500 fans | Vote

#112 : Le Complot

Le père de Gwen est emprisonné pour trahison après avoir travaillé avec Tauren, un grand sorcier ennemi de Camelot. Uther ordonne son exécution. Furieuse, Morgane décide de venger la mort du père de sa servante. Merlin découvre le complot qu'elle s'apprête à mettre en oeuvre...

Popularité


4 - 7 votes

Titre VO
To Kill the King

Titre VF
Le Complot

Première diffusion
03.12.2008

Première diffusion en France
16.05.2009

Vidéos

Scènes Arthur/Morgana

Scènes Arthur/Morgana

  

Photos promo

Tauren-To Kill the King

Tauren-To Kill the King

Morgane-To Kill the King

Morgane-To Kill the King

Morgane-To Kill the King

Morgane-To Kill the King

Morgane et Uther-To Kill the King

Morgane et Uther-To Kill the King

Tauren-To Kill the King

Tauren-To Kill the King

Morgane et Uther-To Kill the King

Morgane et Uther-To Kill the King

Merlin -To Kill the King

Merlin -To Kill the King

Affiche promotionnelle To Kill the King

Affiche promotionnelle To Kill the King

Tauren-To Kill the King

Tauren-To Kill the King

Morgane et Uther-To Kill the King

Morgane et Uther-To Kill the King

Morgane-To Kill the King

Morgane-To Kill the King

Morgane-To Kill the King

Morgane-To Kill the King

Morgane-To Kill the King

Morgane-To Kill the King

Morgane et Uther-To Kill the King

Morgane et Uther-To Kill the King

Plus de détails

Titre original : To Kill the King

Réalisateur : Stuart Orme

Scénariste : Jake Michie


Distribution


Colin Morgan ... Merlin
Bradley James  ... Arthur
Katie McGrath ... Morgane
Angel Coulby ... Gwen
Anthony Head ... Uther
Richard Wilson ... Gaius
John Hurt ... Voix du Grand Dragon
David Durham ... Tom 
Cal Macaninch ... Tauren 


Premières diffusions

Royaume-Uni : 3 décembre 2008
France : 16 mai 2009
États-Unis : 23 août 2009

Dans l'idée de gagner un peu d'argent pour gâter sa fille, le père de Gwen, Tom, accepte d'aider un sorcier renégat nommé Tauren qui lui demande de changer du plomb en or dans sa forge à l'aide d'une pierre magique. Ils sont interrompus par des voix qui se rapprochent. Alors que Tauren parvient à s'enfuir, Tom est arrêté par une patrouille dirigée par Arthur.

Alors que Morgane est à la recherche de Gwen, elle découvre la pierre magique sur le sol de la forge. Elle la ramasse et repart avec au château où Merlin ressent la présence de la pierre.

Le procès de Tom est joué d'avance. Bien décidé à rester ferme vis à vis de la magie, Uther a trouvé un coupable à punir et il ne cherche pas plus loin. Tom est condamné à mort. Morgane n'accepte pas cette sentence, elle dérobe les clés du cachot du père de Gwen et se faufile dans les geôles.

Tom s'enfuit pendant la nuit mais son évasion est rapidement découverte. Il est rattrapé par les soldats de Camelot et tué conformément aux ordres donnés par Uther. Quand elle apprend la mort de son père, Gwen est dévastée. Morgane, de son côté, ne peut contenir sa colère. Elle se querelle violemment avec son tuteur qui la fait jeter dans un cachot pour la punir de son effronterie. Morgane passe donc la nuit dans les geôles, enchaînée à un mur.

Le lendemain, Arthur vient la libérer après avoir plaidé sa cause auprès de son père. De retour dans ses appartements, Morgane découvre Gwen apeurée. Elle a été enlevée par Tauren pendant la nuit et le sorcier exige que la pierre magique lui soit restituée. Si la jeune servante ignore tout de l'objet, Morgane sait pertinemment de quoi il est question. Elle rassure Gwen et lui dit de ne pas s'inquiéter, elle lui déclare qu'elle enverra des gardes de Camelot au rendez-vous fixé par le sorcier.

Merlin sent une nouvelle fois la présence de la pierre magique. Il suit son instinct qui le conduit tout droit vers Morgane en train de se faufiler hors du château. Il la suit discrètement et découvre qu'elle rencontre Tauren dans les bois.

Bien que surpris et méfiant de se retrouver face à la pupille du Roi, Tauren remercie la jeune femme de lui restituer la pierre. Elle lui demande des explications sur ce qu'il faisait avec Tom et lui apprend sa mort. Tauren avoue vouloir la mort d'Uther mais, pour y parvenir, il a besoin d'or pour financer son plan. Le forgeron devait l'aider à en fabriquer et il aurait été payé pour ses services. Merlin entend alors avec effroi Morgane déclarer à Tauren qu'elle est prête à l'aider à tuer Uther. Comme le sorcier reste dubitatif, elle lui montre les marques laissés par les fers sur ses poignets.

Merlin renonce à faire part de sa découverte à Gaius pour ne pas compromettre Morgane. Il rend visite au Grand Dragon afin d'avoir ses conseils. Mais l'immense créature a une position bien tranchée : si le Roi Uther meurt, la magie pourra à nouveau être pratiquée librement dans le royaume. Merlin s'insurge, il refuse de laisser périr un innocent. Le Grand Dragon lui rappelle alors que le souverain de Camelot est loin d'être innocent, il est au contraire responsable de très nombreuses morts suite à la Grande Purge. Il mérite donc son sort. Merlin repart, perturbé une fois encore par le discours du Grand Dragon.

Morgane décide d'attirer Uther en dehors de Camelot, là où il sera plus vulnérable. Elle lui demande de l'accompagner sur la tombe de son père afin qu'ils s'y recueillent tous les deux et tirent un trait sur leurs différents. Elle sait pertinemment que son tuteur ne pourra qu'accéder à sa demande.

Merlin suit une nouvelle fois la jeune femme quand elle part retrouver Tauren. Morgane informe le sorcier de sa prochaine sortie avec Uther. L'escorte sera minimale, ce sera l'occasion idéale pour assassiner le Roi.

Tiraillé entre sauver Uther ou le laisser périr, Merlin regarde anxieusement Uther quitter Camelot en compagnie de Morgane le lendemain. Il demande à Gwen si son vœu le plus cher est de se venger d'Uther et de le voir mourir pour ce qu'il a fait à son père. La jeune femme lui répond que la mort du Roi n'apaisera pas sa douleur et qu'elle n'est pas une meurtrière. Sa déclaration met immédiatement fin au dilemme qui rongeait le jeune magicien. Il se précipite hors du château afin de tenter de sauver le Roi.

Morgane et Uther sont arrivés à la colline où est enterré Gorlois. Ils se recueillent tous les deux quand le Roi commence à parler avec émotion. Il déclare à sa pupille qu'il tient beaucoup à elle, et que ses remarques qui remettaient en cause ses décisions lui ont permis de rester sain d'esprit. Il affirme accorder beaucoup d'importance à ses avis et concède avoir fait des erreurs. Morgane est plus touchée qu'elle ne le voudrait par ses aveux et s'excuse pour son comportement récent.

Merlin arrive sur les lieux et découvre que l'escorte d'Uther a été décimée. Armé du bâton Sidhe qu'il a conservé, il s'attaque aux deux hommes qui accompagnent Tauren puis il tente de tuer le sorcier avant que celui-ci ne s'en prenne au Roi. Mais Tauren est puissant et il utilise sa pierre magique pour retourner le sort contre Merlin. Le jeune magicien est violemment repoussé et retombe un peu plus loin, inconscient.

Tauren en profite pour finir de gravir la colline. Il arrive dans le dos du Roi et s'apprête à le tuer quand Morgane, prise de remords, avertit son tuteur de la présence du sorcier. Les deux hommes se battent et Tauren prend le dessus. C'est alors qu'il s'effondre, mort, transpercé par une épée tenue par Morgane. La jeune femme vient de sauver la vie d'Uther. Quand Merlin arrive en haut de la colline, il aperçoit le Roi et la pupille qui s'étreignent, Tauren mort à leurs pieds.

Episode 1.12 - Le Complot

 

Devant la maison de Guenièvre :

Tom, le père de Guenièvre, saute d’une carriole et s’approche de sa fille qui tape un tapis suspendu à une cordelette.

Tom : Bou !

Guenièvre sursaute.

Tom : Je t’ai fait peur ?

Guenièvre : Oui, j’étais surprise.

Tom  (tend à sa fille un bout de tissu): J’ai une autre surprise à te faire, alors !

Guenièvre le saisit en souriant et le déballe. Elle découvre un beau bouton.

Guenièvre : C’est ravissant !

Tom : Mais si jamais il te fallait en emprunter un c’est ce qui peut t’arriver. Tu l’aurais pour cela.

Guenièvre prend la robe.

Guenièvre (exclame) : C’est magnifique !

Tom : Tu es une magnifique jeune fille ! Tu mérites de belles choses, Guenièvre !

Guenièvre : Mais à quel prix ? Tu as dû vraiment payer cher ?

Tom : Oh, oui, très ! Mais nous avons les moyens ! Rien ne sera plus comme avant.

Guenièvre : Qu’est-ce que tu mijotes ?

Tom : Tout va bien se passer ? Aie confiance en moi !

Il embrasse sa fille sur la joue.

Tom : Ne m’attends pas pour diner.

A la tombée de la nuit, dans la forge de Tom :

Tom manie un soufflet.

Tom : Il y a quelqu’un ?

Devant lui une ombre.

La voix d’un homme : Tu as terminé ?

Tom : Oui. Regardez !

L’homme s’approche près du foyer illuminant son visage. Il retire sa capuche et contemple un liquide argenté en fusion.

L’homme : Très bien.

Il sortit un objet mystérieux de sa bourse.

Tom : Qu’est-ce que c’est ?

L’homme : Je ne te paye pas pour poser des questions. Le plomb, je te prie.

Tom saisit avec une pince géante le récipient brulant puis déverse le liquide argenté dans un autre récipient tandis que l’objet mystérieux s’illumine entre les mains de l’inconnu.

Dans la chambre de Merlin :

Merlin est subitement réveillé par un son étrange.

Dans la forge de Tom :

L’inconnu prononce une formule magique.

Tom (apeuré) : Il n’a jamais été question de magie ! Je ne veux pas avoir de problèmes !

L’inconnu continue son incantation.

Dans la chambre de Merlin :

Soudain, Merlin s’assoit sur son lit, perplexe.

Dans la forge de Tom :

Son incantation finit, le liquide argenté se transforme en un liquide doré sous le regard médusé du forgeron.

Tom : De l’or !

L’homme : Pur comme tu n’as jamais vu.

Tom le met  dans l’eau et sortit le morceau d’or qui avait pris la forme du récipient puis le tient dans sa main.

L’homme : Il est à toi, forgeron si tu n’en parle à personne.

Soudain, Arthur et sa garde pénètrent dans la forge.

Arthur (pointe du doigt le fuyard) : Arrêtez- cet homme ! Dépêchez-vous ! Attrapez-le !

Les gardes poursuivent le fuyard.

Un garde: Arrêtez ! Arrêtez !

Arthur : Il ne doit pas s’échapper !

Un garde au loin : Arrêtez-vous !

Arthur se retourne vers le forgeron qui est maintenu par deux gardes et lui saisit ce qu’il tenait dans sa main.

Tom : Sire ! Pitié !

Arthur : Je vous arrête.

 Générique.

Merlin sort de sa chambre.

Gaius : Tu ne sors pas ?

Merlin : Quelque chose m’a réveillé.

Gaius : Quoi ?

Merlin (troublé) : Je ne saurais dire. Une sensation.

Gaius : Quel genre de sensation ?

Merlin : Une puissante magie qui s’exerce à Camelot.

Soudain, la porte s’ouvrit. Gwen se précipita vers les deux hommes.

Merlin : Guenièvre ! Que se passe-t-il ?

Gwen : Mon père vient d’être arrêté.

Merlin : Arrêté ? Pour quelle raison ?

Gwen : Il parait qu’il fabriquait des armes pour un sorcier. Il est accusé de trahison !

 

Dans une pièce du château:

Morgane (sidérée): De trahison ? !

Uther : Oui, Morgane. De trahison. Le maréchal-ferrant complotait contre nous avec l’un de nos ennemis.

Morgane : Mais quel ennemi ?

Arthur (les mains posaient sur la table) : Tauren. Le chef d’une bande de sorcier de renégats qui a juré d’abattre le roi.

Morgane : Mais…mais maintenant où est Tauren ?

Arthur : Il s’est échappé.

Morgane : Pourquoi êtes-vous sur de sa faute ?

Uther : Parce-qu’ Arthur l’a vu de ses propres yeux.

Morgane : Mais si cet homme est celui que vous croyez, vous ne sauriez condamner Tom à mort parce qu’il était avec lui.

Uther : Il n’y aucune ambiguïté. Il forgeait des armes pour Tauren.

Morgane : C’est ridicule ! Il ne ferait jamais cela !

Uther : Sachez que tous hommes à un prix !

Arthur (glisse le morceau d’or sur la table) : J’ai trouvé ça sur le maréchal-ferrant.

Morgane : Bon, il a été payé ! Il est maréchal-ferrant. Il a pu être payé pour ferrer les chevaux de Tauren.

Uther : En lingot d’or !

Morgane : C’est vraiment de la folie ! Vous condamnez un homme sans preuve !

Uther : J’ai suffisamment de preuves !

Morgane (baisse la voix) : Arthur n’avez-vous  rien à dire ?

Arthur regarde son père.

Arthur : Père. Il est vrai que le maréchal-ferrant a commis un délit mais cela ne signifie pas pour autant qu’il avait l’intention de vous trahir.

Uther : Non, tu as raison. Rien n’est certain mais retenez juste une chose : la loi doit s’exerçait où notre royaume s’effondrera.

Morgane : La loi doit lui donner le moyen de se défendre.

Uther : Il sera jugé avec équité néanmoins il sera déclaré coupable car il est.

Morgane : Si vous exécutez le père de Guenièvre jamais je ne vous le  pardonnerais. Jamais !

Elle quitte la pièce. Arthur prend le lingot d’or.

Arthur : Peut-être devrions-nous pousser un peu  l’enquête ?

Uther : Tauren dort bien quelque part, il se nourrit quelque part ! Trouve ceux qui l’aide de quelle façon que ce soit ! Ils doivent être punis. Le peuple ne doit voir que les lois de Camelot ne peuvent pas être bafouées !

A son tour, Uther quitte la pièce.

Arthur : Oui, père.

 

Dans la prison :

Tom : Je ne savais pas que Tauren était un sorcier. Je ne voulais rien faire de mal. Je te le jure !

Gwen : Pourquoi ne m’as-tu pas dit ce qu’il se passait ?

Tom : Je savais que tu ne serais pas d’accord, Guenièvre. Tu es tellement prudente. Je ne voulais pas laisser passer une occasion pareille alors….

Gwen : Une occasion pareille ? C’est comme ça que tu appelles cette idiotie ?

Tom : Je sais. J’ai perdu la raison. Je rêvais une vie meilleure pour tous les deux. Pour toi, surtout. Je voulais tant te rendre heureuse.

Gwen : Mais, je le suis, papa ! Je n’ai besoin de rien d’autre. J’ai tout ce que j’ai toujours souhaité.

Tom : Oui mais j’ai tout gâché.

Gwen : Ca va aller ! On va te sortir de ce mauvais pas. C’est promis, papa.

Gwen part pour rejoindre Merlin et Gaius qui l’attendaient un peu plus loin.

Merlin : Qu’est-ce qu’il a dit ?

Gwen : Que Tauren était venu le voir à la forge. Qu’il lui avait proposé une fortune pour ses compétences et pas pour faire des armes. Pour faire une expérience plutôt.

Merlin : Quel genre d’expérience ?

Gwen : Tauren ne lui a pas dit. Mais il s’est servi d’une espèce de pierre. Une pierre magique.

Merlin et Gaius  se regardent.

 

Chez Gaius :

Gaius sort de la chambre de Merlin.

Gaius : Elle dort, maintenant.

Merlin : Je ne comprends pas. Qu’est-ce qu’un sorcier voulait à Tom ?

Gaius : Il est forgeron, Merlin. C’est le meilleur du royaume.

Tom : Alors, Tom mentirait ? Croyez-vous qu’il forgeait vraiment  des armes?

Gaius : Non, pas du tout.

Merlin : Mais alors ?

Gaius : Quand  Tom a été arrêté, il avait un lingot d’or sur lui.

Merlin : Et alors ?

Gaius : Et alors, d’après ce que Guenièvre nous a dit l’expérience de Tauren porte toutes  les marques de l’alchimie !

Merlin : Mais l’alchimie est impossible, non ?

Gaius : L’exercice qui consiste a changé la nature d’une chose en une autre n’a jamais été couronné de succès. A moins de faire œuvre de magie !

Merlin : Cela aurait-il troublé mon sommeil ?

Gaius : Il n’est pas impossible, Merlin.

 

Dans les rues de Camelot :

Morgane se dirige vers la maison de Guenièvre.

Morgane (devant la porte de Guenièvre) : Guenièvre ! Guenièvre !

Pas de réponse, alors elle va à la forge de Tom. Elle entre à l’intérieur.

Morgane : Guenièvre !

Elle trouve et ramasse une bourse où elle sort la pierre magique qui s’illumine entre ses mains.

Dans la chambre de Merlin :

Guenièvre est allongée dans le lit de Merlin, endormie. Le jeune sorcier ressent la magie que dégage la pierre.

Dans la forge : Morgane contemple cette pierre, perplexe

Dans la chambre de Morgane : Morgane cache la pierre dans un coffret.

Dans la chambre de Merlin :

Morgane entre dans la chambre.

Morgane : Merlin

Merlin  (se lève) : Morgane.

Morgane : Comment va-t-elle ?

Merlin : Relativement bien.

Morgane : Laissons-la se reposer.

Merlin : Oui.

Ils quittent la chambre pour se trouver dans la pièce d’à côté.

Merlin : Morgane. Avez-vous parlé à Uther ? Il doit se rendre compte que c’est un malentendu. Quoi que Tom est pu faire, il ne…il ne complotait pas contre le roi.

Morgane : J’en suis convaincue .C’est une évidence ! Mais Uther…Uther voit des ennemis partout.

Merlin : Mais Tom est l’âme la plus douce que je n’ai jamais connu.

Morgane : Mais il fréquentait Tauren. Ce qu’il fait de lui : un ennemi.

Elle s’éloigne de Merlin.

Merlin : Alors…il n’a guère d’espoir ?

Morgane : Il n’en a guère, Merlin. Il n’en a aucun.

Elle quitte la pièce tandis que Merlin regarde Gwen, endormie.

Dans la chambre d’Arthur :

Morgane (ouvre la porte de la chambre) : Arthur !

Elle entre et commence à fouiller dans les tiroirs. Prend un trousseau de clés et en tire une clé. Elle sort.

Dans la prison :

Morgane : Je n’ai pas d’aide à vous offrir. J’en suis navrée. Mais je tenais à m’assurer que tout aller pour le mieux !

Tom : Comment va ma fille ?

Morgane : Elle est vraiment courageuse. Elle ne rêve que de votre libération.

Tom : Je sais ce que pense Uther de la sorcellerie. Je suis un homme mort, c’est ça ?

Morgane : Je ne saurais voir l’avenir. Je ne vois que le présent. Et je sais qu’il faut toujours saisir le moment. Bonne chance !

Elle quitte Tom lui laissant la clé dans ses mains.

A l’entrée du château :

Des gardes escortent des prisonniers, passant devant Arthur et Merlin.

Merlin : Ils vont être exécutés ?

Arthur : Oui, Merlin.

Merlin : Par ordre du roi ?

Arthur : Ils doivent payer leurs conséquences de leurs crimes.

Merlin : Est-ce un crime d’héberger un homme qui…

Arthur : Pas un homme, un sorcier.

Merlin : Peut-être l’ignoraient-ils ?

Arthur : Ce n’est pas à toi de contester ce que mon père juge bon de faire ! Tu as compris ?

Merlin (baisse les yeux): Oui, Sire.

Arthur : Alors, vaque à tes occupations habituelles, maintenant.

Merlin obéit.

Dehors, un orage gronde.

Dans la prison :

Tom est couché au sol. A l’approche d’un garde, il ferme les yeux. Dès qu’il s’éloigne, Tom profite pour ouvrir la porte avec  la clé, donnée par Morgane. Il s’enfuit laissant la clé dans la serrure. Le garde s’en aperçoit et donne l’alerte.

Le garde : Sonnez le tocsin !

Tom assomme un garde et lui prend son épée tandis que retendit le tocsin

Dans la salle du château :

Uther : Il a prouvé sa culpabilité. Tuez-le  sans sommation !

Arthur : Mais le procès, Père !

Uther : C’était qu’une formalité ! Tuez cet homme ! C’est un ordre ! Je veux en finir.

Dans la prison :

Tom marche lentement vers les escaliers, toujours l’épée à la main. En quelques secondes, il est entouré par les gardes. Il jette son épée et lève les bras.

Tom : Pitié !

Un garde : Tuez-le !

Dans la chambre de Morgane :

De sa fenêtre, Morgane voit sa servante se précipitait vers son père mort.

Gwen (pleure): Noooonnnn ! Pére ! Nooonn !Non,Papa !

Dans une pièce du château :

Morgane (hors d’elle) : Vous avez du sang sur les mains, Uther Pendragon ! Du sang qui ne s’en ira jamais !

Uther (calme): Puis-je vous rappeler que vous vous adresser à votre roi.

Morgane : Puis-je vous rappeler qu’un roi est d’ordinaire, juste et sage. Vous n’êtes ni l’un ni l’autre. Vous gouvernez avec l’épée !

Uther : Vous ignorez ce que cela implique que d’être roi. Le sort de Camelot repose entre mes mains. C’est ma responsabilité de protéger le peuple de ce pays contre tous ses ennemis.

Morgane : Alors le royaume est perdu. Nous devons tous vos ennemis l’un après l’autre.

Uther (boit dans sa coupe) : Ce sont des paroles de trahison, Morgane.

Morgane : Seul un fou pourrait confondre trahison et vérité.

Uther (lance un regard noir à sa pupille) : Attention, chère enfant ou je vais être obligé de sévir.

Morgane (le défie) : Essayez si vous osez.

Dans le cachot :

Deux gardes emmènent Morgane dans le cachot et l’enchainent. Uther se tient à l’entrée du cachot.

Uther : Vous resterez ici jusqu’à ce que vous ayez compris cette dure leçon.

Morgane : Alors relâchez-moi car je peux vous la réciter. Vous n’en avez rien affaire de moi. Ou de quiconque hormis  de vous-même. Vous  êtes vraiment ivre de pouvoir et enfin vous êtes un tyran !

Sans répondre, Uther quitte le cachot.

Dans la chambre de Merlin :

Gwen est assise sur le lit de Merlin. Ce dernier entre dans la pièce.

Merlin : Ca va aller ?

Gwen : Je ne comprends pas. Pourquoi a-t-il cherché à s’échapper ? Il devait être jugé ce matin.

On toque à la porte. C’est Arthur.

Gwen (se lève) : Sire.

Arthur : Guenièvre, j’ai…Tu peux continuer à travail pour nous. Je tenais à te dire qu’ici, tu seras à jamais chez toi. Je te le garantis. Et…je sais bien que …contenue des circonstances.. c’est pas grand-chose mais…Si jamais tu as besoin de quoi que ce soit... N’hésites pas à me le dire…Je suis navré.

Gwen : Merci, sire.

Dans la rue de la ville basse :

A la nuit tombée, Gwen entre chez elle. Elle entend l’orage et va décrocher le linge qui se trouve sur la cordelette quand un individu lui plaque la main sur sa bouche.

Tauren : Je veux la pierre. Où est-elle ?

Gwen (la main se relâche) : Je ne sais pas de quoi vous voulez parler ! Je n’en ai aucune id…

Il lui plaque de nouveau sa main sur sa bouche.

Tauren : Ecoute-moi ! Dans deux jours, compris ! Tu vas me rejoindre dans les bois juste avant l’aube. Retrouve cette pierre ! Apporte-l a moi ou tu mourras ! Qu’est-ce que je me suis bien fait comprendre !

Gwen hocha la tête. Tauren la lâche et s’enfuit.

Chez Gaius :

Gaius consulte un livre.

Gaius : Merlin, vient voir s’il te plait ! J’ai fait des recherches et voici ce que j’ai découvert.

Merlin : La pierre philosophale !

Gaius : Une  grande œuvre des Anciens. Perdue depuis un peu plus  d’un millier d’années, peut-être !

Merlin : Comment agit-elle ?

Gaius : Théoriquement. Elle donne à celui qui  la porte le pouvoir de transformation.

Merlin : En or ? Le pouvoir d’alchimie !

Gaius : Tout à fait. C’est certainement le pouvoir de la pierre philosophale que tu as senti la nuit où Tom a été arrêté.

Merlin : Bien sûr ! Guenièvre a dit que Tauren avait une espèce de pierre.

Dans le cachot :

Arthur ouvre la porte du cachot et entre.

Morgane (méprisante) : Vous, ici. Comme vous devez être fier. Le fils d’Uther tout puissant. Comme vous devez l’admirez .L ‘âme damné du roi me porte—t-elle  un message ou est-elle venu se moquer ?

Arthur : Garde !

Morgan (se lève) : Ne m’approchez pas espèce de lâche !

Arthur : Vous êtes libre.

Les deux gardes détachent Morgane qui quitte le cachot.

Arthur : Morgane.

Morgane : Oui

Arthur : Je lui ai juré que vous ne défierez jamais plus son autorité. Je lui ai juré que vous avez compris la leçon. Soyez prudente à l’avenir ! Je ne pourrais peut-être pas vous aider la prochaine fois.

Morgane : Merci. Vous êtes un meilleur homme que votre père. Vous l’avez toujours été !

Dans la chambre de Morgane :

Gwen : Madame.

Morgane : Guenièvre ! Je ne m’attendais pas à te voir ici !

Gwen : Mais que vous est-il arrivé ?

Morgane : Rien. Enfin, rien qu’un bain chaud ne puisse soulagé. (Gwen remarque les rougeurs sur ses poignets)J’ai passé la nuit au cachot.

Gwen : Uther !

Morgane : Tu le sais, il n’aime pas être défié.

Gwen : Ce n’est pas à cause de mon père ?

Morgane : Tu as assez de soucis Inutile de t’inquiéter pour ce genre de choses.

Gwen : Vous n’auriez pas dû le défier ! Pas pour me défendre. Si quelque chose vous arrivez, je ne le supporterais pas.

Morgane : Guenièvre entre chez toi, maintenant. Va te reposer. Je t’en prie !

Gwen : Je vais bien, madame.

Morgane : J’insiste. Guenièvre. Guenièvre ?

Gwen : Je ne saurais entrer chez moi.

Morgan : C’est compréhensible. Tu dois te sentir très seule.

Gwen : Tauren ….

Morgane : Tauren !?

Gwen : Il s’est jeté sur moi et il m’a menacée. Il est à la recherche d’une pierre.

Morgane : D’une..D’une pierre. Laquelle ?

Gwen : Il a dit qu’il me tuerait si je ne lui apportais pas .Il a dit qu’il m’attendrait dans la forêt. Il faut que je fasse quelque chose. Si jamais, je lui rapportais pas avant l’aube…Qu’allez-vous faire ?

Morgane : Je vais envoyer la garde, bien sûr ! Ce ne sera pas toi que Tauren rencontrera mais les chevaliers de Camelot !

 Merlin est réveillé par la pierre philosophale que Morgane qui se trouve dans sa chambre, tient entre ses mains. Merlin se lève de son lit tandis que  Morgane quitte sa chambre. Merlin voit une silhouette traverser la cours. Il la suit jusqu’au foret. Merlin se cache derrière un tronc d’arbre. Morgane est sur un chemin et attend Tauren. Ce dernier et trois soldats s’approche d’elle.

Tauren : Où est votre servante ?

Morgane : Je suis venue à sa place.

Tauren : Tuez-la !

Morgane : Non, attendez ! J’ai apporté la pierre.

Tauren : Qu’avez-vous  apporté d’autre, Madame ? Les chevaliers de Camelot ?

Morgane : Je suis venue seule. Je vous le promets.

Tauren : Donnez-moi la pierre ! C’est de la folie d’être venue ici. Je n’avais aucuns griefs contre votre servante mais vous, Dame Morgane, vous êtes la pupille d’Uther.

Quatre épées sont pointées sur elle.

Morgane : Si vous me tuez, vous le regretterez.

Tauren : Pourquoi cela ?

Morgane : Parce-que je veux la fin d’Uther autant que vous !

Merlin écoute toujours cacher.

Tauren : Vous ! Une ennemie du roi ? Vous pensez que je vais vous croire ?

Morgane : Et que ferais-je dans cette foret ?

Tauren : Je peux que deviner vos intentions, madame. Vous pourriez être une espionne ! Qu’en sais-je ?

Morgane : Et cela ! (Elle lui montre ses poignets bleuis).Croyez-vous qu’Uther  a pour habitude d’enfermer ses amis entre les murs d’un cachot ? La pierre. Vous l’aviez à la forge. Pourquoi ?

Tauren : Avec cette pierre, on peut transformer l’essence même des choses. Un morceau de plomb…en or.

Morgane (dubitative) : En or ! Un homme d’une grande bonté est mort à cause de cela. Votre quête de richesse fait de sa fille : une orpheline !

Tauren : J’en suis désolé. Vraiment. Mais cet or n’est pas sensé venir alourdir nos poches. Cet or n’est qu’un moyen…Un moyen de débarrasser une fois pour tout ce royaume d’Uther Pendragon !

Morgane : Que voulez-vous dire ?

Tauren : Madame, la corruption sévit à Camelot. Je me servirais de la corruption au cœur de ce royaume et une telle abondance de richesse m’amènera jusqu’aux appartements du  roi. Et jusque roi, lui-même, Morgane.

Morgane : Les gardes ne peuvent perdre la raison mais pas le roi, Tauren.

Tauren (rengaine son épée) :Auriez-vous un meilleur plan?

Morgane : Pour atteindre Uther, il vous  faut un proche de cet homme.

Tauren : Et vous connaissez une telle personne ?

Morgane : En effet ! Moi !

Chez Gaius :

Merlin et  Gaius sont attablés. Merlin est pensif.

Gaius : Passe-moi le sel, veux-tu ?

Merlin saisit une pomme et la tendit à Gaius, étonné.

Gaius : Tout va bien ?

Merlin : Pardon ? Oui. J’ai juste une ou deux choses qui me contrarie.

Gaius : Aurais-tu envie d’en discuter  avec moi ?

Merlin : Je serais surpris qu’elles vous intéressent.

Gaius : Si tu en es convaincu.

Merlin : Il faut que j’aille travailler.

Il se lève et se dirige vers une porte.

Gaius : Euh, Merlin. (Merlin se retourne)Là, c’est le placard à balais.

Chez le dragon :

Merlin réveille le dragon par un toussotement.

Dragon : Eh, bien, jeune magicien, je t’écoute. Qu’es-tu venu me demander cette fois ?

Merlin : J’ai besoin de votre aide.

Dragon : Bien sûr ! Qui en douterait ? Mais cette fois-ci, Merlin, tiendras-tu compte de mes conseils ?

Merlin : Il y a un sorcier, Tauren. Il complote de tuer le roi. Il s’est fait une alliée, Morgane. Je ne sais pas quoi faire.

Dragon : Surtout…Ne fait rien.

Merlin : Comment cela ? Si je ne fais rien Uther va mourir.

Dragon : Ne souhaites-tu pas la mort d’Uther ? C’est lui et lui seul qui persécute les êtres qui te ressemblent, Merlin. C’est encore lui qui massacre les innocences.

Merlin : Mais cela n’autorise personne à lui donner la mort.

Dragon : Seul la mort du roi permettra à la magie de retrouver ses droits. Seul la mort d’Uther pourra te libérer, Merlin. Son règne tire à sa fin. Que le règne d’Arthur commence. Accomplis donc ton destin !

Le dragon prend son envol.

Merlin : Attendez ! Où est-il dit que mon destin est d’être un meurtrier ?

Dragon : Libère ce royaume de la tyrannie, Merlin. Délivre-nous, tous !

Dans la salle à manger :

Morgane entre. Uther prend son repas.

Uther : Je ne m’attendais pas à vous voir. Avez-vous quelque chose à dire ?

Morgane : Je suis venue vous présenter mes excuses.

Uther : Bon.

Morgane : Je ne voulais pas vous irriter. Je n’ai pensé qu’à Guenièvre. La pauvre ! Elle est au monde.

Uther : Mon but n’était nullement de blesser  votre servante.

Morgane : Je sais. Mais aujourd’hui, elle souffre. Je sais exactement ce qu’elle ressent.

Uther ; Morgane.

Morgane : Je dis seulement …que je sais ce que sais de perdre un père.

Uther : Ce fut une horrible journée car votre père était un ami très cher. Je ne suis pas responsable de sa mort. Vous en êtes consciente.

Morgane : Vous l’avez envoyé combattre .Votre promesse n’a pas été tenue. Vous ne lui avez pas envoyé de renforts. C’est à la mort que vous l’avez envoyé !

Uther : Vous faites erreur ! Tel était mon intention !

Morgane : Cela est arrivé. Et cela ne cesse de se reproduire.

Uther : Morgane..

Morgane : Veuillez m’excuser, Majesté !

Chez Gaius :

Merlin (agité) : Pensez-vous qu’Uther soit un bon roi ?

Gaius: Pardon?

Merlin: Uther! Croyez-vous qu’il soit bénéfique à ce royaume?

Gaius : Mais, oui. Tout à fait. A la lumière des événements récents, c’est dur à imaginer.

Merlin : Dur ! Non, impossible, je vous l’avoue.

Gaius : Merlin..

Merlin : Personne ne l’aime.

Gaius : Sa fonction n’est pas d’être aimée. Sa fonction est de protéger le royaume. La plupart de ses méthodes sont efficaces. Parfois, il peut aller trop loin.

Merlin : Trop loin ! Quand lorsqu’il exécute tous ceux qui croise un sorcier dans la rue.

Gaius : Oui. Mais en dépit de ses défauts, Uther, a  apporté la paix et la prospérité à ce royaume.

Merlin : Mais à quel prix ? L’exécution de femmes et d’enfants, de pères et de fils. Dites-moi ! Quand cela finira-t-il ?

Gaius : Cela s’arrêtera lorsqu’Arthur sera roi.

Merlin : Alors pourquoi attendre demain, Gaius ? Pourquoi ? Laissons Arthur régner.

Gaius : Il n’est pas encore prêt, voyons ! Les responsabilités qui pèseraient sur lui seraient trop grande. Il est certes brave mais aucune expérience et il manque de jugement. Aurais-tu quelque chose à me dire, Merlin ?

Merlin : Je ne peux pas ! Je..je.. Non, je regrette. Je ne peux pas. Il va falloir me faire confiance ! Je vais devoir me débrouiller tout seul, maintenant !

Gaius : J’ai confiance en toi, Merlin. Quel que soit le problème. Je sais que tu prendras la bonne décision.

Uther regarde par la fenêtre et voit Morgane avec sa servante, Gwen.

Morgane (à Gwen) : Viens.

Le roi ferme la fenêtre. Morgane descend  l’escalier où Uther la voit et l’interpelle.

Uther : Morgane. J’espère que je ne vous dérange pas.

Morgane : Pas du tout.

Uther : Les temps sont vraiment durs. C’est pourquoi nous sommes irritables !

Morgane : Oui, Majesté.

Uther : Je ne saurais vous le dire à quel point cela me peine d’être en désaccord avec vous.

Morgane : Cela est réciproque.

Uther : J’ai réfléchi à ce que vous m’avez dit et j’ai..j’ai pris conscience que je me suis montré insensible. J’aurai du prévoir la détresse que provoquerait en vous le deuil de votre servante. Que cela raviverait des  souvenirs enfouit. J’ai ouvert une vieille blessure et j’en suis vraiment désolé.

Morgane : Majesté, j’avoue  que ces paroles me vont droit au cœur. J’ai autant que vous envie de guérir ces blessures. Allons sur la tombe de mon père tous les deux et oublions le passé.

Uther : Rien ne serait me faire davantage  plaisir.

Morgane : Allons-y demain dès l’aube, alors.

Uther : Je vais prendre des dispositions.

A la nuit tombée, Morgane rejoint Tauren à l’entrée de la cité.

Tauren : Alors, madame. Quelles sont les nouvelles ?

Morgane : Uther est tombé dans le piège. Nous irons sur la tombe de mon père sur la colline.

Tauren : Etes-vous sûre de vouloir aller jusqu’au bout ?

Morgane : Plus que jamais. Je veux le voir à terre. Au moins autant que vous. Au moins autant que quiconque dans ce royaume.

Tauren : Alors, considérez que c’est fait.

Merlin entend la conversation. Le lendemain, il voit Uther, Morgane et deux soldats quittaient la cour du château par la fenêtre de la chambre du prince. Gwen entre dans la pièce.

Gwen : Merlin ?

Merlin : Guenièvre. Comment vas-tu ?

Gwen : J’allais poser la même question.

Merlin : Oh, ça va.Ca va.

Merlin et Gwen  les regardent partir.

Gwen : Morgane a été extraordinaire ces derniers jours.

Merlin : C’est toi qui l’es, Guenièvre. Après tout..Tout  ce qui s’est passé….tu continues  bravement à travailler.

Gwen : C’est mieux que de rester dans une maison vide à attendre le retour de mon père. Le plus dur à supporter c’est l’idée que tout le monde le croit coupable parce-qu’ il a essayé de s’enfuir.

Merlin : Je sais qu’il était innocent.

Gwen : Il a dû essayer de s’échapper parce- qu’il savait que quoi qu’il puisse faire, la mort l’attendait. Uther avait déjà pris sa décision. Il est inflexible.

Merlin : Je comprendrais que tu veuilles la mort d’Uther.

Gwen : S’il mourrait, je ne ressentirais rien. Pour moi, il n’est rien, Merlin.

Merlin : Mais si tu avais … si tu avais …le choix .Que ferais-tu ? Si tu avais le pouvoir de vie ou de mort sur Uther. Le tuerais-tu ? Pour ce qu’il a fait ?

Gwen : Non.

Merlin : Non.

Gwen : Qu’est-ce que cela résoudrait ? Cela ferait de moi une meurtrière. Et je serais aussi cruelle que cet homme.

Merlin : Tu as raison. Bien sûr que tu as raison ! 

Gwen : Quelque chose ne va pas ?

Merlin : Non, non. A plus tard !

Merlin quitte la pièce précipitamment. Dans sa chambre, il prend son livre de magie mais se saisit du bâton des siddhes sous son lit. Pendant ce temps, Uther et Morgane poursuivent leur chemin sous le regard de Tauren.Ils descendent du cheval.

Morgane : Pourrions-nous être un moment seuls ?

Uther : Oui  (puis au garde) : Attendez-nous. Nous nous risquons rien ici.

Le garde : Oui,sire.

Morgane et Uther se dirigent vers la tombe tandis que Merlin court aussi vite que possible pour les rattraper. Merlin aperçoit les chevaux, s’avancent  et voit les deux gardes  assommés. Au loin, il voit deux silhouettes se dirigeaient vers la tombe .Morgane s’agenouille sur la tombe de son père.

Morgane : Père

Uther plante son épée dans le sol. Merlin s’approche  sans bruit et récite une formule tout en pointant le bâton des Siddhes sur les deux complices de Tauren. Uther s’approche de Morgane.

Uther : Votre père était l’homme le plus extraordinaire que j’ai connu. Il incarnait à lui seul, nos plus belles valeurs : la vérité, la justice, la bravoure. Plus de cent fois, il m’a sauvé la vie sur les champs de  batailles. Son courage et son honneur  étaient sans égales. Lorsque Gorlois est mort, j’ai perdu l’ami le plus cher sincère que je n’ai jamais eu. Il faisait preuve d’autant de témérité à critiquer mes jugements qu’à défendre mon royaume. Seul un ami se conduit ainsi.

Morgane : Oui, je sais qu’il vous respectait infiniment. Mais ces souvenirs, je ne peux les partager. Comment le pourrais-je ? Je n’avais que dix ans. Je sais seulement  que je l’aimais et qu’il a disparu.

Uther : Lorsqu’il s’est éteint et que je vous ai pris sous ma garde. Vous m’avez combattu dès le début. Votre volonté  est aussi forte que la mienne. Vous me défiez comme une véritable amie le doit comme votre père le faisait autrefois.

Morgane : Lorsque je le fais, vous me mettez aux fers !

Uther : Je ne suis pas un homme facile à vivre. Mon caractère m’aveugle parfois, Morgane. Mais il y a des choses que je regrette.

Morgane : Le père de Guenièvre.

Uther : Oui

Morgane : Reconnaissez-vous que vous avez eu tort de le tuer ?

Uther : Oui

Tauren suit la scène  quand un bruit le fait se retourner. Il voit Merlin s’approcher de lui mais  le magicien ne le voit pas. Tauren sort la pierre philosophale. Merlin répète la formule pointant le bâton des Siddhes sur Tauren. Un  faisceau  bleuté touche la pierre qui lui renvoie ce faisceau sur Merlin. Il  est projeté au sol. Merlin est évanoui.

Sur la tombe :

Uther : Je vais m’efforcer de vous écouter davantage. De moins me quereller avec vous. Vous avez été une bénédiction pour moi. Vous êtes la fille que je n’ai jamais eue. Vos conseils sont inestimables comme le sont votre amitié et votre amour. Sans vous, je ne serais espérer être le roi que cette contrée mérite.

Morgane : Majesté.

Uther : Pardonnez-moi, Morgane.

Morgane (voit Tauren armé d’une épée) : Noooonnnn !

Un combat s’en suit entre Uther et Tauren. Merlin revient à lui. Tauren est sur Uther, une dague à la main.

Tauren : Meurs, Uther  Pendragon !

Merlin parcours la distance qu’il le sépare de la tombe. Soudain, Tauren lâche prise permettant à Uther de se débarrasser de Tauren  grâce à Morgane qui a poignardé l’agresseur. Caché, Merlin assiste à la scène de réconciliation entre Uther et Morgane.

Chez Gaius :

Merlin entre.

Gaius : Ah ! Dure journée !

Merlin : Il en a eu des meilleures.

Gaius : Parait que Tauren a essayé d’assassiner Uther.

Merlin : J’ai appris ça.

Gaius : Morgane lui a sauvé la vie. Combien d’hommes étaient –ils ? Trois, quatre.. ?

Merlin : Oui, cela doit être cela.

Gaius : Morgane a fait preuve d’un courage extraordinaire pour défendre le roi dans ces circonstances .J’imagine que tu es resté en dehors de tout cela ?

Merlin : Je n’ai rien fait  que des broutilles sans intérêts.

Gaius : Inutile d’être modeste à ce point-là, Merlin !

Merlin : Désolé.

Gaius : Ce n’est pas une critique, c’est un compliment.

Merlin:  D’accord. Merci.  C’est  gentil, Gaius.

                                                                            FIN

[Ce script a été réalisé grâce au travail de Lika_mikala sur LJ, nous la remercions de nous avoir autorisés à reprendre son texte.

We are very grateful to Lika_mikala for allowing us to use her work. Thanks]

Episode 1.12 – To Kill the King

---

Lower town – day

Tom pushes a cart playfully down the street and sneaks up behind the carpet that Gwen is beating. He pops his head over the clothes line on which the carpet is hung.

Tom: Boo!

Gwen: Oh!

Gwen holds her hand to her chest.

Tom: Did I surprise you?

Gwen: You certainly did!

Tom: I've got another surprise for you, too.

Tom hands Gwen a small, wrapped cloth. Gwen opens it, revealing a fancy button.

Gwen: It's...lovely.

Tom: Well, in case you ever need a spare. You know...for this...

Tom holds up a colourful dress.

Gwen: It's beautiful!

Tom: Well, you're a beautiful girl, Gwen. You deserve beautiful things.

Gwen: But how? I mean...it must have been expensive.

Tom: Oh, very. But we're on the up now. Things are going to be different.

Gwen: What's going on?

Tom: It'll be all right. Trust me.

Tom kisses her cheek.

Tom: I won't be back for supper.

Gwen looks at her father leaving, she seems concerned.

---

Tom’s forge – night

Tom works at his forge. Tom hears lots of wind.

Tom: Hello?

A man appears before Tom, hooded and cloaked.

Tauren: Is it prepared?

Tom: Yes. Look.

Tauren approaches the forge and pulls down his hood, looking at the melted lead.

Tauren: Very good.

Tauren pulls out a stone with silver claws around it.

Tom: What is that?

Tauren: I'm not paying you to ask questions. The lead, please.

Tom takes the lead off the forge and pours it into a mould. Tauren holds the stone over the lead and the stone glows, Merlin wakes in his chamber.

Tauren: Ferian  æt gylden.

Tom [whispering]: You didn't say anything about magic! I don't want any trouble!

Tauren: Ic búgan þéos...

Merlin sits in his bed.

Tauren: Ferian æt gylden.

The lead turns to gold.

Tom: Gold?

Tauren: Pure, priceless gold.

Tom drenches the gold and it steams. Tom holds up the lump of gold.

Tauren: Yours, blacksmith. If you keep your mouth shut.

Arthur bursts in with the guards. Tauren runs for it.

Arthur: Seize him!

Guard: Yes, sir.

Arthur: Quickly, after him!

Tauren tosses the heated materials in the water, creating a smoke screen. He knocks over a table and drops the leather bag with the stone in it.

Guard: Stop!

Arthur: He must be caught!

Guard: Stop that man!

A pair of guards stays behind, restraining Tom. Arthur turns around and takes the gold from him.

Tom: Sire, please...

Arthur: You're under arrest.

---

Gaius’s chambers – night

Merlin emerges from his chamber.

Gaius: Can't sleep?

Merlin: Something woke me.

Gaius: What?

Merlin: I don't know. A feeling.

Gaius: What kind of feeling?

Merlin: Powerful magic, here, in Camelot.

The door opens. Gwen runs into the Physician's Chambers.

Merlin: Gwen. What's wrong?

Gwen: My father's been arrested.

Merlin: Arrested? What for?

Gwen: They say he was making weapons for a sorcerer! They're charging him with treason!

---

Palace, Hedgehog chamber – night

Morgana, Uther, and Arthur. Morgana’s in her nightgown.

Morgana: Treason!?

Uther: Yes, Morgana, treason. The blacksmith was consorting with a known enemy.

Morgana: Enemy? What enemy?

Arthur: Tauren. The leader of a band of renegade sorcerers sworn to bring down the King.

Morgana: And where is this Tauren now?

Arthur: He escaped.

Morgana: Well, then how can you be sure?

Uther: Because Arthur saw him with his own eyes.

Morgana: Well, even if the man is who you say he is, you can't sentence Tom to death for just being seen with him!?

Uther: We have reason to believe he was forging weapons for Tauren.

Morgana: Rubbish! He would never do such a thing.

Uther: Every man has a price.

Arthur slides the lump of gold across the table.

Arthur: Found this on the blacksmith.

Morgana: So he was paid! He's a blacksmith. He could've been paid for shoeing Tauren's horse!

Uther: In gold?

Morgana: This is madness! You condemn a man with no proof!

Uther: I have enough proof.

Morgana: Arthur! Have you nothing to say?

Arthur: Father, the blacksmith committed a crime, but we don't know for certain he meant treason.

Uther: No. You're right. Nothing's certain… save one thing. The law stands or this kingdom falls.

Morgana: But the law must give him a fair trial!

Uther: He'll get a fair trial, and he'll be found guilty, because that's what he is.

Morgana: You execute Gwen's father, and I will never forgive you. Never.

Morgana storms out.

Arthur: Maybe we should investigate further.

Uther: Tauren slept somewhere, he fed somewhere. Find anyone who helped him in any way. They must be punished. The people must see the laws of Camelot are not to be trifled with.

Arthur: Yes, Father.

---

Dungeons

Gwen visits her father’s cell.

Tom: I didn't know Tauren was a sorcerer. I meant no harm, I swear.

Gwen: Why didn't you tell me what was going on?

Tom: I knew you wouldn't like it, Gwen. You're cautious. I didn't want to let an opportunity pass...

Gwen: Opportunity? You call this an opportunity?

Tom: I know. I've been a fool. (sigh) I just wanted to make a better life for us. For you. I wanted to make you happy.

Gwen: But I am happy! I don't need anything else. I have everything I want.

Tom: And I've thrown it all away!

Gwen: It's all right. We will get you out of here, I promise.

Gwen walks away from the bars to where Merlin and Gaius are waiting.

Merlin: What did he say?

Gwen: He said Tauren came to him at the forge, offered to pay him a fortune for his help, not to make weapons, for an experiment or something.

Merlin: What kind of experiment?

Gwen: Tauren didn't say. But he used some kind of stone...some kind of magic.

---

Gaius’s chambers

Gaius exits Merlin's Chamber.

Gaius: She's sleeping now.

Merlin: I don't understand it. What would a sorcerer want with Tom?

Gaius: His forge, Merlin. It's the finest in the kingdom.

Merlin: You think Tom was lying? You think he really was making weapons?

Gaius: No, I don't.

Merlin: Then what?

Gaius: When Tom was arrested, they found gold on him.

Merlin: So?

Gaius: And from what Gwen was saying, Tauren's experiment bears all the hallmarks of alchemy.

Merlin: But alchemy's impossible, isn't it?

Gaius: To change the very nature of one thing to another has defeated all who have tried. But if you used magic...

Merlin: Do you think that's what woke me?

Gaius: It is possible, I suppose.

---

Lower town 

Morgana walks to Gwen's home

Morgana: Gwen? Gwen?

Morgana walks to Tom's forge.

Morgana: Gwen?

Morgana sees the leather bag on the floor of the forge, picks it up, and pulls out the stone, it glows in her hands. Merlin senses it as he sits in a chair in his chamber. Morgana takes the stone to her chambers and puts it in a fancy box.

---

Merlin’s chamber 

Morgana enters Merlin's chamber.

Morgana: Merlin.

Merlin: Morgana.

Morgana looks at Gwen sleeping on the bed.

Morgana: How is she?

Merlin: She's doing OK.

Morgana: We should let her rest.

Merlin (whisper): Yeah.

Merlin and Morgana exit his chamber.

Merlin: Morgana, have you spoken to Uther? He must realise this is a mistake. Whatever Tom was doing, it wasn't plotting against the King.

Morgana: I know that. Of course I do. But Uther...Uther only sees enemies.

Merlin: But Tom is the most gentle soul I've ever met.

Morgana: But he was seen with Tauren, and that makes him an enemy.

Morgana turns to leave.

Merlin: Then...

Morgana stops to face him.

Merlin: ...there's little hope?

Morgana: There's no hope, Merlin. None at all.

---

Arthur’s chambers 

Morgana enters.

Morgana: Arthur?

She walks over to the bureau and searches for a key.

---

Dungeons

Morgana visits Tom

Morgana: I bring you no relief, Tom. I'm sorry. I came only to see you were comfortable.

Tom: How's Gwen?

Morgana: She's a brave girl. She wishes only to see you free.

Tom: I know what Uther thinks about sorcery. I'm a dead man, aren't I?

Morgana: I cannot see the future, only the present, and one must always seize the moment.

Morgana hands him the key through the bars.

Morgana: Good luck.

---

Entrance of the King’s palace 

The executioner and some guards escort some men into the Square.

Merlin: They're to be executed?

Arthur: Yes, Merlin.

Merlin: By order of the King?

Arthur: They committed a serious crime.

Merlin: Giving a man a bed for the night?!

Arthur: Not a man, a sorcerer.

Merlin: Maybe they didn't know that.

Arthur: It is not for you to question my father's actions. Is that understood?

Merlin: Yes, Sire.

Arthur: Now go get on with whatever you're meant to be doing.

Merlin leaves.

---

Dungeons – night

Tom lies awake in his cell that night. He pretends to be asleep when the guard comes by, then uses the key to escape. He sneaks through the dungeon tunnels, but the guard checks his cell again.

Guard: Sound the warning bell!

Tom knocks out a guard who's closing a dungeon gate. Tom takes his sword and the warning bell tolls.

---

Council Chamber of Doom

Uther and Arthur enter the room.

Uther: He's just proved his guilt. You will kill him on sight.

Arthur: But the trial, Father!

Uther: The trial is a formality. Now I want him dead. And an end to it.

Meanwhile,Tom tries to sneak up the Wrought Iron Stairway, but guards come down and surround him on all sides. He drops his sword.

Tom: Please...

Tom goes to his knees with his hands in the air.

Guard: Kill him.

Swords run him though.

---

Main square – day

Gwen's wail echoes in the Square.

Gwen: Nooooooo...!

She runs down the steps to her father's body, which is being carried off on a cart by a pair of guards. Morgana watches from a window above.

Gwen: No, Father!!! No, Father!!!

---

Hedgehog chamber

Morgana waits for guards to open the doors and she storms in.

Morgana: You have blood on your hands, Uther Pendragon! Blood that will never wash off!

Uther: May I remind you that you're speaking to your King.

Morgana: May I remind you that a king is wise and just. You are neither. You rule only with the sword.

Uther: You know nothing of what it means to be King. The fate of Camelot rests in my hands. It's my responsibility to protect the people of this land from its enemies.

Morgana: Then the kingdom is doomed! For one by one you make enemies of us all!

Uther: You speak treason, Morgana.

Morgana: Only a mad man hears the truth as treason.

Uther: Take care, child, or I'll have you restrained.

Morgana: You just try.

---

Dungeons

Morgana is dragged into a large prison cell by some guards and chained to the wall.

Uther: And you will remain here until you learn your lesson.

Morgana: Then release me because I've learned it already! That you care not for me, or anyone but yourself! That you're driven mad with power! That you're a tyrant!

---

Merlin’s chamber

Gwen sits on the bed in Merlin's Chamber, staring off into space. Merlin enters.

Merlin: All right?

Gwen: I just don't understand. Why did he try to escape? His trial was this morning.

Someone knocks gently on the door. Arthur enters and Gwen stands up quickly to face him.

Gwen: Sire.

Arthur: Guinevere, I...want you to know that your job is safe. And that your home is yours for life. I guarantee you that. I… know that under the circumstances it's not much but, anything you want, anything you need, all you have to do is ask.

Arthur begins to leave but pauses and turns back around.

Arthur: I'm sorry.

Gwen: Thank you, Sire.

---

Lower town – night

Gwen walks home from the palace. She pauses to take her dress off of the clothes line before going inside. Tauren steps out from the shadows and grabs her from behind, covering her mouth.

Tauren (whisper): I want the stone! Where is it?

Gwen tries to shake her head, Tauren lifts his hand from her mouth.

Gwen: I don't know what you're talking about. I don't know anything about...

Tauren clamps his hand back over her mouth.

Tauren: Now you listen to me. In two days' time, I'll be at the Darkling Woods at dawn. You find the stone, you bring it to me, or you will die. Do I make myself clear?

Gwen (muffled): (nods) Mm-hmm!

---

Gaius’s chambers

Gaius flips through a book as Merlin exits his chamber.

Gaius: Merlin, come and take a look. I've been doing some research and found this.

Merlin: The Mage Stone?

Gaius: Wonder of the ancients. Lost for a thousand years or more.

Merlin: What does it do?

Gaius: Theoretically, it could give the bearer the power of transformation.

Merlin: Gold. The power of alchemy.

Gaius: Exactly. I believe it was the Mage Stone you sensed on the night of Tom's arrest.

Merlin: Of course! Gwen said that Tauren had some kind of stone.

---

Dungeons 

Morgana sits on the floor of her cell. The door opens and Arthur enters.

Morgana: You. How proud you must be. Son of the mighty Uther. How you must look up to him. Does the King's little helper bring a message? Or have you just come to gloat?

Arthur: Guards!

Morgana stands up and backs away, pulling on her chains.

Morgana: Get away from me, you cowards!

Arthur: You're free to go.

The guards remove her manacles and leave. She walks to the door.

Arthur Morgana.

She pauses just behind Arthur.

Morgana: Yes?

Arthur: I swore to him you'd never challenge his authority again. I swore that you'd learned your lesson. Tread carefully. Next time, I may not be able to help you.

Morgana: Thank you. You're a better man than your father. Always were.

---

Morgana’s chambers 

Morgana enters her chambers, where Gwen is sitting. Gwen goes to Morgana quickly.

Gwen: My Lady!

Morgana: Gwen. I didn't expect to see you here.

Gwen: What happened to you?!

Morgana: Nothing. Well, nothing a hot bath wouldn't fix.

Gwen sees the sores on Morgana's arms where the manacles rubbed.

Morgana: I spent the night in the dungeon.

Gwen: Uther.

Morgana: He doesn't like to be challenged.

Gwen: It wasn't about my father, was it?

Morgana: You have enough to deal with without worrying about such things.

Gwen: You shouldn't have done that! Not on my behalf. If anything happened to you, I couldn't bear it.

Morgana: You need to go home, Gwen. Get some rest. Please.

Gwen: I'm fine, My Lady.

Morgana: I insist.

Gwen walks past Morgana with her head bowed, picking up a hair brush.

Morgana: Gwen?

Gwen stops, her back to Morgana, trying not to cry.

Morgana: Gwen?

Gwen: I can't go home!

Morgana: It's understandable to feel so alone.

Gwen: Tauren...

Morgana: Tauren?

Gwen: He attacked me. He threatened me. He was looking for some kind of stone.

Morgana: Stone?

Gwen: He said if I didn't bring it to him, he'd kill me. He's waiting for me in the Darkling Woods. I have to do something. If I don't get this stone to him by dawn tomorrow...

Morgana begins walking off purposefully.

Gwen: What are you going to do?

Morgana: I'm going to send the guards, of course. It won't be you that Tauren meets. It'll be the Knights of Camelot.

---

Merlin’s chamber/Morgana’s chambers/forest– night

Merlin wakes when he senses the Mage Stone's power as Morgana holds it in her chambers. He gets out of bed and sees her walking out of Camelot. He follows her through the Lower Town and into the woods, where she is surrounded by Tauren's men. He hides behind a tree and listens in on their conversation.

Tauren: Where's your maid?

Morgana: I've come in her place.

Tauren: Kill her.

Morgana: No! Wait! I brought the Stone!

Morgana reaches for the stone.

Tauren: What else have you brought, My Lady? The Knights of Camelot?

Morgana: I came alone, I promise you.

Tauren: Give me the stone.

Morgana hands it over.

Tauren: You were foolish to come here. I had no quarrel with your maid. But you, My Lady Morgana, you are Uther's ward.

He draws his sword and puts it to her stomach.

Morgana: If you kill me, you'll regret it.

Tauren: Why is that?

Morgana: Because I want Uther dead, too.

Tauren: You? An enemy of the King? And I'm to believe that?

Morgana: Why else would I be here?

Tauren: I can only guess at your motives, My Lady. You could be a spy, for all I know.

Morgana: And this...

She flips back her sleeves, revealing her sore, bruised wrists.

Morgana: Is it usual for Uther to chain his friends to a dungeon wall? The stone. You took it to the forge. Why?

Tauren: With it a man can alter the very essence of things. He can turn a lump of lead into gold.

Morgana: Gold? A good man died in your quest for riches, Tauren. His daughter is now an orphan.

Tauren: I'm sorry for that. Truly. But we did not want the gold to line our pockets.  The gold was but a means, a means to rid this kingdom of Uther Pendragon once and for all.

Morgana: What are you saying?

Tauren: Bribery is rife at Camelot. I will use the corruption at the heart of his kingdom, and such abundance of gold will buy me into the King's chambers, even to the King himself.

Morgana: The guards may be fools, Tauren, but the King is not.

Tauren: Do you have a better plan?

Morgana: To get to Uther, you need someone close to him.

Tauren: And you know of such a person?

Morgana: I do. Me.

---

Gaius’s chambers 

Merlin stares into his bowl at dinner.

Gaius: Pass the salt, please.

Merlin hands him an apple without looking.

Gaius: You all right?

Merlin: What? Yeah. I've just got a few things on my mind, that's all.

Gaius: Anything you'd like to talk to me about?

Merlin: I can't imagine you'd be interested.

Gaius: So long as you're sure.

Merlin: I should be getting to work.

Merlin gets up and heads to the door behind him.

Gaius: Er, Merlin?

Merlin stops and turns.

Gaius: That's a broom cupboard.

---

Dragon’s cave

Merlin walks down the Tunnel Stairway with a torch and enters the Dragon's Cave. Kilgharrah is sleeping. Merlin clears his throat pointedly. The dragon stirs.

Kilgharrah: Well, young warlock, what is it you come to ask of me?

Merlin: I need your help.

Kilgharrah: Of course you do, but this time, will you heed my words?

Merlin: The sorcerer Tauren is plotting to kill the King. He's made an ally of Morgana. I don't know what to do…

Kilgharrah: Do...nothing.

Merlin: What do you mean? If I do nothing, Uther will die.

Kilgharrah: Don't you want Uther dead? It is Uther that persecutes you and your kind, Merlin. It is Uther that murders the innocent...

Merlin: But surely that doesn't make it right to kill him.

Kilgharrah: Only if Uther dies can magic return to the land. Only if Uther dies will you be free, Merlin. Uther's reign is at an end. Let Arthur's reign begin. Fulfil your destiny!

The dragon flies off.

Merlin: Wait! Where does it say my destiny includes murder?

Kilgharrah: Free this land from tyranny, Merlin! Free us all!

---

Council chamber of doom – night

Uther eats alone. Morgana enters.

Uther: I didn't expect to see you. You wish to say something?

Morgana: I came to apologise, My Lord.

Uther: Good.

Morgana stiffens.

Morgana: I didn't mean to rile you. I thought only of Gwen. The poor girl is all alone in the world.

Uther: It was not my intention to hurt your maid.

Morgana: I know. But now she suffers, and I know how she must suffer.

Uther: Morgana...

Morgana: I only meant, I know what it's like to lose a father.

Uther: That was a terrible day. Your father was a great friend. I had no part in his death.

Morgana: You sent him into battle. You promised him reinforcements and then gave him none. You sent him to his death.

Uther: That is not true. It was never my intention.

Morgana: But it happened! And it keeps on happening.

Uther: Morgana!

Morgana: I'm sorry, My Lord.

Morgana turns to leave, looking upset, but her expression clears when she faces the door.

---

Gaius’s chambers

Merlin: Do you think Uther's a good king?

Gaius: Sorry?

Merlin: Em… Uther. Do you think he's good for the kingdom?

Gaius: Yes. Yes, I do. In the light of recent events, you may find that hard to believe.

Merlin: Hard? No. Impossible? Definitely.

Gaius: Merlin...

Merlin: Everyone hates him.

Gaius: It is not Uther's job to be liked. It is Uther's job to protect the kingdom. Most of his methods are right. Sometimes he may go too far.

Merlin: Really? You mean like executing anyone who even passes a sorcerer on the street?

Gaius: Yes. But despite Uther's failings, he has brought peace and prosperity to this kingdom.

Merlin: But at what cost? At the cost of women and children, fathers and sons! When will it end?

Gaius: It will end when Arthur is King.

Merlin: Then why not let that time be now? Why not let Arthur be King?

Gaius: Arthur's not ready. The responsibility would be too great. Brave though he may be, he lacks experience, he lacks judgment. Is there anything you want to tell me?

Merlin: I can't...I, I just...No, I can't. You've just got to trust me. Gaius, it's something I've got to work out for myself.

Gaius: I do trust you, Merlin. Whatever it is, I know you'll make the right decision.

---

Throne room/Griffin staircase – day

Uther watches from a Throne Room window as Morgana walks down the palace steps into the Square with Gwen. Morgana walks down the curved steps from her chambers to the Griffin Landing, Uther rounds the corner behind her.

Uther: Morgana!

Morgana stops, but doesn't turn around.

Uther: I'm not disturbing you, I hope?

Morgana: Not at all.

Uther: These are difficult times. They put a strain on us all.

Morgana: Yes, My Lord.

Uther: I cannot tell you how much it pains me to be at odds with you.

Morgana: And I with you.

Uther: I've been thinking about what you said. And, er, I realise I may have been insensitive. I should have foreseen the distress that your maid's loss would cause you, that it would stir old memories. I've opened an old wound. For that, I'm sorry.

Morgana goes to Uther.

Morgana: My Lord, it gladdens my heart to hear these words. I too wish to heal these wounds. Let us visit my father's grave together and put the past behind us.

Uther: Nothing would give me greater happiness.

Morgana: Shall we leave tomorrow at first light?

Uther: I will make arrangements.

---

King’s palace, entrance – night

Morgana meets Tauren outside the palace walls at night.

Tauren: So, My Lady, what news?

Morgana: Uther has fallen for the bait. We ride out in the morning for the Old Cairn on the hill.

Tauren: Are you sure you're committed to this?

Morgana: More than ever I want Uther dead as much as you. As much as anyone in this rotten kingdom of his.

Tauren: Then the deed is as good as done.

Merlin sees Tauren leave and sneaks back behind the castle wall.

---

Camelot main square/Arthur’s chambers – day

Uther and Morgana's party rides out of the Square the next morning. Merlin watches from Arthur's Chambers. Gwen walks past and notices him staring out the window.

Gwen: Merlin?

Merlin: Gwen. How are you doing?

Gwen: I was about to ask you the same question.

Merlin: I'm fine. Fine.

Gwen looks out the window at the riding party.

Gwen: Morgana's been amazing these last few days.

Merlin: I think you've been amazing. After all that's happened, getting your life back together...

Gwen: It's better than sitting in an empty house, waiting for my father to walk through the door. The thing I find hardest to bear is that people will always think he was guilty because he tried to escape.

Merlin: I know he was innocent.

Gwen: I think he tried to escape because he knew that whatever he said or did he'd be killed. Uther had already made up his mind. That's the kind of man he is.

Merlin: I wouldn't blame you if you wanted him dead.

Gwen: If Uther died I'd feel nothing. He means nothing to me.

Merlin: But if you had...you know...the choice, what would you do? If you had the power of life and death over Uther, would you kill him? For what he did?

Gwen: No!

Merlin: No?

Gwen: What would that solve? That would make me a murderer. That would make me as bad as him.

Merlin: You're right. Of course you're right.

Merlin runs out of the room.

Gwen: Is anything wrong?!

Merlin: No, no! See you later!

---

Merlin’s chamber

Merlin runs into his chamber and grabs Sophia Tír-Mòr's staff from under his bed.

---

Gorlois’s grave

Tauren and his men hide behind trees in the forest that the riding party passes through. Morgana and Uther dismount at the bottom of the hill.

Morgana: Do you think that we could have some privacy?

Uther: Fine. Wait here. We're in no danger.

Guard: Sire.

Merlin runs through the woods with the staff. Morgana and Uther climb the hill to the gravesite. Merlin approaches their horses and finds the Camelot guards dead; he sees the renegades pursuing Uther. Morgana kneels at Gorlois's gravestone.

Morgana: Father...

Uther sticks his sword in the ground. Merlin approaches the renegades and raises the staff.

Merlin (whisper): Ácwele!

A bolt of energy shoots out and kills one of the renegades, the other one draws his sword and Merlin shoots him, too. Uther approaches the grave and places his hand on Morgana's head.

Uther: Your father was the greatest man I've ever known. He stood for everything this kingdom represents. Truth, justice, valour. A hundred times he saved my life on the battlefield. His courage and his honour were without equal.

Uther kneels and kisses gravestone.

Uther: When Gorlois died, I lost the truest friend I ever had. For he was as fearless in questioning my judgment as he was in defending my kingdom. That's the mark of a true friend.

Morgana: I know how he respected you, My Lord. But I don't share these memories. How can I? I was ten years old. I only know I loved him and he was taken from me.

Uther: When he died, and I took you into my care, you fought me from the beginning. Your will is as strong as my own. You challenge me as a friend must. As your father did in his time.

Morgana: And when I do, you clap me in irons.

Uther: I know I'm not an easy man. My temper…blinds me sometimes. There are things that I regret.

Morgana: Gwen's father?

Uther: Yes.

Morgana looks at Uther, surprised.

Morgana: Are you saying you were wrong to have Tom killed?

Uther: Yes.

Tauren watches them from behind a tree, but he hears Merlin sneaking up behind him. He moves and pulls out the Mage Stone.

Merlin: Ácwele!

Merlin raises the staff and shoot, but Tauren absorbs the energy bolt with the Stone and sends it back at Merlin. Merlin is knocked unconscious. Tauren sneaks up behind Uther.

Uther: I will strive to listen to you more and quarrel with you less. You've been a blessing to me, Morgana. You are the daughter I never had. Your counsel is invaluable, as is your friendship and your love. Without you, I cannot hope to be the king this land deserves

Morgana: My Lord...!

Uther: Please forgive me, Morgana.

Morgana sees Tauren sneaking up behind Uther with a raised sword.

Morgana: No! No!

Uther blocks the blow and wrestles with Tauren. Merlin wakes. Tauren pins Uther down and draws a dagger, which Uther tries to block.

Tauren: Die, Uther Pendragon!

Merlin approaches with the staff, but Tauren is stabbed in the back. Uther pushes him off and Morgana drops the dagger. Merlin climbs the bottom of the hill to see Uther hugging Morgana

---

Gaius’s chambers

Merlin enters.

Gaius: Ah, busy day?

Merlin: Had its moments.

Gaius: I hear that Tauren tried to assassinate Uther.

Merlin: That's what I hear.

Gaius: And that Morgana saved him. How many men were there? Three? Four?

Merlin: Yeah, something like that.

Gaius: Morgana must have shown extraordinary courage to have defended a king against such odds. I suppose you had nothing to do with it?

Merlin: Oh, you know. Just background stuff.

Gaius: No need to be so modest, Merlin.

Merlin: Sorry.

Gaius: It's not a criticism. It's a compliment.

Merlin: Right. Thanks, Gaius.

 

 

Kikavu ?

Au total, 97 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Lanna 
18.04.2022 vers 20h

ElevenStra 
30.10.2021 vers 14h

Emmalyne 
29.04.2020 vers 11h

Blair16 
04.05.2019 vers 13h

ouatdark 
26.04.2019 vers 17h

crystal14 
10.05.2018 vers 23h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 6 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

byoann 
choup37 
crystal14 
Locksley 
mamynicky 
realbion 
Ne manque pas...

Opération maintenance : aidez-nous à faire du ménage sur la citadelle.
Job d'été ! | Plus d'infos

De nouvelles HypnoCards sont disponibles pour les collectionneurs !
HypnoCards | Nouvel arrivage !

Activité récente
Actualités
Tom Hopper : Une comédie romantique sur Netflix

Tom Hopper : Une comédie romantique sur Netflix
La comédie romantique Love in the Villa met en vedette Tom Hopper (Sir Perceval) et Kat Graham. Le...

Rupert Young dans

Rupert Young dans "La Chronique des Bridgerton"
Notre Premier Chevalier Sir Léon passe en ce moment sur Netflix. Rupert Young interprète Lord Jack...

Anthony Head au Wales Comic Con

Anthony Head au Wales Comic Con
Oyez, Oyez, bonnes gens Pour tous ceux qui aimeraient revoir le roi Uther Pendragon ... Anthony Head...

Nouveau Calendrier et nouveau sondage

Nouveau Calendrier et nouveau sondage
Coup de chaud à Camelot ! Le Grand Dragon est venu nous rendre visite et a fait monter la...

Nouvelle Photo du mois !

Nouvelle Photo du mois !
En juillet... de l'année dernière, vous aviez choisi le petit Aithusa sur son rocher. A partir...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

quimper, 08.08.2022 à 17:07

Viens aider le célèbre détective londonien à départager huit criminels en votant dans le sondage. Bonne semaine à tous

lolhawaii, 09.08.2022 à 01:24

Le calendrier d'août est arrivé sur les quartiers Hawaii 5-0 et MacGyver Ce sont des créations de Terillynn, venez nous donner votre avis svp !!

Supersympa, 09.08.2022 à 23:06

Bonsoir à tous ! Nouveau mois (encore très chaud) sur les quartiers Alias, Angel, Dollhouse et The L Word.

ShanInXYZ, 10.08.2022 à 18:12

Voyage au centre du Tardis : thème de la semaine, l'Aventure qui vous a le plus marqué, on attend vos photos alors passez voir le Docteur

sanct08, 10.08.2022 à 21:43

Bonsoir, animations + forums + sondages vous attendent sur Le Caméléon et X-Files ! De même un nouvel EV vous attend chez Jarod !

Viens chatter !