je ne m’en plaindrais pas Merlin ! Mais tu n’es pas mort ! Alors où étais-tu passé ?

Merlin (confirmant): J’étais à l’agonie.

Arthur (ne croyant pas un mot): Je n’ai pas de temps à perdre avec toi ! L’avenir du royaume repose sur mes épaules ! Aurais-tu la moindre idée de ce que cela représente ?

Merlin (connaissant la réponse de toute évidence): Et bien…

Arthur (l’interrompant): Merlin ! Je devrais te faire jeter du haut des donjons, alors qu’as-tu à dire pour ta défense ?

Merlin: Que vous n’avez pas eu de petit-déjeuner ce matin ?

Arthur (énervé, cherchant quelque chose): C’est toi qui va me servir de petit-déjeuner ! (il lui jette tout ce qui lui passe sous les mains)

Merlin: Pas étonnant que cette chambre soit dans un état pareil ! (évitant les objets) Ah oui ! Je vois que vous avez vraiment l’étoffe d’un grand Roi ! (il s’abaisse, puis court vers la sortie)

CHAMBRE DE LADY MORGANE:

Guenièvre: Puis-je desservir à présent ? (Morgane ne répond pas, préoccupée par la présence de Merlin dans la cour) Morgane ?

Morgane: Oh ! Je réfléchissais à ma toilette, je ne sais que porter.

Guenièvre: Oh.

Morgane: Je dois m’habiller.

APPARTEMENTS DU ROI UTHER:

Morgane cherche la racine de mandragore en-dessous du lit d’Uther.

Gaius: Avez-vous égaré quelque chose ma Dame.

Morgane (surprise): Oh ! Hum ! Mes boucles d’oreilles. Peut-être sont-elles tombées hier, lorsque j’étais là. Comment va-t-il ?

Gaius: Beaucoup mieux. Nous avons trouvé l’origine de sa maladie, il a été victime d’un sortilège.

Morgane: D’un sortilège ?

Gaius: Inutile de vous inquiéter. Nous croyons en une totale guérison.

Morgane: C’est une excellente nouvelle. 

Gaius: En effet ma Dame.

COULOIRS DU CHATEAU:

Morgane attrape Merlin et le menace.

Morgane: J’ignore comment tu as réussi à t’échapper. Mais je sais, par contre, que si jamais tu dis un seul mot de ce que tu as vu., j’écourterai ta misérable existence. Songe à la réaction d’Uther s’il découvrait qu’un serviteur avait tenté d’empoisonner sa pupille adorée ? 

SALLE DU CONSEIL DU CHATEAU:

Sire Léon se rend au conseil pour informer Arthur de ce qu’il se passe à l’extérieur.

Sire Léon: Selon moi, ils seront aux abords de la ville en moins de deux jours.

Arthur: Sous quelles bannières marchent-ils ?

Sire Léon: Celles de Cenred Sire. Nous savions qu’il rassemblait une armée.

Arthur: Combien d’hommes ?

Sire Léon: Vingt mille, peut-être davantage.

Gaius: Je crains que la nouvelle de la maladie du Roi ne se soit répandue hors de nos frontières. Cenred estime que c’est une bonne occasion.

Sire Léon: Trouvons le moyen de le ramener au calme.

Arthur: Mon père ne ferait pas cela, il ne soumettrait pas à l’ennemi.

Gaius: Pardonnez-moi Sire, mais ils sont deux fois plus nombreux que nous.

Arthur: Quelles sont les exigences de Cenred exactement ? Quel territoire convoite-t-il ?

Gaius: Rien ne nous oblige à lui céder quoique ce soit, mais ça nous ferait gagner un temps précieux.

Arthur: Cela indiquerait que nous sommes plus faibles.  Il n’y a qu’une ligne de conduite à adopter, nous devons nous préparer à tenir un siège.

Sire Léon: Est-ce bien là une sage décision Sire ?

Arthur: Le château est notre meilleur atout, aucune armée n’a jamais pu prendre Camelot.

Sire Léon: Mais qu’en sera-t-il du peuple dans les villages alentours ?

Arthur: Nous leur donnerons refuge dans l’enceinte de la ville.

Sire Léon: Que deviendront alors leurs champs, leurs maisons ? Cenred va tout détruire sur son passage, et…

Arthur (l’interrompant): Mais ils auront la vie sauve. Allez, vite, apprêtez l’armée.

COULOIRS DU CHATEAU:

Merlin: Vous avez été parfait, vraiment. J’étais impressionné. On en est à évoquer un siège, des vivres, des béliers, des armes, des catapultes. Vous avez pris une décision difficile, nous… vous risquez des centaines de…

Arthur: Je vais te dire quelque chose.

Merlin: Quoi ?

Arthur: J’aimerais vraiment que tu te tiennes tranquille dans ce genre de situation.

Merlin: J’essaye seulement de vous aider un peu.

Arthur: Tu oublies.

Merlin: Je sais que ce n’est pas ce que vous voulez. Vous êtes inquiet, mais vous n'avez nul besoin de l’être. Regardez tout ce que nous avons. 

Arthur: Quoi ?

Merlin: Vous et… moi ?

Arthur: Merlin, qu’as-tu l’intention de faire au juste ?

Merlin: Eh bien, je serai à vos côtés, comme toujours, je… vous protégerai Arthur.

Arthur: J’y crois pas.

PLAINE AUX ALLENTOURS:

Cenred et Morgause se donnent rendez-vous.

Cenred: Ma chère Morgause !

Morgause: Cenred.

Cenred: Mon armée arrivera avant que la nuit ne tombe. Je suis heureux que cela vous plaise.

Morgause: J’attendrai de voir comment les choses se passent pour confirmer.

Cenred: Que ferez-vous alors ?

Morgause: J’organiseraisune fête dont vous souviendrez jusqu’à la fin de vos jours.

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Guenièvre toque et entre.

Guenièvre: Excusez-moi, je ne voulais pas vous…

Arthur: Non, je t’en prie, entre.

Guenièvre: Comment se porte votre père ?

Arthur: Son aide me serait précieuse.

Guenièvre: Vous devriez avoir un peu plus confiance en vous.

Arthur: Que dit le peuple de tout cela ?

Guenièvre: Les gens sont contents que vous assuriez la régence.

Arthur: Ils devront supporter un siège. Il va y avoir des morts Guenièvre.

Guenièvre (posant sa main sur son bras): J’ai foi en vous Arthur. Plus qu’en Uther, plus qu’en nul autre au monde. L’inquiétude n’est jamais bonne conseillère. Faites ce que vous croyez juste, vous devez essayer d’oublier tout le reste. (il pose sa main sur la sienne) Je dois y aller Sire.

Arthur: Il est inutile de m’appeler ainsi.

Guenièvre: Je ne suis pas de cet avis. Sire.

FORÊT DE CAMELOT:

Dans la nuit, Morgane rejoint Morgause.

Morgane: Où étais-tu passée ?

Morgause: Tu as l’air contrariée.

Morgane: C’est à cause de Merlin. Il est toujours en vie, et de retour à Camelot. Il a contrecarré nos projets. La racine de mandragore, il l’a détruite. Ton ensorcellement est brisé.

Morgause: Sois sans inquiétude, la racine a déjà fait son œuvre. Quant à l’armée de Cenred, elle est à moins d’un jour de la ville.

Morgane: Alors le temps est venu ma sœur.

Morgause: Tu es prête ? (Morgane doute) Morgane, l’armée de Cenred est puissante, mais elle ne saurait prendre la ville toute seule. Je te rappelle que tu as aussi un rôle à jouer.

Morgane: Dis-moi ce que je dois faire.

Morgause (lui montrant le bâton de pouvoirs): Ceci a été sculpté dans le sorbier qui a grandi au sein même de l’île des Bienheureux. Seule les grandes prêtresses et leurs gardiens du sang ont jamais posé leurs yeux dessus.

Morgane: Mes pouvoirs sont toujours fragiles, je n’ai pas la force de manier un tel instrument.

Morgause: Cesse de t’inquiéter. Sache que c’est le bâton qui te guidera. Il exerce seul son incroyable pouvoir.

Morgane: Je ne te décevrai pas.

Morgause: Je le sais.

COUR DE CAMELOT:

Le peuple entre dans la cour afin de s’y réfugier. Le siège se prépare.

COULOIRS DU CHATEAU:

Arthur: Merlin ! Où étais-tu passé ? Je t’ai cherché partout et tu…

Merlin: J’accumule les provisions ! De la morue séchée, vingt-cinq sacs ! Sans compter quinze chapons, ainsi qu’un jambon de sanglier fumé !

Arthur: Qu’est-ce tu veux faire de ça ?

Merlin: On se prépare à soutenir un siège non ?

Arthur: Oui, mais il ne s’agit nullement d’un banquet !

Merlin: Vous êtes insupportable quand vous avez faim ! Là on pourra passer des semaines, des mois içi sans sortir ! Regardez ce que j’ai pour vos petits déjeuners ! Ce que vous préférez ! Des œufs macérés dans du vinaigre !

COUR DE CAMELOT:

Arthur: Les habitants des villages alentours ont tous trouvé asile ?

Sire Léon: Nous avons fait le mieux possible. Ils sont presque neuf mille pour l’instant, mais ils ne cessent d’arriver.

Arthur: Nous disposerons de vivres pour combien de temps ?

Sire Léon: Tout dépend, Sire, des pertes que nous subirons.

Arthur: Et Cenred ?

Sire Léon: Nos éclaireurs affirment qu’ils seront à nos portes dans quelques heures.

APPARTEMENTS DU ROI UTHER:

Arthur est au chevet de son père endormi.

Merlin: Sire. L’heure est venue. Allons-y.

Arthur (à Uther): Je vous promets de ne pas vous décevoir.

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Merlin prépare Arthur.

Merlin (faisant un faux mouvement, et pensif): Désolé.

Arthur: Tu es bien nerveux, cela ne te ressemble pas Merlin.

Merlin: Je ne suis pas nerveux.

Arthur: Non ?

Merlin: Parce que j’ai foi en votre destin.

Arthur: Aurais-tu bu trop de cidre ?

Merlin: C’est votre destinée d’être le plus grand Roi que Camelot n’a jamais eu. Votre victoire aujourd’hui, restera dans les mémoires, dans les siècles avenirs et jusqu’à la fin des temps. Ayez confiance en vous, c’est tout.

Arthur: Il y a des fois Merlin, où tu fais preuve d’une espèce de… je ne saurais qualifier cela… Je ne veux pas dire de… Il ne s’agit pas de sagesse. Pourtant si, il s’agit bien de cela. (Merlin sourit) Abandonne cet air comblé ! Le reste du temps, tu es complètement idiot.

COULOIRS DU CHATEAU:

Les chevaliers sont prêts à se combattre, Arthur les rejoint.

Arthur (levant son épée) : Pour l’amour de Camelot !

Chevaliers: Pour l’amour de Camelot !

AUX PIEDS DE LA FORÊT:

Cenred donne le coup d’envoi de la bataille, accompagné de Morgause.

Cenred : Feu !

DEVANT LE CHATEAU:

Arthur et son armée se battent de toute leur force. Après avoir entendu le bruit infernal de la bataille, Uther part au secours de son royaume. 

Sire Léon: Resserrez les rangs ! (stoppant Uther) Allez-vous mettre à l’abri Sire !

COULOIRS DU CHATEAU:

Les couloirs sont transformés en hôpital.

Merlin (parlant de Morgane): Gaius !  L’un de nous ne doit pas la quitter des yeux.

Gaius: Je suis vigilant.

Merlin: Ne la perdez pas de vue un seul instant. Je retourne auprès d’Arthur.

DEVANT LE CHATEAU:

L’armée de Cenred avance à grand pas. Uther se jette au combat.

Arthur: Père !

Uther (prit par Arthur): Mais que fais-tu ! Non ! Il s’agit de mon royaume ! (il est touché par une flèche à la jambe)

Arthur (aux soldats): Arrière ! Retraite ! Retraite !

Merlin (arrivant, et voyant l’ennemi avancer): Forbène ! (un mur de feu apparaît les stoppant)

Uther: Allez ! Retourne à la bataille au plus vite ou nous allons perdre la ville basse.

Arthur (soignant son père): Nous l’avons déjà perdu hélas !

Uther: Et la citadelle ?

Arthur: Pour l’instant nous la tenons.

Uther: Et bien continuez comme ça !

Arthur: Faites-moi confiance Père ! Je sais ce que je fais ! (enlevant la flèche) Allez-vous reposer de grâce ! Lorsque vous serez guéri, vous aurez toujours un royaume ! Je vous le promets Père !

AUX PIEDS DE LA FORÊT:

Cenred: La ville basse est à nous !

Morgause: C’est insuffisant pour écrire une page d’histoire. Quant est-il de la citadelle elle-même ?

Cenred: Leurs défenses sont fortes. Il est temps de respecter votre part du marché.

Morgause: Un peu de patience. Croyez-moi, vous ne serez pas déçu.

COULOIRS DU CHATEAU:

Amenant Uther.

Merlin: Où est Gaius ?

Guenièvre: Je n’en sais rien !

Gaius: Morgane a disparu !

Merlin: Quoi ?

CRYPTE DU CHATEAU:

Morgane est descendu dans la crypte avec le bâton de pouvoirs. Elle plante ce bâton dans le sol. Merlin l’a senti, tout comme Morgause.

AUX PIEDS DE LA FORÊT:

Cenred: Cessez de jouer à ce jeu Morgause, votre traite a disparu ! Que fait-il !

Morgause : Vous êtes certes un Roi, mais vous avez bien peu de patience.

Cenred: Il n’est plus temps d’avoir de la patience !

Morgause: Vous serez bientôt libéré de toute inquiétude. Aucune armée ne peut se battre sur deux fronts. Les chevaliers de Camelot pas davantage.

CRYPTE DU CHATEAU:

Le bâton s’illumine et ranime une armée de squelettes morts-vivants.

COUR DE CAMELOT:

Arthur : Emmenez-le se faire soigner. (voyant Merlin) Merlin ! Mais où étais-tu encore passé !

Merlin : Nulle part !

Arthur : Ça commence à devenir une habitude, quelle est ton excuse cette fois-ci ? Un petit effort Merlin, tu peux faire mieux, réfléchis.

Merlin pointe du doigt les trois squelettes derrière Arthur qui se retourne et tente de les combattre.

COULOIR DE CAMELOT:

Arthur: Vs prévenir Gaius, il faut interdire l’accès de l’hôpital ! Merlin ! Fais ce que je te dis !

Uther (à Gaius): Il faut que je sorte d’ici tout de suite !

Gaius: Non Sire ! Vous êtes encore faible à cause de la potion que je vous ai donnée !

Uther: Je ne saurais regarder mon royaume sombrer sans rien faire !

Gaius: Arthur est là pour le défendre Sire !

Merlin: Gaius ! Vous devez interdire l’accès de l’hôpital, le château est attaqué de l’intérieur maintenant !

Gaius: Qu’est-ce que tu racontes Merlin ?

Merlin: Morgane, c’est une armée de morts qu’elle a réveillée ! Ils sont partout !

Gaius: Où est-ce que tu vas ?

Merlin: Tenter d’arrêter Morgane. 

ENTREE DE LA COUR DE CAMELOT:

Sire Léon se retourne et voit les squelettes s’approcher.

Sire Léon: A moi !

COULOIR DE CAMELOT:

Arthur (à Gaius): Nous ne saurions combattre sur deux fronts.

Guenièvre: Du calme, restez tranquille.

Arthur (à Gaius): J’ignore combien de temps nous pourrons tenir la citadelle. Mon père doit être mis en sûreté !

Gaius: Où ? Et comment ? Nous avons perdu la ville basse, et il n’y a aucune échappatoire Arthur. 

CRYPTE DU CHATEAU:

Merlin arrive essoufflé. Il ne surprend pas Morgane.

Morgane: Tu devrais t’enfuir pendant qu’il est encore temps.

Merlin: Morgane, je vous en supplie, de grâce. (bruit) Les femmes et les enfants agonisent, la ville ne va pas tarder à chuter.

Morgane: J’en suis ravie.

Merlin: Non, vous n’êtes pas sincère.

Morgane: J’ai des pouvoirs magiques. Uther vaut une véritable haine à tous ceux qui sont comme moi. Pourquoi devrais-je ressentir autre chose pour lui ?

Merlin: Plus que nul autre, vous pouvez changer l’état d’esprit d’Uther mais vous servir de la magie comme cela ne fera que durcir son cœur.

Morgane: Tu n’as pas de pouvoirs magiques Merlin, tu ne saurais comprendre quoi que ce soit.

Merlin: Vous faites erreur, je comprends, croyez-moi. Si j’avais vos dons, je les mettrais au service du bien, c’est le seul maitre de la magie, c’est pour cela que vous avez vos pouvoirs.

Morgane: Tu ignores ce que c’est qu’être en exil, d’éprouver ce sentiment de honte, de devoir cacher qui tu es aux yeux des autres. Crois-tu que je mérite d’être condamnée à mort à cause de ma nature ?

Merlin: Non, les choses peuvent-être différentes. Il suffit de trouver le moyen.

Morgane: Il n’y en a aucun autre.

Merlin essaye d’approcher du bâton. Il se fait frapper par Morgane.

Merlin: Qu’allez-vous faire Morgane ? Me tuer ?

Morgane: Crois-tu que j’hésiterais ?

Merlin: Si c’est ce que vous voulez faire, faites-le.

Un combat à l’épée s’en suit. Morgane prend le dessus.

Merlin: Fléoh boubohn.

Des pierres s’écroulent au-dessus de la tête de Morgane. Merlin se précipite sur le bâton.

Merlin (prenant son épée): Slideys !

Il réussit à détruire le bâton de pouvoirs, les squelettes s’écroulent un à un. Et l’armée de Cenred recule.

AUX PIEDS DE LA FORÊT:

Cenred: Votre traître nous a fait défaut ce qui ne m’étonne guère ! Je mets fin à ce siège !

Morgause: Vous ne sauriez !

Cenred: Je ne saurais conquérir la ville sans votre aide ! Tel était notre accord !

Morgause: Vous manquez à vos devoirs envers moi Cenred.

Cenred: Je préfère qu’il en soit ainsi plutôt que de voir mourir mes soldats !

 

GRANDE SALLE DU CHATEAU:

Le lendemain matin. Les chevaliers se ressemblent pour faire le point.

Merlin: Sire !

Arthur: Que veux-tu ?

Merlin: J’ai quelque chose d’important à vous dire à propos de Morgane.

Arthur: Inutile, je sais ce qui s’est passé.

Merlin: Vraiment ?

Uther (aux chevaliers): Il fut un temps où nous avons gagné bien des batailles, mais aucune n’a été aussi importante que celle-ci. Chaque homme, chaque femme, et chaque enfant s’est conduit du mieux qu’il pouvait. Je vous en serai gré, et je salue votre courage. Mais avant la bataille, nous savions qu’il y aurait un traître dans nos murs. Un traître qui a failli causer notre perte, un être vil. Quoiqu’il en soit, nous devons rendre grâce à la personne qui a su déjouer ses plans et qui sans appui, a réussi à changer le cours de la bataille, Dame Morgane ! (applaudissements) En effet c’est elle qui avec bravoure, a pénétré dans la crypte, à découvert le réceptacle magique, et l’a détruit. Nous devons être vigilants, nous devons lutter sans relâche contre les forces obscures de la magie et nous assurer qu’elles ne pourront jamais plus pénétrer dans l’enceinte de nos murs.

 

MAISON DE GAIUS:

Merlin: Pourquoi Uther est-il aveugle à la vraie nature de Morgane ?

Gaius: Je n’en sais rien Merlin, c’est un mystère. Mais Morgane ne tardera pas à recommencer.

Merlin: Je serais prêt à l’affronter.

Gaius: Fais preuve de prudence.

Merlin: Je n’ai nullement peur d’elle Gaius.

Gaius: Pourtant tu devrais.

Merlin: Non, tout ce qu’elle m’inspire c’est… de la tristesse. Elle est devenue terriblement amère, et pleine de… de haine.

Gaius: Voilà un exemple à ne pas suivre Merlin.

Merlin: Rien ne saurait me mettre dans cette colère.

Arthur (criant): Merlin ! (entrant dans la pièce) Lève tes fesses de paresseux et viens tout de suite !

Merlin (à Gaius): Réflexion faite ?... (rires)

 

***FIN ***

 

Écrit par Ashni pour Merlin HypnoSeries.

Episode 3.02 - The Tears of Uther Pendragon (Part Two)

 

 

Dragon’s den

Merlin is lying on the ground, shivering with fever.

Merlin: I didn’t think you’d answer my call.

Kilgharrah: Merlin, I could not resist a Dragon Lord, even if I wanted to.

Merlin: I’m grateful. Thank you.

Merlin tries to move, moaning with pain.

Kilgharrah: Lie still.

Merlin: Ow, my head.

Kilgharrah: The Serket’s poison is powerful. I have given you an enchantment that will help you heal. But it will take time.

---

Gaius’s chambers

Arthur: Where is that half-wit?

Gaius: Merlin?

Arthur: I’ve got no socks, no breeches and an archery session to go to. Merlin!

Gaius: I thought he was with you, sire.

Arthur: Don’t try to cover for him!

Gaius: He didn’t come home last night, I can’t find him.

Arthur: Well, when you do, you can tell him he’s the target.

---

Morgana sneaks through the castle and peeks around the corner at some guards. She sets fire to some brush and places it in a hole in the wall to fill the corridor with smoke. The guards leave the corridor.

Morgana sneaks through to the King's chambers, wraps a string around the mandrake root and strangles it several times. Each time the root screams and Uther is more and more terrified.

---

Dragon’s den

Merlin is waking up.

Merlin: You shouldn’t have let me sleep.

Kilgharrah: I had no choice young warlock. The venom was too strong even for your great powers.

Merlin: I don’t have time, I need to go back to Camelot.

Merlin stands up with difficulty.

Merlin: The Kingdom is in danger and… it’s my fault. I should have listened to you. I should have never trusted Morgana.

Kilgharrah: You did what you felt was right and that shows great courage. But trust is a double-edged sword.

Merlin: I thought because she has magic, I thought … we were the same.

Kilgharrah: In some ways, you are.

Merlin: No. I will never be like her.

Kilgharrah: You have learnt an important lesson, Merlin. Your determination to see goodness in people will be your undoing. But I fear that your futures are now joined forever. She is the darkness to your light, the hatred to your love.

Merlin: I need to get back to Camelot.

Kilgharrah: You’re not yet fully recovered, Merlin, and it’s more than three days walk.

Merlin (smiling): I’ve no intention of walking.

---

Merlin is flying on the Dragon’s back (Reference to the Titanic movie)

Merlin: Woooo….. wooooooo!

The dragon drops Merlin off in a field close to Camelot.

Kilgharrah: This is as far as I go.

Merlin: Thank you. I won’t forget this.

Kilgharrah: Be careful, young warlock. The great battle of Camelot has begun. You must be strong, for Arthur’s destiny and the future of Albion lie in your hands.

The dragon flies away.

---

Gaius’s chambers

Gaius is asleep. Merlin shakes Gaius to wake him up.

Merlin: You need to wake up.

Gaius: Merlin? Where have you been?

Merlin: I don’t have time to explain.

Gaius: Are you all right?

Merlin: Morgana is in league with Morgause, she’s plotting against Uther.

Gaius: What?

Merlin: She’s responsible for his visions. Come on, hurry up. There is something I need to show you.

---

Uther’s chambers

The room is in a chaos, Uther is crouched in a corner.

Gaius: Uther… Uther!

Uther clings desperately to Gaius while he stares over Gaius's shoulder. Uther sees Ygraine; she looks like a sopping ghost, with five drowned children in the middle of the room

Soaking ghost: Please!

Merlin rushes to the bed, removes the root, and throws it into the fire. The mandrake screams in the fire.

Gaius: It was an enchantment, sire. You need to rest.

Merlin and Gaius carry Uther on his bed.

Gaius: Please drink this, sire. It will help you to sleep.

---

Gaius’s chambers

Merlin: We must tell Uther what Morgana has done.

Gaius: Are you mad? He’d have both heads if we made such accusations, he’d look on it as treason.

Merlin: We can’t let her go away with it!

Gaius: He dotes on her every word, Merlin.

Merlin: But if he knew…

Gaius: You’ve seen how blind he is to her faults. Besides, the root is gone now. It can do no more harm.

Merlin: No, you don’t understand. I heard Morgana and Morgause, there’s more to their plan, I’m sure of it.

---

In a cave 

Morgause is looking in a crystal. Cenred’s armies are marching towards Camelot. Sir Leon and a patrol are looking at the scene from the top of a hill.

---

Arthur’s chambers

Merlin is opening the curtains. He discovers that the room is in a total mess.

Merlin: What happened?!

Arthur: What happened? I’ve has to make do without a servant, that’s what happened!

Merlin: I wasn’t gone for that long!

Arthur: Without my permission.

Merlin: What if I was dying?

Arthur: I wouldn’t be complaining. But you’re not. So where’ve you been?

Merlin: I was dying.

Arthur: I don’t have time for this! The future of a kingdom rests upon my shoulders. Do you have any idea what that feels like?

Merlin: Well…

Arthur: Merlin! I should have you thrown in the dungeons, so what have you got to say for yourself?

Merlin: You’ve not had your breakfast this morning have you?

Arthur: I’ll have you for breakfast.

Arthur starts throwing things at Merlin’s head.

Merlin: It’s no wonder this place is a mess. Oh yes, I can see you’ve got the makings of a great king (!).

Arthur throws another object and Merlin ducks out of the room.

---

Morgana’s chambers

Gwen: May I clear away the dishes, my lady?

Morgana stares out the window, Arthur and Merlin are walking in the castle courtyard.

Gwen: Morgana?

Morgana: I was thinking about what to wear.

She looks through the window again.

Morgana: I must dress.

---

Uther’s chambers

Morgana is looking for the root under the bed.

Gaius: Have you lost something my lady?

Morgana: My earring. I thought I might have dropped it while I was here yesterday. How is he?

Gaius: Much better. We found the source of his sickness. He was being enchanted.

Morgana: Enchanted?

Gaius: You need not to worry my lady. He’ll make a full recovery.

Morgana: That is a relief.

Gaius: Indeed, my lady.

---

Merlin is walking in a corridor. Suddenly, he is violently grabbed by the wrist. It’s Morgana.

Morgana: I don’t know how you managed to escape but I do know one thing. If you breathe a word of what you saw, I will make your life a very short and painful one. Just think how Uther would react if he learnt that a serving boy tried to poison his beloved ward.

---

The Camelot’s patrol is rushing back to the fortress.

---

Council chamber

Sir Leon: I estimate they will reach the city within two days.

Arthur: Under whose banner do they march?

Sir Leon: Cenred’s, sire. We knew he was amassing an army…

Arthur: How many men?

Sir Leon: 20,000, maybe more.

Gaius: I feel the king’s illness has spread beyond our borders. Cenred sees the opportunity.

Sir Leon: Then we must find a way to appease him.

Arthur: My father wouldn’t bow to his enemies.

Gaius: Forgive me sire, we are outnumbered, two to one.

Arthur: What concessions will Cenred insist on? What territories will he demand?

Gaius: We do not have to give him anything but it could buy valuable time.

Arthur: It shows weakness, Gaius. There is only one course of action open to us. We must prepare the city for siege.

Sir Leon: Are you sure this is wise?

Arthur: The castle is our strongest weapon. No army has ever taken Camelot.

Sir Leon: What about the people in the outlying villages?

Arthur: Give them refuge within the city walls.

Sir Leon: And what of their houses, their livelihoods? Cenred will destroy everything in his path.

Arthur: But they will have their lives. Go. Ready the army.

---

Open gallery, castle courtyard

Merlin: You did well in there. I mean it. I was impressed. We’re talking siege engines, battering rams, catapults… you made a tough decision. You’re risking…

Arthur: Do you know what?

Merlin: What?

Arthur: I’d really prefer it if you’d just kept quiet in these situations.

Merlin: I’m just trying to help.

Arthur: Well, you’re not.

Merlin: I know you don’t mean that, you’re just worried. But you don’t need to be. Look at what you’ve got.

Arthur: What?

Merlin: You and…me.

Arthur: Merlin, what exactly are YOU going to do?

Merlin: I’m going to be at your side like I always am. Protecting you.

Arthur: God help me!

---

Countryside

Cenred: My dear Morgause.

Morgause: Cenred.

Cenred: My army shall be here by nightfall.

Morgause smiles.

Cenred: I’m glad that pleases you.

Morgause: I’ll wait to see if you deliver before I say that I am pleased.

Cenred: And when I do?

Morgause: Then I will give you a feast that you will never forget.

---

Arthur’s chambers (Knock at the door)

Gwen: I’m sorry, I didn’t mean…

Arthur: No. Come in. Please.

Gwen: How is your father?

Arthur: I could do with him here.

Gwen: You should have more confidence in yourself.

Arthur: What are the people saying?

Gwen: They are glad that you have taken charge.

Arthur: I’ve committed them to a siege. There’s going to be casualties, Gwen.

Gwen: I trust you, Arthur. More than Uther, more than any man. Worry is not a wise counsel. Forget everything else, you have to follow what you believe is right.

Arthur places his hand over Gwen’s. Gwen looks up at him and steps back

Gwen: I should go, sire.

Arthur: There’s no need to call me that.

Gwen: There is every need… SIRE.

Gwen leaves the room.

---

Castle staircase

Morgana is watching the soldiers, preparing for the siege before she sneaks out of the city

---

In the woods

Morgana: Where have you been?

Morgause: What’s wrong sister?

Morgana: It’s Merlin. He’s alive, he’s back in Camelot. He has thwarted us. He destroyed the mandrake root. Your enchantment has been broken.

Morgause: Do not worry. The root has already done its work and Cenred’s army are less than a day from the city.

Morgana: Then it is time.

Morgause: Are you ready? Morgana, Cenred’s army are mighty, but they cannot bring down the city on their own. You too, must play your part.

Morgana: Tell me what I must do.

Morgause holds out a staff

Morgause: It was carved from the rowan tree that grows at the very heart of the Isle of the Blessed. Only the High Priestesses and their Bloodguards have ever set eyes on it.

Morgana: My magic is still too weak. I do not have the strength to wield such an instrument.

Morgause: Do not worry. The staff will guide you. It carries its own power.

Morgana: I will not fail you.

---

Flows of peasants are walking into Camelot.

---

Griffin staircase

Merlin is dragging heavy bags.

Arthur: Merlin, where have you been? I've been calling for you.

Merlin: Gathering provisions. 25 salted cod, 15 dried capers, and one smoked boar.

Arthur: What on earth for?

Merlin: We're preparing for a siege.

Arthur: Yes, not a banquet.

Merlin: You know what you're like without food. We could be trapped in here for weeks, months, even. Look what I've got for your breakfast. Your favourite… Pickled eggs.

---

In the other staircase, soldiers continue to prepare for the siege. Arthur walks through the infirmary giving instructions to Sir Leon. Arthur catches sight of Gwen and nods.

---

Courtyard gallery

Arthur: Has everyone from the outlying villages been given shelter?

Sir Leon: As best as we can, Sire. They amount to almost 9,000 so far, but they're still coming.

Arthur: How long will our provisions last?

Leon: Depends, sire, on losses sustained.

Arthur: And Cenred?

Sir Leon: Our scouts report he'll be upon us a matter of hours.

---

Uther's chambers

Arthur sits by his father's bedside. Merlin comes in.

Merlin: Sire. It's time.

Arthur gets up and places his hand on his sleeping father.

Arthur: I promise, I won’t let you down.

---

On the battlements, Arthur and Merlin look out at the enemy. Then Arthur leads his knights past his army in the courtyard. In a lower chamber, Arthur steels himself as his knights prepare their weapons.

---

Arthur's Chambers

Merlin helps Arthur on with his armour. He pulls too tightly on a strap.

Merlin (whispering): Sorry.

Arthur: It's not like you to get nervous, is it, Merlin?

Merlin: I'm not nervous.

Arthur: No?

Merlin: Because I trust in your destiny.

Arthur: Have you been on the cider?

Merlin: It is your fate to be the greatest king Camelot has ever known. And your victory today will be remembered...by every age until the end of time. Just trust in yourself.

Arthur: There are times, Merlin, when you display a sort of...I don't know what it is. I want to say...it's not wisdom. But, yes. That's what it is.

Merlin smiles.

Arthur: Don't look so pleased. The rest of the time you're a complete idiot.

---

Morgana's Chambers

Morgana watches the soldiers file out of the castle.

---

Castle

Arthur walks past his soldiers and then raises his sword.

Arthur: For the love of Camelot!

Knights: For the love of Camelot!

They go out to carry on preparing for the siege.

---

Cenred’s army is marching towards the citadel. Cenred and Morgause are watching the scene. Cenred’s soldiers are setting fire to ammunitions in trebuchets.

Cenred: Fire!

The fireballs are thrown. The first ones start falling amongst Camelot’s soldiers.

Uther wakes up and gets up from is bed.

Meanwhile, troops are invading the lower parts of the city. The battle really begins, full of noise and fury.

Uther wearing his armour arrives in the courtyard. He draws his sword and runs across the drawbridge.

Sir Leon: Hold the line! … Speaking to Uther…You need to go back, sire.

Uther does not seem to understand; he walks past Sir Leon and reaches the front line.

---

Hospital

Merlin comes in and catches a sight of Morgana.

Merlin: Gaius, one of us needs to keep an eye on her.

Gaius: Don’t worry, I am.

Merlin: You mustn’t let her out of your sight. I need to get back to Arthur.

---

In the courtyard, a fireball falls near Merlin, he is knocked down.

---

Cenred’s soldiers are using ladders to climb onto battlements. Cenred and Morgause are still watching the battle.

---

Arthur and Uther are in the middle of the battle. Arthur catches a sight of his father.

Arthur: Father!

Arthur drags Uther away from the front line.

Uther: What are you doing?

Arthur: You are not well.

Uther: This is my kingdom! Argh!

Uther gets hit by an arrow and collapses in Arthur’s arms. The barricade is overwhelmed.

Arthur: Pull back! Retreat!

Merlin arrives as Camelot’s soldiers are retreating; enemies are climbing over the barricade.

Merlin casts a spell: Forbearnan!

The spell creates a wall of fire to block the enemies.

---

In the hospital, Morgana leaves the room. Gaius sees her leaving and he follows her. She goes to her chamber, she fetches the rowan staff from under her bed and hides behind a column while Gaius is looking around before leaving the room.

---

Courtyard

Arthur is helping is father.

U: You must get back, we are losing the lower town.

Arthur: It’s already lost, father.

U: And the citadel?

Arthur: Safe for now.

U: It must stay this way.

Arthur: You have to trust me father, I know what I am doing.

Uther groans with pain as Arthur is pulling the arrow out of his leg.

Arthur: You must rest. When you’re well again, you will still have a kingdom, I promise you that.

Merlin helps Uther to go to the infirmary. The battle is raging.

---

Coutryside

Cenred: The lower town is ours!

Morgause: That will hardly fill the pages of history. What of the citadel itself?

Cenred: Their defences are strong. It is time for you to deliver your side of the bargain.

Morgause: Patience, Cenred, you will not be disappointed.

---

Castle

Morgana is making her way for the crypt of the castle.

---

Uther arrives in the hospital, helped by Merlin.

Merlin: Where is Gaius?

Gwen: I don’t know.

Gaius: Morgana’s disappeared.

---

In the crypt, in the middle of tombs, Morgana smirks. Meanwhile, Merlin bursts into her chambers looking for her. Morgana pushes the staff into the floor. Merlin feels the jolt of magic.

---

Morgause feels the magic too, she looks satisfied.

Cenred: Enough of your games, Morgause. What happened to your traitor?

Morgause: For such a great king you have very little patience.

Cenred: The time for patience is over!

Morgause: You need not to worry much longer. No army can fight on two fronts. Not even the knights of Camelot.

---

In the crypt, the rowan staff is shooting beams at the tombs around. Outside, the battle is raging. In the crypt, skeletons start bursting out of the tombs.

---

Castle courtyard

Arthur is helping a wounded soldier; there are things on fire everywhere.

Arthur: Take him to hospital.

He makes out Merlin walking down the steps.

Arthur: Merlin! Where the hell have you been?

Merlin: Nowhere!

Arthur: You are starting to make a habit of this. What’s your excuse this time?

Merlin is gaping at something behind Arthur.

Arthur: Come on Merlin, you can do better than that.

Merlin is finger pointing something. Arthur turns to discover an army of armed skeletons walking towards him.

Arthurs starts fighting against one of them, he stabs the skeleton. The skeleton shrugs and keeps fighting.

Merlin starts fighting against another skeleton he chops its arm off. A knight takes on the one-armed skeleton while Merlin tries to slash the chopped arm on the ground.

---

Arthur and Merlin are rushing in the griffin staircase.

Arthur: You need to warn Gaius. Tell him to seal the hospital.

They see the shadow of skeleton entering the castle.

Arthur: Merlin! Do as I say!

Merlin rushes up the steps while the skeleton is walking to fight against Arthur.

---

In the hospital

Uther: I have to get out of there.

Gaius: No, sire. You are still weak from the medicine I gave you. I told you that…

Uther: I cannot watch my kingdom fall and do nothing.

Gaius: Arthur will defend it.

Merlin: Gaius?

Gaius leaves Uther to talk with Merlin.

Merlin: You have to seal off the hospital. The castle is under attack from within.

Gaius: What are you talking about?

Merlin: Morgana. She summoned an army of the dead. They’re everywhere.

Gaius: Where are you going?

Merlin: To try and stop her.

Wielding a sword, Merlin rushes downstairs to the crypt.

---

At the drawbridge, Camelot’s soldiers are still fighting. Sir Leon moves back from the front line and turns to see the skeleton army walking towards him.

Sir Leon: On me!

Sir Leon starts fighting against a skeleton.

---

Hospital

Arthur: We can’t fight a battle on two fronts.

Gwen: Keep still.

Gwen bandages Arthur’s hand. Arthur winces.

Arthur: I don’t know how much longer we can keep the citadel. We need to get my father to safety.

Gaius: How? We no longer control the Lower Town. There is no escape, Arthur.

---

Merlin arrives in the crypt, Morgana turns and looks at him.

Morgana: You should leave now, while you still can.

Merlin: Morgana, please, I BEG you. Women and children are dying. The city will fall.

Morgana: Good.

Merlin: No, you don’t mean that.

Morgana: I have magic, Merlin. Uther hates me and everyone like me. Why should I feel any differently about him.

Merlin: You of all your people could change Uther’s mind. But doing this, using magic like this, will only harden his heart.

Morgana: You don’t have magic, Merlin. How could you hope to understand.

Merlin: I do understand, believe me. If I had your gifts I would harness them for good. That’s what magic should be for. That’s why you were born with these powers.

Morgana: You don’t know what it’s like to be an outsider. To be ashamed of how you were born, to have to hide who you are. Do you think I deserve to be executed because of who I am?

Merlin: No. It doesn’t have to be like this. We can find another way.

Morgana: There is no other way.

Merlin backs up, walks behind a pillar and tries to dash on the other side to reach the rowan staff. Morgana hits him with her sword. Merlin gasps.

Merlin: What are you going to do… kill me?

Morgana: You don’t think I can?

Merlin: If you’re going to do it, make it quick.

Morgana tries to hit Merlin, he ducks and takes his sword. They fight.

---

At the drawbridge, Sir Leon and his troops are fighting caught between Cenred’s army and the skeletons.

---

In the crypt the fight between Merlin and Morgana goes on.

---

At the drawbridge the battle rages. 

---

Morgana manages to disarm Merlin. He avoids her attack. Merlin ducks behind a tomb and casts a spell.

Merlin: (Feoll bu brand.)

The spell makes the vault roof collapse on Morgana who is knocked out. Merlin picks up the sword and runs to the rowan staff.

He cast another spell.

Merlin: Snee-des.

He hits the rowan staff with the sword and breaks it.

---

In a corridor, Arthur is fighting against a skeleton that suddenly crumbles.

---

At the drawbridge, skeletons also crumble. Sir Leon goes back with the rest of the soldiers to fight Cenred’s army. Camelot’s knights are pushing back Cenred’s army attack.

---

Cenred and Morgause are watching the battle, they look more and more disappointed.

Cenred: Your traitor has failed us just as I knew they would. I’m calling off the siege.

Morgause: You can’t!

Cenred: I cannot take the city unaided. That was not our bargain.

Morgause: You have failed me, Cenred.

Cenred: I would rather fail you, Morgause than watch thousands of men die.

---

Throne room

Merlin: Sire.

Arthur: What is it?

Merlin: I need to tell you something about Morgana.

Arthur: It’s all right. We all know what happened.

Merlin: You do?

Uther: In my time we’ve won many battles, but none so important as this. Every man, every woman and child has performed their heroic best, and I thank you and I salute you all. Even before the battle, we knew there was a traitor in our midst, one who was almost the undoing of us. However we have to thank the one person who outwitted them, and who, almost singlehandedly, turned the battle. The lady Morgana…

Morgana comes to meet Uther and the crowd applauds…

Uther: For it was she, who very bravely entered the vault, found the magical vessel and destroyed it. We must be vigilant. We must stand firm against the dark forces of magic, and make sure that they never penetrate our walls again.

During the king’s speech, Morgana and Merlin keep staring at each other.

---

Gaius’s chambers

Merlin: Why is Uther so blind of her true nature?

Gaius: I don’t know, Merlin. It is a mystery. But Morgana will try again.

Merlin: I’ll be ready for her.

Gaius: You must be careful.

Merlin: I’m not afraid of her, Gaius.

Gaius: You should be.

Merlin: All I feel for her is… sad. She’s become so bitter, so full of hate.

Gaius: Don’t let that happen to you, Merlin.

Merlin: Nothing could ever make me that angry.

Arthur’s distance voice shouting: Merlin!

Arthurs enters.

Arthur: Get your lazy backside out here.

Merlin: On second thoughts…

He gets up and Gaius smiles.

 

Écrit par realbion pour Merlin HypnoSeries.

Kikavu ?

Au total, 96 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Lanna 
15.05.2022 vers 18h

ElevenStra 
30.10.2021 vers 14h

Emmalyne 
01.05.2020 vers 01h

Blair16 
04.05.2019 vers 13h

ouatdark 
26.04.2019 vers 17h

isadu35 
10.02.2019 vers 10h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ashni 
byoann 
choup37 
Locksley 
realbion 
Ne manque pas...

Opération maintenance : aidez-nous à faire du ménage sur la citadelle.
Job d'été ! | Plus d'infos

De nouvelles HypnoCards sont disponibles pour les collectionneurs !
HypnoCards | Nouvel arrivage !

Activité récente
Actualités
Tom Hopper : Une comédie romantique sur Netflix

Tom Hopper : Une comédie romantique sur Netflix
La comédie romantique Love in the Villa met en vedette Tom Hopper (Sir Perceval) et Kat Graham. Le...

Rupert Young dans

Rupert Young dans "La Chronique des Bridgerton"
Notre Premier Chevalier Sir Léon passe en ce moment sur Netflix. Rupert Young interprète Lord Jack...

Anthony Head au Wales Comic Con

Anthony Head au Wales Comic Con
Oyez, Oyez, bonnes gens Pour tous ceux qui aimeraient revoir le roi Uther Pendragon ... Anthony Head...

Nouveau Calendrier et nouveau sondage

Nouveau Calendrier et nouveau sondage
Coup de chaud à Camelot ! Le Grand Dragon est venu nous rendre visite et a fait monter la...

Nouvelle Photo du mois !

Nouvelle Photo du mois !
En juillet... de l'année dernière, vous aviez choisi le petit Aithusa sur son rocher. A partir...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

quimper, 08.08.2022 à 17:07

Viens aider le célèbre détective londonien à départager huit criminels en votant dans le sondage. Bonne semaine à tous

lolhawaii, 09.08.2022 à 01:24

Le calendrier d'août est arrivé sur les quartiers Hawaii 5-0 et MacGyver Ce sont des créations de Terillynn, venez nous donner votre avis svp !!

Supersympa, 09.08.2022 à 23:06

Bonsoir à tous ! Nouveau mois (encore très chaud) sur les quartiers Alias, Angel, Dollhouse et The L Word.

ShanInXYZ, 10.08.2022 à 18:12

Voyage au centre du Tardis : thème de la semaine, l'Aventure qui vous a le plus marqué, on attend vos photos alors passez voir le Docteur

sanct08, 10.08.2022 à 21:43

Bonsoir, animations + forums + sondages vous attendent sur Le Caméléon et X-Files ! De même un nouvel EV vous attend chez Jarod !

Viens chatter !