500 fans | Vote

#108 : Le Début de la Fin

Lorsque Merlin décide d'aider un jeune druide, il trouve une alliée inattendue en la personne de Morgane. Les deux jeunes gens essayent de sortir le garçon en dehors de Camelot et de le renvoyer auprès des siens. Mais avec la garde aux trousses, et l'ordre d'Uther d'exécuter l'enfant, leur mission devient terriblement dangereuse ... 

Popularité


4 - 9 votes

Titre VO
The Beginning of the End

Titre VF
Le Début de la Fin

Première diffusion
08.11.2008

Première diffusion en France
02.05.2009

Vidéos

108 - BBC Preview Officielle

108 - BBC Preview Officielle

  

''What's that sound'' Merlin & Arthur (VO)

''What's that sound'' Merlin & Arthur (VO)

  

Photos promo

Merlin et Mordred-Le Début de la Fin

Merlin et Mordred-Le Début de la Fin

Affiche promotionnelle Le Début de la Fin

Affiche promotionnelle Le Début de la Fin

Arthur -Le Début de la Fin

Arthur -Le Début de la Fin

Mordred et son père-Le Début de la Fin

Mordred et son père-Le Début de la Fin

Gaius-Le Début de la Fin

Gaius-Le Début de la Fin

Mordred-Le Début de la Fin

Mordred-Le Début de la Fin

Morgane et Mordred-Le Début de la Fin

Morgane et Mordred-Le Début de la Fin

Plus de détails

Titre original : The Beginning of the End

Réalisateur : James Hawes

Scénariste : Howard Overman


Distribution


Colin Morgan ... Merlin
Bradley James  ... Arthur
Katie McGrath ... Morgane
Angel Coulby ... Gwen
Anthony Head ... Uther
Richard Wilson ... Gaius
John Hurt ... Voix du Grand Dragon
Asa Butterfield ... Mordred
Alun Raglan ... Cerdan
Trevor Sellers ... Iseldir
Michael Burgess ... Marchand
Jamie Kenna ... Garde n°1
Christian Bradley ... Garde n°2

Premières diffusions

Royaume-Uni : 8 novembre 2008
France : 2 mai 2009
États-Unis : 26 juillet 2009

Un druide et son jeune fils sont appréhendés dans Camelot. Ils tentent d'échapper aux gardes. Le père est capturé tandis que le jeune garçon se réfugie dans la Cour d'Honneur. C'est là que Merlin perçoit son appel au secours, lancé par télépathie. Il ne peut s'empêcher de venir en aide à l'enfant et l'entraine dans les couloirs du château. Les soldats fouillent sans relâche pour retrouver le jeune fugitif et Merlin ne trouve pas d'autre solution que de demander asile pour lui à Morgane, la propre pupille du Roi, qui accepte de prendre ce risque.

Le père du jeune druide est exécuté en place publique sur ordre d'Uther qui avertit la population rassemblée que toute personne qui viendra en aide à l'enfant recherché sera exécutée. Merlin regarde la scène depuis la fenêtre de Morgane tandis que celle-ci reste au chevet de l'enfant qui, blessé dans sa fuite, est fiévreux. Au moment où la hache s'abat sur son père, l'enfant hurle par télépathie si bien que seul Merlin s'en rend compte. Le miroir de la chambre de Morgane vole en éclats et le jeune magicien comprend que leur jeune protégé possède des pouvoirs. Le garçonnet refuse de parler et continue à ne communiquer que par télépathie avec Merlin qu'il appelle Emrys.

Merlin va rendre visite au Grand Dragon, il veut en savoir plus sur l'enfant et il veut comprendre pourquoi celui-ci le nomme Emrys. Le Grand Dragon lui répond que c'est son nom dans le langage des druides et il ajoute que beaucoup de choses sont écrites au sujet de ce jeune garçon. Il fait partie d'une prophétie. Merlin est interloqué, il se demande si le petit est comme lui. Mais le Grand Dragon le détrompe et l'avertit que l'enfant est dangereux et qu'il ne doit pas lui venir en aide.

L'état du jeune druide empire et Morgane demande à Merlin d'aller chercher Gaius. Le jeune magicien, bien que perturbé par les révélations du Grand Dragon, ne peut se résoudre à voir l'état de l'enfant s'aggraver. Ignorant les avertissements de l'immense créature, il demande l'aide du vieux médecin qui, bien que très fâché de l'implication de Merlin et Morgane, leur vient en aide. Gaius leur demande de faire sortir le jeune garçon de Camelot aussitôt que son état le permettra.

Merlin veut se charger d'emmener le jeune druide loin de la Cité, mais Morgane lui explique qu'il est préférable qu'elle s'en charge elle-même. Si elle est prise, son tuteur n'osera pas l'exécuter. C'est ainsi que, vêtue comme une simple villageoise, elle se faufile hors du château avec l'enfant. Arrivés dans la ville basse, les deux fugitifs doivent éviter les patrouilles. Malheureusement, ils sont découvert par Arthur accompagné de quelques soldats. Arrêtés, Morgane et le jeune garçon sont ramenés au château sous bonne garde.

Merlin retourne voir le Grand Dragon. Il veut savoir précisément en quoi le jeune druide est dangereux et pourquoi il ne doit pas lui venir en aide. Le Grand Dragon est furieux que le jeune magicien n'ait pas suivi ses conseils, il lui révèle que l'enfant est l'ennemi d'Arthur et causera sa perte. Il ajoute que Merlin doit laisser mourir le jeune druide sans quoi il fera beaucoup de mal dans l'avenir.

Merlin est très perturbé par les dernières révélations du Grand Dragon. Quand il arrive dans les appartements d'Arthur, il trouve le Prince en train d'échafauder un plan avec Morgane pour permettre à l'enfant de s'évader. Cette fois-ci c'est Arthur lui-même qui le fera sortir de Camelot pendant que Morgane dinera avec Uther, déjà furieux contre sa pupille. Le Prince aura cependant besoin de Merlin pour l'aider à desceller la grille d'un souterrain, ils se donnent donc rendez-vous.

Arthur fait sortir le jeune druide de son cachot et l'entraine avec lui dans les profondeurs du château. Mais l'évasion du petit est rapidement découverte et l'alarme est donnée. Les gardes commencent à fouiller le château pendant qu'Arthur, arrivé avec l'enfant vers la grille du souterrain, s'impatiente de voir arriver Merlin. Ce dernier hésite à venir au rendez-vous fixé par Arthur, il ne peut chasser de son esprit les mises en garde du Grand Dragon. Assis sur son lit, il n'arrive pas à prendre une décision. Il entend alors par télépathie un nouvel appel au secours du jeune garçon Finalement, il se décide à rejoindre Arthur et l'aide à desceller la grille juste avant que les soldats arrivent.

Arthur conduit l'enfant dans la forêt et le remet aux druides. Avant de repartir, il se retourne et demande s'il peut connaître le nom du jeune garçon. Celui-ci lui adresse un sourire reconnaissant et, pour la première fois, parle. Il déclare se nommer Mordred. Arthur lui souhaite bonne chance et s'en retourne à Camelot sans savoir qu'il vient de venir en aide à celui qui est prédestiné à causer sa perte.

Écrit par Locksley pour Merlin HypnoSeries.

Episode 1.08 - Le Début de la Fin

 

MARCHE DE CAMELOT :

Cerdun et son fils Mordred se rendent au marché. 

Cerdun : Tout ce que j’ai commandé est là ? Nous devons quitter la ville sans délai.

Marchand : Voici tout ce que vous avez demandé, tout y est. Je suis navré.

Des gardes se mettent à leur poursuite.

Garde : Arrêtez ! Restez où vous êtes ! (aux autres gardes) Plus vite ! Dépêchez-vous !

Cerdun (à Mordred) : Cours ! Cours ! Cours vite !

Arrivé à l’entrée du château, Mordred se réfugie dans la Cour d’honneur, alors que Cerdun est capturé.

***GENERIQUE***

Merlin entend une voix résonner dans sa tête.

Mordred : Au secours… aidez-moi… s’il te plaît… (Merlin le trouve dans la Cour du château) S’il te plait, il faut que tu m’aides… aide-moi…

Garde : Fouillez dans cette maison ! Faites-en autant de l’autre côté ! (attrapant un villageois) Toi ! As-tu vu un enfant arrivé au bout ?

Mordred : C’est moi qu’il recherche…

Merlin (parlant par la pensé) : Pourquoi te cherchent-t-ils ?

Mordred : Ils vont me tuer…

Garde : Gardes ! Par ici !

Merlin : Rejoins-moi. Cours ! Cours !

Garde : Hé ! Il est là ! Par ici ! Dépêchez-vous ! Allez ! 

CHAMBRE DE LADY MORGANE :

Merlin et Mordred se réfugient dans les appartements de Morgane.

Morgane : Avez-vous oublié comment frapper Merlin ?

Merlin : Les gardes sont à ses trousses, je ne savais que faire !

Garde (toquant à la porte) : Ma Dame ? Ma Dame !

Morgane (à Merlin) : Là, derrière. (elle ouvre la porte)

Gardes : Pardonnez-nous ma Dame de vous importuner, nous cherchons un jeune druide, et nous pensons qu’il est passé par là.

Morgane : Je n’ai vu personne. Il n’y a que ma servante et moi ici.

Garde : Fermez-vous jusqu’à que nous l’aillons attraper.

Morgane : Bien entendu. Merci.

Mordred s’évanouit car il est blessé.

SALLE DU CONSEIL :

Arthur : Le druide est venu à Camelot pour s’approvisionner. Il ne voulait pas faire de mal. Est-ce vraiment utile d’exécuter cet homme ?

Uther : C’est absolument indispensable. Ceux qui se servent de la magie ne sauraient être tolérés.

Arthur : Les Druides forment un peuple pacifique.

Uther : Si on leur donne l’occasion, ils ramèneront  leur magie dans le royaume. Ils prêchent la paix, mais conspire contre moi. Nous ne pouvons passer pour faible.

Arthur : Faire preuve de clémence peut-être un signe de force.

Uther : Nos ennemis ne le comprendraient pas de cette façon. Notre responsabilité est de protéger ce royaume. Exécuter le druide, c’est envoyer un message clair. Retrouve l’enfant. Fouille la ville de fond en comble. 

COUR DU CHATEAU :

L’exécution est prête à débuter. Merlin et Morgane observe.

Uther : Peuple de Camelot, cet homme est coupable d’avoir usé d’enchantements et de magie. En vertu de nos lois, la sentence pour ce crime est la mort. Nous recherchons toujours son complice, toutes personnes donnant asile à cet enfant  est coupable de complot. Et sera par conséquent, exécuté comme traitre. Que cela serve d’avertissement à votre peuple.

Cerdun : Vous avez laissé votre peur de la magie se changé en haine. J’ai pitié de vous.

Morgane : Je ne peux regarder cela.

Cerdun est tué.

Mordred : Non !

Un miroir se brise.  

MAISON DE GAIUS :

Merlin (hésitant) : Que savez-vous à propos des Druides ?

Gaius : Très peu de choses, c’est un peuple tout à fait impénétrable. Surtout de nos jours, depuis que Uther s’en prend à lui. Merlin ! S’il te plait, dis-moi que tu ne t’es pas mêlé de cette histoire ?

Merlin : Moi ? Non, mais de quelle histoire ?

Gaius : Pour quelqu’un qui a un immense secret à porter, tu mens vraiment mal.

Merlin : Je n’ai rien fait. Quel secret ?

Gaius : Merlin ?

Merlin : J’ai entendu le petit garçon m’appeler. Personne ne pouvait le voir, mais je l’entendais. Comme-ci il était dans ma propre tête.

Gaius : On m’a parlé de cette capacité. Les Druides repèrent les enfants qui ont ce don, ils les choisissent comme élèves. Tant que ce garçon sera recherché, soit extrêmement prudent et réfléchis autrement se sera peut-être ta tête qui sera sur le bio.

Merlin : Je suis toujours prudent, vous me connaissez bien ?

Gaius : Oui Merlin, malheureusement je te connais oui.

VILLE BASSE :

Merlin se rend au marché.

Garde : Continuez les recherches ! Il faut le retrouver !

CHAMBRE DE LADY MORGANE :

Merlin : Comment va-t-il ?

Morgane : Il s’est endormi. Il est très pâle. Je crains qu’il ait perdu trop de sang.

Merlin : A-t-il dit quelque chose ?

Morgane : Non rien, il refuse de dire comment il s’appelle.

Merlin (amusé): Vous savez, pendant un moment tout à l’heure, j’ai… j’ai cru que vous alliez nous livrer aux gardes.

Morgane : Je suis ravi que tu as fois en moi Merlin !

Merlin : Non non ! Ecoutez, hum… je veux simplement dire que vous êtes la Pupille du Roi, vous courrez un énorme risque avec ce petit garçon.

Morgane : Je ne saurais voir un enfant innocent exécuté. Et quel mal a-t-il fait ?

Merlin : Uther pense qu’il a des pouvoirs magiques donc il est coupable.

Morgane : Il a tort.

Merlin : Vous pensez qu’il se trompe ?

Morgane : Peut-être ? Peut-être qu’on ne choisit pas la magie, mais que c’est elle qui nous choisit. Pourquoi me regardes-tu comme ça ?

Merlin : Pour rien.

Morgane : Pourquoi veux-tu le sauver Merlin ?

Merlin : J’ai agi sous l’impulsion du moment c’est tout.  Qu’allons-nous faire de lui ? Il ne peut pas rester ici.

Morgane : Nous devons trouver un moyen de le ramener auprès des siens.

SALLE DU CHATEAU :

Morgane et Uther dinent.

Uther : Vous avez l’air préoccupé Morgane ? Qu’est-ce qui vous tracasses ?

Morgane : Rien Sire ! Pardonnez-moi d’être d’aussi mauvaise compagnie.

Uther : Je m’inquiète seulement de votre bien-être.

Morgane : Et je vous en remercie. Tout va bien.

 

Arthur arrive.

Uther : Quels sont les nouvelles ? Le druide a-t-il été arrêté ?

Arthur : Nous avons fouillé la ville de fond en comble, mais il demeure introuvable.

Uther : Dis plutôt que tu as échoué, voilà le problème ?

Arthur : Peut-être a-t-il déjà quitté la ville ?

Uther : Tu affirmes qu’un enfant blessé serait capable d’échapper aux gardes s’en fuir de la ville ? C’est ridicule.  On le cache, je veux qu’on le retrouve.

Arthur : Ce n’est qu’un enfant, quelle menace représente-il pour le royaume ?

Uther : C’est un druide, et à ce titre, il est dangereux.

Morgane : Les Druides rêvent de voir le royaume de votre père détruit.

Arthur : J’ignorais que vous connaissiez tant de choses sur les Druides ?

Uther : Morgane a raison, redoubles d’efforts !

Arthur : Oui Père.

Uther : Cherches jusqu’à que tu le retrouves !

CHAMBRE DE LADY MORGANE :

Mordred est fiévreux. 

Merlin : Depuis quand est-il comme ça, il est brûlant.

Morgane (inquiète): Très tôt ce matin. Sa plaie est probablement infectée. Il faut que Gaius le voie, avant que son état empire.

Merlin : Il ne doit surtout pas savoir, c’est trop dangereux. S’il était au courant, je pense qu’il m’exécuterait lui-même.

Morgane : Il faut le faire sortir de Camelot, mais c’est impossible dans cet état. Nous avons besoin d’un médecin.

Merlin : Je vais le soigner.

Morgane : Merlin, sais-tu soigner une plaie qui s’est infectée ?

Merlin : Pas tout à fait, mais j’apprends très vite.

 

Arthur accompagné de gardes, frappe à la porte. Morgane ouvre, mais Merlin et Mordred reste caché dans la chambre.

Morgane : Arthur ! Que me vaut le plaisir de votre visite ?

Arthur : Ne vous bercez pas d’illusion, ce n’est pas une visite de courtoisie. Je cherche le druide, je vais devoir fouiller vos appartements. 

Morgane : N’y pensez pas, il n’en est pas question.

Arthur : Ne le prenez  pas de cette façon, je dois fouiller tout le château. C’est l’affaire de quelques minutes.

Morgane (agacée) : Je ne vous laisserez pas déranger mes affaires !

Arthur : Vos affaires ne m’intéresse nullement. Je cherche une preuve de la présence du druide en ces lieux.

Arthur : Il se cache peut-être dans vos appartements ? Il y règne toujours un tel désordre, on ne sait jamais ?

Arthur : On ne saurait me reprocher d’avoir un serviteur idiot et paresseux.

Merlin : Obeï stepsios. Les chaussures du druide se mettent à marcher en direction de Merlin.

Morgane : Je suis sûr que vous ignorez où se trouve votre serviteur, et vous voudriez retrouvez le jeune druide ?  

Merlin : Castil steos. Les chaussures reculent pour échapper à la vigilance d’Arthur.  

Arthur : Il va de soi, que la confiance que vous avez envers mes compétences est très touchante. Mais bien que cette discussion soit passionnante,  plus tôt nous commencerons, plus tôt nous aurons fini.

Merlin : Aster nosios. Les chaussures atteignent Merlin.

Morgane : Je vais vous faciliter les choses.

Arthur : Croyez-moi, s’il était là, je le trouverais.

Morgane : Le petit druide est caché derrière le rideau. Votre père sera content d’apprendre comment vous avez perdu votre temps à fouiller dans mes affaires ? Allez-y ?

Arthur : Et comme ça, vous aurez le plaisir de me ridiculiser ?

Morgane : D’après mon expérience, vous n’avez besoin d’aucune aide pour cela. Qu’attendez-vous ? Allez-y.

Arthur : Mais retournez donc vous… brossez les cheveux ou vaquez à vos occupations ordinaires ! (il s’en va et claque la porte)

Morgane : Au revoir ! Et bonne chance avec vos recherches !

MAISON DE GAIUS :

Merlin entame des recherches pour soigner le druide.

Merlin (feuilletant un bouquin) : Equimose, piqûre, brûlure, blessure …  infection voilà.

Merlin rassemble toutes les herbes dans un sac. Gaius arrive.

Gaius : Ah te voilà, il me faut de la bruyère, vas m’en chercher s’il te plait.

Merlin : Puis-je aller plus tard, je m’apprêter à sortir ?

Gaius : Qui a consulté ce manuel ?

Merlin : C’est moi, je voulais juste m’instruire.

Gaius : Oh ! J’avais complètement renoncé à t’inspirer un peu d’intérêt pour moi et mon travail.

Merlin : Au contraire ! C’est fascinant !  

Gaius : Merlin tu es vraiment une énigme enveloppée de mystères.

Merlin : C’est ça ! (montrant son sac) J’étais venu cherche de quoi nettoyer parce-qu’ Arthur se plaint de l’état de ses appartements.

Gaius : Les appartements d’Arthur peuvent attendre, ne ratons pas cette occasion de commencer ton éducation.

Merlin : Je dois m’en aller…

Gaius (insistant) : Assieds-toi. (montrant un gigantesque livre) Nous allons débuter par un cour d’anatomie fondamentale.

CHAMBRE DE LADY MORGANE :

Morgane : Pourquoi as-tu mis aussi longtemps ?

Merlin : Pardonnez-moi, lorsque Gaius commence à parler d’anatomie rien ne peut l’arrêter.

Merlin applique un mélange sur la blessure de Mordred.

Morgane : Tu es sûr de ce que tu fais Merlin ?

Merlin : Je fais de mon mieux.

Morgane : Je vais chercher un peu d’eau.

Mordred (par la pensé): Merci Emrys…

Merlin (par la pensé): Emrys ? Pourquoi m’appelles-tu comme ça ?

Mordred : Parce-que c’est ton nom pour mon peuple.

Merlin : Tu sais qui je suis ? Comment ? (Mordred ne répond-à voix haute) Aller, parles-moi.

Morgane : J’ignore si cet enfant ne peut parler ou s’il a trop peur pour le faire.

CAVERNE DU GRAND DRAGON :

Merlin : Oh hé ? (Le Grand Dragon l’effraye) Êtes-vous forcé de faire ça ? J’ai failli mourir de peur.

Le Grand Dragon : Bonjour jeune magicien, tu es venu au sujet du druide ?

Merlin : Qui vous l’a dit ?

Le Grand Dragon : Je suis comme toi, je l’entends parler.

Merlin : Pourquoi m’appelle-t-il Emrys ?

Le Grand Dragon : Parce-que c’est ton nom.

Merlin : Je peux vous l’affirmer, mon nom a toujours été Merlin.

Le Grand Dragon : Ce que tu ne sais pas, c’est que tu as bien ce nom.

Merlin : Ah bon ? Mais alors comment ce petit garçon connait mon nom ? Je n’ai jamais rencontré de druides.

Le Grand Dragon : Il y a bien plus de choses écrites à ton sujet que tu n’en a encore idée. Tu ne devrais pas protéger cet enfant.

Merlin : Pourquoi ? Il a un pouvoir magique, il est comme moi.

Le Grand Dragon : Cet enfant et toi, vous êtes si différents l’un de l’autre que le jour et la nuit.

Merlin : Que dois-je comprendre ?

Le Grand Dragon : Crois-moi sur parole Merlin. Il s’en va.

 Merlin : Pourquoi dois-je m’abstenir de le protéger ?!

CHAMBRE DE LADY MORGANE :

Mordred est souffrant. Morgane essaye de le soulager au maximum.

Guenièvre : Laissez-moi m’occuper de lui un moment. Vous devriez aller dormir. Vous allez vous rendre malade si vous continuez ainsi.

Morgane : Sa fièvre est de plus en plus forte.

Mordred (par la pensé) : Morgane…

Morgane (à Gwen) : Tu as entendu ?

Guenièvre : Non quoi ?

Morgane : Il vient juste de dire mon nom.

Guenièvre : Vraiment ? Je n’ai rien entendu.

Merlin (toquant à la porte) : C’est Merlin. (arrivant dans la pièce) Comment va-t-il ?

Morgane : Il s’affaiblit encore. Les soins que tu as donnés n’ont eu aucun effet. Gaius doit venir le soigner maintenant ! Après tout ce que tu as fait, tu ne peux pas abandonner. Je t’en prie. Il mourra si on ne le soigne pas, tu le sais ?

Merlin : D’accord.

MAISON DE GAIUS :

Gaius : Les recherches pour retrouver ce druide deviennent agaçantes. Avec tous ces contrôles autour du château, je mets deux fois plus de temps pour faire mes visites. (vérifiant son sac) je n’ai rien oublié…

Merlin : Morgane a recueillie le petit druide, il est caché dans ses appartements.

Gaius (abasourdi) : Lorsque tu dis que Morgane cache le jeune druide Merlin, dois-je en déduire que tu es son complice ?

Merlin : En quelque sorte.

Gaius : Tu m’avais promis que tu resterais en-dehors de cela pourtant.

Merlin : Oui… veuillez m’excuser…  je n’avais pas le choix.

Gaius : Tous les gardes de Camelot sont à sa recherche, et vous, vous hébergez le petit druide. Vous le cachez sous leur nez. As-tu conscience du danger que vous couriez. Qu’as-tu dans la tête ?

Merlin : Aurais-je dû le livrer aux gardes pour qu’ils puissent le faire exécuter ?

Gaius : Tu crois que tu le sauveras peut-être ? Que passera-t-il si tu te fais prendre ? Qui te sauvera ?

Merlin : Ne vaut mieux pas héberger un magicien ?

Un silence s’installe.

Gaius : Il y a une différence fondamentale entre vous Merlin. Ton don est encore secret, ce qui est miraculeux s’il on considère à quel point tu es imprudent.

Merlin : Il est blessé enfaite. Il est au plus mal Gaius. J’ai essayé de le soigner… Nous avons besoin de votre aide.

Gaius : Tu veux que je risque ma vie à mon tour c’est cela ? Je ne souhaite aucun mal à cet enfant, mais c’est trop dangereux.

Merlin : Si vous n’intervenez pas, autant le livrer tout de suite aux gardes et le laisser mourir. Vous ne m’avez pas abandonné. De grâce ne l’abandonnez pas.

CHAMBRE DE LADY MORGANE :

Gaius ausculte Mordred.

Gaius : Je vais le soigner. Mais dès qu’il ira mieux vous devez le faire disparaitre de Camelot. Et malheur à qui se fera prendre porter secours. (ouvrant le pansement) Et bien, au moins une chose est sûre.

Merlin : Quelle est-elle ?

Gaius : Tu n’es pas médecin.

MARCHE DE CAMELOT :

Soldat (à un paysan): Halte-là !

Guenièvre : Les gardes fouillent toutes les personnes qui quittent la ville.

Merlin : On peut la quitter autrement. Il y a une porte secrète dans l’armurerie, le passage conduit à la Ville Basse. Je le ferais sortir par là.

Morgane : Non, c’est trop dangereux. Je m’en chargerais.

Merlin : Les… les passages secret je m’y connais.

Morgane : Si tu te fais arrêter, Uther te fera exécuter. L’enfant est sous ma responsabilité. Je vais le faire sortir du château.

Merlin : Il vous faut la clé de la porte.

Morgane : Qui la garde ?

Merlin : Arthur…

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR :

Au soir, Merlin sert le dîner au Prince.

Merlin : Omineli… (le trousseau de clé se détache de la ceinture du Prince pendant qu’il mange)

Arthur : Il n’y a pas de pain ? (les clés sont volent dans l’air et font du bruit) Qu’est-ce que c’est ?

Merlin : Quoi ?

Arthur : J’ai entendu un bruit.

Merlin : Un bruit ?

Arthur : Qu’est-ce c’est ? (il regarde de partout) Tu n’entends rien ?

Merlin : Non, rien du tout.

Arthur : Serais-tu sourd ? On dirait un clic ti ! Tu n’entends pas ?

Merlin : Ah là !

Arthur : Où !?

Merlin : J’ai cru voir quelque chose. (Arthur cherche, alors que Merlin fait tomber les clés dans la soupe du Prince)

Arthur Qu’est-ce que c’était ?

Merlin : De quoi parlez-vous ?

Arthur : D’un bruit différent comme… plouf ? Tu vois ?

Merlin (prenant du pain) : Du pain ?

CHAMBRE DE LADY MORGANE :

Morgane (à Gwen): Cela devrait faire l’affaire. J’ai le sentiment de te mettre en danger sans avoir pris le temps de te consulter. J’en suis navrée.

Guenièvre : Je sais ce qu’on ressent à l’idée de se faire exécuter. Je ne souhaite cela à personne.

Merlin (toquant à la porte) : C’est Merlin.

Morgane (à Mordred) : On va te faire sortir de Camelot. Je ne laisserais personne te faire du mal. C’est une promesse.

Merlin (à Morgane) : Etes-vous prête ?

Morgane (faisant signe que oui) : Tu as les clés ?

Merlin : Oui. La porte est derrière le bouclier qui est… qui est à l’autre bout de l’armurerie.

Guenièvre : Je vais préparer des vivres pour le voyage. Soyez-prudente.

Morgane et Mordred s’enfuit par l’armurerie bien qu’ils ne soient déjà repérés par une servante.

MAISON DE GUENIEVRE :

Guenièvre : J’espère que ça ira. Morgane est très attachée à ce petit garçon, je ne l’ai encore jamais vu comme ça.

Merlin : Je pense qu’elle veut juste le protéger.

ARMURERIE DU CHATEAU :

Soldat (à Arthur) : Une servante a vu quelqu’un entrer avec un enfant.

Arthur ne trouve pas ses clés pour ouvrir la porte menant vers l’extérieur.

Arthur : Faites sonnez le Tocsin.

VILLE BASSE :

Morgane entend l’alarme et court en direction de la maison de Gwen.

MAISON DE GUENIEVRE :

Merlin : Ils approchent.

Morgane entre avec Mordred.

Guenièvre : Il y assez de vivres pour trois jours.

Merlin : Votre cheval est prêt. Je vous y conduis.

Morgane : Non, inutile de risquer ta vie toi aussi.

Merlin : Oui mais la vôtre ?

Morgane : Je suis la Pupille du Roi, je vais prendre le risque.

Guenièvre : Morgane…

Morgane : Je ne pourrais pas tolérer qu’il vous arrive la moindre chose. Il est temps de partir maintenant.

Mordred (par la pensée, à Merlin) : Au revoir Emrys.

 

Arthur et les patrouilles sont vivement à la recherche du petit garçon. Morgane et le jeune druide se cache.

Arthur : Déployez-vous.

Morgane sort de sa cachette, mais se fait prendre.

Arthur : Halte ! Ou je vous traverse de mon épée. Retournez-vous.

Morgane (se retournant) : Laissez-le partir… je vous en supplie, ce n’est qu’un enfant.

Arthur (réfléchit): Arrêtez-les.

SALLE DU CONSEIL DU CHATEAU :

Uther (en colère): Depuis tout ce temps vous cachiez cet enfant dans mon propre palais. Comment avez-vous pût me trahir ainsi ?

Morgane : Je ne voulais pas qu’il soit exécuté.

Uther : Je vous ai considéré comme ma fille, est-ce votre façon de ma remercier ?

Morgane : J’ai fait ce que je croyais être juste.

Uther : Est-il juste de conspirer contre moi avec mes ennemis ?

Morgane : Comment peut-il être votre ennemis, ce n’est qu’un pauvre enfant !

Uther : C’est un druide.

Morgane : Est-ce donc un tel crime ?

Uther : Son peuple veut ma perte, et veut voire ce Royaume retourné dans l’anarchie, et vous les épaulés. 

Morgane : Alors punissez-moi, mais épargnez-le. Je vous en supplie.

Uther (à Arthur): Prends les dispositions pour que le druide soit exécutez demain matin.

Morgane : Non ! Par pitié ! Il n’a rien fait !

Uther : Que cal vous serve de leçon.

Morgane : Vous n’êtes pas forcé de faire ça.

Uther : Arthur, tu m’as entendu, je veux qu’il soit exécuté à l’aube !

Arthur (contraint): Oui Père…

Morgane (à Uther): Qu’on-t-in bien pût vous faire ! Pourquoi êtes-vous aussi haineux !

Uther (extrêmement en colère): Cela suffit ! Plus un mot Morgane, veillez à ne plus m’adresser la parole avant d’être prête à vous excusez pour ce que vous avez fait !

APPARTEMENT DE LADY MORGANE :

Morgane : J’avais promis de prendre soin de lui et de le protéger…

Merlin : Vous avez fait de votre mieux pour le sauver.

Morgane : Cela n’a pas suffi.

Merlin : Maintenant il est en prison, on ne peut plus rien faire.

Morgane : Je refuse de le laisser mourir. Seule, je ne réussirais pas. M’aideras-tu ? (Merlin acquiesce) Je te remercie.

COUR DU CHATEAU :

Arthur : L’emprisonnement me semble mieux convenir pour un enfant, il est tellement jeune. 

Uther : Veux-tu qu’il devienne plus puissant, plus dangereux, sachant que tôt ou tard il nous attaquera ?

Arthur : Nous ignorons ce qu’il adviendra. Aujourd’hui il n’a rien fait.

Uther : Je te rappelle conspire pour me renverser. Cette décision est dure mais est nécessaire. Ce n’est pas un plaisir de le tuer.

Arthur : Epargnez-le pour Morgane dans ce cas ? Elle s’est attachée à lui. Et si jamais vous l’exécutez, j’ai peur qu’elle vous tienne à jamais rigueur.

Uther : Oh ! Je ne cherche pas à obtenir son pardon ! C’est elle, il me semble, qui m’a trahi.

Arthur : Et pourtant, vous l’épargnez elle.

Uther : J’ai fait une promesse à son père que je tiens à honorer, c’est grâce à cela qu’elle est épargnez. L’enfant ne jouit pas à un tel privilège. Je le répète, il sera exécuté ! A l’aube, est-ce bien claire ?

APPARTEMENT DU PRINCE ARTHUR :

Morgane attend Arthur rentre dans ses appartements, il entre.

Arthur : Faites dont comme chez vous !

Morgane : Ne laissez pas votre père l’exécuter, je vous en supplie.

Arthur : Estimez-vous heureuse de ne pas l’être aussi. Juste une question Morgane, était-il vraiment derrière le rideau lorsque j’étais chez vous l’autre jour ?

Morgane (acquiesce): je sais que vous pensez que votre père a tort de l’exécuter.

Arthur : Ce que je pense n’a aucune importance. Sachez que mon père à pris sa décision, rien ne le fera changer d’avis. J’ai essayé.

Morgane : Dans ce cas, il n’est plus temps de discuter ! 

Arthur : Morgane, ce que vous voulez ne se fera jamais.

Morgane : Nous devons rendre l’enfant à son peuple.

Arthur : Non ! Renoncez-vous dis-je.

Morgane : Je refuse de croire que vous laisserez mourir un innocent.

Arthur : Il est trop tard ! Il a été capturé. Je n’ai pas le choix.

Morgane : C’est donc ainsi que vous rendrez justice lorsque vous serez roi ? Vous n’êtes pas comme votre père.

Arthur : Je ne trahirais pas mon père.

Morgane : Si tant est que je vous connaisse, vous aurez du mal à toléré que cela se reproduise. Je vous en conjure, de grâce. Si vous ne le faites pas pour lui, alors faites-le pour moi.

 

Un peu plus tard, Merlin entre.

Merlin : Pardonnez-moi, vous ai-je interrompu ?

Arthur : Nous n’avons nul besoin de toi ici. Vas plutôt aux écuries, occupes-toi donc de mes chevaux.  

Morgane : Je fais confiance à Merlin.

Merlin entre.

Arthur : Nous avons prévu de faire évader l’enfant du donjon.

Merlin : Vous ne pouvez pas faire ça !

Morgane : Nous le devons ! Il sera exécuté à l’aube s’il on ne le fait rien.

Merlin : Oui mais c’est trop dangereux, vous avez déjà été arrêtez une fois. Si le Roi vous arrête une seconde fois jamais il ne vous pardonnera.

Morgane : Cela n’a aucune importance à mes yeux.

Arthur : Merlin a raison, lorsque mon père s’apercevra que le druide s’est échappé, il vous soupçonnera immédiatement d’être impliqué.

Merlin : C’est un suicide.

Arthur (à Morgane) : Rendez visite à mon père, et surtout présentez lui vos excuses. Dinez avec lui, vous ne sauriez être responsable si vous êtes à sa table lors de l’évasion.

Morgane : Mais vous avez besoin de moi. Vous n’y arriverez pas tout seul.

Arthur : Merlin prendra votre place.

Merlin : Moi !

Arthur : Je vais te faire sortir en passant par les catacombes, il y a un tunnel qui nous conduira hors des remparts. Tu vas aux écuries, tu prends mon cheval et puis tu viens nous rejoindre là-bas. Une grille est à l’entrée du tunnel, apportes une corde et un grappin pour faire tomber cette grille.

Merlin : Non je ne peux pas.

Arthur : Merlin essayes de comprendre, si tu ne viens pas nous rejoindre, nous nous ferons prendre.

CAVERNE DU GRAND DRAGON :

Merlin : Pourquoi ne puis-je pas protéger l’enfant dites- le moi ?

Le Grand Dragon : Tu cherches mes conseils ? Et pour finir tu choisis de les ignorez.

Merlin : Je veux savoir pourquoi !

Le Grand Dragon : Si l’enfant survit, tu ne pourras jamais accomplir ton destin.

Merlin : Quel rôle a-t-il dans mon destin ? Vous disiez que mon destin c’était de protéger Arthur ?

Le Grand Dragon : Dans ce cas, tu as la réponse que cherches.

Merlin : Dons vous affirmez ? Que… que ce petit garçon va tuer Arthur ?

Le Grand Dragon : Il semblerait que cela dépende de toi.

Merlin : Non, cela on ne peut pas en être certain.

Le Grand Dragon : Il s’avère qu’il est dans ton pouvoir de prévenir un grand désastre.

Merlin : Il doit y avoir un autre moyen de l’éviter. L’avenir n’est pas gravé dans la pierre.

Le Grand Dragon : Tu dois laisser cet enfant mourir.

MAISON DE GAIUS :

Gaius : J’imagine que c’est la situation de ce petit druide qui ride à ce point ton front, on dirait une vieille pomme !

Merlin : Laisseriez-vous un drame se produire ? Si cela impliquait qu’un drame plus horrible encore puisse arriver dans l’avenir ?

Gaius : Je suppose que tout dépend de la nature même des drames auxquels tu fais allusion.

Merlin : L’un des deux est révoltant, effroyable. Quant à l’autre c’est inconcevable.

Gaius : J’ai l’impression que tu as déjà pris ta décision. Seule notre conscience peut nous dicter notre conduite. Tout ce que j’espère, c’est qu’il ne te fasse pas courir de terribles dangers.

Merlin : Pour une fois soyez sans crainte, je ne vais rien faire.

APPARTEMENT DE LADY MORGANE :

Gwen prépare Morgane pour le diner avec Uther.

Morgane : Merci. Qu’y a-t-il ? Qu’est-ce que tu as ?

Guenièvre : Vous prenez tellement de risques pour cet enfant. Vous ne savez rien de lui, vous ne savez même pas comment il s’appelle.

Morgane : Certe, mais il y a un lien entre nous.

Guenièvre : Plus fort que celui que vous avez avec Uther ?

Morgane : Je n’ai encore jamais ressentie cela. Mon destin est de lui porter secours.

Guenièvre : Pourquoi dites-vous cela ?

Morgane : Je ne sais pas. Je ne saurai l’expliquer. Je dois allez voir Uther.

Guenièvre : Bonne chance.

SALLE DU CHATEAU :

Uther dine. Morgane arrive en pleurant.

Morgane : Je suis venu vous présenter mes excuses. Vous avez toujours été bon, généreux, et juste. J’ai conscience de tous vos devoirs. Je saurai vous dire ce qui m’est arrivé. Mais j’ai agi sans réfléchir en conséquence. Ma conduite est impardonnable.

Uther : Il est bon que vous ayez retrouvé la raison. Dinez avec moi, et mettons cet incident regrettable derrière nous.

DONJON DU CHATEAU :

Arthur endort les soldats, et dérobe les clés.

Arthur (à Mordred): N’ais pas peur, j’ai prévenu ton peuple. Tu vas rejoindre les tiens. Allez viens avec moi. (ils sont dans le couloirs d’un tunnel menant vers la sortie) Fais pas de bruit.

Les soldats se réveillent.

Soldat (à l’autre soldat): C’est le Druide ! Il s’est échappé !

Arthur arrive au bout du tunnel.

Arthur : Merlin ! Merlin ! T’inquiètes pas il va venir.

Le tocsin sonne.

SALLE DU CHATEAU :

Uther : Garde ! Pourquoi le tocsin sonne-t-il ? Allez-vous informer.

DONJON DU CHATEAU :

Merlin ne vient. Arthur s’énerve.

Arthur : Sacre bleu Merlin !

Soldat (au loin) : Par ici ! Suivez-moi ! Dépêchez-vous ! Ils ne doivent pas être bien loin !

Mordred (par la pensée, à Merlin) : Emrys… Emrys ! Où es-tu Emrys ? Emrys, aides-nous s’il te plaît. Ils approchent.

Soldat (au loin) : Allez voir de ce côté-là.

Soldat : Oui mon Commandant. Venez par ici !

Mordred : J’ai peur Emrys, ils vont nous tuer. Ne fais pas ça. (…) Je sais que tu m’entends. Je voulais que tu utilises la magie. (Merlin tente de résister aux appels du jeune druide) Nous sommes pareil ! Je veux pas mourir. Emrys, Emrys ! Emrys !

Merlin court les aider.

Merlin : Pss !

Arthur : Mais où étais-tu passé !

Merlin : J’ai eu du mal à sortir du château.

Arthur : Arraches-moi cette grille, ils approchent !

Arthur monte à cheval avec Mordred.

Arthur : Si mon père te demandes où je suis, dis-lui que je suis à la chasse. Compris ? Sois convainquant, sinon c’est toi qu’il exécutera à sa place.

Merlin acquiesce.

Mordred (par la pensée, à Merlin) : Au revoir Emrys. Je sais qu’n jour on se reverra.

SALLE DU CHATEAU :

Un soldat interrompt le diner d’Uther et de Morgane.

Soldat : Majesté, je suis au regret de vous informer que le druide s’est échappé du donjon.

Uther : Quoi ! Comment !

Soldat : Il a réussi à s’évader grâce à ses complices. Les gardes fouillent Camelot en ce moment-même.

Uther : Retrouvez-le lui et ses complices, et exécutez-les sur le champ.

Soldat : Oui Majesté.

Uther : S’il s’avérait que je découvre un jour que vous avait tenu un rôle dans l’évasion de ce garçon, les conséquences seraient bien sûr extrêmement sévères.

Morgane : Mais Sire, vous savez que je vous respecte trop pour oser vous trahir ainsi ?

Uther (d’un ton ferme): J’ai fait une promesse à votre père celle de vous protéger. Mais si jamais vous me contrariez encore, je briserais cette promesse sans aucune hésitation.

FÔRET :

Arthur rend le jeune druide à son peuple.

Iseldir : Nous vous sommes redevable Arthur Pendragon, car vous nous avez ramené notre enfant.

Arthur : Nul ne doit jamais savoir que c’est moi qui vous l’ai ramené. 

Iseldir : Nous ne le dirons à personne. Vous avez ma parole. (les Druides repartent)

Arthur : Attendez, je voudrais savoir ton nom petit. Je ne le connais pas. Avant de disparaitre, dis-moi comment tu t’appelles ?

Iseldir : Tu peux le dire.

Mordred : Et bien voilà, je m’appelle Mordred.

Arthur : Bonne chance Mordred.

***FIN***

Écrit par Ashni pour Merlin HypnoSeries.

[Ce script a été réalisé grâce au travail de Lika_mikala sur LJ, nous la remercions de nous avoir autorisés à reprendre son texte.

We are very grateful to Lika_mikala for allowing us to use her work. Thanks]

 

108 – The Beginning Of The End.

 

“In a land of myth and a time of magic, the destiny of a great kingdom rests on the shoulders of a young boy. His name: Merlin.”

 

Camelot – Lower Town – Market

Mordred walks through the market with his father, Cerdan.

CERDAN: Do you have my supplies ready? We must leave the city without delay.

STALLHOLDER: Everything you asked for, it's all here. I'm sorry.

Guards approach. Mordred and his father duck under the merchant's table to run through the market.

GUARD: Seize him! Stop there!

Mordred and Cerdan are forced to run into the palace grounds. A guard jumps at them and slashes Mordred. Merlin hears Mordred's telepathic scream.

CERDAN: *spell*

The spell throws the guard into the rampart wall. Mordred can't run far, so he and his father are stuck on the drawbridge.

CERDAN: Abannan átí.

The spell shuts the drawbridge gates.

CERDAN: Run! Run, run!

Mordred runs through the gates before they close. Cerdan allows himself to be caught.

 

Castle – Central Corridor

Merlin walks down the corridor.

MORDRED (telepathy): Help!

Merlin stops to look for the owner of the voice. Merlin enters the Square.

MORDRED (telepathy): Help me! Please.

Merlin stops to look around again and sees Mordred sitting by a stone ledge, looking at him.

MORDRED (telepathy): Please. You have to help me.

Merlin realises the boy is using telepathy.

MORDRED (telepathy): Help me.

Merlin sees the guards enter the Square.

GUARD: Search in there. Take the other side. You, did you see a boy run in here?

MORDRED (telepathy): They're searching for me.

MERLIN (telepathy): Why are they after you?

MORDRED (telepathy): They're going to kill me.

GUARD: Guards! In here!

Merlin runs to a side door, looks at the guards, and then nods to Mordred.

MERLIN (telepathy): This way. Run. Run!

Mordred runs to Merlin, holding his wounded arm.

GUARD: Hey. There he is! Alert the rest of the guards!

Merlin grabs Mordred's hand and they run up the Griffin Stairway.

GUARD: In there. Quick, down there. We've got 'im.

Merlin and Mordred run up the curved stairs.

 

Morgana's Chambers

Merlin bursts in with Mordred.

MORGANA: Have you forgotten how to knock, Merlin?!

MERLIN: The guards are after him. I didn't know what to do.

GUARD (knocks): My Lady? (knocks) My Lady?

MORGANA: In there.

Morgana waits until Merlin and Mordred are behind the curtain to open the door.

GUARD: I'm sorry to disturb you, My Lady.

Mordred collapses into Merlin's arms.

GUARD: We're searching for a young Druid boy. We believe he came this way.

MORGANA: I haven't seen anyone. It's just me and my maid.

GUARD: Best keep the door locked till we find him.

MORGANA: Of course. Thank you.

Morgana closes the door and runs to check on Mordred. Merlin's hand is covered in Mordred's blood.

 

Castle – Council Chamber Of Doom

ARTHUR: The Druid was only in Camelot to collect supplies. He meant no harm. Is it necessary to execute him?

UTHER: Absolutely necessary. Those who use magic cannot be tolerated.

ARTHUR: The Druids are a peaceful people.

UTHER: Given the chance, they would return magic to the kingdom. They preach peace, but conspire against me. We cannot appear weak.

ARTHUR: Showing mercy can be a sign of strength.

UTHER: Our enemies will not see it that way. We have a responsibility to protect this kingdom. Executing the Druid will send out a clear message. Find the boy. Search every inch of the city.

 

Morgana's Chambers

Mordred lies awake. Morgana and Merlin watch the Square below as Cerdan is waiting to be executed. Uther and Arthur stand on the balcony.

UTHER: People of Camelot, the man before you is guilty of using enchantments and magic. Under our law, the sentence for this crime is death. We're still searching for his accomplice. Anyone found harbouring the boy is guilty of conspiracy, and will be executed as a traitor. Let this serve as a warning to your people.

CERDAN: You have let your fear of magic turn to hate. I pity you.

MORGANA: I can't watch this.

Morgana leaves the window and sits down on the floor, cradling Mordred. Uther signals for Cerdan to be executed.

MORDRED (telepathy): No!

Morgana's mirror breaks.

 

Gaius's Chambers

MERLIN: Do you know much about the Druids?

GAIUS: Very little. They're very secretive people. Especially now they're being hunted by Uther. Merlin, please tell me you haven't got yourself mixed up in this.

MERLIN: Me? No. Mixed up in what?

GAIUS: For someone with such a big secret, you are a terrible liar.

MERLIN: Well, I haven't done anything.

GAIUS: Merlin...

MERLIN: I heard the boy calling out. He was nowhere to be seen, but I could hear him... like he was inside my mind.

GAIUS: Yes, I've heard of this ability. The Druids look for children with such gifts to serve as apprentices. While they're searching for this boy, you must be especially careful otherwise it'll be your head on the chopping block.

MERLIN: I'm always careful. You know me.

GAIUS: Yes, Merlin, unfortunately I do.

 

Camelot – Lower Town

Merlin sees the guards poking their pole arms through a hay cart.

 

Morgana's Chambers

MERLIN: How is he?

MORGANA: He's sleeping. He's very pale. I worry he may have lost a lot of blood.

MERLIN: Has he said anything at all?

MORGANA: Nothing. He won't even tell me his name.

MERLIN: You know, er, for a moment there earlier, I- I thought you were going to hand us over to the guards.

MORGANA: I'm glad you have so much faith in me, Merlin.

MERLIN: No, no, sorry. Erm, I meant, you're the King's ward. You're taking a huge risk helping the boy.

MORGANA: I wouldn't see an innocent child executed. What harm has he ever done anyone?

MERLIN: Uther believes he has magic, and that makes him guilty.

MORGANA: Uther's wrong.

MERLIN: You believe that?

MORGANA: What if magic isn't something you choose? What if it chooses you? Why are you looking at me like that?

MERLIN: Nothing.

MORGANA: Why are you helping him?

MERLIN: It was a spur of the moment decision. What do you think we should do with him? He can't stay here.

MORGANA: We have to find a way to get him back to his people.

 

Castle – Council Chamber Of Doom

Morgana dining with Uther.

UTHER: You seem troubled, Morgana. Is something wrong?

MORGANA: No, My Lord. I'm sorry I'm not better company.

UTHER: I'm merely concerned for your welfare, that's all.

MORGANA: Thank you, My Lord. All is well.

 Arthur enters.

UTHER: What news of the hunt for the Druid boy?

ARTHUR: We have conducted an extensive search. The boy is nowhere to be found.

UTHER: You mean you failed to find him?

ARTHUR: Perhaps he's already left the city.

UTHER: You're telling me that a wounded boy is able to evade the guards and escape the city? Nonsense, someone's hiding him. I want him found.

ARTHUR: He's just a boy. What harm can he do?

UTHER: He is a Druid, and that makes him dangerous.

MORGANA: The Druids would see your father's kingdom destroyed.

ARTHUR: I had no idea you were such an authority on Druids.

UTHER: Morgana is right. Double your efforts.

ARTHUR: Yes, father.

UTHER: Keep searching until you find him.

 

Morgana's Chambers

Merlin checks on Mordred.

MERLIN: He's burning up. How long has he been like this?

MORGANA: Since early this morning. I think his wound may be infected. We need Gaius before it gets any worse.

MERLIN: No. We can't involve Gaius. It's too dangerous. Besides, if he finds out about this, he'll execute me himself.

MORGANA: We need to get him out of Camelot, and we can't do that while he's sick. We need a physician.

MERLIN: I'll treat him.

MORGANA: Merlin, do you know how to treat an infected wound?

MERLIN: Not exactly, but I'm a fast learner.

Footsteps and knocking at the door. Morgana closes the curtain and goes to open the door.

MORGANA: Arthur! To what do I owe this pleasure?

ARTHUR: Don't get all excited. It's not a social call. I'm looking for the Druid boy. I'm afraid I'm going to have to search your chambers.

MORGANA: You're not searching my chambers.

ARTHUR: Don't take it personally. I have to search the entire castle. Only take a few minutes.

MORGANA: I'm not having you mess up my things.

ARTHUR: I'm not interested in your things, I'm just looking for any evidence that the Druid boy's in the castle.

Merlin peeks through the curtain and sees Mordred's boots sitting out in plain sight.

MORGANA: Perhaps the Druid boy's hiding in your chambers. They're usually such a mess, you'd never know.

ARTHUR: It's hardly my fault I have such a lazy idiot for a servant.

MERLIN (whisper): Bestepe 'scós.

The boots tiptoe towards Merlin.

MORGANA: If you can't even find your own servant, what hope do you have of finding the boy?

MERLIN (whisper): Gestælle scós.

The boots hide behind a column.

ARTHUR: Really, I'm touched by the confidence you have in my abilities. And, as much as I'd love to stay and talk, the sooner we get started, the sooner we'll be finished.

MERLIN (whisper): Ástýre scós.

The boots tiptoe to Merlin behind the curtain.

MORGANA: Well, I'll save you the trouble.

ARTHUR: Trust me, if I could find him, I would.

MORGANA: The Druid boy's hiding behind the screen. I'm sure your father would love to know how you wasted your time by rifling through my things. Go on.

ARTHUR: So you can have the satisfaction of making me look a fool?

MORGANA: In my experience, you don't need any help looking like a fool. What are you waiting for? Take a look.

ARTHUR: Why don't you go back to brushing your hair, or whatever it is that you do all day?

MORGANA: Bye, Arthur. Good luck with the search!

 

Gaius’s Chambers

Merlin is searching through books.

MERLIN: Bites, bruises, burns, wounds... Infections...

Merlin grabs a few bottles and some herbs.

GAIUS: Ah, there you are. I need you to pick some heather for me.

MERLIN: Er, can I do it later? I was just going out.

GAIUS: Who set this book out?

MERLIN: It was me. I was doing some reading.

GAIUS: Oh? I'd given up hoping you might take more of an interest in my work.

MERLIN: No. It's fascinating.

GAIUS: Merlin, you are riddle wrapped up in a mystery.

MERLIN: That's me. I was just getting some cleaning supplies. Arthur's been complaining about the state of his chambers.

GAIUS: I think Arthur's chambers can wait. I'm not missing the chance to begin your education.

MERLIN: Really. I should go.

GAIUS: Sit! We'll start with some basic anatomy...

Gaius pulls out a giant volume.

 

Morgana's Chambers

Morgana opens the door for Merlin to enter.

MORGANA: What took you so long?

MERLIN: Sorry. Once Gaius gets talking about anatomy, there's no stopping him.

Merlin begins treating Mordred.

MORGANA: Are you sure you know what you're doing?

MERLIN: I'm doing my best.

MORGANA: I'll get you some more water.

MORDRED (telepathy): Thank you, Emrys.

MERLIN (telepathy): Emrys? Why do you call me that?

MORDRED (telepathy): Among my people, that is your name.

MERLIN (telepathy): You know who I am. How?

MERLIN: Speak to me.

MORGANA: I don't know if he can't speak, or... he's just too scared to.

 

Dragon’s Cave

Merlin sees the guards continuing to search the castle as he goes down the Tunnel Corridor to the Dragon's Cave.

MERLIN: Hello?

The dragon climbs around a corner and roars. Merlin sighs.

MERLIN: Do you have to do that? You scared the life out of me.

KILGHARRAH: The young warlock. No doubt you're here about the Druid boy.

MERLIN: How did you know?

KILGHARRAH: Like you, I hear him speak.

MERLIN: Why does he call me Emrys?

KILGHARRAH: Because that is your name.

MERLIN: I'm pretty sure my name's Merlin, always has been.

KILGHARRAH: You have many names.

MERLIN: Do I? How does the boy know who I am? I've never even met any Druids.

KILGHARRAH: There is much written about you that you have yet to read. You should not protect this boy.

MERLIN: Why? He has magic. He's just like me.

KILGHARRAH: You and the boy are as different as day and night.

MERLIN: What do you mean?

KILGHARRAH: Heed my words, Merlin.

MERLIN: Why should I not protect him?

The dragon flies off.

 

Morgana's Chambers

Morgana tends the feverish Mordred.

GWEN: Let me care for him for a while. You need to sleep. You'll make yourself sick if you go on like this.

MORGANA: His fever's getting worse.

MORDRED (telepathy): Morgana.

MORGANA: Did you hear that?

GWEN: What?

MORGANA: He said my name.

GWEN: Did he? I didn't hear anything.

A knock on the door.

MERLIN: It's Merlin.

Gwen opens the door.

MERLIN: How is he?

MORGANA: He's getting weaker. Whatever you did yesterday, it hasn't worked. We have to ask Gaius for his help. After all you've done, you can't give up now! Please! If he doesn't receive treatment, he'll die!

MERLIN: OK.

 

Gaius's Chambers

GAIUS: The search for this Druid boy is becoming a real nuisance. With all the extra security around the castle, it's taking me twice as long to do my round. Is that everything?

MERLIN: Morgana's hiding the Druid boy in her chambers.

GAIUS: When you say that Morgana's hiding the Druid boy, I take that means that you're helping her?

MERLIN: Sort of.

GAIUS: Merlin, you promised me that you wouldn't get involved.

MERLIN: I know. I'm sorry. I had no choice.

GAIUS: Every guard in Camelot is searching for this boy, and you're harbouring him under their very noses. Can't you see how dangerous that is? What were you thinking of?

MERLIN: Was I supposed to hand him over to the guards to be executed?

GAIUS: You think you can save this boy? What happens if you're caught? Who's going to save you?

MERLIN: You're saying it's wrong to harbour a young magician?

GAIUS: The difference is, Merlin, that your magic is still secret. Though it's a wonder how, considering how careless you are.

MERLIN: The boy's hurt. He's really sick. I've tried to treat him. We need your help.

GAIUS: So, now you want me to risk my neck, too? I wish the boy no harm, but it's too dangerous.

MERLIN: But if you don't, we may as well hand him over to the guards, because he'll die anyway. You didn't turn your back on me. Please don't turn your back on him.

 

Morgana's Chambers

Gaius examines Mordred.

GAIUS: I will treat the boy, but as soon as he's well, you must get him out of Camelot. And woe betide anyone caught helping him. Well, one thing we know for certain.

MERLIN: What's that?

GAIUS: You're no physician.

 

Camelot – Lower Town – Market

Morgana, Merlin, and Gwen watch the guards.

GUARD: Halt there.

The guards stop a man pulling a cart out through the gate.

GWEN: The guards are searching everyone leaving the town.

MERLIN: There is another way out. There's a secret door in the armoury. It leads to the lower town. I'll take the boy out that way.

MORGANA: No. It's too dangerous. I'll do it.

MERLIN: But I--I'm good with secret doors and things.

MORGANA: If you are caught, Uther will execute you. The boy's my responsibility. I'll smuggle him out of the castle.

MERLIN: Well, you'll need a key for the door.

MORGANA: Who has it?

MERLIN: Arthur.

 

Arthur's Chambers

Arthur dines on soup.

MERLIN: Inbringe, cume mec.

The spell floats the keys off of Arthur's belt.

ARTHUR: Is there any bread?

The keys jangle as Merlin floats them behind Arthur's head as he turns.

ARTHUR: What was that?

MERLIN: What?

ARTHUR: There was a sound.

MERLIN: Was there?

Merlin continues floating the keys behind Arthur's head as he stands up to search for the sound.

ARTHUR: What is that? Can't you hear it?!

MERLIN: I can't hear anything.

ARTHUR: Are you deaf? It's like a...jangling sound.

Arthur walks towards Merlin.

MERLIN: There!

Merlin points behind Arthur.

ARTHUR: What?

MERLIN: I thought I saw something.

Arthur moves to where Merlin pointed. Merlin drops the keys into the soup.

ARTHUR: What was that?

MERLIN: What was what?

ARTHUR: A different sound, like a...like a splash.

Merlin picks up some bread from the table.

MERLIN: Bread?

Arthur leaves, checking his hearing on the way out. Merlin grabs the keys from the soup.

 

Morgana's Chambers

Morgana dresses in Gwen's clothes.

MORGANA: It'll have to do.

Morgana sighs.

MORGANA: I feel I've put you in danger without ever stopping to ask how you feel about it. I'm sorry.

GWEN: I know how it feels to face the threat of execution. And I wouldn't wish that on anyone.

Knocking.

MERLIN: It's Merlin.

Gwen goes to open the door. Morgana goes to Mordred.

MORGANA: We're going to get you out of Camelot. I won't let anything bad happen to you. I promise.

MERLIN: Are you ready?

Morgana nods.

MORGANA: Did you get the keys?

MERLIN: Yeah. Er, the door is behind the shield at the far end of the armoury.

GWEN: I'll pack you some food and water for the journey. Be careful.

 

Castle

Guards march through the Griffin Landing as Morgana peeks over the edge of the curved stairs and descends with Mordred. A serving girl sees them sneaking off through the corridor at the bottom of the Spiral Stairway. They sneak out through the door behind the shield in the armoury.

 

Gwen's House

Gwen prepares some travel supplies.

GWEN: I hope they're OK. Morgana really cares about the boy. I've never seen her this way with anyone.

MERLIN: I'm sure she just wants to protect him.

GWEN: Hmm.

 

Castle – Armoury

Arthur walks through the armoury with a guard.

GUARD: A servant saw someone entering. They had a boy with them.

Arthur sees the revealed door and checks his key ring, but the key is missing.

ARTHUR: Sound the warning bell.

 

Gwen's House

Merlin looks out the window as the warning bells sound.

MERLIN: They're coming.

Morgana and Mordred enter.

GWEN: There's enough food for three days.

MERLIN: Your horse is fed and watered. I'll take you to it.

MORGANA: No. There's no point in all of us risking our lives.

MERLIN: What about you?

MORGANA: I'm the King's ward. I'll take my chances.

GWEN: Morgana!

MORGANA: I couldn't live with myself if anything happened to either of you. We must go.

MORDRED (telepathy): Goodbye, Emrys.

 

Camelot – Lower Town

Morgana and Mordred try to run, but Arthur and the guards approach through their exit. Morgana and Mordred hide in a nearby building. Arthur enters.

ARTHUR: Fan out.

Morgana and Mordred make a break for it, but they run across a guard and Arthur blocks the other ide of the path. Arthur draws his sword and places it at Morgana's back.

ARTHUR: Halt, or I'll run you through. Show yourself.

Morgana turns around. Arthur is shocked.

MORGANA: Let him go. I beg you. He's just a child.

Arthur debates, looking at the guards around him.

ARTHUR: Restrain them.

 

Castle – Council Chamber Of Doom

UTHER: All this time, you've been hiding the boy in my own palace. How could you betray me like this?

MORGANA: I would not see him executed.

UTHER: I've treated you like a daughter. Is this how you repay me?

MORGANA: I did what I thought was right.

UTHER: You think it's right to conspire with my enemies against me?

MORGANA: How can this child be your enemy? He's just a boy.

UTHER: He is a Druid.

MORGANA: Is that such a crime?

UTHER: His kind would see me dead and this kingdom returned to anarchy and you would help them.

MORGANA: Then punish me... but spare the boy. I beg you.

UTHER: Make arrangements for the boy to be executed tomorrow morning.

MORGANA: No! Please. He's done nothing.

UTHER: Let this be a lesson to you.

MORGANA: You don't have to do this.

UTHER: Do you hear me? I want him executed at dawn.

ARTHUR: Yes, Father.

MORGANA: What have these people done to you? Why are you so full of hate?

Morgana marches towards Uther and grabs his arm. Uther grabs her throat and presses her against a chair back.

UTHER: Enough! I will not hear another word! Do not speak to me until you are ready to apologise for what you've done.

Uther leaves, Arthur follows him.

 

Morgana's Chambers

MORGANA: I promised that I wouldn't let anything bad happen.

MERLIN: You can't blame yourself. You tried your best.

MORGANA: It's not enough.

MERLIN: He's in jail now. There's nothing more we can do.

MORGANA: I will not let him die. Can I count on your help?

Merlin nods.

MORGANA: Thank you.

 

Castle – Courtyard Corridor

Arthur follows Uther down the corridor.

ARTHUR: Perhaps imprisonment is a more suitable punishment for the boy. I mean, he's so young.

UTHER: It would allow him to grow more powerful, more dangerous, until he strikes against us.

ARTHUR: We don't know he's gonna strike against us. He's yet to do anything.

UTHER: It is enough that his people conspire to overthrow me. This is harsh, but necessary. I take no pleasure in killing the boy.

ARTHUR: Well, then spare him for Morgana's sake. She's clearly grown attached to the boy, and if you execute him I fear she will never forgive you.

Uther stops and rounds on Arthur.

UTHER: I do not seek her forgiveness! She has betrayed me!

ARTHUR: Yet you're sparing her.

UTHER: She has the promise I made her father to thank for that. The boy enjoys no such privilege. He will be executed at dawn. Is that clear?

 

Arthur's Chambers

Arthur enters. Morgana is waiting for him.

ARTHUR: Make yourself at home.

MORGANA: You can't let your father execute the boy.

ARTHUR: You're lucky he's not executing you. Are you telling me he really was behind the screen when I came to search your chambers?

Morgana nods.

MORGANA: I know you believe your father's wrong to execute him.

ARTHUR: What I believe doesn't matter. My father's made up his mind. He won't be talked out of it. I tried.

MORGANA: Then the time for talking is over.

ARTHUR: Whatever you're thinking, it's not going to happen.

MORGANA: We have to get the boy back to his people.

ARTHUR: No. Forget it.

MORGANA: I can't believe you'd let an innocent child die!

ARTHUR: It's too late. He's been caught. I have no choice.

MORGANA: And is this how you will rule when you are King? You're not like your father.

ARTHUR: I will not betray him.

MORGANA: If I know you at all, you won't stand by and let this happen. Please. If you won't do this for the boy, then do it for me.

 

Castle – Main Square

Merlin watches the executioner sharpen his axe.

 

Arthur's Chambers

Merlin enters. Morgana and Arthur look at him.

MERLIN: Sorry. Was I interrupting something?

ARTHUR: Nothing you need concern yourself with. Go make yourself useful, muck out my horses.

MORGANA: I trust Merlin.

Arthur motions for Merlin to enter.

ARTHUR: We're going to break the Druid boy out of the dungeons.

MERLIN: You can't do that.

MORGANA: We have to. Uther's going to execute him at dawn.

MERLIN: I mean... it's too dangerous. You've already been caught once, and if the King catches you a second time he'll never forgive you.

MORGANA: I'm not worried for myself.

ARTHUR: Merlin's right. When my father finds out the boy's escaped, he will suspect you being involved.

MERLIN: It's suicide.

ARTHUR: You must go to my father and apologise. Dine with him, he cannot hold you responsible if you're with him when the boy escapes.

MORGANA: You need me if the plan's to work. You can't do this on your own.

ARTHUR: Merlin will take your place.

MERLIN: Me?

ARTHUR: I'm going to take the boy out through the burial vaults. There's a tunnel that leads beyond the city walls. Get my horse from the stables and meet me there. There's a grate that covers the entrance to the tunnel. Bring a rope and a grappling hook to pull it off.

MERLIN: No-- no, I can't...

ARTHUR: Merlin. Do you understand? If you're not there to meet us, we'll surely be caught.

Merlin nods.

 

Dragon's Cave

MERLIN: I need to know why you told me not to protect the boy.

KILGHARRAH: You seek my counsel and yet you choose to ignore it.

MERLIN: Just tell me why.

KILGHARRAH: If the boy lives, you cannot fulfil your destiny.

MERLIN: What's he got to do with my destiny? You said it's my destiny to protect Arthur.

KILGHARRAH: Then you have the answer you seek.

MERLIN: You're telling me that little boy is going to kill Arthur?

KILGHARRAH: It seems that is up to you.

MERLIN: No. You can't know that for certain.

KILGHARRAH: You have it in your power to prevent a great evil.

MERLIN: There must be another way! The future isn't set in stone!

KILGHARRAH: You must let the boy die.

 

Gaius's Chambers

GAIUS: I assume it's the plight of the Druid boy that's causing your forehead to wrinkle like a lizard's elbow.

MERLIN: Would you let something terrible happen if it meant you'd stop something even worse happening in the future?

GAIUS: I suppose it depends on what the 'terrible' and 'even worse' things were.

MERLIN: One of them's bad, really bad. And the other, it's...unthinkable.

GAIUS: It sounds as if you've already made your decision. You can only do what you believe to be right, Merlin. I just hope it doesn't involve you putting yourself in terrible danger.

MERLIN: For once, you don't have to worry. I'm going to do nothing.

 

Morgana's Chambers

Gwen helps Morgana dress for dinner.

MORGANA: Thank you.

Morgana turns around and sees Gwen's expression.

MORGANA: What is it? What's wrong?

GWEN: You're risking so much for this boy. You don't know anything about him. You don't even know his name.

MORGANA: There's a bond between us.

GWEN: Stronger than the bond you have with Uther?

MORGANA: It's like nothing I've ever felt before. Perhaps I was always meant to help him.

GWEN: How can that be?

MORGANA: I don't know. I can't explain it.

Gwen sighs and shakes her head.

MORGANA: I must go to Uther.

GWEN: Good luck.

 

Castle – Council Chamber Of Doom

Uther dines as Morgana enters with tear stained cheeks.

MORGANA: I have come to apologise, My Lord. You have been generous and kind and fair. And I owe you everything. I truly don't know what came over me. I acted without thinking of the consequence. My behaviour was unforgivable. *gasp*

UTHER: I am glad you've seen sense. Dine with me. Let's put this *ahem* unfortunate incident behind us.

 

Castle – Dungeons

Arthur descends the Wrought Iron Stairway. He stops halfway and drops a smoking bag down to the guards, who cough and pass out. Arthur grabs their keys and opens Mordred's cell.

ARTHUR: Don't be scared. I've sent word to your people, I'm taking you to them. You must come with me.

Arthur takes Mordred's hand and leads him out. They head down a tunnel with a torch.

ARTHUR: This way.

 

The guards wake.

GUARD: It's the Druid boy. He's escaped!

 

Tunnels

Arthur and Mordred reach the gate at the end of the tunnel. Merlin is nowhere in sight.

ARTHUR (whisper): Merlin! Merlin! Don't worry, he'll be here.

 

Merlin’s Chamber

Merlin sits on his bed. The warning bells sound.

 

Castle – Council Chamber Of Doom

Morgana dines with Uther.

UTHER: Guard!

A guard enters.

UTHER: Find out why they've sounded the warning bell.

GUARD: Yes, My Lord.

 

Tunnels

Arthur pushes against the gate.

ARTHUR: Damn it, Merlin!

Arthur and Mordred hear a door open at the other end of the tunnel. Arthur puts out the torch.

GUARD(distant): I think they went that way.

 

Merlin’s Chamber/Tunnels

Merlin sits in his chamber. Arthur and Mordred wait anxiously.

MORDRED (telepathy): Emrys. Emrys. Where are you, Emrys? Emrys. Help us. Please! They're coming.

GUARD 1: Look over there. Look over there. Check in there.

GUARD 2: Yes, sir.

Arthur draws his sword.

GUARD 1: But you look down here.

MORDRED (telepathy): I'm scared, Emrys. They will kill me. Don't do this. Don't ignore me. I know you can hear me. I thought you were my friend. We're the same. I don't want to die. Emrys! Emrys! Emrys!

 

Tunnel Exit

Merlin sneaks past the guards across the drawbridge.

MERLIN: Hey!

ARTHUR (whisper): Where the hell have you been?!

MERLIN: I had trouble getting out of the castle.

Merlin narrows his eyes at Merlin.

ARTHUR (whisper): Well, get this grate off, they're coming!

Merlin attaches the grappling hook and pulls off the grate. Merlin lifts Mordred up onto the horse in front of Arthur.

ARTHUR: If my father asks where I am, I've gone on a hunting trip. You'd better make yourself scarce, or they'll execute you in his place.

MORDRED (telepathy): Goodbye, Emrys. I know that someday we will meet again.

 

Castle – Council Chamber Of Doom

GUARD: My Lord. I regret to report that the Druid boy has escaped from the dungeon.

UTHER: What!? How?

GUARD: My Lord, he was assisted by some accomplices. The guards are searching Camelot as we speak.

UTHER: Find him and his accomplices and kill them.

GUARD: Yes, My Lord.

UTHER: If I discover that you were somehow involved in freeing this boy, the consequences will be extremely severe.

MORGANA: My Lord, you know I respect you too much to ever betray you like that.

UTHER: I made a promise to your father that I would protect you. But if you cross me again, I will break that promise without a second thought.

Uther leaves and Morgana scowls.

 

Forest

Arthur and Mordred meet the Druids in the woods.

ISELDIR: We are forever indebted to you, Arthur Pendragon, for returning the boy to us.

ARTHUR: You must not let it be known that it was I who brought him to you.

ISELDIR: We will tell no one. You have my word.

The druids turn to leave.

ARTHUR: Wait, I don't even know your name! At least tell me your name.

ISELDIR: It's all right.

MORDRED: My name is Mordred.

ARTHUR: Good luck, Mordred.

 

Écrit par Eriole pour Merlin HypnoSeries.

Kikavu ?

Au total, 99 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Lanna 
17.04.2022 vers 22h

ElevenStra 
30.10.2021 vers 14h

Constgnan 
25.03.2021 vers 21h

Emmalyne 
29.04.2020 vers 11h

Blair16 
04.05.2019 vers 13h

ouatdark 
26.04.2019 vers 17h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

schumi  (21.12.2018 à 22:58)
Mon épisode préféré jusqu'à présent. Morgane à su s'imposer face à uther et Arthur fait preuve de noblesse et de générosité en sauvant cet enfant. Quel choc cette révélation finale: cet enfant sera le pire ennemi d'Arthur dans un avenir proche.

Contributeurs

Merci aux 6 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ashni 
byoann 
choup37 
Eriole 
Locksley 
mamynicky 
Ne manque pas...

Opération maintenance : aidez-nous à faire du ménage sur la citadelle.
Job d'été ! | Plus d'infos

De nouvelles HypnoCards sont disponibles pour les collectionneurs !
HypnoCards | Nouvel arrivage !

Activité récente
Actualités
Tom Hopper : Une comédie romantique sur Netflix

Tom Hopper : Une comédie romantique sur Netflix
La comédie romantique Love in the Villa met en vedette Tom Hopper (Sir Perceval) et Kat Graham. Le...

Rupert Young dans

Rupert Young dans "La Chronique des Bridgerton"
Notre Premier Chevalier Sir Léon passe en ce moment sur Netflix. Rupert Young interprète Lord Jack...

Anthony Head au Wales Comic Con

Anthony Head au Wales Comic Con
Oyez, Oyez, bonnes gens Pour tous ceux qui aimeraient revoir le roi Uther Pendragon ... Anthony Head...

Nouveau Calendrier et nouveau sondage

Nouveau Calendrier et nouveau sondage
Coup de chaud à Camelot ! Le Grand Dragon est venu nous rendre visite et a fait monter la...

Nouvelle Photo du mois !

Nouvelle Photo du mois !
En juillet... de l'année dernière, vous aviez choisi le petit Aithusa sur son rocher. A partir...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

quimper, 08.08.2022 à 17:07

Viens aider le célèbre détective londonien à départager huit criminels en votant dans le sondage. Bonne semaine à tous

lolhawaii, 09.08.2022 à 01:24

Le calendrier d'août est arrivé sur les quartiers Hawaii 5-0 et MacGyver Ce sont des créations de Terillynn, venez nous donner votre avis svp !!

Supersympa, 09.08.2022 à 23:06

Bonsoir à tous ! Nouveau mois (encore très chaud) sur les quartiers Alias, Angel, Dollhouse et The L Word.

ShanInXYZ, 10.08.2022 à 18:12

Voyage au centre du Tardis : thème de la semaine, l'Aventure qui vous a le plus marqué, on attend vos photos alors passez voir le Docteur

sanct08, 10.08.2022 à 21:43

Bonsoir, animations + forums + sondages vous attendent sur Le Caméléon et X-Files ! De même un nouvel EV vous attend chez Jarod !

Viens chatter !