500 fans | Vote

#303 : Le Gobelin

Merlin libère accidentellement un gobelin, qui prend alors possession du corps de Gaius. Le sage médecin développe rapidement un goût pour l'or, la bière et les blagues magiques. Soudainement, le Roi est devenu chauve et un fléau de flatulence s'est abattu sur le royaume!

Popularité


3.71 - 7 votes

Titre VO
Goblin's Gold

Titre VF
Le Gobelin

Première diffusion
25.09.2010

Première diffusion en France
13.03.2011

Vidéos

303 - BBC Trailer Officiel

303 - BBC Trailer Officiel

  

303 - Extrait VO - Le piège se referme sur Gaius!

303 - Extrait VO - Le piège se referme sur Gaius!

  

303  - Arthur/Gwen scenes

303 - Arthur/Gwen scenes

  

Photos promo

Gaius-Le Gobelin

Gaius-Le Gobelin

Gaius-Le Gobelin

Gaius-Le Gobelin

Gaius-Le Gobelin

Gaius-Le Gobelin

Gobelin-Le Gobelin

Gobelin-Le Gobelin

Gobelin-Le Gobelin

Gobelin-Le Gobelin

Arthur l'âne-Le Gobelin

Arthur l'âne-Le Gobelin

Diffusions

Logo de la chaîne Gulli

France (inédit)
Samedi 23.02.2013 à 20:45
0.33m / 1.3% (Part)

Plus de détails

Titre original : Goblin's Gold

Réalisateur
 : Jeremy Webb

Scénariste : Howard Overman


Distribution


Colin Morgan ... Merlin
Bradley James  ... Arthur
Katie McGrath ... Morgane
Angel Coulby ... Gwen
Anthony Head ... Uther
Richard Wilson ... Gaius
John Hurt ... Voix du Grand Dragon
Mark Williams ... Voix du lutin
Rupert Young ... Sir Léon
Michael Cronin ... Geoffrey de Monmouth
Simon Nehan ... Tom
Gemma Arrowsmith ... Rose
Duncan Meadows ... Ewan

Premières diffusions

Royaume-Uni : 25 septembre 2010
France : 13 mars 2011
États-Unis : 21 janvier 2011

Merlin entre dans la bibliothèque du château pour aller chercher un livre pour Gaius. Alors qu'il s'apprête à escalader une étagère, il ouvre accidentellement une porte secrète et se retrouve dans une mystérieuse chambre. Alors qu'il l'explore, il découvre une petite boite en plomb et utilise la magie pour l'ouvrir, trouvant un petit lutin à l'intérieur.

Le lutin surexcité révèle qu'il a été pris au piège dans la boite depuis plus de cinquante ans. Alors que Merlin lutte pour remettre la créature dans la boite, il disparaît, se transformant en une petite sphère dorée de lumière éclatante, et il s'échappe de la chambre. Merlin suit le lutin jusque dans la bibliothèque, lui court après mais il perd la trace de la créature. Il suit sa piste en découvrant un monstrueux désordre dans la chambre d'Arthur qui a été saccagée par le lutin. Le Prince découvre les dégâts à son tour et demande une explication à Merlin qui prétend que c'est le résultat de son ménage de printemps. Repérant le lutin qui s'enfuit de la chambre, Merlin se lance à sa poursuite. La créature est en train de dérober des bijoux puis elle saute par une fenêtre proche pour échapper à Merlin.

Plus tard, Merlin reconnait le lutin dans l'un des livres de Gaius. Le vieux médecin l'avertit que la créature est espiègle et dangereuse et qu'elle ne reculera devant rien pour mettre la main sur de l'or. Arthur entre et convoque Merlin et Gaius dans la chambre du Roi. Le Prince les met en garde de ne pas rire face à l'état du Souverain. Quand ils entrent dans la chambre d'uther, le trio le retrouve caché derrière un paravent – complètement chauve. Gaius dit en aparté à Merlin que la perte des cheveux du Roi est vraisemblablement due à un sort jeté par le lutin. Gaius conçoit alors un plan pour piéger le lutin, en utilisant de l'or pour l'attirer.

La nuit venue, Merlin s'empare d'un coffre de pièces d'or dans la chambre d'Arthur. Alors qu'il est en train de sortir, il fait tomber de la vaisselle sur le sol ce qui réveille le Prince qui s'empare aussitôt de son épée. Notre jeune voleur utilise la magie pour envelopper Arthur dans les tentures de son lit puis il sort de la pièce. Merlin et Gaius utilisent une trainée de pièces d'or pour attirer le lutin dans leur piège et tentent de le capturer. Cependant la créature se transforme en une lumière dorée et entre dans le corps du médecin. Le Gaius possédé envoie alors Merlin, inconscient de la situation, à la recherche du lutin.

Le Gaius-lutin saccage sa propre maison. Quand Merlin revient, le médecin accuse le lutin du désastre et charge le jeune homme de tout nettoyer. Il décide ensuite de se rendre à la taverne au grand désarroi de Merlin. Il défie le vainqueur d'une partie de bras de fer et gagne avec la force magique du lutin. Il récupère ainsi un sac de pièces d'or et se lèche les babines.

Le lendemain matin, c'est un Gaius avec la gueule de bois qui ordonne à un Merlin médusé d'aller au marché pour chercher son petit-déjeuner. Alors que le jeune homme sort, Morgane entre pour demander à Gaius un remède car elle a des difficultés pour dormir depuis le vol de son bracelet. Le Gaius possédé se moque d'elle, puis il lui dit qu'il peut voir la froideur de son cœur de pierre et les véritables sentiments qu'elle éprouve pour Uther. Il jette un sort sur une fiole puis la remet à Morgane, très contrariée par ses déclarations.

Plus tard, Gaius dupe des paysans de Camelot, y compris Gwen, mentant sur leurs maladies et prescrivant de faux remèdes en échange de leurs pièces d'or. Il trompe également Uther avec une concoction inutile, et tape le Roi tout autour de la tête, allant jusqu'à gifler son crane en affirmant que cela va stimuler la repousse de ses cheveux.

Chez Gaius, Merlin surprend son ami en train de lécher des pièces d'or, il comprend qu'il est possédé par le lutin. Merlin tente de le raisonner et menace de le tuer s'il fait du mal à Gaius. Le lutin lui rétorque qu'il ne peut lui faire de mal sans risquer de blesser le corps de Gaius.

Dans la Salle du Trône, Arthur informe Uther des actes de vandalismes perpétrés tout autour du château. Soudain, Gwen, Morgane puis Uther lâchent successivement des vents de manière incontrôlable. Un peu plus tard, Merlin affronte Gaius et l'empêche de sortir de chez lui en fermant la porte grâce à la magie. Le lutin comprend que Merlin est doté de pouvoirs magiques, il le menace d'un poignard que le jeune magicien évite. Incapable de faire du mal à son mentor, Merlin fait le serment de le libérer de l'emprise du lutin.

Merlin part à la recherche d'Arthur mais, quand il le trouve, il est aussitôt arrêté. Il découvre que le lutin l'a accusé pour tous les problèmes qui affectent la Cour, et s'est présenté au Roi avec un grimoire sensé lui appartenir. Merlin proteste en affirmant que Gaius est possédé par un lutin mais il est incapable de prouver ses dires. Le Roi ordonne que Merlin soit exécuté à la grande satisfaction de Morgane.

Dans la taverne, Gaius insulte Léon et lui crache de la bière au visage. Il s'excuse rapidement lorsque le chevalier, furieux, le défie en combat singulier, puis il lui propose de lui offrir une boisson. Gaius drogue le breuvage avec une potion magique qui provoque l'éruption de verrues sur les visages de Chevaliers de Camelot.

Enfermé dans un cachot, Merlin utilise la magie pour récupérer les clés sur un garde endormi. Alors que l'alarme retentit, il fuit les soldats qui le poursuivent et trouve refuge dans la maison de Gwen. Le lendemain matin, il lui demande de convaincre Arthur que Gaius est bien possédé. Le Prince convoque Gaius dans sa chambre, il commence à avoir des soupçons qui se confirment lorsque le vieil homme se réjouit d'apprendre que la sentence de mort a été prononcée pour Merlin. Il tire son épée mais le lutin utilise la magie pour briser un vase sur sa tête, assommant le Prince qui perd connaissance. Quand Gwen arrive dans la chambre d'Arthur, elle découvre que Gaius l'a transformé en une créature mi-homme mi-âne. Incapable de parler, il ne peut plus que braire.

Merlin découvre que si le corps de son hôte meurt, alors le lutin en est chassé. Il part à la recherche de la boite en plomb qui servira à piéger l'esprit du lutin. Le jeune homme se faufile jusqu'à la chambre secrète de la bibliothèque et récupère la boite qui contenait initialement la créature.

Le jeune magicien concocte un poison qu'il verse sur les pièces d'or contenues dans un coffre. Il explique à Gwen qu'elle devra administrer l'antidote à Gaius aussitôt que le lutin aura quitté son corps. Tous deux se cachent quand Gaius entre et commence à lécher une pièce d'or. L'esprit du lutin quitte Gaius, agonisant, et s'envole en direction de Gwen. Apeurée, elle laisse échapper l'antidote qui tombe par terre, se retrouvant au milieu d'autres fioles de potions. La créature vole alors jusque dans la bouche de Merlin qui la recrache dans la boite en plomb et l'enferme. Merlin et Gwen recherchent ensuite frénétiquement l'antidote et administre à Gaius ce qu'ils espèrent être la bonne potion. Le vieil homme rouvre les yeux, ils ont agi à temps.

Gaius informe Uther que Merlin était innocent et que c'est lui qui a commis les récents délits alors qu'il était possédé. Le Roi pardonne à Merlin à la grande déception de Morgane puis il ordonne que la boite du lutin soit enfermée à jamais dans les cryptes du château. Quand Uther demande qui a bien pu libérer le lutin la première fois, Gaius ment en prétendant qu'il n'en a aucune idée. Plus tard, Gwen rencontre Arthur et tous deux sont d'accord pour ne jamais parler des situations embarrassantes qui se sont produites. Arthur s'entraine au combat sous le regard de Merlin et Gaius quand, au lieu de rire, il commence à braire comme un âne. Merlin avoue en souriant au vieil homme qu'il a décidé de laisser le Prince sous l'enchantement du lutin, juste pour un jour de plus !

 

Écrit par Locksley pour Merlin HypnoSeries

Episode 3.03 - Le Gobelin

 

BIBLIOTHEQUE ROYALE:

Merlin entre pour chercher un livre pour Gaius. Il tente de parler à Geoffrey de Monmouth, mais ce dernier le stoppe car il est en train de lire des parchemins. Merlin patiente.

Geoffrey de Monmouth : Je t’écoute.

Merlin (soupirant): Gaius m’envoie chercher un grimoire, le… le Bestiaire de Wilem de Cambrie ?

Geoffrey de Monmouth : Le Bestiaire ? Oh ! Oh oh ! Je ne l’ai pas vu depuis des années ! Il est sûrement quelque part dans l’aile Est, je ne sais pas où précisément. (Merlin part du mauvais côté) L’aile Est ! C’est par là.

Merlin: Oui oui !

Merlin parcourt l’aile Est à la recherche du grimoire, il s’arrête dans une allée, et aperçoit le livre le haut d’une étagère.

Merlin: Hum ! Génial !

Il tente d’attraper le livre quand soudain il déclenche un mécanisme de l’étagère qui le fait basculer de l’autre côté, il se trouve alors dans une chambre secrète remplie de livres en tout genre. Il explore la pièce et se cogne une boite en plomb. Il entend des cris provenant de là et essaye de l’ouvrir grâce à la magie.

Merlin: Onluc scrin !

Il ouvre la boîte, et un lutin en sort, ce qui surprend énormément le jeune novice.

Gobelin: Hum ! Bonjour !

***GENERIQUE***

CHAMBRE SECRETE:

Gobelin: Hum ! Tu veux dire quelque chose ou bien je commence ?

Merlin: Tu sais… parler ?

Gobelin: T’es un dégourdi toi ! (s’étirant) Oh ! Tu ne peux pas savoir comme c’est bon de pouvoir faire ça ! Mmm ! Ah ! Et ça ! Et ça !

Merlin: Hum chchchc… !

Gobelin: Je suis resté coincé et ratatiné à l’intérieur de cette boîte pendant plus de cinquante ans ! Il est temps de s’amuser un peu ! (il sautille partout) Ouh ouh ouh ! (il lui lance plein de choses à la figure)

Merlin: Euh ! Écoute, amuse-toi tranquillement, très très tranquillement… (il reçoit des vases malgré tout)

Gobelin (comptant jeter un énorme vase): Oh !

Merlin: Non ! Tu vas nous attirer à tous les deux de très graves ennuis !

Gobelin (après avoir jeté le vase): Oh ! Quel dommage ! Mais Ce n’est pas grave !

Merlin (énervé): Bon ! D’accord ! Ça suffit ! Tu retournes dans cette boîte pendant que je… réfléchis à quoi faire avec toi ! 

Gobelin (déçut): Oh ! Hum oui, d’accord ! Si il le faut vraiment. Oh… oh…

Merlin: Allés ! Rentre.

Le lutin saute vers le haut.

Gobelin: Ah ! Je t’ai eu !

Merlin: Arrête un peu de faire l’imbécile !

Le lutin est absorbé par ce qu’il y a dans un coffre, Merlin en profite pour l’attraper grâce à un drap.

Merlin: Je t’ai eu ! (Le lutin se transforme alors en sphère dorée et s’échappe de la chambre) Non !

Merlin part à sa recherche. Il reçoit un livre lancé par le lutin.

Gobelin: En plein dans le mille !

Merlin: Quelqu’un pourrait t’apercevoir !

Gobelin (lançant plus de livres): Vraiment ? Je fais juste un petit peu de nettoyage ! Tu dois te débarrasser de tout ça ! Ca ! Oh ! Mais c’est la pagaille là-haut, personne n’a donné un coup de brosse depuis des années ! (Merlin aperçoit le grimoire) Regarde ! C’est que des vieilleries ! Bon ! Ça suffit, je me sauve !

Merlin court derrière le lutin, mais il perd sa trace, et tombe sur Geoffrey de Monmouth.

Merlin: Je l’ai trouvé !

Geoffrey de Monmouth: Ah !

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Merlin arrive dans la chambre du Prince, elle complètement sans dessus dessous.

Merlin: Oh non ! Non non non non non !

Gobelin (fouillant les lieux): Mais ! Y en a pas ! Y en a pas ! Y en a pas ici ! Argh ! (en dessous du lit) Argh ! Y en a pas là-dessous non plus !

Merlin s’abaisse en-dessous du lit lui aussi.

Arthur: Merlin ? J’espère vraiment pour toi que tu as une bonne explication à me donner ?

Merlin: Ah… Oui ! J’ai une bonne explication… nettoyage de printemps Arthur !

Arthur: On n'est pas au printemps et cette chambre n’est pas du tout nettoyée.

Merlin: Et c’est parce que je viens de commencer ! (voyant le lutin s’en aller) Oui, vous verrez quand j’en aurai fini, vous… vous pourrai manger votre dîner à même le sol ! Mais je crois pas que vous en ayez envie ?

Bruit

Arthur (se retournant): C’est quoi ce bruit ?

Merlin (courant): Hum ! Laissez-moi aller voir ! Et… et vous pouvez vous installer à votre aise !

CHAMBRE DE LADY MORGANE:

Le lutin fouille dans les boîtes à bijoux de Morgane.

Gobelin: Presque ! Presque ! Presque ! Presque ! Presque ! Oh !

Merlin: Non !

Le lutin s’enfuit par la fenêtre, Merlin range le désordre dans la chambre, Gwen arrive.

Guenièvre: Hum hum ! (Merlin se retourne, un collier en main) Je ne suis pas sûre que ce collier te convienne ?

Merlin: Hum…

MAISON DE GAIUS:

Merlin et Gaius entament une recherche dans un livre sur le lutin.

Merlin: Le voilà !

Gaius: On dirait que tu as délivré un gobelin.

Merlin: Je reconnais cette expression, ce n'est pas une bonne nouvelle ?

Gaius: Les gobelins sont les plus malveillantes des créatures, malveillantes, et dangereuses.

Merlin: Il n’avait pas l’air dangereux.

Gaius: Crois-moi Merlin, les gobelins ne reculent devant rien pour mettre la main sur la seule chose qu’ils estiment par-dessus tout : l’or !

Arthur (les interrompant): On a besoin de vous Gaius ! Pour une question très urgente, et extrêmement délicate.

Gaius: Qui y a-t-il ?

Arthur (l’air préoccupé): C’est mon père.

COULOIRS DU CHATEAU:

Arthur: Je préfère vous prévenir tout de suite, si vous tenez à votre vie, (pointant son doigt sur Merlin) ne songez pas une seconde, à rire de lui.  

APPARTEMENTS DU ROI UTHER:

Arthur: Père ?

Uther: Je suis derrière le paravent !

Uther est complètement chauve.

COULOIRS DU CHATEAU:

Gaius: Seul un ensorcellement a pu  faire qu’Uther perde ses cheveux comme ça. Je suis certain que c’est l’œuvre de ton gobelin. Nous devons l’attraper avant qu’il ne cause de dégâts importants. 

Merlin (explosant de rire): Ah ah ah ! Vous avez vu la tête que faisait Uther ! Ah ah ah !

Gaius: Merlin, à ton avis, que va faire Uther à la personne coupable d’avoir délivré le gobelin ?

Merlin (arrêtant de rire): Il faut l’attraper ! Comment nous y prendre ?

Gaius: Nous devons lui tendre un piège, et pour cela, il nous faut de l’or, et en abondante quantité !

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Arthur dort paisiblement. Merlin lui dérobe un coffret plein d’or mais en voulant sortir de la chambre discrètement, il renverse des couverts. Arthur se réveille.

Arthur: Qui va là ?

Il saute de son lit, et sort son épée.

Merlin (caché derrière une chaise): Ofer braden sayés eros.

Les tentures du lit se détachent et tombe sur Arthur, ce qui le déstabilise. Le prince tombe de son lit, se cogne contre son armoire, et perd patience.

Arthur: Gardes !

Le jeune magicien s’en va, trouvant cela amusant.

COULOIR DU CHATEAU:

Merlin et Gaius mettent au point le piège pour attraper le gobelin. Une pièce arrive jusqu’aux mains de ce dernier.

Gobelin: Oh ! Une pièce !

Il suit un chemin de pièces d’or. Merlin essaye de l’attraper, mais le gobelin se transforme une nouvelle fois en lumière éclatante, et entre dans le corps de Gaius sans que Merlin s'en aperçoive.

Merlin: Gaius ?

Gaius: Hein ?

Merlin: Vous avez vu où il est passé ?

Gaius (lui donnant une tape sur la tête): Tu l’as laissé filer ! Espèce de stupide garnement ! Et maintenant tu es planté là, comme un sac de patates ! Cours vite le rattraper ! (Merlin ne comprend pas) Allez ! Oust !  Oust !

MAISON DE GAIUS:

Gaius, qui est enfaite le lutin, fouille et met à plat le laboratoire, Merlin rentre.

Merlin: J’ai fouillé tout le palais de fond en comble, et je ne trouve aucune trace du gobelin… mais qu’est-ce qui s’est passé ici ?

Gaius (gobelin): C’est ce satané gobelin ! Tu l’as laissé s’échapper, il a saccagé tout mon logement ! Tu as un peu de nettoyage à faire. Nettoie ! Nettoie !

Merlin: Mais où vous allez ?

Gaius: Je vais à la taverne !

Merlin : Mais vous n’allez jamais à la taverne !

Gaius: Alors je verrai toutes les bonnes choses que j’ai ratées.

TAVERNE DE CAMELOT:

Gaius boit. Il voit au loin des paris sur le vainqueur d’un bras de fer. Gaius y participe.

Gaius (à un client costaud): On fait un bras de fer où tu as besoin d’un moment pour récupérer le peu de force que tu as ?  

Gaius gagne la partie de bras de fer.

MAISON DE GAIUS:

Le lendemain, Gaius n’est pas dans son assiette.

Merlin: Oh ! Vous avez une sale mine. Vous avez bu combien de verres hier soir ?

Gaius (gobelin): Tu n’as pas bonne mine non plus. Quel est ton excuse ?

Merlin: Quoi ?

Gaius: Chut chut chut ! Tu parles beaucoup trop. J’ai la tête qui ressemble à l’intérieur d’un tambour et la bouche comme les aisselles d’un blaireau.

Merlin: Beurk ! Les aisselles d’un blaireau ?

Gaius: Maintenant, rends-toi utile ! Allez, va au marché et rapporte-moi mon petit-déjeuner. (Merlin tente de protester) Plus vite que ça ! Oust !

Merlin obéit. Gaius sort le coffre rempli d’or, de bracelets en tout genre, et lèche une pièce, Morgane arrive.

Morgane: Gaius ?

Gaius: Ouai ouai ! Qu’est-ce qu’il y a ?

Morgane: Je n’ai pas pu dormir cette nuit, mon bracelet apaisant m’a été volé.

Gaius: Oh ! Tragédie et bouffonnerie ! (fermant le coffre) L’auteur du vol doit être pendu, fouetté, pendu à nouveau !

Morgane: J’espérais avoir une potion somnifère ?

Gaius: Une potion somnifère ? Vous ne pouvez pas compter les moutons comme tout le monde ? Pourquoi vous m’embêtez avec des choses pareilles ? Allez oust !

Morgane (ne comprenant pas): J’ignore pourquoi vous êtes comme ça Gaius ? Je suis la pupille du Roi, et vous ferez ce que je demande !

Gaius: Oh oh oh ! Est-ce que je vais le faire ?

Morgane: Mais… ?

Gaius: Je vois jusqu’au fond de votre cœur, et il est froid, froid comme de la pierre. Vous jouez le rôle de la pupille d’Uther et vous le jouez si bien que vous le dupez lui, mais pas moi. Vous aimeriez voir Uther mort et l’anéantissement de Camelot.

Morgane : Pourquoi dites-vous cela ?

Gaius: Parce que c’est la vérité. Il y a des choses funestes dans votre cœur.

Morgane : Je ne sais pas ce qui vous arrive, vous avez toujours été mon ami.

Gaius: Je vois que la vérité vous fait peur ?

Morgane : C’est vous qui me faites peur. (s’en allant)

Gaius: Vous ne voulez pas votre potion somnifère Dame Morgane ? Juste un petit instant. (il lui donne un potion magique) Faites de beaux rêves. N’hésitez surtout pas à revenir me voir !

VILLE BASSE:

Gaius, du moins le lutin, ausculte les paysans, les dupant.

Gaius: Dites ah ouh ah ouh ah ouh ?

Tom: Dites ah ouh ah ouh ah ouh.

Gaius: Mm ? (à sa femme) Il est clair qu’il va mourir.

Tom: Je ne me sens pas comme un mourant !

Gaius: Si vous tenez à votre vie, ne dites pas un mot de plus, cela pourrait vous tuer sur le champ. Chut.

Rose: Je croyais qu’il avait une côte cassée ?

Gaius: Qui a fini par s’infecter et qui est maintenant atteinte d’une infection très grave, terrifiante, qui ne peut être traitée que par ce remède. Hélas, il est extrêmement coûteux.

Rose: Oh ! Mais nous n’avons pas d’argent pour vous le payer.

Gaius: Dans ce cas, votre mari va mourir. Vous passerez toute votre vie dans la pauvreté et le malheur avant de connaître une mort glaciale et solitaire , qui est très exactement ce que vous méritez !

Aivec ces belles paroles, il oblige le couple à donner leur  argent. Et le gobelin continue à duper les autres patients.

MAISON DE GWEN:

Gaius se rend chez Gwen.

Guenièvre: Que puis-je faire pour vous ?

Gaius: La question serait plutôt, que puis-je faire pour toi ? Oh ! On dirait que tu as déjà des symptômes très évidents !

Guenièvre (surprise): Les symptômes de quoi ?

Gaius: De l’infection grave et terrifiante qui se propage à travers la cité de Camelot, comme une épidémie.

Guenièvre (inquiète): Je n’ai pas entendu parler d’une infection !

Gaius : C’est parce que ceux qui l’attrapent sont tout de suite frappés du mutisme. Heureusement, j’ai inventé un remède d’une grande efficacité... mais qui t’appartiendra en échange d’une pièce d’or !

Guenièvre: Très amusant.

Gaius: Tu trouves ? Moi je n’entends personne rire.

Guenièvre: Jusqu’ici vous ne m’avez jamais fait payer vos remèdes !

Gaius: Alors j’ai vraiment été idiot. Tu veux être guérie ? Ou tu veux te promener avec le visage rempli de furoncles et avec le nez dégoulinant de morve ? 

Guenièvre: Des furoncles ?

Gaius: Beaucoup des gros furoncles ! Plus gros que ce que tu avais.

Guenièvre: Je vais chercher une pièce !

Gaius: Dépêche-toi ! Je n’ai pas toute la  journée ! Tu as pris une très sage décision.

APPARTEMENTS DU ROI UTHER:

Uthe boit la potion d’une gorgée, croyant que ses cheveux repousseront.

Uther: Vous êtes sûr que ce traitement va marcher Gaius ?

Gaius: J’en suis tout à fait sûr votre Majesté ! (il tapote le crâne de Uther avec un peu de potion)

Uther: Est-il vraiment nécessaire de me taper sur la tête ?

Gaius: Complètement ett totalement nécessaire ! Il faut rétablir la circulation au niveau du cuir chevelu ! Vous voulez que vos cheveux repoussent Majesté ?

Uther (soupirant): Alors continuez.

Le lutin s’en donne à cœur joie.

MAISON DE GAIUS:

Merlin rentre, il surprend Gaius en train de lécher les pièces d’or et de les cacher le coffre.

Merlin (criant): C’est vous le gobelin !

Gaius (gobelin): Tu es devenu fou Merlin ?

Merlin: Non, mais vous si ! Ou bien vous êtes sous l’emprise d’un autre !

Gaius: Ne soit pas ridicule allons !

Merlin: Je connais Gaius comme je me connais moi-même ! Et vous n’êtes pas lui !

Gaius (ironiquement): Oh ! Tu m’as découvert ! Que dis-tu de mon nouveau corps ? Il est un peu vieux et rouillé, mais c’est d'autant plus amusant.

Merlin: Ce n’est pas ton corps c’est celui de Gaius ! Qu’as-tu fait de lui ?

Gaius: Il est toujours là, quelque part.

Merlin: Gaius ne t’a jamais causé de mal. Quitte son corps !

Gaius: Non ! D’accord ! Tu m’as convaincu. Mais à la réflexion, je crois que je vais rester où je suis ! Ça me plaît bien d’être ici. La liberté et l’or, et la bière ! J’ai parlé de l’or ?

Merlin (d’un ton menaçant): Si tu fais du mal à Gaius…  Je te tuerai.

Gaius : C’est lui que tu tueras ! Tu vois le problème ? Je suis lui, il est moi ! On est inséparables tous les deux.

SALLE DU CONSEIL DU CHATEAU:

Arthur informe au Roi de ce qui se passe à l’enceinte du château.

Arthur: On a commi certains actes de vandalisme dans le palais. Et il y a eu aussi des vols. J’en ai moi-même été victime. Malheureusement, le voleur est parvenu à m’échapper.

Des flatulences retentissent émises par Gwen et par Morgane. Uther se presse de terminer le conseil. Merlin découvre facilement que le lutin est responsable.

Uther: Doublez la garde !  Je veux qu’on trouve le coupable ! (il lâche un vent)

Arthur (l’air dégoûté): Euh… oui Majesté.

Uther (se levant, il lâche des flatulences, embarrassé): Hum ! Le conseil est terminé ! (puis c’est au tour de Gwen et Morgane d’en lâcher) Maintenant !

Les deux jeunes femmes s’empressent de fuir, extrêmement embarrassées, surtout Gwen aux yeux d’Arthur.

Uther: Gaius ? Pouvez-vous faire quelque chose pour traiter ce problème ?  

MAISON DE GAIUS:

Merlin attend de pied ferme le gobelin, c’est–à-dire Gaius, qui arrive mort de rire.

Gaius (gobelin): Ne me dis pas que tu n’as pas trouvé ça drôle ? Pas même un petit peu ? Juste un tout petit peu ?

Merlin: Si tu continues comme ça, tu vas faire tuer Gaius.

Gaius: Merlin, tu me sous-estimes, j’ai soigné Uther de sa calvitie et de sa pétomanie. Il dit qu’il a envers moi, une dette. Je suis un génie !

Merlin: Il faut arrêter cette comédie !

Gaius: Je ne vois vraiment pas pourquoi ? Maintenant, si tu as terminé, je m’en vais à la taverne.

Merlin: Borduih stenpe ayé ! (la porte se ferme)

Gaius: Tiens tiens tiens ! Ainsi tu as un petit secret à toi Merlin ?

Merlin: Quitte le corps de Gaius sinon tu le regretteras !

Gaius: Ta magie est peut-être très puissante, mais moi j’ai un avantage sur toi.

Merlin: Lequel ?

Gaius: Je  peux te faire du mal ! (il lui lance une dague)

Merlin (stoppant l’arme): Cuter elpayatt !

Gaius: Tandis que toi, tu ne peux pas me faire du mal, sans atteindre aussi Gaius.

Merlin: Je n’aurai pas de repos tant que je n’aurai pas trouvé un moyen de te forcer à sortir du corps de Gaius.

BIBLIOTHEQUE ROYALE:

Le gobelin se rend à la bibliothèque.

Geoffrey de Monmouth: Ah ! Gaius ! Je voulais justement passer vous voir. J’ai des douleurs épouvantables dans la jambe.

Gaius (gobelin): Oh ! Ce n’est guère surprenant vu qu’elle doit soutenir cette énorme bedaine ! Il faut perdre du poids gros lard !

Geoffrey est étonné. Le lutin entre dans la chambre secrète pour y dérober un livre sur la magie.

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Tandis que Merlin cherche activement Arthur.

Merlin: Arthur ?

COULOIRS DU CHATEAU:

 Arthur arrive accompagné de deux soldats.

Merlin: Arthur ! Hum ! Il faut que je vous parle !

Arthur: Arrêtez-le.

Merlin: Quoi ? Arthur qu’est-ce que vous faites ?

SALLE DU CONSEIL DU CHATEAU:

Uther: Est-il vrai que c’est toi qui est responsable des… des épreuves que moi et certains membres de la Cour avons subi ?

Merlin: Quoi ! Non Sire !

Uther: Gaius ?

Gaius: J’ai trouvé ceci dans ta chambre. C’est un livre de sortilèges et d’ensorcellements.

Merlin: Il ment. Ce n’est pas Gaius.

Arthur: Qu’est-ce que tu racontes Merlin ?

Merlin: Gaius est possédé par un gobelin.

Gaius: Le pauvre garçon en est réduit aux accusations les plus extrêmes, les plus ridicules.

Uther: Tu penses sérieusement que je vais croire, que Gaius est un gobelin ?

Merlin: Il est sous le contrôle d’un gobelin… Gaius est toujours à l’intérieur… quelque part. 

Arthur: As-tu une preuve de ces accusations ?

Merlin: Non !

Gaius: Je crains que tu n’aies été corrompu que par la magie... bien plus que je saurais te le dire.

Merlin: Là-dessus, j’ai vraiment un doute.

Gaius: Votre Majesté, j’ai donné asile à un sorcier. Pour cela, je vous présente mes plus sincères excuses.

Uther: Vous ne pouviez pas savoir Gaius. Il nous a tous abusé.

Merlin: Ce n’est pas moi qui vous abuse.

Uther: Silence ! Tu es coupable d’avoir usé de magie, et d’ensorcellements. Conformément à nos lois, tu vas le payer de ta vie ! Emmenez-le !

Morgane s’en réjouit.

TAVERNE DE CAMELOT:

Sire Léon tombe sur Gaius qui est soûl. 

Sire Léon: J’ai encore soif, je vais chercher une autre bière ! (il bouscule Gaius)

Gaius (gobelin): Argh ! Espèce de lourd et de maladroit !

Sire Léon: Gaius ? Je vais faire comme si je n’avais pas entendu.

Gaius: Et tu es sourd en plus d’être stupide ?

Sire Léon: Je suis un Chevalier de Camelot et vous allez me traiter avec respect.

Gaius: Tu es un idiot et je n’en ferai rien !

Sire Léon: Il faut apprendre la politesse sinon je vais vous l’enseigner. (Gaius lui crache une gorgée de sa bière au visage, il prend son épée) Vous êtes peut-être vieux mais je ne vais pas laisser passer ça ! Prenez une arme ! 

Gaius: Je ne suis qu’un vieillard qui n’est pas très malin et qui a beaucoup trop bu ce soir, alors je vous prie d’accepter toutes mes excuses. Une bonbonne de bière pour mes amis !

Sire Léon: Très bien, j’accepte vos excuses.

Gaius (offrant une bonbonne de bière droguée à Sire Léon): Je vous prie de m’excuser à nouveau… je… je ne sais pas ce qui m’a pris.

Sire Léon: C’est oublié.

CACHOTS DE CAMELOT:

Merlin tente de se libérer.

Merlin: Keya cumèh.

Les clés lui parviennent, il s’enfuit. L’alarme retentit, Merlin se rend chez Gwen.

MAISON DE GWEN:

Gwen entend l’alarme puis du bruit chez elle, c’est Merlin. 

Merlin: Chut.

SALLE DU CONSEIL DU CHATEAU:

Le lendemain.

Arthur: Merlin s’est échappé, il semble qu’il soit parvenu à se procurer un trousseau de clés.

Gaius: Il s’est échappé ! Comment cela a-t-il pu se produire ? Quelle incompétence ! (au Roi) Je ne voulais pas faire de remarques déplacées.

Uther: Je vois, Gaius a raison, ceci est inacceptable, les gardes seront châtiés.

Arthur (doutant): J’y veillerai personnellement.

Uther: Fouillez la tour, je veux que Merlin soit retrouvé.

Arthur: Bien Sire.

MAISON DE GAIUS:

Merlin: On doit forcer le gobelin à sortir de Gaius.

Guenièvre: Et comment on va s’y prendre ?

Merlin: Hum ! J’en sais rien. Je vais retourner au logement de Gaius, peut-être que je trouverai quelque chose dans ses grimoires ?

Guenièvre: Qu’est-ce que je peux faire ?

Merlin: Nous devons convaincre Arthur. Si toi tu lui parles, il se peut qu’il t’écoute ?

Guenièvre (reculant): Non, je ne peux pas.

Merlin: Pourquoi ?

Guenièvre: Après ce qui s’est passé hier au conseil ? Je ne pourrai plus jamais le regarder en face !

Merlin: Je sais que c’est embarrassant.

Guenièvre: C’est bien plus qu’embarrassant Merlin ! Je ne pourrai plus jamais le revoir !

Merlin: Allons ! Ce n’est pas aussi  dramatique ? Ça arrive à toutes les filles ! (doutant) Pas vrai ?

Guenièvre: Pas en public ! Et pas devant l’homme pour qui elles ont de l’affection !

Merlin (la taquinant): Tu as encore de l’affection pour lui.

Guenièvre: Mais c’est sans importance maintenant ! Parce qu’il ne pourra plus jamais me regarder comme avant.

Merlin: Guenièvre, si Arthur t’aime bien. Il t’aime bien avec tes pets et tes verrues ?

Guenièvre: Merlin ! Je n’ai pas de verrues !

Merlin : Alors vas lui parler ?

Guenièvre n’a guère le choix.

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Arthur requièrt la présence de Gaius. Il toque.

Arthur: Ah Gaius ! Entrez.

Gaius : Vous vouliez me voir, il me semble ?

Arthur: Oui, je tenais à vous remercier en personne. Cela n’a pas dû être facile pour vous de démasquer Merlin de la sorte ? (il lui offre une boisson)

Gaius: Ma loyauté envers Camelot et votre père passe avant tout.

Arthur: Voilà qui me touche beaucoup cher Gaius ! Je vous sais gré aussi de m’avoir débarrassé du serviteur le plus incompétent que Camelot n’ai jamais eu !

Gaius: Je regrette simplement que vous ayez dû subir son incompétence.

Arthur: Quand nous l’aurons attrapé, vous le verrez pendu.

Gaius: Oh ! Je m’en réjouis d’avance ! Quelque chose qui cloche ?

Arthur: Le Gaius que je connais ne se réjouirait pas de voir Merlin pendu, quoiqu’il ait fait. (il sort son épée) Merlin nous disait bien la vérité.

Le lutin assomme le prince avec un vase projeté par magie, et lui jette un sort. Le lutin s’en va.

 

Gwen arrive, hésite à toquer à la porte, puis le fait.

Guenièvre: Arthur ? Arthur c’est Guenièvre. Est-ce que je peux entrer ? (elle entre) Arthur ? Arthur ? (elle le découvre avec des oreilles d’âne) Oh ! Qu’est-ce qui vous est arrivé ? (Arthur brait) C’est Gaius qui vous a fait ça ? C’est un gobelin ! (Arthur brait  à nouveau, Gwen s’approche et lui gratouille les oreilles tendrement) Mon pauvre ami. (Arthur se détend puis se renfrogne en pensant à sa situation) Désolée, Merlin élabore un plan. On va trouver une solution. Restez ici.

MAISON DE GWEN:

Merlin: Arthur est un âne ?

Guenièvre: Il a les oreilles d’un âne. Et il a la voix d’un âne. C’est-à-dire qu’il brait.

Merlin: Et il brait ? Waouh ! Ben ça alors ! (il explose de rire)

Guenièvre: Ce n’est pas drôle ! Merlin.

Merlin: Non non ! Bien sûr que non. Arthur avec des oreilles d’âne, qu’est-ce que ça a de drôle ?

Ils explosent de rire.

Guenièvre: Il avait l’air tellement pitoyable. Je n’ai jamais vu Arthur avec une expression pareille. Tu as trouvé une solution ?

Merlin: Hum ! Je crois que oui. Si le corps qu’il l’héberge meurt, le gobelin meurt avec lui. Alors si Gaius est mourant, le gobelin sera forcé de l’abandonner.

Guenièvre: Tu veux tuer Gaius ?

Merlin: Très brièvement. Dès que le gobelin sortira de Gaius, on doit l’enfermer dans une boîte tapissée de plomb. C’est le seul récipient qui l’empêchera de ressortir.

Guenièvre: Et où on trouve une boîte tapissée de plomb ?

Merlin: Laisse-moi m’en charger.

BIBLIOTHEQUE ROYALE:

Merlin: of féhan esteyh.

Il détourne l’intention du gardien de la bibliothèque, et part récupérer la boîte en plomb dans la chambre secrète.

COULOIRS DU CHATEAU:

Sire Léon et les autres de la taverne ont des verrues, cela est dû à la drogue mise par le lutin dans la bière.

Sire Léon: Tous ceux qui étaient à la taverne hier soir sont atteints du même mal.

Gaius: C’est extrêmement malencontreux

Sire Léon: Je vous en prie, pouvez-vous me guérir ?

Gaius: Cette infection n’a aucun remède. Les démangeaisons vont presque devenir insupportables.

Sire Léon: Démangeaisons ? Mais ça ne me démange pas !

Gaius: Ça vous démangera bien assez vite. Des démangeaisons si fortes qu’elles peuvent parfois provoquer la démence.

Sire Léon : Je vous en supplie, il doit y avoir un remède ? Nous payerons le prix que vous demanderez.

MAISON DE GAIUS:

Merlin et Gwen se préparent à piéger le gobelin. Le jeune magicien concocte un poison.

Guenièvre: Dépêches-toi un peu.

Merlin: Je fais de mon mieux. Normalement c’est Gaius qui s’occupe des poisons. Alors voyons… (il répartit le poison sur les pièces d’or)  Dès que le gobelin sera sorti, tu devras donner à Gaius l’antidote. Nous n’aurons que quelques secondes, sinon Gaius va… tu sais… mourir.

Guenièvre: Il arrive !

Les deux héros s’en vont se cacher dans la chambre du  magicien. Tandis que Gaius arrive, il met sa bourse qu’il vient d’avoir dans le coffre, et lèche des pièces d’or.

Guenièvre: Oh ! C’est dégoûtant !

Le gobelin se sent mal. Ils sortent de leur cachette.

Gaius (gobelin): Tu m’as empoisonné ! Tu as empoissonné Gaius !

Merlin: Quitte son corps pendant que tu le peux encore ! (le gobelin se transforme en sphère lumineuse, et tente d’échapper à Merlin) Donne-lui l’antidote !

Guenièvre court, mais apeurée, elle renverse la potion en plein milieu des autres fioles du laboratoire.

Merlin (au gobelin): Retourne dans ta boîte !

Gobelin: Faudra m’attraper d’abord !

Le gobelin réussit à entrer dans la bouche de Merlin, qui s’empresse de le cracher dans la boîte en plomb et de la refermer.

Gobelin: Laisse-moi sortir !

Guenièvre: J’ignore lequel est l’antidote ! C’est quel flacon ?

Merlin (cherchant): Je n’en sais rien.

Guenièvre: Il se meurt !

Merlin: Je crois que c’est celui-ci ! (doutant) Le voilà !

Il lui faire boire L’antidote.

Guenièvre: Tu es sûr que c’est l’antidote ?

Merlin: Non ! Gaius ! Réveillez-vous ! Mais bon sang, réveillez-vous espèce de triple andouille !

Gaius (se ranimant, saint et sauf): Qui est-ce que tu traites de triple andouille ?

SALLE DU CONSEIL DU CHATEAU:

Uther: Êtes-vous en train de me dire que c’était vous le responsable de ma calvitie ? Nos flatulences ? Et nos furoncles ? Et des oreilles d’âne du Prince ?

Gaius: Je crains que oui Majesté ou du moins c’était le gobelin le coupable pendant qu’il me possédait.

Uther: La magie a le pouvoir de corrompre même les hommes les plus honorables.

Gaius: En effet. Toutefois, je peux vous assurer que Merlin était totalement innocent.

Uther: Alors il est pardonné.

Morgane est déçue.

Gaius: Puis-je suggérer de conserver cette boîte, là où personne ne pourra jamais l’ouvrir ?

La boîte bouge.

Uther: Bien bien. (à Arthur) Veille à ce qu’on la mette dans les caves. Gaius ? Savez-vous qui est coupable d’avoir délivré ce… gobelin à l’origine ?

Gaius: Je n’en ai pas la moindre idée Sire.

La boîte bouge encore.

Uther (prenant peur, à Arthur): Maintenant. Va la mettre en sûreté maintenant.

COULOIRS DU CHATEAU:

Gwen rencontre Arthur. Soudain un grand malaise s’installe entre eux.

Guenièvre: Hum ! Monseigneur.

Arthur: Guenièvre !  Hum… (ne la regardant pas dans les yeux) Les… les évènements de ces derniers jours… Je crois que le mieux serait… qu’on n’en parle plus jamais !

Guenièvre (souriant de force): Je ne sais même pas à quels évènements vous faites allusion !

Arthur (souriant de force): Exact ! Nous menons… nous menons une existence où… dépourvu d’évènements ! (silence pesant) Je dois aller entraîner mes hommes !

Guenièvre (acquiesçant) : Je dois apporter ces draps !

Arthur (s’en allant): pouh !

Guenièvre (s’en allant): Pouh !

AU PIED DES REMPARTS:

Gaius: Je vois que tu t’es occupé de rompre le sortilège du gobelin.

Merlin: Comme d’habitude, je n’aurai pas le moindre remerciement.

Gaius: Et vu que c’est précisément toi qui a délivré le gobelin Merlin, je ne suis pas sûr que tu mérites des remerciements !

Merlin: Mais… Arthur ignore ce détail ?

Gaius: Dans ton intérêt, il vaudrait mieux que ça reste comme ça.

Arthur gagne le combat, il en rit, puis il brait.

Gaius: Merlin ?

Merlin: Rien qu’un jour s’il vous plaît ? C’est trop bon !

(rires)

***FIN***

 

Écrit par Ashni pour Merlin HypnoSeries.

[Ce script a été réalisé grâce au travail de Lika_mikala sur LJ, nous la remercions de nous avoir autorisé à reprendre son texte. 

We are very grateful to Lika_mikala for allowing us to use her work. Thanks.] 

 

Episode  3.03 - Goblin's Gold

 -0-0-0-

Kilgharrah : In a land of myth and a time of magic, the destiny of a great kingdom rests on the shoulders of a young boy. His name: Merlin.

-0-0-0-

[00:12, INT. KING’S PALACE, HALL OF RECORDS - DAY]

 

Geoffrey De Monmouth : Yes?

Merlin : Gaius asked me to fetch a book. The er...Bestiary of Phylum of Cambria?

Geoffrey De Monmouth :The Bestiary? I haven't seen that for many years. It'll be somewhere in the east wing. No idea where. 

 

[Merlin turns to his right and starts walking.]

 

Geoffrey De Monmouth : East is that way.

 

[Geoffrey points in the opposite direction and Merlin turns around to walk that direction.]

 

Merlin : Yeah. 

 

[Merlin walks down to a particular row and finds the Bestiary on the top shelf of a very tall bookcase.] 

 

Merlin : Great. 

 

[Merlin tries to jump for it and climb the bookcase and ends up triggering a secret door. Merlin enters a hidden chamber and finds a magic book. He bumps into an octagonal box and something grumbles and pounds against the insides of it. Merlin sets the box upright.]

 

Merlin : Unluc scrin. 

 

[The box unlocks and Merlin opens it. A goblin jumps out and Merlin falls backwards.]

 

Gobelin : Boo! 

-0-0-0-

[Générique]

-0-0-0-

[03:52, INT. KING’S PALACE, HALL OF RECORDS SECRET CHAMBER - DAY]

 

Gobelin : Are you going to say something, or shall I?

Merlin : You can speak.

Gobelin : You're a sharp one. 

 

[The goblin stretches.]

 

Gobelin : Ooh, ah. I can't tell you how good it feels to be able to do that. And that. And this.

Merlin : Shh.

Gobelin : I have been squished and squashed inside that box for more than 50 years! Time to have some fun. 

 

[The goblin jumps up onto a bookcase and starts tossing objects at Merlin.]

 

Gobelin : Whoo! There you go! 

Merlin : Have fun quietly. It's just...very quietly.

Gobelin : Uh-oh.

 

[The goblin threatens to drop a vase.]

 

Merlin : No. You are going to get us both into serious trouble.

Gobelin : Oh, oh, oh! 

 

[The goblin drops the vase and it smashes into bits.]

 

Gobelin : Oh dear, what a shame. Never mind.

Merlin : Right. That's it. You are going back in that box while I work out what to do with you.

Gobelin : Oh. All right. If I really must.

 

[The goblin sulks towards the box.]

 

Merlin : In.

 

[The goblin climbs onto the box and then jumps onto Merlin's head.]

 

Gobelin : Ha-ha! Fooled you!

 

[The goblin takes off.]

 

Merlin : Stop messing around!

 

[The goblin searches through the room. Merlin sneaks up behind it with a blanket while it rifles through a trunk.]

 

Gobelin : Nah. Nah. Nah. Maybe. Nah. Nah. Nah. Nah...

Merlin :Got you. 

 

[Merlin grabs it with the blanket. The goblin struggles and then the blanket goes flat. The goblin appears as a little yellow ball of light and squeezes through a crack in the secret door.]

 

Merlin : No!

 

[Merlin exits the secret chamber and the goblin hits him in the back of the head with a book.]

 

Gobelin : Bull's-eye!

Merlin : Someone's going to see you!

Gobelin : Really? I'm just having a little tidy up! 

 

[The goblin kicks books down from a top shelf.]

 

Gobelin : Look here you want to get rid of all of this. Nasty mess up here. Nobody's had a brush up here for years! Look at it all old and...right, that's enough, I'm off. Heehee. 

 

[Merlin picks up the Bestiary, which the goblin knocked off the shelf, and runs to find the goblin. He stops in the aisle where Geoffrey is standing.]

 

Merlin : Found it.

 

Geoffrey De Monmouth : Ah.

-0-0-0-

[06:26, INT. KING’S PALACE, ARTHUR’S CHAMBERS - DAY] 

 

[Merlin follows the trail of wall ornaments on the floor of the corridors.]

 

Gobelin : Ugh! No!

Merlin : No, no, no, no, no, no, no.

Gobelin : No! No! None here! Argh. 

 

[The goblin shoves a boot out from under Arthur's bed.]

 

Gobelin : None under here either!

 

[Merlin looks under the bed for the goblin.]

 

Arthur : Merlin. I really hope, for your sake, you have a good explanation for this.

Merlin : I...do have a good explanation. I'm spring cleaning. 

Arthur : It isn't spring, and it certainly isn't clean.

Merlin : That's because I've only just started. Yeah, you wait until I've finished. You'll be able to eat your dinner off the floor. Not that you want to.

 

[The goblin searches through something outside Arthur's chambers.]

 

Arthur : What was that?

Merlin : Why don't I go and see, and you can make yourself comfortable.

-0-0-0-

[07:34, INT. KING’S PALACE, MORGANA’S CHAMBERS - DAY]

 

Gobelin : Nearly, nearly, nearly. 

 

[Merlin sees the goblin tossing bracelets out of Morgana's jewellery box.]

 

Merlin : No.

 

[The goblin sees Merlin and jumps out the window with Morgana's healing bracelet. Merlin hurries to put Morgana's jewellery back in the box. Gwen enters behind him and clears her throat.]

 

Gwen : I'm really not sure it suits you, Merlin.

-0-0-0-

[08:07, INT. KING’S PALACE, PHYSICIAN’S CHAMBERS - DAY] 

 

[Merlin and Gaius flip through a book.]

 

Merlin : That's it.

Gaius : Seems you've unleashed a goblin.

Merlin : I know that face. That's not good, is it?

Gaius : Goblins are the most mischievous of creatures. Mischievous and dangerous.

Merlin : Didn't seem dangerous.

Gaius : Believe me, Merlin, goblins will stop at nothing to get their hands on the one thing they value above all others: gold.

 

[Arthur enters.]

 

Arthur : You're needed, Gaius, for a matter of great urgency and extreme delicacy.

Gaius : What is it?

Arthur : It's my father.

-0-0-0-

[08:41, INT. KING’S PALACE, UTHER'S CORRIDOR - DAY]

 

Arthur : I should warn you, if you value your lives, do not even think about laughing. 

-0-0-0-

[08:54, INT. KING’S PALACE, UTHER'S CHAMBERS - DAY]

 

Arthur : Father?

Uther : I'm behind the screen.

 

[Gaius and Merlin find bald Uther hunched down in a chair behind a changing screen with his arms crossed.] 

-0-0-0- 

[09:23, INT. KING’S PALACE, CORRIDOR - DAY]

 

Gaius : Only an enchantment could cause Uther to lose his hair like that. I've no doubt the goblin is to blame. We must catch it before it does any real damage.

 

[Merlin starts laughing.]

 

Merlin : Did you see Uther's face?

Gaius : Merlin, what do you think Uther will do to the person responsible for releasing the goblin?

Merlin : We need to catch it. How do we do that?

Gaius : We need to set a trap. And for that we need gold, and plenty of it.

-0-0-0-

 [09:52, INT. KING’S PALACE, ARTHUR’S CHAMBERS - NIGHT] 

 

[Merlin pulls a money chest out from under Arthur's bed while Arthur's asleep. Merlin knocks over some dishes on the table on his way out. Arthur wakes.]

 

Arthur : Who's there?

 

[Arthur stands up on his bed and draws a sword.]

 

Merlin : (whisper) Oferbrædels ahries.

 

[The spell drops the canopy on top of Arthur and Arthur falls to the floor. Merlin laughs to himself as Arthur flails under the canopy.]

 

Arthur : Guards!

 

[Merlin leaves in a hurry.]

-0-0-0-

[10:51, INT. KING’S PALACE, CORRIDOR - NIGHT]

 

[Merlin tosses a gold coin down the corridor for the goblin to find.]

 

Gobelin : Lovely gold.

 

[The goblin picks up the coin and licks it, then follows the trail that Merlin and Gaius have laid out into a storage room. The goblin rejoices at the sight of the chest of gold coins. Gaius closes the door and Merlin grabs the goblin with a blanket. The goblin turns into a little ball of light again and buzzes into Gaius's ear.]

 

Merlin : Gaius, did you see where it went?

Gobelin /Gaius : You let it escape you stupid boy! Now you just stand there like a sack of potatoes. Go after it! Go! Shoo! Shoo!

 

[Merlin leaves and Goblin (Gaius) licks the gold in the chest.]

-0-0-0-

 [12:20, INT. KING’S PALACE, PHYSICIAN’S CHAMBERS - NIGHT] 

[Goblin/Gaius tosses objects from the shelves.]

 

Merlin : I've searched the entire palace. There's no sign of the goblin any...what happened?

Gobelin /Gaius : It's that pesky goblin! You let it escape and it's ransacked my premises! You've got some cleaning up to do. Clean! Clean!

Merlin : Where you going?

Gobelin /Gaius : I'm going to the tavern.

Merlin :You never go to the tavern.

Gobelin /Gaius : Then I shall see what I've been missing.

-0-0-0-

[12:54, INT. LOWER TOWN, THE RISING SUN - NIGHT]

 

[Gaius enters as the tavern folk are cheering over arm wrestling match. The winner takes the gold on the table and Goblin/Gaius licks his lips. Goblin/Gaius places his gold coins on the table in front of the winner.]

 

Gobelin /Gaius : Shall we arm wrestle, or do you require a moment to recover what little strength you have?

 

[Goblin/Gaius wins the match and takes the gold, licking his lips.] 

-0-0-0-

[13:53, INT. KING’S PALACE, PHYSICIAN’S CHAMBERS - DAY]

 

[Goblin/Gaius belches as Merlin exits his chamber.]

 

Merlin : Oof, you look terrible. How much did you drink last night?

Gobelin /Gaius : You don't look so good yourself. What's your excuse?

Merlin : What?

Gobelin /Gaius : Shh. Too much talking. I have a head like the inside of a drum, and a mouth like a badger's armpit.

Merlin : Ugh, badger's armpit.

Gobelin /Gaius : Make yourself useful. Go to the market and fetch my breakfast. Away! Go! 

 

[Merlin leaves and Goblin/Gaius pulls out the chest of gold and jewellery. Morgana enters.]

 

Morgana : Gaius?

Gobelin /Gaius : Yes, yes. What is it?

Morgana : I couldn't sleep last night. My healing bracelet's been stolen.

Gobelin /Gaius : Oh, tragedy. Travesty. Whoever stole it should be hanged, flogged, and hanged again.

Morgana : I was hoping you could give me a sleeping draught?

Gobelin /Gaius : A sleeping draught? Can't you count sheep like everyone else? Why are you bothering me with such things? Shoo!

Morgana : I don't know why you're being like this, Gaius. I'm the King's ward and you shall do as I ask.

Gobelin /Gaius : Ooooh, shall I now? 

 

[Goblin/Gaius walks closer to Morgana and looks into her eyes.]

 

Gobelin /Gaius : I can see deep into your heart, and it's cold. Cold as stone. You play at being Uther's loving ward. You play it so well you fool him, but you don't fool me. You would see Uther dead and Camelot destroyed.

Morgana : Why would you say such a thing?

Gobelin /Gaius : Because it's the truth. There is evil in your heart.

Morgana : I don't know what's come over you. You were always such a good friend to me.

Gobelin /Gaius : I see the truth frightens you.

Morgana : It's you that frightens me.

 

[Morgana walks to the door.]

 

Gobelin /Gaius : Do you not want your sleeping draught after all, Lady Morgana?

 

[Morgana stops and looks at Gaius.]

 

Gobelin /Gaius : One moment. 

 

[Goblin/Gaius magically creates a potion and hands it to Morgana.]

 

Gobelin /Gaius : Sweet dreams. Do come back and see me anytime.

 

[Morgana takes the potion and marches out with a scowl.]

-0-0-0-

[16:43, INT. LOWER TOWN, TOM AND ROSE’S HOUSE - DAY] 

 

[Goblin/Gaius holds up the arms of a man who is lying in bed.]

 

Gobelin /Gaius : Say "Ah, ooh, ah, ooh, ah, oooooh!"

Tom : Ah, ooh, ah, ooh, ah, oooooh!

 

[Gaius drops Tom's arms and turns to his wife, Rose.]

 

Gobelin /Gaius : He's certain to die.

Tom : I don't feel like I'm dying.

Gobelin /Gaius : If you value your life, you won't say another word, it could kill you instantly. Shh.

Rose : I believed he had a broken rib.

Gobelin /Gaius : A broken rib that's become infected with the most severe and terrifying infection that can only be treated by this remedy.

 

[Goblin /Gaius pulls out a potion bottle.]

 

Rose : Ah.

Gobelin /Gaius : Alas, it's very expensive.

Rose : Oh, we do not have any money to spare.

Gobelin /Gaius : In that case, your husband will die, and you'll spend the rest of your life in poverty and misery before dying a lonely, cold death, which is no less than you deserve.

 

[Tom makes noises with his mouth shut and motions for Rose to pay Gaius. Gaius continues visiting townspeople and demanding payment.]

-0-0-0-

[17:48, INT. GWEN'S HOUSE - DAY]

 

Gwen : What can I do for you?

Gobelin /Gaius : It's more a question of what I can do for you. 

 

[Goblin/Gaius grabs Gwen's face and looks her over.]

 

Gobelin /Gaius : Ah, it seems you're developing the symptoms already.

Gwen : Symptoms for what?

Gobelin /Gaius : The most severe and terrifying infection that is sweeping through Camelot like a plague.

Gwen : I haven't heard anything about an infection.

Gobelin /Gaius : That's because those who catch it are immediately struck dumb. Fortunately I have developed a very effective cure. It is yours in exchange for a gold coin.

Gwen : Very funny.

Gobelin /Gaius : Is it? I don't hear anyone laughing.

Gwen : You've never charged me for remedies before.

Gobelin /Gaius : Then I've clearly been a fool. Do you wish for a cure, or do you wish to walk around with a face covered in boils and your nose dripping with snot?

Gwen : Boils?

Gobelin /Gaius : Big, pussy boils. Bigger than you've ever seen.

Gwen : I'll fetch a coin.

Gobelin /Gaius : Come on, come on, I haven't got all day. 

 

[Gwen hands him the coin and Goblin/Gaius hands her the fake remedy. She catches him licking his lips.] 

 

Gobelin /Gaius : A most wise decision.

-0-0-0-

[19:04, INT. KING’S PALACE, UTHER'S CHAMBERS - DAY]

 

Uther : You're sure this treatment will work, Gaius?

Gobelin /Gaius : I'm quite certain of it, My Lord.

Uther : Is it really necessary to slap my head like that?

Gobelin /Gaius : Completely and utterly necessary. We must restore the circulation to the scalp. You wish your hair to grow back, My Lord?

Uther : Get on with it, then.

-0-0-0- 

[19:45, INT. KING’S PALACE, PHYSICIAN’S CHAMBERS - DAY]

 

Merlin : You're the goblin!

Gobelin /Gaius : Have you lost your mind?

Merlin : No, but you have! Or at least it's been taken over.

Gobelin /Gaius : Don't be ridiculous.

Merlin : I know Gaius as well as I know myself, and you are not him

Gobelin /Gaius : Ah, you've got me. How d'you like my new body? It's a bit old and creaky, but it's ever so much fun.

Merlin : It's not your body, it's Gaius's. What've you done with him?

Gobelin /Gaius : He's still in here somewhere.

Merlin : Gaius has done you no harm. Leave him.

Gobelin /Gaius : All right. You've convinced me. On second thought, I think I'll stay where I am. I like it in here. The freedom, the gold, the beer. Did I mention the gold? 

Merlin : If you hurt Gaius...I will kill you.

Gobelin /Gaius : You'll be killing him. You see the problem? I'm him, he's me. We're all jumbled up in here.

-0-0-0-

[20:51, INT. KING’S PALACE, COUNCIL CHAMBER OF DOOM - DAY]

 

Arthur : There have been instances of vandalism around the palace, as well as a number of thefts. I, myself, was a victim. Unfortunately, the thief managed to elude me.

 

[Gwen farts and the court stares at her. Morgana farts.]

 

Uther : Double the guard. I want the perpetrator found.

 

[Uther farts.]

 

Arthur : Yes, My Lord.

 

[Uther farts.]

 

Uther : The council is dismissed! 

 

[Flatulence continues.]

 

Uther : Now! 

 

[Everyone rushes out except Uther, Gaius, and Arthur.]

 

Uther : Gaius, is there anything you can do to treat this?

-0-0-0-

[22:03, INT. KING’S PALACE, PHYSICIAN’S CHAMBERS - DAY]

 

Gobelin /Gaius : Tell me you didn't think that was funny. 

 

[Merlin gives Goblin (Gaius) a stone-faced glare.]

 

Gobelin /Gaius : Not even a little bit? Just a teeny-weeny bit?

Merlin : If you carry on like this, you're going to get Gaius killed.

Gobelin /Gaius : Merlin, you underestimate me. I have cured Uther of his farting and his baldness. He is, he tells me, forever in my debt. I am a genius.

Merlin : This has to stop.

Gobelin /Gaius : I see no reason why. Now, if you're quite finished, I'm going to the tavern.

Merlin : Bord, wiþ stende hine.

 

[Merlin's spell shuts the door so Goblin/Gaius can't leave.]

 

Gobelin /Gaius : Well, well, well. So you have a secret of your own, Merlin.

Merlin : Leave his body or you will regret it. 

Gobelin /Gaius : Your magic may be powerful, but I have an advantage.

Merlin : What's that?

Gobelin /Gaius : I can hurt you...

 

[Goblin/Gaius magically throws a dagger at Merlin.]

 

Merlin : Culter, ic þe hate!

 

[Merlin's spell stops the dagger and he sends it back at Gaius, stopping just before it reaches Gaius's face.]

 

Gobelin /Gaius : Whereas, you cannot hurt me without hurting Gaius.

Merlin : I won't rest till I've found a way to force you out of Gaius's body.

-0-0-0- 

[23:37, INT. KING’S PALACE, HALL OF RECORDS - DAY]

 

Geoffrey de Monmouth : Ah, Gaius. I've been meaning to come and see you. I've got this terrible pain in my leg.

Gobelin /Gaius : That's hardly surprising when it has to support that enormous gut. Lose some weight, fatty.

 

[Goblin/Gaius enters the secret chamber and takes the magic book Merlin discovered earlier.]

-0-0-0-

[24:13, INT. KING’S PALACE, ARTHUR’S CHAMBERS - DAY]

 

[Merlin searches for Arthur.]

 

Merlin : Arthur.

 

[Merlin finds Arthur in the central corridor, followed by two guards.]

 

Merlin : Arthur, I have to talk to you. 

Arthur : Arrest him. 

Merlin : What? Arthur, what are you doing?

-0-0-0-

[24:42, INT. KING’S PALACE, COUNCIL CHAMBER OF DOOM - DAY]

 

Uther : Is it true? You were responsible for the afflictions that I and other members of the court have suffered? 

Merlin : What? No.

Uther : Gaius.

Gobelin /Gaius : I found this in your room. It's a book of spells and enchantments.

Merlin : He's lying. That's not Gaius.

Arthur : What are you talking about?

Merlin : He's been possessed by a goblin.

Gobelin /Gaius : The boy is reduced to making the most desperate and ridiculous accusations.

Uther : You seriously expect me to believe that Gaius is a goblin?

Merlin : It's, it's controlling him. Gaius is still in there...somewhere.

Arthur : Do you have any proof of these accusations?

Merlin : No!

Gobelin /Gaius : I fear that magic has corrupted you. It pains me more than I can tell you.

Merlin : I really doubt that.

Gobelin /Gaius : My Lord, I have been harbouring a sorcerer. For that I offer the most sincere apology.

Uther : You were not to know, Gaius. He's fooled us all.

Merlin : It's not me that's fooling you.

Uther : Silence! You've been found guilty of using magic and enchantments. In accordance with our laws, you will pay with your life. Take him away! 

-0-0-0-

[26:17, INT. LOWER TOWN, THE RISING SUN - NIGHT]

 

[Goblin/Gaius bumps into Sir Leon.] 

 

Gobelin /Gaius : Clumsy oaf. 

Sir Leon : Gaius? I will pretend that I didn't hear that.

Gobelin /Gaius : Are you deaf as well as stupid?

Sir Leon : I am a knight of Camelot and you will show me some respect.

Gobelin /Gaius : Fool, then I'll show you none.

Sir Leon : You will learn some manners, or I will teach you some.

 

[Gaius spits his drink in Sir Leon's face. Sir Leon draws his sword.]

 

Sir Leon : You may be old, but I cannot let this pass! Arm yourself!

Gobelin /Gaius : I'm just a foolish old man who’s had far too much to drink. Please accept my apologies. A flagon of ale for my friends!

Sir Leon : Then I accept your apology.

 

[Goblin/Gaius puts a potion in a flagon of ale and brings it over to Sir Leon's table.]

 

Sir Leon : Gaius.

Gobelin /Gaius : My apologies again. Don't know what came over me.

Sir Leon : It is forgotten.

-0-0-0-

[27:37, INT. KING’S PALACE, DUNGEONS - NIGHT]

 

Merlin : Cæga cume her. 

 

[Merlin floats the cell keys off of the sleeping guard's belt. Merlin escapes and tries to sneak past the drawbridge into the lower town. Guards spot him when the warning bells sound. Merlin runs.]

-0-0-0-

[28:15, INT. GWEN'S HOUSE - NIGHT] 

[Gwen wakes to the sound of the warning bells. Something creaks in her house and she grabs a candlestick as she climbs out of bed to investigate. Merlin grabs her from behind to muffle her scream and turns her around.]

 

Merlin : Shh!

 

[Guards run past outside.]

-0-0-0-

[28:43, INT. KING’S PALACE, COUNCIL CHAMBER OF DOOM - DAY]

 

Arthur : Merlin has escaped. It seems he somehow managed to obtain a set of keys.

Gobelin /Gaius : Escape?! How is this allowed to happen? Incompetence! 

 

[Uther and Arthur stare at Goblin/Gaius.]

 

Gobelin /Gaius : I didn't mean to speak out of turn, My Lord.

Uther : Gaius is right, this is unacceptable. The guards should be punished.

Arthur : I'll see to it personally.

Uther : Search the town, I want Merlin found.

Arthur : Yes, Sire.

-0-0-0-

[29:14, INT. GWEN'S HOUSE - DAY]

 

Merlin : We need to force the goblin out of Gaius.

Gwen : And how do we do that?

Merlin : I don't know. I'll try to sneak back to Gaius's chambers. Maybe I can find something in one of his books.

Gwen : What can I do? 

Merlin : Well, we need to convince Arthur. Maybe if you speak to him, he might listen to you.

Gwen : No, I can't.

Merlin : Why?

Gwen : After what happened in the council yesterday, I'll never be able to look Arthur in the face again.

Merlin : I know, it's embarrassing.

Gwen : It's more than embarrassing, Merlin! I cannot face him, ever.

Merlin : Come on, Gwen. It's not that bad. All girls do it, don't they?

Gwen : Not in public! And certainly not in front of the man they have feelings for!

Merlin :You still have feelings for Arthur.

Gwen : Not that it matters now, because he will never be able to look at me in the same way again.

Merlin : Gwen, if Arthur likes you, he likes you. Warts and farts and all.

Gwen : Merlin, I haven't got any warts.

Merlin : Then...you'll talk to him?

 

[Gwen can’t resist his adorable smile and sighs in defeat.] 

-0-0-0- 

[30:19, INT. KING’S PALACE, ARTHUR’S CHAMBERS - DAY]

 

[Someone knocks on the door.]

 

Arthur : Ah, Gaius, come in.

Gobelin /Gaius : I believe you wanted to see me.

Arthur : I wanted to thank you in person. It couldn't've been easy for you exposing Merlin like that.

Gobelin /Gaius : My loyalty to Camelot and your father comes first.

Arthur : And it is much appreciated. I should also thank you for ridding me of the most incompetent, rude, and lazy servant that Camelot has ever known.

Gobelin /Gaius : I'm just sorry you had to suffer his ineptitude for so long.

Arthur : And when we catch him, you'll see him hang.

Gobelin /Gaius : Ah, I shall look forward to that. 

 

[Goblin/Gaius lifts the drink Arthur poured for him. Arthur stares at Goblin/Gaius.]

 

Gobelin /Gaius : Is something wrong?

Arthur : The Gaius I know would never look forward to seeing Merlin hang no matter what he'd done. 

 

[Arthur draws his sword on Goblin/Gaius).]

 

Arthur : Merlin was telling the truth.

 

[Goblin/Gaius) magically smashes a vase over Arthur's head, knocking him unconscious. GoblinGaius casts a spell on Arthur as he exits.]

-0-0-0- 

[31:22, INT. KING’S PALACE, PHOENIX CORRIDOR - DAY] 

[Gwen walks purposefully towards Arthur's chambers. Goblin/Gaius ducks into an alcove to avoid being seen.]

-0-0-0-

[31:34, INT. KING’S PALACE, ARTHUR’S CHAMBERS - DAY]

 

[Gwen approaches Arthur's door hesitantly. She raises her arm to knock, starts to run away, stops, returns to the door, and finally works up the courage to knock. Something makes a honking noise on the other side of the door.]

 

Gwen : Arthur? Arthur, it's Guinevere. Can I come in? 

 

[Another honking noise comes through the door. Gwen enters and walks towards the bed.]

 

Gwen : Arthur? Arthur? 

 

[Gwen rounds the corner of the bed post and sees Arthur hunched down on the floor with donkey ears. Gwen gasps.]

 

Gwen : What's happened to you?

 

[Arthur brays.]

 

Gwen : Did Gaius do this to you?

 

[Arthur brays “Yes”.]

 

Gwen : He's a goblin.

 

[Arthur brays “I know”.]

 

Gwen : Poor thing.

 

[Gwen pets one of Arthur's donkey ears. Arthur leans into her hand in pleasure, then brays indignantly.]

 

Gwen : Sorry. Merlin's working on a plan. We'll figure out what to do. Stay here.

-0-0-0- 

[33:19, INT. GWEN'S HOUSE - DAY]

 

Merlin :Arthur's a donkey?

Gwen : He has the ears of a donkey. And the voice. He-- he's braying.

Merlin : He's...braying. 

 

[Merlin bursts out laughing.]

 

Gwen : It's not funny, Merlin.

Merlin :No. No, no, of course not. Arthur with the ears of a donkey, what's funny about that?

Gwen : He just looked so pitiful. I've never seen Arthur look like that. Did you find anything?

Merlin : I think so. 

 

[Merlin places his hand on a book from the physician's chambers.]

 

Merlin : If the host body dies, the goblin dies with it. So, if Gaius is dying, the goblin will be forced to leave him.

Gwen : You want to kill Gaius?

Merlin : Just briefly. Once the goblin's out of Gaius, we have to trap it in a box lined with lead. It's the only container that will hold it.

Gwen : Where do we get a box lined with lead?

Merlin : Leave that to me.

-0-0-0- 

[34:25, INT. KING’S PALACE, HALL OF RECORDS - DAY]

 

Merlin : (whisper) Oþfiel æstel!

 

[Merlin's spell pulls and object from a shelf and drops it on Geoffrey of Monmouth's foot.]

 

Geoffrey de Monmouth : Ow!

 

[Merlin runs past unseen and enters the secret chamber to grab the Goblin's octagonal box.]

-0-0-0-

[34:53, INT. KING’S PALACE, CORRIDOR - DAY]

 

Sir Leon : It is the same for all of us who were in the tavern last night.

Gobelin /Gaius : That is most unfortunate.

 

[Sir Leon's face is covered in boils.]

 

Sir Leon : Please, can you treat it?

Gobelin /Gaius : *sigh* The infection has no cure. The itching will become almost unbearable.

Sir Leon : Itching? There is no itching!

Gobelin /Gaius : There will be soon enough. Itching so severe it has been known to drive men to madness.

Sir Leon : Gaius, please, there must be some remedy. We will pay whatever it takes.

-0-0-0-

[35:30, INT. KING’S PALACE, PHYSICIAN’S CHAMBERS - DAY] 

 

[Gwen keeps a lookout while Merlin makes poison and an antidote.]

 

Gwen : Hurry up!

Merlin : I'm doing my best. Gaius normally deals with anything to do with poisons. 

 

[Merlin pours the poison over the gold and jewellery in the stolen money chest.]

 

Merlin : As soon as the goblin's out of Gaius, you must give him the antidote. We only have a few seconds or Gaius will, you know, die.

Gwen : He's coming! 

 

[Merlin hands Gwen the antidote and puts the chest back into hiding. Merlin and Gwen hide in Merlin's chamber and watch as Goblin/Gaius takes out the chest and licks the gold coins.]

 

Gwen : Ugh, that's disgusting.

 

[Goblin/Gaius begins to stumble and Merlin exits his chamber with the octagonal box.]

 

Gobelin /Gaius : You've poisoned me. You poisoned Gaius!

Merlin :Leave his body while you still can! 

 

[The goblin exits Gaius's ear as a little ball of light and buzzes around the room. Gaius falls to the floor.]

 

Merlin : Give him the antidote!

 

[Gwen rushes towards Gaius, but the goblin buzzes past her and she stumbles into a table. Gwen drops the antidote and sends dozens of other potion bottles to the floor with it.]

 

Merlin : Back in the box.

Gobelin : You'll have to catch me first! 

 

[Merlin chases the fully embodied Goblin. It turns back into a ball of light and flies into Merlin's mouth. Merlin spits it into the octagonal box and locks it in.]

 

Gobelin : (In the box) Oh, no let me out, I promise I won't do it again.

Gwen : I don't know which one's the antidote! Which one is it?

Merlin : I don't know.

Gwen : He's dying!

Merlin :I think it's this one. 

 

[Gwen gives Merlin and "Are you sure?" look and Merlin keeps searching. He picks up another bottle.]

 

Merlin : Er...this one.

 

[Merlin turns Gaius over and pours the potion into his mouth.]

 

Gwen : Are you sure that was the antidote?

Merlin : No. Gaius! Come on! Please! Come on, you stubborn old goat!

Gaius : Who are you calling an old goat? 

-0-0-0- 

[39:23, INT. KING’S PALACE, COUNCIL CHAMBER OF DOOM - DAY]

 

Uther : You mean to tell me it was you who was responsible for the, er...baldness, the flatulence, the boils, and Arthur's donkey ears?

Gaius : I fear I was, My Lord. Or at least the goblin was while I was possessed by it.

Uther : Magic has the power to corrupt even the most honourable of men.

Gaius : Indeed. Though, I must assure you that Merlin was entirely innocent.

Uther : Then he is pardoned.

 

[The goblin struggles and grumbles inside the octagonal box.]

 

Gaius : May I suggest it is kept where no one will ever open it?

Uther : See that it's placed in the vaults. Gaius...do you know who was responsible for releasing the goblin in the first place? 

Gaius : I'm afraid I've no idea, My Lord.

 

[The goblin struggles and grumbles inside the octagonal box again.]

 

Uther : Now. Secure it now.

-0-0-0-

[40:34, INT. KING’S PALACE, PHOENIX CORRIDOR - DAY] 

 

[Gwen and Arthur stop awkwardly when they see each other.]

 

Gwen : My Lord.

Arthur : Guinevere. The, er...events of the last few days, I, er...I think it would be best if we...never spoke of them. 

Gwen : I don't even know what events you're referring to.

Arthur : Quite. It's...it's been entirely uneventful. I need to train my men.

Gwen : I must see to the sheets.

 

[Arthur and Gwen walk past each other and sigh in relief.]

-0-0-0-

[41:27, EXT. TRAINING GROUNDS - DAY]

 

Gaius : I see you've been busy undoing the goblin's magic.

Merlin : As usual, I get no thanks whatsoever.

Gaius : Since releasing the goblin was entirely your fault, Merlin, I'm not sure you deserve any thanks.

Merlin : Wha...Arthur doesn't know that.

Gaius : For your sake, you better hope it stays that way.

 

[Arthur knocks over the knight that he's fighting and laughs. Onlookers laugh with him. Arthur's laugh becomes a bray. The other knights stop laughing, but grin silently as Arthur clears his throat.]

 

Gaius : (reprimand)Merlin.

Merlin : Just one more day. It's too good.

-0-0-0-

Note of Lika_mikala : incantations found at Merlin Wiki 

Écrit par abeilledic pour Merlin HypnoSeries.

Kikavu ?

Au total, 95 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Lanna 
16.05.2022 vers 21h

ElevenStra 
30.10.2021 vers 14h

Emmalyne 
02.05.2020 vers 00h

Blair16 
04.05.2019 vers 13h

ouatdark 
26.04.2019 vers 17h

isadu35 
10.02.2019 vers 10h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

abeilledic 
Ashni 
byoann 
choup37 
Locksley 
Ne manque pas...

Opération maintenance : aidez-nous à faire du ménage sur la citadelle.
Job d'été ! | Plus d'infos

De nouvelles HypnoCards sont disponibles pour les collectionneurs !
HypnoCards | Nouvel arrivage !

Activité récente
Actualités
Tom Hopper : Une comédie romantique sur Netflix

Tom Hopper : Une comédie romantique sur Netflix
La comédie romantique Love in the Villa met en vedette Tom Hopper (Sir Perceval) et Kat Graham. Le...

Rupert Young dans

Rupert Young dans "La Chronique des Bridgerton"
Notre Premier Chevalier Sir Léon passe en ce moment sur Netflix. Rupert Young interprète Lord Jack...

Anthony Head au Wales Comic Con

Anthony Head au Wales Comic Con
Oyez, Oyez, bonnes gens Pour tous ceux qui aimeraient revoir le roi Uther Pendragon ... Anthony Head...

Nouveau Calendrier et nouveau sondage

Nouveau Calendrier et nouveau sondage
Coup de chaud à Camelot ! Le Grand Dragon est venu nous rendre visite et a fait monter la...

Nouvelle Photo du mois !

Nouvelle Photo du mois !
En juillet... de l'année dernière, vous aviez choisi le petit Aithusa sur son rocher. A partir...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

quimper, 08.08.2022 à 17:07

Viens aider le célèbre détective londonien à départager huit criminels en votant dans le sondage. Bonne semaine à tous

lolhawaii, 09.08.2022 à 01:24

Le calendrier d'août est arrivé sur les quartiers Hawaii 5-0 et MacGyver Ce sont des créations de Terillynn, venez nous donner votre avis svp !!

Supersympa, 09.08.2022 à 23:06

Bonsoir à tous ! Nouveau mois (encore très chaud) sur les quartiers Alias, Angel, Dollhouse et The L Word.

ShanInXYZ, 10.08.2022 à 18:12

Voyage au centre du Tardis : thème de la semaine, l'Aventure qui vous a le plus marqué, on attend vos photos alors passez voir le Docteur

sanct08, 10.08.2022 à 21:43

Bonsoir, animations + forums + sondages vous attendent sur Le Caméléon et X-Files ! De même un nouvel EV vous attend chez Jarod !

Viens chatter !