VOTE | 491 fans

#210 : Un Plan Machiavélique

Des dignitaires des royaumes rivaux rendent visite à Camelot pour des pourparlers de paix, mais ce que le Roi Alined veut vraiment, c'est la guerre, et il fera tout ce qui est en son pouvoir pour attiser les hostilités, même utiliser de la magie. Trickler jette un sort à Arthur pour le faire tomber éperdument amoureux de la fille du Roi Olaf, Viviane.

Popularité


5 - 1 vote

Titre VO
Sweet Dreams

Titre VF
Un Plan Machiavélique

Première diffusion
28.11.2009

Première diffusion en France
21.03.2010

Vidéos

210 - Arthur and Gwen

210 - Arthur and Gwen

  

''She's not my type'' Arthur & Merlin (VO)

''She's not my type'' Arthur & Merlin (VO)

  

''Go on Merlin, say it'' Merlin & Arthur (VO)

''Go on Merlin, say it'' Merlin & Arthur (VO)

  

Merlin- Arthur's "A Proclamation of love" Scene

Merlin- Arthur's "A Proclamation of love" Scene

  

Extrait VO - ''Lady in your chambers''

Extrait VO - ''Lady in your chambers''

  

Merlin- Arthur's "Destiny and Chicken" Scene

Merlin- Arthur's "Destiny and Chicken" Scene

  

Photos promo

Plus de détails

Quatre rois des royaumes voisins arrivent à Camelot pour des pourparlers de paix avec le Roi Uther. Le Roi Olaf se présente au château accompagné de sa fille, Lady Viviane, charmante jeune femme blonde. Le Roi Alined, qui est contre la signature d'un traité de paix, charge son bouffon Trickler de jeter un sort à Arthur pour qu'il tombe amoureux de Viviane. Le Roi Olaf est en effet très protecteur avec sa fille et il se fâchera avec la famille Pendragon s'il vient à découvrir que son héritier s'approche trop près de sa fille. Le sort est jeté et le jeune Prince s'éprend aussitôt de Viviane.

Quand Arthur demande à Merlin de remettre un bouquet de fleurs à "son amour", le jeune magicien pense immédiatement qu'il s'agit de Gwen. Il dépose donc le présent sur la table de la maison de la jeune servante. Un peu plus tard, il se rend compte de sa méprise lorsque le Prince lui vante ave centhousiasme les qualités de Lady Viviane. Merlin se précipite chez Gwen mais il arrive trop tard, elle a découvert le bouquet de fleurs et semble très touchée de l'attention d'Arthur.

Merlin est consterné de voir Arthur aussi épris de Viviane. Il comprend qu'il a été victime d'un enchantement quand il découvre une mèche blonde appartenant à la jeune femme sous l'oreiller du Prince. Merlin en parle aussitôt à Gaius qui lui fait part de ses craintes: si Olaf découvre l'intérêt d'Arthur pour sa fille, cela pourrait compromettre la paix. Fort heureusement, Viviane est insensible aux attentions du Prince et repousse ses avances. Le Roi Alined a fait la même constatation et charge son bouffon de jeter un sort à Viviane pour qu'à son tour, elle tombe amoureuse d'Arthur.

La fille d'Olaf est bientôt victime de l'enchantement de Trickler. Elle se précipite dans la chambre d'Arthur afin de lui déclarer son amour. Fort heureusement, Merlin arrive le premier pour sauver la situation: il utilise ses pouvoirs magiques pour endormir Viviane et la dissimule dans une armoire avant l'arrivée d'Arthur et d'Olaf qui cherche sa fille. La jeune femme n'est pas découverte dans les appartements princiers.

Alors que Viviane est sagement endormie dans sa chambre, Merlin et Gaius espèrent de tout cœur qu'elle ne se réveillera pas avant que le traité soit signé. Malheureusement, un nouvel événement va compliquer la situation: Gwen a rassemblé tout son courage et elle a écrit un petit mot à Arthur l'invitant à la retrouver au coucher du soleil. Le Prince a découvert la missive glissée sous sa porte mais il est aussitôt persuadé qu'elle vient de Viviane. Il entreprend alors l'escalade du mur du château pour rejoindre "son amour": la fille d'Olaf!

L'heure est venue de signer le traité de paix. Le Roi Olaf remarque l'absence étrange et inexpliquée d'Arthur et décide de se rendre sans délai dans la chambre de sa fille. Le reste de la délégation lui emboite le pas. Ils arrivent au moment où Arthur est parvenu à réveiller Viviane et se penche vers elle pour l'embrasser. Merlin fait une tentative désespérée pour briser le sort en utilisant discrètement ses pouvoirs magiques mais en vain. Les deux jeunes gens échangent un baiser sous le regard furieux du Roi Olaf. Hors de lui, le souverain jette son gant à Arthur, qui n'entendant pas renoncer à "son amour", accepte le défi: il y aura combat à mort entre les deux hommes.

La guerre semble inévitable dans la mesure où l'un des deux combattants, Arthur ou Olaf, mourra. De plus Gaius explique à Merlin que la situation est encore plus complexe, car ils ne peuvent révéler à Uther que tout cela est l'œuvre de la magie employée par le roi Alined, sinon le Roi de Camelot découvrira qu'un des royaumes voisins utilise la magie et la paix ne pourra pas être signée.

Le duel entre Arthur et le Roi Olaf commence par un affrontement au bâton. Le jeune Prince n'est pas maître de toutes ses capacités: ses pensées sont plus tournées vers la jolie Princesse assise dans les gradins que par le combat. Alors qu'il lance un regard amoureux à Viviane, Olaf en profite pour prendre l'avantage et le blesse, il remporte la première manche. Gwen assiste elle aussi au duel, elle se sent trahie et navrée en même temps.

Gaius envoie Merlin chercher conseil auprès du Grand Dragon. Si l'enchantement n'est pas brisé rapidement, Arthur, trop distrait pour combattre, va être tué. Le Grand Dragon révèle à Merlin que le sort ne peut être brisé que par un baiser de la femme qu'Arthur aime sincèrement.

La deuxième manche du combat a lieu. Les deux combattants s'affrontent à la masse d'arme et une fois encore, Arthur a la tête ailleurs. Olaf prend à nouveau l'avantage et blesse le Prince à l'épaule. Fort heureusement, le sablier a fini de s'écouler avant qu'il puisse l'achever. Le père de Viviane remporte la deuxième manche.

Pendant ce temps, Merlin se rend chez Gwen et implore son aide pour sauver Arthur. Elle refuse en affirmant qu'Arthur a clairement montré qu'il n'éprouvait rien pour elle. Merlin insiste et lui explique que le Prince est victime d'un enchantement mais n'éprouve en réalité rien pour Viviane. La jeune servante accepte finalement de le suivre. Gaius est atterré en soignant les blessures d'Arthur: le fils d'Uther semble indifférent à son état pourtant très sérieux, et toutes ses pensées restent tournées vers Viviane. Quand Gwen entre sous la tente d'Arthur, il est perplexe, ne s'expliquant pas sa présence. Elle s'élance alors vers lui et l'embrasse. D'abord surpris, Arthur se laisse bientôt gagner par son amour pour Gwen et lui rend son baiser. Le charme est rompu. La jeune femme lui explique qu'il est en train de faire un duel à mort avec Olaf et qu'il est en train de perdre.

C'est l'heure de la troisième manche, un duel à l'épée. Arthur, gravement blessé, peine à parer les coups de son adversaire. Alors qu'il semble sur le point d'être vaincu, il croise le regard de Gwen dans les gradins. Dans un sursaut d'énergie, il parvient à déséquilibrer Olaf qui tombe à terre. Le Prince lève son épée, prêt à achever le père de Viviane puis il fait un pas en arrière et lui tend la main dans un geste pacifique. Viviane est surexcitée dans les gradins, toujours éprise d'Arthur mais lui n'a d'yeux que pour Gwen.

Plus tard, Arthur se rend chez la jeune servante pour s'excuser de son attitude envers elle alors qu'il était sous l'emprise de l'envoutement. Il lui a apporté une rose et lui avoue qu'il n'aime qu'elle. Avant qu'il ajoute autre chose, Gwen l'interrompt et lui dit qu'elle sait que rien ne pourra jamais se passer entre eux, qu'elle ne pourra jamais être sa reine. Les deux jeunes gens se séparent tristement.

Uther et Olaf se réconcilient, la paix est signée et les différentes délégations s'apprêtent à quitter Camelot. Le Roi Alined est intérieurement furieux que son plan ait échoué, il rejette la faute sur son bouffon Trickler qu'il entend bien punir pour cet échec.

 

Écrit par Locksley pour Merlin HypnoSéries.

Episode 2.10 - Le Plan Machiavélique

 

CHATEAU DE CAMELOT:

Uther et Arthur sont sur le balcon, ils attendent l’arrivée d'autres souverains. Uther est tendu.

Artur: Père, nous ne partons pas au combat, alors ne prenez pas cet air sombre.

Uther: Jamais encore les souverains des cinq royaumes n’ont pu se réunir de cette manière. Jamais encore, nous n’avons tous travaillé pour le même but, pour la paix. Si cette conférence est couronnée de succès, Camelot entrera dans une nouvelle ère de prospérité. Si elle échoue, cela signifiera presque certainement la guerre.

COUR DE CAMELOT:

Le Roi Alined et son fidèle bouffon Trickler arrivent à Camelot. Le Roi Alined descend de cheval et fait tomber sa cape.

Alined: Bouffon !

Trickler: Oui !

Alined: Est-ce trop te demander que de veiller à anticiper mes besoins ! (il lui donne un coup sur la tête)

Trickler: Oh ! Désolé Majesté.

Alined: Arrête de pleurnicher ! (il lui donne un coup dans le derrière)

Trickler: Désolé Majesté !

Uther arrive avec Arthur pour les accueillir.

Uther: Alined ! Soyez le bienvenu pour cet évènement mémorable !

Alined (avec une arrière pensée): Mémorable ! Oh oui ! Espérons-le !

CHAMBRE DU ROI ALINED:

Le Roi Alined est dans ses appartements avec son bouffon.

Alined (regardant l’arrivée du Roi Olaf et de sa fille Vivianne depuis sa fenêtre): Uther peut penser que nous sommes venus ici pour la paix, mais celle-ci n’est pas du tout mon but.

Trickler: Dois-je comprendre que Lady Vivianne fait partie de notre plan ? Elle est tout à fait ravissante.

Alined: Ne dit pas cela à portée d’oreille de son père, pas si tu tiens à ta tête ?

Trickler: Oh… oh oui ! J’y tiens, oui ! C’est ce que j’ai de plus admirable !

Alined: Olaf est l’imbécile le plus surprotecteur que j’ai jamais vu ! Ce serait sûrement la fin des pourparlers de paix  si quelqu’un tentait de séduire sa fille…

Trickler: Aucun homme ayant tous ses esprits ne ferait cela ? 

Alined: Mais Arthur n’aura pas, tous ses esprits. Tu me suis ?

Rires sarcastiques.

***GENERIQUE***

COUR DE CAMELOT:

Le Roi Olaf arrive à son tour en compagnie de sa fille Lady Vivianne.

Olaf: Quel genre d’accueil est-ce que celui-ci ? Vous nous laissez tourner en rond comme les dernières hirondelles de l’été !

Uther: Vous êtes les bienvenus Olaf !

Olaf: Puis-je vous présenter ma fille, Lady Vivianne.

Uther: Lady Vivianne, comme vous ressemblez à votre mère !

CHAMBRE DE LADY VIVIANNE:

Arthur présente à Lady Vivianne ses appartements, ainsi que sa nouvelle servante.

Arthur: J'espère que tout est à votre convenance ?

Vivianne: Disons que c'est... acceptable !

Arthur: La plupart de nos hôtes sont extrêmement heureux ici, je suis sûr que vous le serez aussi !

Vivianne: Hum ! Je ne suis pas la plupart de vos hôtes !

Arthur: En... effet oui. (Guenièvre approche) Au fait, puis-je vous présenter Guenièvre ! Elle va s'occuper de vous pendant la durée de votre séjour. Vous ne manquerez de rien, c'est une des meilleures servantes de Camelot !

Vivianne: Ah ah ah ! Alors je crains pour Camelot !

COULOIR DU CHATEAU:

Arthur et Gwen sortent de la chambre de Vivianne. Ils rient.

Arthur: Je te souhaite bonne chance !

Guenièvre: Mmm ! (silence)

Arthur: Je dois me préparer pour la fête. (il part)

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Merlin brosse la veste d’Arthur, ce dernier s’habille.

Arthur: Merlin ? Quel genre d’impression donne ceci à ton avis ? (il lui montre sa chemise trouée)

Merlin: Bah… qu’on a des mites chez nous !

Arthur: Va m’en chercher une autre.

Merlin (allant lui en donner une autre): Et… qui cherchez-vous à impressionner Sire ?

Arthur: Et bien, voyons voir ! Peut-être les cinq Rois assis dans la salle du banquet, juste en-dessous ?

Merlin: Oh ! Alors… pas la fille du Roi ? Lady Vivianne, elle est très très belle !

Arthur: Quiconque essaye d’impressionner Lady Vivianne le fait à ses risques et périls ! Olaf lui plongera sa tête dans une cuve d’huile bouillante, avant même qu’il ait pu dire bonjour ! Par ailleurs, elle n’est vraiment pas mon genre ! Elle est peut-être belle, mais elle est très mal élevée. Tu aurais dû entendre ce qu’elle a dit à Guenièvre !

Merlin: Et quiconque insulte Guenièvre le fait à ses risques et périls !

Arthur: Pardon ?

Merlin: Non rien ! Je connais votre sentiment pour elle, c’est tout. Enfin ! Si votre sentiment n’a pas changé, je suppose que c’est le cas ?

Arthur: Sache que, moi aussi, j’ai ma cuve d’huile bouillante !

Merlin: Ah ah ah ! Vous rougissez !

Arthur (se cachant): Pas du tout ! 

Merlin: Qu’est-ce qui vous gène chez Guenièvre ?

Arthur: Rien !

Merlin: Je crois qu’elle est très digne de votre amour.

Arthur: En effet ! S'il y avait de l’amour !

Merlin: Et… donc, il y en a.

Arthur: Merlin !

Merlin: Oui Arthur.

Arthur: Sors tout de suite !

Merlin: Oui Sire.

SALLE DU BANQUET DU CHATEAU:

Le bouffon fait son numéro devant tous les invités. Il joue un tour aux Rois.

Trickler: Mais il ne suffit pas seulement de plaire aux messieurs de la Cour ! Maintenant, j’ai un spectacle pour les dames !

Il fait apparaître des papillons. Tout le monde est bluffé par ce tour.

Uther (à Alined): Quel talent, en effet !

Alined: Nous nous efforçons de plaire.

Trickler (à Vivianne): Oh ! Mais qu’est-ce que je vois ? Lady Vivianne ? (il fait apparaitre un papillon derrière l’oreille de celle-ci, il en profite pour lui couper une mèche de cheveux) Il vous a prise pour une très jolie fleur !   

CHAMBRE DU ROI ALINED:

Le Roi Alined regarde Trickler préparer un sortilège pour Arthur avec la mèche de cheveux de Vivianne.

Trickler: Sbadayè oce on  anoarcte dosièlf sonyè awactnès içi if one solda bienté otsonéh sélamènes.

Alined: Dormez bien Prince Arthur, quand vous vous éveillerez, puissiez-vous n’avoir de pensées que pour Vivianne.

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Trickler jette une goute de sa potion sur les yeux d’Arthur, et place la mèche de cheveux en-dessous de son oreiller.

Trickler: éwesti néwact. (à Arthur) Faites de bons songes. 

COUR DE CAMELOT:

Le soleil se lève sur Camelot. Lady Vivianne rentre de balade.

Vivianne (criant après un serviteur): Vous m’avez fait attendre ! Maintenant prenez ça !

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Arthur observe Lady Vivianne depuis sa fenêtre, il en est tombé amoureux comme par magie.  

Merlin: Bonjour Sire !

Arthur: Tu ne crois pas si bien dire Merlin ! C’est le jour le plus ensoleillé ! 

Vivianne (dans la cour, au serviteur): Et faites attention, ils sont mal serrés !

Arthur: Le plus parfumé ! Le jour le plus beau ! Le jour le meilleur que j’ai jamais vu de toute ma vie !

Merlin: Vous êtes habillé ?

Arthur: Je suis le futur Roi de Camelot, et j’ai quelques talents figure-toi.

Merlin: En effet, vous avez un grand talent ! Pour faire faire les choses par les autres à votre place.

Vivianne (dans la cour, au serviteur): Vous n’êtes pas réveillez ? Allez-y ! Oust oust ! Filez !

Arthur: Fais ton travail Merlin ! Mais aujourd’hui, mon travail… est de faire la cour !

Merlin: De quoi ?

Arthur: De faire la cour ! J’ai envie de faire une grande déclaration d’amour !

Merlin (pensant qu’il s’agit de Guenièvre): C’est vrai ? Vous ne vouliez pas gardez vos sentiments secret ?

Arthur: Pourquoi ferais-je cela ?

Merlin: Bah… euh…

Arthur: A la fin de cette journée, j’aurai gagné le cœur de ma Dame !

Merlin: D’accord… et qu’est-ce que vous allez dire à votre père ?

Arthur: Oh ! Mon père n’a pas d’importance !

Merlin: Tiens ? C’est une façon de voir les choses.

Arthur: Alors oui ! J'ai besoin de ton aide pour... exprimer mes... sentiments !

Merlin: Bien sûr !

Arthur: Oui !

Merlin : Quoi ?

Arthur: Et bien comment j'exprime mes sentiments ?

Merlin: Ah ! Je vois... euh... les sentiments ?

Arthur: Les sentiments !

Merlin: Les filles ?

Arthur: Les filles !

Merlin: Des fleurs !

Arthur: Excellent ! Trouve-moi des fleurs ! Peut-être que tu dois envoyer aussi une note !

Merlin: Bonne idée oui !

Arthur: Quelque chose… d'émouvant ! Quelque chose qui vient du cœur ! Quelque chose de... oh, tu trouveras bien quelque chose !

MAISON DE GWEN:

Merlin (en toquant) : Guenièvre, (il entre) Guenièvre ? (il dépose un bouquet de fleurs, sans oublier un petit message provenant d’Arthur, lisant le message) « Les barrières qui nous séparent ne sont rien en comparaison du pouvoir du vrai amour - Arthur »

SALLE DU CONSEIL DU CHATEAU:

Tous les souverains sont réunis afin d’écrire le traité, Arthur s’y trouve et s’ennuie. Merlin lui fait signe, au loin que tout est fait. Arthur le rejoint.

COULOIR DU CHATEAU:

Arthur: Tu l’as fait ?

Merlin: Je les ai déposées dans sa chambre pour éviter que tout le monde les voit.

Arthur: Tu es sûr qu’elle les a eues ?

Merlin: Je suis sûr qu’elle les aura !

Arthur: Excellent ! On n'a plus qu’à attendre !  

Arthur et Merlin aperçoivent Guenièvre et Lady Vivianne, au loin, dans le couloir

Arthur: Oh ! Mais le Ciel l'a bénie ! Elle est encore plus belle qu'avant ! Tu ne trouves pas ?

Merlin (pensant qu’il s’agit de Gwen): Si si... Je suis surpris de vous entendre parler aussi ouvertement
!
Arthur: Rien d'étonnant ! J'ai envie de le dire au monde entier ! J'ai une grande envie de le crier dans tout le royaume !

Merlin: Euh... vous êtes sûr que c'est une bonne idée ? Moi je comprends vos sentiments, mais d'autres personnes y trouveraient à redire.

Arthur: À redire ? À quoi ?

Merlin: Bah... vous êtes le futur Roi de Camelot, et elle n'est qu'une servante, même si c'est une très jolie servante ! (il reçoit une gifle d'Arthur) Ah !

Arthur: Lady Vivianne est de sang royal et une future reine ! Et j'aurai ta tête si j'entends encore de telles insolences !

Merlin: Lady Vivianne ? Oh non.

MAISON DE GWEN:

Merlin entre sans frapper à la porte, il arrive trop tard, Gwen est en train de lire le message du Prince.

Guenièvre (surprise): Merlin ? Tu pourrais frapper.

Merlin: Patatra !

Guenièvre: Quoi ?

Merlin: Pat…tatra ! J’ai entendu tomber quelque chose par terre ! Certainement sous la table ! (il se met sous la table)

Guenièvre (s’abaissant sous la table): Est-ce que tu te sens bien ?

Merlin (se levant)  Moi ? On ne peut mieux ! Et toi ?

Guenièvre: J’ai eu une journée très surprenante.

Merlin: C’est vrai ?

Guenièvre (admirant ses fleurs): Tu as déjà connu des moments où tu as perdu tout espoir, et alors à l’improviste, il arrive quelque chose qui te redonne confiance ?

Merlin: Plus ou moins.

Guenièvre: Et bien, c’est ce qui m’est arrivé aujourd’hui.

MAISON DE GAIUS:

Merlin interrompt Gaius dans son travail.

Merlin: Il se peut que j’ai causé un problème ! Encore que, ce ne soit pas entièrement  ma faute.

Gaius: Quoi encore Merlin ?

Merlin: Arthur est amoureux.

Gaius: Et comment as-tu causé cela ?

Merlin: Cette partie c’est pas ma faute, l’autre partie…  je peux pas parler de cette partie ?

Gaius: C’est clair comme du jus de boudin !

Merlin: Arthur est fou amoureux, il n’arrive à se concentrer sur rien, il ne pense qu’à elle ! Il ne parle que d’elle ! (Gaius ne comprend toujours pas de qui il parle) Cette… Lady Vivianne.

Gaius: Lady Vivianne ? Comment cela a-t-il pu arriver si soudainement ?

Merlin: Je n’en sais rien. Il y a quelque chose qui cloche, pas plus tard qu’hier, il l’a jugée mal élevée.

Gaius: Si Arthur proclame son amour pour Vivianne, Olaf sera furieux, je suis sûr qu’Arthur le sait.

Merlin: Voyez-vous, il a dit que c’était son travail que de la conquérir avant la fin de la journée.

Gaius: Alors c’est ton travail de l’en empêcher.

COULOIR DU CHATEAU:

Arthur toque à la porte de Lady Vivianne. Il apporte le diner.

Vivianne: Qui est là ?

Arthur: C’est le destin mon grand amour ! Le destin et du poulet ! (elle lui ouvre la porte) Quelle belle association n’est-ce pas ? (elle lui claque la porte au nez, mais celui-ci résiste, il rouvre la porte) Les haricots sont froids mais la viande est délicieuse !

Vivianne: Allez-vous-en !

Arthur: Mon amour, en quoi donc ai-je pu vous offenser ?

Vvianne: Moi votre amour ? (l’air écoeuré) Je ne le serai jamais !

Arthur: Je vous en prie, allons.

Vivianne: Mon père vous tuera s’il vous trouve ici !

Arthur: Votre père ne m’inquiète nullement !

Vivianne: Vous ne direz plus ça, quand il vous poursuivra un couteau  à la main ! Moi je l’ai déjà vu.

Arthur: C’est vrai ?

Vivianne: Oui ! (elle lui claque à nouveau la porte au nez

Arthur (toquant à la porte de nouveau): Seulement cinq minutes !

Merlin arrive de justesse.

Merlin (à Arthur): Votre Altesse, je ne crois pas que vos avances sont les bienvenues.

Vivianne (de derrière sa porte): Fichez-moi le camp et emportez votre poulet avec vous !

Arthur (à Merlin): Je vois pas du tout pourquoi tu dis ça. (il lui donne le diner, tout énervé)

Trickler les a espionné de loin, il constate que le plan n’a pas fonctionné.

CHAMBRE DU ROI ALINED:

Trickler rapporte ce qu’il a vu à son maitre.

Alined: Ce n’est pas vrai ! C’est insupportable ! Toutes les femmes du pays sont attirées par ce garçon ! Je suis presque attiré par lui moi-même.

Trickler (riant): Oh oh oh ! Très bien, mais… mais pas Lady Vivianne Majesté.

Alined: Nous avons jusqu’à demain soir pour saboter cette conférence. J’ai besoin d’une guerre ! Tu me comprends ?

Trickler: Oh oui oui oui ! Je comprends, je…

Alined: La paix me rendra pauvre. Et tu sais ce qui arrive aux monarques sans sous ? (renversant les pièces de son échiquier les unes après les autres) Ils ne peuvent plus se payer de château, ni de chevaliers, ni de bouffons.

Trickler: Oh mais Majesté…

Alined: Il suffit ! Il sera temps de pleurnicher quand la hache sera au-dessus de ta tête ! Pour l’instant il y a du travail à accomplir ! Tu entends ?

Trickler (peureux): Oh oui oui oui oui oui Ssss…Sire.

 CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Arthur est déçu.

Arthur: Vas-y Merlin, dis-le.

Merlin: Quoi ?

Arthur: Que tu ne penses pas que je doive poursuivre mes avances.

Merlin: Bah… puisque vous demandez, je crois que pas mal de choses font obstacle à une union heureuse entre vous et Lady Vivianne, son père assoiffé de sang pour commencer ?

Arthur: Et son manque d’intérêt à mon égard pour continuer.

Merlin: Ne pourrait-il pas… être intéressant de revenir à votre ancien amour ? Encore que, j’ai des réserves de ce côté-là aussi.

Arthur: De quoi est-ce que tu parles Merlin ? Je n’ai pas d’ancien amour.  (il se couche, il voit une mèche de cheveux blond à côté de son oreiller) Mais qu’est-ce que c’est ? (à Merlin) C’est quoi ça ? Dis donc, tu pourrais faire un peu attention à certains détails.

MAISON DE GAIUS:

Gaius observe la mèche, que Merlin le lui apporté, à la loupe.

Merlin: Je savais que quelque chose clochait.

Gaius: Arthur est ensorcelé.

Merlin: J’aurais dû m’apercevoir qu’il était magicien. Personne ne fait apparaître des papillons comme ça.

Gaius: Le bouffon ?

Merlin: Pourquoi veut-il qu’Arthur tombe amoureux de Vivianne ?

Gaius: Les avances faites par Arthur, ce serait un excellent moyen de ruiner la conférence de paix. Peut-être qu’Alined veut la guerre ?

Merlin: Sans la provoquer lui-même.

Gaius: C’est ce genre de comportement lâche auquel on peut attendre de sa part. Lâche mais habile.

Merlin: Nous devons trouver un moyen pour qu’Arthur reprenne son attitude normale.

Gaius: Avant qu’il ne soit trop tard.

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Arthur rêve de Lady Vivianne, alors qu’au même moment, Trickler lui coupe une mèche de cheveux.

Arthur: Mmm… Lady Vivianne… mon amour…

Trickler: Oui oui… ne vous réveillez pas…  

CHAMBRE DE LADY VIVIANNE

Trickler effectue le même sortilège qu’il a utilisé pour Arthur, cette fois-ci sur Vivianne. Il met la mèche de cheveux d’Arthur en-dessous du coussin de Vivianne, et lui verse des gouttes sur les yeux.

MAISON DE GAIUS:

Merlin s’est assoupi sur ses bouquins, cherchant désespérément un moyen de sortir Arthur du sortilège de Trickler. 

Gaius: Petit déjeuner !

Merlin: Mmm… il y a plus de six-cent-trente-six sortilèges d’amour dans ce grimoire. Parmi eux, cent-cinquante ont besoin d’une mèche de cheveux.

Gaius: Oh ! Grand Dieu ! Il n’y a pas moyen de restreindre les recherches ?

Merlin : Je l’ai fait, mais si je choisis celui-là, et que ce n'est pas le bon, Arthur deviendra un crapaud. Et si celui-là n’est pas le bon, Vivianne perdra tous ses cheveux.

Gaius: Olaf ne déclara peut-être pas la guerre pour ça, mais elle, elle le fera.

Merlin (acquiesçant): Mmm.

COULOIR DU CHATEAU:

Gwen est en train d’amener le petit déjeuner de Vivianne, Trickler use de sa magie pour lui prendre son plateau, et pour le ramener lui-même à Vivianne.

Trickler (au loin): Floguèreth. (Gwen tombe) Oups !

Trickler se rend chez Vivianne, qui est très heureuse. Il toque.

Trickler: Guenièvre a eu un empêchement, et j’ai pensé que vous apprécieriez un  petit déjeuner !

Vivianne (l’air très béat): Oh ! Merci, c’est très gentil ! Je suis si heureuse ce matin que j’en oublierais presque de manger ! Oh ! Mais ça a l’air merveilleux, vraiment merveilleux !

Trickler: Dites-moi ma Dame, qu’est-ce qui a pu causer un tel bonheur ?

Vivianne: Je ne puis le dire, ne me le demandez pas !

Trickler: Très intrigant… dites-vous bien que le mot de bouffon a un deuxième sens, il veut aussi dire « gardien des secrets ».

Vivianne: Vraiment ?

Trickler: Non ! (rire)

Vivianne: Oh bouffon ! Il ne faut le dire à personne, et surtout pas à mon père.

Trickler: Continuez.

Vivianne: Je suis amoureuse !

Trickler: Oh oh ! Comme c’est merveilleux ! De moi ?

Vivianne (riant, puis l’air dégoûtée): Non ! D’un homme plus courageux qu’un lion ! Plus fort qu’un bœuf ! Et aux formes si parfaites qu’on dirait qu’il a été sculpté par les Dieux eux-mêmes !

Trickler: Oh ! Mais ça ne peut-être que moi !

Vivianne: Le simple fait de dire son nom m’apporte un plaisir infini !

Trickler: Ne vous privez pas de le dire !

Vivianne: Arthur ! Voilà ! Je l’ai dit ! Mon cœur appartient à Arthur !

Trickler: Excellent.

Vivianne: En fait, je vais lui dire maintenant ?

Trickler: Oh ! Très bonne idée !

Vivianne: Où est Guenièvre je veux m’habiller ?

Trickler: Oh ! Mais vous êtes tellement belle ma Dame ! Comment refuserait-il de vous voir comme ceci ?

Vivianne: En chemise de nuit ?

Trickler: Pourquoi pas ?

COUR DE CAMELOT:

Arthur est très triste et pensif au sujet de Vivianne, Gwen l’aborde.

Guenièvre: Que se passe t-il Arthur ? Vous paraissez fort préoccupé.

Arthur (soupirant): Hum, tu lis dans mes pensées. Je me suis ridiculisé voilà tout. Et c’est… c’est très ennuyeux.

Guenièvre: Je suis sûre que ce n’est pas vrai.

Arthur: Tu as bon cœur Guenièvre, mais je crains que si, j’ai accompli… un geste, il n’a pas été bien reçu.

Guenièvre: Vous êtes sûr ?

Arthur: Plutôt oui !

Guenièvre (pensant qu’il s’agit du geste envers elle): Vous faites erreur.

Arthur: C’est vrai que tu es très proche de la Dame en question.

Guenièvre: Votre cadeau a été fort apprécié. Mais la situation est délicate, et… et il n’est pas toujours facile d’exprimer ce que l’on a au fond de son cœur.

Arthur: Tu crois qu’il y a de l’espoir ?

Guenièvre: Il y a toujours de l’espoir.

Arthur: Si seulement j’avais un moyen de savoir.

Guenièvre: En effet mon Seigneur.

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Vivianne toque à la porte en chemise de nuit, elle a l’intention de tout révéler au Prince de son amour pour lui. Mais ce dernier n’est pas encore arrivé, c’est Merlin qui lui ouvre la porte. 

Vivianne (éprise d’une folie): J’aimerais voir Arthur. Ton maître, mon Seigneur…

Merlin: Votre quoi ?

Vivianne: Mon délice des délices ! (elle entre)

Merlin: Oh non !

Vivianne: Où est-il ?

Merlin: Il n’est pas là ! C’est une fort bonne chose il me semble !

Vivianne: Alors j’attendrai !

Merlin: Je ne pense pas que ce soit une bonne idée ! Vous n’êtes pas habillée.

Vivianne: Mon amour se moque de ce que je porte, du moment que je suis là. Va le chercher !

Merlin: Je peux pas.

Vivianne: Tu dois !

Merlin: Pas question.

Vivianne: Je te l’ordonne comme il te l’ordonnerait !

Merlin: Je vous supplie… de vous en aller.

Vivianne: Je veux mon amour ! J’ai besoin de mon amour !

Merlin: Oh non !

Vivianne: Je veux le voir maintenant ! Ah !

Vivianne grimpe sur le lit d’Arthur, et sent l’odeur de ses draps.

Merlin: Oh je rêve !

SALLE DU CONSEIL DU CHATEAU:

Tous les Rois sont débordés par le nouveau traité de paix. Trickler informe, par le biais d’un serviteur, Olaf de la présence de Vivianne dans les appartements d’Arthur.

Uther (à Olaf): Voici qui est très généreux !

Olaf: Un petit instant.

Serviteur (à Olaf): Votre fille est dans la chambre du Prince Arthur.

Olaf (criant): Quoi !

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Merlin entend Olaf hurler depuis le couloir.

Olaf: Où est-il !

Merlin (surpris): Qu’est-ce que c’est ? (il ouvre la porte, et aperçoit Arthur arrivant d’un côté, et Olaf de l’autre) Oh non ! Oh non ! (à Vivianne) Allez ! Partez d’ici et vite !

Vivianne: Tu ne peux pas nous séparer, c’est écrit dans le ciel ! « Vivianne et Arthur, un amour pour l’éternité, un amour plus fort que le temps, un amour plus fort que… »

Merlin: Arrêtez ! suièfnu ! (Vivianne s’écroule sur le lit, elle est endormie

Arthur arrive, Merlin referme la porte de l’armoire dans laquelle il vient d'enfermer Vivianne.

Arthur: Pourquoi tu es toujours là, à traîner comme une mauvaise odeur ? C’est moi qui dois prendre un bain. Je ne gagnerai pas le cœur de mon aimée en puant comme un vieil arbre brûlé.

Merlin: Non Monseigneur.

Olaf (entrant dans les appartements d’Arthur): Où est-elle ! Je sais qu’elle est ici Arthur ! Rendez-là moi ! Ou subissez ma colère !

Arthur (à Merlin): De quoi est-ce qu’il parle ?

Merlin: Euh…

Arthur (à Olaf): Si je vous ai déshonoré de quelque manière, je vous en prie, fournissez m’en la preuve et j’affronterai les conséquences.

Olaf: Mon bouffon vient de m’informer que Lady Vivianne est dans vos appartements.

Arthur: Si seulement c’était vrai !

Olaf le lui prend son col d’une poignée ferme. Merlin essaye de lui sauver la mise.

Merlin: Si seulement c’était vrai…vous n’auriez pas l’air aussi abruti !

Olaf (lâchant Arthur, aux soldats): Fouillez la chambre ! (à Arthur) J’espère pour vous qu’ils ne la trouveront pas.

Merlin (discrètement): Péapsévet. (les portes de l’armoire sont fermées à clé)

Trickler fouille, ne trouvant rien, il soupçonne Merlin de cacher Vivianne dans l’armoire. Il se dirige donc vers l’armoire et essaye de l’ouvrir.

Merlin (à Trickler): Elle s’ouvre plus depuis des années.

Olaf (criant après Trickler): Bouffon ! Tu m’as ridiculisé ! (à Arthur) Je suis… affreusement désolé Arthur de vous avoir importuné, j’espère que vous accepterez de me pardonner.

Arthur lui pardonne.

Olaf (aux soldats): Allez voir si Lady Vivianne va bien ! Et restez à l’extérieur de sa chambre !

Arthur: Si seulement Lady Vivianne était dans ma chambre ! Comme ce serait… merveilleux ! Tu n'es pas d’accord Merlin ? (silence) Merlin ! Merlin ?

CHAMBRE DE LADY VIVIANNE:

Merlin porte Vivianne jusqu’à sa chambre.

CHAMBRE DU ROI ALINED:

Trickler cherche une excuse à son Roi.

Trickler: C’est ce fouineur de Merlin ! Il nous surveille Majesté ! Je n’ai rien pu faire, j’espère que vous comprenez ô Maître vénéré ! Dites-moi que vous pardonnez à votre bouffon.

Alined: Il ne te reste que quelques heures avant que le traité de paix ne soit signé.

Trickler: Ce sera bien suffisant Maître. Oh oh oui ! Bien suffisant.

Alined: C’est moins de temps que tu en as disposé précédemment, et tu n’as pas réussi jusqu’ici.

Trickler: Oh oui, mais le sortilège est vraiment très puissant votre Majesté. Tôt ou tard, ces deux là seront attirés l’un vers l’autre.

Alined (attrapant la mâchoire du bouffon): Si tu ne veux pas te faire couper ta fort jolie tête, tu as intérêt à faire en sorte que cela se produise !

Trickler (essayant de parler): Oui oui oui… c’est sûr…

COULOIR DU CHATEAU:

Gwen glisse une lettre dans les appartements d’Arthur.  

SALLE DU CONSEIL DU CHATEAU:

Les écrits du traité de paix sont terminés.

Uther: C’est d'une importance capitale pour les cinq royaumes ! Ce traité de paix a été long à élaborer, et je sais que vous avez hâte de retourner voir vos familles, donc nous allons procéder à la cérémonie de signatures immédiatement ! Je suis ravi mes amis ! Tout à fait ravi !

Alined: Ah ah ah ! Comme nous le sommes tous !

MAISON DE GAIUS:

Merlin: Ça y est ! J’ai trouvé !

Gaius: Tu es sûr ? Tu ne va pas transformer Arthur en caméléon bossu ou en crapaud amoureux ?

Merlin: Non ! Je garderai ça pour un autre jour !

CHAMBRE DU PRINDE ARTHUR

Arthur ramasse la lettre glissée pas Gwen sous sa porte, il la lit.

Arthur: « Une seconde chance. Au coucher du soleil, j’attendrai votre présence. » (il pense qu’il s’agit de Vivianne

MAISON DE GWEN:

Gwen prépare sa table pour le dîner qu’elle pense prendre avec Arthur.

COULOIR DU CHATEAU:

Arthur parcourt les couloirs afin de rejoindre Vivianne dans ses appartements, il oublie que des gardes surveillent sa chambre.

Soldat 1: Je pense que demain nous aurons une belle journée ensoleillée.

Soldat  2: Ouais ! Je l’espère en tout cas.

Arthur prend la direction de la cour du château, une rose dans la bouche, commence à grimper, le mur allant jusqu’à sa fenêtre.

 

De son côté, Gwen se prépare à l’accueillir.

 

CHAMBRE DE LADY VIVIANNE:

Arthurl réussit enfin à entrer dans la chambre de Vivianne qui est endormie.

Arthur : Ah ! Enfin.

CHAMBRE DU PRINDE ARTHUR:

Merlin vient chercher Arthur pour la cérémonie des signatures.

Merlin: Arthur ? Arthur !

Il se rend compte qu’Arthur est sûrement avec Vivianne.

 

Chez elle, Gwen commence à s’impatienter.

 

SALLE DU CONSEIL DU CHATEAU:

Tous le monde attend l’arrivée d’Arthur pour débuter la cérémonie.

Chevalier (à Uther): Arthur est introuvable.  

Alined: Y aurait-il un problème Uther ?

Uther: Non. Pas du tout, Arthur est juste un peu en retard c’est tout.

Alined: Ah ! D’autant même que Lady Vivianne.

CHAMBRE DE LADY VIVIANNE:  

Vivianne se réveille, elle voit Arthur.

Vivianne: Ah ! Mon amour !

Arthur: Pour toujours ! Et à jamais !

Il s’embrassent fougueusement, Merlin arrive.

Merlin: Aboynié halécleft ! (son sort ne fonctionne pas, il réessaye) Aboynié alécleft ! Aboynié alécleft !

Trop tard Olaf et Uther sont sur les lieux.

Olaf : Je le savais !

Merlin: Oh c’est pas vrai !

Vivianne: Père ! Nous avons quelque chose à vous dire.

Uther: Arthur !

Olaf jette son gant.  

Vivianne (à Olaf): Oh Père !

Olaf (à Arthur): Vous m’avez dit que si un jour vous offensiez mon honneur, vous accepteriez d’en payer le prix ! Que dites-vous à présent Prince Arthur ?

Arthur: En quoi ai-je offensé votre honneur ! Sûrement pas par mon amour !

Olaf: Votre amour ? Vous ne savez même pas ce que c’est que l’amour ! Vous ne faites que profiter d’une jeune fille innocente !

Vivianne: Père !

Uther: Arthur !

Arthur: Je vous assure que mes sentiments pour votre fille sont aussi vrais qu’ils sont puissants !

Olaf: Lâchez-là ou subissez-en les conséquences ! (Arthur serre Vivianne contre lui)  Cela vaut-il la peine que vous risquiez votre vie ?

Vivianne (à Arthur): Arthur ?

Arthur: Oui ! Je prends ce risque. Je préfère mourir que de renier mes sentiments. J’aime votre fille de tout mon cœur ! (il embrasse Vivianne, et ramasse le gant d’Olaf)

 

Gwen éteint sa bougie, elle est vraiment déçue

 

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR:

Uther essaye désespérément de faire changer Arthur d’avis.

Uther: C’est inutile ! J’ai parlé à Olaf, il refuse de renoncer à ce duel. Il dit que son honneur a été souillé ! Et qu’il…qu’il exige réparation.

Arthur: Vous n’aviez pas à faire ça Père ! 

Uther: Ce sera un duel à mort ! Tu te rends compte de ce que tu as fait?

Arthur: On ne choisit pas quand on tombe amoureux.

Uther: Mais tu te rends compte que tes actes menacent la conférence de paix ? Et qu’ils peuvent apporter la guerre à Camelot ?

Arthur: J’aime me battre pour ce en quoi je crois.

Uther (à Merlin): Mais que lui est-il arrivé ?

Merlin: Mmm.

Arthur: Lady Vivianne ! Rien de plus. Et qui voudrait avoir plus.

Uther part furieux.

MAISON DE GAIUS:   

Merlin: Je ne comprends pas. La magie du bouffon est puissante, mais sûrement pas plus que la mienne.

Gaius: Les filtres d’amour sont des choses étranges.

Merlin: Vous devez aller voir Uther.

Gaius: Non !

Merlin: C’est un combat à mort !

Gaius: Si Uther s’aperçoit que l’un des Rois utilise la magie, il y aura certainement la guerre ! La seule manière de sortir de cette situation, c’est de désenvouter Arthur. Et de le désenvouter le plus vite possible.

CHAMBRE DE DAME MORGANE:

Morgane observe le monde depuis sa fenêtre, Gwen arrive.

Guenièvre: Quelque chose d’intéressant ?

Morgane: Tu n’es pas au courant ? Arthur a été surpris dans la chambre de Lady Vivianne.

Guenièvre: Quoi ?

Morgane: Le Roi Olaf a exigé réparation, ils vont se livrer un combat à mort. Tout cela pour l’amour d’une femme, et Lady Vivianne qui plus est ! (Gwen est très surprise) Tu sembles plus étonnée que je ne le suis !

Guenièvre: C’est très surprenant !

Morgane: Je me demande pourquoi il n’a pas maîtrisé ses sentiments ?

Guenièvre: Vous avez raison. Je ne regarderai pas ce tournoi si ça ne vous gène pas trop. Il y a beaucoup à faire ici. (partant à vive allure)

Morgane: Mais je t’en prie.

COULOIR DU CHATEAU:

Arthur et Merlin croisent Gwen.

Arthur: Ah ! Guenièvre ! Tu ne me souhaite pas bonne chance !

Guenièvre: Je devrais ?

Arthur: Tu ne sais pas ?

Guenièvre: Oh ! Si si, je sais. Mais j’aurais aimé que vous me l’appreniez vous-même ! Et que vous vous montriez plus honnête avec moi Arthur.

Arthur (à Merlin): De quoi parle t-elle ?

Merlin (sachant exactement ce que ressent Gwen): Aucune idée.

CHAMBRE DU ROI ALINED:

Trickler tend la couronne à son Roi.

Trickler: Vous êtes satisfait Majesté ? Pourrai-je conserver tous mes doigts ?

Alined: Bouffon ! Je ferai un moulage de tes doigts en or ! (rire) Je ne pouvais pas souhaiter mieux !

Trickler: Je vous l’avais dit, je ne vous décevrai pas Majesté.

Alined: Si Olaf tue Arthur, Uther déclarera la guerre. Si Arthur tue Olaf, ses hommes déclareront la guerre. (rires) On ne peut pas perdre non !

Trickler (voulant toucher la couronne): Vous permettez ! Aïe ! 

 AU PIED DES REMPARTS:

Le combat va débuter.

Uther: Le Roi Olaf a exigé réparation ! Selon les antiques lois de Camelot, cette affaire sera réglée par un tournoi en trois phases. Les armes choisies sont le bâton, la masse d’arme, et l’épée. Le combat se déroulera selon les règles de la chevalerie, jusqu’à la mort ! (essayant de raisonner son fils une dernière fois) Sommes-nous tous d’accord ? (Arthur acquiesce)

 

Le combat commence, Olaf ne perd une seconde pour attaquer Arthur, qui lance des regards à Vivianne. Arthur reprend le dessus tout en envoyant des baisers d’amour à sa belle. Le combat s’avère difficile, tous deux possèdent la même force physique. La première phase est terminée, Arthur s’en sort avec une petite blessure.

 

Dans la tente d’Arthur: Gaius consulte Arthur. 

Gaius: Je regrette, vous avez une côte brisée.  

Arthur: Rien ne peut m’abattre aujourd’hui ! Je suis invincible ! L’amour peut vraiment tout vaincre Gaius ! C’est la vérité.

Gaius (se retournant vers Merlin): Ça ne peut pas continuer, le combat n’est pas équitable, Arthur a la tête dans les nuages.

Merlin: Je ne sais vraiment pas quoi faire.

Gaius: Alors trouve quelqu’un qui saura.

CAVERNE DU GRAND DRAGON:

Le Grand Dragon (riant): Ah ah ! Ça, c’est de la magie ! En effet !

Merlin: Tout ce que j’ai essayé de faire a échoué !

Le Grand Dragon: D’après ce que tu me dis, le sortilège a asservi son cœur. 

Merlin: Son cœur a pris le contrôle de son cerveau.

Le Grand Dragon: Il n’y a pas de magie qui puisse rompre cet envoûtement.

Merlin: Il doit y en avoir un ?

Le Grand Dragon: Il y a une emprise trop forte.

Merlin: Je ne peux pas laisser mourir Arthur !

Le Grand Dragon: Patience ! Jeune Magicien ! La solution réside dans une force plus grande que toi et moi n’en pouvons concevoir. Une force qui a laissé perplexe bien des esprits…

Merlin: Vite ! J’ai très peu de temps !

 Le Grand Dragon: Une force…

Merlin: Aller ! Dites-le-moi !

Le Grand Dragon (mort de rire): Ah ah ah ! Et bien, c’est la plus grande force qui soit, l’amour !

Merlin: L’amour ?

 Le Grand Dragon: Tu dois trouver la personne qu’Arthur aime réellement.

Merlin: Et après ?

Le Grand Dragon: Un seul baiser de celle-ci, va briser l’envoûtement. Et il ne désirera plus jamais Vivianne.

 AU PIED DES REMPARTS:

Gaius: Êtes-vous sûr de pouvoir continuer Sire ?

Arthur (tel qu’un digne poète): Tant que j’aurai Vivianne à regarder, je pourrai vaincre le monde entier ! Par ailleurs ! La masse, c’est mon point fort ! Vous allez voir.

La deuxième phase débute, et Arthur prend une rafale de coups de masse. 

MAISON DE GWEN:

Merlin entre, sans frapper à la porte, Gwen est pensive.

Guenièvre: Patatra de nouveau Merlin ?

Merlin: Quoi ? Non ! Euh… non, j’ai besoin de ton aide, Arthur a besoin de ton aide.

Guenièvre: Je ne crois pas qu’Arthur ait besoin de moi.

Merlin: Guenièvre, ne t’inquiète pas, je sais tout.

Guenièvre: Tu sais quoi ?

Merlin: Tout ce que s’est passé ! Il suffit de vous regarder pour comprendre ce que vous éprouvez l’un pour l’autre. Écoute, je n’ai pas le temps de tout expliquer, alors tu vas devoir me faire confiance. Arthur est amoureux de toi.

Guenièvre: Non, c’est faux.

Merlin: Si tu ne me crois pas, fais confiance à tes sentiments.

Guenièvre: Je ne ferai plus jamais confiance à mes sentiments.

Merlin: Il est ensorcelé !

Guenièvre: Oui ! Par Lady Vivianne, je l’ai bien compris !

Merlin: Non ! Il est littéralement ensorcelé par de la magie, des potions, ou des filtres d’amour ! Aucun de ses sentiments n’est vrai !

Guenièvre: Comment peux-tu en être sûr ? Quand je l’ai vu, ses sentiments semblaient bien réels.

Merlin: Guenièvre, aucun de ses sentiments pour Vivianne n’est réel. Mais si on ne brise pas le sortilège, sa mort sera réelle, cherche au fond de ton cœur, tu sais qui il aime.

AU PIED DES REMPARTS:

La deuxième phase du combat n’est pas encore terminée, Olaf et Arthur se donnent de violents coups de masses. Arthur finit par tomber à terre, Olaf est sur le point de mettre fin à ses jours  quand Arthur est sauvé par le gong : le temps de la deuxième phase s’est écoulé.

Gaius sort de la tente d'Arthur, Gwen y entre, déterminée.

Arthur: Ah ! Tu viens enfin me souhaiter bonne chance ! A vrai dire, je n’en ai plus vraiment besoin.

Guenièvre: Non Arthur, je ne vous souhaite pas bonne chance.

Arthur: Bon, franchement ce n'est pas très poli.

Guenièvre (se dirigeant vers lui): Je vais réparer mon tort.

Ils s’embrassent, Arthur reprend peu à peu ses esprits, et finalement, embrasse fougueusement Gwen.

Arthur (ressentant sa blessure): Mais qu’est-ce que… qu’est-ce que je fais ici ?

Guenièvre: Vous vous battez, un combat à mort.

Arthur: Oh !

Guenièvre: Vous perdez.

Arthur: Mais je… je…

Guenièvre: Je n’ai pas le temps de vous expliquer. Restez... restez en vie pour moi Arthur. C’est tout ce que je demande pour l’instant.

Le combat va reprendre.

Arthur: Merlin, s’il m’arrive quelque chose, veille sur Guenièvre. Les gens peuvent penser que ce n’est qu’une servante dont on peut se passer, mais moi je sais que je ne peux pas m’en passer.

La troisième phase du combat, celle avec l’épée, débute. Arthur réussit à freiner les coups de son adversaire malgré sa blessure. Il perd un moment le contrôle du combat, mais il finit par faire tomber Olaf à terre. Il est sur le point, à son tour, de le tuer, mais au lieu de cela:

Arthur: Ce n’est pas ainsi que l’on construit la paix ! (il lui tend la main)

La foule l’applaudit. 

MAISON DE GWEN:

Gwen rentre chez elle et découvre une rose ainsi qu’un mot de la part d’Arthur.

Arthur (caché derrière sa porte): Cette fois, j’ai préféré te l’apporter moi-même. Je suis désolé pour… ce que je t’ai fait subir.

Guenièvre: Non, vous n’avez pas à me présenter d’excuses pour quoi que ce soit. Moi aussi j’ai causé pas mal de souffrances.

Arthur: Et bien, sois persuadée que mes sentiments pour… Vivianne, n’avaient rien de réels. (silence) Je n’en ai jamais aimée une autre.

Guenièvre: Ça vous arrivera un jour. Un jour, vous trouverez votre vraie princesse. Un jour, vous serez Roi de Camelot, et je ne peux pas être votre Reine.

Arthur: Tu n’en sais rien.

Guenièvre: J’en suis aussi certaine que vous l’êtes.

Arthur: Tout peut changer.

Guenièvre: En attendant que ça change (elle esquisse une révérence) Monseigneur.   

COULOIR DU CHATEAU:

Uther accompagne Olaf jusque dans la cour.

Olaf: Votre fils a sacrément la tête sur les épaules.

Uther: Oui !

Olaf: Je suis sûr qu’il tient ça de vous !

Uther : J’espère que ces évènements ne vont pas nuire à notre traité de paix ?

Olaf : Oh ! Je pense que c’était autant la faute de Vivianne que celle d’Arthur. Je vais l’éloigner de la tentation. Elle est bien trop jeune pour rencontrer de telles choses. Et oui, je pars en paix.

Uther: Je suis très heureux de l’entendre.

COUR DE CAMELOT:

Trickler est enchaîné au cheval d’Alined, qui va partir.

Alined (criant après Trickler): C’est tout ce que tu mérites bouffon ! Tu vas courir sur tout le chemin du retour !

Trickler: Mais mais… c’est pas possible Maître !

Alined: Et bien rend-le possible !

Uther (au loin): Pourquoi cette mauvaise humeur Alined ?

Artur: On pourrait croire que vous ne vouliez pas la paix !

Alined: Bien sûr que si je la veux ! La paix ! J’adore !

Uther: Vous pouvez revenir quand vous voulez pour relire le traité !

Alined: C’est fort aimable à vous ! (à Trickler) Allez ! (il s’en va)

Vivianne (à Uther): On pourra revenir aussi ?

Uther: Vous serez toujours la bienvenue.

Vivianne: Mon cœur va rester ici ! Et j’espère le rejoindre très vite !

Arthur (à Merlin): Pas trop vite.

Merlin: Ah non ! Ça créerait un conflit avec votre seul vrai amour !

Arthur: Mon quoi ?

Merlin: Vous avez bien entendu, j’ai la preuve ! 

Arthur: La preuve ?

Merlin: Vous l’avez embrassée ! Dans la tente !

Arthur: Merlin ? 

Merlin: Oui ?

Arthur: Il s’est passé quoi dans la tente ?

Merlin: Mmm… !

Arthur: Tu en reparles encore une fois et je te tue !

Merlin: D’accord.

***FIN***

 

Écrit par Ashni pour Merlin HypnoSéries.

Episode 2.10 : Sweet Dreams


---
King’s Palace battlements (day)

Arthur and Uther watch from the battlements as kings arrive with their entourages.

Arthur: Father, we're not going into battle, you don't have to look so sombre.

Uther: Never before have the rulers of the five kingdoms come together in this way. Never before have we all worked towards the same aim, towards peace. If these talks are successful, Camelot will enter a new era of prosperity. If they fail, we will almost certainly be at war.

---
King’s Palace main square (day)

Alined drops his cloak on the ground as he dismounts in the Square.

King Alined: Boy! Is it too much to ask that you might anticipate my needs?!

Trickler: No, Master. I was just...

King Alined: Stop whinging.

Trickler: Sorry, Master.

Uther: Alined, you are most welcome on this momentous occasion.

They grasp arms.

King Alined: Momentous? Let us hope so.

 

---
Alined’s chambers

Alined watching Olaf's party arrive in the Square from his guest quarters.

King Alined: Uther may think that we are gathered here for peace, but that is far from my mind.

Trickler: Am I to take it that Lady Vivian is part of our plan? She is very lovely.

King Alined: Don't let her father hear you say that. Not if you value your head.

Trickler: Oh, indeed, I do. It is my prettiest feature.

King Alined: Olaf is the most overprotective buffoon I've ever met. It would surely end the peace talks if anyone were to lay a finger on her.

Trickler: But nobody in their right mind would...do that.

King Alined: But Arthur won't be in his right mind, will he?

 

---
King’s Palace, main square (day)

Olaf approaches Uther.

King Olaf: What kind of welcome is this? You have us hanging around like the last swallows of summer.

Uther: You are welcome, indeed, Olaf.

King Olaf: May I present my daughter, the Lady Vivian.

Uther: Lady Vivian. How like your mother you are.

 

---
Vivian’s chambers (day)


Arthur escorts Vivian to her guest chambers.

Arthur: I hope everything is to your satisfaction.

Lady Vivian: It is...adequate.

Arthur: Most of our guests are extremely happy here. I'm sure you will be, too.

Lady Vivian: Hm. I am not most of your guests.

Arthur: In...deed.

Gwen enters.

Arthur: Well, er, may I present Guinevere. She'll be looking after you for the duration of your stay. You'll want for nothing. She is truly one of Camelot's finest.

Lady Vivian: (giggle) Then I fear for Camelot.

 

---
Outside Vivian’s chambers (day)


Arthur and Gwen pause as they exit and close the door behind them. They look at each other and laugh.

Arthur: Good luck with that one.

Gwen: Mmm.

Arthur stares at her for a bit before she notices. Arthur remembers himself and starts to leave.

Arthur: I need to prepare for the feast.

 

---
Arthur’s chambers (night)

 

Merlin's brushes down Arthur's jacket while Arthur dresses behind a screen.

Arthur: Merlin, what kind of impression do you think this gives?

Arthur wiggles his thumb through a hole in his sleeve.

Merlin: That we have moths?

Arthur: Fetch me another.

Merlin: And who might you be trying to impress, Sire?

Arthur: Well, let me see. Perhaps the five kings sitting in the banquet hall below.

Merlin: Oh. Not the King's daughter, then? The Lady Vivian, she is very beautiful.

Arthur: Anyone trying to impress the Lady Vivian does so at extreme peril. Olaf'd have their head in a vat of hot oil before they'd have a chance to say hello. Besides, she's not my type. She may be beautiful, but she's incredibly rude. You should've heard what she said to Gwen.

Merlin: Anyone insulting Gwen should do so at extreme peril.

Arthur: What?

Merlin: Nothing. I just know how you feel about her, that's all. That is, if your feelings haven't changed, as I presume they haven't.

Arthur: I do have my own vat of hot oil, you know.

Merlin: (laughs) You're blushing!

Arthur: No I'm not.

Merlin: What's wrong with Gwen?

Arthur: Nothing.

Merlin: I think she's very worthy of your love.

Arthur: Indeed, were it so.

Merlin: Which...it is.

Arthur: Merlin.

Merlin: Yes, Arthur?

Arthur: Get out.

Merlin: Yes, Sire.

Merlin smiles and leaves.

 

---
King’s Palace, Banquet Hall (night)

Trickler breathes fire.

Trickler: But it is not enough to please just the gentlemen of the court. Now I have a spectacle for the ladies.

Trickler produces butterflies out of nowhere.

Uther: It is skill, indeed.

King Alined: We aim to please.

Trickler: (gasp )But what is this? Lady Vivian.

Trickler puts his hand by her ear and pulls it back to reveal a butterfly on his hand.

Trickler: It has mistaken you for a beautiful flower.

Trickler looks down at his hand, revealing that he's taken a lock of her hair.

 

---
Alined’s chambers (day)

Trickler creates a potion with Vivian's hair.

Trickler: ... læfe he híe þonne he áwæcaþ. Biþ his hyht þæt he her seón mote ána oftíe þonne ealle mán.

King Alined: Sleep well, Prince Arthur. When you wake, may your thoughts be only of Vivian.

Trickler sneaks into Arthur's Chambers and pours eye drops on him while he sleeps.

Trickler: Héo hæfþ þín heorte.

Trickler places Vivian's lock of hair under Arthur's pillow.

Trickler: Sweet dreams.

 

---
Arthur’s chambers (day)

Arthur stares out his window at Lady Vivian scolding a servant in the Square.

Merlin: Good morning, Sire!

Arthur: Never have you been more right, Merlin. It is the sunniest, the most fragrant, the most beautiful morning I've ever seen in my life.

Merlin: You're dressed.

Arthur: I am the future King of Camelot, I do have some skills, you know.

Merlin: Indeed, you are very skilled at getting people to do things for you.

Arthur: That is your job. But today my job is to woo.

Merlin: To what?

Arthur: To woo. I wish to make a proclamation of love.

Merlin: Really? I thought you wanted to keep your feelings secret?

Arthur: Why would I want to do that? By the end of today I will have won my lady.

Merlin: Right. Well, what will you tell your father?

Arthur: What does my father matter?

Merlin: Well, that's one way of approaching things.

Arthur: So, I need your help in expressing my feelings.

Merlin: Of course.

Arthur waits for Merlin to say something. Merlin waits uncertainly for Arthur to explain.

Arthur: How to express my feelings.

Merlin: Oh, I see. Erm. Feelings.

Arthur: Feelings.

Merlin: Girls.

Arthur: Girls.

Merlin: Flowers?

Arthur: Excellent. Find some. Perhaps you should also send a note.

Merlin: Brilliant idea.

Arthur: Something moving. Something from the heart. Something...you'll think of something.

 

---
Gwen’s house (day)

Merlin approaches Gwen's door with flowers and knocks before going in.

Merlin: Gwen? Gwen?

Gwen isn't home, so Merlin places flowers on the table and remembers to pull out the note.

Merlin: "The barriers that keep us apart are nothing compared to the power of true love. - Arthur"

Merlin mulls over his own brilliance before placing the note carefully next to the flowers.

 

---
King’s Palace, Council Chamber of Doom

The kings gather for peace talks.

Uther: Your demands are noted and will be taken into consideration in due course. In the meantime, is there anyone else who has any other comments about the northern territories?

Merlin enters and gets Arthur's attention.

King Olaf: Well, may I just point out that...

 

---
King’s Palace courtyard corridor (day)

Arthur talks with Merlin.

Arthur: Did you do it?

Merlin: I left them in her room. I thought that was better than a public display.

Arthur: You're sure she got them?

Merlin: I'm sure she will get them.

Arthur: Good. All we can do now is wait.

Arthur sees Gwen and Vivian walking down the other end of the corridor.

Arthur: Oh, but heaven has blessed me. She's even more beautiful than before, don't you agree?

Merlin: Yeah. Erm...I'm surprised to hear you talk so openly.

Arthur: Nonsense. I want to tell the world. I want to shout it across the kingdom.

Merlin: Are you sure that's a good idea? I understand your feelings, but other people may object.

Arthur: Object? To what?

Merlin: Well, you're the future King of Camelot and she's just a lowly serving girl. Albeit, a very nice serving girl...

Arthur slaps Merlin.

Merlin: Ah!

Arthur: Lady Vivian's of royal blood, a future queen. I will have your head if I hear such insolence again.

Arthur storms off.

Merlin: Lady Vivian... Oh, no!

 

---
Gwen’s house (day)

Merlin bursts in. Gwen quickly covers up the note she's reading, the flowers are in a vase.

Gwen: Merlin, can't you knock?

Merlin: Rats.

Gwen: What?

Merlin: Big. Hairy. Sharp teeth. Er...yeah, definitely under here.

Merlin ducks under the table. Gwen peeks under the table.

Gwen: Are you feeling alright?

Merlin: Me? Never better. You?

Gwen: I'm having a very surprising day.

Merlin: Really?

Gwen: You know one of those occasions when you've lost all hope and then, out of the blue, something happens to restore your faith?

Merlin: Sort of.

Gwen: Well, that's what's happened to me today.

 

---
Physician’s chambers (night)

Merlin: I may have caused a problem. Although it wasn't entirely my doing.

Gaius: What now, Merlin?

Merlin: Arthur's in love.

Gaius: And how did you cause that?

Merlin: That bit isn't my fault, the other bit is. Oh, I can't tell you about that bit.

Gaius: Clear as mud.

Merlin: Arthur's completely besotted, he can't concentrate on anything. All he thinks about, all he talks about is...is the Lady Vivian.

Gaius: The Lady Vivian? How could that have happened so suddenly?

Merlin: I don't know. Something doesn't feel right. Only yesterday he dismissed her as rude.

Gaius: If Arthur professes his love for Vivian, Olaf will be furious. Surely, Arthur knows that?

Merlin sighs and nods.

Merlin: See, he said it was his job to woo his lady by the end of the day.

Gaius: And it's your job to stop him.

 

---
Vivian’s chambers (night)

Arthur stands outside with a platter and a rose. He takes a breath before knocking.

Lady Vivian: Who is it?

Arthur: It is destiny, my love! Destiny and chicken!

Vivian opens the door.

Arthur: What a beautiful combination, eh?

Vivian closes the door in his face and begins to walk away. Arthur opens the door.

Arthur: The beans are a little cold, but the meat is very good.

Lady Vivian: Go away.

Arthur: My love, I do not know what I've done to offend you.

Lady Vivian: Your love?! Not now, nor ever!

Arthur: Come now.

Lady Vivian: My father will kill you if he finds you here.

Arthur: Your father does not worry me.

Lady Vivian: You won't be saying that when he's running at you with a knife in his hand. I've seen it before.

Arthur: Really?

Lady Vivian: Yes.

She shuts the doors again.

Arthur: Just five minutes! *knocks*

Merlin: My Lord, I don't think your advances are welcome.

Lady Vivian: (muffled) Go away! And take your chicken with you!

Arthur: Don't know what gives you that impression.

Arthur shoves the tray at Merlin. Trickler sees them leave.

 

---
Alined’s chambers (night)

Alined pounds the table with his fists.

King Alined: Diet?! Every woman in the land is attracted to this boy! I'm almost attracted to him myself.

Trickler giggles, but stops when he sees Alined’s expression.

Trickler: Oh. Not Lady Vivian, My Lord.

King Alined: We have until the end of tomorrow to scupper these talks. I need war. Do you understand?

Trickler: Oh, oh, yes, I do. I do.

King Alined: Peace will make me poor, and you know what happens to poor kings. They can't afford castles, or knights, or jesters.

Trickler: Oh, but Master...

King Alined: Enough. There will be time for snivelling when the axe is over your head. Now there is work to be done.

Trickler: Yes. Yes.

 

---
Arthur’s chambers (night)

Arthur sulks in bed.

Arthur: Go on, Merlin. Say it.

Merlin: What?

Arthur: You do not think I should pursue my love.

Merlin: Well, seeing as you asked, I think a number of things stand in the way of a happy union between you and the Lady Vivian. Her bloodthirsty father, for one.

Arthur: Her complete lack of interest for another.

Merlin: Might it be worthwhile returning to your old love? Although, I have my reservations about that as well.

Arthur: What are you talking about, Merlin? I don't have an old love.

Arthur finds Vivian's hair under his pillow.

Arthur: What on earth? You really need to start paying attention to the details.

 

---
Physician’s chambers (night)

Gaius inspects the lock of hair.

Merlin: I knew something wasn't right.

Gaius: Arthur's enchanted.

Merlin: I should have realised he had magic. No one can make butterflies appear from thin air.

Gaius: Trickler?

Merlin: Why would he want Arthur to fall in love with Vivian?

Gaius: An advance by Arthur would be a sure-fire way to ruin the peace conference. Maybe Alined wants war.

Merlin: Without creating it himself.

Gaius: It's the sort of cowardly behaviour you would expect from him. Cowardly, but clever.

Merlin: We need to find a way of turning Arthur back to normal.

Gaius: Before it's too late.

 

---
Arthur’s chambers (night)

Trickler takes a scissors to Arthur's hair. Arthur turns in his sleep, cradling Trickler's arm.

Arthur: Mmm. Lady Vivian, my love.

Trickler mouths "my love, Vivian" and rolls his eyes while extracting his arm. Trickler places lock of Arthur's under Vivian's pillow and pours a drop of potion into her eye.

 

---
Physician’s chambers (day)

Merlin sleeps on a pile of books.

Gaius: Breakfast.

Merlin: There are over 636 love spells in these books, and over 150 of them involve a lock of hair.

Gaius: Is there no way we can narrow them down a bit?

Merlin: I have. Look. If I choose this one and it's wrong, Arthur will end up as a toad. And if this one's wrong, Vivian will lose all her hair.

Gaius: Olaf might not declare war for that, but she certainly would.

 

---
King’s Palace corridor (day)

Trickler watches Gwen walking down the corridor with a breakfast tray.

Trickler: Flíeh hrǽgl.

The rug pulls out from under Gwen. She trips and squeals as the tray goes flying.

Trickler: Oops.

 

---
Vivian’s chambers (day)

Vivian opens her door and Trickler presents her with a food platter.

Trickler: Gwen has been detained. I thought you might appreciate breakfast.

Lady Vivian: Oh, thank you. How kind. I'm so happy this morning, I could almost forget to eat. Oh, well that looks wonderful. Really wonderful.

Trickler: Pray, My Lady. What has caused such happiness?

Lady Vivian: I cannot tell, so do not ask.

Trickler: Intriguing. You know, another meaning of jester is "keeper of secrets."

Lady Vivian: Really?

Trickler: No. (giggle)

Lady Vivian: (giggle) Oh, Trickler, you mustn't tell. Not a soul. Especially not my father.

Trickler: Go on.

Lady Vivian: I am in love! (giggle)

Trickler: (gasp) How wonderful! With me?

Vivian giggles for a moment, then grimaces at the thought.

Lady Vivian: Ugh. With a man more courageous than a lion, stronger than an ox, and so perfectly formed it is as if he has been sculpted by the gods themselves.

Trickler: But it must be me.

Lady Vivian: Oh, just to speak his name brings me pleasure, indeed! *giggle*

Trickler: Then speak it you should.

Lady Vivian: Arthur. (giggle) There, I've said it! My heart belongs to Arthur!

Trickler: Excellent.

Lady Vivian: (giggle)In fact, I'm gonna tell him now.

Trickler: Oh, a brilliant idea!

Lady Vivian: Where is Gwen? I must dress.

Trickler: But you look so beautiful, My Lady.

He turns her towards the mirror.

Trickler: How could he refuse you like this?

Lady Vivian: In my nightgown?

Trickler: Why not?

Vivian turns and puffs out her chest.

Lady Vivian: Hm.

 

---
Kings Palace, main square (day)

Gwen walks past Arthur. He pets his horse absentmindedly while he mopes.

Gwen: What is it, Arthur? You look like you have something on your mind.

Arthur: (sigh) You read me like a book. I've made a fool of myself, that's all. That's everything.

Gwen: I'm that is not true.

Arthur: You have a good heart, Guinevere, but I'm afraid it is. I have made a gesture, but it was not well received.

Gwen: You sure?

Arthur: Pretty sure.

Gwen: Then you are wrong.

Arthur: You are very close to the lady in question.

Gwen lets out a puff of laughter.

Gwen: Your token was much appreciated. But the situation is delicate, and it is not always easy to express what is really in one's heart.

Arthur: You think there's hope?

Gwen: There is always hope.

Arthur: If only I had some way of knowing.

Gwen: Indeed, My Lord.

 

---
Arthur’s chambers (day)

Someone knocks on Arthur's door. Merlin answers.

Lady Vivian: I wish to see Arthur. Your master. My Lord.

Merlin: Your what?

Lady Vivian: My heart's delight.

Merlin: Oh, no.

Lady Vivian: Where is he?

Merlin: He's not here, which is a very good thing, I believe!

Lady Vivian: Then I shall wait.

Merlin: I don't think that's a good idea. You...You're not even dressed.

Lady Vivian: My love does not care what I wear, only that I am near. Now fetch him.

Merlin: I cannot.

Lady Vivian: You will.

Merlin: Shan't.

Lady Vivian: As he commands you, I command you!

Merlin: I am asking you to leave.

Lady Vivian: I want my love. I need my love. I want to see him now.

Vivian climbs onto Arthur's bed, smells his pillow, and buries her face in his sheets.

 

---
King’s Palace, Council Chamber of Doom

Uther: Moving on to our final point for discussion...

Trickler whispers to a servant by the door, who goes to Olaf.

Uther: The boundaries of the eastern territories.

King Olaf: This is a point that I am willing to concede.

Uther: Well, that is very good news.

Servant: (whisper) Excuse me, Sire.

King Olaf: (to Uther) One moment.

Servant: I heard your daughter is...

King Olaf: WHAT!

 

---
Arthur’s chambers

Lady Vivian arranges herself on Arthur's bed.

King Olaf: (distant) Where is he?!

Merlin: What's that?

Merlin peeks out into the corridor and sees Arthur coming.

Merlin: Oh, no.

Merlin looks the other way and sees Olaf coming.

Merlin: Oh, no!

Merlin ducks back inside and runs to Vivian.

Merlin: OK, you need to go!

Lady Vivian: You cannot keep us apart. It's written in the stars. Vivian and Arthur. A love for all time. A love stronger than time. A love...

Merlin: Stop! Swefe nu!

Vivian is knocked out. Arthur enters just as Merlin closes the wardrobe.

Arthur: Why are you hanging around with a bad smell? It's me who needs to bathe. I'm not going to win my love stinking like an old kipper.

Merlin: No, My Lord.

King Olaf: Where is he?! I know she's in here, Arthur! Hand her over! Or feel my wrath!

Arthur: What's he talking about?

Trickler: She wasn't even dressed.

Arthur: If I have dishonoured you in some way, then, by all means, provide me with proof and I'll face the consequences.

King Olaf: Trickler here has told me that the Lady Vivian is in your chambers.

Arthur: If only that were true.

Olaf grabs the front of Arthur's shirt with both hands.

Merlin: If only that were true you would not look so foolish.

Olaf lets him go.

King Olaf: Search the room! You better hope I don't find her.

Merlin: Behæpse fæst.

The wardrobe door locks. Trickler goes to it and tries to open it.

Merlin: That hasn't opened in years.

Olaf grabs Trickler.

King Olaf: You buffoon! You made an idiot out of me!

Olaf shoves Trickler who scurries out of the room. Olaf turns to Arthur.

King Olaf: I am, er, so terribly sorry, Arthur, to have disturbed you. I...I do hope that you will forgive me.

Arthur waves at the apology.

King Olaf: Check on the Lady Vivian! And remain outside her room!

Olaf and guards exit.

Arthur: If only the Lady Vivian were in my room. How delightful that would be. Eh, Merlin? Merlin? Merlin?

 

---
Vivian’s chambers

Merlin flops Vivian onto her own guest bed.

 

---
Alined’s chambers

Trickler reports to Alined.

Trickler: It's that meddlesome Merlin. He's onto us, My Lord. There was nothing I could do. You-you-you do understand, Master? Say you forgive your boy.

King Alined: You have a matter of hours before the peace treaty is signed.

Trickler: Th--th--that is time enough, Master. Time enough.

King Alined: It's less time than you've had already, and you haven't managed it so far.

Trickler: But the enchantment is strong, My Lord. Sooner or later, the two will be drawn together.

Alined grabs Trickler's face.

King Alined: For the sake of your prettiest feature, you had better believe that to be the case.

 

---
King’s Palace, corridor

Gwen slips a note under Arthur's door and leaves with a smile.

 

---
King’s Palace, Council Chamber of Doom

Applause and laughter.

Uther: This is, indeed, a momentous day for the five kingdoms. This peace treaty's been long in the making, but I know you must all be keen to return to your families, so we will make preparation for the signing ceremony immediately. I am pleased, friends. Very pleased.

King Alined: As are we all.

 

---
Physician’s chambers

Merlin snaps a book shut.

Merlin: That's it! I've got it!

Gaius: Are you sure? You're not going to turn Arthur into a hunchback camel or a horny-eyed toad?

Merlin: I'll, er, save that for another day.

 

---
Arthur’s chambers (night)

Arthur opens Gwen's note in his chambers.

Arthur: "A second chance. Sunset. I'll await your presence."

 

---
Gwen’s house (night)

Gwen prepares for Arthur's visit.

 

---
King’s palace

Arthur walks down the Red Ribbon Corridor with a rose, sees guards, hides the rose, and looks for another way to sneak into Vivian's chambers. Ends up scaling the wall in the Square and falling in through the window with the mangled red rose in his mouth.

Arthur: (sigh) At last.

 

---
Arthur’s chambers

Merlin searches the palace. He pokes his head in Arthur chambers.

Merlin: Arthur? Arthur!

 

---
Gwen’s house (night)

Gwen waits for Arthur.

 

---
King’s Palace, banquet hall (night)

The kings and court wait for Arthur at the treaty signing in the Hall of Ceremonies.

Knight: (to Uther) I cannot find Arthur.

King Alined: Is there a problem Uther?

Uther: No, not at all. Arthur's just running a little late, that's all.

King Alined: As is the Lady Vivian.

 

---
Vivian’s chambers

Arthur sits next to Vivian as she wakes.

Lady Vivian: My love!

Arthur: Always. Forever.

They launch at each other, kissing furiously. Merlin runs in.

Merlin: Abuge áglǽccræft.

Nothing happens.

Merlin: Abuge áglǽccræft.

Nothing happens.

Merlin: Abuge áglǽccræft.

Nothing happens. Olaf storms in followed by Alined, Uther, and Trickler.

King Olaf: I knew it!

Merlin: I don't believe it.

Lady Vivian: Father! We've got something to tell you.

Uther: Arthur!

Olaf throws his glove at the foot of the bed.

Lady Vivian: Father!

King Olaf:You once said that if you ever truly offended my honour, then you would happily pay the price. What say you now, Prince Arthur?

Arthur: How have I offended your honour? Surely not with my love alone?!

King Olaf: Love?! You don't know the first thing about love! You're taking advantage of an innocent girl!

Lady Vivian: Father.

Uther: Arthur!

Arthur: I assure you, my feelings for your daughter are as real as they are strong.

King Olaf: Unhand her, or suffer the consequences. Is this really worth risking your life for?

Lady Vivian: Arthur?

Arthur: Indeed, it is. I would rather die than deny my feelings. I love your daughter with all my heart.

Arthur kisses Vivian and picks up the glove.

 

---
Gwen’s house (night)

Gwen sadly blows out the last candle, removing her shawl.

 

---
Arthur’s chambers (day)

Uther: It's no good. I've spoken to Olaf, he will not rescind the challenge. He says his honour has been tainted. He demands recompense.

Arthur: You didn't have to do that, Father.

Uther: The fight is to the death. What did you think you were doing?

Arthur: You cannot help who you fall in love with.

Uther: You do realise that your actions threaten the peace talks, and that it may yet bring war to Camelot?

Arthur: I am happy to fight for what I believe in.

Uther turns to Merlin.

Uther: What's happened to him?

Arthur: Lady Vivian. Nothing more. And yet, who could wish for more?

Uther throws up his hands and leaves.

 

---
Physician’s chambers (day)

Merlin: I don't understand it. Trickler's magic is strong, but surely it can't be stronger than mine?

Gaius: These love potions are strange things.

Merlin: We need to go to Uther.

Gaius: No.

Merlin: It's a fight to the death!

Gaius: If Uther realises that one of the kings is using magic, there will certainly be a war. The only way out of this situation is to unenchant Arthur. And unenchant him fast.

 

---
Morgana:’s chambers (day)

Morgana watches the lower town from her window as people make their way to the tournament grounds. Gwen enters to collect the laundry.

Gwen: Anything interesting?

Morgana: Haven't you heard? Arthur was discovered in Lady Vivian's chambers.

Gwen: What?

Morgana: King Olaf has demanded recompense. They are to fight to the death. All for the love of a woman. And Lady Vivian at that. You look more shocked than I did.

Gwen: It is very surprising.

Morgana: Well, I don't know why he couldn't control his feelings.

Gwen: Indeed. I will miss the tourney, if you don't mind. There's so much to organise here.

Morgana: But of course.

 

---
King’s Palace corridor (day)

Gwen passes Arthur and Merlin in the corridor.

Arthur: Ah, Guinevere! You will wish me luck?

Gwen: Will I?

Arthur: Haven't you heard?

Gwen: Oh, yes. I've heard. Though sadly not from your lips. I wish you could've been more honest with me, Arthur.

Arthur: What is she talking about?

Merlin: No idea.

 

---
King’s Palace, Alined’s guest chambers (day)

Trickler brings King Alined his crown.

Trickler: You are pleased, My Lord? Do I get to keep my fingers?

King Alined: Trickler, I shall cast your fingers in gold. I could not have wished for more.

Trickler: I told you I would not fail you, My Lord.

King Alined: If Olaf kills Arthur, then Uther will start a war. If Arthur kills Olaf, then his men will start a war. (laughs) We cannot lose!

 

---
Tournament grounds (day)

Uther: King Olaf has demanded recompense. And by the ancient laws of Camelot, the matter will be settled by a tourney with three stages. The weapons chosen are quarterstaff, mace, and sword. The fight will be by the Knights' Rules, and to the death. Are we all clear?

Arthur starts out doing well, but stops to gaze at Vivian. Olaf takes Arthur out at the knees, and later breaks Arthur's quarterstaff, catching Arthur in the ribs.

 

---
Tournament grounds, Arthur’s tent (day)

Gaius inspects Arthur in the tent.

Gaius: One of your ribs is broken, Sire.

Arthur: Nothing can hurt me today. I'm invincible. Love really can conquer all, Gaius. It's true.

Gaius: (whisper to Merlin) This can't go on. The fight's not fair. Arthur's head's in the clouds.

Merlin: (whisper) I don't know what to do.

Gaius: (whisper) Then find someone who does.

 

---
King’s Palace, Dragon’s cave

Kilgharrah: (laughs) This is magic indeed.

Merlin: Everything I have tried has failed.

Kilgharrah: From what you tell me, the spell has captured his heart.

Merlin: And his heart is controlling his brain.

Kilgharrah: There is no magic that can break this enchantment.

Merlin: There must be.

Kilgharrah: It has too great a hold.

Merlin: I cannot let Arthur die.

Kilgharrah: Patience, young warlock. The solution lies in a force greater than you or I can understand, a force that has puzzled many minds...

Merlin: Please, I have very little time.

Kilgharrah: ...a force...

Merlin: Just tell me!

Kilgharrah laughs some more : Why, it is the greatest force of all: love.

Merlin: Love?

Kilgharrah: You must find the person Arthur truly loves.

Merlin: And then what?

Kilgharrah: One kiss from her will break the enchantment, and he will desire Vivian no more.

Merlin sighs, nods, and leaves in a hurry.

 

---
Tournament ground, Arthur’s tent (day)

Arthur prepares for the next bout.

Gaius: Are you sure you can carry on, Sire?

Arthur: As long as I have Vivian to gaze at, I can conquer the world. Besides, the mace is my forte. You'll see.

Arthur being pummelled by Olaf in the arena.

 

---
Gwen’s house (day)

Merlin bursts into Gwen's house without knocking while she's staring out the window.

Gwen: Rats again, Merlin?

Merlin: What? No. No, erm...I, I need your help. Arthur needs your help.

Gwen: I do not think that Arthur needs me.

Merlin: Gwen, don't worry. I know.

Gwen: You know what?

Merlin: Everything. Anyone who spends five minutes with you can see how you feel about each other. Look, I do not have a lot of time to explain, so you are gonna have to trust me. Arthur does love you.

Gwen: No he doesn't.

Merlin: If you don't trust me, trust your feelings.

Gwen: (scoff) I'm never trusting my feelings again.

Merlin: He's enchanted!

Gwen: Yes, with Lady Vivian! I can see that!

Merlin: No, I mean literally enchanted with magic, potions, love juice! None of his feelings are genuine!

Gwen: How can you be sure? When I saw him, his feelings seemed real enough.

Merlin: Gwen, none of his feelings for Vivian are real. But if you do not break the spell, his death will be. Search your heart. You know who he loves.

 

---
Tournament ground, Arthur’s tent (day)

Olaf continues to pummel Arthur. He's about to finish Arthur with his mace when the gong is rung. Gwen strides purposefully towards Arthur's tent, pausing to take a deep breath before passing Gaius on her way inside.

Arthur: Ah! Have you finally come to wish me good luck? 'Cause I really don't think I need it anymore.

Gwen: No, Arthur. I have not come to wish you luck.

Arthur: Well, honestly, that's rather rude.

Gwen: Then let me make amends.

Gwen pins Arthur up against the tent pole and kisses him. He looks confused for a moment before closing his eyes and kissing her back. They put their arms around each other as Arthur dips her. they pull apart and Arthur cringes at his newly discovered injuries.

Arthur: What am I doing?

Gwen: (whisper) You're in a fight. To the death. You're losing.

Arthur: But...

Gwen: (whisper) There's no time to explain. Just...live for me, Arthur. That's all I ask right now.

 

---
Tournament grounds (day)

Arthur approaches arena with Merlin. Arthur sees Gwen climb into the stands.

Arthur: Merlin, if anything should happen to me, look after Gwen. The world may think she is just a servant, dispensable, but...she's not dispensable to me.

Merlin smiles and hands Arthur his helmet. Arthur and Olaf fight. Arthur cringes in pain, but catches sight of Gwen and pushes past the pain. Olaf knocks Arthur to the ground, but Arthur flips Olaf, disarming him. Arthur stands above him, poised to strike, then lowers his sword.

Arthur: This is no way to achieve peace!

Arthur offers Olaf a hand to help him up. The crowd cheers. Arthur nods to Gwen. Gwen smiles.

 

---
Gwen’s house (day)

Gwen enters her house to find a note and a red rose on her kitchen table. Arthur's waits in the corner.

Arthur: I thought I'd better deliver it myself this time. I'm sorry...for...what I put you through.

Gwen: No. You have nothing to apologise for. I, too, have caused my fair share of hurt.

Arthur: You must believe that my feelings for...Vivian...were not real. I have never loved another.

Gwen: One day you will. One day you will find your real princess. One day you will be King of Camelot … and I cannot be your queen.

Arthur: You don't know that.

Gwen: I am as sure of that as you are.

Arthur: Things may change.

Gwen: Well, until they do...*bows* My Lord.

Arthur leaves. Gwen turns around and sighs.

 

---
King’s Palace, courtyard corridor (day)

Uther walks down the corridor with Olaf.

King Olaf: Your boy has a very wise head on his shoulders.

Uther: Yeah.

King Olaf: I doubt he gets that from you.

Uther: Ha. I hope these events will not harm our peace treaty.

King Olaf: Oh, I believe that Vivian was as much to blame as Arthur.

Vivian wiping her eyes as she descends the palace steps with another lady.

King Olaf: I'll take her away from temptation. She's far too young to encounter such things. Yes, I go in peace.

Uther: I'm very pleased to hear that.

Alined tugs on Trickler's manacle chains in the Square.

King Alined: This is more than you deserve, boy. You will run all the way home.

Trickler: That's not possible, Master.

King Alined: Make it possible.

Uther: Why so cross Alined?

Arthur: Anyone would think you didn't want peace!

King Alined: But of course I do. Peace? Love it.

Uther: Well, you may return any time to view the treaty.

King Alined: You're very kind.

Alined nudges his horse to walk, dragging Trickler behind him. teary eyed Vivian walks by escorted by her father.

Lady Vivian: We may return, too?

Uther: You're always welcome.

Lady Vivian: My heart will remain, and I hope to join it soon.

Arthur gives an uncomfortable nod and wave before turning to walk inside with Merlin.

Arthur: Not too soon.

Merlin: No. Might conflict with your one true love.

Arthur: My what?

Merlin: You heard me. I have proof.

Arthur: Proof?

Merlin: You kissed her. In the tent.

Arthur: Merlin.

Merlin: Yes?

Arthur: What happened in the tent.

Merlin: Mm-hmm?

Arthur: Speak of it again and I'll kill you.

Merlin: Okay.

Note: incantations found at Merlin Wiki

Thanks to Lika_mikala for allowing us to use her work.

 Posté par realbion pour Merlin HypnoSéries.

Kikavu ?

Au total, 74 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

crystal14 
23.05.2018 vers 22h

vampire141 
10.02.2018 vers 22h

SarahEllie 
24.09.2017 vers 22h

kazmaone 
18.09.2017 vers 11h

Linstead77 
23.07.2017 vers 04h

Larousse96 
03.07.2017 vers 22h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre le nouveau quartier d'Hypnoweb consacré à la série Manifest !
Nouveau quartier ! | Vidéo d'ouverture

Participe à la rénovation du site Hypnoweb en nous aidant à mettre à jour des quartiers sans équipe
Du 19.11 au 02.12 | Edition d'Automne

Activité récente
Actualités
Janet Montgomery est enceinte de son premier enfant !

Janet Montgomery est enceinte de son premier enfant !
Après 12 mois de relation, Janet Montgomery et Joe Fox s'apprêtent à devenir parentS...

2 saisons de plus pour Discovery of Witches

2 saisons de plus pour Discovery of Witches
C'est une excellente nouvelle pour Lindsay Duncan et ses fans: la chaine Sky vient d'annoncer que la...

Colin Morgan nominé Meilleur acteur pour Translations

Colin Morgan nominé Meilleur acteur pour Translations
La liste des finalistes du 64th  Evening Standard Theatre Awards  a été annoncée hier soir 29...

Venez rencontrer Rupert Young!

Venez rencontrer Rupert Young!
Le 26 janvier 2019, l'organisme Clouds Con organise pour fêter les dix ans de Merlin un fanmeet avec...

Colin Morgans et les films indépendants

Colin Morgans et les films indépendants
Les British Independent Film Awards ont dévoilé ce 19 octobre 2018 les listes de nominations pour...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

pretty31, Avant-hier à 23:43

Linstead77 a pris la tête du classement pour l'Oscar d'HypnoClap ! Un peu de concurrence ? ^-^

Flora12, Hier à 09:13

Les votes sont ouverts pour le calendrier de Décembre du quartier Revenge. Passez faire un tour

mnoandco, Hier à 13:57

Une bannière est en vote pour le quartier Cold Case. Un p'tit clic? Merci.

Misty, Hier à 14:47

Nouveau sondage sur Charmed. Venez voter pour votre évolution de pouvoirs préférée

grims, Hier à 17:35

Aujourd'hui venez poster votre photo préférée de Josefin Asplund sur le quartier Vikings

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site