VOTE | 489 fans

#102 : Le Chevalier Valiant

Le traditionnel Grand Tournoi de Camelot a lieu dans la Cité. Le Prince Arthur, champion en titre, y participe. Merlin, devenu le valet du Prince, se rend compte que l'un des participants fait appel à la magie pour gagner ses combats...

Fiche de l'épisode 102

Popularité


4 - 3 votes

Titre VO
Valiant

Titre VF
Le Chevalier Valiant

Première diffusion
29.09.2008

Première diffusion en France
11.04.2009

Vidéos

102 - BBC Trailer

102 - BBC Trailer

  

102 - Extrait (VO)- Arthur s'entraine au combat avec Merlin

102 - Extrait (VO)- Arthur s'entraine au combat avec Merlin

  

Merlin & Arthur "Fighting or Dying"

Merlin & Arthur "Fighting or Dying"

  

Photos promo

Plus de détails

Titre original : Valiant

Réalisateur : James Hawes

Scénariste : Howard Overman


Distribution


Colin Morgan ... Merlin
Bradley James  ... Arthur
Katie McGrath ... Morgane
Angel Coulby ... Gwen
Anthony Head ... Uther
Richard Wilson ... Gaius
John Hurt ... Voix du Grand Dragon
Will Mellor ... Valiant
Andy Linden ... Devlin
Nicholas Gasson ... Steward
Keith Thorne ... Ewan
Ed Coleman ... Morris


Premières diffusions

Royaume-Uni : 29 septembre 2008
France : 11 avril 2009
États-Unis : 21 juin 2009

Le Chevalier Valiant entre dans une boutique un peu sombre. Il se dirige vers un homme debout derrière le comptoir et lui déclare venir chercher un bouclier. L'homme l'emmène dans l'arrière boutique et lui montre alors un bouclier jaune sur lequel sont peints trois serpents verts entremêlés. Le marchand explique au chevalier, qu'ainsi armé, il gagnera tous ses combats. Il lui suffira de coincer son adversaire sous son bouclier et de prononcer une formule magique, les serpents s'animeront, mordront l'autre chevalier lui injectant un poison paralysant. Crédule, le marchand remet ensuite le bouclier à Valiant, lui expliquant que les serpents sont désormais à ses ordres. Avec un rictus au coin des lèvres, le chevalier ordonne aux serpents de le tuer.

Valiant arrive à Camelot et s'inscrit au tournoi. Pendant ce temps, au pied des remparts, le Prince Arthur s'entraîne au combat avec Merlin. Le pauvre Merlin n'est pas de taille à lutter contre le jeune Prince et il ne tarde pas à s'effondrer dans l'herbe. Quand il rentre chez Gaius, il est épuisé ce qui amuse beaucoup le vieux médecin.

Chargé par Arthur de tout connaître sur le Code de la Chevalerie et sur les tournois, Merlin se rend le lendemain chez Gwen qui, en tant que fille de forgeron, lui enseigne le nom des diverses parties d'une armure. Merlin rejoint ensuite le Prince et l'aide à se préparer. Arthur et les autres Chevaliers se présentent ensuite face au Roi Uther qui leur souhaite la bienvenue dans le discours d'inauguration du Grand Tournoi de Camelot qui va durer trois jours. La foule rassemblée dans les tribunes dressées au pied des remparts acclame tous ces hommes venus s'affronter et tenter de ravir le titre à l'actuel champion: Arthur. Le vainqueur remportera, en sus du titre honorifique, la somme de mille pièces d'or. Le Roi Uther déclare le tournoi ouvert puis il se rapproche de son fils et lui glisse à voix basse qu'il espère qu'il le rendra fier de lui.

Le tournoi commence. Arthur, sous pression, affronte son premier adversaire et sort vainqueur du combat sous les acclamations de la foule en délire et les applaudissement de Gwen et Morgane assises au premier rang. Le Roi Uther, installé dans la loge royale, approuve silencieusement, satisfait de cette première victoire. À l'issue de cette première journée, Valiant est lui aussi sélectionné pour la suite du tournoi. Arthur et Merlin ont repéré en lui un futur redoutable adversaire.

Le Prince Arthur lui ayant demandé de réparer son armure, aiguiser son épée et diverses autres corvées, Merlin ne résiste pas à son retour chez Gaius à utiliser ses pouvoirs magiques pour se débarrasser au plus vite de ces tâches ingrates. Pendant ce temps, au château, Uther a convié tous les participants à un grand banquet. Morgane ne reste pas insensible aux compliments que lui fait Valiant, elle déclare ensuite à Gwen souhaiter sa victoire.

Le lendemain, Merlin se rend à l'armurerie pour y chercher l'équipement d'Arthur. Il entend alors d'étranges sifflements et, intrigué, il se rapproche du bouclier de Valiant d'où semble provenir le bruit. En s'agenouillant pour l'examiner, il lui semble l'espace d'un instant que l'œil d'un des serpents peints s'allume. Lorsqu'il s'apprête à le toucher, le Chevalier Valiant arrive et le surprend. Embarrassé, Merlin s'en va. Il retrouve Arthur dans sa chambre, le Prince ne peut s'empêcher d'être impressionné par la qualité du travail accompli par Merlin dans la remise en état de ses armes.

Arthur se présente face à la foule pour sa deuxième journée de tournoi. Les habitants de Camelot l'acclame et le premier combat commence. Arthur sort une fois de plus vainqueur, à la grande satisfaction de Merlin qui, même s'il s'en défend, éprouve peu à peu de la sympathie pour lui. Valiant réussit lui aussi à vaincre son adversaire, Ewan, mais cette fois, il a eu recours à son bouclier magique. Gaius se charge de soigner le chevalier défait. En l'examinant, il remarque sur son cou la marque caractéristique de deux crochets de serpents. Il informe Merlin de cette étrange découverte et lui explique qu'il lui faudrait retrouver l'animal pour fabriquer un antidote à partir de son venin sans quoi le chevalier Ewan mourra. Merlin réalise soudain que le blessé affrontait Valiant et il repense à ce qui s'est passé dans l'armurerie le matin.

Le jeune magicien se poste discrètement dans le château aux abords de la chambre de Valiant. Quand celui-ci rentre, Merlin entrouvre silencieusement la porte et découvre avec stupeur le chevalier en train de donner des souris en nourriture aux serpents tout droit sortis du bouclier! Merlin repart immédiatement chez Gaius et lui rapporte ce qu'il a vu. Il décide ensuite d'informer Arthur de sa découverte mais le médecin lui fait remarquer qu'il n'a aucune preuve et que le Roi n'acceptera jamais la parole d'un valet contre celle d'un chevalier. Merlin en convient et, dépité, il renonce.

Le lendemain, le premier adversaire d'Arthur est un immense chevalier bien plus grand et plus costaud que lui. Grâce à son agilité et à son habileté au combat, Arthur sort une fois de plus vainqueur du duel. Valiant réussit lui aussi à vaincre son adversaire à la grande satisfaction de Morgane qui l'applaudit dans les tribunes. La finale opposera donc Arthur et Valiant. Merlin comprend que Valiant utilisera la magie du bouclier pour tuer le Prince. Au chevet d'Ewan, Gaius déclare à Merlin que si le chevalier Ewan reprenait conscience et témoignait devant Uther, le Roi le croirait car c'est un chevalier. Merlin quitte alors précipitamment la maison de Gaius.

Alors que Valiant est attablé au banquet donné par Uther, Merlin s'introduit par effraction dans sa chambre en utilisant la magie pour ouvrir la porte. Il s'empare d'une épée et s'approche avec prudence du bouclier déposé sur une chaise. Rien ne se passe, le bouclier semble tout à fait normal. Un bruit dans le couloir fait sursauter Merlin qui se retourne. Alors qu'il s'approche de la porte pour vérifier que personne ne vient, l'un des serpents s'anime et s'approche dangereusement de son dos. Alerté par son sifflement et par l'ombre de l'animal qu'il aperçoit sur le mur de la chambre, Merlin fait volte face et décapite le serpent. Les deux autres reptiles s'animent aussitôt, menaçants. Merlin ramasse rapidement sa preuve et s'enfuit juste avant que Valiant ne regagne sa chambre.

De retour chez le médecin, Merlin lui remet sa trouvaille et Gaius extrait le venin des crochets du serpent. Alors qu'il commence à préparer un antidote, le jeune magicien décide qu'il est temps d'informer le Prince. Incrédule, Arthur regarde la tête du reptile, doutant fortement que Merlin eut été capable de tuer l'animal mais le jeune magicien ne se décourage pas et il lui rapporte tout ce qu'il sait. Le Prince reconnait ne pas apprécier le Chevalier Valiant mais il ne pense pas qu'il puisse pour autant être un tricheur et pratiquer la magie à Camelot alors que c'est interdit. Merlin insiste, et Arthur finit par lui demander de jurer que son récit est bien la vérité. Merlin s'exécute sans l'ombre d'une hésitation et le Prince, après l'avoir longuement dévisagé, accepte de le croire.

Le lendemain, Valiant est convoqué devant le Roi Uther. Pendant ce temps, Ewan reprend conscience grâce à l'antidote de Gaius et il lui confirme ses soupçons. Le médecin lui demande de se reposer le temps qu'il aille quérir quelques herbes médicinales, puis ils iront ensemble témoigner devant la Cour. Malheureusement, en l'absence de Gaius, l'un des serpents de Valiant s'introduit chez le médecin et tue Ewan. Arthur accuse publiquement le Chevalier Valiant de tricherie pendant le tournoi par le biais de la magie  et apporte la tête de serpent pour preuve. Dubitatif, le Roi Uther commence à examiner le bouclier de Valiant mais celui-ci semble une fois encore tout à fait normal. Valiant nie bien entendu les faits et Arthur déclare avoir un témoin en la personne du Chevalier Ewan. Malheureusement, Gaius arrive avec la mauvaise nouvelle de la mort de son patient et Arthur n'a plus aucune preuve. Uther considère avec grand mépris le témoignage de Merlin, simple valet, contre la parole d'un noble chevalier, Valiant. Arthur tente de défendre la crédibilité de Merlin et celui-ci, à son tour, témoigne devant le Roi. Outré d'être interrompu par un simple domestique, Uther ordonne son arrestation immédiate. C'est alors que Valiant intervient, demandant la grâce de Merlin pour une simple méprise ce qui lui vaut instantanément le respect et l'admiration du souverain. Valiant glisse alors habilement au Roi qu'Arthur a certainement usé de ce stratagème pour se soustraire au combat de peur de le perdre. Le jeune Prince est outré, il n'a d'autres choix que de retirer ses accusations. Il présente alors publiquement ses excuses au Chevalier Valiant qui les accepte. Humilié, Arthur se retire dans sa chambre. Merlin se précipite à sa suite mais le Prince est furieux, il considère que c'est de la faute de son valet si son père et toute la Cour le considèrent désormais comme un lâche. Il le congédie froidement, sans l'écouter, alors que Merlin clame qu'il n'a dit que la vérité.

Merlin se rend dans la caverne sous le château, il se confie au Grand Dragon et il lui demande comment il peut protéger quelqu'un qui le déteste. Une fois encore, le captif ne lui répond que par énigme et se contente de lui rappeler qu'on ne peut échapper à son destin. Merlin repart, déçu. Assis sur une marche d'escalier de la cour du château, il cherche désespérément une solution pour aider Arthur, certain qu'il ne pourra pas survivre à son duel avec Valiant. Gwen vient s'asseoir près de lui et l'encourage à prouver à tous qu'il a raison. Pensif, Merlin se lève soudain et se précipite vers une statue représentant un chien. Il emprunte une brouette à Gwen et ramène l'objet en pierre dans la maison de Gaius puis il s'entraîne inlassablement à répéter une formule magique trouvée dans son grimoire et dont l'effet devrait animer la statue. Ses efforts sont vains mais il s'entête.

Morgane se réveille en pleine nuit, elle vient de voir en rêve Arthur se faire tuer par le Chevalier Valiant au cours du tournoi. Perturbée, elle se lève et s'approche de sa fenêtre. Elle découvre alors le Prince qui s'entraîne inlassablement au combat dans la cour du château. Un peu plus tard dans la nuit, Merlin rejoint Arthur dans sa chambre et le supplie de ne pas combattre Valiant. Il lui répète que son adversaire se servira de la magie pour le vaincre. Arthur lui confirme en être conscient mais il se refuse à renoncer au combat, ne voulant pas passer pour un lâche aux yeux de son peuple. Il affrontera Valiant même si la mort l'attend à l'issue de ce duel. Merlin est incrédule devant sa détermination et Arthur lui déclare que c'est son devoir de consentir à ce combat.

L'aube arrive. Merlin, épuisé, articule difficilement une fois encore sa formule magique pour animer la statue... nouvel échec. Alors que Valiant affûte son épée, Arthur se prépare dans sa chambre. Morgane entre et l'aide à fixer une dernière protection, lui révélant qu'elle aidait jadis son père à revêtir son armure. Le jeune Prince la remercie puis se dirige vers la sortie. Plus inquiète qu'elle ne veut l'admettre, Morgane le somme d'être prudent avant qu'il ne franchisse le seuil de sa chambre.

Arthur se présente d'un pas déterminé devant les tribunes. La foule l'acclame à grands cris et à grands renforts d'applaudissements. Il rejoint Valiant qui l'attend debout devant la loge royale où sied le Roi Uther. Les deux adversaires se saluent et le combat s'engage.

Pendant ce temps, dans sa chambre, Merlin répète les yeux fermés la formule magique. Soudain, un aboiement le fait sursauter, il ouvre les yeux et découvre le chien bien vivant. Il a réussi à animer la statue! Fou de joie, il se précipite hors de sa chambre, prend soin de refermer la porte derrière lui et se précipite au pied des remparts où se déroule le tournoi. Quand il y parvient, le combat fait rage entre les deux chevaliers. Aussi habile l'un que l'autre, Valiant et Arthur se battent avec hargne sous les regards inquiets de Gwen et Morgane mais aussi du Roi Uther qui craint sincèrement pour la vie de son fils. Arthur réussit à faire tomber le casque de son adversaire d'un coup d'épée. Dans un geste plein de noblesse, il enlève son propre casque pour se retrouver à égalité avec lui. La foule se déchaîne, acclamant de plus belle le Prince de Camelot. Le combat reprend et cette fois-ci, c'est Valiant qui prend l'avantage: il parvient à faire tomber Arthur et se précipite pour le transpercer de son épée mais le Prince roule sur le côté, évitant ainsi le coup fatal. Gwen et Morgane sont pétrifiées tandis qu'Arthur se relève. Les épées s'entrechoquent à nouveau lorsque Valiant réussit à désarmer Arthur. Immédiatement celui-ci se jette sur son adversaire et commence à l'affronter à mains nues.
Merlin profite d'un moment où les deux adversaires sont bien en vue de tous et, dissimulé à l'abri d'un mur, il prononce sa formule magique. Les deux serpents s'animent alors et sortent du bouclier devant le Prince Arthur, désarmé. La foule pousse des cris de terreur en assistant à la scène tandis qu'Uther constate avec effroi que Valiant a effectivement recours à la magie. Le chevalier félon, se sachant découvert, ordonne à ses reptiles de tuer Arthur. Morgane fait alors preuve d'une grande présence d'esprit, elle s'empare de l'épée du chevalier de Camelot qui se trouve à côté d'elle dans les tribunes, et elle la lance à Arthur qui la rattrape en vol et, d'un seul geste, décapite les deux serpents. Il fait ensuite face à Valiant, déterminé à en finir avec lui. Le combat reprend et bientôt, Arthur tue le chevalier. Debout, la foule acclame son héros. Gwen et Morgane soupirent de soulagement et Uther adresse un bref regard de félicitation à son fils, il est soulagé mais il se refuse à le montrer.

Le soir, le Roi Uther annonce triomphalement l'entrée de son fils dans la salle du banquet : "Le Prince Arthur, votre Champion!". Arthur entre et remonte la haie d'honneur formée par la Cour au bras de Morgane. Elle le félicite et ajoute que ce n'est pas tous les jours qu'une jeune fille a l'occasion de sauver la vie de son Prince. Au lieu de la remercier, Arthur se défend d'avoir été sauvé ni même d'avoir jamais eu besoin d'aide. Vexée, elle l'abandonne au milieu de la salle et s'en va rejoindre Gwen. Arthur se reproche alors de Merlin et, d'un ton innocent, il lui demande de ranger sa chambre, de réparer son armure et bien d'autres corvées. En souriant, le jeune magicien comprend qu'il est réengagé, il est à nouveau le valet du Prince Arthur Pendragon.

 

Écrit par Locksley pour Merlin HypnoSeries.

Episode 1.02 - Le Chevalier Valiant

 

UNE BOUTIQUE SOMBRE
Le Chevalier Valiant entre dans la boutique et se dirige vers l'homme debout derrière le comptoir.
Valiant: Vous avez un bouclier pour moi.
Le marchand le conduit dans l'arrière-boutique et lui présente un bouclier jaune sur lequel sont peints trois serpents verts entremêlés.
Le marchand: Votre habileté à l'épée associée à ce bouclier vous garantit la victoire.
Valiant: Montre-moi son fonctionnement.
Le marchand: Bien sûr. Thara ymbsittendra ofer hronradehyran scolde.
À ces mots les serpents s'animent et commencent à sortir du bouclier.
Le marchand: Quand vous serez en plein tournoi, bloquez votre adversaire sous le bouclier, un serpent frappera... votre adversaire sera paralysé.
Il remet le bouclier au chevalier.
Le marchand: Les serpents sont à vos ordres. Ils exécuteront le moindre de vos ordres.
Valiant (intéressé): N'importe quoi?
Le marchand: Vous n'avez qu'à ordonner.
Valiant (avec un rictus au coin des lèvres): Tuez-le.

CAMELOT
Valiant arrive dans la Cité de Camelot et se présente devant l'homme chargé d'enregistrer les inscriptions au Grand Tournoi.
Valiant: Chevalier Valiant des Îles de l'Ouest. Je viens pour le tournoi.
L'homme: Bienvenue à Camelot.
Pendant ce temps, au pied des remparts, le Prince Arthur est déterminé à s'entrainer au combat contre... Merlin!
Arthur: Prêt ?
Merlin: Qu'est-ce que ça change, si je dis non ?
Arthur: Pas grand-chose.
Arthur commence un enchainement de mouvements avec son épée et le pauvre Merlin a bien du mal à parer les coups.
Arthur: Corps. Bouclier. Bouclier. Tête.
Merlin (inquiet): Tête ?
Arthur: Allez! Tu n'essayes même pas!
Il reprend ses enchainements.
Arthur: Encore une fois. Sur la gauche. Droite. Et gauche. Tête. Allez, j'ai un tournoi à gagner!
Merlin (épuisé et pas du tout rassuré): Peut-on arrêter, s'il vous plaît ?
Arthur: Bouclier. Corps. Bouclier. Bouclier... (puis, en souriant) Tu es courageux. En général, les serviteurs s'écroulent à la première frappe.
Merlin: C'est fini ?
Arthur: C'est l'échauffement! ...(puis, avec un sourire narquois) Comment tu te débrouilles avec une masse ?

MAISON DE GAIUS
Merlin rentre chez Gaius visiblement épuisé. Le médecin ne peut s'empêcher de sourire.
Gaius: Alors... comment s'est passée cette première journée au service d'Arthur ?
Merlin: Vous avez entendu? Ça a été atroce. Et je dois encore apprendre l'étiquette des tournois avant demain matin. Unheran achtun bregdan.
Aussitôt un livre glisse sur la table et s'ouvre à la bonne page devant lui.

Gaius (en fronçant les sourcils): Qu'est-ce que je t'ai dit sur l'usage de la magie ?
Merlin: Si je sentais mes bras, je prendrais ce livre moi-même.
Gaius: Que vais-je faire si tu te fais prendre ?
Merlin: Vous feriez quoi ?
Gaius: Tu vas t'assurer que ça n'arrive pas pour notre bien à tous les deux.
Merlin (découragé): Je sauve Arthur de la mort et je finis serviteur. C'est pas juste.
Gaius: La justice n'entre pas en compte. Ça pourrait même être amusant.
Merlin: En quoi nettoyer les chevaux d'Arthur peut être amusant? Vous verriez toutes mes obligations...
Gaius: On en a tous. Même Arthur.
Merlin: Ça doit être trop dur pour lui. Toutes ces... filles, cette gloire.
Gaius (grave):C'est le futur Roi. Les gens attendent beaucoup de lui. La pression est grande, pour lui.
Merlin (ironique): Comme ça, on est deux.

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR
Merlin aide tant bien que mal le Prince Arthur à revêtir tous les éléments de son armure.
Arthur: Les protections sur les bras. Le haubert sur le torse... (puis, moqueur) Le casque, tu devines ?
Merlin: Celui-là, j'aurais deviné.

MAISON DE GWEN
Gwen explique à Merlin quelles sont les différentes parties qui composent une armure.
Merlin: Pourquoi tu en sais plus que moi?
Gwen (en souriant): Je suis la fille du forgeron. Je sais tout ce qu'il y a à savoir sur les armures,
ce qui est plutôt triste.
Merlin: Non, c'est génial.

AU PIED DES REMPARTS
Merlin aide le Prince Arthur à s'équiper.
Arthur: Tu es conscient que le tournoi débute aujourd'hui ?
Merlin: Oui, Messire. Vous êtes nerveux ?
Arthur (hautain): Jamais.
Merlin (dubitatif): Ah oui ? Quiconque le serait...
Arthur (en s'énervant): Tu vas la fermer ? … Bien.
Merlin: Vous êtes prêt.
Arthur (ironique): Tu n'oublies rien ? … (puis, devant l'air hébété de son valet) Mon épée!
Merlin: Désolé. Vous en aurez sûrement besoin.
Arthur s'éloigne pour rejoindre les autres chevaliers.
Merlin (à lui-même): Ça s'est bien passé!

Le Roi Uther s'adresse aux chevaliers rassemblés pour le tournoi devant le peuple de Camelot installé dans des tribunes au pied des remparts de la Cité.

Roi Uther: Chevaliers du Royaume, c'est un grand honneur de vous accueillir au tournoi de Camelot. Pendant les trois jours qui viennent, votre bravoure sera mise à l'épreuve, ainsi que vos talents de guerriers. Bien sûr vous affronterez le  champion en titre, mon fils, le Prince Arthur. Un seul d'entre vous recevra  l'honneur d'être couronné champion. Ce dernier recevra mille pièces d'or.
C'est au combat que l'on découvre la véritable nature d'un chevalier, qu'il soit un guerrier ou un lâche. Que le tournoi commence !
Il se rapproche ensuite de son fils et lui glisse à voix basse.
Roi Uther: Je suis sûr que je vais être fier de toi.

Le tournoi commence. Arthur affronte son premier adversaire et sort vainqueur du combat sous les acclamations de la foule en délire et les applaudissement de Gwen et Morgane assises au premier rang. Le Roi Uther, installé dans la loge royale, approuve silencieusement, satisfait de cette première victoire. À l'issue de cette première journée, Valiant est lui aussi sélectionné pour la suite du tournoi. Son habileté au combat n'a échappé ni à Merlin, ni à Arthur.
Merlin (à Arthur): Le chevalier Valiant a l'air de savoir se servir d'une épée...
Valiant se présente face à Arthur.
Valiant: Puis-je vous présenter mes félicitations pour vos victoires ?
Arthur: De même.
Valiant: J'espère vous voir à la réception.
Alors qu'il s'éloigne, Merlin le regarde avec méfiance.
Merlin (à voix basse): Raclure...
Arthur (à Merlin): Pour demain, il faudra réparer mon bouclier, laver ma tunique et mes bottes, aiguiser mon épée et polir ma cotte de mailles.

MAISON DE GAIUS
Allongé sur son lit, Merlin parcourt son grimoire tandis que les affaires d'Arthur se nettoient et se réparent toutes seules grâce à un sortilège. Gaius entre dans la chambre et fronce les sourcils d'un air désapprobateur.
Gaius: Tu utilises encore la magie ? … (Merlin hoche négativement la tête) Explique-moi ça, alors... (silence) ...J'étais venu te dire que le souper est servi.

GRANDE SALLE DU CHÂTEAU
Conviés par le Roi Uther, les chevaliers défilent un par un devant lui pour lui être présentés.
Le héraut: Le Chevalier Valiant des Îles de l'Ouest, Monseigneur.
Roi Uther: Je vous ai vu combattre, aujourd'hui. Vous avez un style très agressif.
Valiant: Vous l'avez dit, "La défaite, c'est la disgrâce."
Roi Uther (enthousiaste): On ne peut plus d'accord! … (puis, se retournant vers Morgane debout à ses côtés) Chevalier Valiant, puis-je vous présenter Lady Morgane, ma pupille.
Valiant (en s'inclinant respectueusement): Madame.
Morgane (très souriante): Je vous ai vu combattre, aujourd'hui.
Valiant: Je vous ai vu regarder....Le gagnant du tournoi aura l'honneur d'accompagner Madame aux célébrations ?
Morgane: En effet.
Valiant: Alors, je ferai tout pour gagner... (il s'incline à nouveau) Madame.
Arthur se présente à son tour devant son père comme n'importe quel autre concurrent.
Roi Uther: Arthur...
Arthur: Père.... (puis, il s'avance vers Morgane) Ils sont tous impressionnés par Valiant.
Morgane (en souriant): Il n'y a pas qu'eux... Vous n'êtes pas jaloux ?
Arthur (piqué au vif): De quoi serais-je jaloux ?
Il s'éloigne tandis que Morgane se retourne vers Gwen.
Morgane: Arthur est vraiment agaçant, non ? Pourvu que le chevalier Valiant gagne le tournoi.
Gwen: Vous ne le pensez pas.
Morgane: Mais si.

SOUS UNE TENTE DRESSÉE POUR LE TOURNOI
Merlin se rend à l'armurerie du tournoi pour y chercher l'équipement d'Arthur. Il entend alors d'étranges sifflements.
Merlin: Il y a quelqu'un ?
N'obtenant pas de réponse, il se rapproche du bouclier de Valiant d'où semble provenir le bruit. En s'agenouillant pour l'examiner, il lui semble l'espace d'un instant que l'œil d'un des serpents peints s'allume. Lorsqu'il s'apprête à le toucher, le Chevalier Valiant arrive et le surprend.

Valiant (méfiant): Je peux t'aider, mon garçon ?
Merlin: C'est bon. Je rassemblais l'armure de mon maître.
Valiant: Tu ferais mieux d'y aller.
Merlin: Sans problème.
Merlin sort.

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR
C'est le deuxième jour du tournoi. Merlin aide une fois de plus Arthur à revêtir son armure. Le Prince note l'état remarquable de son équipement.
Arthur (surpris mais satisfait): Tu as fait ça tout seul ?
Merlin: Oui, Monsieur.
Arthur: Voyons voir si tu peux m'équiper sans rien oublier.
Merlin s'exécute, il est bien plus habile que la veille.
Arthur: C'était beaucoup mieux. (puis, se rendant compte qu'il vient de faire un compliment à Merlin, il reprend) Enfin, ça pouvait pas être pire.
Merlin (ravi): J'apprends vite!
Arthur: J'espère pour toi que oui.
Le Prince Arthur s'éloigne pour rejoindre le tournoi.
Merlin: Bonne chance...

AU PIED DES REMPARTS
Merlin observe le déroulement du tournoi en souriant. Gaius arrive et remarque que le jeune magicien regarde avec intérêt Valiant combattre.
Gaius: Mon imagination me joue des tours ou tu commences à y prendre goût ?
Merlin: Ce n'est pas un calvaire permanent....
Valiant réussit à coincer son adversaire, le Chevalier Ewan, sous son bouclier. Il fait alors appel à la magie et anime ses serpents.
Valiant: Attaquez-le. Attaquez.
Cachés sous le bouclier, les reptiles mordent Ewan qui s'effondre pusi ils regagnent le bouclier. Valiant se relève, vainqueur.
Merlin (inquiet): Il a l'air salement touché.

MAISON DE GAIUS
Le Chevalier Ewan est allongé sur un lit, inconscient. Gaius est à son chevet.
Merlin: Comment va-t-il ?
Gaius (préoccupé): C'est bizarre. Regarde. Tu vois ces deux blessures ? … (il lui désigne deux petites marques dans le cas d'Ewan) On dirait une morsure de serpent.
Merlin (surpris): Comment ça aurait pu arriver ? Il a été blessé dans un duel à l'épée.
Gaius: Les symptômes correspondent à un empoisonnement. Faible pouls, fièvre, paralysie.
Merlin: Vous pouvez le guérir ?
Gaius: Si un serpent l'a mordu, je dois extraire le venin du serpent qui l'a mordu pour faire un antidote.
Merlin: Et si on ne lui donne pas l'antidote ?
Gaius (grave): Je ne pourrai rien de plus pour lui. Il mourra.
Merlin (pensif): Il combattait le chevalier Valiant.
Gaius: Comment ?
Merlin: Rien.
Gaius: C'est l'heure du dîner.
Mais Merlin vient de repenser à ce qui s'est passé dans l'armurerie le matin et il est déjà parti.

CHÂTEAU DE CAMELOT
Merlin se poste discrètement dans le château aux abords de la chambre de Valiant. Quand celui-ci rentre, Merlin entrouvre silencieusement la porte et découvre avec stupeur le chevalier en train de donner des souris en nourriture aux serpents tout droit sortis du bouclier! Merlin repart immédiatement chez Gaius lui rapporter ce qu'il a vu.
Merlin: Je viens de voir l'un des serpents du bouclier de Valiant prendre vie. Il utilise la magie.
Gaius: Tu en es sûr ?
Merlin: Le serpent a avalé une souris d'une seule bouchée.... Ewan combattait Valiant quand il s'est écroulé. C'est forcément un des serpents du bouclier. Je dois le dire à Arthur.
Gaius: Tu es absolument sûr de toi ?
Merlin (un peu vexé): Je sais reconnaître la magie.
Gaius: Peut-être. Mais quelle preuve as-tu ?
Merlin: Vous ne me croyez pas ?
Gaius: J'ai peur que tu t'attires des ennuis. Comment expliquer ta présence...
Merlin: Quelle importance ? Il utilise la magie pour tricher dans un tournoi !
Gaius: Mais tu ne peux pas accuser un chevalier sans preuve, car pour le Roi ta parole ne vaut rien face à celle d'un chevalier.
Merlin (outré): Ma parole ne vaut rien ?
Gaius: En ce qui concerne le Roi, quasiment. C'est comme ça.
Dépité, Merlin renonce et regagne sa chambre.

AU PIED DES REMPARTS
Le jour s'est levé. Arthur observe son prochain adversaire, un chevalier bien plus grand et bien plus costaud que lui.
Merlin: Vous allez combattre ça ?
Arthur: Oui, et il est fort comme un ours. Mais il est lent...
Merlin (en souriant): Et vous rapide!
Arthur: Exactement.
Merlin: Vous ne vous inquiétez pas ?
Gaius s'approche de Merlin alors qu'Arthur s'en va combattre.
Gaius: Comment ça se passe ?
Merlin (sur la défensive): Bien. Je fais ce qu'on me demande et m'occupe de mes affaires... (il voit qu'Arthur vient de gagner son combat) Valiant combattra Arthur en finale. Il utilisera le bouclier pour le tuer.
Gaius: Concernant ce que je t'ai dit hier, Uther ne nous écoutera pas. Mais tu as raison. On ne peut pas laisser Valiant s'en sortir comme ça.
Merlin (désolé): On n'a aucune preuve.
Gaius: Si on pouvait guérir Ewan, il pourrait dire au Roi que Valiant a usé de magie. Le Roi croirait un autre chevalier. Mais se procurer l'antidote, ça, c'est une autre histoire.

GRANDE SALLE DU CHÂTEAU
Les Chevaliers sont une fois de plus réunis pour assister au banquet donné par le Roi Uther.
Ensemble: Longue vie à Valiant !
Roi Uther: Messire Valiant, vous pensez avoir une chance de battre mon fils ?
Valiant: C'est un grand guerrier, Monseigneur. J'espère me montrer à la hauteur.
Roi Uther: Vous devriez rester à Camelot après le tournoi. J'ai besoin de chevaliers de votre trempe.
Valiant: J'en serais honoré.
Alors que le Roi est enchanté par cette réponse, le visage d'Arthur s'assombrit.

MAISON DE GAIUS
Gaius: J'ai commencé à préparer l'antidote.
Merlin: Je vais tout dire à Arthur.
Gaius (en acquiesçant): Tu auras besoin de ça. Ce que tu as fait est très brave.

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR
Alors qu'Arthur est en train de diner, Merlin lui rapporte tout ce qu'il sait. Le Prince désigne en la tête de serpent posée sur la table
Arthur (dubitatif): Toi ? Toi, tu lui as coupé la tête ?
Merlin: Ewan a été mordu par un serpent du bouclier de Valiant. Gaius vos montrera ses blessures au cou, là où le serpent l'a mordu. Ewan avait pris le dessus, il a été obligé de tricher !
Arthur: Valiant n'userait pas de magie ici.
Merlin: Ewan était écrasé sous son bouclier, personne n'a vu le serpent le mordre.
Arthur: Je ne l'aime pas, mais ça ne veut pas dire qu'il triche.
Merlin: Gaius prépare un antidote au venin. Quand Ewan sera conscient, il vous dira ce qui s'est passé. Si vous combattez Valiant en finale, il utilisera son bouclier contre vous!... (Arthur ne semble toujours pas convaincu) Regardez ! Vous avez déjà vu ce genre de serpent à Camelot? ...(Arthur semble interpelé en regardant de plus près la tête de l'animal) Je sais, je ne suis qu'un serviteur et ma parole n'a aucune valeur. Je ne vous mentirais pas.
Arthur: Je veux que tu me jures que ce que tu dis est vrai.
Merlin (sans hésiter): C'est la vérité, je le jure.
Arthur: Alors, je te crois.

MAISON DE GAIUS
Ewan vient de reprendre connaissance.
Gaius (soulagé): Bonjour.
Ewan: Il y avait un serpent sur son bouclier...Il a pris vie.
Gaius acquiesce.
Gaius: Vous êtes faible. Le venin du serpent est encore dans votre organisme.
Ewan: Je dois prévenir Arthur.
Gaius: Arthur sait déjà. Il a demandé une audience auprès du Roi. Ils vont vouloir vous parler.
Reposez-vous. Conservez vos forces.... J'ai besoin d'herbes. Je reviens.
Gaius sort de la maison tandis qu'Ewan reste allongé en attendant son retour. Dès que le médecin est sorti, l'un des serpents de Valiant se faufile jusqu'au lit du blessé, s'enfile sous ses draps et le mord mortellement.

GRANDE SALLE DU CHÂTEAU
Toute la Cour est rassemblée, Arthur s'avance vers son père.
Roi Uther: Pourquoi avoir convoqué la Cour ?
Arthur: Je pense que le Chevalier Valiant utilise un bouclier magique pour tricher au tournoi.
Surpris, Uther se retourne vers Valiant qui vient d'arriver escorté par deux chevaliers.
Roi Uther: Qu'avez-vous à répondre ?
Valiant: C'est ridicule. Je n'ai jamais usé de magie. Votre fils a-t-il la moindre preuve pouvant appuyer ses accusations ?
Roi Uther (à Arthur): Tu as des preuves ?
Arthur: Oui.

MAISON DE GAIUS
Gaius revient chez lui, il s'apprête à donner un remède à Ewan.
Gaius: Désolé, cette potion va voir le goût de vase, mais elle vous remettra sur pieds.
Il se rend compte que son patient ne répond pas et s'approche.
Gaius: Ewan ?
Le médecin constate avec tristesse que le Chevalier Ewan est mort.

GRANDE SALLE DU CHÂTEAU
Pendant ce temps, au château, l'audience se poursuit.
Roi Uther (à Valiant): Montrez-moi ce bouclier.
Merlin (inquiet, à voix basse à Arthur):Qu'il ne s'approche pas.
Arthur: Attention, Monseigneur.
Le Roi examine le bouclier qui semble tout à fait normal. Arthur se retourne vers Merlin.
Arthur (à voix basse): Il nous faut Ewan. Va voir ce qui se passe.
Valiant: Vous voyez, Monseigneur, c'est un bouclier ordinaire.
Arthur: Il ne va pas laisser les serpents prendre vie.
Roi Uther: Alors, comment savoir si ce que tu dis est vrai ?
Gaius vient d'entrer, il s'entretient à voix basse avec Merlin.
Arthur: J'ai un témoin. Le Chevalier Ewan a été mordu par l'un des serpents du bouclier. Son venin l'a rendu gravement malade. Néanmoins, il a reçu un antidote. Il confirmera que le Chevalier Valiant use de magie.
Roi Uther: Où est ce témoin ?
Arthur (embarrassé): Il devrait être là... (il se retourne vers Merlin) Où est Ewan ?
Merlin (désolé): Il est mort.
Roi Uther (impatient): J'attends !
Arthur: Désolé, le témoin est mort.
Roi Uther: Tu n'as donc aucune preuve pour étayer ces allégations ? ...(Arthur est atterré) As-tu vu Valiant user de magie ?
Arthur: Mais mon serviteur pensait...
Roi Uther (outré): Ton serviteur ? Tu lances d'outrageuses accusations à l'encontre d'un chevalier
sur la parole de ton serviteur ?
Arthur (sans hésiter): Je pense qu'il dit la vérité.
Valiant: Monseigneur, vais-je être jugé pour des rumeurs issues d'un gamin ?
Merlin: J'ai vu ces choses prendre vie!
Roi Uther (méprisant): Comment oses-tu intervenir ! (il se tourne vers ses gardes) Gardes !
Deux gardes arrêtent aussitôt Merlin.
Arthur: Monseigneur...
Valiant: Attendez. Je suis sûr qu'il fait une sincère erreur. Je ne voudrais pas qu'il soit puni par ma faute.
Roi Uther (à Arthur): Tu vois ? Voici le comportement d'un véritable chevalier: galanterie et honneur.
Valiant: Si votre fils fait ses accusations car il a peur de me combattre, j'accepterai gracieusement son forfait.
Roi Uther (méprisant): C'est donc ça ? Tu veux abandonner le tournoi ?
Arthur ne sait que répondre tant il est sous le choc des insinuations de Valiant, il se retrouve pris au piège devant toute la Cour qui le dévisage d'un air désapprobateur.
Roi Uther: Que vais-je faire de ces accusations ?
Arthur: Manifestement, il y a eu méprise. Je retire l'allégation à l'encontre du Chevalier Valiant.
Il se présente face à Valiant.
Arthur: Veuillez accepter mes excuses.
Valiant: Acceptées.
Humilié, Arthur se retire, Merlin sur ses talons.

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR
Arthur (furieux): Je t'ai cru, je t'ai fait confiance et tu m'as fait passer pour... le dernier des imbéciles!
Merlin (désolé): Ça s'est pas passé comme prévu...
Arthur (hors de lui): "Pas passé comme prévu" ? Mon père et toute la Cour pensent que je suis un lâche! Tu m'as humilié !
Merlin: On peut encore confondre Valiant.
Arthur (froidement): Je me passerai de tes services à l'avenir.
Merlin (stupéfait): Vous me virez ?
Arthur: Il me faut un serviteur de confiance.
Merlin: Je le suis!
Arthur: Regarde où ça m'a mené. Hors de ma vue !

GROTTE SOUS LE CHÂTEAU DE CAMELOT
En s'éclairant d'une torche, Merlin descend l'escalier qui mène à la grotte où est enchainé le Grand Dragon. Arrivé en bas, il ne le trouve pas.
Merlin: Où es-tu ? ...(silence)... Je suis venu vous dire... quoi que vous pensiez de ma destinée et des choses que je suis sensé accomplir, vous faites erreur sur la personne ...(silence)... C'est tout ...(silence)... Au revoir.
Le Grand Dragon se décide enfin à se montrer. Il vient se poser sur le rocher face à Merlin.
Grand Dragon: Il n'est pas si simple de se soustraire à sa destinée.
Merlin: Comment ma destinée pourrait être de protéger quelqu'un qui me hait ?
Grand Dragon: Une moitié ne peut vraiment haïr ce qui la complète. Très bientôt, vous l'apprendrez.
Merlin: Génial ! J'attendais que ça, une devinette !
Grand Dragon: La voie d'Arthur et la vôtre sont liées, c'est la vérité.
Merlin: Qu'est-ce que ça veut dire ?
Grand Dragon: Vous savez, jeune sorcier, ce n'est pas la fin... mais le commencement.
Merlin: Répondez-moi clairement !
Mais le Grand Dragon s'est déjà envolé sans plus d'explication.

COUR DU CHÂTEAU DE CAMELOT
Assis sur une marche d'escalier, Merlin est pensif, il cherche désespérément une solution. Gwen s'approche et vient s'assoir à côté de lui.
Gwen: Ça va ?... C'est vrai, Valiant utilise la magie ? Tu vas faire quoi ?
Merlin: Pourquoi tout le monde croit que c'est à moi de faire quelque chose ?
Gwen: Parce que c'est le cas. N'est-ce pas ? Tu dois montrer à tout le monde que tu avais raison et eux tort.
Merlin: Et je fais comment ?
Gwen: Je ne sais pas.
Le regard de Merlin se porte soudain sur une statue en pierre représentant un chien.
Merlin: Je sais !
Il se précipite pour l'examiner de plus près.
Gwen (incrédule): Où vas-tu ?
Merlin (se retournant vers elle): Tu as une brouette ?

MAISON DE GAIUS
Merlin entre chez Gaius, poussant devant lui la brouette dans laquelle il a installé la statue du chien.
Gaius (surpris): Qu'est-ce que tu fais avec ça ?
Merlin: Ils vont tous voir les serpents de leurs propres yeux.
Il s'enferme dans sa chambre, dépose la statue sur le plancher puis se précipite sur son grimoire. Quand il a trouvé la page qui l'intéressait, il commence à répéter une formule magique.
Merlin: Bebay odothay... Bebay odothay arisan quickum.... (en changeant de ton) Bebay odothay arisan quickum.... (en élevant le ton) Bebay odothay arisan quickum ! Bebay odothay arisan quickum !
Malheureusement, rien ne se passe.


CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR
Merlin rejoint le Prince Arthur dans sa chambre.
Arthur: Je croyais t'avoir dit de déguerpir.
Merlin: Ne combattez pas Valiant, demain... Il utilisera le bouclier contre vous.
Arthur: Je sais.
Merlin: Alors, abandonnez! ... Vous devez abandonner.
Arthur: Tu comprends pas ? Je ne peux pas abandonner. Les gens attendent que je me batte. Comment mener des hommes au combat si je suis un lâche ?
Merlin: Valiant va vous tuer. Allez-y et vous mourez.
Arthur: Alors, je mourrai.
Merlin (sidéré par sa détermination): Qu'est-ce qui vous pousse à aller combattre ?
Arthur: Je dois le faire. C'est mon devoir.

MAISON DE GAIUS
De retour chez Gaius, Merlin récite inlassablement sa formule magique devant la statue de chien jusqu'à être complètement épuisé.
Merlin: Bebay odothay... arisan quickum.

CHAMBRE DU PRINCE ARTHUR
Le matin de la finale, alors qu'un serviteur aide Arthur à revêtir son armure, Morgane entre et lui fait signe de sortir. Elle s'empare d'un des derniers accessoires et entreprend de le fixer.
Morgane (doucement, à Arthur): Vous permettez? J'aidais mon père avec son armure.
Arthur: Merci...
Elle finit de l'équiper. Inquiète mais se refusant à l'avouer, Morgane regarde Arthur s'éloigner. Elle l'interpèle avant qu'il ne franchisse le seuil de sa chambre.
Morgane: Faites attention.
Arthur: À tout à l'heure, au banquet.
Il quitte la chambre.

MAISON DE GAIUS
Merlin, les yeux fermés et à moitié endormi, répète toujours sa formule magique.
Merlin: Bebay odothay arisan quickum.
Soudain, il ouvre les yeux, réveillé par les aboiements du chien.

Merlin: J'ai réussi !
Il se précipite hors de sa chambre et referme la porte derrière lui.
Gaius: Arthur combat Valiant.
Merlin: Je sais, j'y vais! … Surtout, n'allez pas dans ma chambre. On verra ça plus tard.
Alors qu'il s'en va, le médecin cède à sa curiosité et entrouvre la porte de la chambre de Merlin avant de la refermer très vite en voyant le chien courir vers lui.

AU PIED DES REMPARTS
Merlin a rejoint le tournoi. le combat fait rage entre les deux chevaliers. Aussi habile l'un que l'autre, Valiant et Arthur se battent avec hargne sous les regards inquiets de Gwen et Morgane mais aussi du Roi Uther qui craint sincèrement pour la vie de son fils. Arthur réussit à faire tomber le casque de son adversaire d'un coup d'épée. Dans un geste plein de noblesse, il enlève son propre casque pour se retrouver à égalité avec lui. La foule se déchaîne, acclamant de plus belle le Prince de Camelot. Le combat reprend et cette fois-ci, c'est Valiant qui prend l'avantage: il parvient à faire tomber Arthur et se précipite pour le transpercer de son épée mais le Prince roule sur le côté, évitant ainsi le coup fatal. Gwen et Morgane sont pétrifiées tandis qu'Arthur se relève. Les épées s'entrechoquent à nouveau lorsque Valiant réussit à désarmer Arthur. Immédiatement celui-ci se jette sur son adversaire et commence à l'affronter à mains nues. Merlin profite d'un moment où les deux adversaires sont bien en vue de tous et, dissimulé à l'abri d'un mur, il prononce sa formule magique. Les deux serpents s'animent alors et sortent du bouclier devant le Prince Arthur, désarmé.
Valiant: Qu'est-ce que vous faites ? Je vous ai pas invoqués !
Arthur (à la foule et à son père): Il utilise la magie! ...(puis, à Valiant) Maintenant, tout le monde sait qui tu es.
Valiant (aux serpents): Tuez-le !
Les reptiles s'avancent vers le Prince. Morgane s'empare de l'épée du chevalier de Camelot qui se trouve à côté d'elle dans les tribunes, et elle la lance à Arthur qui la rattrape en vol et, d'un seul geste, décapite les deux serpents. Il fait ensuite face à Valiant, déterminé à en finir avec lui. Le combat reprend et bientôt, Arthur tue le chevalier. Debout, la foule acclame son héros. Gwen et Morgane soupirent de soulagement et Uther adresse un bref regard de félicitation à son fils, il est soulagé mais il se refuse à le montrer.
Merlin (à lui-même): Je vais aller au banquet, finalement.

GRANDE SALLE DU CHÂTEAU
Avec beaucoup de fierté dans le ton, le Roi Uther annonce triomphalement l'arrivée d'Arthur à la Cour.
Roi Uther: Honorables invités, voici le Prince Arthur, votre champion.
Arthur fait son entrée et s'approche de Morgane, debout à l'entrée, tandis que les membres de la Cour forment une haie d'honneur.
Arthur (lui offrant son bras): Madame.
Morgane (acceptant son bras en souriant): Mon champion.
Ils se dirigent vers le banquet en passant au milieu de la haie d'honneur. Merlin et Gaius les observent.
Merlin: Vous voyez, toutes les filles et la gloire sont pour lui.
Gaius (en souriant): Et il ne doit tout ça qu'à toi.
Morgane (à Arthur):Votre père s'est excusé de ne pas vous avoir cru ?
Arthur: Il ne s'excuse jamais... Vous n'êtes pas trop déçue que Valiant ne vous accompagne pas ?
Morgane: Au final, il n'avait pas l'étoffe des champions.
Arthur: Une sacrée finale de tournoi...
Morgane (en souriant): Ça c'est sûr. C'est pas tous les jours qu'une jeune fille sauve son prince.
Arthur: Je n'avais pas vraiment besoin d'être "sauvé". Je m'en serais sorti de toute façon.
Morgane (irritée): Vous êtes trop fier pour admettre avoir été sauvé par une fille!
Arthur (de mauvaise foi): Parce que ça n'est pas arrivé.
Morgane (froissée): Vous savez, j'aurai préféré que Valiant m'accompagne!
Arthur: Moi aussi! Je n'aurai pas eu à vous écouter!
Morgane: Bien.
Arthur: Bien.
Ils se séparent, en froid. Morgane rejoint Gwen tandis qu'Arthur se rapproche de Merlin.
Arthur (à Merlin): Tu as entendu Morgane ? Elle dit qu'elle m'a sauvé. Comme si j'avais besoin d'aide ! … (il dévisage ensuite Merlin) Sache que j'ai fait une erreur. C'était injuste de te virer.
Merlin: Ne vous en faites pas. Payez-moi un verre et on est quitte.
Arthur (en grimaçant): Je ne peux pas être vu à payer un verre à mon serviteur.
Merlin: Votre serviteur ? Vous m'avez viré!
Arthur: Je te réembauche. Mes quartiers sont en désordre, mes vêtements doivent être lavés, mon armure réparée, mes bottes nettoyées, mes chiens doivent être entraînés. Ma cheminée doit être ramonée, mon lit changé et il faut que quelqu'un nettoie mes écuries.

*** Fin de l'épisode ***

 

Écrit par fanmerlin pour Merlin HypnoSeries.

[Ce script a été réalisé grâce au travail de Lika_mikala sur LJ, nous la remercions de nous avoir autorisés à reprendre son texte.

We are very grateful to Lika_mikala for allowing us to use her work. Thanks]

Episode 1.01 – Valiant

“In a land of myth and a time of magic, the destiny of a great kingdom rests on the shoulders of a young boy. His name: Merlin.”

 

Western isles, shop

Knight Valiant enters a shady shop.

Valiant: I understand you have a shield for me.

The merchant, Devlin, motions for him to come behind the counter.

Devlin: With your sword craft and this shield, I guarantee you will win.

Valiant: Show me how it works.

Devlin: Certainly. Tharanai im bis entra ofra honra stolle.

Snakes slither out of the shield.

Devlin: When you're competing in the tournament, you pin your opponent under the shield, a snake strikes. Your opponent will be paralysed.

Devlin hands him the shield.

Devlin: The snakes are now under your command. They will do anything that you tell them to do.

Valiant: Anything?

Devlin: Just say the word.

They both laugh darkly.

Valiant: Kill him.

A snake strikes Devlin. Valiant rides for Camelot and places his helmet and seal on the registration table.

Valiant: Knight Valiant of the Western Isles. I'm here for the tournament.

Steward: Welcome to Camelot.

 

Outside castle ramparts

Arthur trains in his standard armour with no helmet. Merlin wears armour with a helmet and shield.

Arthur: Ready?

Merlin: Would it make any difference if I said no?

Arthur: Not really.

Merlin draws his sword. Arthur attacks.

Arthur: Body. Shield. Body. Shield.

Merlin: Shield.

Arthur: Head.

Merlin: Head? Ow.

Arthur: Come on, Merlin. You're not even trying.

Arthur tags Merlin in the back.

Merlin: I know. Ah.

Arthur: Once more.

Merlin: Oh, no.

Arthur: To the left. To the right. And left. Head.

Merlin: Ow!

Arthur: Come on, Merlin! I've got a tournament to win.

Merlin: Can we stop now, please? Ow! Shield. Body.

Arthur: Shield.

Merlin: Shield. Ah.

Arthur hits him in the head.

Merlin: Ow.

Merlin topples over backwards and his helmet rolls off.

Arthur: You're braver than you look. Most servants collapse after the first blow.

Merlin: Is it over?

Arthur: That was just the warm up. How's your mace work coming along?

Merlin sighs.

 

Gaius’s chambers

Merlin walks in, losing his armour as he goes.

Gaius (chuckle): So, how was your first day as Arthur's servant?

Merlin taps his head.

Merlin: Do you hear clanging?

Merlin sits at the table wearing his tunic. Gaius massages Merlin's shoulders.

Merlin: Ah! It was horrible. Ahh, and I've still got to learn all about tournament etiquette by the morning. onhríne achtung bregdan.

A book slides to Merlin on the table and opens up.

Gaius: Oi!

Gaius slaps the back of Merlin's head.

Gaius: What've I told you about using magic like this?

Merlin: If I could actually feel my arms, I'd pick up the book myself.

Gaius: Never mind your arms. What do I do if you get caught?

Merlin: What would you do?

Gaius: Well you just make sure it doesn't happen, for both our sakes.

Gaius goes back to treating Merlin's shoulders.

Merlin: Ah! I save Arthur from being killed and I end up as a servant. How is that fair?

Gaius: I'm not sure fairness comes into it. You never know, it might be fun.

Merlin (scoff): You think mucking out Arthur's horses is going to be fun? You should hear my list of duties.

Gaius: We all have our duties. Even Arthur.

Merlin: It must be so tough for him with all the girls and the glory.

Gaius: He is a future king. People expect so much of him. He's under a lot of pressure.

Merlin: Ah! That makes two of us.

 

Gwen’s house

Merlin brings Arthur's armour to Gwen's house. Merlin's dressed in the armour.

Gwen: So, you've got voiders on the arms.

Merlin: Mm-mmm.

Gwen: The hauberk goes over your chest.

Merlin: The chest. The arms. The chest.

Gwen: I guess you know what to do with the helmet.

Merlin: Erm, yeah. Yeah, that was the only bit I'd figured out.

Gwen giggles. Merlin puts the helmet on.

Merlin: How come you're so much better at this than me?

Gwen: I'm the blacksmith's daughter. I know pretty much everything there is to know about armour, which is actually kind of sad.

Merlin: No, it's brilliant!

 

Training grounds

Merlin struggles to get the vambrace on Arthur's lower arm.

Arthur: You do know the tournament starts today?

Merlin: Yes, Sire.

Merlin fixes the buckle on the gorget.

Merlin: You nervous?

Arthur: I don't get nervous.

Merlin: Really? I thought everyone got nervous.

Arthur: Will you shut up!

Merlin grabs Arthur's cape, ties it on him, and hands Arthur his helmet.

Merlin: Great, yeah. I think you're all set.

Arthur: Aren't you forgetting something? My sword.

Merlin: Oh, yeah. Yeah, sorry. Guess, uh, you'll be needing that.

Arthur grabs the sword and marches off.

Merlin: That went well.

 

Tournament grounds

Gwen and Morgana sit excitedly in the stands of the tournament grounds as the competitors enter the arena. Merlin peeks around the entrance as Uther struts past the front line of knights.

Uther: Knights of the realm, it's a great honour to welcome you to a tournament at Camelot. Over the next three days, you will come to put your bravery to the test, your skills as warriors, and of course, to challenge the reigning champion, my son, Prince Arthur. Only one can have the honour of being crowned champion, and he will receive a prize of 1,000 gold pieces.

A box is opened revealing the gold.

Uther: It is in combat that we learn a knight's true nature, whether he is indeed a warrior or a coward. The tournament begins!

The crowd cheers. The knights exit the arena. Uther stops by Arthur on his way to the stands.

Uther: I trust you will make me proud.

Uther slaps his back. Guards take Arthur and the other knight's capes, and they put on helmets. Crowd cheers. Gwen whoops. Arthur and the knight fight.

Merlin: Yeah! Come on!

Arthur wins. The crowd cheers.

Merlin: Yeah!

Valiant wins his bout. Other knights compete. Arthur and Merlin watch Valiant fighting.

Merlin: Knight Valiant looks pretty handy with a sword.

Valiant exits the arena and stops near Arthur.

Valiant: May I offer my congratulations on your victories today?

Arthur: Likewise.

Valiant: I hope to see you at the reception this evening.

Valiant leaves with his servant.

Merlin: Creep.

Arthur and Merlin snort.

Arthur: Uh, for tomorrow you need to repair my shield, wash my tunic, clean my boots, sharpen my sword, and polish my chainmail.

 

Merlin's chamber

Arthur’s entire checklist is magically being done while Merlin reads the magic book. Gaius enters and all of the objects drop.

Gaius: Are you using magic again?

Merlin: No.

Gaius: What's all this, then?

Merlin shrugs.

Gaius: I just came to tell you that supper's ready.

 

Throne room

The tournament knights queue up to meet Uther and Lady Morgana.

Valiant: Knight Valiant of the Western Isles, My Lord.

Uther: I saw you fighting today. You have a very aggressive style.

Valiant: Well, as My Lord said, "To lose is to be disgraced."

Uther: I couldn't agree more. Knight Valiant, may I present the Lady Morgana, my ward.

Valiant bows to kiss Morgana's hand while Arthur looks on with a wry grin.

Valiant: My Lady.

Morgana: I saw you competing today.

Valiant: I saw you watching. I understand the tournament champion has the honour of escorting My Lady to the feast.

Morgana: That's correct.

Valiant: Then I will give everything to win the tournament.

Morgana smiles and nods to him, Valiant nods back.

Valiant: My Lady.

Valiant walks over to shake hands with other knights, Morgana and Gwen watch him. Arthur bows to his father.

Uther: Arthur.

Arthur: Father.

Arthur looks over at Valiant before walking to Morgana.

Morgana: They all seem rather impressed by Knight Valiant.

Arthur: They're not the only ones.

Morgana: You're not jealous, are you?

Arthur: I don't see there's anything to be jealous of.

Morgana's smile fades. Arthur walks on.

Morgana: Could Arthur be any more annoying? I so hope Knight Valiant win the tournament.

Gwen: You don't really mean that.

Morgana: Yes, I do.

 

Castle – Armoury  

Merlin hears a hissing sound.

Merlin: Hello? Is there someone there?

Merlin finds Valiant's shield and sees one of the snake eyes blink. he moves to touch it when someone puts a sword to his chest. Merlin gets up.

Valiant: Can I help you with something, boy?

Merlin: Nope. I'm good. I, I was just...I was, erm, gathering my master's armour.

Valiant: Then you'd best be on your way.

Merlin: Right, yeah. No problem.

Merlin picks up the armour and stumbles on his way out.

 

Arthur's Chambers

Arthur's armour is laid out on the table. Arthur enters, dressed in his gambeson.

Arthur: You did all this on your own?

Merlin: Yes, Sire.

Arthur: Now let's see if you can get me into it without forgetting anything.

Merlin puts on Arthur's hauberk and coat, followed by the gorget, vambraces, pauldron, and couter. Next: his mail coif, belt, sword belt, dagger, and sword. Merlin hands Arthur his helmet.

Arthur: That was much better. Not that it could have got any worse.

Merlin: I'm a fast learner.

Arthur: I hope, for you sake, that's true.

Merlin: Good luck.

 

Tournament grounds

Arthur walks into the arena and acknowledges the crowd. Merlin watches from the entrance.

Gaius: Is it my imagination, or are you beginning to enjoy yourself?

Merlin: It...

Merlin sighs.

Merlin: It isn't totally horrible all the time.

Arthur fights his opponent.

Merlin: Yes!

Merlin claps enthusiastically. Valiant fights in the arena. He knocks down Sir Ewan, whose helm rolls off. Valiant pins him down with his shield.

Valiant: Strike him.

Serpents come out of Valiant shield.

Valiant: Strike him!

Serpent bites Sir Ewan. Valiant hits him and stands up. Crowd cheers. Arthur and Merlin see Sir Ewan just lying there.

Merlin: I think he's badly hurt.

Gaius enters the arena with his medical bag.

 

Gaius’s chambers

Merlin enters and puts down Arthur's armour.

Merlin: How is he?

Gaius: It's most odd. Look at this. See these two small wounds. Looks like a snake bite.

Merlin: How could he've been bitten by a snake? He was injured in the sword fight.

Gaius: But the symptoms are consistent with poisoning: slow pulse, fever, paralysis.

Merlin: Can you heal him?

Gaius: Well, if it is a snake bite, I'll have to extract venom from the snake that bit him to make an antidote.

Merlin: What happens if he doesn't get the antidote?

Gaius: Then I'm afraid there's nothing more I can do for him. He's going to die.

Merlin: He was fighting Knight Valiant.

Gaius: What's that?

Merlin: Nothing.

Merlin exits.

 

Castle – Guest chambers

Valiant walks through the Red Ribbon Chamber and Merlin spies him from around the corner and follows to spy on Valiant in his guest quarters. Valiant pulls a mouse out of a cage.

Valiant: Dinner time. Come on.

Valiant feeds it to the snakes in the shield. Merlin scurries away, but Valiant hears him and follows. Merlin hides in an alcove of the Criss-cross Corridor and Valiant gives up the chase.

 

Gaius’s Chambers

Merlin: I've just seen one of the snakes in Valiant's shield come alive. He's using magic.

Gaius: Are you sure?

Merlin: The snake ate a mouse - one swallow, straight down. Sir Ewan was fighting Valiant when he collapsed. It must've been one of the snakes from the shield. I have to tell Arthur.

Gaius: Is there any chance you might be mistaken?

Merlin: I know magic when I see it.

Gaius: Perhaps, but have you any proof?

Merlin: Don't you believe me?

Gaius: I fear you'll land yourself in trouble. How will you explain why you were in Valiant's chambers?

Merlin: What does that matter? He's using magic to cheat in the tournament!

Gaius: But you can't go accusing a knight of using magic without proof. The King would never accept the word of servant over the word of a knight.

Merlin: What? So what I say doesn't count for anything?

Gaius:  I'm afraid it counts for very little as far as the King is concerned. That's the way it is.

 

Training grounds/Tournament grounds

Merlin and Arthur watch as a serving boy uses a step ladder to put on the helm of Arthur's next opponent.

Merlin: You're telling me you've got to fight that?

Arthur: Yes, and he's strong as a bear. But he's slow.

Merlin: Ah, and you're fast.

Arthur:  Exactly.

Merlin finishes helping Arthur with his armour. Morgana absently strokes Gwen's cloak in the stands.

Gwen: You're not worried, are you?

Morgana: No.

Merlin sees Valiant put down his shield. Gaius approaches Merlin.

Gaius: How're you getting on?

Merlin: Fine. Just doing my job. Minding my own business.

Arthur fights the bear knight and wins. Valiant wins his next match. Merlin and Gaius look at the final brackets.

Merlin: Valiant's going to fight Arthur in the final. He'll use the shield to kill him.

 

Gaius’s chambers

Merlin sits with Sir Ewan by the sickbed. Gaius enters.

Gaius: Merlin, about what I said yesterday...Look, Uther wouldn't really listen to you or me, but you are right. We can't let Valiant get away with this.

Merlin: But we don't have any proof.

Gaius: Well, if we could cure Ewan, he could tell the King that Valiant was using magic. The King would believe another knight. But how we get the antidote...Well, that's another matter.

Merlin gets up and leaves.

Gaius: Merlin?

 

Council Chamber of Doom

The knights toast.

Knights: Long live Valiant!

Uther: So, Valiant, do you think you stand a chance of defeating my son?

Valiant: He is a great warrior, My Lord. I do hope to be a worthy opponent.

Merlin peeks into the Council Chamber.

Uther: You should stay in Camelot after the tournament. I could do with more knights like you.

Valiant: I'd be honoured, My Lord.

Merlin heads to Valiant's guest chambers.

Merlin spells.

The door unlocks. Merlin enters and takes a sword from a rack, approaching the shield. Merlin turns to the door when he hears someone approaching. a snake slithers out of the shield and poises to strike. Merlin sees the shadow of the snake and turns around to cut off its head. The other snakes come out, but Merlin drops the sword, grabs the first snake head and runs out of the room.

 

Gaius’s chambers

Gaius drains some venom from the snake head.

Gaius: I'll get started preparing the antidote.

Merlin: I'm going to tell Arthur.

Gaius: You'll need this.

Gaius hands Merlin the snake head.

Gaius: And Merlin, what you did was very brave.

 

Arthur’s chambers

Arthur is dining in his chambers.

Arthur: You? You chopped its head off?

Merlin: Ewan was bitten by a snake from the shield when he was fighting Valiant. You can talk to Gaius; you can see the puncture wounds in Ewan's neck where the snake bit him. Ewan was beating him, he had to cheat.

Arthur: Valiant wouldn't dare use magic in Camelot.

Merlin: Ewan was pinned under Valiant's shield. No one could see the snake bite him.

Arthur: I don't like the guy, but that doesn't mean he's cheating.

Merlin: Gaius is preparing an antidote to the snake venom. When Ewan's conscious, he'll tell you what happened. If you fight Valiant in the final, he'll use the shield. It's the only way he can beat you. Look at it!

Merlin picks up the snake head.

Merlin: Have you ever seen any snakes like this in Camelot?

Arthur takes the snake head and looks it over.

Merlin: I know I'm just a servant and my word doesn't count for anything. I wouldn't lie to you.

Arthur: I want you to swear to me what you're telling me is true.

Merlin: I swear it's true.

Arthur: Then I believe you.

 

Gaius’s chamber

Valiant is escorted through the Square to the Council Chamber of Doom. Gaius treats Sir Ewan in Gaius’s room. Ewan wakes.

Gaius: Welcome back.

Ewan: There was a snake on his shield. It came alive.

Gaius: You're weak. The snake's venom is still in your system.

Ewan: I must warn Arthur.

Gaius: Arthur already knows. He's requested an audience with the King. Now, they'll want to talk to you. Rest. You'll need your strength. I need to fetch more herbs. I'll be right back.

Valiant’s snake slithers to Ewan's bed and strikes him.

 

Castle – Council chamber of doom

Uther enters.

Uther: Why have you summoned the court?

Arthur: I believe Knight Valiant is using a magic shield to cheat in the tournament.

Uther: Valiant, what do you have to say to this?

Valiant: My Lord, this is ridiculous. I've never used magic. Does your son have any evidence to support this outrageous accusation?

Uther: Do you have evidence?

Arthur: I do.

Arthur motions for Merlin to come forward, who hands Uther the snake head.

 

Gaius’s chamber

Gaius mixes a potion.

Gaius: I'm afraid this potion tastes like toad water, but it'll get you back on your feet. Ewan?

Gaius checks for Ewan's pulse.

 

Castle – Council chamber of doom

Uther: Let me see this shield.

Merlin (whisper to Arthur): Don't let him get too close.

Arthur: Be careful, My Lord.

Arthur draws his sword. Uther inspects the field. Gaius enters the room.

Gaius (whisper): Merlin.

Arthur (whisper to Merlin): We need Ewan. Find out what's happening.

Merlin nods.

Valiant: As you can see, My Lord, it's just an ordinary shield.

Arthur: He's not going to let everyone see the snakes come alive.

Uther: Then how am I to know that what you say is true?

Arthur: I have a witness. Knight Ewan was bitten by one of the snakes from the shield. Its venom made him grievously ill; however, he has received an antidote. He will confirm that Knight Valiant is using magic.

Uther: Where is this witness?

Arthur: He should be here...

Arthur turns to Gaius and Merlin.

Arthur: Where's Ewan?

Merlin: He's dead.

Uther: I'm waiting!

Arthur: I'm afraid the witness is dead.

Uther: So you have no proof to support these allegations. Have you seen Valiant using magic?

Arthur: No. But my servant fought one of the snakes from...

Uther: Your servant? You made these outrageous accusations against a knight the word of your servant?

Arthur: I believe he's telling the truth!

Valiant: My Lord, am I really to be judged on some hearsay from a boy?

Merlin: I've seen those snakes come alive!

Uther: How dare you interrupt?! Guards!

Guards begin taking Merlin away.

Valiant: My Lord.

Uther: Wait!

Valiant: I'm sure he was merely mistaken. I wouldn't want him punished on my account.

Uther: You see? This is how a true knight behaves - with gallantry and honour.

Valiant: My Lord, if your son made these accusations because he's afraid to fight me, then I will graciously accept his withdrawal.

Uther: Is this true? Do you wish to withdraw from the tournament?

Arthur: No!

Uther: Then what am I to make of these allegations?

Arthur: Obviously there has been a misunderstanding. I withdraw the allegation against Knight Valiant. Please accept my apology.

Valiant: Accepted.

 

Arthur's chambers

Arthur mopes.

Arthur: I believed you; I trusted you, and you made me look a complete fool.

Merlin: I know it didn't go exactly to plan.

Arthur: "Didn't go to plan"?! My father and the entire royal court think I'm a coward! YOU HUMILIATED ME!

Merlin: We can still expose Valiant.

Arthur: I no longer require your services.

Merlin: You're sacking me?

Arthur: I need a servant I can trust.

Merlin: You can trust me!

Arthur: And look where it got me this time. Get out of my sight!

 

Castle – Dragon’s  cave

Merlin: Where are you? I just came to tell you: whatever you think my destiny, whatever it is you think I'm supposed to do, you've got the wrong person! That's it. Goodbye.

Kilgharrah: If only it were so easy to escape one's destiny.

Merlin: How can it be my destiny to protect someone who hates me?

Kilgharrah: A half cannot truly hate that which makes it whole. Very soon you shall learn that.

Merlin: Oh, great. Just what I needed, another riddle.

Kilgharrah: That your and Arthur's path lies together is but the truth.

Merlin: What is that supposed to mean?

Kilgharrah: You know, young warlock, this is not the end. It is the beginning.

Merlin: Just give me a straight answer!

 

Castle square

Merlin sits on the steps. Gwen approaches.

Gwen: Hello, Merlin.

Merlin: All right?

Gwen sits next to him.

Gwen: Is it true what you said about Valiant using magic?

Merlin nods.

Gwen: What are you going to do?

Merlin: Why does everyone seem to think it's down to me to do something about it?

Gwen: Because it is! Isn't it? You have to show everyone that you were right and they were wrong.

Merlin: And how do I do that?

Gwen: I don't know.

Merlin catches sight of a dog statue.

Merlin: That's it.

Gwen: Where are you going?

Merlin: Do you have a wheelbarrow?

 

Gaius’s chambers

Merlin wheels in the dog statue.

Gaius: What are you doing with that?

Merlin: I'm going to let everyone see the snakes for themselves.

Merlin puts the statue in his chamber and pulls the magic book out from under a floor board.

Merlin: Bebay odothay. Bebay odothay arisan quickum.

Merlin tries out the spell.

Merlin: Bebay odothay arisan quickum. Bebay odothay arisan quickum.

 

Morgana’s chambers

Morgana has a nightmare about Arthur fighting Valiant and jerks awake.

Morgana (whisper): Arthur!

Morgana gets up and goes to the window to watch Arthur practicing in the Square below.

 

Merlin's chamber

Merlin tries the spell over and over but nothing happens.

 

Arthur's chambers

 Merlin enters Arthur's open chambers.

Arthur: I thought I told you to get out of my sight.

Merlin: Don't fight Valiant in the tournament tomorrow. He'll use the shield against you.

Arthur: I know.

Merlin: Then withdraw. You have to withdraw.

Arthur: Don't you understand? I can't withdraw. The people expect their prince to fight. How can I lead men into battle if they think I'm a coward?

Merlin: Valiant will kill you. If you fight, you die.

Arthur: Then I die.

Merlin: How can you go out there and fight like that?

Arthur: Because I have to. It's my duty.

 

Merlin's chamber

Merlin wakes early the next morning with the spell book in his lap, and speaks drowsily.

Merlin: Bebay odothay...arisan quickum.


Tournament grounds

Valiant sharpens his sword near the tournament grounds. Arthur stands in the arena and looks around.

 

Arthur's chamber

Arthur's old serving boy, Morris, helps him with his armour. Morgana enters, Morris bows and exits. Morgana puts her hands on Arthur's back and he begins to turn around.

Morgana: Let me.

Morgana fixes the strap for the gorget and tightens the vambrace.

Morgana: I used to help my father with his armour.

Morgana hands Arthur his helmet.

Arthur: Thanks.

Arthur turns to leave.

Morgana: Arthur, be careful.

Arthur nods.

Arthur: See you at the feast.

 

Tournament grounds

Arthur enters the arena. Arthur and Valiant put on their helmets prepare to fight.

 

Merlin's chamber

Merlin mumbles the spell with his eyes close.

Merlin: Bebay odothay arisan quickum.

There's a growl, but Merlin keeps repeating the spell.

Merlin: Bebay odothay arisan quickum.

The Rottweiler barks.

Merlin: I did it!

The dog starts lunging at Merlin; he rushes out of the room and shuts the door. Gaius enters.

Gaius: Arthur's fighting Valiant!

Merlin: I know. I'm on my way. Oh, whatever you do, don't go into my room. We'll deal with it later.

Gaius peeks into Merlin's Chamber and the Rottweiler barks at him.

 

Tournament grounds

Arthur fights Valiant. Arthur knocks Valiant's helmet off. Arthur removes his helmet and they both pull down their mail coifs. Valiant knocks Arthur to the ground and steps on his shield. Valiant disarms Arthur, but Arthur catches him before he can strike. Valiant pins Arthur against a wall, but Arthur shoves him off and Merlin takes the opportunity.

Merlin: Bebay odothay arisan quickum.

The snakes come out of the shield. The crowd stands up in surprise.

Valiant: What are you doing? I didn't summon you!

Uther: He is using magic.

Arthur: And now they see you for what you really are.

Valiant chuckles darkly and sends the snakes to the ground.

Valiant: Kill him!

Arthur backs up toward the stands and Morgana grabs a sword from the knight sitting next to her and throws it to Arthur.

Morgana: Arthur!

Arthur catches it, swings at Valiant and then kills the snakes. Arthur disarms Valiant and runs him through.

Arthur: It looks like I'll be going to the feast after all.

Valiant drops and crowd cheers. Arthur slaps Merlin's shoulder on his way out of the tournament grounds.

 

Castle – Banquet Hall

Courtiers mingle. Uther spots Arthur entering.

Uther: My honourable guests, I give you Prince Arthur, your champion.

The court applauds and Arthur offers Morgana his arm.

Arthur: My Lady.

Morgana curtsies.

Morgana: My champion.

Merlin: See, I told you he gets all the girls and the glory.

Gaius: And he owes it all to you.

Morgana: Has your father apologised yet for not believing you.

Arthur: He'll never apologise. I hope, uh, you're not disappointed Valiant's not escorting you.

Morgana: Turns out he wasn't really champion material.

Arthur: That was some tournament final.

Morgana: Tell me about it. It's not every day a girl gets to save her prince.

Arthur: Uh, I wouldn't say I needed exactly saving. I'm sure I would've thought of something.

Morgana: So you're too proud to admit you were saved by a girl.

Arthur: Because I wasn't.

Morgana: You know what? I wish Valiant was escorting me.

Arthur: Me too. Then I wouldn't have to listen to you.

Morgana: Fine!

Arthur: Fine.

Morgana storms off to talk to Gwen. Arthur turns to Merlin.

Arthur: Can you believe Morgana? She says she saved me. Like I needed any help. I wanted to say I made a mistake. It was unfair to sack you.

Merlin: No, don't worry about it. Buy me a drink and call it even.

Arthur: Uh, I can't be seen to be buying drinks for my servant.

Merlin: Your servant? You sacked me.

Arthur: Now I'm rehiring you.

Merlin snorts.

Arthur: My chambers are a complete mess. My clothes need washing. My, uh, armour needs repairing. My boots need cleaning. My dogs need exercising. My fireplace needs sweeping. My bed needs changing. And someone needs to muck out my stables.

Kikavu ?

Au total, 80 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

schumi 
09.12.2018 vers 13h

crystal14 
10.05.2018 vers 23h

LaFriteFan 
02.04.2018 vers 22h

vampire141 
10.02.2018 vers 22h

SarahEllie 
24.09.2017 vers 22h

kazmaone 
18.09.2017 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

choup37  (09.12.2018 à 14:31)

Parce que le serpent ça fait peur :D Ah les effets spéciaux au départ, un vrai fou rire pour les yeux ^^ Ils vont devenir amis, mais le chemin est encore.. un peu long, même si ça s'améliore avec le temps!

schumi  (09.12.2018 à 13:35)
Ravie de voir que Arthur et merlin se rapprochent. Je sens qu'ils vont finir par devenir bons amis.. mais par contre pourquoi encore des serpents lol!!!

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recrute et on recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente

Les Visions de Morgane
Aujourd'hui à 22:27

Eoin Macken
Hier à 22:25

Nous Lier / Link Us
Hier à 22:09

La Vérité
06.01.2019

Excalibur
21.12.2018

Actualités
Eoin Macken sur Netflix

Eoin Macken sur Netflix
Dès le 18 janvier, il sera possible de découvrir sur Netflix le thriller Close, dans lequel joue...

Nightflyers en français!

Nightflyers en français!
Dès le 1er février prochain, il sera possible pour les abonnés au Netflix français de découvrir les...

Premier calendrier de l'année!

Premier calendrier de l'année!
Le premier calendrier de l'année est arrivé, et il met à l'honneur Gwen! Vous pouvez venir le...

Sortie de The happy prince!

Sortie de The happy prince!
On l'aura attendu, mais il est enfin là! The happy prince est sorti dans les salles françaises ce...

Calendrier du mois!

Calendrier du mois!
Le calendrier du mois fait son retour, avec cette fois une création dans l'esprit de Noel! Vous...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

quimper, Avant-hier à 01:20

Et commenter l'annonce de la saison 8. Avec tous les mots c'est mieux !!! [

serieserie, Avant-hier à 14:32

Supergirl vous attend pour fêter ces deux ans d'ouverture! Si vous savez cliquer, c'est pour vous!

Sas1608, Hier à 10:01

Plusieurs nouvelles informations concernant la saison 15 de Grey's Anatomy à lire sur le quartier !!

choup37, Hier à 17:37

Calendrier et sondage vous attendent sur Kaamelott

teddymatt, Aujourd'hui à 21:38

2004 - 2009 - 2019 Le Quartier THE L WORD est en fête. Nous t'invitons à participer aux animations proposées. Au plaisir de

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site