VOTE | 489 fans

#103 : L'Épidémie

Une épidémie mortelle se propage sur Camelot. Selon Gaius, il s'agit de sorcellerie. Inquiet, le Roi Uther mobilise ses hommes pour démasquer le coupable...

Fiche de l'épisode 103

Popularité


4.5 - 4 votes

Titre VO
The Mark of Nimueh

Titre VF
L'Épidémie

Première diffusion
04.10.2008

Première diffusion en France
28.06.2009

Vidéos

103 - BBC Trailer

103 - BBC Trailer

  

Extrait VO - ''Merlin is in love''

Extrait VO - ''Merlin is in love''

  

Photos promo

Plus de détails

Au fin fond d'une grotte, penchée au dessus d'une vasque remplie d'eau, Nimue façonne de la boue entre ses mains tout en récitant des incantations. La boue se transforme bientôt en un œuf parfaitement circulaire et translucide dans lequel bat un cœur. Satisfaite, la sorcière dépose délicatement l'œuf dans la vasque, il disparaît aussitôt sous la surface, parcourt un long chemin dans des galeries souterraines immergées pour ressurgir très loin de là, dans un réservoir disposé dans une caverne éclairée par des torches. La coquille commence à se fendiller alors que Nimue observe Camelot dans le reflet de l'eau de la vasque.

Gaius parcourt la Cité accompagné par Merlin. Ils découvrent un habitant de Camelot mort au coin des rues, victime en apparence d'une mystérieuse maladie. Le visage blafard parsemé de veines bleutées, les yeux exorbités, Gaius n'a jamais rien vu de tel. Il recommande à Merlin la plus grande discrétion, désireux de ne pas déclencher de panique. Tous deux dissimulent le corps dans une charrette sous une couverture pour le ramener chez le médecin. En chemin, ils croisent Gwen. Merlin se charge alors de la distraire pour qu'elle ne prête pas attention à ce qu'ils sont en train de faire. Gwen reprend sa route et retrouve Morgane dans ses appartements. Elle lui a apporté un bouquet de fleurs violettes pour la consoler de ses cauchemars récurrents. Morgane apprécie son geste et la jeune servante dispose les fleurs dans un vase.

Arrivés chez eux, Gaius et Merlin examinent le corps de la victime à la loupe. Le médecin rejette l'hypothèse de Merlin qui pense qu'il peut s'agir de la peste, il serait plus enclin à penser qu'il s'agit là d'un sortilège. Arthur se présente chez Gaius, le Roi Uther requiert sa présence au plus vite. Lorsqu'ils arrivent au château, Merlin et Gaius y trouvent un serviteur mort qui présente les mêmes symptômes que ceux de l'homme qu'ils ont eux-même découvert. Alors que le Roi Uther le presse de question, Gaius lui affirme qu'il s'agit d'une épidémie qui semble se répandre très vite. Quand le Souverain insiste pour en connaître la cause, le médecin lui avoue qu'elle ne peut être que la sorcellerie. Le Roi Uther ordonne aussitôt à Arthur de trouver le responsable.

La garde est doublée aux portes de Camelot et Arthur entreprend la fouille systématique de chaque maison de la Cité avec ses hommes. L'épidémie se répand très vite, de nouvelles victimes gisent au coin des rues. Alors que Merlin voudrait utiliser la magie pour aider les malades, Gaius le sermonne et lui affirme que c'est la Science qui leur apportera des réponses. Il commence des analyses quand Arthur débarque chez lui avec une poignée de soldats. La maison de Gaius doit être fouillée comme n'importe quelle autre. Quand le Prince entre dans la chambre de Merlin, il remarque fort heureusement davantage le désordre qui y règne que le grimoire offert par Gaius à Merlin, que le jeune magicien a négligemment laissé trainer par terre. Arthur repart sans rien avoir trouvé de compromettant. Merlin et Gaius se disputent une fois encore sur l'usage de la magie.

La situation s'aggrave. Des dizaines de morts sont alignés dans la cour du château. L'épidémie se répand très vite et Arthur ne sait plus où chercher pour trouver le sorcier responsable de ce désastre. Le Roi Uther ordonne la mise en place d'un couvre-feu et la mise en isolation de la ville basse, là où les victimes sont les plus nombreuses. Quand Gaius découvre une dame de la Cour parmi les morts, il comprend que la contamination se fait par l'eau.

Guenièvre découvre son père malade. Elle se précipite chez Gaius et le supplie de le sauver mais le vieux médecin lui fait comprendre qu'il ne peut rien pour lui. Désespérée, elle repart en larmes. Merlin proteste vers Gaius, il lui dit que si on ne compte que sur la Science, le père de Gwen mourra. Le médecin acquiesce, résigné. Le soir venu, Merlin brave le couvre-feu et se rend chez Gwen en évitant soigneusement les soldats qui patrouillent. Il dépose sous l'oreiller de Tom un onguent magique, récite quelques incantations puis ressort discrètement et observe l'intérieur de la chaumière. Il sourit en voyant Tom reprendre conscience puis prendre sa fille dans ses bras.

Le lendemain, le nombre de victimes a encore augmenté. Nimue continue d'observer Camelot dans l'eau de la vasque en souriant. Gaius se rend au château et expose sa théorie sur la contamination de l'eau à Uther et Arthur. Le Roi ordonne à son fils d'étendre ses recherches et de fouiller tous les villages aux alentours de la Cité pour retrouver le sorcier. Arthur obéit à contre-cœur, peu convaincu de l'efficacité de cette opération. Pendant ce temps Merlin, tout sourire, vient voir Gwen et lui déclare être ravi que son père soit guéri. Elle lui répond, radieuse, qu'il va mieux en effet avant de se demander comment Merlin a bien pu le deviner. La nouvelle de la guérison miraculeuse de Tom parvient jusqu'à Arthur qui vient interroger le forgeron. Celui-ci n'a bien entendu aucune explication pour expliquer sa guérison, il confirme au Prince qu'il n'a rien fait ni rencontré personne, il est simplement resté chez lui veillé par sa fille. Intrigué, Arthur se rend chez Tom et ordonne à ses hommes de fouiller la maison. L'un d'eux découvre l'onguent magique fabriqué par Merlin sous l'oreiller de Tom.

Le jeune Prince fait irruption dans les appartements de Morgane. Gwen est arrêtée, accusée de sorcellerie. La filleule d'Uther prend aussitôt la défense de sa servante et se querelle avec Arthur. Gwen est emmenée, elle clame son innocence en pleurant mais le Prince reste inflexible. Quand ils croisent Merlin dans un couloir, la jeune femme le supplie de lui venir en aide. Le jeune magicien est stupéfait par son arrestation. Quant à Gaius, il comprend vite que la guérison de Tom est l'œuvre de la magie de Merlin et il est furieux contre le jeune homme.

Gwen est présentée devant le Roi Uther. Elle clame à nouveau son innocence et Morgane arrive pour la soutenir et déclarer que la guérison de Tom peut être naturelle. Uther lui rétorque que la présence d'un onguent magique va à l'encontre de sa thèse. Abasourdie, Gwen ne comprend pas ce qui lui arrive, elle nie connaître l'existence de cet onguent. Dissimulé dans la salle du conseil, Merlin comprend qu'il est entièrement responsable de ce qui se passe. Uther intime l'ordre à Gwen de rompre son enchantement. Comme elle ne peut bien évidemment le faire, il la condamne à mort, dans l'espoir que cela lèvera le sortilège qui pèse sur la Cité. Gwen est emmenée au cachot, désespérée. Morgane tente de fléchir Uther, mettant en avant qu'une sorcière n'aurait pas besoin d'user ses mains à frotter des parquets. Le Roi reste inflexible mais Arthur soutient Morgane et s'oppose lui aussi à son père, en vain, la décision d'Uther est sans appel.

Chez Gaius, Merlin éprouve des remords pour ce qu'il a fait. Il comprend que sa décision de sauver une seule vie a été lourde de conséquences. Il se rend aux cachots pour voir Gwen, elle le remercie de sa visite, elle est résignée à son sort et lui demande de ne jamais l'oublier. Merlin ne peut se résoudre à la laisser mourir, il débarque dans la Salle du Conseil et déclare haut et fort devant Uther, Arthur et les autres membres imminents du Conseil qu'il est le seul responsable de la guérison de Tom et qu'il est sorcier. Gaius se lève aussitôt et lui demande s'il n'a pas perdu l'esprit. Mais Uther a pris bonne note de sa déclaration et ordonne l'arrestation de Merlin. Arthur intervient alors, et déclare qu'il est impossible que Merlin soit un sorcier. Il trouve un argument imparable aux aveux de Merlin: Arthur affirme que son valet est amoureux de Guenièvre et qu'il avoue n'importe quoi pour la sauver. Merlin a beau protester, la plaidoirie d'Arthur porte ses fruits, le Roi sourit et adhère à la théorie de son fils. Merlin est expulsé de la Salle du Conseil.

Un peu plus tard, Merlin et Gaius partent en expédition pour essayer de comprendre ce qui contamine l'eau. Ils décident d'explorer la source et se rendent dans les réservoirs de la ville situés dans une caverne. Équipés de torches, ils prélèvent un échantillon d'eau mais, au moment de repartir, ils ont le temps d'apercevoir une horrible créature faite de boue. Ils s'enfuient et retournent chez Gaius. En cherchant dans les grimoires, ils découvrent qu'il s'agit d'un Addanc, puissante créature d'argile façonnée par sorcellerie.

Un bûcher est dressé dans la cour du château. Merlin décide d'aller voir le Grand Dragon pour solliciter ses conseils. Il lui demande son aide pour savoir comment vaincre un Addanc. Le Dragon lui répond comme à son habitude par énigmes, évoquant "les deux faces d'une pièce" et lui précisant qu'il doit considérer "les éléments" puis il s'envole. Arthur vient faire son rapport à son père: il n'a pas réussi à retrouver le sorcier responsable de l'épidémie. Uther décide que l'exécution de Gwen aura lieu le soir même pour mettre fin au sortilège.

De retour chez Gaius, Merlin se plonge dans les livres. En discutant avec le médecin il comprend qu'il lui faudra deux éléments pour vaincre l'Addanc: le feu et le vent. Morgane fait irruption chez Gaius, elle leur déclare qu'ils ne peuvent laisser mourir ainsi Gwen et qu'il faut la sauver. Elle leur offre son aide. Merlin lui confie alors la mission de convaincre Arthur de les aider à tuer l'Addanc. Morgane accepte, elle se rend dans les appartements d'Arthur et use à la fois de son charme et de sa bonne connaissance du Prince pour le persuader. Arthur se laisse facilement convaincre.

Morgane, Arthur et Merlin se rendent dans les réservoirs de la ville. Malgré la demande pressante du Prince, la jeune femme a refusé de renoncer à cette expédition. Ils explorent les tunnels en s'éclairant de torches et finissent par rencontrer l'Addanc. Le monstre est rapide et leur échappe mais ils le retrouvent. Arthur engage le combat armé de son épée mais c'est insuffisant. Merlin l'incite alors à utiliser sa torche. Quand le Prince l'approche du monstre, celui-ci recule, effrayé. Merlin murmure discrètement une incantation et un vent puissant s'engouffre dans la grotte, attisant la flamme qui grandit démesurément et embrase le monstre. L'Addanc est vaincu. Nimue, qui a assisté à toute la scène depuis sa grotte, est furieuse .

Gaius vient faire son rapport au Roi: on ne compte plus aucun décès à Camelot et les derniers malades sont en voie de guérison. Le Souverain est ravi mais sa joie est de courte durée quand Gaius lui révèle que la créature n'a pu être créée que par un puissant sorcier et lui montre le morceau de coquille qu'il a trouvé dans le réservoir. Uther blêmit en reconnaissant la marque de Nimue.

Tom, Morgane et Merlin viennent libérer Gwen. La jeune femme se jette dans les bras de son père puis étreint la pupille du Roi en la remerciant pour son aide. Morgane déclare que le mérite revient en fait à Merlin et Gwen le remercie chaleureusement avant de sortir des cachots au bras de son père. Morgane retient Merlin un instant et lui déclare en souriant qu'elle a deviné son secret. Il reste interloqué avant de sourire, gêné. Elle lui dit qu'elle a compris qu'il est amoureux de Gwen...

Le soir venu, Gaius et Merlin dinent tranquillement en tête à tête pendant que Nimue, toujours hors d'elle, jure qu'elle se vengera de Merlin.

Écrit par Locksley pour Merlin HypnoSeries.

Episode 1.03 - L'Epidemie

 

UNE GROTTE DANS LE ROYAUME DE CAMELOT
Au fin fond d'une grotte, penchée au dessus d'une vasque remplie d'eau, Nimue façonne de la boue entre ses mains tout en récitant des incantations. La boue se transforme bientôt en un œuf parfaitement circulaire et translucide dans lequel bat un cœur. Satisfaite, la sorcière dépose délicatement l'œuf dans la vasque, il disparaît aussitôt sous la surface, parcourt un long chemin dans des galeries souterraines immergées pour ressurgir très loin de là, dans un réservoir disposé dans une caverne éclairée par des torches. La coquille commence à se fendiller alors que Nimue observe Camelot dans le reflet de l'eau de la vasque.

UNE RUE DE CAMELOT
Gaius et Merlin viennent de découvrir un homme mort dans une rue de la Cité. Il présente d'étranges symptômes.
Merlin: Vous n'avez pas peur ?
Gaius: De ?
Merlin: Ça pourrait être contagieux.
Gaius: Je suis le médecin de la Cour. Ce sont les risques du métier. En général, il n'y a rien à craindre.
Merlin (perturbé): Vous disiez ?
Gaius: Si les gens voient ça, ils vont paniquer.
Ils recouvrent le corps avec une couverture.

MAISON DE GWEN
Gwen: Papa, voilà ton sandwich.
Tom: À quoi ?
Gwen: Au pigeon fumé... Enfin plus à la fumée qu'au pigeon!
Tom: Tu es si gentille avec moi.
Gwen: Et ce soir, soupe au cresson.
Tom: Laisse-moi deviner... Avec plus d'eau que de cresson ?
La jeune femme sourit.
Gwen: À tout à l'heure.

UNE RUE DE CAMELOT
En se rendant au château, Gwen croise Merlin et Gaius qui tirent péniblement une charrette bâchée. Elle tient un bouquet de fleurs à la main.
Gwen: Que faites-vous ?
Merlin: On déplace un truc.
Gwen: Ça a l'air lourd.
Merlin: C'est rien. On t'a apporté des fleurs?
Gwen: Tu en veux une ? Une violette. Le violet te va bien.... (puis, embarrassée) pas que le rouge t'aille mal.
Merlin accepte la fluer qu'elle glisse dans son foulard, puis la jeune femme s'éloigne.
Merlin: À bientôt.

APPARTEMENTS DE MORGANE
Morgane: Tu as l'air heureuse.
Gwen (lui montrant son bouquet): Je les ai cueillies pour vous.
Morgane: C'est trop gentil.
Gwen: Un petit rayon de soleil. Je sais que vous dormez mal.
Morgane: C'est toi, mon rayon de soleil.
Gwen: Vous voulez que je les mette dans l'eau ?

MAISON DE GAIUS
Merlin et Gaius examinent avec une loupe l'homme qu'ils ont découvert.
Gaius: Je n'avais encore jamais rien vu de tel.
Merlin: Une épidémie ?
Gaius: Non, j'ai peur que ça n'ait rien de naturel.
Merlin: Mais qui possède un tel pouvoir ? La magie serait à l'origine de tout ça ?
Ils sont interrompu par Arthur qui frappe à la porte. Merlin va entrouvrir la porte.
Merlin: J'arrive. Désolé, je suis en retard.
Arthur: T'en fais pas, j'ai l'habitude.
Arthur remarque la fleur au col de son valet.
Merlin: On me l'a donnée.
Arthur: Dis à Gaius que mon père veut le voir.
Il s'en va et Merlin referme la porte avant de revenir vers le médecin.
Gaius: J'ai entendu.
Merlin: Il pourrait vous le dire lui-même.
Gaius: C'est comme ça. Tu es un serviteur.
Merlin: S'il savait qui j'étais...
Gaius: Tu serais un serviteur mort... (désignant le mort) Bon, couvre ça.
Merlin: Je suis pas votre serviteur.
Gaius: Non, tu es mon domestique. Allez, dépêche-toi.

CHÂTEAU DE CAMELOT
Gaius examine un serviteur mort, qui présente les mêmes symptômes que l'homme qu'il a découvert. Merlin se tient à ses côtés, silencieux.
Roi Uther: Que lui est-il arrivé ?
Gaius: Je l'ignore, Sire. C'est le 2e cas aujourd'hui.
Roi Uther: Pourquoi ne pas m'avoir prévenu ?
Gaius: J'essayais de trouver la cause.
Roi Uther: Quelles sont vos conclusions ?
Gaius: Il ne faut pas sauter les étapes. La méthode scientifique est longue.
Roi Uther: Que me cachez-vous ?
Gaius: Sire, je n'ai jamais rien vu de tel. Les victimes meurent en 24 h et la contagion est rapide.
Roi Uther: Quelle en est la cause ?
Gaius: Je dirais que la cause... la cause la plus probable... est la sorcellerie.
Roi Uther (à Arthur): Trouve qui a fait ça
Arthur: Oui, père.
Roi Uther: Fouille toutes les habitations de la ville. Double les gardes à toutes les portes... Laisse ton serviteur au médecin.
Arthur: Merlin ?
Roi Uther: Seul Gaius peut trouver le remède. Il a besoin de toute l'aide possible. Si Gaius a raison, crois-moi, la ville va être décimée. C'est le genre de magie qui ébranle notre autorité, remet en cause tout ce qu'on a fait. Si on n'arrive pas à endiguer cette épidémie, les gens se tourneront vers la magie pour être guéris. On doit trouver ce sorcier, et vite.
Arthur: Oui, père.

UNE RUE DE CAMELOT
Merlin découvre un homme mal en point, il présente une fois encore les mêmes mystérieux symptômes.
Merlin: Gaius, il est encore en vie.
Gaius (résigné): On ne peut rien faire pour lui.
Merlin: On n'a même pas essayé !
Gaius: Si on ignore quelle est la maladie, comment le guérir ?
Merlin: Par la magie.
Gaius (désignant une patrouille de soldats): Ouvre les yeux ! Ils soupçonnent tout le monde. Ce n'est pas le moment d'utiliser la magie. La Science nous mènera aux origines de la maladie.

MAISON DE GAIUS
Gaius observe un liquide blanchâtre dans une fiole.
Merlin: Que faites-vous ?
Gaius: J'examine le contenu de l'estomac de cet homme.
Merlin: Ça vous dira qui est responsable ?
Gaius: Son vecteur de contamination... Ce que je sais, c'est que c'est de la magie noire.
Merlin: Pourquoi user de la magie ainsi ?
Gaius: La magie corrompt. Les gens en usent à leur propre fin.
Merlin: Mais toute magie n'est pas mauvaise.
Gaius: Elle n'est ni bonne ni mauvaise. Ce qui compte, c'est ce que tu en fais.
Arthur fait irruption chez Gaius avec une poignée de soldats. Ils commencent à fouiller partout.
Arthur: Par là. Désolé. On fouille toute la ville.
Gaius: Dans quel but ?
Arthur: Pour trouver le sorcier.
Gaius: Que ferait-il ici ?
Arthur: Je ne fais que mon travail.
Gaius: On n'a rien à cacher. Allez-y, cherchez.
Arthur: Que ce sont ces livres ?
Gaius: Le travail de toute une vie consacrée à la découverte de la Science. Vous pouvez les parcourir si vous voulez.
Arthur: Et cette pièce, là-haut ?
Merlin: C'est ma chambre. Qu'espérez-vous y trouver ?
Arthur: Je cherche des preuves matérielles d'utilisation d'enchantements.
Arthur entre dans la chambre de Merlin.
Gaius (à voix basse, à Merlin): Qu'as-tu fait du livre de magie que je t'ai donné ?
Arthur: Merlin, viens là. Regarde ce que j'ai trouvé.... (Merlin s'avance, un peu inquiet sachant qu'il a laissé traîner le grimoire sur le plancher de sa chambre) … Un endroit où on peut ranger des choses. On appelle ça un placard.
Merlin utilise discrètement la magie pour recouvrir le grimoire d'un de ses vêtements. Le Prince prend bonne note du désordre de la chambre de son valet mais ne trouve pas le précieux livre. Il ressort.
Arthur: Ça va être long, pour le remède ?
Gaius: Ça dépendra du nombre d'interruptions.
Arthur: Bien sûr, désolé.... (aux soldats) On a fini ici.
Ils sortent et referment la porte derrière eux.
Gaius: Il faut cacher ce livre!
Merlin: Il faut l'utiliser.
Gaius: Idiot.
Merlin: À quoi bon hériter de ce don ? Vous me répétez que ce n'est pas pour jouer des tours.
Gaius: Tu veux user de magie alors que le Roi a lancé une chasse aux sorciers ? Tu as perdu la tête ? Tu es destiné à accomplir des choses d'envergure.
Merlin: Si je ne m'entraîne pas, comment deviendrais-je ce grand sorcier ?
Gaius: Le temps viendra où tes talents seront reconnus.
Merlin: Quand ? Dans longtemps ?
Gaius: La patience est une vertu.
Merlin: Rester là à rien faire est une vertu ?
Gaius: Ton heure viendra.
Merlin: Je pourrais guérir cet homme.
Gaius: Je sais qu'il est tentant d'utiliser la voie la plus simple.
Merlin: Oui, quand on sauve une vie !
Gaius: Sauver une personne est inutile. Il faut qu'on découvre comment ça se propage.
Merlin: Arthur est en train de chercher le sorcier.
Gaius: Un sorcier assez puissant pour faire ça ne va pas se trouver dans la ville.
Merlin: Que peut-on faire ?
Gaius: Espérer que la Science trouve la réponse avant que ça nous tue tous.

CHÂTEAU DE CAMELOT
Arthur: On a fouillé la ville de fond en comble.
Roi Uther: Rien ?
Arthur: J'ignore où chercher, à présent.
Roi Uther: Tu vas décréter un couvre-feu. Personne ne sort après que la grande cloche a retenti.
Arthur: Père...
Roi Uther: Isole la basse-ville.
Arthur: Pourquoi ?
Roi Uther: La plupart des victimes en sont issues. Isole-la, que cette épidémie cesse de se répandre. Arthur: Et pour les gens qui y vivent ?
Roi Uther: J'y ai pensé, que crois-tu ? Que puis-je faire d'autre ? Je dois protéger le reste de la ville.

MAISON DE GAIUS
Merlin et Gaius examinent une nouvelle victime.
Gaius: Cette victime diffère des autres, en quoi ?
Merlin: C'est une femme.
Gaius: Je me demande parfois si ce don pour la magie a été donné à la bonne personne... Rien d'autre ?
Merlin: C'est une courtisane.
Gaius: Quel intérêt, pour nous ?
Merlin: Les courtisanes vont rarement à la basse-ville.
Gaius: Ce qui signifie ?
Merlin: Elle n'a parlé à personne là-bas.
Gaius: Ce qui signifie que la maladie n'est pas transmise par le contact.
Merlin: Ils ne mangent pas les mêmes aliments.
Gaius: Bien. Autre chose ?
Merlin: Ils ne respirent pas le même air.
Gaius: Qu'ont-ils en commun, donc ?
Merlin: L'eau ? … La maladie se répandrait par l'eau ?
Gaius: Tu es un prodige!

MAISON DE GWEN
Gwen s'approche du lit de son père qui n'est pas encore levé.
Gwen: Debout Papa.
Il se tourne vers elle, le visage blafard et les veines apparentes.
Gwen (affolée): Papa !

UNE RUE DE CAMELOT
Parti chercher de l'eau à la fontaine publique, Merlin croise Gwen qui courre le visage inondée de larmes.
Merlin: Gwen ?

MAISON DE GAIUS
Gwen fait irruption chez Gaius qui remarque immédiatement son air affolé.
Gaius: Tu as attrapé la maladie ?
Gwen: Mon père... Je vous en prie, je n'ai que lui.
Gaius: Gwen, je n'ai pas de remède.
Gwen: Je vous en supplie !
Gaius: J'aimerais pouvoir vous aider. Mais jusqu'ici, je suis incapable de fabriquer un remède.
Désolé, Gwen.
La jeune femme repart en sanglotant.
Merlin: On doit pouvoir faire quelque chose.
Gaius: Espérons que ça nous fournisse des réponses.
Merlin: Il sera trop tard pour son père.
Gaius: J'en ai bien peur, oui.

MAISON DE GWEN
Incapable de rester sans rien faire, Merlin fait appel à la magie pour fabriquer un onguent. Il évite soigneusement les patrouilles de soldats et brave le couvre-feu pour se rendre chez Gwen. Alors que la jeune femme et son père sont endormis, il glisse l'objet magique sous l'oreiller du malade et murmure une incantation. Il ressort et observe par la fenêtre. L'effet est immédiat. Tom va instantanément mieux. Il réveille sa fille et l'étreint sous les yeux de Merlin, ravi.
Gwen (radieuse):Père !

CHÂTEAU DE CAMELOT
Gaius présente devant le Roi un petit flacon qui contient des fleurs mortes dans de l'eau.
Roi Uther: Que s'est-il passé? J'arrive pas à y croire !
Gaius: N'y touchez pas. J'ai mis ça dans l'eau quelques heures seulement.
Roi Uther: D'où vient l'eau ?
Gaius: De là où les gens boivent.
Roi Uther: Ils ne doivent plus la boire.
Arthur: Cette ville ne survivra pas sans eau !
Roi Uther: Nous devons trouver ce sorcier !
Arthur: Je doute qu'il soit à Camelot.
Roi Uther: Alors, fouille les autres villages.
Arthur: On a commencé, mais je ne peux pas fouiller tout le royaume.
Roi Uther: Je ne peux pas attendre que notre peuple meure.

APPARTEMENTS DE MORGANE
Merlin passe la tête par la porte et sourit en voyant Gwen, heureuse, entrain de chantonner.
Merlin: Comment va ton père ? Il va mieux ?
Gwen: Oui, c'est incroyable. C'est un miracle.
Merlin: Sa peau est revenue à la normale ? Génial.
Gwen: Tu n'as pas l'air surpris.
Merlin: Si, si, c'est un miracle.
Gwen: Comment as-tu su qu'il allait bien ?
Merlin: Tu souris.
Gwen: C'est bizarre. Je l'ai dit à personne, mais toi tu sais. Comment tu as fait ?
Merlin: Très bien. .. Tu t'en es aperçu. Je vais te le dire. Je suis médium.
Gwen: Mais non.
Merlin: C'est la vérité.
Gwen: D'accord, à quoi je pense ?
Merlin: Que je ne suis pas médium.
Gwen: Tu es bizarre... Je ne disais pas ça méchamment. Tu es... amusant. Ça me plaît.
Merlin: Je suis content pour toi.
Gwen: Merci.
Merlin: Pour ?
Gwen: De t'être inquiété.
Merlin: Je n'aime pas te voir triste. Il faut que... j'y aille.

FORGE
La nouvelle de la guérison miraculeuse de Tom s'est répandue et est parvenue jusqu'à Arthur.
Arthur: On dit que vous étiez malade.
Tom: Plus maintenant.
Arthur: Vous aviez peut-être une autre maladie.
Tom: Vous rigolez. J'étais plus mort que vif. La force me manquait pour respirer.
Arthur: Alors... que s'est-il passé ?
Tom: Je l'ignore. Subitement c'était fini. Je me sens même mieux qu'avant.
Arthur: Remarquable. Il y avait qui avec vous, tout ce temps ?
Tom: Ma fille, Gwen.

MAISON DE GWEN
Arthur et ses soldats investissent la maison de Gwen et entreprennent une fouille minutieuse. L'un des hommes du Prince découvre bientôt l'onguent fabriqué par Merlin sous l'oreiller de Tom.

APPARTEMENTS DE MORGANE
Arthur fait irruption dans les appartements de Morgane et désigne Gwen à ses soldats.
Arthur: Emparez-vous d'elle! Guenièvre, je vous arrête pour crime au regard des Lois de Camelot,
pour avoir usé d'enchantements.
Gwen: Mais je n'ai rien fait ! … (puis, avisant Morgane alors que les soldats l'empoignent) Aidez-moi !
Morgane: Que faites-vous ?
Arthur: On a trouvé un cataplasme magique.
Morgane: C'est ridicule.
Arthur: Sinon, comment son père aurait-il guéri ?
Morgane: Elle est innocente. Je le sais.
Arthur: Je ne peux pas fermer les yeux là-dessus.
Gwen: Je vous en prie, écoutez-moi ! Je n'ai rien fait de mal ! Écoutez-moi, je vous en prie !
Arthur reste inflexible et Gwen est entraînée de force dans les couloirs.
Gwen: Je suis innocente, je le jure. Laissez-moi ! Je vous le jure.
Le petit groupe croise Merlin qui reste interloqué par la scène.
Gwen: Merlin, je t'en prie, aide-moi ! … Pourquoi vous ne m'écoutez pas ? Merlin ! Je t'en prie !
Gaius attrape Merlin par le bras et s'éloigne avec lui.
Gaius: Qu'as-tu fait ? Je t'avais prévenu ! … Je comprends. Tu croyais bien faire.
Merlin: Je n'allais pas le laisser mourir, je pouvais le guérir.
Gaius: Tu ne pensais pas que ça allait paraître bizarre de soigner un seul homme !
Merlin: Dans ce cas, je n'ai qu'à soigner tout le monde. Personne ne saura que c'est magique.
Gaius: Trop tard. Ils pensent que Gwen est une sorcière, qu'elle a causé la maladie.
Merlin: Mais c'est pas elle !
Gaius: Comment vas-tu prouver ça ?

SALLE DU CONSEL DU CHÂTEAU
Gwen est amenée de force face au Roi. Dissimulé derrière un pilier, Merlin assiste à la scène.
Gwen: Écoutez-moi, je n'ai rien fait. Je le jure, je n'ai rien fait.
Roi Uther: Bien joué.
Gwen: Pourquoi personne ne me croit ? Il a guéri, c'est tout. Je n'ai rien fait.
Morgane: Je te crois. Cette maladie n'est peut-être pas toujours fatale. Y avez-vous pensé ? Il a pu guérir naturellement.
Roi Uther: Qu'en est-il de ce cataplasme ?
Gwen: Quel cataplasme ? J'ignore de quoi vous parlez.
Roi Uther: On l'a trouvé dans votre maison. Annule cet enchantement. Mets un terme à cette épidémie.
Gwen: Je peux pas !
Roi Uther: Je serai sans pitié.
Gwen: Je ne suis pas une sorcière ! J'ignore comment arrêter la maladie.
Roi Uther: Si vous n'annulez pas votre sort, vous m'obligez à vous déclarer coupable.
Gwen: Mais je vous dis...
Roi Uther: Il est de mon devoir de prononcer le jugement. En ces circonstances, je n'ai d'autre choix que vous condamner à mort. J'espère simplement que cette épidémie mourra avec vous. Emmenez-la.
Gwen: Je suis innocente ! Je vous en prie ! Aidez-moi, je vous en supplie !
La jeune femme est entraînée vers les cachots. Morgane et Arthur restent seuls avec le Roi.
Morgane: Je connais Gwen. C'est ma servante, pas une sorcière.
Roi Uther: Avez-vous déjà vu une sorcière ? Croyez-moi, rien ne les distingue. Le Malin ne brille pas dans leurs yeux.
Morgane: Je l'ai vue travailler. Ses doigts sont abîmés, ses ongles cassés. Si c'était une sorcière, pourquoi faire ça ? Pourquoi s'agenouiller sur un froid sol de pierre tous les jours, si elle pouvait tout faire en claquant des doigts … comme un roi oisif.
Roi Uther: Je ne vous permets pas ! Vous vous permettez de juger... J'ai la responsabilité de ce Royaume. Je n'y prends aucun plaisir.
Morgane: Vous condamnez la mauvaise personne.
Arthur: Elle a raison. Dès que vous entendez le mot "magie", vous n'écoutez plus.
Roi Uther: Tu l'as vu toi-même, elle a usé d'enchantement.
Arthur: Certes, mais pour sauver son père. Elle n'a pas pour autant créé une maladie.
Roi Uther: D'un côté, un acte de compassion, de l'autre, un acte démoniaque. Cette fille n'est pas un démon. J'ai vu ce que la sorcellerie peut faire. J'en ai souffert. Je ne peux prendre ce risque. S'il y a le moindre doute sur cette fille, elle doit mourir ou tout le Royaume court à sa perte.
Arthur: Je comprends.
Roi Uther: Un jour tu seras peut-être Roi. Ce jour-là, tu comprendras. Ce genre de décisions doit être pris. Des forces démoniaques menacent ce Royaume.
Arthur: Je sais. La sorcellerie est démoniaque. L'injustice aussi. Certes, je serai Roi un jour et j'ignore quel Roi je serai, mais... je sais dans quel Camelot j'aimerais vivre. Un Camelot où la sanction sied au crime.
Roi Uther: Tu as raison... Elle a joué avec le feu. Malheureusement, elle périra par le feu.

MAISON DE GAIUS
Merlin: Je croyais bien faire...et que guérir le père de Gwen l'aiderait. Je pensais... sauver une vie.
Ça semblait... si facile.
Gaius: Une solution simple est à l'image d'un éclair pendant l'orage. Précipite-toi à tes risques et périls. Mais cela ne te mènera pas toujours à bon port.
Merlin: Je m'en rends compte.
Gaius: Combien de fois t'ai-je sermonné sur les responsabilités du sorcier ?
Merlin: Il faut que je la voie.
Gaius: Pour ?
Mais Merlin est déjà parti.

GEÔLES DU CHÂTEAU
Gwen: D'être venu me voir.
Merlin: Je suis désolé.
Gwen: Ce n'est pas ta faute. Ça va aller. Ne t'en fais pas pour moi. Pleurer ne sert à rien. Enfin...
Je dis pas que tu allais me pleurer. Bien sûr que non.
Merlin: Je dois empêcher ça.
Gwen: Je t'en prie. Une chose. Tu n'es pas obligé. Mais...
Merlin: Quoi ?
Gwen: Ne m'oublie pas.
Merlin: Tu ne vas pas mourir. Je vais empêcher ça.

SALLE DU CONSEL DU CHÂTEAU
Roi Uther: Et si après avoir brûlé cette sorcière, le poison est encore actif ? Comment protéger mon peuple ?
Gaius: On a coupé toutes les pompes à eau. Mais la réserve d'urgence sera bientôt tarie. Nous devons trouver un moyen de filtrer le poison de l'eau.
Roi Uther: Mais comment ?
Gaius: Eh bien...
Merlin fait brusquement irruption dans la salle. Tous les regards se tournent vers lui.
Merlin: C'était moi. C'est moi qui ai utilisé la magie pour guérir le père de Gwen. Gwen n'a pas usé de sorcellerie. C'est moi.
Gaius: Merlin ! Tu as perdu la tête ?
Merlin: Je ne peux pas la laisser mourir à ma place. Je mets ma vie entre vos mains.
Gaius: Il ne sait pas ce qu'il dit.
Merlin: Mais si.
Roi Uther: Alors, arrêtez-le.
Arthur: Père, je ne peux permettre ça. C'est de la folie. Merlin n'est pas un sorcier.
Roi Uther: Tu l'as entendu ? Il l'a admis.
Arthur: Il m'a sauvé la vie.
Roi Uther: Pourquoi inventerait-il ça ?
Arthur: Comme Gaius l'a dit, il a une très grave... maladie mentale!
Roi Uther: Vraiment ?
Arthur: Il est amoureux.
Merlin: Pardon ?
Arthur: De Gwen.
Merlin: C'est faux.
Arthur: C'est vrai.
Merlin: Mais non.
Arthur: Je t'ai vu hier avec cette fleur qu'elle t'avait donnée.
Merlin: Je ne l'aime pas.
Arthur: C'est bon. Tu peux l'admettre.
Merlin: Je ne l'ai jamais vue comme ça !
Roi Uther: Elle t'a peut-être jeté un sort.
Arthur: Merlin est incroyable, et le plus incroyable, c'est sa bêtise. Il est impossible qu'il soit un sorcier.
Roi Uther: Ne me fais plus perdre mon temps. Laissez-le.
Merlin innocenté grâce à l'intervention d'Arthur, le Conseil reprend.

MAISON DE GAIUS
Merlin: Arthur est un idiot.
Gaius: Non, il a eu raison. Dieu merci, il t'a sauvé de ta propre bêtise.
Merlin: Que pouvais-je faire ? Gwen va mourir par ma faute.
Gaius: Tu ne prouveras pas son innocence en te jetant dans les flammes. Il faut découvrir quelle est l'origine de la maladie.
Merlin: Quelle qu'elle soit, il est clair qu'Arthur la trouvera pas. Il se croit si malin. J'ai eu beau lui dire que j'étais un magicien, il n'y croyait pas.
Gaius: C'est sûr que c'est dur à croire. Je devrais peut-être porter un chapeau pointu. Tu n'en trouverais pas d'assez grand. Bref, oublie ça. Si on veut sauver Gwen, il faut qu'on découvre ce qui contamine l'eau.

RESERVE D'EAU DE CAMELOT
Équipés de torches, Merlin et Gaius se sont aventurés jusqu'au réservoir souterrain de la Cité.
Gaius: L'eau qui est ici alimente toute la ville. Prends un échantillon. (Merlin s'exécute) Ramenons-le et examinons-le.
Les deux hommes commencent à s'éloigner lorsqu'un monstre de boue surgit derrière eux. Ils s'enfuient.

MAISON DE GAIUS
Merlin: C'était quoi ça ?
Gaius (penché sur un gros livre): Là. C'était un afanc.
Merlin: Un quoi ?
Gaius: Une bête faite de glaise que seuls les plus puissants sorciers peuvent invoquer. Il faut qu'on trouve un moyen de la battre.
Merlin: Mais où ? Ça prendrait des jours. Gwen sera morte.
Gaius: Tu as une meilleure idée ?

GEÔLES DU CHÂTEAU
Merlin est passé voir Gwen mais la jeune femme est endormie à même le sol de son cachot.
Merlin: Je vais te sortir de là. Promis.

CAVERNE DU GRAND DRAGON
Le Grand Dragon: Revoilà le grand magicien, je t'attendais.
Merlin: Je dois savoir comment battre un afanc.
Le Grand Dragon: J'imagine que oui.
Merlin: M'aiderez-vous ?
Le Grand Dragon: Aies confiance en les éléments qui te servent.
Merlin: Les éléments ? Mais que dois-je faire ?
Le Grand Dragon: Tu ne peux pas y arriver seul. Tu n'es qu'un côté de la pièce. Arthur en est l'autre.
Merlin: Je comprends pas. Dites-moi ce que je dois faire. S'il vous plaît, aidez-moi !
Le Grand Dragon: Je t'ai aidé !
Merlin (déçu): D'accord, je vois. Merci.

CHÂTEAU DE CAMELOT
Roi Uther: Tu as trouvé autre chose ?
Arthur: J'ai essayé. Et je continue à chercher.
Roi Uther: Les gens meurent. On ne peut attendre davantage. Il faut tuer la sorcière. Avance son exécution à ce soir.

MAISON DE GAIUS
Gaius: Que fais-tu ?
Merlin: Je cherche un livre.
Gaius: Lequel, je te prie ?
Merlin: Un livre sur les éléments.
Gaius: Les éléments ?
Merlin: Dans lequel en parle-t-on ?
Gaius: Dans la plupart. L'étude des éléments est au cœur de la méthode scientifique.
Merlin: En quoi ça pourrait aider à tuer l'afanc ?
Gaius: L'afanc est une créature de terre et d'eau, deux des quatre éléments de base.
Merlin: Quels sont les deux autres ? Peut-être qu'ils peuvent le détruire.
Gaius: Il te faut du feu. Du vent et du feu. Comment t'as trouvé ça ?
Merlin: Ça fait partie de mes pouvoirs.
Gaius: Que t'ont-ils dit d'autre ?
Merlin: Que je ne suis qu'un côté de la pièce. Le plus brillant, manifestement.
Gaius: Qui est l'autre côté ?
Merlin: Arthur, a priori.
Morgane fait irruption chez Gaius, le visage rongé par l'angoisse.
Morgane: Ils avancent l'exécution. Il faut innocenter Gwen.
Gaius: On essaye.
Morgane: Comment puis-je aider ?
Merlin:On a besoin d'Arthur.
Morgane: D'Arthur ?
Merlin: Un monstre, un afanc est dans la source. Il est à l'origine de l'épidémie.
Morgane: Il faut le dire à Uther.
Gaius: Un afanc est une créature magique. Le dire à Uther ne sauverait pas Gwen, il dirait qu'elle l'a invoquée.
Morgane: Alors, que fait-on ?
Gaius: Il faut la détruire. Alors, l'épidémie cessera et Uther devrait être raisonnable.
Morgane: C'est pour ça qu'il vous faut Arthur.
Merlin: Il est notre meilleure chance. Mais il ne voudra pas désobéir au Roi...
Morgane: Je m'en occupe.

APPARTEMENTS D'ARTHUR
Morgane: Ça va ?
Arthur (s'excusant pour le désordre): Désolé. Merlin n'a pas été là aujourd'hui.
Morgane: Pauvre Merlin. Offrir sa vie pour sauver Gwen... J'imagine qu'aucun homme ne m'aimera jamais à ce point.
Arthur: Je confirme.
Morgane: C'est parce que vous n'êtes pas comme Merlin. Il est adorable.
Arthur: Peut-être parce que je n'ai pas trouvé la bonne personne.
Morgane: Malheureusement, la galanterie n'existe plus. Je ne vois que des hommes trop petits pour remplir leur armure. Pas un seul pour se battre pour ce qui est juste.
Arthur (la dévisageant): Que voulez-vous ?

RESERVE D'EAU DE CAMELOT
Arthur (à Merlin): T'as pas intérêt à te tromper... (puis, à Morgane) Vous devriez rester là.
Morgane: Je viens avec vous.
Arthur: Non.
Morgane: Peur que je vous surpasse ?
Arthur: Père nous mettra aux fers s'il sait que je vous ai mise en danger.
Morgane: Une chance qu'il ne le sache pas.
Arthur: Rentrez. Vous pourriez être blessée.
Morgane: Vous aussi... si vous restez en travers de ma route.
Merlin: Comment va-t-on le trouver ?
Arthur: Pourvu qu'on le trouve, et pas l'inverse.
Morgane: Stop !
Arthur: Quoi ?
Morgane: C'est qu'une ombre.
Arthur: Séparons-nous.
Tous trois se séparent. Morgane se retrouve face à l'afanc et pousse un hurlement. Elle est immédiatement rejointe par Arthur et Merlin.
Arthur: C'est quoi ? Ça va ?
Morgane: Oui.
Arthur: Vous l'avez vu ?
Morgane: Oui.
Arthur: Ça ressemble à quoi ?
Morgane: C'est rapide.
Arthur: Où est-il ?
Morgane: Il est parti par là.
Arthur se retrouve soudain face à l'afanc. Il engage le combat armé de son épée mais c'est insuffisant.
Merlin: Arthur, utilisez la torche !
Quand le Prince approche la torche du monstre, celui-ci recule, effrayé. Merlin murmure discrètement une incantation et un vent puissant s'engouffre dans la grotte, attisant la flamme qui grandit démesurément et embrase le monstre. L'afanc est vaincu. Nimue, qui a assisté à toute la scène depuis sa grotte, est furieuse


CHÂTEAU DE CAMELOT
Gaius: C'est parfait. Bonne nouvelle, Sire. Plus personne n'est mort et les malades guérissent.
Roi Uther: Bien. Étrange, je n'avais jamais entendu parlé d'afanc.
Gaius: C'est une créature de glaise invoquée par une puissante magie... Une magie que seule une vieille sorcière pourrait invoquer. Une sorcière qui a le pouvoir d'imiter le souffle de la vie... (il lui tend un morceau de coquille) J'ai trouvé ça dans la source. Elle porte la marque de Nimue. Nous devons être vigilants.
Roi Uther: Jamais je ne serai débarrassé d'elle ?
Gaius: Sire...
Roi Uther: Laissez-moi !

GEÔLES DU CHÂTEAU
Tom, Merlin et Morgane sont venus chercher Gwen, innocentée. Aussitôt, la jeune femme se jette dans les bras de son père.
Gwen: Papa ! … (puis étreignant Morgane) Merci.
Morgane: Ne me remercie pas. Remercie Merlin.
Gwen: Vraiment ?
Morgane: C'est lui le héros.
Merlin: Je ne sais pas quoi dire. Je n'ai rien fait.
Gwen: Je vous suis tous reconnaissant.
Tom: Allez, Gwen.
Alors que le père et la fille sortent, radieux, Morgane retient Merlin par le bras.
Morgane: Ton secret est entre de bonnes mains.
Merlin: Mon secret ?
Morgane: Merlin, ne fais pas semblant. Je sais ce que tu as fait.
Merlin: Vraiment ?
Morgane: Je l'ai vu de mes propres yeux.
Merlin: Vraiment ?
Morgane: Je comprends pourquoi tu le caches. Évidemment. Je ne le dirai à personne.
Ça ne t'embête pas qu'on en parle ?
Merlin: Non, c'est... Vous n'imaginez pas comme c'est difficile à cacher.
Morgane: Tu peux continuer à nier, mais je trouve que Gwen a beaucoup de chance.
Merlin: Gwen ?
Morgane: C'est notre secret.
Elle sort en souriant laissant Merlin interloqué mais rassuré.

MAISON DE GAIUS
Merlin et Gaius dinent en tête à tête.
Merlin: Ce poisson ne vient pas de l'eau ?
Gaius: D'où veux-tu qu'il vienne ? L'eau est propre, maintenant. Ne t'en fais pas. C'était l'œuvre d'une sorcière très puissante. J'espère que tu n'as pas attiré son attention.
Merlin: J'en doute. Personne ne reconnaît mes talents. J'aimerais qu'on sache qui je suis.
Gaius: Un jour, Merlin... Un jour.
Merlin: Un jour quoi ?
Gaius: Un jour les gens ne croiront pas quel idiot tu as été.

UNE GROTTE DANS LE ROYAUME DE CAMELOT
Nimue a observé l'intervention de Merlin et Arthur dans le réservoir de Camelot.
Nimue: Merlin, tu me le paieras.

Écrit par fanmerlin pour Merlin HypnoSeries.

[Ce script a été réalisé grâce au travail de Lika_mikala sur LJ. Nous la remercions de nous avoir autorisés à reprendre son texte.

We are grateful to Lika_mikala for allowing us to use her work. Thanks.]

 

 

Episode 1.03 – THE MARK OF NIMUEH

 

“In a land of myth and a time of magic, the destiny of a great kingdom rests on the shoulders of a young boy. His name…Merlin.”

 

 

CAVE - DAY

 

Nimueh (spell): Berbay odothay arisan yeldo (“Command thee arise ancient”).

Nimueh places a magic egg into water. It travels through underground waterways to a manmade cavern. She watches Camelot from her water basin.

Nimueh (spell): Bebiede þe arisan ealdu (“I command you, ancient one, to come forth”).

 

LOWER TOWN - DAY

 

Gaius and Merlin look over a corpse in the street.

Merlin: Aren't you scared? 

Gaius: Of what?

Merlin: That you might catch whatever it is.

Gaius: I'm the court physician, Merlin. This is part of my job. Most of the time there's nothing really to be scared of.

Gaius turns over corps to reveal white skinned, white eyed face.

Merlin: You were saying?

Gaius: People mustn't see this. They'll panic.

 

GWEN'S HOUSE - DAY

 

Gwen and her father get ready at home.

Gwen: Dad, here's your sandwich.

Tom: Ooh. Mmm, what's in it?

Gwen: It's smoked pigeon. But I'd say there's more smoke than pigeon.

Tom (laughs): You're such a good girl to me.

Gwen: And I've done you some watercress soup tonight.

Tom: Don't tell me, with more water in it than cress? 

Gwen laughs and they hug.

Gwen: I'll see you later.

Tom: ‘Kay. Bye.

 

KING’S PALACE, DRAWBRIDGE - DAY

 

Merlin and Gaius wheel the body over the castle drawbridge. Gwen approaches carrying the flowers she had at home.

Gwen: What are you doing?

Merlin: Er...just moving something. 

Gwen: Looks heavy.

Merlin: Er, it's nothing really. Er...someone got you flowers?

Gwen: Oh! No (giggle) Would you like one? A purple one. Purple suits you. Not that I'm saying red doesn't suit you.

Merlin: Thanks. Well, er...

Merlin sticks the flower in his scarf.

Gwen: Aww.

Merlin: Er...see you.

Gwen: Bye.

 

KING’S PALACE, MORGANA'S CHAMBERS - DAY

 

Gwen enters with flowers.

Morgana: You look happy. 

Gwen: I picked these for you.

Morgana: Oh, that's so sweet.

Gwen: Something to cheer you up. I know you're not sleeping well.

Morgana: You cheer me up.

Gwen: Would you like me to put them in water for you?

 

KING’S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS - DAY

 

Merlin and Gaius looking at body with magnifying glass.

Gaius: I've never seen anything like this before.

Merlin: Do you think it could be some kind of plague?

Gaius: No. I fear that something like this could never come from nature. But who has this kind of power?

Merlin: You think it's caused by magic?

Arthur: Merlin!

Merlin opens door before Arthur can come in and see the body.

Merlin: Erm...I'm on my way. Sorry I'm late.

Arthur: Don't worry. I'm getting used to it.

Arthur furrows his eyebrows when he sees the flower in Merlin's scarf. Merlin looks down at it.

Merlin: Oh, er...Gwen, she gave it to me.

Arthur: Tell Gaius my father wants to see him now.

Merlin: Okay. 

Merlin closes the door.

Merlin: Gaius...

Gaius: I heard.

Merlin: Wait, why couldn't he just tell you himself?

Gaius: 'Cause that's the way it is. You're a servant.

Merlin: Wha...if he knew who I was, what I've done...

Gaius: You'd be a dead servant. Right, get this covered up.

Merlin: Hey, I'm not your servant.

Gaius: No, you're my dogsbody. Come on, hurry up.

 

KING’S PALACE, COUNCIL CHAMBER - DAY

 

Gaius examines a magically dead servant on the floor.

Uther: What's happened to him?

Gaius: I don't know, Sire. It's the second case I've seen today.

Uther: Why didn't you report it to me?

Gaius: I was attempting to find the cause.

Uther: What did you conclude?

Gaius: I don't think it's time to hurry to conclusions. A scientific process is a long one.

Uther: What are you concealing from me?

Gaius: Sire, I have seen nothing like it. The victims are dying in 24 hours, and it's spreading fast.

Uther: What is the cause?

Gaius: I think you should say that the cause, the most likely cause, is sorcery.

Uther pulls Arthur aside.

Uther: We must find who did this.

Arthur: I will, father.

Uther (scared whisper): Conduct door to door searches. Increase your presence in the town. Double the guards on all the gates. And lend the physician your servant.

Arthur: Merlin? But...

Uther: I'm going to need Gaius to find a cure. He needs all the help we can give him. If Gaius is right, believe me, this city will be wiped out. This is the kind of magic that undermines our authority, challenges all we've done. If we cannot control this plague, people will turn to magic for a cure. We have to find this sorcerer, and quickly.

Arthur: Yes, father.

 

TOWN - DAY

 

Arthur and guards search the city. Merlin and Gaius walk through town. Merlin sees a sick person

Merlin: Gaius? Gaius. He's still alive. 

Gaius: I'm afraid there's nothing we can do for him.

Merlin: But we haven't tried.

Gaius: If we don't know what a disease is, then how can we cure him?

Merlin: With magic.

Gaius: Have a look. They're suspicious of everyone.

Merlin: This is not the time to be using magic. Science will lead us to the source of the disease.

 

KING’S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS

 

Gaius heats a vial of liquid.

Merlin: What are you doing?

Gaius: I'm examining the contents of that man's stomach.

Merlin: Will that tell you who did it? 

Gaius: No, but it might tell us how it's spread. One thing I do know, this is magic of the darkest kind.

Merlin: Why would someone use magic like that?

Gaius: Magic corrupts. People use it for their own ends.

Merlin: But not all magic is bad. I know it isn't.

Gaius: It's neither good nor bad. It's how you use it.

Arthur and guards burst in

Arthur (to guards): Over there (to Gaius) Sorry Gaius, we're searching every room in town.

Gaius: What for?

Arthur: A sorcerer. 

Gaius: But why would he be here?

Arthur: I'm just doing my job.

Gaius: We've nothing to hide. Go on, then. Search.

Arthur: All these books and papers?

Gaius: My life's work, dedicated to the understanding of science. You are quite welcome to read through them if you wish.

Arthur: What's this room up here?

Merlin: Er…it's mine.

Gaius: And what do you expect to find in there?

Arthur: I'm looking for material or evidence suggesting the use of enchantments.

Gaius: What've you done with the magic book I gave you?

Merlin looks worried. Arthur enters his room.

Arthur: Merlin, come here. Look what I found. 

Merlin runs into his messy room expecting Arthur to be talking about the magic book

Arthur: I found a place where you can put things. It's called a cupboard.

Merlin spots book on the floor and magically covers it with his bed sheet. Arthur looks under the bed, but misses the book and exits Merlin's room.

Arthur: How long do you think it may be before you find a cure?

Gaius: It depends on how many interruptions I get.

Arthur: Of course, I'm sorry (to guards) We're finished here.

They exit. Gaius closes the door.

Gaius: We have to hide that book.

Merlin: No. We must use it.

Gaius: Don't be stupid.

Merlin: If I have this legacy then what is it for? You keep telling me it's not for playing tricks.

Gaius: You want to practice magic when the King is hunting for sorcerers? Are you mad? Merlin, your life is destined for more important things.

Merlin: But if I don't practice, then how will I get to be this great warlock?!

Gaius: There will come a time when your skills will be recognised.

Merlin: When?! How long do I have to wait?

Gaius: Patience is a virtue, Merlin.

Merlin: Sitting by and doing nothing, that's a virtue?

Gaius: Your time will come.

Merlin: I could cure that man we saw.

Gaius: I know it's tempting to use the way you find easiest, Merlin...

Merlin: It is when it would save a life.

Gaius: It's no good just saving one person. We have to discover how this illness is spreading.

Merlin: Arthur is out there right now looking for the sorcerer!

Gaius: A sorcerer who's powerful enough to do this will never be found searching the town.

Merlin (sigh): So what can we do?

Gaius: Hope that science can find the answer before it kills us all.

 

CAVE - DAY

 

Nimueh watches the beast she has sent in her stone basin. A woman draws water from the spout in the Lower Town. covered bodies are lined up in the courtyard.

 

KING’S PALACE, COUNCIL CHAMBER - DAY

 

Arthur enters. Uther is here.

Arthur: We searched everywhere, the entire city.

Uther: Nothing?

Arthur: I don't know where else to look.

Uther: I want you to impose a curfew. No one is to be allowed onto the streets after the great bell.

Arthur: Father?

Uther: And cordon off the lower town

Arthur: Why?

Uther: Because that's where most of the victims are. Let's isolate it, stop this disease from spreading.

Arthur: What about the people who live there?

Uther: Don't you think I haven't considered it? What else can I do? I have to protect the rest of the city.

Arthur bows and exits.

 

KING’S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS

 

Gaius and Merlin examine another corpse.

Gaius: What's different about this victim?

Merlin: Er...she's a woman.

Gaius: Sometimes I do wonder whether you're a magical talents were given to the right person. Anything else?

Merlin: Erm...she's a courtier.

Gaius: Ah.

Merlin: How does that help us?

Gaius: Courtiers seldom go down to the lower town. So what does that mean?

Merlin: Erm....that, that she hasn't spoken to any townspeople. 

Gaius (looks pained): Yes, it suggests that the disease is not spread by contact.

Merlin: Oh, and they probably ate different food.

Gaius: Good. Anything else? 

Merlin: Erm...I doubt they breathe the same air.

Gaius: So what's the only thing they do share?

Merlin: Water. Water? You think the disease is spread through water?

Gaius: Merlin, you're a prodigy.

Gaius hands Merlin a bucket. Merlin walks to Lower Town well.

 

GWEN'S HOUSE - DAY

 

Gwen ties her cloak.

Gwen: It's time to get up, Dad…Dad?

She turns him over.

Tom: Gwen.

Tom is magically sick. Gwen panics and runs to the castle crying, passing Merlin at the well.

Merlin: Gwen? Gwen! 

Merlin grabs the bucket of water and runs after her.

 

KING’S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS - DAY

 

Gwen enters.

Gaius: Gwen!

Gwen: Gaius.

Gaius: You have the sickness?

Gwen (shakes her head): My father! Please, Gaius, he's all I have. 

Gaius: Gwen, I have no cure.

Gwen: I am begging you!

Gaius: I wish there was something, anything, but so far the remedy is beyond what I can achieve (takes her hand) I'm sorry, Gwen.

She runs out of the room.

Merlin: There must be something we can do.

Gaius: My best. Let's hope that this can provide some answers.

Merlin: But that'll be too late for Gwen's father.

Gaius: I fear you may be right.

Gaius puts some of the water in a jar, and places a flower in it. Merlin goes to his room.

 

KING’S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS - NIGHT

 

Merlin checks on snoring Gaius, pulls out his magic book, and sneaks past the guards.

Guard 1: What about over...in there?

Guard 2: Certainly, Sir.

Guards poke spears into haystacks. A guard approaches Merlin's hiding spot.

Merlin (spell): Onstyrian, onbregdan.

The door across the street creaks open. A guard nears and the door hits him in the face. Merlin goes to Gwen's house. Gwen and Tom are sleeping. Merlin puts a poultice under Tom's pillow and performs a spellþu fornimst adl fram guman

He exits and watches them outside the door. Tom wakes and touches Gwen's head, which is resting on his bedside.

Gwen: Father?

Tom: Gwen.

Gwen (realizes Tom is well): What's happened? I can't believe it! 

She hugs her father.

 

CAVE

 

More covered bodies are laid out in the Square. Nimueh continues watching in her stone basin

 

KING'S PALACE, COUNCIL CHAMBER - DAY

 

Arthur reaches for the glass vial containing the tainted water with a flower in it.

Gaius: Don't touch it! I had this in the water for no more than a few hours.

Uther: Where's the water from?

Gaius: The pump from where the people take their daily supply.

Arthur: We have to stop the people from using it.

Gaius: The city cannot survive without water.

Uther: We have to find this sorcerer! 

Arthur: I don't believe that they're inside Camelot.

Uther: Then extend the search to the villages!

Arthur: We've started, but I can't search the entire kingdom.

Uther: And I can't stand by and watch our people dying.

Arthur nods and exits

 

KING’S PALACE, MORGANA'S CHAMBERS - DAY

 

Merlin enters. Gwen hums as she gathers Morgana's clothes.

Merlin: How's your father? Is he feeling better?

Gwen: Yeah, it's incredible. It's a miracle. 

Merlin: His skin's clear, back to normal?

Gwen: Yes

Merlin: Great.

He beams and turns to leave.

Gwen: You don't seem surprised. 

Merlin: No, no, I am. It's a miracle.

Gwen: But how did you know he was well? 

Merlin: Er...because you're smiling.

Gwen: That's really weird because I haven't told anyone, but you know. How could you know? 

Merlin: Yeah. Alright. You finally found out, I'll tell you (swallows) I'm psychic. 

Gwen (giggle): No you're not.

Merlin: It's true.

Gwen: Alright, what am I thinking? 

Merlin: That I'm not psychic.

Gwen (giggle): You're strange. I, I don't mean that in a nasty way. You're just funny. I like that.

Merlin: Erm, er, I 'm pleased for you.

Gwen: Thank you. 

Merlin: What for? 

Gwen: Don't know…just for asking. 

Merlin: I didn't like to see you upset. I have to...get on. 

Merlin waves awkwardly. Gwen waves back. Merlin leaves. Gwen smiles.

 

BLACKSMITH’S - DAY

 

Tom works at his forge. Townspeople watch him. Arthur approaches with guards.

Arthur: The story is you were sick.

Tom: Not anymore.

Arthur: Perhaps you were suffering from some other ailment?

Tom: Oh, you're joking. I felt like death itself, not enough strength in me to stir the air.

Arthur: Then...what happened?

Tom: Oh, I don't know. Suddenly it was gone. I'm fitter than I was before.

Arthur: That's remarkable. Was anybody with you when all this happened?

Tom: Just my daughter, Gwen.

Arthur leaves and Tom goes back to work. Arthur and guards search Gwen and Tom's house. Guard finds glowing poultice.

 

KING’S PALACE, MORGANA'S CHAMBERS - DAY

 

Gwen hums as she carries away a vase full of dead flowers. Arthur and guards enter.

Arthur: Seize her!

Gwen: No!

Arthur: Guinevere, I'm arresting you for crimes and contraventions of the laws of Camelot, that you did practice enchantments.

Morgana enters.

Morgana: Gwen?

Gwen: But what have I done? I haven't done anything! Help me, please!

Morgana (to Arthur): What are you doing?

Arthur: I found a magic poultice in her house.

Morgana: Oh, that's ridiculous.

Arthur: Then how else do you explain her father's recovery?

Morgana: Well, she's innocent! I know she's innocent.

Arthur: What can I do? I can't turn a blind eye! 

Arthur exits and Morgana scoffs.

 

KING’S PALACE, UPPER CORRIDOR - DAY

 

Arthur and guards drag Gwen down the corridor.

Gwen: No, please. You've got to listen to me! Please, I haven't done anything wrong! You have to listen to me, please! I am innocent, I swear! Let me go! I swear to you! 

Gwen turns her head and sees Merlin approaching her.

Gwen: Merlin! Merlin, please help me! (to guards) Why won't you listen to me?! 

Gaius takes Merlin's arm and escorts him out.

Gwen: Please listen to me!

 

KING’S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS - DAY

 

Merlin and Gaius enter and Gaius slams the door.

Gaius: What've you done?!

Merlin: What?

Gaius: I warned you! Oh, I understand. You thought you were doing good.

Merlin: I couldn't let her father die knowing I could cure him.

Gaius: Didn't you think it might look a bit suspicious, the curing of one man?

Merlin: Well then, all I have to do is...I'll cure everyone! No one will ever have to know it was magic.

Gaius: It's too late! They think Gwen's a sorceress! They think she caused the disease!

Merlin: But she didn't! (rushes to leave).

Gaius: Oh, and how are you going to prove that?!

Merlin stops to think, then leaves.

 

KING’S PALACE, COUNCIL CHAMBER - DAY

 

Gwen is brought before Uther on the charge of witchcraft

Gwen: Please listen to me I have done nothing, please! I swear I haven't done anything!

Guards drop her on the floor.

Uther (to Arthur): Well done.

Gwen: Why will no one believe me?! He got better, he just recovered. I didn't do anything!

Morgana enters.

Morgana: I believe you. Perhaps this is a disease that is not always fatal. Have you thought of that? Perhaps he recovered naturally.

Uther: And what of this poultice that was found?

Gwen: What poultice? I don't know anything about a poultice!

Uther: It was found in your house. Undo this enchantment. Put an end to this contagion.

Gwen: I can't!

Uther: I will show you no mercy.

Gwen: I am not a witch. I don't know how to stop the illness!

Uther: If you will not undo your sorcery, you force my hand and I must find you guilty...

Gwen: But I told you, I...

Uther: It is therefore my duty to pronounce judgment. And under the circumstance I have no choice but to sentence you to death.

Gwen: No!

Uther: I can only hope that when you die, this evil plague dies with you. 

Gwen: No! No!

Uther: Take her away.

Guards drag Gwen backwards out of the room.

Gwen: Please, no! I'm innocent! Please, please, no! Please help me! Please, I beg you! No! 

The courtiers leave. Morgana watches Gwen get dragged off, then turns to Uther.

Morgana: I know Gwen. She's my maidservant, not an enchantress. 

Uther: Have you ever seen an enchantress? Believe me, they bear no sign, no mark. There is no sense of evil in the eye.

Morgana: I've seen the way the girl works. Her fingers are worn, her nails are broken. If she was a sorceress, why would she do this? Why would she kneel on a cold stone floor morning after morning when she could make these things happen with a snap of her fingers? Like an idle king!

Uther: You have no right!

Morgana: You have a right to cast a judgment on that girl!

Uther: I have a responsibility to take care of this kingdom! I take no pleasure in this!

Morgana: But you're sentencing the wrong person!

Arthur: She's right, Father. You hear the word magic, you no longer listen.

Uther: You saw it for yourself. She used enchantments.

Arthur: Yes, maybe. But to save her dying father, that doesn't make her guilty of creating a plague. One's the act of, of kindness, of love, the other of evil. I don't believe evil's in this girl's heart.

Uther: I have witnessed what witchcraft can do. I have suffered at its hand. I cannot take that chance. If there is the slightest doubt about this girl, she must die or the whole kingdom may perish.

Arthur: I understand that.

Uther: One day you may become King. Then you will understand. Such decisions must be made. There are dark forces that threaten this kingdom.

Arthur: I know. witchcraft is an evil, father. So is injustice. Yes, I am yet to be King, and I don't know what kind of king I will be, but I do have a sense of the kind of Camelot I would wish to live in. It would be where the punishment fits the crime.

Uther: I fear you're right. She's played with fire, and sadly she must die by fire.

Morgana leaves. Arthur paces the Council Chamber.

 

KING’S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS

 

Merlin: I thought I was doing good and that curing Gwen's father would help her. I thought I was saving a life. It seemed so simple.

Gaius: An easy solution is like a light in a storm, Merlin. Rush for it at your peril, for it may not always lead you to a safe harbour.

Merlin: I can see that now.

Gaius: How many times have I warned you about the responsibilities of being a warlock?

Merlin: I must see her.

 

KING’S PALACE, DUNGEONS

 

Merlin goes down stairs to the dungeon, passes a weeping Morgana on wrought iron stairway.

Merlin: Gwen.

Gwen tries to get to the cell door, but her chains don't stretch that far. She's been crying.

Gwen: Thank you.

Merlin: What for?

Gwen: For coming to see me.

Merlin: I'm sorry.

Gwen: It's not your fault.

Merlin: Well...

Gwen: It's alright. Don't worry about me. There's no point crying about it. I mean...I mean, I'm not saying that you were going to cry about me. Obviously I don't think that.

Merlin: Oh, Gwen. I can't have this happen.

Gwen: Please. One thing. You…you don't have to, but...

Merlin: What?

Gwen: Remember me.

Merlin: You're not going to die. I'm not going to let this happen.

Merlin leaves, rushing up the wrought iron stairway.

 

KING’S PALACE, COUNCIL CHAMBER

 

Uther is consulting his advisors.

Uther: What if burning this witch doesn't stop the poison? How do I protect my people? My men have closed down the water pumps.

Gaius: But the emergency supply won't last for much longer. We have to find a way of cleansing the water of the disease.

Uther: But how?

Gaius: Well...

The doors open and Merlin bursts in.

Merlin: It was me! It was me who used magic to cure Gwen's father! 

The council stares at him.

Merlin: Gwen is not the sorcerer. I am!

Gaius stands up.

Gaius: Merlin! Are you mad?

Merlin: I cannot let her die for me (to Uther) I place myself at your mercy.

Gaius: He doesn't know what he's talking about.

Merlin: I do. 

Uther: Then arrest him.

Arthur: Father, please! I can't allow this! This is madness! There's no way Merlin is a sorcerer.

Uther: Did you not hear him?

Arthur: Yes.

Uther: He admitted it.

Arthur: He saved my life, remember.

Uther: Why should he fabricate such a story?

Arthur: As Gaius said, he's got a...grave mental disease. 

Uther: Really?

Arthur: He's in love.

Merlin: What?

Arthur: With Gwen.

Uther grins.

Merlin: I am not.

Arthur: Yes, you are.

Merlin: No way.

Arthur: I saw yesterday with that flower she'd given you.

Merlin: I'm not in love with her.

Arthur puts his arm around Merlin.

Arthur: It's all right. You can admit it.

Merlin: I don't even think of her like that!

Uther: Perhaps she cast a spell on you.

Arthur looks at his father worriedly. Uther snickers. Other council members snicker, and Arthur smiles in relief.

Arthur: Merlin is a wonder, but the wonder is that he's such an idiot. There's no way he's a sorcerer.

Uther: Don't waste my time again. Let him go.

 

KING’S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS

 

Merlin: Arthur's the idiot!

Gaius: No. He was right to do what he did. And, thankfully, he saved you from your own stupidity.

Merlin: What else could I do? It's my fault Gwen's going to die.

Gaius: Yes, but you don't prove her innocence by offering to jump into the flames. You do it by finding out what's causing the disease! 

Merlin: Well, whatever it is, one thing's for sure: Arthur isn't going to find it. He thinks he is so sharp! But even when I told him I was a wizard, he still couldn't see it.

Gaius: Sometimes they're pretty hard to spot.

Merlin: Well, maybe I should go around wearing a pointy hat.

Gaius: I don't think you'll find one big enough. Anyway, forget that. If we're going to save Gwen, we have to find out what's contaminating the water.

 

TUNNEL WATER SUPPLY

 

Gaius and Merlin go to the underground entrance to the water supply. Nimueh's watching in her stone basin

Gaius: The water from here supplies the whole town. Take a sample. 

Merlin puts bottle in the water.

Gaius: Let's take it back and examine it.

The beast rears up out of the water.

Merlin: What the hell was that?

Gaius takes Merlin's arm and they leave.

 

KING’S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS

 

Gaius and Merlin look at a book

Gaius: Here. It was an Afanc.

Merlin: An...a what?

Gaius: A beast born of clay, and conjured up only by the most powerful sorcerer. Now we have to find a way to defeat it. But where? 

Gaius looks at shelves of books.

Merlin: That could take days. Gwen'll be dead by then.

Gaius: Have you got a better idea?

Merlin sees pyre being built in the square on his way to the dungeons. He sees Gwen lying on the cell floor.

Merlin: Gwen? I'm going to get you out. I will. 

Merlin leaves.

 

KING’S PALACE, DRAGON'S CAVE

 

Merlin: Hello?

Kilgharrah: Hello.

The Great Dragon flies down.

Kilgharrah: The great warlock returns, as I knew he would.

Merlin: I need to know how to defeat an Afanc.

Kilgharrah: Yes, I suppose you do.

Merlin: Will you help me?

Kilgharrah: Trust the elements that are at your command.

Merlin: Elements? But what is it I have to do?

Kilgharrah: You cannot do this alone. You are but one side of a coin. Arthur is the other.

Merlin: I…I don't understand. Just tell me what it is I have to do.

Kilgharrah flies off.

Merlin: No! Please, help me!

Kilgharrah: I have.

Kilgharrah laughs.

Merlin: Oh, yeah, right. Thanks.

 

KING’S PALACE, COUNCIL CHAMBER - DAY

 

Arthur enters.

Uther: Have you found anything more?

Arthur: I've tried. I can keep looking.

Uther: People are dying, we can't delay any longer. We must kill the witch. Bring her execution forward to tonight. 

Arthur bows his head and exits.

 

KING’S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS - DAY

 

Merlin frantically searches through books. Gaius enters.

Gaius: Merlin, what are you doing?

Merlin: Looking for a book.

Gaius: You going to tell me which one?

Merlin: A book on elements.

Gaius: Elements?

Merlin: Yes. Which one would I find them in?

Gaius: Well, most of them. The study of base elements is at the very heart of the scientific process.

Merlin: But how would they help me kill the Afanc?

Gaius: Well, the Afanc is a creature made from earth and water. That's two of the four base elements.

Merlin: What about the other two? 

Gaius: Well, perhaps they will destroy it. You want fire. Wind and fire. How did you find this out?

Merlin: Erm...I just knew, you know? One of my powers.

Gaius: What else do your powers tell you?

Merlin: That I am only one side of a coin. The brighter side, obviously. 

Gaius: And who's the other side?

Merlin: I think that might be Arthur.

Morgana: They're bringing forward the execution. We have to prove Gwen's innocence.

Gaius: We're trying.

Morgana: Please, just tell me what I can do to help.

Merlin: We need Arthur.

Morgana: Arthur?

Merlin: There's a monster, an Afanc, in the water supply. That's what's causing the plague.

Morgana: Well, we must tell Uther.

Gaius: The Afanc's a creature forged by magic. Telling Uther wouldn't save Gwen. He'd just blame her for conjuring it.

Morgana: So, what are we to do?

Merlin: We need to destroy it. Then the plague will stop and Uther may see sense.

Morgana: And that's why you need Arthur.

Merlin: He's our best chance. But he won't want to disobey the King.

Morgana: Leave that to me.

Morgana exits. Gaius gives Merlin the keys to the water supply tunnels.

 

KING’S PALACE, ARTHUR'S CHAMBERS - DAY

 

Arthur enters. Morgana is waiting for him.

Arthur: You alright? Sorry about all this (points at the mess on the table). Merlin's not been in today.

Morgana: Poor Merlin.

Arthur: Yeah.

Morgana: He offered to give up his life to save Gwen's. I certainly can't imagine any man loving me so much.

Arthur: No, I certainly can't imagine that either. 

Morgana (smirks): That's because you're not like Merlin. He's a lover.

Arthur: Yeah, maybe that's because I haven't found the right person to love.

Morgana: Sadly the age of gallantry seems to be dead. You look around and all you see are small men, not big enough to fill their armour. There's not one of them that's able to stand up for what is right. 

Arthur smirks at Morgana's obvious manipulative insult.

Arthur: What do you want me to do?

 

KING’S PALACE, MAIN SQUARE/WATER TUNNEL - DAY

 

Morgana and Arthur walk into the Square where Merlin meets them. Arthur draws his sword. They open tunnel door and Arthur lights a torch before they descend.

Arthur: You'd better be right about this, Merlin.

They hear low growl. Morgana gasps.

Arthur: You should stay here.

Morgana: I'm coming with you. 

Arthur: No!

Morgana: Scared I'll show you up?

Arthur: Father will slam us both in chains if he knew I'd endangered you. 

Morgana: Well good thing he doesn't know about it then.

Arthur: I'm telling you, Morgana, turn back. You could get hurt.

Morgana: You could you...if you don't get out of my way. 

Merlin's amused. Arthur rolls his eyes.

Morgana How are we going to find it? 

Merlin: I just hope we do before it finds us.

Arthur spins around.

Arthur: Stop.

Merlin: What?

Arthur: It's just a shadow.

They keep moving. the Afanc creeps out of shadows behind them. they reach the water source.

Arthur: Spread out. 

They split up. Arthur hears growl and Afanc swipes at him from behind, then disappears. Morgana rushes to him.

Morgana: What is it? Are you alright? 

Arthur: Yeah.

Merlin: Did you see it?

Arthur: Yes.

Merlin: What did it look like? 

Arthur: It…it's quick.

The Afanc come up in front of Morgana. She screams. Arthur goes for it, but it disappears again.

Arthur: Where is it?

Merlin: I think it's gone this way!

They walk. the Afanc creeps slowly out around corner into full view. Arthur swings at it and loses his sword. it also swipes away Morgana's torch. Arthur circles it with torch.

Merlin: Arthur, use the torch! 

Arthur swings the torch.

Merlin (spell): Lyfte ic þe in balwen ac forhienan.

Merlin's spell blows flames into the Afanc, incinerating it.

 

CAVE

 

Nimueh watches in her stone basin.

Nimueh (splashes the water in anger): Merlin. Mah! 

 

KING’S PALACE, COUNCIL CHAMBER - DAY

 

Uther laughs over some parchment with his advisors.

Uther: It's very good.

Gaius: Good news, Sire. There are no new deaths, and those that are sick are recovering.

Uther: Good. Strange, I've never heard of an Afanc before.

Gaius: It's conjured from clay by powerful magic. The type that can only be invoked by an ancient sorcerer. One that has the power to mirror the spirit of life. I found this at the water source (showing a piece of the Afanc's egg) It bears the mark of Nimueh. We must be vigilant, Sire.

Uther: Will I never be rid of her?

Gaius: Sire.

Uther: Leave me!

Everyone exits. Uther sits on the throne and mopes.

 

KING’S PALACE, DUNGEONS - DAY

 

Guards open Gwen's cell. Gwen's father, Merlin, and Morgana enters.

Gwen: Dad! 

Tom (hugs her): Oh, my little child! 

Gwen reaches to grasp Morgana's hand.

Gwen: Thank you!

Morgana: Don't thank me. It was more Merlin.

Gwen: Really?

Morgana: He's the real hero here.

Gwen: I don't know what to say.

Merlin (shrugs): I didn't do anything.

Tom: I'm…I'm grateful to you all. Come on, Gwen.

Tom and Gwen leave.

Morgana: Merlin. I wanted you to know, your secret's safe with me.

Merlin: My secret?

Morgana: Merlin, don't pretend. I know what you did.

Merlin: You do?

Morgana: I saw it with my own eyes.

Merlin: You did?

Morgana: I understand why you don't anyone to know.

Merlin: Well, obviously.

Morgana: But I won't tell anyone. You don't mind me talking to you about it?

Merlin: Er...no. I…I, it's, er...you have no idea how hard it is to keep this hidden.

Morgana: Well, you can continue to deny it, but I think Gwen's a very lucky woman.

Merlin: Gwen?

Morgana puts her finger to her lips.

Morgana: It's our secret. 

Morgana smiles as she leaves. Merlin sighs.

 

KING’S PALACE, PHYSICIAN'S CHAMBERS - NIGHT

 

Merlin and Gaius eat dinner.

Merlin: This fish didn't come from the water, did it?

Gaius: Well, where else is it going to come from? The water's fine now. That's not your worry. This is the work of a very powerful sorcerer. I only hope you didn't come to her attention.

Merlin: Doubt it. Well no one else seems to appreciate my skills. I just want someone to see me for who I am.

Gaius: One day, Merlin. One day. 

Merlin: One day what?

Gaius: One day people won't believe what an idiot you were.

Merlin: Thanks.

They toast. Nimueh watches them from her stone basin.

Nimueh: Merlin, you will pay for this!

Kikavu ?

Au total, 80 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

schumi 
12.12.2018 vers 13h

crystal14 
10.05.2018 vers 23h

LaFriteFan 
02.04.2018 vers 22h

vampire141 
10.02.2018 vers 22h

kira2000 
07.11.2017 vers 20h

SarahEllie 
24.09.2017 vers 22h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

choup37  (13.12.2018 à 18:58)

Je pense qu'ici le but était plus de raconter la parano que ça crée :) Ouais, Gwen va en prendre plein la tronche la pauvre, trop souvent pff.

schumi  (12.12.2018 à 13:35)
Impressionnante cette épidémie. Heureusement que gaius à compris d'où ça venait. Par contre la résolution est un peu rapide et bâclée... mais j'ai eu super peur pour guenievre j'ai bien cru qu'ils allaient la brûler... elle a eu chaud ( c'est le cas de le dire...)

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recrute et on recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente

Les Visions de Morgane
Aujourd'hui à 22:27

Eoin Macken
Hier à 22:25

Nous Lier / Link Us
Hier à 22:09

La Vérité
06.01.2019

Excalibur
21.12.2018

Actualités
Eoin Macken sur Netflix

Eoin Macken sur Netflix
Dès le 18 janvier, il sera possible de découvrir sur Netflix le thriller Close, dans lequel joue...

Nightflyers en français!

Nightflyers en français!
Dès le 1er février prochain, il sera possible pour les abonnés au Netflix français de découvrir les...

Premier calendrier de l'année!

Premier calendrier de l'année!
Le premier calendrier de l'année est arrivé, et il met à l'honneur Gwen! Vous pouvez venir le...

Sortie de The happy prince!

Sortie de The happy prince!
On l'aura attendu, mais il est enfin là! The happy prince est sorti dans les salles françaises ce...

Calendrier du mois!

Calendrier du mois!
Le calendrier du mois fait son retour, avec cette fois une création dans l'esprit de Noel! Vous...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

quimper, Avant-hier à 01:20

Et commenter l'annonce de la saison 8. Avec tous les mots c'est mieux !!! [

serieserie, Avant-hier à 14:32

Supergirl vous attend pour fêter ces deux ans d'ouverture! Si vous savez cliquer, c'est pour vous!

Sas1608, Hier à 10:01

Plusieurs nouvelles informations concernant la saison 15 de Grey's Anatomy à lire sur le quartier !!

choup37, Hier à 17:37

Calendrier et sondage vous attendent sur Kaamelott

teddymatt, Aujourd'hui à 21:38

2004 - 2009 - 2019 Le Quartier THE L WORD est en fête. Nous t'invitons à participer aux animations proposées. Au plaisir de

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site