500 fans | Vote

#106 : Le remède à tous les maux

Lorsque Dame Morgane est frappée d'une maladie mystérieuse, Gaius essaye en vain de la guérir. C'est alors qu'un nouveau médecin, Edwin Muirden, fait son apparition à la cour et sauve la vie de la pupille du roi...
Tandis que le nouveau venu charme le roi et son entourage, la loyauté et la bravoure de Gaius sont mises à rude épreuve... Mais qui est vraiment ce mystérieux médecin et que veut- il à la famille royale ?

Popularité


4 - 9 votes

Titre VO
A Remedy to Cure All Ills

Titre VF
Le remède à tous les maux

Première diffusion
25.10.2008

Première diffusion en France
25.04.2009

Vidéos

106 - BBC Trailer

106 - BBC Trailer

  

Extrait VO - Arthur est inquiet...Et Merlin aussi !

Extrait VO - Arthur est inquiet...Et Merlin aussi !

  

Photos promo

Morgane-A Remedy to Cure All Ills

Morgane-A Remedy to Cure All Ills

Edwin-A Remedy to Cure All Ills

Edwin-A Remedy to Cure All Ills

Edwin-A Remedy to Cure All Ills

Edwin-A Remedy to Cure All Ills

Affiche promotionnelle A Remedy to Cure All Ills

Affiche promotionnelle A Remedy to Cure All Ills

Edwin-A Remedy to Cure All Ills

Edwin-A Remedy to Cure All Ills

Uther et Edwin-A Remedy to Cure All Ills

Uther et Edwin-A Remedy to Cure All Ills

Morgane et Edwin-A Remedy to Cure All Ills

Morgane et Edwin-A Remedy to Cure All Ills

Gaius-A Remedy to Cure All Ills

Gaius-A Remedy to Cure All Ills

Uther-A Remedy to Cure All Ills

Uther-A Remedy to Cure All Ills

Plus de détails

Titre original : A Remedy to Cure All Ills

Réalisateur : Ed Fraiman

Scénariste : Julian Jones


Distribution


Colin Morgan ... Merlin
Bradley James  ... Arthur
Katie McGrath ... Morgane
Angel Coulby ... Gwen
Anthony Head ... Uther
Richard Wilson ... Gaius
John Hurt ... Voix du Grand Dragon
Julian Rhind-Tutt ... Edwin
Michael Cronin ... Geoffrey de Monmouth


Premières diffusions

Royaume-Uni : 25 octobre 2008
France : 25 avril 2009
États-Unis : 12 juillet 2009

Un homme mystérieux, le visage marqué de cicatrices, ensorcèle un bouquet de fleurs qu'il fait ensuite livrer anonymement chez Morgane. Alors que la jeune femme est endormie, un insecte sort d'une des fleurs et se dirige vers elle. Il entre dans son oreille.

Le lendemain, Morgane est découverte inconsciente. Appelé à son chevet, Gaius est perplexe, incapable de trouver l'origine du mal. Uther est fou d'inquiétude et implore le vieux médecin de trouver un remède pour sa pupille. C'est alors que l'homme balafré, Edwyn, arrive à Camelot et propose ses services pour guérir Morgane. Il se prétend médecin et affirme posséder un remède qui peut guérir tous les maux. Désespéré par l'état de Morgane, Uther autorise l'inconnu à examiner la jeune femme.

Seul avec sa patiente, Edwyn utilise la magie pour extraire l'insecte du corps de Morgane. La guérison intervient alors très rapidement à la grande joie du Roi qui demande au nouveau venu de rester un peu à Camelot. Bien que reconnaissant envers le jeune médecin pour avoir soigné Morgane, Gaius ne peut s'empêcher de se méfier de ce jeune confrère.

Gaius n'est pas le seul à se poser des questions. Cédant à la curiosité, Merlin s'introduit dans la chambre d'Edwyn. Il y découvre un petit coffret en bois dans lequel se trouvent des insectes, morts en apparence. Merlin lit alors l'inscription qui se trouve sur le couvercle du coffret et les insectes s'animent. C'est à ce moment-là qu'Edwyn arrive, il comprend aussitôt que Merlin possède des pouvoirs magiques mais s'engage à ne pas le révéler.

Gaius mène ses propres investigations. Il rend visite à son vieil ami le Bibliothécaire de la Camelot, Geoffrey de Monmouth, et il le persuade de lui confier les anciens registres établis du temps de la Grande Purge. En parcourant les ouvrages, le vieux médecin découvre la véritable identité de celui qui a guéri Morgane.

Gaius retourne voir son jeune collègue et lui dit qu'il connait la vérité : les parents d'Edwyn étaient des sorciers, ils ont été condamnés au bûcher alors que celui-ci était enfant. C'est en voulant les sauver des flammes qu'il a été gravement brûlé ce qui explique les cicatrices de son visage. Il vient donc pour se venger d'Uther ! Edwyn ne nie pas, mais il prévient Gaius que, s'il le dénonce au Roi, alors il révèlera à Uther que Merlin est un magicien, le condamnant ainsi à une mort certaine. Le vieux médecin a désormais les mains liées.

Edwyn poursuit son plan : il convainc Uther que Gaius est coupable de négligence due à son grand âge, dans le cas de Morgane mais aussi dans le cas d'autres patients. Le Roi se laisse persuader et Gaius est limogé. Edwyn devient officiellement le nouveau médecin de la Cour.

Profondément préoccupé par la sécurité du Souverain de Camelot, Gaius s'en va demander conseil au Grand Dragon. Celui-ci lui déclare que la vie de Merlin est bien plus précieuse que celle d'Uther et que, si celle du Roi doit être sacrifiée pour sauver le jeune magicien, qu'il en soit ainsi. Gaius prend alors la seule décision que lui semble sage : quitter Camelot. Merlin est dévasté par son départ.

Libre de ses agissements, le nouveau médecin de la Cour, Edwyn, drogue Uther puis place un de ses insectes magiques sur son oreiller. Sa vengeance se met en place. Avant que le Roi ne sombre dans l'inconscience, il lui raconte l'histoire de sa vie. Terrifié, Uther comprend qu'il a été dupé et que sa mort est proche.

Gaius revient à Camelot et va trouver Edwyn, bien décidé à le confondre une fois pour toute. Les deux hommes s'affrontent en ayant recours à la magie et Gaius ne doit la vie qu'à l'intervention salutaire de Merlin qui, faisant appel à ses propres pouvoirs, parvient à tuer Edwyn.

Quand Gaius et Merlin arrivent dans la chambre du Roi, celui-ci est inconscient. Merlin fait une fois de plus appel à la magie et parvient à faire sortir l'insecte du corps d'Uther. La guérison du Souverain est officiellement le résultat des bons de Gaius qui est rétabli dans ses fonctions. Reconnaissant et désolé pour avoir douté de son vieil ami, Uther s'engage à accorder désormais toute sa confiance à Gaius.

Écrit par Locksley pour Merlin HypnoSeries.

Episode 1.06 - Le Remède à tous les Maux

 

Voix Off : En un pays de légende, au temps de la magie, le destin d'un grand royaume repose sur les épaules d'un jeune garçon, son nom : Merlin. 

 

UN LABORATOIRE - NUIT

 

Une bougie s'allume au passage d'une main devant elle. Un homme s'affaire avec divers pots, quand il amène une boîte sur la table. Il l'ouvre faisant apparaître une nuée d'insectes. Il en prend un.

 

Un homme : Bebeode þe arisan ealdu.

 

Il le place alors dans un bouquet de Lys blanches.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - CHAMBRE DE MORGANE - JOUR

 

Guenièvre entre dans la chambre en portant le bouquet, Morgane cherche un bijou dans une boîte.

 

Gwen : Regardez ce qui vient d'arriver pour vous.

Morgane : De qui viennent-elles ?

Gwen : Je n'en sais rien. Peut-être d'Arthur ?

Morgane : Quelle déception ce serait.

Gwen : De qui aimeriez-vous qu'elles viennent ?

Morgane : Je ne sais pas. D'un bel inconnu ?

 

Gwen sourit, laissant un échapper un petit rire et emporte le bouquet.

 

EXTÉRIEUR DE CAMELOT - NUIT

 

L'homme se tient debout dans la cour et observe les fenêtres.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - CHAMBRE DE MORGANE - NUIT

 

Guenièvre éteint les chandelles.

 

Gwen : Bonne nuit.

 

Elle sort, laissant Morgane dans son lit, refermant la porte derrière elle.

 

Morgane (en soupirant):  Bonne nuit.

 

L'insecte sort de la fleur, atteint l'oreiller de Morgane et s'approche d'elle.

 

EXTÉRIEUR DE CAMELOT - NUIT

 

L'homme se retire et quitte la cour.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - CHAMBRE DE MORGANE - NUIT

 

L'insecte se glisse dans l'oreille de la jeune fille.

 

***GÉNÉRIQUE***

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - CHAMBRE DE MORGANE - JOUR

 

Morgane est allongée sur son lit, inconsciente. Des ombres passent au-dessus d'elle.

 

Gaius : On dirait que son corps a cessé de fonctionner.

Uther : Pourquoi ? Vous n'avez pas de réponses, n'est-ce pas ? Rien de ce que vous avez essayé n'a marché. Cela fait maintenant presque deux jours, et que savez-vous ? 

Gaius : C'est une forme d'inflammation du cerveau, je le crains.

Uther : Qu'est-ce qui a pu causé cela ?

Gaius : Il se peut que ce soit une infection. Soyez assuré que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour la guérir, Sire.

 

Gaius le regarde, horrifié Uther regarde Morgane inconsciente.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - PIÈCE OÙ ARRIVENT LES ESCALIERS MENANTS AUX APPARTEMENTS DE MORGANE - JOUR

 

Gaius descend les escaliers, Guenièvre et Merlin qui l'attendaient s'avancent.

 

Gwen : Est-ce qu'elle va mieux ?

 

Gaius secoue la tête, Gwen soupire, et monte les escaliers pour rejoindre sa maîtresse, croisant Gaius qui finit sa descente.

 

Gaius (s'adressant à Merlin) : Elle est presque morte, Merlin.

Merlin : Oh (en soupirant) Non, vous pouvez la guérir, vous le devez.

Gaius : Ne commence pas toi aussi. J'ai tout essayé.

Merlin : Je me demande si… 

Gaius : Si quoi ?

Merlin : Si je ne pourrais pas…

 

Une garde passe, Merlin se tait et attend quelques instants.

 

Merlin : Vous aider ?

Gaius : Si tu suggères d'employer la magie, as-tu oublié ce qui est arrivé au père de Guenièvre ? Ce n'est pas une maladie d'origine magique et elle doit être guérie par des moyens traditionnels. Nous poursuivrons nos efforts. Alors va me chercher quelques belles branches de romarin.

 

Durant son speech, Merlin se contente d'hocher la tête frénétiquement.

 

Merlin : Je dois pouvoir faire plus que cela, …

Gaius (en le coupant) : Et de la quinine.

 

COUR DU CHÂTEAU - JOUR

 

Arthur sort, l'homme encapuchonné s'approchant de lui près des escaliers.

 

Arthur : Pourquoi attendez-vous ici ?

L'homme : Mon nom est Edwyn Muirden. Et j'ai un remède qui guérit tous les maux.

Arthur : Ah oui, vraiment ?

Edwyn : Je sollicite une audience auprès du roi.

Arthur : Notre cour a déjà un médecin.

 

Arthur s'éloigne, agacé.

 

Edwyn : J'ai appris que Dame Morgane était gravement malade.

Arthur : C'est nullement votre affaire.

Edwyn : Peut-être pourrais-je l'aider ?

Arthur : Notre médecin maîtrise la situation.

 

Edwyn s'incline légèrement tandis qu'Arthur tourne les talons.

 

Edwyn (Relevant la tête) : Je suis descendu à l'auberge, …

 

Arthur se retourne une dernière fois, avant de partir.

 

Edwyn : si vous changiez d'avis.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - LES APPARTEMENTS D'ARTHUR - NUIT

 

Arthur est assis sur un fauteuil devant l'âtre, tandis que derrière lui, Merlin fait les cent pas.

 

Merlin : Elle va se remettre, c'est sûr, j'en ai la certitude. Elle va retrouver une santé parfaite…

Arthur (en le coupant) : Merlin !

Merlin (en s'arrêtant): Quoi ? 

Arthur : Tu me communiques ta propre angoisse.

Merlin : Mais je ne suis pas angoissé..

 

Merlin reprend sa marche.

 

Arthur : Alors cesse de marcher.

 

Merlin s'arrête et s'assied à table en soupirant et commence à tapoter la table de ses deux indexs. Arthur se lève en soupirant et commence à faire les cent pas, laissant Merlin l'observer.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - CHAMBRE DE MORGANE - JOUR

 

Gaius achève son examen et se tourne vers Uther.

 

Gaius : Je ne pourrais pas la maintenir en vie très longtemps. Il lui reste quelques heures, peut-être moins.

Arthur : On ne peut pas la laisser mourir.

Uther : Arthur, je t'en prie.

 

Uther s'assit au chevet de Morgane, Arthur contourne le lit pour s'approcher de lui.

 

Arthur : Il y a un homme qui est venu, hier au château et qui affirme pouvoir la guérir.

Uther : C'est ridicule, il ignore la nature de sa maladie.

Arthur : Il dit qu'il a un remède qui guérit tous les maux.

Gaius : Impossible.

Arthur : Mais dans l'intérêt de Morgane, nous devrions au moins écouter son opinion. Après tout, qu'avons-nous à perdre ? Je vous en prie père.

Gaius : Sans doute n'importe quel charlatan qui espère une pièce d'argent.

Arthur : Quelle importance ? Si elle est au bord de la mort, quel mal cela peut-il faire, qu'on lui donne de l'argent ? S'il y a une chance sur un million de pouvoir la sauver, pourquoi hésiter ?

 

Uther regarde Gaius qui hoche la tête, il se tourne alors vers Arthur.

 

Uther : Va le chercher.

 

Le prince sort hâtivement, Uther reposant son regard sur sa pupille.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - SALLE DU TRÔNE - JOUR

 

Les portes s'ouvrent, laissant passer Uther suivi d'Arthur, de Gaius et de quelques gardes. Edwyn se tient au milieu de la salle, avec un parchemin enroulé dans les mains. Il s'agenouille et tend le parchemin au roi. Uther le lui prend.

 

Edwyn : Edwyn Muirden, Sire. Médecin et votre loyal serviteur.

Uther : Bienvenue à Camelot.

 

Uther déroule brusquement le rouleau tandis qu'il rejoint son trône.

 

Gaius : Nous sommes-nous déjà vu ?

Edwyn (soupir): Je doute qu'on puisse oublier un visage comme le mien, monsieur.

Uther : Êtes-vous vraiment sûr d'avoir un remède ?

Edwyn : Il n'y a guère de maladie que je n'ai pas traité avec succès, Sire.

 

Merlin apparaît, alors qu'il était caché derrière une colonne.

 

Edwyn (poursuivant sans s'arrêter): Quand j'ai appris que Dame Morgane était souffrante, mon honneur m'a obligé à offrir mes services.

Gaius : Vous dites avoir un remède pour tous, et un antidote à tous les poisons ?

Edwyn : Oui. Encore que ce soit pas aussi simple que ça.

Uther : Gaius est le médecin de la cour.

Edwyn : Monsieur, vous êtes une légende vivante. Je suis vraiment ravi de vous rencontrer.

 

Edwyn fait la révérence à Gaius, alors qu'Uther ré-enroule le parchemin.

 

Edwyn (s'adressant à Uther) : Je suis curieux de savoir quel est le mal qui l'a infectée.

Gaius : Une infection du cerveau.

Edwyn : Et votre traitement ?

Gaius : De l'achillée.

Edwyn (en hochant vigoureusement la tête) : Oui, … oui.

Gaius : Du romarin pour stimuler la circulation cérébrale.

Edwyn : Intéressant.

Arthur : Pourquoi ? Que suggérez-vous ?

Edwyn : Non, non … Non, non, non,… c'est parfait, c'est très bien. S'il s'agit du bon diagnostic.

 

Uther se lève et lui tend le parchemin.

 

Uther : Et vous, quel diagnostic feriez-vous ?

Edwyn : Hé bien, sans avoir examiné la patiente…

Arthur : Laissez-le l'examiner.

 

Uther observe son fils, puis se tourne vers Edwyn.

 

Edwyn : J'aurais besoin de mon matériel.

Uther (se rasseyant) : Bien entendu, vous aurez l'usage d'une des chambres d'hôtes.

Arthur : Et considérez mon valet comme à votre entière disposition.

Edwyn : Je vais me mettre au travail immédiatement.

 

Edwyn s'incline, contourne Gaius et sort.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - UNE CHAMBRE D'HÔTE TRANSFORMÉE EN LABORATOIRE - JOUR

 

Edwyn prépare son matériel.

 

Edwyn : Oui tout cela était conçu à l'origine pour l'alchimie.

Merlin : Pour fabriquer de l'or ?

Edwyn : Tu t'intéresses à la science ?

Merlin : La science, c'est la connaissance.

Edwyn : Elle a réponse à tous les problèmes.

Merlin : Peut-être. Mais elle ne peut pas expliquer l'amour.

Edwyn : Ainsi tu es amoureux ?

Merlin : Non. Je veux parler des sentiments, des émotions.

Edwyn : Tu sembles trop intelligent pour n'être qu'un valet.

Merlin : Ne vous laissez pas abuser, je ne suis pas si intelligent. 

 

Merlin attrape la boite contenant les insectes et commence à l'examiner. Edwyn le lui reprend des mains.

 

Edwyn : Oui nous aurons besoin de ça. Maintenant il faut nous hâter d'aller voir Dame Morgane avant qu'il ne soit trop tard.

 

Merlin attrape la pile d'objets préparés par le médecin et la cale sous son menton, pour suivre Edwyn.

 

EXT CHÂTEAU DE CAMELOT - DANS LA COUR - JOUR.

 

Merlin suit prudemment Edwyn, celui-ci s'arrête et lui fait signe de passer devant lui. Le médecin sourit sournoisement.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - CHAMBRE DE MORGANE - JOUR

 

La porte s'ouvre grâce à Edwin, laissant passer le serviteur chargé. Arthur juste à coté dans le coin l'observe passer, tandis qu'Uther appuyé contre la fenêtre se tourne vers eux. Edwyn fait un geste du bras, pour désigner l'endroit où Merlin doit déposer le matériel.

 

Edwyn : Dépose mon matériel là-bas. Sire, je vous serais reconnaissant si vous pouviez faire évacuer la chambre. J'ai besoin de paix et de solitude.

Uther : Certainement.

 

Tout le monde sort, sauf Gaius, le voyant Merlin l'attend près de la sortie.

 

Edwyn : Vous devez sortir aussi Gaius.

Gaius : Mais j'aimerais m'instruire grâce à vos méthodes.

Edwyn : Je n'aurais pas le temps de dispenser mon savoir. J'aurais besoin de toute ma concentration.

Uther : Gaius.

 

Uther est revenu sur ses pas et depuis l'embrasure de la porte interpelle le médecin. Gaius se retourne pour le regarder avant de revenir sur Edwyn qui l'observe le temps qu'il sorte suivi de Merlin, qui referme la porte. Il dépose sur le lit la boite d'insectes, l'ouvre, et s'approche de l'oreille de Morgane avec une pince et un morceau de tissu. Il bascule sa tête pour avoir un meilleur accès, lorsque la porte derrière lui s'ouvre silencieusement et que Guenièvre pénètre dans la pièce. Elle essaye d'observer, mais Edwyn a senti sa présence et se retourne vers elle.

 

Edwyn : Pourquoi m'espionnes-tu ?

Gwen : Je n'espionnais pas, je suis sa servante.

Edwyn : Alors apporte-moi de l'eau.

Gwen : Quelqu'un doit rester avec elle.

Edwyn : Tu veux être responsable de sa mort ?

Gwen : Non, mais…

Edwyn (en la coupant) : Alors tu vas m'apporter un peu d'eau, tout de suite. Sinon elle peut mourir.

 

Gwen passe ses yeux de lui à Morgane, avant d'hocher légèrement la tête et de sortir en fermant la porte. Il se retourne alors et se penche sur Morgane en passant sa main au-dessus de son oreille en faisant des va-et-vient.

 

Edwyn : Bebeode þe arisan áblinnen.

 

Il sort de son oreille, coincée dans sa pince, l'insecte et applique le morceau de tissu pour tamponner l'oreille, l'ensanglantant. Il remet en souriant l'insecte dans sa boite.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - PIÈCE OÙ ARRIVENT LES ESCALIERS MENANTS AUX APPARTEMENTS DE MORGANE - JOUR

 

Edwyn descend les escaliers et retrouve  le roi, le prince, Gaius et Merlin qui attendent.

 

Edwyn : Bonne nouvelle, votre majesté. Vous serez heureux de l'apprendre. Ce n'est pas une inflammation du cerveau.

Uther : Alors qu'est-ce que c'est ?

Edwyn : C'est une hémorragie cérébrale. 

Gaius : Une hémorragie ? Je ne pense pas.

Edwyn : Dans son oreille, j'ai découvert cette marque de sang.

 

Il sort le morceau de tissu et le montre.

 

Uther : Dieu du ciel.

Edwyn : La gravité dépend de la localisation et du volume du saignement. S'il n'est pas traité, il peut conduire à un coma et enfin de compte à la mort.

 

Le visage d'Uther prend une empreinte choquée et se tourne vers Gaius. 

 

Uther : Comment cela vous a-t-il échappé ?

Gaius : Je n'ai vu aucun saignement.

Edwyn : Je vous en prie, remerciez juste le destin de vous avoir empêché de lui avoir donné plus de romarin pour stimuler la circulation. Vous imaginez ce que cela aurait pu provoquer ?

 

Uther est encore davantage choqué et se ferme un peu plus en observant Gaius.

 

Gaius : Ça aurait pu augmenter le saignement.

Uther : Y a-t-il un remède ?

Edwyn : Voyez-vous même.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - CHAMBRE DE MORGANE - JOUR

 

Morgane est assise dans son lit, on entend une porte qui s'ouvre et elle se tourne dans sa direction.

 

Uther : Morgane, c'est vraiment un miracle. Je croyais … J'ai réellement cru…

Morgane : Vous ne vous débarrasserez pas de moi si facilement.

Gaius : Que vous a-t-il donné au juste ?

 

Gaius se tourne vers Edwyn qui sourit effrontément. 

 

Morgane : Je n'en sais rien. Mais heureusement qu'il a agi.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - COULOIR - JOUR

 

De dos, Edwyn s'éloigne.

 

Gaius : Edwyn.

 

Le sorcier se retourne pour faire face à Gaius qui le suivait.

 

Gaius : Je tenais à vous adresser mes félicitations.

Edwyn : Merci.

Gaius : Elle était presque morte et vous l'avez ramenée à la vie. Comment avez-vous fait exactement ?

Edwyn : J'ai inventé un élixir pour le traitement de ce type précis de maladie.

Gaius : J'aimerais en connaître les ingrédients.

Edwyn : Il n'est pas totalement au point. J'ai besoin d'un peu plus de temps avant de le rendre public.

Gaius : Et votre cicatrice sur le visage ?

Edwyn : Une brûlure quand j'étais très jeune.

Gaius : Peut-être est-ce moi qui vous ai soigné pour cela.

Edwyn : Je vous l'ai dit tout à l'heure, on ne s'est jamais vu.

Gaius : Oh oui, bien sûr. Eh bien, je vais vous laisser à votre travail.

 

Gaius se retire.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - SALLE DU TRÔNE - JOUR

 

Edwyn se trouve debout devant Uther et Morgane assis respectivement sur le trône et un siège à sa droite, alors que le prince se tient debout derrière son siège à la gauche de son père.

 

Uther : Choisissez votre récompense.

Edwyn : Je ne désire rien de plus que la santé de ma patiente, Sire.

Uther : Il y a bien quelque chose que je peux faire pour vous.

Edwyn : (en secouant la tête) Non. J'attendrai jusqu'à ce que Dame Morgane soit pleinement rétablie et je reprendrai ma route.

Uther : Pourquoi ne pas rester un moment ? Vous pourriez vivre ici, dans le palais.

Edwyn : Non, j'aurais l'impression d'abuser. Et puis vous, vous avez déjà un médecin de la cour.

Uther : Je suis sûr que Gaius apprécierait votre aide.

Edwyn : C'est une offre très aimable, mais  … (recommençant à secouer la tête.)

Uther : Réfléchissez. Dînez avec moi et ensuite donnez-moi votre décision.

Edwyn : Un dîner avec votre majesté est déjà une récompense.

 

Il s'incline légèrement et s'agenouille.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - BIBLIOTHÈQUE ROYALE - JOUR

 

Geoffroy de Monmouth classe divers rouleaux, Gaius rentre et racle sa gorge pour attirer l'attention de son ami.

 

Geoffroy de Monmouth : Gaius !

Gaius : Geoffroy, je viens vous demander un petit service.

Geoffroy de Monmouth : Tout ce que mon vieil ami voudra.

Gaius : J'aimerais voir les archives royales datants de la Grande Purge.

Geoffroy de Monmouth : Mais pour quelle raison pouvez-vous en avoir besoin ?

Gaius : Je crains que le passé ne soit revenu nous hanter.

Geoffroy de Monmouth : Raison de plus pour garder cachées ces archives.

Gaius : Je sais qu'aucun de nous deux ne veut se souvenir de ce temps-là, mais c'est une affaire extrêmement pressante.

Geoffroy de Monmouth : Les archives sont scellées. Elles ne peuvent pas être ouvertes. Uther l'a strictement interdit.

Gaius : Geoffroy je vous en supplie, je vous en conjure… 

Geoffroy de Monmouth (en le coupant): Je suis navré Gaius, car cette fois, vous en demandez trop. Même pour moi.

 

Gaius reste silencieux, alors que le bibliothécaire revient vers ses manuscrits.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - COULOIR DEVANT LES APPARTEMENTS D'EDWYN - JOUR

 

Merlin frappe à sa porte et attend une réponse qui ne vient pas. Il tapote quelque chose dans sa main et il l'interpelle alors.

 

Merlin : Edwyn ?

 

N'obtenant aucune réponse et ne voyant personne dans les couloirs, Merlin entre dans la pièce.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - APPARTEMENTS D'EDWYN - JOUR

 

Merlin s'approche du matériel d'Edwyn et chipote aux divers instruments. Il prend la boite d'insectes et l'ouvre pour y trouver les insectes inactifs. Il la referme et lit l'inscription dessus.

 

Merlin : Bebeode þe arisan ealdu.

 

Il rouvre la boîte pour voir les insectes grouiller. Il referme la boîte surpris.

 

Edwyn : Fort bien joué.

 

Merlin sursaute et renverse un flacon. Il tend la boîte à Edwyn qui la prend et l'ouvre. Il passe la main devant en récitant une incantation.

 

Edwyn : Swefn. Tu es magicien ?

 

Les insectes ne bougent plus.

 

Merlin : Ce n'est pas moi. Je n'ai rien fait.

Edwyn : Alors comment les as-tu ramené à la vie ? Seul la magie peut y parvenir. C'est grâce à ces anges que j'ai pu guérir Dame Morgane. Ils ont réparé son cerveau endommagé. Ils lui ont sauvé la vie.

 

Il referme la boîte et la dépose sur la table.

 

Edwyn : La magie peut être une force bénéfique.

Merlin : Je sais.

Edwyn : Pourquoi la crains-tu ?

Merlin : Uther l'a proscrite, elle n'est pas autorisée.

Edwyn : Aurais-je dû laissé mourir Morgane ?

Merlin : Non.

Edwyn : Les gens comme nous sont les détenteurs d'un don. Ne devons-nous pas l'utiliser pour rendre ce monde meilleur?

Merlin : Peut-être.

 

Merlin commence à ramasser la poudre qu'il a fait tomber.

 

Edwyn : Ne perds pas ton temps à ramasser ça.

 

Merlin arrête ce qu'il a commencé.

 

Edwyn : Feormian dærst rénian.

 

La poudre retourne dans sa jarre. Merlin sourit.

 

Edwyn (en souriant) : Pourquoi se priver d'un tel talent? Je peux t'apprendre.

Merlin : Rǽdan ásce géatan.

 

La jarre s'envole et verse son contenu dans un bol. Il sourit.

 

Edwyn : Tu l'utilises dans quel but ?

Merlin : Gaius refuse que je m'en serve.

Edwyn : Un talent comme le tien ? Il faut l'entretenir, et puis l'exercer et en tirer profit. Tu as besoin de quelqu'un pour t'aider, pour t'encourager.

Merlin : Peut-être bien.

Edwyn : Imagine ce à quoi nous pourrions parvenir si nous partagions notre savoir.

Merlin : Il est temps que je parte.

Edwyn : Bien sûr, mais tu dois me promettre de ne pas ébruiter notre secret.

Merlin : Bien entendu.

Edwyn : Les gens comme toi et moi, nous devons veiller les uns sur les autres.

 

Merlin sourit et s'en va.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - APPARTEMENTS DE GAIUS - NUIT

 

Gaius est en train d'écrire sur un parchemin. On frappe à la porte. Il répond en continuant d'écrire.

 

Gaius : Entrez. 

 

La porte s'ouvre et Geoffroy de Monmouth entre un paquet à la main. Gaius s'arrête et retourne pour voir de qui il s'agit.

 

Geoffroy de Monmouth : Gaius, vous avez été un bon ami pour moi toutes ces années. Et vous m'avez rendu de nombreux services. Je ne peux pas m'opposer à votre requête.

Gaius : Les archives ?

Geoffroy de Monmouth : Si vous m'avez demandé de l'aide, c'est que cela doit être important.

Gaius : Vous devez me croire, l'enjeu est vraiment capital.

Geoffroy de Monmouth : Si Uther venait à découvrir la chose, il nous tuerait tous les deux.

Gaius : C'est dans l'intérêt d'Uther que je fais cette requête. Faites-moi confiance.

 

Le bibliothécaire prend une inspiration et déballe le paquet en le posant sur la table. Gaius pose les mains dessus.

 

Gaius : Merci mon bon ami.

 

Le bibliothécaire tape légèrement sur son épaule et s'en va. Gaius prend son couteau pour retirer le scellé.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - SALLE À MANGER ROYALE - NUIT

 

Uther et Edwyn sont en train de festoyer.

 

Uther : Une telle erreur ne ressemble pas à Gaius.

Edwyn : Des erreurs, on en commet tous.

Uther : Gaius est un excellent médecin.

Edwyn : Le meilleur de tous. Mais il y a une chose qui m'échappe…

Uther : Quoi ?

Edwyn : Hum, Je ne devrais peut-être pas dire cela.

Uther : Vous avez sauvé la vie de ma pupille, parlez comme bon vous semble.

Edwyn : Il a prescrit régulièrement des potions somnifères à Dame Morgane.

Uther : Elle souffre de cauchemars.

Edwyn : Oui, mais ces cauchemars étaient un avertissement.

Uther : Vous croyez que les deux peuvent être liés ?

Edwyn : Oh oui.

 

Uther se lève un verre à la main.

 

Uther : Ce serait un symptôme de la maladie ?

Edwyn : C'est pour moi une certitude. 

 

Uther s'avance vers Edwyn en longeant la table.

 

Edwyn : Et ces potions n'ont fait que masquer le problème et lui permettre de se développer jusqu'au point où …(reprise d'une inspiration et pause appuyée)

Uther : Elle a failli mourir. Si vous n'étiez pas venu au bon moment, elle risquait de …

Edwyn : Mais je suis venu. C'est la seule chose importante. Qu'elle ait pu être sauvée…(légère pause) juste à temps.

 

Edwyn joint les mains paume contre paume en signe de réflexion, tandis qu'Uther poursuit.

 

Uther : Pourriez-vous entreprendre de vérifier son travail ? Par simple mesure de sécurité.

Edwyn : (Soupir) … Si cela peut vous tranquilliser, Sire.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - APPARTEMENTS DE GAIUS - JOUR

 

Gaius est toujours assis à une table devant un immense ouvrage, en proie à une profonde réflexion, lorsque la porte de la chambre de Merlin s'ouvre et qu'il en sort.

 

Merlin : Vous êtes resté réveillé toute la nuit ?

Gaius : Oui, mais cela valait la peine. Et où vas-tu ?

Merlin : J'ai dit à Edwyn que je me lèverai tôt pour aller acheter des provisions.

Gaius : Mmh (en hochant légèrement la tête). Alors file en vitesse.

 

Merlin acquiesce et rejoint la porte. Gaius reprend ses lunettes et referme le livre tandis que Merlin sort. Gaius croise les doigts et appuie son menton sur le poing formé.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - APPARTEMENTS D'EDWYN - JOUR

 

Gaius ouvre la porte principale. Il commence à parler.

 

Gaius : Edwyn.

 

Edwyn se tient debout, près de la table et tient sa boîte d'insectes. Gaius referme la porte en poursuivant.

 

Gaius : Votre brûlure s'est bien cicatrisée. Je me suis souvent demandé ce qu'il était advenu de ce pauvre jeune garçon.

Edwyn : Je vous ai dit qu'on ne s'était jamais vu.

Gaius : Je n'ai compris qui vous étiez qu'en vérifiant dans les archives. Vous avez pris le nom de jeune fille de votre mère. Vous êtes le fils de Gregor et de Jaden.

Edwyn : C'était vos amis.

Gaius : C'était des sorciers.

Edwyn : Ils pratiquaient la magie, comme bien d'autres personnes à cette époque-là, Gaius.

Gaius : Uther sera furieux quand il découvrira qui vous êtes.

Edwyn : Parfait, allons-le lui dire. Allons-y de ce pas. Allons-y, allons tout lui avouer, ouh Je sais, nous pourrions aussi lui parler de Merlin.

Gaius : Merlin ? 

Edwyn : Vous ignoriez qu'il était un sorcier ? Tss… Ooooh. Je me demande ce que fera Uther. Il l'enverra sans doute au bûcher.

Gaius : Vous trahiriez un autre sorcier ?

Edwyn : Vous l'avez fait. Oui, vous l'avez fait lorsque vous avez fermé les yeux et laissez mes parents mourir sur l'ordre d'Uther. Au moins ce Merlin n'a pas de fils qui tentera de le sauver des flammes.

Gaius : Vous êtes là pour vous venger.

Edwyn : J'ai attendu très longtemps.

Gaius : Vous croyez que je vais sacrifier le roi pour sauver Merlin ?

Edwyn : Réfléchissez à la question, Gaius. Mais si je découvre que vous l'avez dit à une seule personne ou même à Merlin, j'irai aussitôt voir Uther.

 

Gaius s'apprête à répondre, mais la porte grince en s'ouvrant et Merlin entre et referme la porte.

 

Merlin : J'ai vos provisions.

 

Merlin retire le sac en bandouilère et le donne à Edwyn.

 

Edwyn : Ah, merci Merlin. Gaius se remémorait le bon vieux temps, n'est-ce pas Gaius?

Gaius : En effet.

Edwyn : Mais à présent, je dois me remettre au travail.

 

Il achève sa phrase en tapotant l'épaule de Merlin, Gaius se retire.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - COULOIRS - JOUR

 

Merlin et Gaius tourne vers la droite dans le couloir.

 

Merlin : Bon, il faut que je continue mes courses.

Gaius : Oui continue, bien sûr.

Merlin : Je vous rapporte quelque chose ?

Gaius : Non ça ira. Fais simplement ce qu'Edwyn te demande.

 

Merlin sourit, se retourne, car il avait fini par s'arrêter pour faire face au médecin et reprend sa route, laissant Gaius planté dans le couloir occupé à l'observer.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - SALLE DU TRÔNE - JOUR

 

Edwyn : Sire, j'ai passé tous les dossiers médicaux de la cour au peigne fin.

 

Le roi siège sur son trône entouré de Morgane et d'Arthur. Quelques courtisans sont aussi présents, debout sur les cotés de la salle.

 

Uther : Vos conclusions sont-elles satisfaisantes ?

Edwyn : À mon grand regret, je dois vous dire qu'elles ne le sont pas.

Uther : Comment cela ?

Edwyn : Gaius est un homme remarquable, minutieux et dévoué.

Uther : Mais ?

Edwyn : Pff, ses méthodes sont dépassées. Il n'a pas réussi à se tenir au courant des dernières découvertes. Ceci a conduit à un certains nombres d'erreurs.

Uther : Gaius m'a très bien servi pendant vingt-cinq ans.

Edwyn : Et on ne peut pas lui en vouloir pour le… l'affaiblissement que ces années ont provoquée. Le grand âge peut être une terrible malédiction.

Uther : Peut-être est-il temps d'alléger son fardeau. Avez-vous réfléchi à nouveau à mon offre ?

Edwyn : Mmh (sourire) Oui, je l'ai examinée très attentivement.

Uther : Laissez-moi quelques temps pour faire de même.

 

Edwyn se redresse et s'agenouille, avant de sortir. Arthur et Morgane semblent perdus et même choquée pour Morgane par les déclarations du nouveau médecin, Uther se lève et se dirige vers une table pour se servir une coupe. Les deux plus jeunes se lèvent, Arthur pour sortir par une porte secondaire, Morgane pour rejoindre Uther.

 

Morgane : Vous ne pouvez pas faire ça.

Uther : Vous avez entendu ce qu'il a dit. Gaius est vieux, il fait des erreurs.

Morgane : Gaius m'a toujours soignée, du plus loin que je me souvienne. Vous ne pouvez pas le chasser.

Uther : Vous seriez morte si tout n'avait dépendu que de lui. C'est une idée que je ne puis supporter.

Morgane : Je sais cela, mais…

Uther (en la coupant) : Je ne puis prendre le risque de voir une telle chose se produire à nouveau.

 

Il porte la coupe à ses lèvres et s'éloigne.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - APPARTEMENTS DE GAIUS - NUIT

 

Gaius observe son protégé dormir, depuis le bas des escaliers menant à sa chambre. Il soupire.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - DONJONS - NUIT

 

Gaius, une torche à la main, ouvre les portes pour rejoindre l'antre du dragon, et commence à descendre.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT -ANTRE DU DRAGON- NUIT

 

Gaius : Vous êtes là ? C'est moi Gaius.

 

On entend un grondement léger et des battements d'ailes lorsqu'enfin le dragon apparaît.

 

Le grand dragon : C'est étrange qu'un homme puisse devenir aussi vieux en n'ayant changé aussi peu.

Gaius : Vous n'avez pas changé non plus.

Le grand dragon : Il vous a fallu vingt ans, presque la durée d'une vie pour faire le court voyage jusque'au lieu d'où vous venez.

Gaius : Je ne suis pas là pour moi-même.

Le grand dragon : Le garçon ?

Gaius : Vous êtes au courant pour Merlin ?

Le grand dragon : Vous avez lutté contre son destin, mais vous ne pouvez rien y faire, pas plus que lui.

Gaius : Alors, c'est la vérité.

Le grand dragon : Oh oui. Avec le jeune Arthur Pendragon, un jour il va unifier la terre d'Albion.

Gaius : Mais il court un grand danger.

Le grand dragon : Non, c'est plutôt mon geôlier qui court un grand danger.

Gaius : Faut-il qu'Uther soit sacrifier pour sauver Merlin ?

Le grand dragon : Leur heure ne pourra advenir que lorsque la sienne sera passée.

Gaius : Mais son heure est-elle venue maintenant?

Le grand dragon : (petit rire moqueur) Cela, c'est à vous d'en décider.

Gaius : Je refuse de choisir entre les deux.

Le grand dragon : Alors fermez les yeux, tel est votre talent, après tout.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - APPARTEMENTS DE GAIUS - JOUR

 

Gaius réfléchit assis sur une chaise. La porte s'ouvre.

 

Arthur : Gaius, mon père souhaite vous parler.

 

Arthur est dans l'embrasure de la porte, les mains jointes dans le dos.

 

Gaius : Quand?

Arthur : Immédiatement.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - SALLE DU TRÔNE - JOUR

 

Le roi est sur son trône, Gaius entre suivi du prince. Il s'arrête et s'incline, alors qu'Arthur le dépasse pour se placer à coté d'une colonne.

 

Gaius : Sire ? Avez-vous un ennui ? Êtes-vous indisposé ?

Uther : Il ne s'agit pas d'une maladie que vous puissiez traiter. Pendant toutes ces années, vous avez été un serviteur dévoué. Je vous considère comme un ami.

Gaius : Je vous considère pareillement, Sire.

Uther : Vous êtes ici depuis la naissance d'Arthur.

 

Uther jette un coup d'oeil à son fils qui acquiesce. Il se lève et contourne son trône.

 

Uther : Et tout ce qu'elle a occasionné. Ce que j'essaie de faire est je crois ce qu'il y a de mieux pour vous.

Gaius : Je suis perplexe, Sire.

Uther : Je vous verserai une pension généreuse. Je veillerai à ce qu'on s'occupe de vous.

Gaius : Vous me mettez à la retraite?

Uther : N'aillez aucune inquiétude, je vous autoriserai à continuer à vivre dans vos appartements jusqu'à ce qu'on vous ait trouvé un logement plus adéquat.

Gaius : Parce que j'ai commis une seule erreur ? Mais en réalité, Sire, ce n'était nullement une erreur.

 

En regardant vers sa gauche, il aperçoit Edwyn qui sort, caché derrière une colonne.

 

Gaius : C'était … 

Edwyn : Oui, Gaius ?

Uther : C'était un hasard malheureux, j'accepte cette idée.

Gaius : Puis-je demander qui sera la prochain médecin de la cour ?

Uther : Rien de tout ceci n'a été conçu par Edwyn. Sachez qu'à l'origine, il a refusé mon offre.

Gaius : Moui, bien entendu.

Uther : Cela n'a pas été une décision facile, mais … (pause), un homme plus jeune, des idées nouvelles.

Gaius : Moui.

Uther : Vous êtes hésitant. Avez-vous une raison de vous opposer à sa nomination ?

 

Gaius regarde Edwyn qui lui rend son regard.

 

Gaius : Sire … 

Edwyn (en le coupant) : Si vous avez quoi que ce soit à dire, dites-le maintenant, Gaius.

Uther : C'est difficile pour moi, comme pour vous.

 

Gaius s'incline.

 

Gaius : Je vous remercie de m'avoir jadis engagé. Ce fut un honneur et un plaisir que de servir votre famille pendant toutes ses années.

 

Il se retire, les gardes ferment les portes derrière lui.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - APPARTEMENTS DE GAIUS - JOUR

 

Gaius est occupé à regrouper des affaires, Merlin entre.

 

Merlin : Gaius! Uther n'a pas le droit de vous faire ça. Vous avez tenté de sauver Morgane.

Gaius : Uther n'est pas le responsable.

Merlin : Je vais parler à Edwyn, vous pouvez travailler à deux.

Gaius : Non, il ne faut rien faire.

Merlin : Je ne peux pas rester sans réagir.

Gaius : Uther a raison, il est temps que je cède la place.

 

Gaius mets des objets dans une caisse, provoquant l'étonnement de Merlin.

 

Merlin : Qu'est-ce que vous faites ?

Gaius : Je ne peux pas rester là où je ne sers plus à rien.

Merlin : Ne partez pas.

Gaius : Je pense que c'est la meilleure solution.

Merlin : Alors je vais partir avec vous.

Gaius : Merlin tu es comme un fils pour moi. Je ne m'attendais pas à une telle bénédiction à l'âge que j'ai.

Merlin : Et vous êtes plus qu'un père pour moi.

Gaius : Alors en tant que père, je dois te dire qu'il faut que tu restes ici. Ta place est ici à Camelot.

Merlin : Mais la vôtre aussi.

Gaius : Plus maintenant. (Il prend une grande inspiration) Merlin Il faut que tu me promettes que tu ne vas pas gaspiller tes dons.

Merlin : Mes dons ne valent rien si vous n'êtes pas là pour me guider.

Gaius : Tu as un grand destin. Si j'ai pu un jouer un tout petit rôle, j'en suis vraiment heureux.

Merlin : Il me reste tant à apprendre. J'ai besoin de votre enseignement.

Gaius : Je crois que je vais m'en aller ce soir, Merlin. Il n'y a rien que tu puisses faire, ni dire pour me persuader du contraire.

Merlin : Je ne le permettrai pas.

 

Merlin fait demi-tour et sort, sous le regard de son protecteur.

 

Gaius : Adieu, Merlin.

 

EXT CHÂTEAU DE CAMELOT - AIRE D'ENTRAÎNEMENT - JOUR

 

Arthur se défoule sur un mannequin en paille recouvert d'une armure.

 

Merlin : Je ne comprends pas pourquoi Uther le renvoie à cause d'une seule erreur.

 

Arthur s'arrête et lui répond.

 

Arthur : Une erreur qui a failli tuer Morgane. En plus ce n'était pas la seule.

Merlin : Que voulez-vous dire?

 

Arthur qui reprenait son entraînement, s'arrête et lui répond à contrecoeur.

 

Arthur : Edwyn a dit que son travail était bourré d'erreurs.

Merlin : C'est absurde.

Arthur : Personne ne veut le départ de Gaius, Mon père a pris sa décision. Et personne n'y peut rien.

 

Il plante son épée dans le sol, et s'éloigne.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - COULOIRS - JOUR

 

Edwyn et le roi longent un mur en discutant.

 

Uther : Je crois que vous serez très heureux ici.

Edwyn : Je n'en doute pas. En examinant le travail de Gaius, j'ai remarqué qu'il vous avait prescrit de l'arnica.

Uther : Pour mon épaule, une vieille blessure de guerre, qui me fait très mal.

Edwyn : Puis-je prendre la liberté de vous fournir un nouveau médicament ? Il devrait se révéler bien plus efficace.

Uther : Vraiment ?

Edwyn : Oh oui. Oui, c'est un remède qui guérit tous les maux.

 

EXT CHÂTEAU DE CAMELOT - VILLE BASSE - MARCHÉ - JOUR

 

Gwen est près d'un étal lorsqu'elle remarque Gaius.

 

Gwen : Gaius ? 

 

Il s'approche d'elle en sortant des portes principales du château, avec son âne chargé pour son départ

 

Gwen : Vous partez ?

Gaius : Oui, désolé de ne pas être venu te dire au revoir.

Gwen : Je ne veux pas que vous partiez. Je n'ai pas confiance en Edwyn. Il n'y avait pas de sang dans l'oreille de Morgane. C'est lui qui l'a mis. Il lui a fait quelque chose, j'en suis certaine.

Gaius : Fais bien attention de ne pas dire ça à n'importe qui.

Gwen : Je vous le dis à vous, parce que vous avez une possibilité d'agir.

Gaius : Je ne peux rien faire.

Gwen : Mais vous pensez comme moi, n'est-ce pas ? Il est malveillant.

Gaius : Ce n'est pas aussi simple.

Gwen : Alors vous nous abandonnez ?

Gaius : Je n'ai pas le choix, je regrette Guenièvre.

Gwen : Dans la vie, on a toujours le choix. Parfois, il est pus facile de croire qu'on ne l'a pas.

Gaius : Dans ce cas, mon choix est de quitter ce lieu.

Gwen : Vous allez me manquer.

 

Elle s'approche et l'embrasse sur la joue.

 

Gwen : Au revoir Gaius.

 

Elle s'en va.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - APPARTEMENTS D'UTHER - NUIT

 

Uther se couche et prend la potion que lui a remis Edwyn. Il se masse l'épaule et soudain se laisse retomber contre son oreiller, incapable de bouger, et s'endort.

 

EXT - DANS LES BOIS - NUIT

 

Gaius est assis auprès d'une feu de camp, enveloppé dans une couverture. Il semble réfléchir.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - APPARTEMENTS D'UTHER - NUIT

 

Edwyn : Majesté ?

 

Uther papillonne des yeux à l'appel d'Edwyn.

 

Edwyn : Majesté ? Il semble que la drogue que je vous ai donné ait agi. Votre corps est à présent paralysé. Maintenant, ouvrez les yeux, Majesté. Je veux que mon visage soit le dernier visage que vous verrez. Vous êtes celui qui m'a volé mon enfance. Et à présent, enfin, je vais venger mes parents.

 

Edwyn dépose un insecte près d'Uther.

 

EXT - DANS LES BOIS - NUIT

 

Gaius semble toujours réfléchir.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - APPARTEMENTS D'UTHER - NUIT

 

Edwyn : En l'espace de quelques heures, ce scarabée dévorera peu à peu votre cerveau. Et vous souffrirez, comme ils ont souffert. 

 

Edwyn part, laissant Uther s'affoler. Edwyn s'arrête au pied du lit pour achever ses paroles.

 

Edwyn : Et j'ai hâte de vous entendre hurler, comme ils ont hurlé. Le soir où vous avez ordonné qu'on enflamme le bûcher. Grâce à votre mort, la magie va revenir à Camelot. Bebeode þe arisan ealdu. 

 

L'insecte se réveille et se dirige vers l'oreille d'Uther.

 

Edwyn : Adieu Uther Pendragon.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - APPARTEMENTS D'EDWYN - NUIT

 

Edwyn entre dans ses appartements. Il s'approche d'une table dans un coin et se retourne aux paroles prononcées.

 

Gaius : Je ne vous laisserai pas tuer Uther.

Edwyn : Laissez mourir les gens ne vous a jamais gêné.

Gaius : Vos parents pratiquaient une forme de magie noire, tout comme vous.

Edwyn : Et comment espérez-vous m'en empêcher ?

Gaius : Wáce ierlic.

Edwyn : Je crois que vous vouliez dire : vaki ierlt. 

 

Gaius est projeté contre la colonne derrière lui. Il pousse quelques gémissements.

 

Edwyn : Vous avez tout oublié, Gaius. Vous devenez trop vieux. Mais j'ai un remède : Forbærne yfel.

 

Un cercle de feu apparaît autour de Gaius. Et d'un geste, Edwyn fait augmenter le flambement.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - PIÈCE OÙ ARRIVE LES ESCALIERS MENANTS AUX ÉTAGES - NUIT

 

Merlin descend les escaliers chargés de draps, lorsqu'Arthur surgit en courant d'un couloir.

 

Arthur : Merlin ! Mon père a contracté la maladie de Morgane. Il faut trouver Edwyn.

 

Merlin laisse échapper son tas, et se met à courir alors qu'Arthur court dans l'autre direction.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - APPARTEMENTS D'EDWYN - NUIT

 

Gaius se relève lentement, alors qu'Edwyn poursuit son acte de magie. Merlin entre dans la pièce et le surprend.

 

Merlin : Qu'est-ce que vous faites ?

Gaius : Il tentait de tuer le roi, je ne pouvais pas le laisser faire.

Edwyn : Je peux gouverner le royaume, maintenant. Joins tes forces aux miennes et nous pourrons être tout puissants.

Merlin : Relâchez cet homme.

Edwyn : Tu l'auras voulu Merlin.

 

Il élève la main vers une hache accrochée au mur pour décorer, elle se décroche, se retourne et fonce sur Merlin en tournant sur elle-même. Merlin se cabre en arrière pour l"éviter et ses yeux se dorent de magie, la stoppant.

 

Edwyn : Swilte, Merlin.

 

Mais les pouvoirs de Merlin sont plus puissants et la hache repart en arrière se plantant en Edwyn, horrifiant Merlin. Il soupire de soulagement, de même que Gaius qui voit disparaître les flammes qui l'entouraient.

 

Merlin : Vous allez bien ?

Gaius : Oui. Merci Merlin.

 

Merlin acquiesce et se dirige vers la table à la recherche de quelque chose.

 

Gaius : Qu'est-ce que tu fais ?

 

Il trouve la boîte, la prend et répond.

 

Merlin : Uther est malade. Il souffre du même mal que Morgane. Edwyn dit avoir utilisé ces insectes pour la guérir. On peut peut-être essayer.

Gaius : Des scarabées d'Elanthia.

Merlin : Ils sont magiques.

Gaius : Oui. On dit une formule et ils entrent dans le cerveau et ils s'en nourrissent jusqu'à dévorer l'âme même de la victime. Allons vite à son chevet.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - APPARTEMENTS D'UTHER - NUIT

 

Uther est inconscient sur son lit.

 

Merlin : Comment faire sortir le scarabée avant qu'il ne le tue ?

Gaius : Ce n'est possible que par la magie.

Merlin : Pas question d'employer la magie avec lui. Il nous tuera.

Gaius : Nous n'avons pas le choix.

Merlin : Gaius !

Gaius : Il y a certains moments où il est nécessaire que tu t'en serves. C'est ton droit.

Merlin : J'ignore comment faire.

Gaius : Si tu ne fais rien, il va mourir.

 

Merlin s'y résout et approche d'Uther avec la boîte. Il place un genou à coté d'Uther afin de placer ses mains de part et d'autre de sa tête. Ses yeux commence à se dorer.

 

Merlin : Bebeode þe arisan ealdu. Áblinnen.

Gaius : Qu'est-ce qu'il se passe?

 

Merlin se concentre un peu plus, et apparaît dans sa main le scarabée.

 

Gaius : Est-ce que quelqu'un t'a déjà dit que tu es un génie ?

Merlin : Si quelqu'un me l'a dit, ce n'est pas vous.

 

Ils se mettent à rire nerveusement. Uther bouge la tête et se réveille.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - APPARTEMENTS D'UTHER - JOUR

 

Gaius prépare une potion pour Uther, assis dans un fauteuil. Il s'approche d'Uther pour lui donner.

 

Gaius : Buvez ceci, cela vous aidera à recouvrez vos forces.

Uther : Je ne me sens nullement affaibli.

 

Gaius lui tend tout de même la potion et Uther fini par la prendre.

 

Uther : Vous vous souvenez d'eux ? De ses parents ?

Gaius : Je me souviens de tout le monde, Sire.

 

Uther boit la potion, Gaius retourne à ses affaires. Uther grimace sous le goût.

 

Uther : Gaius ? De nouveau vous m'avez sauvé la vie. Vous m'avez toujours servi comme il convenait. Et je suis conscient de vous avoir demandé certaines choses que vous avez trouvé difficiles.

Gaius : Vous avez toujours fait ce qui vous semblait juste.

Uther : Il n'était pas juste de vous trahir. Je suis désolé.

 

Gaius s'incline.

 

Uther : Dorénavant je me souviendrai que dans le combat contre la magie, vous êtes l'unique personne digne de confiance.

 

INT CHÂTEAU DE CAMELOT - SALLE DU TRÔNE - JOUR

 

Uther : Moi-même, ma famille, et mon royaume avons une grande dette envers vous. Et en vertu de cela, non seulement je vous réintègre dans vos fonctions de médecin de la cour, mais à compter de ce jour, vous êtes citoyen d'honneur de Camelot.

 

Tout le monde applaudit et crie bravo. Gaius serre quelques mains et remercie.

 

Gaius : Merci beaucoup.

 

EXT CHÂTEAU DE CAMELOT - VILLE BASSE - JOUR

 

Merlin et Gaius marchent, et traversent la ville basse après avoir passé les portes principales.

 

Gaius : Bien sûr tout cela est ridicule, je n'ai pas sauvé Uther. C'est toi qui l'a fait.

Merlin : Non, non. Pour une fois, je suis content que le mérite revienne à un autre. Vous étiez prêt à sacrifier votre vie pour me sauver.

Gaius : Qui t'a raconté de pareilles sornettes ?

Merlin : Je croyais que …

Gaius : Non, je n'ai strictement rien fait. Tu m'as sauvé et tu as sauvé Uther. Peut-être que tu es un génie ?

Merlin : Vous croyez ?

Gaius : Enfin tu l'es presque. Tu le seras un jour.

 

Gaius s'éloigne moqueur, Merlin sourit et le rejoint.

 

***FIN***

Note : incantations trouvées sur Merlin Wiki.

Écrit par abeilledic pour Merlin HypnoSeries.

[Ce script a été réalisé grâce au travail de Lika_mikala sur LJ, nous la remercions de nous avoir autorisés à reprendre son texte.

We are very grateful to Lika_mikala for allowing us to use her work. Thanks]

 

Episode 1.06 – A Remedy to Cure All Ills

 

“In a land of myth and a time of magic, the destiny of a great kingdom rests on the shoulders of a young boy. His name: Merlin.”

 

Laboratory

Edwin pulls a bug out of a box.

Edwin: Bebeode þe arisan ealdu.

Edwin places the bug in some flowers.

 

Morgana's Chambers

Gwen enters with Edwin's flowers.

Gwen: Look what's just arrived for you.

Morgana: Who're they from?

Gwen: I don't know. Maybe Arthur.

Morgana: How disappointing.

Gwen: Why? Who'd you like them to be from?

Morgana: I don't know. Tall, dark stranger?

 

Castle – Main Square/Morgana’s Chambers

Edwin stands in the Square at night. Gwen puts out the candles in Morgana's Chambers.

Gwen: See you in the morning.

Morgana falls asleep and the bug climbs out of the flowers and into Morgana's ear.

 

Morgana's Chambers

Gaius examines sleeping Morgana.

Gaius: Her body seems to have closed down.

Uther: Why? You don't have an answer do you? Nothing you've tried so far has worked. It's been nearly two days. And what do you know?

Gaius: I fear she may have some form of inflammation of the brain.

Uther: What could cause such a thing?

Gaius: An infection, possibly. Rest assured, I will do everything in my power to cure her, Sire.

 

Griffin Staircase

Gaius is descending the curved stairs from Morgana's Chambers. Gwen meets him.

Gwen: Is she any better?

Gaius shakes his head. Gwen climbs the stairs as Gaius descends and meets Merlin on the landing.

Gaius: She's all but dead, Merlin.

Merlin: No, you're going to cure her. You have to.

Gaius: Don't you start. I've tried everything.

Merlin: I was wondering...

Gaius: What?

Merlin: Maybe I could...

Merlin waits for a guard to pass by.

Merlin: ...help.

Gaius: If you're suggesting magic...have you forgotten what happened with Gwen's father? This is not a magical illness, it must be cured by conventional means. We keep trying. See if you can find me some fresh rosemary.

Merlin: There must be something more I can do.

Gaius: And yarrow.

 

Castle – Main Square

Edwin waits as Arthur comes out to meet him.

Arthur: What's your business here?

Edwin: My name is Edwin Muirden, and I have a remedy to cure all ills.

Arthur: Is that so?

Edwin: I beg an audience with the King.

Arthur: Our court has a physician.

Arthur begins to walk away.

Edwin: I hear the Lady Morgana was gravely ill.

Arthur stops and turns.

Arthur: That is no concern of yours.

Edwin: I might be able to help her.

Arthur: Our physician has the matter in hand.

Arthur continues walking.

Edwin: I will be at the inn, in case you change your mind.

 

Arthur's Chambers

Arthur sits in a chair while Merlin paces.

Merlin: It's gonna be alright. It is. I know it is. She's gonna be absolutely...

Arthur: Merlin.

Merlin: What?

Arthur: You're making me anxious.

Merlin: But I'm not worried.

Arthur: Then stop pacing.

Merlin sits down, but then starts tapping his fingers on the table. Arthur gets up and starts pacing.

 

Morgana's Chambers

Gaius: I cannot preserve her life for much longer. She has hours, maybe less.

Arthur: We cannot let her die!

Uther: Arthur, please.

Arthur: There's a man, he came to the castle yesterday. He claims he can cure her.

Uther: That's ridiculous. He doesn't know what's wrong with her.

Arthur: He says he has a remedy that can cure all ills.

Gaius: Impossible.

Arthur: Well, for Morgana's sake, surely we should at least hear him out. I mean, what've we got to lose? Please, Father.

Gaius: Probably some charlatan hoping for a quick shilling.

Arthur: I don't care! If she's about to die, what harm can it do? Give him his shilling! If there's one chance in a million he can save her, then why not?

Uther: Send for him.

 

Castle – Council Chamber Of Doom

Uther, Gaius, and Arthur enter. Edwin drops to one knee and hands Uther a roll of parchment.

Edwin: Edwin Muirden, Sire. Physician and loyal servant.

Uther: Welcome to Camelot.

Gaius: Have we met before?

Edwin: I doubt you would forget a face like mine, sir.

Uther: Do you really believe you have a remedy?

Edwin: There are not many ills that I have not seen and successfully treated, Sire. So when I heard of the Lady Morgana's sickness, I felt honour bound to offer my services.

Gaius: You say you have a cure for all? An antidote for everything?

Edwin: Yes. Although it is not quite as simple as that.

Uther: Gaius is the court physician.

Edwin: You are indeed a legend, sir. I am delighted to meet you. I am curious to know what it is that has affected her.

Gaius: An infection of the brain.

Edwin: And your treatment?

Gaius: Yarrow.

Edwin: Yes, yes.

Gaius: Rosemary to stimulate cerebral circulation.

Edwin: Interesting.

Arthur: Why? What would you suggest?

Edwin: No, no, no, that is all fine. All good. If that is... the right diagnosis.

Uther: What would your diagnosis be?

Edwin: Well, without examining the patient...

Arthur: He should examine her.

Edwin: I would need my equipment.

Uther: Of course. You'll have use of one of the guest chambers.

Arthur: And consider my manservant at your disposal.

Edwin: I will start work immediately.

 

Edwin's Guest Chamber

Merlin sets down some of Edwin's equipment.

Edwin: Yes...it was all originally designed for alchemy.

Merlin: Making gold?

Edwin: You have an interest in science?

Merlin: Well, science is knowledge.

Edwin: It has the answers to everything.

Merlin: Maybe. It can't explain love.

Edwin: So, you are in love?

Merlin: No. I mean feelings, emotions.

Edwin: You seem too bright to be just a servant.

Merlin: Oh, don't be fooled, I'm not that bright.

Edwin: Yes, we will need that. Now, we must hurry to the Lady Morgana. before it is too late.

 

Morgana’s Chambers

Merlin and Edwin walk across the Square to Morgana's Chambers where Arthur and Uther are waiting.

Edwin: Put my equipment over there. Sire, I would be grateful if you could have everyone leave the room. I require peace and privacy.

Uther: Certainly.

Edwin: That includes you, Gaius.

Gaius: But I am eager to learn from your methods.

Edwin: Now is not the time for giving instruction. I will need all my concentration.

Uther: Gaius...

Everyone leaves and Edwin pulls out the bug box. Gwen enters as he's about to take the bug out of Morgana. He stops and turns on her.

Edwin: Why are you spying on me?

Gwen: I wasn't. I'm her maidservant.

Edwin: Then bring me some water.

Gwen: Someone should be with her.

Edwin: Do you want to be responsible for her death?

Gwen: No, but...

Edwin: Then you will bring me some water. Now. Or she may die.

Gwen leaves.

Edwin: Bebeode þe arisan áblinnen.

Edwin pulls out the bug, dabs Morgana's bloody ear with a small cloth, and puts the bug back in the box with the others.

 

Castle – Griffin Staircase

Edwin descends the curved stairs to meet Uther, Arthur, Merlin, and Gaius.

Edwin: Great news, Your Majesty. You will be glad to hear it is not an inflammation of the brain.

Uther: What is it then?

Edwin: It is cerebral haemorrhage.

Gaius: Haemorrhage? I don't think so.

Edwin: I found this trace of blood in her ear.

Edwin shows them the bloody cloth.

Uther: God in heaven.

Edwin: The severity depends upon the site and volume of the bleed. If not treated, it can lead to coma, and eventually death.

Uther: How could you have missed this?

Gaius: I didn't see any blood.

Edwin: Please. Just thank the fates that you did not administer more rosemary to stimulate the circulation. Can you imagine what that might have done?

Uther turns to Gaius for explanation.

Gaius: It may have increased the bleed.

Uther: Is there a cure?

Edwin: See for yourself.

 

Morgana's Chambers

Uther: Morgana, this is truly a miracle.

Uther kisses her forehead.

Uther: I thought... I really thought...

Morgana: Oh, you won't get rid of me that easily.

Gaius: What exactly did he give you?

Morgana: I have no idea. But thank heaven he did.

 

Castle – Central Corridor

Gaius approaches Edwin as he walks down Corridor.

Gaius: Edwin. I want to offer you my congratulations.

Edwin: Thank you.

Gaius: She was all but dead and you brought her back to life. How exactly did you do that?

Edwin: I have developed an elixir for the treatment of just such an ailment.

Gaius: I'd love to know the ingredients.

Edwin: It is not yet perfected. You must give me more time before I make it public.

Gaius: The injury to your face?

Edwin: It happened when I was very young.

Gaius: Perhaps it was I that treated you for it.

Edwin: I told you before, we've never met.

Gaius: Yes, of course. Well, I'll leave you to your work.

 

Castle – Council Chamber Of Doom

Edwin stands before Uther, Arthur, and Morgana.

Uther: Name your reward.

Edwin: I desire nothing more than the good health of my patient, Sire.

Uther: There must be something I can do for you.

Edwin: No. I will wait until the Lady Morgana is fully recovered, and then I will be on my way.

Uther: Why don't you stay awhile? You could live here in the palace.

Edwin: No. I - I feel I would be trespassing. And you already have a court physician.

Gaius: I'm sure Gaius would be glad of your help.

Edwin: It is a kind offer, but...

Uther: Think about it. Dine with me later. Give me your decision then.

Edwin: To dine with Your Majesty would be reward in itself.

Edwin bows.

 

Castle – Hall Of Records

Gaius approaches Geoffrey of Monmouth.

Geoffrey: Gaius!

Gaius: Geoffrey. I'm here to ask a favour of you.

Geoffrey: Well, anything for an old friend.

Gaius: I wish to see the court records from the time of the Great Purge.

Geoffrey: What possible need can you have for those?

Gaius: I fear that the past may have come back to haunt us.

Geoffrey: All the more reason to keep the records hidden.

Gaius: I know that neither of us want to remember that time, but this is a matter of great urgency.

Geoffrey: The records are sealed, they cannot be opened. Uther has forbidden it.

Gaius: Geoffrey, I beg of you.

Geoffrey: I'm sorry, Gaius. This time you ask too much. Even for me.

 

Edwin's Guest Chamber

Merlin knocks.

Merlin: Edwin?

Merlin enters the room and examines Edwin's equipment. He opens the bug box. They're still. He closes it reads the inscription on the cover.

Merlin: Bebeode þe arisan ealdu.

Merlin opens the box to see the bugs moving.

Edwin: Very good.

Merlin turns around, knocking over a jar with powder in it. he hands the box to Edwin.

Edwin: Swefn.

The bugs go still.

Edwin: You have magic.

Merlin: It wasn't me, I didn't do anything.

Edwin: Then how else did you bring them to life? Only magic can do such a thing. These little angels are how I cured Lady Morgana. They repaired the damage to her brain. They saved her life. Magic can be a force for good.

Merlin: I know.

Edwin: Then why do you fear it?

Merlin: Uther has banned it, it's not permitted.

Edwin: Should I have let Morgana die?

Merlin: No.

Edwin: People like us, we have a gift. Do you not think it should be used to make this a better world?

Merlin: Perhaps.

Merlin tries to clear up the powder he spilled.

Edwin: Don't waste your time picking that up. Feormian dærst rénian.

The powder goes back in the jar.

Edwin: Why waste a talent like that? And I can teach you.

Merlin: Rǽdan ásce géatan

The jar pours the powder into a bowl.

Edwin: What do you use this for?

Merlin: Gaius doesn't like me to.

Edwin: A gift like yours should be nurtured, practised, enjoyed. You need someone to help you, to encourage you.

Merlin: Perhaps.

Edwin: Imagine what we could achieve, if we shared our knowledge.

Merlin: I should be getting back.

Edwin: Of course. But you must promise to keep our secret safe.

Merlin: Of course.

Edwin: People like you and I, we must look after each other.

 

Gaius's Chambers

Someone knocks.

Gaius: Come in.

Geoffrey of Monmouth enters with a large book covered in a cloth.

Geoffrey: Gaius, you've been a good friend to me over the years, and you've done me many kindnesses. I can't deny you this one request.

Gaius: The records?

Geoffrey: I know you wouldn't ask unless it was important.

Gaius: You must believe me, there's a great deal at stake.

Geoffrey: If Uther were to discover this, he would kill us both.

Gaius: It is for Uther's sake that I make the request. Trust me, please.

Geoffrey hands Gaius the book.

Gaius: Thank you, old friend.

 

Castle – Council Chamber Of Doom

Uther dines with Edwin.

Uther: It's unlike Gaius to miss something like this.

Edwin: We all make mistakes.

Uther: Gaius is a great physician.

Edwin: The very best. This is what I don’t understand.

Uther: What?

Edwin: It's not for me to speak out of turn.

Uther: You saved the life of my ward; you may speak as you wish.

Edwin: He has been prescribing sleeping draughts for Morgana.

Uther: She suffers from bad dreams.

Edwin: Yes. But the dreams should have been a warning.

Uther: You think the two may be connected?

Edwin: Oh, yes.

Uther: A symptom of the illness?

Edwin: I am certain of it, yes. And those potions,
they masked the problem, and allowed it to develop to the point where...

Uther: She nearly died. If you hadn't come along when you did.

Edwin: But I did and that is all that matters. Her life was saved... in the nick of time.

Uther: Will you undertake a review of his work? Just to be on the safe side.

Edwin: If it would put your mind at rest, Sire.

 

Gaius’s Chambers

Gaius continues to read.

Merlin: Have you been up all night?

Gaius: Yes, but it was worth it. Where are you going?

Merlin: Er, I told Edwin I'd be up at dawn to collect some supplies.

Gaius: Well, you better get a move on then.

 

Edwin's Guest Chambers

Gaius enters.

Gaius: Edwin. Your scar has healed well. I often wondered what happened to that poor young boy.

Edwin: I told you we've never met before. I didn't realise who you were until I checked the records. You used your mother's maiden name. You are Gregor and Jaden's son.

Edwin: They were friends of yours.

Gaius: They were sorcerers.

Edwin: They practised magic. And so did a lot of people back then, Gaius.

Gaius: Uther will be furious when he finds out who you are.

Edwin: Fine. Fine. Shall we tell him? Let's go and tell him. Let's tell him. Let's tell him everything. Ooh, I know... We could also tell him about Merlin.

Gaius: Merlin?

Edwin: You didn't know he was a sorcerer? Ah. I wonder what Uther will do. Probably have him burnt.

Gaius: You would betray another sorcerer?

Edwin: You did. When you turned a blind eye and let my parents die at the hands of Uther! At least Merlin doesn't have a son who will try to rescue him from the flames!

Gaius: You're here to take revenge.

Edwin: And I have waited a long time.

Gaius: You think I will sacrifice the King to save Merlin?

Edwin: Think about it, Gaius. But if I find out that you have told one other person, including the boy, I will go straight to Uther.

Merlin enters.

Merlin: I got your provisions.

Edwin: Oh, thank you, Merlin. Gaius was just reminiscing about old times, weren't you, Gaius?

Gaius: Yes.

Edwin: But now, I must get back to work.

 

Castle – Central Corridor

Merlin: I'd better get on with my errands.

Gaius: Yes, of course, you must.

Merlin: Do you want me to get you anything?

Gaius: No, I'm fine. Just do what Edwin asks.

 

Castle – Council Chamber Of Doom

Edwin stands before Uther, Morgana, and Arthur.

Edwin: I have been through the court medical records with a fine-tooth comb, Sire.

Uther: And were your findings satisfactory?

Edwin: With regret, I would have to say they were not.

Uther: How so?

Edwin: Gaius is a great man, thorough, and dedicated.

Uther: But?

Edwin sighs.

Edwin: His methods are outdated. He has failed to keep up with the latest developments. This has led to a number of errors.

Uther: Gaius has served me well for 25 years.

Edwin: And one cannot blame him for the infirmity those years have brought. Age can be a terrible curse.

Uther: Perhaps it is time to lighten his burdens. Have you given any more thought to my offer?

Edwin: Yes. I have considered it very carefully.

Uther: Allow me some time to do the same.

Edwin bows and exits. Uther gets up and goes to the table for a drink. Morgana follows him.

Morgana: Uther, you can't do this.

Uther: You heard what he said. Gaius is old, he makes mistakes.

Morgana: Gaius has treated me since before I can remember. You can't cast him out.

Uther: You would have died if your care had been left to him. That's something I could not bear.

Morgana: I know that, but ...

Uther: I cannot risk something like this happening again.

 

Merlin's Chambers

Gaius watches Merlin in his sleep. Gaius goes down the Tunnel Corridor to the Dragon's Cave with a torch.

 

Dragon's Cave

Gaius: Hello? It is me, Gaius.

The dragon flies up to the rock by the entrance.

Kilgharrah: How old a man can become and yet change so little.

Gaius: You have not changed either.

Kilgharrah: Twenty years, almost a lifetime to make the short journey back to where you began.

Gaius: I'm not here for myself.

Kilgharrah: The boy?

Gaius: You know about Merlin?

Kilgharrah: You have struggled against his destiny, but you can no more prevent it than he can.

Gaius: So, it is true then?

Kilgharrah: Oh yes. He and the young Pendragon one day will unite the land of Albion.

Gaius: But he is in danger.

Kilgharrah: No. It is my gaoler who stands in peril.

Gaius: Must Uther be sacrificed for the boy?

Kilgharrah: Their time cannot come until his is past.

Gaius: But is that time now?

The dragon chuckles darkly.

Kilgharrah: That is of your choosing.

Gaius: I will not choose between them.

Kilgharrah: Then turn a blind eye. That is, after all, your talent.

 

Gaius’s Chambers

Gaius sits and ponders.

Arthur: Gaius, my father needs to speak to you.

Gaius: When?

Arthur: Immediately.

 

Castle – Council Chamber Of Doom

Gaius: Sire. Is there a problem? Are you unwell?

Uther: This is not an ailment you can treat me for. You've been a loyal servant for many years. I look on you as a friend.

Gaius: I regard you in the same way, Sire.

Uther: You've been here since Arthur's birth. And all that entailed. What I'm trying to do I think is best for you.

Gaius: I'm confused, Sire.

Uther: I'll give you a generous allowance; make sure you're looked after.

Gaius: You're retiring me?

Uther: I don't want you to worry. I'll allow you to continue living in your chambers until more suitable accommodation can be found.

Gaius: Because I made one mistake? Although in truth, Sire, it was not a mistake.

Gaius sees Edwin creep out from behind a column.

Gaius: It was...

Edwin: Yes Gaius?

Uther: It was unfortunate, I accept that.

Gaius: May I ask who is to be the next court physician?

Uther: None of this was Edwin's idea. Initially, he turned down the offer.

Gaius: I'm sure.

Uther: It's not been an easy decision, but .... the younger man, new ideas.

Gaius: Yes.

Uther: You're hesitant. Is there a reason you oppose his appointment?

Gaius: Sire...

Edwin: If you have anything to say, then say it now, Gaius.

Uther: This is difficult for both of us.

Gaius: I thank you for your patronage. It has been an honour and a pleasure to serve your family, for all these years.

 

Gaius's Chambers

Merlin enters while Gaius is packing.

Merlin: Gaius! Uther cannot do this to you. You tried to save Morgana.

Gaius: Uther's not to blame.

Merlin: I will speak to Edwin, you can work together.

Gaius: No, you mustn't do anything.

Merlin: I can't stand by and do nothing.

Gaius: Uther's right. It's time I stepped down.

Merlin sees him packing.

Merlin: What are you doing?

Gaius: I cannot stay when there's no longer a use for me.

Merlin: You're not leaving?

Gaius: I believe it's for the best.

Merlin: Then I will come with you.

Gaius: Merlin, you're like a son to me. I never expected such a blessing so late in life.

Merlin: And you are more than a father to me.

Gaius: Then, as a father, I must tell you, you must remain here. Camelot is where you belong.

Merlin: But you belong here too.

Gaius: Not anymore. Merlin, you must promise me you will not waste your gifts.

Merlin: My gifts mean nothing without you to guide me.

Gaius: You have a great destiny. If I have had a small part to play in that, then I'm pleased.

Merlin: There is so much I have yet to learn. I need you to teach me.

Gaius: I'm afraid I am leaving here tonight, Merlin. And there's nothing you can do or say that can persuade me otherwise.

Merlin: I will not let this happen.

Merlin exits.

Gaius: Goodbye, Merlin.

 

Training Grounds

Merlin watches Arthur practice.

Merlin: I can't understand why Uther would sack him over one mistake.

Arthur: A mistake that nearly killed Morgana. Besides, it wasn't the only one.

Merlin: What do you mean?

Arthur: Edwin said his work was riddled with errors.

Merlin: That's nonsense.

Arthur: No one wants Gaius to go, but my father's made his decision. There's nothing anyone can do.

 

Castle – Corridor

Uther walks with Edwin in the castle.

Uther: I think you'll be very happy here.

Edwin: I'm sure I will. When I reviewed Gaius's work, I noticed that he's been prescribing you arnica.

Uther: It's for, er, my shoulder, it's an old battle wound. It gives me a lot of pain.

Edwin: May I take the liberty of providing a new prescription? It should prove far more effective.

Uther: Really?

Edwin: Oh, yes. It is a remedy to cure all ills.

 

Camelot – Lower Town

Gwen sees Gaius lead a horse out of the main gate while she buys fruit from a stall.

Gwen: Gaius? You're leaving?

Gaius: Yes, I'm sorry I didn't come and say goodbye.

Gwen: I don't want you to go. I don't trust Edwin. There was no blood in Morgana's ear, he put it there. He did something to her, I know he did.

Gaius: You need to be careful who you say that to.

Gwen: I'm saying it to you because you can do something about it.

Gaius: I can't.

Gwen: But you think the same, don't you? He's evil.

Gaius: It's not that simple.

Gwen: So you're going to turn your back on us?

Gaius: I have no choice, I'm sorry Gwen.

Gwen: In life you always have a choice. Sometimes it's easier to think that you don't.

 Gaius: Well, then. My choice is to leave.

Gwen: Then I'll miss you.

Gwen kisses Gaius on the cheek.

Gwen: Goodbye Gaius.

 

Uther's Chambers

Uther drinks a potion and passes out on the bed.

 

Forest

Gaius sits by a campfire in the woods.

 

Uther's Chambers

Edwin leans over Uther's bed as Uther wakes from his drug induced sleep.

Edwin: My Lord. My Lord. It seems the drugs I gave you have taken hold. Your body is now paralysed. Now, open your eyes, My Lord. I want my face to be the last face you ever see. You took my childhood from me. And now finally, I take my parents' revenge. Within a few hours, the beetle will eat into your brain. And you will suffer, as they suffered. And I long to hear you scream, as they screamed the night you gave the order for the fires to be lit. With your death, magic will return to Camelot. Bebeode þe arisan ealdu.

The bug crawls into Uther's ear.

Edwin: Goodbye, Uther Pendragon.

 

Edwin's Guest Quarters

Edwin enters.

Gaius: I will not allow you to kill Uther.

Edwin: You've never had a problem letting people die before.

Gaius: Your parents were practising dark magic, just like you.

Edwin: And how do you propose to stop me?

Gaius: Wáce ierlic.

Nothing happens.

Edwin: Hmm. I think you meant: vaki ierlt.

The spell throws Gaius against the wall.

Edwin: Have you forgotten everything, Gaius? You're getting too old. I have a cure though. Forbærne yfel.

The spell encircles Gaius in flames.

 

Castle – Griffin Staircase

Arthur runs in as Merlin descends the curved stairs.

Arthur: Merlin! My father has Morgana's illness! We must find Edwin!

 

Edwin's Guest Chamber

Merlin bursts in.

Merlin: What are you doing?

Gaius: He was trying to kill the King. I couldn't let him.

Edwin: I can rule the kingdom now. And with you at my side, we can be all-powerful.

Merlin: Release him!

Edwin: It's your loss, Merlin.

Edwin's spell throws an axe at Merlin, but Merlin stops it.

Edwin: Swilte, Merlin.

Merlin's magic overpowers Edwin's. Merlin sends the axe to kill Edwin and the flames disappear.

Merlin: Are you alright?

Gaius: Yes. Thank you Merlin.

Merlin fetches the bug box.

Gaius: What are you doing?

Merlin: Uther's ill; the same thing Morgana had. Edwin said he used these to cure Morgana. Maybe we can too.

Gaius: Elanthia beetles.

Merlin: They're magical?

Gaius: Yes. They can be enchanted to enter the brain, feed on it until they devour the person's very soul. We must going to him.

 

Uther's Chambers (Night)

Merlin: How do we get the beetle out before it kills him?

Gaius: It can only be magic.

Merlin: We can't use magic on Uther, he'd kill us.

Gaius: We don't have a choice.

Merlin: Gaius!

Gaius: There are times when it is necessary. It is your right.

Merlin: I don't know how.

Gaius: If you don't, he's going to die.

Merlin sits on the bed and places his hands over Uther's ears.

Merlin: Bebeode þe arisan ealdu. Áblinnen.

Gaius: What's happening?

Merlin pulls his hands back, holding the still bug in his hand.

Gaius: Has anyone ever told you, you're a genius?

Merlin: You certainly haven't.

 

Uther's Chambers (Day)

Gaius prepares a potion for Uther the next morning.

Gaius: Drink this. It'll help regain your strength.

Uther: There's nothing wrong with my strength. Do you remember them? His parents?

Gaius: I remember them all, Sire.

Uther: Gaius. Once again, you saved my life. You've always served me well. And I know there are things that I've asked you to do, which you found difficult.

Gaius: You've always done what you believe to be right.

Uther: I was not right to betray you. I'm sorry. From now on I will remember that, in the fight against magic, you are the one person I can trust.

 

Castle – Council Chamber Of Doom

Gaius stands before the royal court.

Uther: I, my family, and my kingdom are deeply indebted to you. And in honour of this, I not only reinstate you as court physician, but henceforth, you are a free man of Camelot.

Uther hands Gaius a roll of parchment and the court applauds.

 

Camelot – Lower Town

Gaius: Of course, it's all ridiculous. I didn't save Uther, you did.

Merlin: No, no. For once, I'm happy for someone else to take the credit. You were prepared to sacrifice your life to save me.

Gaius: Where do you get that from?

Merlin: I thought...

Gaius: No. I didn't do anything. You saved me and you saved Uther. Maybe you are a genius.

Merlin: You think so?

Gaius: Well, almost. One day.

Écrit par Eriole pour Merlin HypnoSeries.

Kikavu ?

Au total, 99 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Lanna 
17.04.2022 vers 08h

ElevenStra 
30.10.2021 vers 14h

Constgnan 
11.03.2021 vers 21h

Emmalyne 
28.04.2020 vers 13h

Blair16 
04.05.2019 vers 13h

ouatdark 
26.04.2019 vers 17h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

schumi  (14.12.2018 à 23:03)
Ce guérisseur est abominable. Aussi méchant que laid. Uther pendragon n'a aucune loyauté... chasser gaius comme ça après tant de temps. J'ai beaucoup de mal avec ce personnage que je trouve détestable alors que j'adore l'acteur... Par contre je trouve celui de Morgan de plus en plus intéressant.

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

abeilledic 
byoann 
Eriole 
Locksley 
mamynicky 
Ne manque pas...

Opération maintenance : aidez-nous à faire du ménage sur la citadelle.
Job d'été ! | Plus d'infos

De nouvelles HypnoCards sont disponibles pour les collectionneurs !
HypnoCards | Nouvel arrivage !

Activité récente
Actualités
Tom Hopper : Une comédie romantique sur Netflix

Tom Hopper : Une comédie romantique sur Netflix
La comédie romantique Love in the Villa met en vedette Tom Hopper (Sir Perceval) et Kat Graham. Le...

Rupert Young dans

Rupert Young dans "La Chronique des Bridgerton"
Notre Premier Chevalier Sir Léon passe en ce moment sur Netflix. Rupert Young interprète Lord Jack...

Anthony Head au Wales Comic Con

Anthony Head au Wales Comic Con
Oyez, Oyez, bonnes gens Pour tous ceux qui aimeraient revoir le roi Uther Pendragon ... Anthony Head...

Nouveau Calendrier et nouveau sondage

Nouveau Calendrier et nouveau sondage
Coup de chaud à Camelot ! Le Grand Dragon est venu nous rendre visite et a fait monter la...

Nouvelle Photo du mois !

Nouvelle Photo du mois !
En juillet... de l'année dernière, vous aviez choisi le petit Aithusa sur son rocher. A partir...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

quimper, 08.08.2022 à 17:07

Viens aider le célèbre détective londonien à départager huit criminels en votant dans le sondage. Bonne semaine à tous

lolhawaii, 09.08.2022 à 01:24

Le calendrier d'août est arrivé sur les quartiers Hawaii 5-0 et MacGyver Ce sont des créations de Terillynn, venez nous donner votre avis svp !!

Supersympa, 09.08.2022 à 23:06

Bonsoir à tous ! Nouveau mois (encore très chaud) sur les quartiers Alias, Angel, Dollhouse et The L Word.

ShanInXYZ, 10.08.2022 à 18:12

Voyage au centre du Tardis : thème de la semaine, l'Aventure qui vous a le plus marqué, on attend vos photos alors passez voir le Docteur

sanct08, 10.08.2022 à 21:43

Bonsoir, animations + forums + sondages vous attendent sur Le Caméléon et X-Files ! De même un nouvel EV vous attend chez Jarod !

Viens chatter !